M. Goenka et la meditation vipassana

Forum regroupant les dix-huit écoles bouddhistes qui sont apparues par divisions successives.


Anciennes écoles
Environ 150 ans après la mort de Siddhartha Gautama. Dix-huit écoles bouddhistes sont apparues progressivement, dues en premier lieu à des différences de vinaya, une division du Sangha originel, généralement considérées comme étant celles des Sthaviravādins et des Mahāsāṃghikas. Et plus tard dues à la séparation géographique des divers groupes.
komyo

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 911
Enregistré le: 04 Jan 2013, 14:26

Message Sujet: M. Goenka et la meditation vipassana

Message Titre du message: M. Goenka et la meditation vipassana

Message Ecrit le 01 Aoû 2016, 12:30

Bien que d'origine Indienne, M. Goenka est né et a grandi en Birmanie. Pendant qu'il vivait en Birmanie, il a eu la chance de rencontrer U Ba Khin, et d'apprendre de lui la technique de méditation Vipassana. Après avoir reçu son enseignement pendant quatorze ans, M. Goenka s'installa en Inde et commença à enseigner Vipassana en 1969. Dans un pays encore vivement divisé par les différences de castes et de religions, les cours proposés par M. Goenka ont attiré des milliers de personnes de toutes les couches de la société. En outre, beaucoup de gens du monde entier sont venus participer aux cours de méditation Vipassana.
M. Goenka a enseigné à des dizaines de milliers de personnes dans plus de 300 cours en Inde et dans d'autres pays, d'Orient et d'Occident. En 1982, il commença à nommer des assistants enseignants pour l'aider à répondre à la demande croissante pour les cours. Des centres de méditation s’ouvrirent sous sa direction en Inde, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en France, au Royaume Uni, au Japon, au Sri Lanka, en Thaïlande, en Birmanie, au Népal et dans d’autres pays.
La technique que S.N. Goenka enseigne vient d'une tradition qui remonte au Bouddha. Le Bouddha n'a jamais enseigné une religion sectaire. Il a enseigné le Dhamma - la voie de la libération - qui est universel. Suivant cette même tradition, l'approche de M. Goenka est totalement non-sectaire. C'est pour cette raison que son enseignement attire profondément des gens de tous les milieux, de toutes les religions et sans religion, et du monde entier.
M. Goenka a reçu de nombreuses distinctions et titres honorifiques de son vivant, notamment le prestigieux Prix Padma de la Présidente de l'Inde en 2012. Ceci est la plus haute distinction civile accordée par le Gouvernement Indien.
Satya Narayan Goenka a rendu son dernier souffle en septembre 2013, à l'âge de 89 ans. Il a laissé un héritage impérissable derrière lui: la technique Vipassana, désormais disponible plus largement que jamais auparavant aux peuples du monde entier.
Modifié en dernier par komyo le 05 Aoû 2016, 02:44, modifié 2 fois.
Ne pas railler, ne pas déplorer ni maudire, mais comprendre. Baruch Spinoza

komyo

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 911
Enregistré le: 04 Jan 2013, 14:26

Message Sujet: M. Goenka et la meditation vipassana

Message Titre du message: Re: M. Goenka et a meditation vipassana

Message Ecrit le 04 Aoû 2016, 10:13

Question : Parmi vos disciples, un yogi a-t-il goûté au Nibbana ?
Goenka : dans cette tradition, heureusement, on ne donne pas de certificats. dire : " vous êtes sotapanna, " celui qui est entré dans le courant ", vous êtes sakadagami, vous êtes anagami, vous avez fait l'expérience de tel ou tel stade du Nibbana ", ne correspond à rien. Le Dhamma ne demande pas de certificats : c'est votre mode de vie qui témoignera que vous avez changé, car si vous êtes devenu "sotapanna" , vous ne ferez absolument pas ce qu'une personne ordinaire ferait. Continuez, pratiquez, c'est plus important que de donner des titres aux gens.
Question : Quelles sont les caractéristiques d'un sotapanna?
Goenka : D'après les Ecritures, c'est celui qui s'est libéré des trois premiers liens, la croyance au moi, le doute et l'attachement aux rites et règles . Mais pour ma part, j'examine si un changement est intervenu ou pas dans sa vie. S'il prétend s'être libéré des trois servitudes mais qu'il n'a pas changé je n'y accorde pas beaucoup d'importance, parcequ'il s'agit peut être d'une illusion. S'il est réellement devenu "sotapanna ", c'est désormais un saint, et cela doit être visible à des changements très importants en lui
Question : Quelle est le chemin le plus court pour atteindre l'état de sotapanna ?
Goenka : Vous voudriez un Nibbana instantané comme le café ! ( Rire .) . Cela dépend : si une personne a accumulé de très forts mérites par le passé , cela peut être vraiment instantané. Lorsque j'étais étudiant auprès de Sayagi, cette question m'a troublé aussi, car dans les Ecritures, le Bouddha dis de l'observation des sensations que c'est l'unique voie pour atteindre le but. Et pourtant, il semblait qu'il y eût une autre voie par exemple pour certaines personnes à l'époque du Bouddha : il leur suffisait d'écouter les sermons du Bouddha pour devenir Sotapanna, ou atteindre un autre stade... Il faut comprendre que ces personnes ont accumulés de très forts mérites ( parami ) par le passé et étaient destinées à naître à l'époque où le Bouddha était présent . Quand elles ont entendu un de ces sermons, un courant comparable à un flux électrique a envahi leur corps, elles ont fait l'expérience du processus continuel d'apparitions et de disparitions des sensations et ont accédé comme instantanément au stade de dissolution, bhanga , à la conscience de l'impermanence .
Il m'est arrivé de rencontrer des personnes de ce type en Occident et en Inde. Elles pouvaient ne rien connaître du bouddhisme. Quoi qu'il en soit, le chemin reste le même pour tous : chacun doit faire l'expérience intérieure d'anicca et se purifier, pour atteindre le Nibbana ; cette purification prend simplement plus ou moins de temps. Pas de magie, pas de miracle .
Note : Celui qui a atteint l'état de sotapanna, qui signifie littéralement "entrée dans le courant ", c'est à dire le courant du Nibbana , ne connaitra que sept vies au plus ( en comptant la vie actuelle ) avant d'atteindre la Libération. Il ne renaitra dans aucun des enfers. Il est considéré avoir réalisé les Quatre Nobles Vérités. Il a éliminé la croyance au "moi" ( anatta ) , le doute sur la voie qui permet d'atteindre la Libération ( il a eu une première expérience du Nibbana ), ainsi que l'attachement aux rituels et croyances - soit les trois premiers des dix liens .
Note: Goenka nomme ici les trois stades principaux de ceux qui ont fait l'expérience du Nibbana et qui précèdent l'état d'arhant, être libéré et qui ne reprendra plus naissance.
tiré de "trois enseignements sur la méditation vipassana " Satya Narayan Goenka
Ne pas railler, ne pas déplorer ni maudire, mais comprendre. Baruch Spinoza

Clodulf

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 32
Enregistré le: 02 Nov 2004, 17:51
Localisation: Pays de Vaud

Message Sujet: M. Goenka et la meditation vipassana

Message Titre du message: Re: M. Goenka et la meditation vipassana

Message Ecrit le 19 Sep 2018, 07:19

As-tu écrit ce long texte pour prêcher ce Vipassana et pour convertir ? Et donc recruter des adeptes et participants à des retraites ? Combien en as-tu recruté ?


Retourner vers Anciennes écoles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité