Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Conditions d'utilisation, principe de modération.


Administration
Avant d'avoir le rôle de censurer, un modérateur a un rôle de présence afin de dissuader les membres de commettre des abus.
kaboo

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6879
Enregistré le: 17 Jan 2006, 21:18

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 01 Mai 2018, 01:11

Bonjour à tous et particulièrement aux Bouddhistes de ce site. :Bye:

Je m'adresse ici à vous car j'aimerais comprendre ce qui vous divise d'une part et ce qui fait que dans le Bouddhisme le manque de courtoisie puisse exister.

En ce qui me concerne, pour autant que je me rappelle, Siddhartha Gautama a enseigné l'Esprit de non attachement.
Or, il me semble ici que plusieurs membres qui se disent Bouddhistes sont vraiment terre à terre.
Pire encore, certains se livrent des guerres incessantes de site en site. Pourquoi ?

Franchement, dans mon adolescence, j'ai été bercé d'illusion concernant le Tibet en lisant des bouquins de Tuesday Lobsang Rampa, d'Alexandra david neel et d'autres auteurs de livres traitant du Bouddhisme.

Avec le temps, j'ai appris qu'il y avait pas mal de charlatan parmi ces auteurs.
Pour autant, l'enseignement de Siddhartha Gautama n'est-il pas suffisant ?

Faut-il suivre des enseignements issus de disciples issus de maître, issus de maître, issus de maître, issus de ... ... ...

Par conséquent, serait-il possible ici de comprendre ce qui vous divise ?
Pour ma part, à titre indicatif, j'ai également une version du Mahabharata qui tient sur deux tomes de 1000 pages chacun.

Donc, à mon sens, ce qui distingue principalement l'Hindouisme du Bouddhisme, c'est d'une part le système de caste injuste et d'autre part l'esprit d'attachement.
Or, il me semble qu'ici, l'esprit d'attachement est à 100 %.

Qui est selon vous Siddhartha Gautama ?
Un sage ouvert à la discussion ou un querelleur ?

Qu'est-ce que la non violence ?
Des Sages tel que Gandhi ou Martin Luther King ne l'on t-ils pas suffisamment enseigné ?
Aujourd'hui, par la force des choses, j'ai mis un membre Bouddhiste en contingence. Je l'en sortirais demain.
Comment voulez-vous que le forum Bouddhisme puisse être crédible si les messages n'enseignent rien d'autre que le manque de courtoisie ?

A priori, sur les sous forums Bouddhisme, ce qui pose problème, c'est la soka gakkai. Pourquoi ?

De plus, quand vous signalez des messages, vous ne pouvez-pas vous empêcher d'y répondre.
Résultat, si je modère ou supprime le message rapporté, je suis obligé de modérer le contretype ou de l'effacer. :interroge:

Cordialement. :hi:
Sortez de mon ordi Image

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 887
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Re: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 01 Mai 2018, 05:00

Bonjour Kaboo ! tout d'abord, voici mon trajet dans cette organisation:

J'ai adhéré à la Soka Gakkai fin 1982, quelques mois auparavant nous avions reçus ma femme et moi une carte postale de sa sœur du "centre bouddhique européen" à Trets où elle participait à un séminaire. Elle nous donna par la suite des explications au sujet de sa pratique et de la philosophie qu'elle sous-tendait.

Invités à une réunion, au pied de l'immeuble, entendant les psalmodies, ma femme me dit en souriant: "dans quelle secte sommes-nous tombés!" Une fois sur place, l'attitude très chaleureuse des participants eurent raison notre défiance, cependant je percevais quelque chose d’indéfinissable, un je ne sais quoi d'artificiel. Curieux, nous nous mimes à la récitation du mantra (nam myoho rengue kyo appelé daimoku: le grand titre) à faire gongyo (réciter des extraits du sutra du lotus) à étudier des textes.

En décembre nous reçûmes les préceptes de cette école, la cérémonie était envoutante, de nature à induire des états de conscience modifiés (perception du temps, de l'espace, des couleurs des sons). Puis le bonze dans un discours fit référence à la non violence et à Gandhi. Une réunion fut organisée à notre domicile afin "d'installer" le gohonzon, (mandala que nous avions reçus lors de la cérémonie des préceptes) dans une petite armoire (butsudan) acquise à cet effet. On nous offrit des recueils de directives de Tsuji et d'Izumi deux VIP de la Soka Gakkai au Japon, l'enthousiasme amplifié par la dynamique de groupe altérait notre perception de cette littérature orientée matérialisme spirituel, nous l'accordions avec nos propres vues.

Nous nous rendions deux fois par mois en zadankai (réunions de discussions) à l'autre bout de Paris entre 19h et 21h, un texte était lu et commenté, puis des adeptes témoignaient de leurs "résultats" attribuées à la pratique: issues favorables de problèmes de santé, situations sociales qui s'amélioraient etc, à la fin de la réunion les membres sortaient leurs agendas afin de prendre des rendez-vous "pour pratiquer ensemble".

A travers l'euphorie j'avais parfois des malaises inexpliqués: sensation d'oppression, tristesse, fatigue, rêves bizarres.

Les membres appartenaient à des département (hommes, femmes, jeunes hommes, jeunes femmes pour les principaux), lesquels avaient des réunions et des activités spécifiques. J'ai été invité à des réunions en petit comité afin de m'attirer dans le département "jeunes hommes". N'étant pas en phase avec leur activisme et ne partageant pas leur adulation du leader, je ne manifestais aucun signes d'adhésion. Quelque temps plus tard je fus invité à rencontrer un responsable, ils étaient deux. Après la récitation de gongyo ils blâmèrent la tiédeur de mon engagement et m'admonestèrent afin que j'adopte "une attitude plus positive", je claquais la porte, sans renoncer à la pratique.

Quelque mois après, nous rencontrâmes par hasard une pratiquante, elle réussit à nous convaincre de revenir dans l'organisation, attribuant nos mésaventures à l'imperfection humaine. Les rapports au sein du groupe apparaissaient sympathiques, à part certains membres qui me faisaient penser à des maoïstes avec Daisaku Ikeda à la place de Mao. On me mis finalement dans le département des hommes, le moins chronophage au niveau des activités on me fichait une paix relative.

Sous influence, dans l'espoir de solutionner des problèmes de logement, j'entrepris la récitation d'un million de daimoku en trois mois afin de "transformer" la situation, cela représentait pas loin de quatre heures par jour en comptant la récitation du sutra. A l'issue de cet épisode je ne dormais plus, j'étais épuisé. Je consultais un médecin qui me prescrit des anxiolytiques, une membre japonaise aussi souriante qu'endoctrinée me déconseilla de prendre ce traitement, "la pratique est le meilleur des médicament" cela me laissa dubitatif et je passais outre.

Je lisais quelques ouvrages sur le bouddhisme et certains textes ne cadraient pas vraiment avec ce qu'enseignait la Soka Gakkai, un exemple: "ne vous laissez pas mener par la tradition ou ce que vous avez entendu dire. Ne vous laissez pas guider par l'autorité de textes religieux, ni par la pensée il est notre maitre". J'arrivais à préserver un peu d'autonomie et considérerais avec circonspection la soupe idéologique qu'on me servait. Toutefois, j'ai eu pendant quelques années l'esprit parasité par des craintes subliminales, comme par exemple formuler des critiques, même mentalement envers l'organisation et son leader, ou bien d'arrêter la pratique (taiten en japonais).

En 1991 éclata le conflit entre Soka Gakkai et la Nichiren Shoshu. La pression était forte, l'ambiance militante. Nous étions mobilisés afin de signer des pétitions hostiles au clergé, étions invités à renvoyer notre gohonzon au temple principal, à en recevoir un autre de la Soka Gakkai, et à assister à une multitude de réunions, dont certaines ponctuées de vociférations à l'encontre des religieux. Quelques mois plus tard, j'ai été nommé responsable de la zadankai, que je recevais depuis plusieurs années à mon domicile, mais la magie s'en était allée, ces évènements avaient réveillés certains questionnements. Progressivement je prenais mes distances. Les mêmes textes, les mêmes mots, les mêmes injonctions revenaient en boucle depuis des années.

A mes début, je ne connaissais pas grand chose au bouddhisme, j'en avais une vision idéalisée comme beaucoup d'occidentaux. Ce qui m'a choqué tout d'abord, c'est l'exclusivisme de leur propos, la Soka Gakkai était le "vrai" bouddhisme et les autres pratiques considérées au mieux comme inefficaces, ou négatives: "la méditation Zen rend fou" La pratique du mantra me rendais euphorique par contre si je ne pratiquais pas j'avais l'impression que des ennuis allaient m'arriver. A partir de 1991, il m'a fallu encore presque neuf ans pour m'en sortir, je n'arrivais même plus a conceptualiser le fait de quitter cette organisation !

Ma femme connaissant mon intérêt pour le Bouddhisme au sens large m'offrit vers l'été 1998 un petit manuel de méditation de Thich Nhat Hanh. Pendant des réunions afin de tromper mon ennui, dans l'état d'attention particulier relatif à la méditation, j'observais la scénographie de l'évènement. Je ne récitais plus gongyo et daimoku qu'exceptionnellement, limitais au maximum les échanges téléphoniques avec la hiérarchie. L'ultime épisode eu lieu en automne 2000 lors d'une réunion de préparation de zadankai, un participant avait apporté une vidéo présentée comme le reportage d'une journaliste américaine sur la Soka Gakkai, en réalité un pseudo-reportage qui sentait la commande, une hagiographie à la gloire d'Ikeda, un film de propagande, ce fut la goutte d'eau, je leur dit clairement et vivement le fond de ma pensée, je n’eus plus de nouvelles d'eux.

Deux ans après ma défection j'ai eu des troubles anxieux, à la suite d'une discussion sur les forum du journal "Le Monde" ou j'avais violemment critiqué la Soka Gakkai et son gourou Daisaku Ikéda, et à partir de là une quinzaine d'années de dépression chronique !

directives de tsuji

Lorsque nous pouvons faire surgir le Nam-myoho-renge-kyo qui est à l’intérieur de nous, deux choses se passent : la première est que nous pouvons guérir n’importe qu’elle maladie, en d’autres mots cela agit comme un médicament. En général les médicaments prescrits agissent pour guérir un malaise bien précis ou un problème physique. Que nous ayons un mal de tête, un cancer ou des crises d’asthme, Nam-myoho-renge-kyo guérit tout. Le Sûtra que nous récitons dit que c’est le plus grand des médicaments ; l’autre pouvoir de daimoku lorsqu’il apparaît à l’intérieur de nous, est d’agir comme un aimant qui attire le bonheur. Dans le Gosho, Nichiren Daishonin dit : "Ceux qui croient en ce Sûtra s’attireront la bonne fortune de dix mille lieues à la ronde". Si nous désirons de l’argent, nous pouvons pratiquer pour cela, si nous n’avons pas de travail, la pratique nous conduira vers une nouvelle occupation ou un nouveau travail. Si nous désirons nous marier, nous trouverons un partenaire. Nous pouvons appeler chaque désir en récitant Nam-myoho-renge-kyo. Plus nous aurons de joie et de confiance, plus "l'aimant" deviendra fort...

Voila, j'espère que ces quelques lignes t’éclaireront sur le pourquoi de mon attitude par rapport à ce que je considère comme une énorme escroquerie morale !

Quelques documents que j'ai réuni sur le sujet:

http://blog.doctissimo.fr/temoignage-so ... ts-805152/

Bien à toi et belle journée ! :)
Modifié en dernier par algol-x le 04 Mai 2018, 06:38, modifié 13 fois.
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

GAD1

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 804
Enregistré le: 03 Sep 2016, 15:51

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Re: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 01 Mai 2018, 05:02

Doucement sur l'algol ! Pouf pouf pouf !

ESTHER1

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 730
Enregistré le: 01 Jan 2016, 14:08

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Re: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 01 Mai 2018, 09:20

Merci pour le conseil :)

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 517
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Re: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 01 Mai 2018, 14:10

kaboo a écrit:A priori, sur les sous forums Bouddhisme, ce qui pose problème, c'est la soka gakkai. Pourquoi ?

De plus, quand vous signalez des messages, vous ne pouvez-pas vous empêcher d'y répondre.
Résultat, si je modère ou supprime le message rapporté, je suis obligé de modérer le contretype ou de l'effacer. :interroge:

Cordialement. :hi:


Bonsoir, merci pour votre intervention, j'ai auto-modéré mon message pour ne pas laisser visible le post d'origine ! post1238627.html#p1238627
J'hésitai à intervenir sur votre post, car on risque d'avoir à nouveau les interminables messages pour/contre du sous forum...
Rapidement et j'arrêterai là, la Soka Gakkai n'est pas présente dans les forums bouddhistes traditionnels, ni dans les instances du bouddhisme français, pour les raisons généralement évoquées, divergence avec les fondements du bouddhisme traditionnel, intransigeance dogmatique, critiques répétées des autres écoles, prosélytisme. Il suffit de lire les propos de Nichiren et de les comparer à ceux du bouddha Sakyamuni que vous rapportez, pour voir le Gap entre les deux ! Qu'ils aient leur espace est très bien, chacun doit pouvoir s'exprimer, mais il ne faut pas trop s'étonner des controverses que cela occasionne ! :Bye: :hi:

http://blog.doctissimo.fr/temoignage-so ... 16820.html

Estrabolio

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7658
Enregistré le: 02 Mai 2014, 03:20

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Re: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 01 Mai 2018, 14:35

Bonjour Kaboo,
Ce que tu dis ne vaudrait il pas aussi pour le Christ qui a dit de ne pas juger, de rendre le bien pour le mal, de tendre l'autre joue etc. quand on voit la violence du forum dit chrétien....
"Laissez la haine à ceux qui sont trop faibles pour aimer." Martin Luther King. :o

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10494
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Re: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 01 Mai 2018, 14:47

Kaboo ,

Justement j'aimerais bien que tu nous expliques le rapport qu'il y a entre la tolèrence du bouddha et celle de Nichiren , le maitre à penser originel de la soka gakkaÏ .
Le seul rapport que j'ai trouvé c'est que bouddha prônait le détachement et que Nichiren prônait de détachement des têtes par décapitation des maitres des autres écoles que la sienne . C'est toujours du détachement tu vas me dire , mais oh eh ...
Bouddha était un pacifique et un sage modéré , Nichiren c'était tout autre chose , il était carrément fanatique , radical , et haineux, c'était clairement un psychopathe . je n'arrive du reste même pas à comprendre comment on pourrait apparenter la sagesse du bouddha avec la folie de Nichiren .


POur cela je te laisse ici quelque citations de Nichiren :

" Il faudrait faire brûler jusqu'à la dernière pierre tous les temples du Nembutsu et du Zen, Kenchû-ji, Jufuku-ji, Gokuraku-ji, Daibutsu-den et Chôraku-ji, et conduire les maîtres de ces écoles sur la plage de Yuinohama pour les décapiter. Sinon, il est certain que le Japon sera détruit !"

(Source : Le choix en fonction du temps, Volume III, p. 191, ACEP, 1994)

" Pour le Salut du Pays, ce sont tous les moines du Nembutsu, du Zen, du Ritsu et d'autres écoles du Japon qu'il aurait fallu faire décapiter, en exposant leurs têtes sur la plage de Yuinohama. Mais maintenant, il est sans doute déjà trop tard."

( Source : Réponse au nyûdô Takahashi, VolumeVI, p. 144-145, ACEP, 2000).

"Comme il est regrettable que des émissaires mongols innocents aient été décapités, et non les moines du Nembutsu, du Shingon, du Zen, et du Ritsu, qui sont pourtant les véritables ennemis de notre pays !"

(Source : Les émissaires mongols, Volume V, p. 201, ACEP, 1996)


Rappelons que la soka gakkaï ne fait pas parti de l'union bouddhiste européenne ni l'union bouddhiste de france , et que ça n'a rien à voir avec du bouddhisme tout simplement . Pas plus que la secte AUM qui a jadis commis un attentat au gaz sarrin n'est considérée comme du bouddhisme par les bouddhistes sur un plan mondial .
On ne peut pas sérieusement sur un forum bouddhiste mélanger tout et n'importe quoi pour prétendre que c'est parler de bouddhisme .

Kaboo a dit : Donc, à mon sens, ce qui distingue principalement l'Hindouisme du Bouddhisme, c'est d'une part le système de caste injuste et d'autre part l'esprit d'attachement.


Mais dans la soka gakkaï il est bien question de caste , lis les citations que j'ai posté de nichiren , ils ne veulent pas des autres écoles . Nichiren haissait les autres écoles du bouddhisme , les détestait au point qu'il voulait même tuer les moines et maitres des autres écoles . Sa haine allait jusqu’à l'envie de meurtre .
Encore aujourd"hui la soka gakkaï dans ces mouvement déclare la guerre aux autres écoles , infériorise l'enseignement des autres écoles etc ....
C'est un mouvement ultra prosélyte et agressif .
Toi même tu reconnais certain signes qui permettent de reconnaitre et faire la diffèrence entre ce qui ressort de l'enseignement de bouddha et tu vois bien que ces signes ne sont pas présents dans la soka gakkaÏ ni dans l'enseignement du fondateur de leur mouvement . C'est très limpide .

Question pratique , Nichiren a totalement inventé une pratique que bouddha n'a jamais enseigné ni pratiqué qui est la pratique principale et quasi unique de leur mouvement , réciter un mantra unique en japonais 'Nam Myo rengé Kyo .
Un pratiquant de la soka gakkaï te dira qu'on ne peut le réciter qu'en Japonais, et que ça ne fonctionne pas sinon , alors que bouddha n'a jamais mis les pieds au japon et ne parlait pas japonais .
On est dans un total délire tu vois kaboo.
Si "Dieu est tout" alors il n'est rien en particulier, c'est-à-dire : "Dieu" n'est rien d'autre qu'un concept creux dans ce cas. Car le concept de "tout" ou de "totalité" ne gagne rien à être associé à un "mot" qui draine toutes sortes de superstitions. ( J'iminterroge)

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 887
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Re: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 03 Mai 2018, 06:31

Kaboo a écrit:Pire encore, certains se livrent des guerres incessantes de site en site. Pourquoi ?

Je ne suis en guerre avec personne, J'interviens et je partage des informations alternatives à la celles de la Soka Gakkai, laquelle se réclame du bouddhisme et du pacifisme ce qui n'est pas tout à fait exact !

Kaboo a écrit:Franchement, dans mon adolescence, j'ai été bercé d'illusion concernant le Tibet en lisant des bouquins de Tuesday Lobsang Rampa, d'Alexandra david neel et d'autres auteurs de livres traitant du Bouddhisme.

Avec le temps, j'ai appris qu'il y avait pas mal de charlatan parmi ces auteurs.

Les ouvrages de T. Lobsang Rampa sont des fictions, par contre les textes d'Alexandra. David Neel recèlent beaucoup d'éléments factuels sur le Bouddhisme et l’Hindouisme, "l'Inde ou j'ai vécu" est un de mes livres de chevet. :)

Kaboo a écrit:Pour autant, l'enseignement de Siddhartha Gautama n'est-il pas suffisant ? Faut-il suivre des enseignements issus de disciples issus de maître, issus de maître, issus de maître, issus de ... ... ...

Il y aurait 84 000 enseignements répondant à l'altérité des individus, ayant pour socle les quatre Nobles Vérités et le Chemin Octuple.

Au sujets des transmissions de maitres à disciples, pourquoi pas, à condition peut-être, de ne pas considérer les maitres comme absolus et de comprendre que les texte et les exégèses ne sont que des "poteaux indicateurs". Un des principes du Bouddhisme est que l'on élève pas "sa vérité" au point d'affirmer que seule "sa vérité" est la vérité et que tout le reste est faux.

Kaboo a écrit:Par conséquent, serait-il possible ici de comprendre ce qui vous divise ?

Le fait d'être proche du bouddhisme n’exclu pas de s'exprimer de façon critique vis à vis d'une organisation empreinte de totalitarisme, dont le projet de société évoque la dystopie d'Aldous Huxley "le meilleur des mondes"

Bien à toi ! :)
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 517
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Re: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 04 Sep 2018, 05:37

Bonjour. Comme l'a déjà mentionné algol-x, il existe différentes méditations et leurs écoles. Le conflit naît de la bêtise, cela n'est pas uniquement lié aux bouddhistes ou religieux.
La Soka Gakkaï pratique la méditation du pouvoir de l'esprit, lié au coeur elle transcende l'ensemble des mondes. C'est très puissant. Et cela en gêne quelques uns ou laisse perplexe ceux qui n'obtiennent pas de résultat -à leur yeux- ni venant de leur esprit, ni venant de leur cœur.
Et accessoirement, la Soka Gakkaï pratique devant le clair miroir du Gohonzon, reflet de notre propre vie, la Loi merveilleuse enseigné et reconnu à travers le monde par les plus grands maîtres et pratiquants laic bouddhiste.
Si personne ne détient à lui seul la vérité, n'empêche que l'ensemble des avis : ça compte.

Le yoga, l'écoute des pensées, la respiration, l'approche de soi-même envers soi-même sont des techniques. Il en existe tant sur le globe, plus efficace les unes que les autres... Sophrologie, relaxation, calme de l'esprit...

Nam Myoho Renge Kyo se situe dans la transcendance karmique. La neuvième conscience. Tu vois ce qu'elle est? La Science ne saurait offrir cet accès, et ne le fait pas.
Cette puissance - la puissance de la pratique active bouddhique du Lotus - est difficile à comprendre pour ses adhérents/pratiquants.
Elle fonctionne tout de même dans notre vie au quotidien.
Voilà en quoi les regroupements au sein de la Soka Gakkaï sont primordiaux, nous échangeons nos expériences, comme tout être sensible ou être humain , fonctionne naturellement.

Namasté
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

kaboo

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6879
Enregistré le: 17 Jan 2006, 21:18

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Re: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 05 Sep 2018, 22:29

Salut à tous. :romance:

Pardon, j'avais zappé ce sujet. :oops:

Estrabolio a écrit:Bonjour Kaboo,
Ce que tu dis ne vaudrait il pas aussi pour le Christ qui a dit de ne pas juger, de rendre le bien pour le mal, de tendre l'autre joue etc. quand on voit la violence du forum dit chrétien....

Bien sur que c'est le cas. Mais, concernant, le Bouddhisme, je voudrais comprendre.
Cette religion est censée représenter un monde sans Dieu ??? .
Elle est censée représenter un objectif à atteindre.

Au même titre que le Judaïsme et le Christianisme, il n'y a pas de place pour les idoles.
Pour autant, l'idolâtrie est partout.

Pour moi, qui dit idole (représentation) dit superstition.

Bouddha ou Jésus sont venu pour délivrer un message de paix.
Leurs messages sont clairs.
Jésus ==> Il n'y a qu'un sauveur. Le Christ. Pas d'intermédiaire si ce n'est Pierre.
Bouddha ==> Aucun Maître. Seul l'Eveil compte.

A quoi servent donc tout ces intermédiaires que personnellement je qualifie de parasites ?

Quelle genre d'école Bouddhiste peut m'expliquer qu'entre l'âge de 4 ans à 20 ans, je me sentais quitter mon corps au moins une fois par mois ?
Je voyais des choses qui pour la plupart se produisait dans le monde réel par la suite.
Perso, je ne me l'explique pas.
Ce n'est pas facile de parler de ça car on passe tout de suite pour un fou.
Peu importe. La seule chose qui m'intéresse, c'est, c'est quoi un Bouddhiste ?????

- Un mec qui quitte son corps ?
- Un mec qui fait du karaté ?
- Un mec qui fait des mandalas ?
- Un mec qui élève des yaks pour la graisse ?

C'est quoi Lhassa ???
C'est quoi le Potala ???

Cordialement. :hi:
Sortez de mon ordi Image

Estrabolio

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7658
Enregistré le: 02 Mai 2014, 03:20

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Re: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 06 Sep 2018, 01:55

Bonjour Kaboo,
Je ne suis pas bouddhiste mais je pense qu'il en va du bouddhisme comme du christianisme.
Franchement, tu trouves de tout question image, statue, va dans une église orthodoxe, tu seras servi mais si tu va dans un lieu de réunion amish, tu verras l'absence totale d'images, perception de la violence, tu trouves des religions chrétiennes qui soutiennent des conflits et aux USA tu as côte à côte des chrétiens armés jusqu'aux dents prônant la peine de mort et les Quakers rejetant toute forme de violence etc...
Chaque fois que tu as un mouvement religieux, politique, culturel, tu as tout de suite des groupes et des sous groupes qui, parfois arrivent à faire l'exact contraire du mouvement initial.
"Laissez la haine à ceux qui sont trop faibles pour aimer." Martin Luther King. :o

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 517
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Titre du message: Re: Siddhartha Gautama à dit forum Bouddhisme.

Message Ecrit le 17 Sep 2018, 09:16

La nature HUMAINE en somme !

Nichiren détail les dix états de vie que comporte toute vie, humaine et non-humaine, de façon suffisamment clair pour être compris par un enfant.
Toutes les écoles bouddhique découlent de l'enseignement de Shakyamuni, chacune à l'aide d'un apport différent sur la question humaine.

Bien à vous..
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:


Retourner vers Administration

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités