Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Forum regroupant les dix-huit écoles bouddhistes qui sont apparues par divisions successives.


Anciennes écoles
Environ 150 ans après la mort de Siddhartha Gautama. Dix-huit écoles bouddhistes sont apparues progressivement, dues en premier lieu à des différences de vinaya, une division du Sangha originel, généralement considérées comme étant celles des Sthaviravādins et des Mahāsāṃghikas. Et plus tard dues à la séparation géographique des divers groupes.
zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 531
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 14 Jan 2018, 13:31

Excellent article, mis a jour sur wikipedia !


Les dix-huit écoles bouddhistes anciennes sont ces écoles qui sont apparues par divisions successives du bouddhisme pré-sectaire, dues en premier lieu à des différences de vinaya, et plus tard dues à des différends doctrinaux ainsi qu'à la séparation géographique des divers groupes.

Le saṅgha originel s'est divisé entre les premières écoles anciennes (généralement considérées comme étant celles des Sthaviravādins et des Mahāsāṃghikas) environ 150 ans après la mort de Siddhartha Gautama. D'après le spécialiste Collett Cox, « la plupart des spécialistes s'accorderaient pour dire que bien que les racines des groupes reconnus les plus anciens précèdent Aśoka, leur séparation effective ne s'est pas produite avant sa mort ». Plus tard, ces premières écoles anciennes se sont divisées en factions plus petites, telles que les Sarvāstivādins et les Dharmaguptakas, et finalement la tradition compte 18 ou 20 écoles. En réalité, la tradition a préservé plusieurs listes de 18 écoles qui se chevauchent et qui en tout comptent à peu près le double, bien que certaines puissent avoir été désignées sous plusieurs noms. Il est généralement considéré comme probable que le nombre 18 soit purement conventionnel.

Les écoles se sont parfois divisées à cause de différences idéologiques quant à la « réelle » signification des enseignements contenus dans le Sutta Pitaka, et parfois à la suite de désaccords concernant l'observance correcte du vinaya. Ces idéologies ont été incorporées à de grands ouvrages tels que les Abhidhammas et les commentaires. La comparaison des versions existantes des Sutta Piṭakas ayant appartenu aux diverses sectes démontre que les idéologies des Abhidhammas étaient parfois réincorporées dans les Sutta Piṭakas, afin d'étayer les développements faits dans ces Abhidhammas.

Le premier concile

Trois mois après la mort du Bouddha, d'après les écritures (cf. Cullavagga XI.1 ff), le premier concile a été réuni à Rajagaha par certains de ses disciples qui étaient des arahants. La tradition Theravada considère qu'aucun conflit concernant ce que le Bouddha avait enseigné n'est survenu, et que les enseignements ont été divisés en différentes parties qui ont chacune été assignées à un ancien avec ses disciples afin de les maintenir en mémoire.

Les récits de ce concile dans les écritures des différentes écoles diffèrent quant à ce qui y a exactement été récité. Certains spécialistes démentent le fait que le premier concile ait vraiment eu lieu.

Le second concile

Le second concile bouddhiste n'a pas causé de division du saṅgha, comme certains le prétendent parfois. Il s'agissait strictement du mauvais comportement d'un groupe de moines, qui ont changé leur attitude après le concile.

Période entre le deuxième et le troisième conciles
Les textes s'accordent sur le fait que la première division s'est faite entre les Sthaviravādins et les Mahāsāṃghikas. Certains spécialistes modernes considèrent que la première division s'est produite pendant la période entre le second et le troisième conciles bouddhistes, et concernait probablement le vinaya. Cependant, seules deux sources anciennes (le Dīpavaṃsa et la troisième liste de Bhavya) placent le premier schisme avant Aśoka, et aucune n'attribue le schisme à un différend sur la pratique du Vinaya.

Le troisième concile sous Aśoka

D'après les textes theravādins, un troisième concile a été réuni au iiie siècle av. J.-C. sous le patronage de l'empereur Aśoka, mais on ne trouve aucune référence à ce concile dans d'autres sources. Certains spécialistes considèrent qu'il y a des éléments invraisemblables dans le récit theravādin de ce concile, et en déduisent qu'il n'est pas historique. Les autres considèrent que c'était un concile purement Theravāda/Vibhajjavāda. Il est généralement accepté, cependant, qu'une ou plusieurs disputes se sont produites pendant le règne d'Aśoka, ayant trait à des différends doctrinaux et disciplinaires (vinaya), bien que ceux-ci aient été trop informels pour avoir été appelés « conciles ». L'école Sthaviravāda s'était à l'époque d'Aśoka divisée en trois sous-écoles pour des raisons doctrinales, mais elles ne sont pas devenues des ordres monastiques séparés avant sa mort.

D'après le récit theravādin, ce concile aurait été réuni principalement dans le but d'établir une orthodoxie officielle. Au cours du concile, de petits groupes auraient soulevé des questions à propos des détails du vinaya et de l'interprétation de la doctrine. Le président du concile, Moggaliputta Tissa, aurait compilé un livre, le Kathavatthu, visant à réfuter ces arguments. Le concile aurait pris position pour Moggaliputta Tissa et considéré sa version comme orthodoxe, laquelle aurait ensuite été adoptée par Aśoka comme la religion officielle de son empire. Cette école de pensée était appelée "Vibhajjavāda" (Pāli), ce qui signifie littéralement « thèse de [ceux qui font] une distinction ». La distinction en question aurait fait référence à l'existence des phénomènes (dhammas) dans le passé, le futur et le présent. La version des écritures qui aurait été établie lors de ce troisième concile, à savoir vinaya, suttas et abhidhamma, aurait ensuite été convoyée au Sri Lanka par Mahinda, le fils de l'empereur Aśoka. C'est là qu'elle aurait ensuite été couchée par écrit. Le canon Pali reste l'ensemble le plus complet d'écritures ayant survécu, étant cependant noté que la majeure partie du canon Sarvāstivādin a également survécu dans sa traduction chinoise, certaines parties existant également en traduction tibétaine, et certains fragments dans des manuscrits en sanskrit, et que des parties de divers canons (parfois non identifiées) existent en traduction chinoise ou dans d'autres langages indiens.

Développements pendant et après le troisième concile
Quelle que soit la vérité qui se cache derrière le récit theravādin, c'est aux environs de l'époque d'Aśoka que des divisions supplémentaires ont commencé à se produire dans le mouvement bouddhiste, et un certain nombre d'écoles ont émergé, parmi lesquelles le Sarvāstivāda et le Sammitīya. Ces écoles ont finalement été connues sous le nom des "dix-huit écoles" dans les textes ultérieurs. Malheureusement, aucune de ces écoles, mis à part le Theravada, n'a survécu à la période médiévale tardive, à laquelle certaines avaient déjà disparu depuis longtemps, bien qu'une quantité considérable de littérature canonique de ces écoles ait survécu, principalement en traduction chinoise. De plus, les origines des doctrines spécifiquement mahayanistes peuvent être discernées dans les enseignements de certaines de ces écoles anciennes, en particulier dans ceux du Mahāsāṃghika et du Sarvāstivāda.

Pendant et après le troisième concile, des éléments du groupe Sthavira se sont appelés aux-mêmes Vibhajjavādins. Une partie de ce groupe s'est répandue au Sri Lanka et dans certaines régions du sud de l'Inde. Ce groupe a ensuite cessé de se nommer "Vibhajjavādins", et s'est appelé "Theriyas", en référence aux anciens Theras ou "Sthaviras". Plus tard encore, à un moment antérieur au Dipavamsa (IVe siècle), le nom Pāli Theravada a été adopté et est resté d'usage jusqu'à présent pour ce groupe.

Les Pudgalavadins étaient également connus sous le nom de Vatsiputriyas, d'après le nom de leur fondateur putatif. Ce groupe a ensuite été désigné sous le terme de Sammitīya après l'une de ses divisions. Il s'est éteint vers le ixe ou xe siècle. Cependant, pendant la majeure partie de la période médiévale ancienne, l'école Sammitīya était en nombre le plus grand groupe de bouddhistes en Inde, ayant plus de d'adhérents que toutes les autres écoles combinées. L'école Sarvāstivāda était surtout implantée dans le Nord-Ouest de l'Inde et elle a produit certaines des doctrines qui seraient par la suite adoptées par le Mahayana.

Entre le 1er siècle av. J.-C. et le 1er siècle ap. J.-C., les termes "Mahāyāna" et "Hīnayāna" ont commencé à être utilisés dans les écrits, comme dans le Sutra du Lotus.

article plus détaillé !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Dix-huit_écoles_bouddhistes_anciennes

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1940
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 15 Jan 2018, 06:15

[Edit]
Modifié en dernier par kaboo le 14 Fév 2018, 22:00, modifié 1 fois.
Raison: Message hors sujet.
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 15 Jan 2018, 07:19

[Edit]
Modifié en dernier par kaboo le 14 Fév 2018, 22:11, modifié 2 fois.
Raison: Contretype.
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1940
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 15 Jan 2018, 07:49

[Edit]
Modifié en dernier par kaboo le 14 Fév 2018, 22:13, modifié 1 fois.
Raison: Contretype.
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 15 Jan 2018, 09:11

zeste de savoir a écrit:"Les écoles se sont parfois divisées à cause de différences idéologiques quant à la « réelle » signification des enseignements" contenus dans le Sutta Pitaka, et parfois à la suite de désaccords concernant l'observance correcte du vinaya."


On relate qu'un jour parvint aux oreilles du bouddha, le rapport compliqué qui suit:

"Un certain moine maitre, avait commis une offense qu'il considérait comme une offense tandis que les autres moines considéraient cette offense comme n'en étant pas une. En suite de quoi, il se mit à considérer que cette offense n'en était pas une et les autres moines se mirent à considérer que cette offense en était bien une. puis les moines prononcèrent l'exclusion contre ce moine pour son refus de reconnaitre cette offense. Puis ce moine réussit à mettre de son coté ses compagnons et ses amis parmi les moines et il envoya un messager à ses compagnons et ses amis parmi les moines du pays tout entier. Et les partisans du moine expulsé ont persisté à se tenir à coté de ce moine et l'ont suivi"

Le bouddha s'exclama d'un ton lamentable: "La communauté est divisée ! La communauté est divisée !" et il prononça des paroles de réprimande sévère à l'adresse de ceux qui avaient pris sur eux d'excommunier leur confrère: "Ne croyez pas, moines, dit-il que vous avez à décréter l’expulsion d'un moine pour ce motif-ci ou ce motif-la, en disant: il nous appartient d'expulser ce moine"

Mahâvagga, X, 1

:Bye:
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 531
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 16 Jan 2018, 04:08

Yvon a écrit:Wikipédia la réf à 2 balles :non:


C'est une référence qui a le mérite de se remettre en question et n'a pas de présupposés sectaires.
On ne peut pas en dire autant de toutes les sources ! :sourcils:

Si vous voulez ouvrir une sujet sur wikipedia faites le, j'y participerai.
Mais pour éviter d'être HS et de polluer ainsi sans raisons valables un post.
Je vous invite, si vous avez des remarques précises et référencées sur le sujet
(on pourra toujours commenter leurs pertinences), à les présenter. :fatiguer:

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1940
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 16 Jan 2018, 05:24

[Edit]
Modifié en dernier par kaboo le 14 Fév 2018, 22:13, modifié 1 fois.
Raison: Contretype.
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 531
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 16 Jan 2018, 10:13

Yvon a écrit:Wikipédia c'est de la daube c'est bien connu . C'est ce qu'on prend quand comme vous on y connait rien , faute de mieux .


Qu'est ce que vous voulez, tout le monde n'a pas eu comme vous, la chance de passer 40 ans dans une organisation néo bouddhiste à en intégrer le dogme sans aucun esprit critique. :priere:

J'ai demande a la modération de supprimer vos hors sujets qui, à part nous faire part de votre excitation, n'apportent rien au post,
j'attends leur retour ! :hum:

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 16 Jan 2018, 13:56

Le premier concile:
Trois mois après la mort du Bouddha, d'après les écritures (cf. Cullavagga XI.1 ff), le premier concile a été réuni à Rajagaha par certains de ses disciples qui étaient des arahants. La tradition Theravada considère qu'aucun conflit concernant ce que le Bouddha avait enseigné n'est survenu, et que les enseignements ont été divisés en différentes parties qui ont chacune été assignées à un ancien avec ses disciples afin de les maintenir en mémoire. Les récits de ce concile dans les écritures des différentes écoles diffèrent quant à ce qui y a exactement été récité. Certains spécialistes démentent le fait que le premier concile ait vraiment eu lieu.

Une anecdote au sujet de ce premier concile:

un moine fameux nommé Purâna (l'ancien) avec cinq cent adeptes refusa d’adhérer aux résolutions du concile: "La doctrine et les règles disciplinaires ont été bien formulées par les anciens reconnut-il par courtoisie, néanmoins, je préfère les garder dans ma mémoire de la manière dont je les ai entendues et reçues de la bouche même du bienheureux. Et ni les anciens ni les narrateurs de l'épisode ne prononcèrent un mot de protestation contre cette manifestation d’indépendance".

Cullavagga, XI, 11
Modifié en dernier par algol-x le 16 Jan 2018, 14:32, modifié 1 fois.
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Horapollon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 163
Enregistré le: 28 Oct 2017, 06:30

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 16 Jan 2018, 14:03

Bonjour à tous,

Un message e été envoyé à chacun de vous trois.
Merci d'en prendre compte avant que je modère le sujet.

Amicalement
Hora'
καὶ ὑμεῖς, ὦ τιμιώτατοι, ἔνδον πάλιν τῷ μουσουργῷ τὴν οἰκείαν ἐναρμόσασθε λύραν
Et vous, très honorés, à votre tour, accordez en vous-mêmes, pour le Musicien la lyre particulière

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 531
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 17 Jan 2018, 11:29

Horapollon a écrit:Bonjour à tous,

Merci d'en prendre compte avant que je modère le sujet.

Amicalement
Hora'


merci ! :mains:

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 27 Fév 2018, 10:44

zeste de savoir a écrit:Excellent article, mis a jour sur wikipedia !




https://fr.wikipedia.org/wiki/Dix-huit_écoles_bouddhistes_anciennes



si c'est wikipedia qui le dit alors.............................. :hi:
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Titre du message: Re: Dix-huit écoles bouddhistes anciennes

Message Ecrit le 12 Mar 2018, 12:52

zeste de savoir a écrit:Excellent article, mis a jour sur wikipedia !


https://fr.wikipedia.org/wiki/Dix-huit_ ... _anciennes

Shonin a écrit:si c'est wikipedia qui le dit alors...

Voici les références de cet article que je trouve également très bien fait:

↑ "Most scholars would agree that even though the roots of the earliest recognized groups predate Aśoka, their actual separation did not occur until after his death." Disputed Dharmas: Early Buddhist Theories on Existence. by Collett Cox. The Institute for Buddhist Studies. Tokyo, 1995. (ISBN 4-906267-36-X) pg 23
↑ Hoiberg, Dale; Indu Ramchandani. "Early Buddhist schools" entry in Students' Britannica India, p. 264. Popular Prakashan, 2000. (ISBN 0-85229-760-2).
↑ Williams, Mahayana Buddhism, Routledge, 1989, page 6
↑ Macmillan Encyclopedia of Buddhism
↑ Nattier, Jan (2003), A few good men: the Bodhisattva path according to the Inquiry of Ugra, p. 193-194
↑ Williams, Paul (2008), Mahayana Buddhism: The Doctrinal Foundations, p. 4-5
↑ Williams, Paul (2000), Buddhist Thought: A Complete Introduction to the Indian Tradition, p. 97
↑ Isabelle Onians, "Tantric Buddhist Apologetics, or Antinomianism as a Norm," D.Phil. dissertation, Oxford, Trinity Term 2001 p. 72
↑ Walser, Joseph (2005), Nagarjuna in Context: Mahayana Buddhism and Early Indian Culture, p. 41
↑ Walser, Joseph (2005), Nagarjuna in Context: Mahayana Buddhism and Early Indian Culture, p. 41-42

:levitation:
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski


Retourner vers Anciennes écoles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité