Le devoir d'aimer

Forum Athée / croyant


Athéisme et Religions
L’athéisme peut être considéré comme une attitude ou une doctrine qui ne conçoit pas l’existence ou affirme l’inexistence de quelque dieu, divinité ou entité surnaturelle que ce soit. C'est une position philosophique qui peut être formulée ainsi : il n'existe rien dans l'Univers qui ressemble de près ou de loin à ce que les croyants appellent un « dieu », ou « Dieu ».
septour

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7531
Enregistré le: 23 Oct 2003, 18:08
Localisation: québec

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 11 Fév 2018, 19:54

Avant de revenir sur terre et donc de renaitre, ta venue se prepare AVEC TOUS CEUX QUI CROISERONS TA VIE ET TOI LA LEUR. IL n'y a pas de hasard.......

Boemboy

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2803
Enregistré le: 01 Jan 2009, 09:14

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 06:32

OK ! On est dans la métempsychose: nous nous réincarnons éternellement. Si la population mondiale augmente, c'est qu'il y a quelque part une grande réserve d'individus qui sont en attente d'une première incarnation ? Est-ce correct ?

Farore97

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 493
Enregistré le: 15 Avr 2017, 12:37

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 06:41

Je veux pas dire les gens, mais si vous compter parler de ça, parlez en ailleurs en créant votre topic (ex = metempsychose) , merci !

septour

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7531
Enregistré le: 23 Oct 2003, 18:08
Localisation: québec

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 08:50

Boemboy
CA semble etre le cas, le ''reservoir'' d'ames serait infini tout comme les mondes habites dans l'univers.
TOUT ce qui vit aurait une AME et cela comprendrait TOUS LES REGNES....y compris les humains.

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17894
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 09:05

Farore97 a écrit:Si je vais au cinéma, avec ma copine et que je reviens mais me fait ecraser alors que j'avais pris toutes les précautions du monde ? Je ne suis pas en tort ici ; il s'gait de l'autre qui a rouler sans doute à 110 km en ville (ou qui avait un taux d'alcoolémie très fort). Ce sont ces choix pas les miens. Dans mon exemple à moi j'ai décidé d'aller viter malgré la topologie du terrain !
Il seria ridicule d'en vouloir au temps, ou a mes collègues qui m'y ont incités ; j'avais fait un choix. Et j'en ai subit les conséquances. (contrianrement à ton exemple du cinéma).

Tu as fait le choix de sortir de chez toi. Tu as pris un risque en circulant sur la voie publique. C'est bien ta décision.

Farore97 a écrit:Tu avais dis que tu n'avais pas envie de te plier aux exigences de l'autres à travers ce devoir d'amour, vrai ? Et pourquoi, toi qui pretends être si comblé et si heureux, cela te derangerai-t-il ? L'autre va t-il tant troublé ton état de plenitude, toi qui semble si imperturbable au sommet de ta montagne ?
si tu ne souhaite pas en descendre c'est parce que tu as au fond quelque choses à perdre ! Et donc que tu as peur. Sinon tu n'aurais aucune raison de refuser ce devoir d'aimer !

Mais, ce n'est pas pour moi que je le refuse, car moi, je sais que je ne respecterai pas ce devoir tant je le trouve ridicule et absurde. De plus, j'ai une trop grande liberté d'esprit pour me contraindre avec cet illusoire devoir d'aimer. Tu n'as toujours pas compris : personne ne peut contraindre une autre à aimer ou à accepter l'amour de l'autre. Cette liberté est fondamentale.

Farore97 a écrit:Comme tu l'as dis moi je suis encore en bas et je n'ai ABSOLUMENT RIEN à perdre ! Je n'ai que des opportunités à saisir ; et je choisirai celle qui me mèneront à creer le bien autour de moi ; c'est à dire, agir pour l'autre !

Tant mieux !

Farore97 a écrit:Mon devoir d'aimer y change beaucoup dans la mesure ou on peut dès lors gravir cette montagne ensemble et toujours plus haut : c'est ça la force de l'Homme !

A condition que l'autre veuille gravir la montagne avec toi, ce qui n'est pas gagné, vu qu'il a la liberté de faire autrement.

Farore97 a écrit:Je comprends donc pourquoi tu es difficilement ouvert à la critique d'autrui alors ...

Surtout à la critique des gens moins heureux que moi.

Farore97 a écrit:Je n'impose à personne de suivre un chemin. J'impose à tout le monde de ne barrer la route à personne : nuance.

Dis comme ça, je serai 100% d'accord avec toi. Laisser l'autre libre, pour moi c'est ça l'amour. Ne rien imposer et ne rien exiger sinon le respect de la liberté de l'autre. Et dans cette liberté, il y a aussi le droit de ne pas aimer.

Farore97 a écrit:S'ouvrir à tous n'est certainement pas couché avec tout le monde

Si on y est obligé, oui ! Ma liberté, c'est aussi de ne pas m'ouvrir à tout le monde, mais seulement à ceux que j'ai choisi. Parce que c'est mon bon plaisir, et je pense que c'est le mieux pour moi. Et tu voudrais priver les gens de cette liberté.

Farore97 a écrit:Avec mon devoir d'aimer, je permet à tout le monde justement avoir cette liberté de choisir les personnes que l'on souhaite, et donc de devenir qui ont souhaite !

C'est contradictoire. Si c'est un devoir, il n'y a pas de liberté de choix. Et si chacun peut choisir les personnes qu'il souhaite aimer, alors il n'y a pas de devoir.

Farore97 a écrit:Ah bon ? Tu penses que t'as femme n'a pas de risques d'être emporté par une attaque, que ton fils n'a aucun risque de se faire harceler en dehors du bahut ? Tu penses que tes amis seront toujours là à tes côté et que rien ne fera qu'un jour ils serotn emporté par la mort ?

Non ! Mais je ne vis pas dans la peur de ce genre d'événements.

Farore97 a écrit:On a tous quelque chose ou quelqu'un à perdre( mais personnelment comme je suis selon toi tout en bas de la montagne, j'estime encore ne rien avoir réellement acquis). Si tu penses que tu n'as rien à perdre, cela veut dire que ton fils pourrait mourir cela ne t'empêchera pas de vivre ton bonheur. Vas y ! dis lui ça a ton fils en face pour qu'on rigole un peu. Annonce lui en face la valeur qu'il a tes yeux, et compare la à celle de ton propre bonheur !
Dis lui en face que sa mort aura un impacte que tu saura la surmonté sans trop de difficulté après tout puisque l'autre n'influe guère sur ton bonheur !

Tu as toujours une vision très matérialiste du monde. J'ai déjà perdu un frère, et ça n'a fait que renforcer mon envie de vivre et d'être heureux. Ce qui pour toi constituerait une perte, constitue pour moi une occasion. Mais je ne pense pas que tu puisses comprendre ça, parce que tu penses que les gens sont importants, mais pas moi. Je l'ai dit à mon fils récemment : « les gens ne sont pas importants. Ils n'ont en tant que tel aucune espèce d'importance. Ils n'existent que pour te servir, pour te donner l'occasion de te réaliser en tant qu'individu ». Je lui apprends ainsi à ne pas être dépendant des amis, des copines, ou de ses parents.

Farore97 a écrit:C'est donc ça l'amour ? L'absence de préoccupation en pensant laisser libre autrui ?

Pas l'absence de préoccupation. L'absence de peur. Ce qui implique aussi de ne pas vivre dans la peur de perdre ceux qui nous sont proches.

Farore97 a écrit:L'amour (encore faut il que nous parlions bien du même)est une forme de bien être. Mais toute forme de bien être n'est pas de l'amour ! La vengeance accomplie est une forme de bien être au combien jouissif pour celui qui s'y prends, mais au combien destructeur pour autrui. Et je me garde bien d'agir de cette manière.

Tout à fait d'accord !

Farore97 a écrit:Dans ton cas c'est l'égocentrisme ! Oh combien il est facil de ne se préoccuper que de soit ! Mais ô combien l'autre en aurai eu besoin parce sa situation est bien plus merdique que la tienne et que le jour où tu te retrouve comme lui et que personne ne t'aide, tu vas en broutter !....

Mais je n'ai jamais prétendu qu'il ne fallait pas se préoccuper des autres. Au contraire ! L'accomplissement de soi passe par les interactions avec les autres.

Farore97 a écrit:Tant que tu ne sauras pas différencier le bien être de l'amour, tu sera à des années lumières de pouvoir parler d'amour.

L'amour apporte bien plus que du bien être passager. Alors il est plutôt facile de faire la différence. La paix intérieure, la joie, la plénitude, le bonheur, la liberté sont les réelles conséquences de l'amour.

Farore97 a écrit:Detester quelqu'un parce qu'il est different, est-ce constructif ? Tu es decidement dans le border line de ce qui est bon et de ce qui ne l'est pas !

Non, ce n'est pas constructif. C'est même absurde. Et je pense qu'il faut apprendre aux gens à mieux choisir ce qui est bon pour eux, car ce qui est bon pour eux est bon pour les autres.

Farore97 a écrit:Si tu aimes, tu es capable de mettre de côté cela sans que cela n'influe ton bonheur. Que t'importe d'avoir une identité si tu es heureux ? A quoi cela toi te sert, si tu te moque pertinement de l'avis des autres ? Nul besoin d'être jugé puisque leur jugement ne t'importe pas .
Enfin de compte tu es absolument incohérent et c'est toi le vrai enfant qui fait joujou avec ta liberté. Tu en fais usage sans utiliser ta raison, et sans te poser la question si tu pourrais nuire autres ! Tu es vêtu de cette insousiance désarmente qui m'empêche tout court de parler avec toi !

La question n'est pas de savoir ce qui nuit aux autres ou pas, mais ce qui te nuit à TOI. Ce qui nuit à ta paix intérieure, à ta plénitude, à ta joie est forcément aussi mauvais pour les autres. Les meilleurs choix pour toi, seront automatiquement les meilleurs choix pour les autres, si tu agis par amour. C'est à dire, si tu cherches à préserver ta paix intérieure, ta plénitude, ta joie, ton bonheur, c'est aussi ce que tu apporteras aux autres.

Farore97 a écrit:C'est ça l'amour : c'est ce qui nous unis, malgré notre identité ! Elle transcende nos différents ! Elle se contre fiche justement de ce qui nous caractérise ! C'est ça aimer MLP.
Et toi, tu retire à ce sentiment le plus noble, sa raison d'être : accueillir à bras ouvert l'autre aveuglément l'autre quelqu'il soit !
Si tu n'as pas comprsi cela, c'est que tu n'as RIEN COMPRIS à ce qu'ent l'amour !

L'autre n'a aucune importance, je te le redis. Il n'est là que pour te servir à exprimer le meilleur de toi même. L'amour véritable, c'est ton état à toi, c'est l'état du Soi qui atteint la paix et la plénitude. Quelqu'un qui vit sur une île déserte ou dans une grotte pendant 40 ans, pourrait connaître plus de paix, de joie et de plénitude que toi pendant toute ta vie.

Farore97 a écrit:Non, MLP ! Tu y vois ma destinée ! Tu vois mes origines, et m'ont passé. Tu y vois LE RESPECT, la prise de conscience que l'autre existe ! Tu y vois l'identité à laquelle je suis fidèle et dont je defends les couleurs. Tu t'es tous simplement heurter à l'essence même dont je suis issu et qui m'a construit !

Ca, c'est ce que tu es. Moi je parle de ce qui te motive, et c'est la peur.

Farore97 a écrit:Ma décision est que je les aimes toutes les deux et que leur humeur est compréhensible et explicable: rien n'est à négliger ! J'ai toujours appris à trancher de cette manière, entre les deux, lorsque le dilemne était très compliqué. La seule vérité qui soit absolu MLP est l'amour et la paix, et toute pensée étant en faveur à ces deux idées.

D'ailleurs, si tu ne cherhce pas de négocaition de paix c'est que tu ne cherche pas d'amour non plus ! Ce qui n'est pas mon cas (mais peut être au fond bien le tien !)

Bien entendu, MLP si l'une d'entre les deux à tord je la prends à part et discute trqlement avec elle pour la convaincre de changer de mentalité.
C'est sur si t'arrive en mode << TU AS TORT POINT BARRE !>> Oui tu vas te faire jeter comme une merde !

Le but n'est pas de choisir ici MLP. C'est de rallier à sa cause ! De persuader et/ou de convaincre sans hatisser la Haine !
Car l'amour (mon état d'être ici, et non l'aventure) ne cherche JAMAIS à blesser les autres, même si il faut leur faire passer une vérité difficile ! Car à force si on ne fait pas ça, on finit toujours par s'emporter et echouer de faire passer le message !

Tu vois, MLP je ne suis pas un lâche, parce que je suis prêt à prendre le risque de me faire hair par ces deux personnes, simultanément. Et cela ne m'empêchera pas de les aimer pour autant !

ECHEC ! Le dilemme n'est toujours pas résolu. Tout ce que je t'ai demandé, c'est une décision. Tu affirmes que le but n'est pas de choisir, mais justement si. C'est ça l'objectif du dilemme. Tout le reste est sans intérêt. Je te demande juste un choix.
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 518
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 11:32

Bonjour à Tous,

Une vidéo qui explique, et donne raison à LMP sans que cela soit mon intention par ailleurs.
Parfois, pour saisir des choses très simple, il faut 'voyager' beaucoup... jeune, monsieur Farore.
alors flash back, pour aller de l'avant.

[youtube]http://www.joie2vivre.org/ton-pere-qui-taime/[/youtube]
extrait de ce lien : (religion du Livre) [youtube] http://www.joie2vivre.org[/youtube]


Je maintiens pour ma part, que le seul Devoir manquant est celui de s'aimer. D'aimer sa vie. En premier, et en tout lieu.
cela peut prendre une vie entière..
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

Farore97

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 493
Enregistré le: 15 Avr 2017, 12:37

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 15:25

Shonin :

Bonjour à Tous,

Une vidéo qui explique, et donne raison à LMP sans que cela soit mon intention par ailleurs.
Parfois, pour saisir des choses très simple, il faut 'voyager' beaucoup... jeune, monsieur Farore.
alors flash back, pour aller de l'avant.

[youtube]http://www.joie2vivre.org/ton-pere-qui-taime/[/youtube]
extrait de ce lien : (religion du Livre) [youtube] http://www.joie2vivre.org[/youtube]


Je maintiens pour ma part, que le seul Devoir manquant est celui de s'aimer. D'aimer sa vie. En premier, et en tout lieu.
cela peut prendre une vie entière..


Bonjour shonin : cela fait longtemps.

J'ai regardé attentivement ta vidéo, qui au début posait de bonnes question à mon égard, puis qui au final, parle de chose que j'ai déjà croiser malheureusement dans ma vie et j'ai donc plusieurs choses à te dire :

1) Je n'ai pas renier mon père intérieur. Je ne l'ai pas chasser, ni même banni. Je l'ai DETRUIT, pour la simple et bonne raison qu'il m'empêchait d'aimer autrui et qu'il ne m'appelait qu'à me recentrer sur moi et à m'aimer moi et moi seul ! C'est ce qui m'a gangréner pendant des années et ce que je ne lui ai jamais pardonné. Depuis, je suis seul, sans démon et sans dieu. Et au lieu d'être attaché à mon propre amour, je suis heureux grâce à une cause bien plus noble à combattre ; celle d'autrui ! Seul être dont l'amour m'importe !

2) Cette vidéo parle d'un amour qui ne dépends de rien, tout le contraire de ce que MLP prône vis à vis de la liberté humaine ! Cette vidéo me donne raison ! La destruction de mon père ne signifie pas néanmoins que je l'ai oublié.
Car c'est sa voie à lui que je tente de retracer, sa finalité que je tente d'atteindre ; aimer l'autre tel un père et être aimer tel un enfant. Mais à la différence de ce dernier, je ne serai pas une illusion ; je serai, réellement proche d'eux.



MLP :

Tu as fait le choix de sortir de chez toi. Tu as pris un risque en circulant sur la voie publique. C'est bien ta décision.


Oui, mais etais-ce moi qui roulais dans la voiture et qui n'as pas vu le feu rouge ?

Mais, ce n'est pas pour moi que je le refuse, car moi, je sais que je ne respecterai pas ce devoir tant je le trouve ridicule et absurde. De plus, j'ai une trop grande liberté d'esprit pour me contraindre avec cet illusoire devoir d'aimer. Tu n'as toujours pas compris : personne ne peut contraindre une autre à aimer ou à accepter l'amour de l'autre. Cette liberté est fondamentale.


Je le sais. Mais combien de fois l'Homme s'est il rendu compte trop tard que les choses les plus belles se trouvaient là où elle semblait être absent ? Et où l'ennui régnait ? Ce devoir d'amour contraint pour le bien de chacun d'entre nous, en ouvrant de force les yeux sur une vérité, que la chose la plus belle de la vie est l'autre et ce qu'on ferai pour elle par amour. Par cette effet on se dépasse, on sen transcende, on se relève, on marche : et rien ne peut nous arrêter ... à part la liberté de l'autre lui même !
Il est là le vrai potentiel de cette vie MLP, le succès, la victoire, l'accomplissement : celui qui te permet de te dépasser, parce que au fond tu sais la seule chose qui t'importe = où que tu soit, tu n'es pas seule !

A condition que l'autre veuille gravir la montagne avec toi, ce qui n'est pas gagné, vu qu'il a la liberté de faire autrement.


Nous gravissons au fond tous la même montagne, en transportant une pierre sur notre dos que nous nous devons de déposé au sommet : le grand édifice humain ! Et parce qu'il est de plus en plus haut, il est de plus en plus difficil à atteindre ... Mais cett difficulté devient négligeable face à ce devoir d'amour !

Surtout à la critique des gens moins heureux que moi.


Les plus (censuré) sont toujours les plus heureux ! parce qu'il ne prennent jamais conscience de rien et de toute façon sont trop bête pour vouloir comprendre !

Dis comme ça, je serai 100% d'accord avec toi. Laisser l'autre libre, pour moi c'est ça l'amour. Ne rien imposer et ne rien exiger sinon le respect de la liberté de l'autre. Et dans cette liberté, il y a aussi le droit de ne pas aimer.


Le devoir d'aimer donne le droit d'être aimer ! Un gain à notre liberté qui enlève un autre ! Mais si tu fais un petit calcule dans ta tête, ce devoir enlève 3 fléaux et une liberté pour te donner une garantie incorruptible ! Pourquoi vouloir compliqué les choses en concervant ce qui est mauvais ???

Si on y est obligé, oui ! Ma liberté, c'est aussi de ne pas m'ouvrir à tout le monde, mais seulement à ceux que j'ai choisi. Parce que c'est mon bon plaisir, et je pense que c'est le mieux pour moi. Et tu voudrais priver les gens de cette liberté.


Et en quel honneur avons nous cette liberté de mettre à l'écart des individus ? sur quoi te bases tu ? Quels sont tes critères ? Son attitude ? elle peut changer ; il suffit que tu lui fasse remarquer. Son humour ? Pareil ! Son physique ? L'a-t-il choisi ? Sa popularité ? N'est ce pas être corrompu que de vouloir se mettre avec le plus fort et celui qui a le plus d'ami, ou peut être un lèche botte ? Ses défauts ? N'en as tu pas toi aussi ? Ses goûts ? Pourquoi ? tu n'en as pas ? ...

Je pourrais prolonger ma tirades des heures et des heures si je voulais... mais la vérité est que ta liberté rime avec caprice vide de raison : je veux je veux je veux ! (comme un gamin qui veut une glace _ tu veux une tarte aussi ?_ ). Mais en fin de compte tu fais des choix guider par la folie parce que tu es un être prépondéré par tes desirs et non la volonté de créer l'harmonie autour de toi ! Et le fais de ne pas prendre en compte ce qui est autour de toi et de te RECENTRER SUR TOI (terme que tu as employé) illustre bien ce que je dis !

C'est contradictoire. Si c'est un devoir, il n'y a pas de liberté de choix. Et si chacun peut choisir les personnes qu'il souhaite aimer, alors il n'y a pas de devoir.


Oui mais si tu te rappelais un peu de tes cours d'éducation civique (oui la mémoire te fait défaut je croit), tu te rappelerais que la liberté ne peut pas être total. Et que la naissance des conflits nait du fais que l'on se chevauche tous les uns sur les autres avec notre liberté.

Si tu veux avoir la liberté de choisir la personne que tu souhaite, alors il faudrate laisser être choisi par ceux qui te désir (et n'inclut pas le pacte conjugal dans tous cela ça n'a rien à voir ici, merci !). Et perso, si tu es comblé, cela n'a aucune raison de te déranger !

Non ! Mais je ne vis pas dans la peur de ce genre d'événements.


Ah ... l'inscouciance !

tu penses que les gens sont importants, mais pas moi


... tu pourrais montrer ça à ton fils ... et brancher la webcam stp ? T'es sur hang out ou skype dis moi ? ... Non comprends moi ; Je ne raterai ça pour rien au monde. Juste te voir assumer déjà rien que ce que tu viens de sortir comme ânerie ça va être tendu. Mais te voir comprendre pour une fois ton erreur, ça, ça sera un exploit.

Pas l'absence de préoccupation. L'absence de peur. Ce qui implique aussi de ne pas vivre dans la peur de perdre ceux qui nous sont proches.


Trop Facil :lol: !... Juste tout simplement déconcertant, et au bout de X année de vie, il s'étonne que la vie soit si facile ; pas étonnant !

Mais je n'ai jamais prétendu qu'il ne fallait pas se préoccuper des autres. Au contraire ! L'accomplissement de soi passe par les interactions avec les autres.


Mdr ! Bah oui pourquoi pas ! Je te rappelle que T'as dit quelque lignes au dessus <<tu penses que les gens sont importants, mais pas moi>>.
Encore du foutage de tronche ! J'aurai honte à ta place !

L'amour apporte bien plus que du bien être passager. Alors il est plutôt facile de faire la différence. La paix intérieure, la joie, la plénitude, le bonheur, la liberté sont les réelles conséquences de l'amour.


Phrase qui ne veut rien dire : sans faux fuyant, je pense que tu a l'air un peu fatigué. Me tromperai-je ?

Non, ce n'est pas constructif. C'est même absurde. Et je pense qu'il faut apprendre aux gens à mieux choisir ce qui est bon pour eux, car ce qui est bon pour eux est bon pour les autres.


C'est pourtant ce que tu permet de faire avec ta liberté d'aimer : tu sélectionne selon tes critères ceux qui t'accompagnent selon leur différence.
Nous sommes donc d'accord !

La question n'est pas de savoir ce qui nuit aux autres ou pas, mais ce qui te nuit à TOI. Ce qui nuit à ta paix intérieure, à ta plénitude, à ta joie est forcément aussi mauvais pour les autres. Les meilleurs choix pour toi, seront automatiquement les meilleurs choix pour les autres, si tu agis par amour. C'est à dire, si tu cherches à préserver ta paix intérieure, ta plénitude, ta joie, ton bonheur, c'est aussi ce que tu apporteras aux autres.


Mais mon ami ! Tu vis au pays des bisounours. Le monde est empli de dilemme comme tu m'en as imposer un tout en bas. Si tu aimes tu vas être contraint au bout d'un moment de sacrifier quelque chose qui est en toi. Quelque chose qui t'es cher, même si elle te coûtera la vie, mais que tu sais qu'au fond tu n'en as rien à faire parce que tu aimes et c'est ce qui est le plus important. Alors que le meilleur choix, pour moi, et personnellement était de garder cette chose pour moi qui était plus que vital.
Mais l'amour transcende cela : et du haut de ton vieil age tu ne l'as pas compris non plus :tap: !

L'autre n'a aucune importance, je te le redis. Il n'est là que pour te servir à exprimer le meilleur de toi même. L'amour véritable, c'est ton état à toi, c'est l'état du Soi qui atteint la paix et la plénitude. Quelqu'un qui vit sur une île déserte ou dans une grotte pendant 40 ans, pourrait connaître plus de paix, de joie et de plénitude que toi pendant toute ta vie.


Ah ! C'est peut être finalement pas que de la fatigue ... Tu persiste on dirait !
Face au chaos et où les gens sont dominé par la malheur, je les accompagne dans la douleur et ne traverse pas l'allée comme si de rien était !

Mais je le répète, certaine personne aurait mieux fait de rester bercer d'illusion, dans leur "grotte", ou leur petit monde à eux. Si tout ce qu'il leur importe est d'être heureux, c'est qu'il ne sont certainement pas dans un état d'amour. L'amour c'est l'aventure, elle te déloge de ton quotidien prosaique et de la vie que tu mène comme un travail à la chaine. C'est une épreuve qui te fait voir ce que tu n'as jamais vu de ce monde, et loin sans faux, ce qui va te bouleversé, en bon comme en mauvais.
Il faut être heureux non pas à travers sa vérité à soi, mais la réalité !

Ca, c'est ce que tu es. Moi je parle de ce qui te motive, et c'est la peur.


Je ne suis motivé que par un monde meilleur. Si j'echoue, le monde restera inchangé. Si je réussi, je serai heureux en permettant à d'autre de l'être. Alors, dis moi MLP :
Si je n'ai rien à perdre, pourquoi aurais-je peur ?

ECHEC ! Le dilemme n'est toujours pas résolu. Tout ce que je t'ai demandé, c'est une décision. Tu affirmes que le but n'est pas de choisir, mais justement si. C'est ça l'objectif du dilemme. Tout le reste est sans intérêt. Je te demande juste un choix.


Sur un dilemme qui est un conflit entre deux personne que j'aime, les cause qui se livrent le combat et je prendrai celle qui à mon sens est le meilleur choix.
Mais en rien, je ne choisirais jamais entre deux personnes.

Ta vision de ce monde est trop conflictuelle je trouve ! Aussi conflictuelle que l'est cette liberté d'aimer que ce veut de combattre le devoir d'amour !

Encore une fois ne m'apprends pas la vie, car je le répète : à ton âge j'étais déjà bien plus responsable que tu ne l'as jamais été !

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17894
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 16:46

Tu es un idéaliste Farore97. Un jour, la vie te ramènera à la réalité. Tu es jeune. Tu as largement le temps de te casser la figure.

Farore97 a écrit:Mais en fin de compte tu fais des choix guider par la folie parce que tu es un être prépondéré par tes desirs et non la volonté de créer l'harmonie autour de toi !

Créer l'harmonie autour de moi ? C'est vraiment le cadet de mes soucis, parce qu'en m'assurant de mon bien-être, je m'assure de créer un bon environnement autour de moi.

Farore97 a écrit:Oui mais si tu te rappelais un peu de tes cours d'éducation civique

A mon époque, il n'y avait pas de cours d'éducation civique. :D

Farore97 a écrit:Le monde est empli de dilemme comme tu m'en as imposer un tout en bas. Si tu aimes tu vas être contraint au bout d'un moment de sacrifier quelque chose qui est en toi. Quelque chose qui t'es cher, même si elle te coûtera la vie, mais que tu sais qu'au fond tu n'en as rien à faire parce que tu aimes et c'est ce qui est le plus important. Alors que le meilleur choix, pour moi, et personnellement était de garder cette chose pour moi qui était plus que vital.

Euh ! Bah non en fait. Je n'ai rien besoin de sacrifier parce que je n'ai besoin de rien ni de personne pour être heureux. Ton amour te rend captif, et c'est pour cela que tu souffres. Le mien me rend libre, et je n'ai donc aucune raison de souffrir.

Farore97 a écrit:Face au chaos et où les gens sont dominé par la malheur, je les accompagne dans la douleur et ne traverse pas l'allée comme si de rien était !

Tant mieux pour toi.

Farore97 a écrit:Mais je le répète, certaine personne aurait mieux fait de rester bercer d'illusion, dans leur "grotte", ou leur petit monde à eux. Si tout ce qu'il leur importe est d'être heureux, c'est qu'il ne sont certainement pas dans un état d'amour. L'amour c'est l'aventure, elle te déloge de ton quotidien prosaique et de la vie que tu mène comme un travail à la chaine. C'est une épreuve qui te fait voir ce que tu n'as jamais vu de ce monde, et loin sans faux, ce qui va te bouleversé, en bon comme en mauvais.
Il faut être heureux non pas à travers sa vérité à soi, mais la réalité !

L'amour c'est la liberté, la paix, la plénitude, la joie, le bonheur. C'est ça l'amour. Ce n'est pas être captif du monde, au contraire, c'est s'en détacher.
Tu raisonnes toujours de façon matérielle. Tu n'as aucune spiritualité. Tu penses que les choses et les gens sont importants. Mais ils ne sont rien.

Farore97 a écrit:Je ne suis motivé que par un monde meilleur. Si j'echoue, le monde restera inchangé. Si je réussi, je serai heureux en permettant à d'autre de l'être. Alors, dis moi MLP :
Si je n'ai rien à perdre, pourquoi aurais-je peur ?

C'est précisément parce que tu as peur que tu veux un monde meilleur.

Farore97 a écrit:Sur un dilemme qui est un conflit entre deux personne que j'aime, les cause qui se livrent le combat et je prendrai celle qui à mon sens est le meilleur choix.
Mais en rien, je ne choisirais jamais entre deux personnes.

Et bien moi je résous ce dilemme en une fraction de seconde. Je choisis toujours ce qui est le mieux pour moi. Qui a tort, qui a raison, qui j'aime ou qui je n'aime pas n'a aucune espèce d'importance.

Farore97 a écrit:Encore une fois ne m'apprends pas la vie, car je le répète : à ton âge j'étais déjà bien plus responsable que tu ne l'as jamais été !

Il ne s'agit pas de responsabilité. Il s'agit de spiritualité, ce qui manque cruellement dans ce monde. Au lieu de faire en sorte que les hommes aient plus d'amour, tu devrais leur apprendre à n'en avoir pas besoin. Tu veux les rendre esclaves de l'amour des autres, et moi je préfère les en libérer. Parce que l'amour en Soi est bien plus précieux que l'amour des autres, et surtout, il est sans fin.
Mais tu ne peux le comprendre. Comment un esclave peut-il comprendre la liberté sans l'avoir goûté ? Au mieux, ils l'espèrent. Au pire, ils choisissent ce qu'ils connaissent le mieux, l'esclavage.
Tu es un esclave qui ne veut pas se libérer, et qui veut que les autres deviennent aussi esclaves. Le véritable amour est dans la liberté.

« La spiritualité, c'est non pas savoir ce que l'on veut, mais comprendre ce dont on n'a pas besoin. » (Anthony de Mello)

« N'aie besoin de rien. Désire tout. Choisis ce qui se présente. » (N.D. Walsh - Conversations avec Dieu)

« Le bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus, mais à développer la capacité d'apprécier avec moins. » (La voie du Guerrier Pacifique - Dan Millman)
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

Farore97

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 493
Enregistré le: 15 Avr 2017, 12:37

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 17:58

Tu es un idéaliste Farore97. Un jour, la vie te ramènera à la réalité. Tu es jeune. Tu as largement le temps de te casser la figure.


Je me casserais la gueule pour bien d'autre choses... mais certainement pas ça ^^

Créer l'harmonie autour de moi ? C'est vraiment le cadet de mes soucis, parce qu'en m'assurant de mon bien-être, je m'assure de créer un bon environnement autour de moi.


Oui ... un environnement bon POUR TOI ! ET rien que pour TOI !
Comme je ne cesse de le répéter ; l'égocentrisme à l'état pur !!!!

A mon époque, il n'y avait pas de cours d'éducation civique.


Que veux tu ? Tu es sans doute une génération sacrifiée. Mais tu n'es pas interdit d'aller apprendre par toi même. Jeune où vieux, il n'est jamais trop tard pour apprendre :D

Euh ! Bah non en fait. Je n'ai rien besoin de sacrifier parce que je n'ai besoin de rien ni de personne pour être heureux. Ton amour te rend captif, et c'est pour cela que tu souffres. Le mien me rend libre, et je n'ai donc aucune raison de souffrir.


Le tiens te rends <<selfish>> ; je n'ai jamais vu quelqu'un de comme ça rendre les gens heureux ! Mais suis - je bête on ne peut même pas raisonner sur ce plan là puisque tu n'en a que faire.

L'amour c'est la liberté, la paix, la plénitude, la joie, le bonheur. C'est ça l'amour. Ce n'est pas être captif du monde, au contraire, c'est s'en détacher.
Tu raisonnes toujours de façon matérielle. Tu n'as aucune spiritualité. Tu penses que les choses et les gens sont importants. Mais ils ne sont rien.


Oui effectivement Youston nous avons un gros gros pb ^^. Si tu penses que les personnes sont à concidérer comme des choses matériel, c'est que nous n'avons pas les mêmes valeurs...
Il y a quelques commentaires au dessus je lisais de ta part: "les autres sont utiles pour exprimé qui tu es" (g la flem d'aller cherher ce que t'as dis ^^)

Il n'y a rien de plus spirituelle que la personne elle même ^^

C'est précisément parce que tu as peur que tu veux un monde meilleur.


Si tu travail de manière acharnée dans le but de trouver une formule mathématiques super pratique, est ce de la peur ?
Si tu t'entraine au sport pour améliorer tes performances afin de te sentir plus proche de jour en jour de la maitrise, est ce de la peur ?
Si tu passe tes journée entière face à une toile pour créer l'œuvre parfaite est ce de la peur ?

Ce n'est pas de la peur MLP.

C'est l'accomplissement de soi !!!

Et bien moi je résous ce dilemme en une fraction de seconde. Je choisis toujours ce qui est le mieux pour moi. Qui a tort, qui a raison, qui j'aime ou qui je n'aime pas n'a aucune espèce d'importance.


Mais si peu de maturité ...et après tu pretends être plus expérimenté et plus agé que moi ?!
Toujours toi toi TOI ????? :lol: :lol: :lol: :lol: VIENS PAS ME PARLER D'AMOUR SALE EGOISTE SI C'EST POUR EXIBER TON AMOUR PROPRE A TOUT LE MONDE !

Il ne s'agit pas de responsabilité. Il s'agit de spiritualité, ce qui manque cruellement dans ce monde. Au lieu de faire en sorte que les hommes aient plus d'amour, tu devrais leur apprendre à n'en avoir pas besoin.


Le devoir d'aimer permet à tout le monde d'être combler de cet amour, de ne plus se sentir juger et de pouvoir exploiter le plein potentiel de notre liberté !

Tu veux les rendre esclaves de l'amour des autres, et moi je préfère les en libérer. Parce que l'amour en Soi est bien plus précieux que l'amour des autres, et surtout, il est sans fin.


Ca j'en doute fortement !
Plus d'une fois j'ai été amené a despérer ! Et plus d'une fois c'est une personne qui, parce qu'elle a cru en moi, m'a permis de me relever ! J'avais le choix d'abandonner, même si elle donnait tout pour moi. Et j'ai choisi de faire honneur à ce qu'elle donnais, de ne pas rendre vain cela ! Parce que j'ai été ému par son amour si beau et fort !

Non MLP ! Ne sous estime pas l'amour d'autrui : Car il est bien au delà de tout ce que tu peux imaginer !

Mais tu ne peux le comprendre. Comment un esclave peut-il comprendre la liberté sans l'avoir goûté ? Au mieux, ils l'espèrent. Au pire, ils choisissent ce qu'ils connaissent le mieux, l'esclavage.
Tu es un esclave qui ne veut pas se libérer, et qui veut que les autres deviennent aussi esclaves. Le véritable amour est dans la liberté.


L'esclave connait la liberté mieux que personne d'autre ; parce qu'il la sert ! Il est son suivant le plus discret, le plus intime ! C'est grâce à lui qu'elle existe !

Le jour où il disparait, ses maitres deviennent incapable de se servir une simple coupe de vin (et je ne te parle même pas de verser le vin dans la coupe). Ce jour là, la liberté disparait et tout le monde devient esclave, à l'exception de l'esclave lui même !
Quant à l'esclave, lui, il est libre ! Libre comme le vent, parce qu'il a la maitrise de servir les autres, et donc de pouvoir se servir mieux qui quiconque ne pourra jamais le faire ! Il a fait cela toute sa vie !

Mais alors que la liberté vie en lui, il regarde autour de soi et ne vois qu'un monde souffrant, parce que asservit par lui-même ! Il a un choix à faire.

C'est à ce moment MLP ou je te propose d'être cet esclave : tu vas avoir une décision à prendre

Tu détient la liberté dans un monde où elle est absente. Que vas tu faire ?

Bonne réflexion :)

Boemboy

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2803
Enregistré le: 01 Jan 2009, 09:14

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 18:21

septour a écrit:Boemboy
CA semble etre le cas, le ''reservoir'' d'ames serait infini tout comme les mondes habites dans l'univers.
TOUT ce qui vit aurait une AME et cela comprendrait TOUS LES REGNES....y compris les humains.

C'est de l'humour, je suppose ?http://www.forum-religion.org/posting.php?mode=quote&f=50&p=1220987#

Farore97

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 493
Enregistré le: 15 Avr 2017, 12:37

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 18:48

non non ne tkt pas ! Il y croit en plus dur comme fer

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17894
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 19:32

Farore97 a écrit:Tu détient la liberté dans un monde où elle est absente. Que vas tu faire ?

En profiter voyons ! :) Seul un idiot ferait autrement.

Farore97 a écrit:Le devoir d'aimer permet à tout le monde d'être combler de cet amour, de ne plus se sentir juger et de pouvoir exploiter le plein potentiel de notre liberté !

Il n'y a que toi pour croire ça ! C'est bien de rêver quand on est jeune... Dans 20 ans, tu verras si tu auras réussi à convaincre les gens avec ton devoir d'aimer. Mais avec un peu de chance, tu te seras rendu compte avant de son absurdité.

Je te rappelle à toute fin utile, qu'un certain Jésus a essayé ça il y a 2000 ans, et qu'on n'y est toujours pas arrivé. J'admire ton ambition, mais là franchement, c'est avoir la grosse tête...
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

Farore97

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 493
Enregistré le: 15 Avr 2017, 12:37

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Fév 2018, 20:24

[quote=''monstrelepuissant"]En profiter voyons ! Seul un idiot ferait autrement.[/quote]

Ouais...

c'est bien ce que je pensais tu vois !...

T'as rien d'un type qui aime !

Tu vois MLP. Dans ton la situation dans laquelle je t'ai mis, tu etais dans un monde exactement où il n'y a pas de liberté. Où les gens avaient besoin de cette liberté parce qu'ils étaient malheureux.
Et toi, tu décide d'en faire profit qu'à toi même : le bon esclave en question, celui qui aime, aurait partagé la maitrise de se servir si même, ainsi que les autres ! Il aurait donné la liberté aux autres, et non pas l'etouffer rien que pour soi même.

Va montrer cela à ton fils ! Vas y et dis moi en des nouvelles sans mentir.

Cdt.

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17894
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 13 Fév 2018, 06:43

Farore97, ça c'est ton interprétation. Je t'ai seulement dit que j'allais en profiter. Je n'ai jamais dit que j'allais partir me dorer au soleil en abandonnant les autres à leur sort. Je ne t'ai jamais dit que je n'allais rien faire si c'est en mon pouvoir. Mais, j'ose dire que ce n'est pas une question d'amour envers les autres. Je ne les connais peut-être même pas. C'est une question de justice, de liberté. C'est une question de bien-être, pour moi. La seule question que je me pose toujours, c'est « comment je me sens, si je fais ci ou si je ne fais pas ça ». Et abandonner les autres à leur sort si je peux les aider ne va pas me faire me sentir bien. Je choisis toujours ce qui est juste et ce qui est bon pour moi, afin d'assurer mon bien-être, ma paix intérieure, mon bonheur, sachant toujours que ce qui est bon pour moi, le sera aussi pour les autres. Je n'ai besoin que d'aimer moi même, abondamment, parce que je sais que la frontière apparente qu'il y a entre les autres et moi, n'existe pas. S'aimer soi-même, c'est aimer tout le monde, mais pas chacun individuellement, parce que ça n'a pas d'intérêt et que c'est juste impossible.

Je te l'ai déjà dit. Tu raisonnes de façon matérielle, et moi de façon spirituelle. Quand on voit les choses de façon spirituelle, on les voit dans leur globalité. Il n'y a ni bien absolu, ni mal absolu, il n'y a que ton choix de décider ce qui est profitable ou pas. Et parfois, ce qui est profitable est de ne rien faire. Parfois, c'est de laisser un autre faire. Rien ne se passe qui ne soit utile, même si cela te paraît mal. Dans la globalité du monde, rien n'est jamais mal.

Mais, la spiritualité est un domaine qui t'échappe, alors forcément, tu es convaincu que je suis le grand méchant égoïste. Evidemment, ton opinion me laisse indifférent, et c'est bien pour cela que je continue de discuter avec toi.
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

Farore97

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 493
Enregistré le: 15 Avr 2017, 12:37

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 13 Fév 2018, 09:06

Farore97, ça c'est ton interprétation. Je t'ai seulement dit que j'allais en profiter. Je n'ai jamais dit que j'allais partir me dorer au soleil en abandonnant les autres à leur sort. Je ne t'ai jamais dit que je n'allais rien faire si c'est en mon pouvoir. Mais, j'ose dire que ce n'est pas une question d'amour envers les autres. Je ne les connais peut-être même pas. C'est une question de justice, de liberté. C'est une question de bien-être, pour moi. La seule question que je me pose toujours, c'est « comment je me sens, si je fais ci ou si je ne fais pas ça ». Et abandonner les autres à leur sort si je peux les aider ne va pas me faire me sentir bien. Je choisis toujours ce qui est juste et ce qui est bon pour moi, afin d'assurer mon bien-être, ma paix intérieure, mon bonheur, sachant toujours que ce qui est bon pour moi, le sera aussi pour les autres. Je n'ai besoin que d'aimer moi même, abondamment, parce que je sais que la frontière apparente qu'il y a entre les autres et moi, n'existe pas. S'aimer soi-même, c'est aimer tout le monde, mais pas chacun individuellement, parce que ça n'a pas d'intérêt et que c'est juste impossible.

Je te l'ai déjà dit. Tu raisonnes de façon matérielle, et moi de façon spirituelle. Quand on voit les choses de façon spirituelle, on les voit dans leur globalité. Il n'y a ni bien absolu, ni mal absolu, il n'y a que ton choix de décider ce qui est profitable ou pas. Et parfois, ce qui est profitable est de ne rien faire. Parfois, c'est de laisser un autre faire. Rien ne se passe qui ne soit utile, même si cela te paraît mal. Dans la globalité du monde, rien n'est jamais mal.

Mais, la spiritualité est un domaine qui t'échappe, alors forcément, tu es convaincu que je suis le grand méchant égoïste. Evidemment, ton opinion me laisse indifférent, et c'est bien pour cela que je continue de discuter avec toi.


Ah bon ? pourtant dans ta phrase, "je compte en profiter" transparait bien le fait que tu comptes en faire un usage personnel ! Et après tout, n'est ca pas bon pour toi d'être le plus libre possible et de ne pas être restreint par l'autre ? Qu'est ce que tu leur doit aux autres d'ailleurs selon ta définition de l'amour? Rien !
Tu as la liberté que tu désires pourtant, dans le contexte que je t'ai donné, qui plus est la liberté la plus TOTAL. Je te rappelle que en plus, si tu donnes la liberté à autrui, tu restreins automatiquement la tienne, non seulement en te forçant à partager quelque chose qui, pluss il est vaste, plus il comble ton bonheur, mais par le devoir de respecter celle d'autrui !Autant la garder cette liberté ; ça ne t'apporterai que des emmerdes. C'est bon pour toi du coup, non ? Toi qui comptais avoir, la plus grande liberté, la plus grande paix et la plus grande joie intérieur !
Et puis les autres qui n'ont plus de liberté, ... tu les laisses conformément à la défintion de ton amour libre (libre de chercher la liberté par eux même, au lieu de la donner :lol: :lol: :lol: ) !

Concrètement, si tu ne fais pas ce que j'ai supposé au dessus, c'est que tu n'es plus en cohérence avec tes propos...

Est-ce une question de justice, ou de bein être personnel, sachant que les deux dans ton cas, sont inconciliable

Je te l'ai déjà dit. Tu raisonnes de façon matérielle, et moi de façon spirituelle.


EN QUOI LA PERSONNE EST ELLE MA-TE-RIEEEEEEEEEEEL ?????? En quoi ai-je parler de posséder l'autre ? OU ? Montre moi OU ? En quel honneur peux tu te permettre de dire ça ?

Il n'y a ni bien absolu, ni mal absolu, il n'y a que ton choix de décider ce qui est profitable ou pas.


Absolument faux ! Des gens foncent dans le danger pour sauvé des vies ; les sapeurs pompiers par exemple ! Ca ne leur est en rien profitable : mais ça reste profitable aux autres par contre. Le sapeurs pompier sais qu'il a tout à perdre en allant se vautrer dans les flammes : il n'a rien à ganger et son choix en rien ne lui sera profitable. Mais il sera profitable à celui qu'il sauvera : il n'aura comme récompense que de la fierté...
Mais qu'est-ce que la fierté comparé à tout ce qu'il a risqué ??? (au passage c'est comme pour moi avec les skis - seulment que je l'ai fais pour moi -, j'avais que de la fierté à gagner, et la coincidence m'a confisqué l'usage de ma jambe droite pour faire des choses que j'aime).

L'amour c'est ça MLP ! C'est de risqué pour quelqu'un d'autre (chose que nous ne possederons jamais) ce qui nous est le plus cher au monde et de s'en foutre mais alors royalment parce que on l'aime voilà tout !

Il n'y a ni bien absolu, ni mal absolu, il n'y a que ton choix de décider ce qui est profitable ou pas.


Et si tout le monde pense come toi alors jamais rien ne sera fais ! Parce que personne n'aura le courage d'essayer !

Dans la globalité du monde, rien n'est jamais mal.


Non ! Effectivement je suis d'accord avec toi Auschwitz c'était un détail, tu as raison ... J'admire ta spiritualité : à un dîner de con tu dois certainement surclasser tout le monde !


Je ne peux pas prouver l'existence du mal ! Mais je peux prouver l'existence de son contraire qui permet d'en déduire directement son existence : le bien = l'harmonie !
Là où l'harmonie existe, le bien existe. Et même si au fond, je désire le chaos et la destruction avec ce en quoi je suis en désaccord (oui je suis humain on a tous ses excès, et plus il me dépasse, plus je les dominent), je sais que l'harmonie est la seule chose qui me servira. C'est que je choisi ; car avec elle nait la beauté, la paix, la plenitude, ... et servir cette harmonie demande avant tout à ne pas la trahir, ... à commencer s'harmoniser avec autrui. Et cela prendra une vie entière si il le faudra...

Mais, la spiritualité est un domaine qui t'échappe, alors forcément, tu es convaincu que je suis le grand méchant égoïste.


Plus que jamais (mais j'attends voir le prochain message, car je pense que tu peux encore me surprendre :lol: )

Evidemment, ton opinion me laisse indifférent, et c'est bien pour cela que je continue de discuter avec toi.


Visiblement, tu n'es pas si indifférent que cela à ce que je dis, puisque je génère des réactions de ta part :lol:. Sinon tu arrêterais de me parler, tout comme Navam, Inti, Spalmaer, Oiseau du paradis, Shonin ... Tout cela ne nous suivent plus au cas où tu ne l'aurai pas remarqué. Tu aurais fais comme eux si tu avais été indifférent !
Tu sais,


Retourner vers Athéisme et Religions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités