Le devoir d'aimer

Forum Athée / croyant


Athéisme et Religions
L’athéisme peut être considéré comme une attitude ou une doctrine qui ne conçoit pas l’existence ou affirme l’inexistence de quelque dieu, divinité ou entité surnaturelle que ce soit. C'est une position philosophique qui peut être formulée ainsi : il n'existe rien dans l'Univers qui ressemble de près ou de loin à ce que les croyants appellent un « dieu », ou « Dieu ».
Spalmaer

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 55
Enregistré le: 06 Jan 2018, 14:46

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 10 Jan 2018, 17:14

Bonsoir bonsoir je m'incruste sauvagement dans votre petite sauterie, les gros débats passionnés j'aime bien.

Pour répondre au post de base, l'amour généralisé, bien sûr, le devoir d'aimer, jamais.
Ce serait la plus grosse stupidité de l'humanité. Outre les autres stupidités.

Je m'explique. Tu parles de liberté au travers de devoirs. Or jamais, au grand jamais la liberté ne pourrait être garanties par des devoirs ! Par des droits, oui, mais les devoirs sont par définition contraignants, et ce que tu risques de faire si tu crée, d'une manière ou d'une autre, un devoir d'aimer, c'est de faire haïr l'amour à la jeunesse.

Car la jeunesse, il ne faut pas l'oublier, entre souvent en opposition avec le domaine parental, de quelque manière que ce soit. Si le domaine parental se conforme à l'autorité, l'enfant entrera automatiquement en lutte également contre l'autorité, et contre ses principes.

Si les parents s'opposent à l'autorité ou la considère d'un oeil hostile les enfants entreront en lutte contre l'autorité en soutenant leur parent et désirant un gain d'autonomie, généralement ça se passe comme ça, sauf que si l'amour obligatoire est l'apanage de l'autorité, les jeunes vont rejeter cette idée, et soi promouvoir l'amour libre, comme aujourd'hui, mais en encore plus libre et débridé ( Et ça ce serait le bon cas ) soit rejeter la notion d'amour qu'ils assimilent à l'autorité.

Et évidemment, ils tomberont un jour amoureux, mais pour l'amour universel, on repassera.
Je ne rejette pas ce but, je dis juste que l'imposer ne résoudra rien.

Ensuite un petit passage vite fait sur ce que tu disais avant : Non, ce qui est incontrôlable n'est pas dangereux, simplement différent de l'ordre professé par les sociétés trop autoritaires depuis la création de l'humanité.

Enfin, petit passage sur la question qui te taraude : Pourquoi les Juifs entre 24-36 ???

Pour pleins pleins de raisons et qui rejoignent les origines religieuses. Deux racines majoritaires :

- L'origine biblique. Pendant des siècles si ce n'est un millénaire, les chrétiens comme musulmans ont tenus responsables les juifs pour la mort du Christ. Ils les considéraient comme des traîtres, et n'avaient pas encore compris que Jésus était Juif. L'antisémitisme chrétien provient de là.

- L'origine financière. Les Juifs sont les seuls croyants Abrahamiques d'Europe ayant le droit de faire commerce d'argent. Ils se retrouvaient donc de facto à la tête de toute organisation monétaire puisque les chrétiens n'y étaient pas ! Et évidemment en cas de problème ils se retrouvaient à être assimilés à des corrompus, et j'en passe.

Ensuite, moins religieusement, il s'avère qu'entre 1918 et 1936, la Nation Allemande est abattue, détruite, brisée dans un cycle de haine entamé en 1871 et qui ne finira qu'en 1945. La France l'a déchirée littéralement, occupant même temporairement la Rhénanie et la Sarre. Légitime donc que le peuple Allemand soit hostile à la France, aux régimes libéraux, socialistes, et occidentaux.

Or, ces régimes capitalistes sont caractérisés par une chose : Le Pouvoir économique. Un très grand pouvoir accordé aux banques et grandes entreprises ( Pas autant qu'aujourd'hui ) et les chefs d'entreprises et banquiers étaient irrémédiablement associés à qui ? Aux Juifs. Tandis que de leur côté, les aristocrates Allemand étaient conservateur, peu libéraux, prompt à la restauration impériale, et hostile à Weimar, ainsi représentaient-ils les volontés du peuple.
Evidemment, ils étaient détestés par le fort parti Communiste Allemand, qui atteint presque autant de voix en 1933 que le NSDAP aux élections du Reichstag.

Ensuite derniers éléments : Les Sages de Sion, et la Théorie du Judéo-Bolchévisme.

Les Protocoles des Sages de Sion sont un document créé par la police secrète Tsariste pour justifier les pogroms antisémites au sein de l'Empire Russe, et qui désignait un complot mondial juif ( Les conneries habituelles quoi ) avec des plans de conquête etc... Les protocoles se sont répendus et n'ont été que prouvés faux que récemment. Donc en Allemagne ils y croyaient.

Enfin, le Judéo-Bolchevisme. La théorie du Judéo-Bolchevisme a été appuyée par deux choses : Les Protocoles des Sages de Sion, et la République des Conseils de Bavières. ( Et oui aussi le NSDAP mais c'est une évidence )

Faut savoir qu'après la Première Guerre, des conseils ouvriers se sont formés partout, PARTOUT en Allemagne pour prendre le pouvoir en s'organisant, à la manière des soviets, pacifiques donc.
Et en Bavière, ces mouvements ont été relativement forts, et ont conduit à la proclamation de la République des Conseils de Bavière ( Sur un modèle Communiste de Conseil ) qui était dirigée par des Anarchistes (Forever Bro') et Communistes. Mais le problème, c'est que les 4 dirigeants qui se succédèrent à une vitesse folle, de un n'avait pas de pouvoir car peu de gens les soutenaient mais étaient aussi d'origine juive !

Du coup, de cause à effet, lorsque la République fut écrasée, l'extrême droite monta, littéralement, en flèche, et la théorie du Judéo-Bolchevisme était plus forte que jamais, car l'instabilité de la République de Conseil avait accru considérablement l'insécurité et les problèmes sociaux.

Voilà à peu près les principales sources d'antisémitismes Allemand du milleu du XIXeme...Loin de l'amour éternel hein ;)
"Homo sum: humani nihil a me alienum puto."
"Je suis Humain, et rien de ce qui est Humain ne saurait m'être étranger."
Térence - Deuxième Siècle Av.Jc.
L'Humanisme existait déjà, l'Humanisme existera toujours ! <3

Farore97

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 493
Enregistré le: 15 Avr 2017, 12:37

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 10 Jan 2018, 17:44

Spalmaer a écrit:Bonsoir bonsoir je m'incruste sauvagement dans votre petite sauterie, les gros débats passionnés j'aime bien.

Pour répondre au post de base, l'amour généralisé, bien sûr, le devoir d'aimer, jamais.
Ce serait la plus grosse stupidité de l'humanité. Outre les autres stupidités.

Je m'explique. Tu parles de liberté au travers de devoirs. Or jamais, au grand jamais la liberté ne pourrait être garanties par des devoirs ! Par des droits, oui, mais les devoirs sont par définition contraignants, et ce que tu risques de faire si tu crée, d'une manière ou d'une autre, un devoir d'aimer, c'est de faire haïr l'amour à la jeunesse.

Car la jeunesse, il ne faut pas l'oublier, entre souvent en opposition avec le domaine parental, de quelque manière que ce soit. Si le domaine parental se conforme à l'autorité, l'enfant entrera automatiquement en lutte également contre l'autorité, et contre ses principes.

Si les parents s'opposent à l'autorité ou la considère d'un oeil hostile les enfants entreront en lutte contre l'autorité en soutenant leur parent et désirant un gain d'autonomie, généralement ça se passe comme ça, sauf que si l'amour obligatoire est l'apanage de l'autorité, les jeunes vont rejeter cette idée, et soi promouvoir l'amour libre, comme aujourd'hui, mais en encore plus libre et débridé ( Et ça ce serait le bon cas ) soit rejeter la notion d'amour qu'ils assimilent à l'autorité.

Et évidemment, ils tomberont un jour amoureux, mais pour l'amour universel, on repassera.
Je ne rejette pas ce but, je dis juste que l'imposer ne résoudra rien.

Ensuite un petit passage vite fait sur ce que tu disais avant : Non, ce qui est incontrôlable n'est pas dangereux, simplement différent de l'ordre professé par les sociétés trop autoritaires depuis la création de l'humanité.

Enfin, petit passage sur la question qui te taraude : Pourquoi les Juifs entre 24-36 ???

Pour pleins pleins de raisons et qui rejoignent les origines religieuses. Deux racines majoritaires :

- L'origine biblique. Pendant des siècles si ce n'est un millénaire, les chrétiens comme musulmans ont tenus responsables les juifs pour la mort du Christ. Ils les considéraient comme des traîtres, et n'avaient pas encore compris que Jésus était Juif. L'antisémitisme chrétien provient de là.

- L'origine financière. Les Juifs sont les seuls croyants Abrahamiques d'Europe ayant le droit de faire commerce d'argent. Ils se retrouvaient donc de facto à la tête de toute organisation monétaire puisque les chrétiens n'y étaient pas ! Et évidemment en cas de problème ils se retrouvaient à être assimilés à des corrompus, et j'en passe.

Ensuite, moins religieusement, il s'avère qu'entre 1918 et 1936, la Nation Allemande est abattue, détruite, brisée dans un cycle de haine entamé en 1871 et qui ne finira qu'en 1945. La France l'a déchirée littéralement, occupant même temporairement la Rhénanie et la Sarre. Légitime donc que le peuple Allemand soit hostile à la France, aux régimes libéraux, socialistes, et occidentaux.

Or, ces régimes capitalistes sont caractérisés par une chose : Le Pouvoir économique. Un très grand pouvoir accordé aux banques et grandes entreprises ( Pas autant qu'aujourd'hui ) et les chefs d'entreprises et banquiers étaient irrémédiablement associés à qui ? Aux Juifs. Tandis que de leur côté, les aristocrates Allemand étaient conservateur, peu libéraux, prompt à la restauration impériale, et hostile à Weimar, ainsi représentaient-ils les volontés du peuple.
Evidemment, ils étaient détestés par le fort parti Communiste Allemand, qui atteint presque autant de voix en 1933 que le NSDAP aux élections du Reichstag.

Ensuite derniers éléments : Les Sages de Sion, et la Théorie du Judéo-Bolchévisme.

Les Protocoles des Sages de Sion sont un document créé par la police secrète Tsariste pour justifier les pogroms antisémites au sein de l'Empire Russe, et qui désignait un complot mondial juif ( Les conneries habituelles quoi ) avec des plans de conquête etc... Les protocoles se sont répendus et n'ont été que prouvés faux que récemment. Donc en Allemagne ils y croyaient.

Enfin, le Judéo-Bolchevisme. La théorie du Judéo-Bolchevisme a été appuyée par deux choses : Les Protocoles des Sages de Sion, et la République des Conseils de Bavières. ( Et oui aussi le NSDAP mais c'est une évidence )

Faut savoir qu'après la Première Guerre, des conseils ouvriers se sont formés partout, PARTOUT en Allemagne pour prendre le pouvoir en s'organisant, à la manière des soviets, pacifiques donc.
Et en Bavière, ces mouvements ont été relativement forts, et ont conduit à la proclamation de la République des Conseils de Bavière ( Sur un modèle Communiste de Conseil ) qui était dirigée par des Anarchistes (Forever Bro') et Communistes. Mais le problème, c'est que les 4 dirigeants qui se succédèrent à une vitesse folle, de un n'avait pas de pouvoir car peu de gens les soutenaient mais étaient aussi d'origine juive !

Du coup, de cause à effet, lorsque la République fut écrasée, l'extrême droite monta, littéralement, en flèche, et la théorie du Judéo-Bolchevisme était plus forte que jamais, car l'instabilité de la République de Conseil avait accru considérablement l'insécurité et les problèmes sociaux.

Voilà à peu près les principales sources d'antisémitismes Allemand du milleu du XIXeme...Loin de l'amour éternel hein ;)


1) Les devoirs n'assurent pas pour toi la liberté, mais par contre les droits si ? je trouve cela peu cohérent ... Car dans ce cas là, qu'est ce qui assurerait l'intégrité des droits ?

2) Points de vue intéressants sur la jeunesse : je prends note c'est trèeeeees important ^^

3) Ce qui est incontrôlable est dangereux car imprévisible : tu ne sais pas si il est bénéfique ou nuisible. Par mesure de précaution il est donc classé comme un danger (qui est rappellons le différent d'une menace)

4) Par rapport aux juifs : Oui ! C'est bien tu me donnent des arguments de poids qui ont incité les juifs à être hait selon leur origine... Mais bien d'autres auraient pu être hait, tout comme les aristocrates de l'ancien empirique germanique voilà tout. Ma question est pas pourquoi les juifs : Ma question est pourquoi Précisément les juifs ? nuance.
Tu m'as donné un contexte historique très riche, j'entends. Mais a nul endroit tu ne m'as donné pourquoi pas les autres.

L'histoire c'est l'histoire ! je sais que rien ne la changera et nul sera la pour le savoir. Mais je n'analyse pas les choses d'un simple point de vue historique ou encore économique : il manque toujours la dimension philosophique au tout que ni l'histoire ni l'économie ne pourront expliquer. Ces matières ne répondent pas à la question pourquoi

Spalmaer

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 55
Enregistré le: 06 Jan 2018, 14:46

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 10 Jan 2018, 17:57

Pour une raison, en faite, les peuples apatrides errant en Europe étaient depuis toujours les boucs émissaires du peuple entier, les Juifs se considérant comme un peuple au delà d'une religion étaient accusés de manipulation et communautarisme, et étaient la grande personnification des griefs en Allemagne car ils symbolisaient, à leurs yeux évidemment ce n'est ni mon avis ni une vérité générale, le pouvoir monétaire, libéral, manipulateur, anti-chrétien, etc...De plus, l'extrême droite très influente même simplement la droite était largement antisémite, grâce à toutes les racines historiques, les juifs étaient à l'époque le bouc émissaire parfaits.

Quant aux anciens aristocrates pan-germaniques, je te l'ai dis, ils n'étaient pas hais car le peuple Allemand considérait la République de Weimar comme traîtresse, et l'accusaient du traité de Versailles, les aristocrates étaient vus comme l'Allemagne Glorieuse, ils ne pouvaient pas être hais car ils représentaient les désirs du peuples, qui étaient balancés entre les extrêmes. Les Juifs furent hais particulièrement car ils l'étaient déjà depuis longtemps, mais alimenté par une idéologie post-Darwiniste pan-germanique, c'est devenu un conflit "racial" évidemment fictif, qui a conduit à plus qu'une haine par idées, mais une haine car le peuple allemand pensait sa survie menacée ( C'était ce que lui disait Hitler )
Enfin bref, les Juifs étaient le bouc émissaire parfait, pour tout le monde à cette époque. Même l'URSS eut des périodes antisémites. J'ai pas compris comment ils voulaient et être antisémites et garder leur image mais bon...

Enfin, pour revenir sur le Devoir / Droit, etc...je considère que l'Homme doit être pourvu du maximum de droits et du devoir de respecter et entretenir le droit de l'autre. Ainsi, on garantit sur le papier, le respect, la considération, etc...


Quant au petit paragraphe sur l'enfance et l'opposition, je précise que je ne suis pas un maître en sociologie, je ne suis pas détenteur de la vérité universelle, il ne s'agit là que de ma propre lecture de la société et de l'adolescence / Adulescence


Ah et petite mise à jour, l'amour est véritablement prouvé scientifiquement, c'est une réaction chimique se déclenchant à partir de certaines hormones ou produits, qui chamboule un peu l'ensemble de ton cerveau et te concentre entièrement sur la / les personnes concernées, quant au pourquoi du comment on ne sait pas, mais on suppose que c'était pour assurer le maintient dans la natures des couples, afin d'éviter le départ du mâle ou de la mère délaissant donc la progéniture ^^
Modifié en dernier par Spalmaer le 10 Jan 2018, 18:14, modifié 1 fois.
"Homo sum: humani nihil a me alienum puto."
"Je suis Humain, et rien de ce qui est Humain ne saurait m'être étranger."
Térence - Deuxième Siècle Av.Jc.
L'Humanisme existait déjà, l'Humanisme existera toujours ! <3

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17884
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 10 Jan 2018, 18:06

Farore97 a écrit:ah ! Interessant, déjà il y a une notion de servitude et de devoir qui rentre en jeu dans ta notion, et en plus une notion qui est limité par une capacité, parce qu'elle demande à être respécté au mieux. La je suis d'accord.

Il n'y a pas de servitude, parce que tu es totalement libre. Et il n'y a pas un devoir, mais un responsabilité.

Farore97 a écrit:Et le plus faible, peux tu lui permettre d'être asservi par un manque dont les autres en sont la cause ?

Tu défends sa liberté. Le reste, c'est son affaire, et non la tienne.

Farore97 a écrit:Un manque d'amour ?

Il n'est pas possible de manquer d'amour.

Farore97 a écrit:Tu sais un Mon topic prends le Nom de devoir aimer (et je risque de le dire aussi à Navam). Mais le devoir, ne permet il pas à quiconque d'avoir le droit d'être aimé des autres ? N'est ce pas là une forme de liberté que je permet au travers un devoir ?

Mais l'amour n'est ni un droit, ni un devoir. C'est un état intérieur.

Farore97 a écrit:Mais tu ne m'explique toujours pas pourquoi on a hait les juifs et pas les aristocrates de l'ancien Empire Germanique.

Mais pourquoi pas ? Il y a toujours une raison. Ca c'est sûr !

Farore97 a écrit:L'Homme et la femme se complète : c'est en ce sens qu'il se ressemblent, et qu'ils accomplissent ensemble une destinée commune. Notre Monde est construit sur des oppositions : c'est cela que je lui reproche effectivement. Et c'est cela que je souhaiterais changer. La menace a toujours su fédérer les Hommes.
Regarde les ciel étoilé. C'est dans les plus grandes ténèbres que les étoiles brillent le plus. Et pourtant, ce paysage ne peut être plus pacifique et plus harmonieux, même si le contraste en émerge !
Pourquoi ?
Parce qu'il est imbriqué de sorte qu'il participent à quelque chose de commun ; l'univers !

L'humanité, lorsqu'elle lève les yeux le soir vers le firmamant, ne cherche qu'à ressembler à ce ciel, MLP.

Au cas où tu ne le saurais pas, on regarde des étoiles qui n'existent peut-être même plus. L'univers est un monde très chaotique. Donc, si tu penses que l'homme veut ressembler à ce chaos...

Farore97 a écrit:Personne, ni toi même n'est garrant de ton propre bonheur. Tu peux y traviller. Tu peux garder espoir de un jour le trouver. Mais être heureux c'est quand on a trouvé le bonheur qui se trouve dans un état de stabilité... Et le monde d'aujourd'hui est loin d'être équilibré.

Le bonheur n'a rien à voir avec le monde extérieur. Qu'il soit équilibré ou pas n'y change rien.

Farore97 a écrit:Car tout le monde n'a pas forcément droit à l'amour, vois tu !

L'amour n'est pas un droit, pas plus que la haine n'est un droit.

Farore97 a écrit:A l'exception du fait que dans ta vision à toi, tu mène le collectif vers une voie autre que l'unité : tu l'amène à se démenteler en individus autosuffisants. C'est une forme de "je montre mes différence avant tout et respecter les !". Je ne dis pas, je n'ai rien contre la différence, mais j'ai horreur quand on veut les mettre au premier plan. Ce n'est en rien constructif, et ça met des bâtons dans les roues de partout. C'est un recul très fort pour ce qui est de l'ensemble humain, car il perd de sa force et de sa cohésion. Il est toujours possible de les faire coexister avec les autres, mais il faut avoir la sagesse surtout de les mettre de côté et de les sortir en temps voulu.

Nous sommes des individus. Et cette identité sera toujours plus forte que tous les collectifs. Si tu as des individus autosuffisants, alors tu auras des collectifs autosuffisants. Si tu as des individus heureux, alors tu auras des collectifs heureux. L'individus est au coeur de la société. Le collectif n'est qu'un dérivé qui se nourrit de l'opportunité.

Farore97 a écrit:Le devoir est la servitude, que tu le veuille ou non. S'il n'y a pas de servitude alors, il n'y a, ni devoir, ni droit, ni liberté !

C'est pourquoi je n'ai aucun devoir. J'ai en horreur toutes formes de servitude.

Farore97 a écrit:Non effectivement ! J'ai la liberté de passer pour le plus gros des cons qui n'en a rien à foutre, garder la tune rien que pour moi, et les laisser crever de faim.

La vision que les autres ont de toi ne devrait avoir aucune importance. L'important est ce que tu penses de toi même.

Farore97 a écrit:Et pourtant n'avait il pas le droit de vivre, eux ? Au fond, ce genre de personne se sent dévaloriser, mépriser par les regards fuyants. Penses tu vraiment qu'ils vont demander de l'aide en pensant qu'ils abuseront de la vie d'autrui ? Ces gens sont bien trop modestes pour se relever tout seul, mais il le sont assez dès qu'ils sont mis en confiance.

Tout ne se fait pas à la demande MLP. Certaines choses, doivent se faire sans un mot.

Demande et tu obtiendras. Moi c'est ce que je fais. Tant pis pour ceux qui n'ont pas compris ce principe.

Farore97 a écrit:Tu ne te sens dépendant de personne et cela est en soi digne d'un caratèe peu mature.

Bien au contraire ! C'est la preuve d'une grande maturité. La faiblesse n'a jamais été un signe de maturité.

Farore97 a écrit:Je t'invite à regearder l'envers du décors de ta vie et de jeter un œil derrière ce qui est autour de toi.

Si tu savais à quel point j'dore ma vie. :lol:

Farore97 a écrit:Si il avait eu le droit d'être aimé normalement, rien de tout cela ne se serai passé !

L'amour n'est pas un droit. C'est un don !

Farore97 a écrit:Le pedophile est le produit de la société : une carrence affective, ou même encore un viol qu'il a lui même vécu. C'est ma haine envers le monde que je hurlerais de manière impuissante, car ça sera trop tard ! Parce que c'est un monde qui n'a pas écouté mes prières et mes solutions et qui a préférer vivre pleinement sa liberté de manière égoiste, alors que la vie d'un enfant, et la santé d'un homme malade étaient en jeu !

Étonnante simplification ! Les gens sont bien plus complexes que ça. Sinon, tous les gens en carence affective seraient des criminels.

Farore97 a écrit:Si tu aimes, fait le en leur en donnant le droit ! Fais le en accomplissant ton devoir !

L'amour c'est la liberté. Il n'y a ni droit, ni devoir. Il y a seulement une responsabilité envers ceux qu'on aime.
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

Inti

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7397
Enregistré le: 20 Juil 2013, 14:00

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 10 Jan 2018, 19:53

Le devoir d'aimer!!! :shock:
Comme si l'amour était une obligation morale plutôt qu'un sentiment inspiré et inspirant. Y a que les moralistes pour avoir fait de l'amour un rapport de domination et soumission. Bandes de dégénérés et dégénérées. :hi:

Diantre! Jésus est mort torturé pour ça. :hum:

Navam

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3054
Enregistré le: 22 Déc 2014, 10:09

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 10 Jan 2018, 20:20

Bien sûr Spalmaer qu'il y a une cause à la haine d'Hitler envers les juifs. Mais quand on dit qu'il y a une cause je pense que Farore97 comprend légitimité. Hitler a vécu dans un village en Autriche ou le maire était antisémite. Il a été conditionné à haïr les juifs et comme tu le dis il faillait bien trouver un bouc émissaire à leur souffrance.

Je pense que ce discours ne sert à rien pour la simple raison que Farore97 utilise des mots dont il ne connaît pas les définitions ...
Il parle d'obligation d'aimer comme si c'était possible ...
Il parle de bonheur qui se trouve à l'extérieur de la personne et qui dépend des autres ...
Le summum dans tout ça ? Le point Godwin qui montre que Farore97 ne cherche a aucun moment à vouloir débattre mais plutôt à imposer Sa vérité et rien de plus !

Je pense avoir perdu assez temps sur ce sujet. C'est ce que je disais déjà il y a longtemps sur un autre post. Si nous n'avons pas les mêmes définitions de mots à quoi bon discuter. J'utilise les définitions du dictionnaire Larousse et Farore97 utilise les définitions du Petit Farore97. Donc c'est comme si je parle de voitures et lui de bananes ...

Au plaisir !
« L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » (Gandhi)
« En vérité il y a autant de religions que d'individus sur cette terre.» (Gandhi)

Erdnaxel

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1546
Enregistré le: 19 Mai 2016, 20:19

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 10 Jan 2018, 21:16

Pourquoi ne pas admettre que l'amour puisse simplement être un sentiment au même titre que la colère ou la peur ?

Ce serait quand même plus simple que d'idéologiser des mots à cause de vieux bouquins auxquels il y a des phrases du type Dieu est amour.

Oui oui c'est vrai dans la grande saga abrahamique Dieu est jaloux, Dieu est fils de l'homme, Dieu est fils d'une prostitué, Dieu est immuable, Dieu est esclavagiste, Dieu est tribal. Mais bon vous n'allez quand même pas vous mettre à idéologiser la jalousie, l'homme, la prostitué, l'immuabilité, l'esclavagisme et la tribalité à cause de vieux bouquins qui racontent plein de bêtises.

Farore97

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 493
Enregistré le: 15 Avr 2017, 12:37

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 11 Jan 2018, 17:31

Rebonjour a tous ; voici mes reponses.

Spalmaer a écrit:Pour une raison, en faite, les peuples apatrides errant en Europe étaient depuis toujours les boucs émissaires du peuple entier, les Juifs se considérant comme un peuple au delà d'une religion étaient accusés de manipulation et communautarisme, et étaient la grande personnification des griefs en Allemagne car ils symbolisaient, à leurs yeux évidemment ce n'est ni mon avis ni une vérité générale, le pouvoir monétaire, libéral, manipulateur, anti-chrétien, etc...De plus, l'extrême droite très influente même simplement la droite était largement antisémite, grâce à toutes les racines historiques, les juifs étaient à l'époque le bouc émissaire parfaits.

Quant aux anciens aristocrates pan-germaniques, je te l'ai dis, ils n'étaient pas hais car le peuple Allemand considérait la République de Weimar comme traîtresse, et l'accusaient du traité de Versailles, les aristocrates étaient vus comme l'Allemagne Glorieuse, ils ne pouvaient pas être hais car ils représentaient les désirs du peuples, qui étaient balancés entre les extrêmes. Les Juifs furent hais particulièrement car ils l'étaient déjà depuis longtemps, mais alimenté par une idéologie post-Darwiniste pan-germanique, c'est devenu un conflit "racial" évidemment fictif, qui a conduit à plus qu'une haine par idées, mais une haine car le peuple allemand pensait sa survie menacée ( C'était ce que lui disait Hitler )
Enfin bref, les Juifs étaient le bouc émissaire parfait, pour tout le monde à cette époque. Même l'URSS eut des périodes antisémites. J'ai pas compris comment ils voulaient et être antisémites et garder leur image mais bon...

Enfin, pour revenir sur le Devoir / Droit, etc...je considère que l'Homme doit être pourvu du maximum de droits et du devoir de respecter et entretenir le droit de l'autre. Ainsi, on garantit sur le papier, le respect, la considération, etc...


Quant au petit paragraphe sur l'enfance et l'opposition, je précise que je ne suis pas un maître en sociologie, je ne suis pas détenteur de la vérité universelle, il ne s'agit là que de ma propre lecture de la société et de l'adolescence / Adulescence


Ah et petite mise à jour, l'amour est véritablement prouvé scientifiquement, c'est une réaction chimique se déclenchant à partir de certaines hormones ou produits, qui chamboule un peu l'ensemble de ton cerveau et te concentre entièrement sur la / les personnes concernées, quant au pourquoi du comment on ne sait pas, mais on suppose que c'était pour assurer le maintient dans la natures des couples, afin d'éviter le départ du mâle ou de la mère délaissant donc la progéniture ^^


Merci pour les renseignement sur l'histoire juive. Je reconnais que mon exemple est faux.

En.revanche je reviens sur 2 points qui me semble incohérent.

Le droit d'être aimé et le devoir d'aimer, cela revient a la même chose. L'un permet l'autre et l'autre implique l'un. Tu ne peux pas dire je prends l'un et je rejette l'autre.

Deuxièmement tu me dis que l'amour est une réaction chimique...
Donc de ce point de vue tu réduit a une simple mécanique l'homme et avec son sentiment le plus noble....
Donc pour toi, l'homme est une machine, rien de plus.

Danc ce raisonnement tu es donc remplacable par celle ci car ce qui est mécanique est toujours reproductible et n'est pas unique.

MLP :

1) la responsabilité, c'est le devoir d'assumer les conséquences de ces actes. DEVOIR, obligation,... on tourne en rond.

2) Mon affaire c'est de donner le plus grand potentielle a travers sa liberté mais surtout a travers le pouvoir. Car sans le pouvoir, la liberté n'est plus que responsabilité.

3) Ah ? T'es sur ? Tu veux pas aller faire un tour au phillipine et dire ca a tout les petits garcon et toutes les petites filles qui se font violé h24 et qui ont pas de famille ?

4) C'est un don que nous devrions mettre au service du bien collectif et non le garder pour son propre intérêt.

5) L'ami du dessus a su me répondre. Autant dire que tu ne savait concrètement pas la réponse...

6) Les grecs ont appelé l'univers cosmos, un terme que les astrophysiciens attribue encore a cet entité. Cosmos est contraire de chaos.

Si tu pense que l'univers est chaotique, alors tu sous entends qu'il est régi par un certain hasard. Or l'univers est gouverné par des lois. Il est donc ordonné, malgré ton point de vue.

Je ne peux seulement dire que tu as abordé un point de vue subjectif qui en plus est faux. Parce que tu ne te concentre que sur la surface des choses aux même titre que tu te focalise sur nos différence.

7) Quand je parlais du monde, je voulais parlé des gens, non de l'univers en lui même. Si le monde est déséquilibré, des gens exploite là ou la misère reigne. C.est une folie que de ne pas voir cela.

8) Soyons constructif : le droit donne la possibilité d'agir en tout quiétude : il est ici pour guider l'homme a distinguer de ce qui est constructif pour sa liberté et celle des autres de ce qui ne l'ai pas. C'est comme ca que sont defini les droits en général.

Le droit de haïr quelque chose peut etre est constructif : je n'aime pas si, je n'aime pas cela... etc.
Il est par ailleurs constructif de hair l'attitude d'une personne. Cela peut nous importuner effectivement qu'un tel se comporte comme cela. Tu peux l'incieter a s'ameliorer. Et apres tout, il peut tres bien changer.

Mais est-ce constructif de hair quelqu'un en soi par contre ?
Cela creer des divisions, ce n'est pas ce dont nous avons besoin a l'heure actuelle. C'est nuisible et cela ne fera la force de personne, elle conduit même souvent a la faiblesse.

En revanche l'amour ne peut pas etre conciderer comme la haine. Tu es d'accord avec moi, toi qui dit que l'amour n'est as a haine. L'amour concerne la personne et non ce qui la caractérise autour. Elle est concerné par ce qui est inaltérable, c'est a dire l'essence. Et l'essence de l'homme est la singularité de sa personne : le vrai miracle de la vie.

9) Non si tu auras des individus auto suffisants et que tu les reunis tu auras un tas d'individu auto suffisants qui continueront a tourner sur eux même comme des tournesols. Parce qu'ils ne verront pas l'interet de s'unir et d'echanger, leur vision du monde etant deja absolument parfaite.
J'ai Un vieux dicton pour toi que tu semble avoir oublier : «l'union fait la force»

Le collectif opportuniste que tu decrit est comme tu l'as dit une mentalité perverti. Je ne parle de cette individualite qui cherche en premeir lieu a tirer profit des autres. Je parle de celui qui a pour but de creer un monde meilleur pour la globalité. Dans n'importe quel travail d'equipe ou que j'ai été, j'ai toujours connu cette vrai force : la solidarité. On n'a jamais ete les meilleur lorsqu'on etait séparé. Mais reunis on s'est élevé bien plus haut que la plupart de nos compairs.

10) bah non ! La responsabilité est une forme de servitude auquel tu es soumis si tu compte etre libre. C'est le devoir sous sa forme la plus élémentaires et inevitable. C'est la contrainte auquel tu ne peux echapper.

11) bon voilà ! Tu dis la même chose. Je te renvoie au dessus.

12) Et c'est ainsi que je me verrai, Moi ! Et plus d'un serai d'accord avec ce que j'enonce ici.

13) Malheureusement, dans ce monde si tu veux survivre il faut retenir les regle qui s'applique en général et non le particulier dont tu pretends faire parti. Ce qui fait que les gens comme toi passe plutôt pour ue minorité, je le regrette.

14) Ton bonheur t'aveugle. L'autre a du bien s'occupper de toi, avant que tu n'atteigne un tel niveau de confiance. Pourtant tu fais semblant comme si de rien n'etais. Comme si il n'avait jamais exister en fait... et ca ca me choque. Et qui sais peut etre oeuvre t il non loin de toi pour ton bonheur.

15) Normal tu ne regarde Que ta vie. Il est difficile d'avoir un point de vue critique sur elle du coup, surtout quand on se ferme au commentaire des autres, et qu'on reste perché sur son nuage rose.

16) l'amour est un don qui merite d'etre mis au service du collectif pour en faire émergé les plsu necessiteux, les plus démuni.

17) Force m'est de constater que ceux qui commetent des crimes n'ont pas de valeur pour la vie et donc y sont indifférent. Ces gens la n'ont pas appris a l'aimer mais a la traiter comme une chose absolument vulgaire. Le pédophile peut agir par instinct et pulsion, ce qui en fait un prédateur menaçant... mais il peut agir dans le cas ou il aime un être tres fortement. Des fois il passe a l'acte et des fois il s'abstient. Mais il n'empêche qu'il a connu l'amour mais n'en a jamais recu assez (sans doute durant don enfance) pour vivre sa vie d'adulte sans cicatrice interne...

Etonnante simplification qui n'est en fait pas si simple. Je pèse mes mots.

18) La responsabilité est le devoir d'assumer les consequances de tes actes. J'aurais du mal cependant de voir comment tu pourrait assumer un djihadistes qui attaquent ta famille qui tu ta fille viole ta femme et brûle ta maison.

Tu vas me dire, et en quoi suis je responsable de cela ?

Tu es reponsable parce que tu as décidé que le devoir etais trop lourd pour toi à supporter. Trop lourd pour ta liberté. Mais est il aussi lourd as supporté que de voir tes proches se faire massacrer ?

Il se trouve que les droits et les devoirs définissent nos liens et nos relations en société. Si tu n'impose pas de droit, tu laisse cela a l'inconnu et a l'incertitude la plus total. Nul ne sais comment cela te reviendra. Mais le jour J en tout cas, assumer tes responsabilité pourra peut etre ne pas suffir pour rester heureux comme tu es.
Et d'ailleurs, moi même je ne pourrai qu'être faible face a ce qui t'arrivera. Je ne pourrai etre que compatissant et je saisque cela ne les ramenera pas.

Navam :

1) premierement moi au moins je sais argumenter et lire un texte sans le prendre au pied de la lettre. Et comme tu peux le savoir la cause peut avoir aussi comme second sens la légitimité (se battre pour la bonne cause, par exemple). Mais effectivement, je ne parlais de pas cette definition.


Sur quoi t'appuis tu pour dire que j'utilise des mots que je ne comprends pas cite moi en les textes et je te dirai ici pourquoi je les ai employé (mais tu es libre de lacher l'affaire c'est toujours plus facil pour toi, vu comment tu t'affiches c'est peut etre ce que tu as de mieux a faire,non ?).

2) Je parle du devoir d'aimer pour avoir le droit pour tous d'etre aimer de tous. Pas simplement obliger a s'aimer les uns et les autres ; ca n'aurait pas de sens. Tu es libre de penser que j'essaye d'imposer ma vérité, en attendant je sais tres bien que je suis impuissant face a votre liberté. je ne peux pas l'imposer : il revient seulement a vous de l'accepter, si vous le voulez. Si je suis aussi persistent c'est parce que je ne suis pas a court d'argument et que ce que tu dis ne constitue en aucun cas une bonne critique et surouttuout arce que je cherche le.bien de tous ici. Je suis pret a me corriger a condition qu'on me l'explique et je l'ai me semble-t-il deja fait deux fois.

Inti :

Effectivement.

Jesus est mort torturé pour avoir aimer l'humanité jusqu'au bout. Mais il s'est surtout fait crucifié parce qu'il s'est pretendu etre le fils de Dieu.

Les dégénérés restent cependant ceux qui l'ont tué, et non celui qui pronait l'amour de son prochain comme notre but a tous !

L'amour est un don. Un don inspirant comme tu le dis qui apporte le bonheur et la paix. Tout le monde a le droit d'être aimer, ce qui veut dire que fes gens non aimé ou en carence d'amour ne devrait pas exister.


Vous autres vous voulez limitez la souffrance du monde ? Il n'y a la rien de plus simple a faire ; ne pas rester indifférent ni haïr. On ne peut que aimer a ce moment là.


Erdnaxel :

Je ne suis pas chrétien, je ne crois pas en dieu, et de toute façon celui des textes religieux ne sera jamais mon modèle. Car lui impose par la violence alors que moi je ne fais que vous exposé des faits qui sont que le defauts d'amour peut mener a certains de basculer dans la folie.

Je ne tue pas. Et je ne fais que parler piur convaincre. Mes mots ne sont pas un poisons pour votre pensée parce que mes pensées sont pur et que je n'ai rien a me reproché sur la manière de penser les choses. Je ne cache rien derrière la tête mon intention est des plsu sincère.

Cdt

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17884
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 11 Jan 2018, 21:08

Farore97 a écrit:1) la responsabilité, c'est le devoir d'assumer les conséquences de ces actes. DEVOIR, obligation,... on tourne en rond.

Réfléchis 2 secondes ! Avoir une responsabilité envers quelqu'un, c'est avoir une responsabilité morale. Il ne s'agit pas d'être responsable d'un acte, puisqu'il n'y a pas d'acte.
Je vais reprendre. J'ai écrit :

MLP a écrit:L'amour c'est la liberté. Il n'y a ni droit, ni devoir. Il y a seulement une responsabilité envers ceux qu'on aime.

Quelle est cette responsabilité ? Veiller sur eux et les protéger du mieux que l'on peut. Est ce que l'on est obligé de veiller sur eux ? Non, car il suffit simplement de ne pas les aimer et rien ne nous oblige à les aimer.

Ce n'est donc pas un devoir, une obligation, mais un choix éclairé. J'aime, donc, je suis responsable de faire de mon mieux pour protéger l'autre. C'est tout !

Il est difficile de discuter avec toi car tu as un mal fou à comprendre la définition des mots que l'on emploie. Là dessus, hélas, Navam a raison.

Farore97 a écrit:4) C'est un don que nous devrions mettre au service du bien collectif et non le garder pour son propre intérêt.

:shock: Si on fait un don, ça ne peut pas être à soi-même. L'amour est un don. Il va donc forcément à quelqu'un, qui lui en fait ce qu'il veut.
Il n'y a pas de bien collectif dans ce cas. Il n'y a pas d'amour collectif. L'amour va toujours a un individu qui le reçoit, ou pas.

Farore97 a écrit:Si tu pense que l'univers est chaotique, alors tu sous entends qu'il est régi par un certain hasard. Or l'univers est gouverné par des lois. Il est donc ordonné, malgré ton point de vue.

Oui, et non ! La nature comme l'univers est remplie de hasard. Peux tu me dire quelle loi a fait que tel spermatozoïde sur 200 millions a fécondé une ovule ? Non ! C'est le hasard ! Donc, non, l'univers n'est pas régi par le hasard, mais le hasard existe bel et bien. L'univers est chaotique parce qu'un astéroïde tombant sur un planète qui était juste au mauvais endroit au mauvais moment peut détruire toute vie. Pour moi, c'est le hasard, et non une action programmée par les lois de l'univers.

Farore97 a écrit:7) Quand je parlais du monde, je voulais parlé des gens, non de l'univers en lui même. Si le monde est déséquilibré, des gens exploite là ou la misère reigne. C.est une folie que de ne pas voir cela.

Mais le monde ne peut pas être équilibré. C'est une utopie ! Il faudrait que tout le monde soit blanc, ou noir, ou que tout le monde soit homme, ou femme, et que tout le monde ait la même maison, le même nombre d'enfants, et vive le même nombre d'années, etc. C'est juste impossible !

Farore97 a écrit:9) Non si tu auras des individus auto suffisants et que tu les reunis tu auras un tas d'individu auto suffisants qui continueront a tourner sur eux même comme des tournesols. Parce qu'ils ne verront pas l'interet de s'unir et d'echanger, leur vision du monde etant deja absolument parfaite.
J'ai Un vieux dicton pour toi que tu semble avoir oublier : «l'union fait la force»

L'union a toujours un but. Quelqu'un qui a déjà tout et n'a besoin de rien n'a pas besoin de s'unir pour quoi que ce soit, ni à qui que ce soit.

Farore97 a écrit:13) Malheureusement, dans ce monde si tu veux survivre il faut retenir les regle qui s'applique en général et non le particulier dont tu pretends faire parti. Ce qui fait que les gens comme toi passe plutôt pour ue minorité, je le regrette.

C'est vrai qu'il y a une minorité de gens heureux. Mais je préfère quand même faire partie de cette minorité.

Farore97 a écrit:16) l'amour est un don qui merite d'etre mis au service du collectif pour en faire émergé les plsu necessiteux, les plus démuni.

L'amour n'est pas un don qu'on peut même au service de quelqu'un, et encore moins d'un collectif. C'est totalement insensé !
L'amour, ce n'est pas un appareil que tu vas prêter en disant aux autres : allez y, vous pouvez vous en servir !
L'amour, c'est l'état intérieur dans lequel tu es et qui va rayonner sur les autres. C'est dans ce sens que tu donnes de l'amour. Tu ne peux donner que ce que tu possèdes déjà.

Farore97 a écrit:18) La responsabilité est le devoir d'assumer les consequances de tes actes. J'aurais du mal cependant de voir comment tu pourrait assumer un djihadistes qui attaquent ta famille qui tu ta fille viole ta femme et brûle ta maison.

Tu vas me dire, et en quoi suis je responsable de cela ?

Tu es reponsable parce que tu as décidé que le devoir etais trop lourd pour toi à supporter. Trop lourd pour ta liberté. Mais est il aussi lourd as supporté que de voir tes proches se faire massacrer ?

Hélas, tu n'as rien compris ! Je t'ai déjà expliqué ce qu'était la responsabilité morale envers quelqu'un.
Je ne comprends pas ce que tu veux dire par "assumer un djihadiste ou quelqu'un qui brûlerait ma maison". Je serai responsable de quoi exactement ? Des choix qu'ils ont fait pour eux même ? :lol: Tu crois vraiment que je vais me sentir responsable des actes d'autrui ? :lol: Désolé, mais il n'y a aucune chance que ça arrive.

Farore97 a écrit:Tout le monde a le droit d'être aimer, ce qui veut dire que fes gens non aimé ou en carence d'amour ne devrait pas exister.

Tu ne comprends pas que c'est absurde. Il y a des criminels en prison, qui sont profondément aimés de leur mère, ou de leurs parents, ou de leurs amis et famille. Ont-ils manqué d'amour ? Non ! Le problème n'est pas le manque d'amour que l'on reçoit, mais le manque de liberté, de joie et de paix intérieure. Le problème ne vient pas de l'extérieur, mais de l'intérieur. Et tant que tu n'auras pas saisi ça, tu seras à mille lieux de la réalité.
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

Navam

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3054
Enregistré le: 22 Déc 2014, 10:09

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Jan 2018, 07:19

Bonjour Farore97,

Farore97 a écrit:1) premierement moi au moins je sais argumenter et lire un texte sans le prendre au pied de la lettre.

Cela reste à prouver encore une fois. Ce n'est pas ce qui en ressort ici à travers les différents échanges. Le fou en asile peut très bien crier sur tout les toit qu'il n'est pas fou. Le fait de le dire ne fait en rien une vérité.

Farore97 a écrit:Et comme tu peux le savoir la cause peut avoir aussi comme second sens la légitimité (se battre pour la bonne cause, par exemple). Mais effectivement, je ne parlais de pas cette definition.

Oui je cherche d'ailleurs toujours ta définition ... Si en plus cela ne correspond au sens de légitimité c'est encore pire selon moi.

Farore97 a écrit:Sur quoi t'appuis tu pour dire que j'utilise des mots que je ne comprends pas cite moi en les textes et je te dirai ici pourquoi je les ai employé

Bah je m'appuie sur ce que je vois tout simplement, et donc sur des faits, rien de plus. J'ai cité les passages en question déjà. Mais je pensais que tu savais lire ? :D

Farore97 a écrit:(mais tu es libre de lacher l'affaire c'est toujours plus facil pour toi, vu comment tu t'affiches c'est peut etre ce que tu as de mieux a faire,non ?).

Je ne sais pas comment je m'affiche. Dis moi si tu veux bien ? Qu'est ce que cela éveille en toi ?

Farore97 a écrit:2) Je parle du devoir d'aimer pour avoir le droit pour tous d'etre aimer de tous.

D'accord ! Je ne sais pas si j'ai bien compris cette phrase encore une fois mais donc tu insinues qu'à l'heure actuelle nous n'avons pas le droit d'aimer ? Ou alors nous n'avons pas le droit d'être aimer de tous ? :interroge:
Si tu veux bien développer un peu parce que là j'ai du mal à saisir encore une fois ce que tu veux dire.

Farore97 a écrit:Pas simplement obliger a s'aimer les uns et les autres ; ca n'aurait pas de sens. Tu es libre de penser que j'essaye d'imposer ma vérité, en attendant je sais tres bien que je suis impuissant face a votre liberté. je ne peux pas l'imposer : il revient seulement a vous de l'accepter, si vous le voulez.

D'accord donc pas simplement obliger à s'aimer mais donc quand même un peu ? Obliger ou non ? Sois plus précis encore une fois si tu veux bien ? Nous devons accepter quoi ? Ta vérité ? Ton impuissance ? Si c'est de ta vérité que tu parles alors je peux te dire que je l'accepte tout à fait pour ce qu'elle est : ta vérité ! Si c'est de ton impuissance face à nos libertés alors là aussi je peux te dire que je l'accepte tout autant. :wink:

Farore97 a écrit:Si je suis aussi persistent c'est parce que je ne suis pas a court d'argument et que ce que tu dis ne constitue en aucun cas une bonne critique

Bah n'hésite surtout pas à nous partager tes arguments. J'attends toujours et je les lirai avec plaisir. Je peux tout à fait comprendre également que ce que je dis ne constitue pas pour toi une bonne critique. C'est normal car cela ne va pas dans le même sens que toi.
Donc pour moi si tu es aussi persistant ce n'est pas pour les raisons que tu invoques. Mais si je te donne mes raisons cela ne fera pas avancer le débat, donc je m'abstiens.

Farore97 a écrit: et surouttuout arce que je cherche le.bien de tous ici.

Ah ok c'est par altruisme en fait que tu es là. Tu veux changer le monde en l'adaptant à ta vérité c'est ça ? Il y aurait alors beaucoup à dire sur ça aussi. 8-)

Farore97 a écrit:Je suis pret a me corriger a condition qu'on me l'explique et je l'ai me semble-t-il deja fait deux fois.

Et c'est tout à ton honneur !

Au plaisir !
« L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » (Gandhi)
« En vérité il y a autant de religions que d'individus sur cette terre.» (Gandhi)

Farore97

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 493
Enregistré le: 15 Avr 2017, 12:37

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Jan 2018, 14:33

Navam ;

1) Ma definition de cause rime avec origine, evenement premier.
Et de cette defintion j.ai construit le raisonnement suivant.

Si tu pense qu'il y a une cause, cela veut dire que tu pense que la mécanique des événements qui sont autour de toi te forcent a agir de cette manière et que c'est inévitable. Or l'homme est libre, et par consequent sont sentiment d'amour pour l'autre aussi. Donc le fait d'aimer ou de hair quelqu'un est indépendant de la cause. Elle depends uniquement de ton choix.

Cependant ton choix se base sur la raison, la prévision des evnement qui vont advenir. Et moi je voie qu'un avenir ou un individu A donne le droit a un individu B d'etre aimer lui (l'individu A) mène a un monde ou le bonheur est omniprésent.

Malheureusement, il y a encore des gens dans ce monde qui sont indifférent aux autres ou qui haisse et juge la personne par son attitude alors que même le plus gros des con est capable de faire preuve de changement ! La préférence est aussi nuisible, mais on ne peut pas la supprimé, elle. On ne peut faire qu'en sorte qu'elle n'occulte pas l'amour qu'on a pour l'autre. Et sera la chose la pmus delicate a traité en mon sens.

2) « D'accord ! Je ne sais pas si j'ai bien compris cette phrase encore une fois mais donc tu insinues qu'à l'heure actuelle nous n'avons pas le droit d'aimer ? Ou alors nous n'avons pas le droit d'être aimer de tous ? »:

Tu vois tu ne sais pas lire. J'ai parlé de droit d'être aimé et non de droit d'aimer. C'est sensiblement différent.
J'ai dit que parce que nous ne nous imposons pas le devoir d'aimer, nous n'avons pas le droit d'etre aimé de tous.

3) Ce que j'esaaye de dire c'est que le but du devoir d'amour n'a pas pour finalité lui même. Il a pour but de donner la droit a tou le monde d'être aimer. Comprends tu ?

MLP ;

1) Dans le cas du jadiste qui brule ta maison et tué ta famille, n'es tu pas responsable de ce qui s'est passé. As tu réussi a protégé ta famille du meurtrier ?

Moi je ne veux pas d'un monde on agit apres ce qui vient de se passé. Je souhaite pour vous et pour moi un monde ou tout se calcul et s'anticipe, y compris ce genre d'incident. Laissé la responsabilité, c.est justement évité la prevention qui te permettrait de te proteger d'un tel drame. C'est que tu estime justement que ce risque est non seulement inexistant mais que en plus il ne t'affectera pas. Mais le massacre de ta famille t'affectera tout de même, hein ?

2) Ne pas veillier sur des gens amène a ce qu'on a aujourd'hui ; des mineurs qui se font sauté a la ceinture explosifs. C'est une des consequences de ton choix (et que je parle de toi, je parle de nombre d'entre nous, moi compris) Et ce qui me creve les yeux c'est que tu ne fais rien pour que cela change, tu vas juste attendre que ca arrive et puis dire a la fin que tu n'as rien a te reprocher. Je vois pas comment tu pourras resté indifférent du fait qu'un simple petit effort de ta part, sans doute un rien, aurait pu faire la faire la différence entre la vie et la mort. Tu ne cherche pas a garantir la survie de ceux qui te sont cher, sinon tu aurais chercher a anticiper le danger et la menace. Or, l'humanité est plus à même de t'aider dans cette quête de bien veillance puisqu'elle ce que t'offre ce que tu n'as pas ; l'ubiquité de ton amour. Elle n'aimera peut etre pas comme tu aimes mais les intentions seront bien les même.

Ainsi cette personne qui a tué ta famille et brûlé ta maison aurait tres bien pu dans une autre vie, sauvé ta fille d'un terrible incendie.

Tout simplement parce qu'il aura été conditionné par l'amour dont il a eu droit.

La prochaine fois tu fais comme navam : tu pose la definition ou tu me l'as demande pour qu'on se mette d'accord.

4) L'amour peut etre utiliser uniquement pour soi lorsque par exemple tu choisi d'aimer certaine personne en les sélectionnant, selon tes intérêts. C'est ce qu'on appelle l'egoisme masqué, ou plutôt faire une sorte de contrat où ça t'arrange et ca l'arrange

Dans un contexte pareil, tu donne a ceux que tu souhaites et n'ont a ceux qui en ont forcément besoin, voilà tout.
Le fait que tu offres ton amour a celui que tu souhaite, t'apportes une certaine satisfactions tandis que pour d'autres ta satisfactions serai moindre.
Il y a des gens qu'on aimerait plus aider que d'autres.Et des gens qu'on a pas envie du tout d'aider.
Il y aussi des gens qui n'accepteront pas ce que tu leur offre et tu sera un peu déçu car tu aurai aimer au fond qu'ils acceptent ce que tu as a offrir. Surtout quand cela vient d'une tres grande sincérité !

Et les gens qui refusent passe sans doute a cote de quelque chose. Ca ne fait du bien ni a l'un ni a l'autre. Or si tu superpose a la situation suivante le devoir d'aimer (ou le droit d'aimer, si tu es allergique), tu verras que la personne en face t'accueilleras les bras ouvert. Tu eprouvera de la joie et lui pourra savoir qui tu es et ne pas passer a cote de ce que tu as a lui offrir, même si ca ne lui parait pas utile tout de suite... car au fond, celui qui aime s'en fout royal de tout ça.

3) Non je maintien, le hasard n'existe pas MLP. Il n'y a que notre ignorance qui existe. Le hasard est cette manière de l'aborder. Il du principe des système chaotique en math, comme je le répète souvent sur different topic. Le hasard n'existe pas car toute situation peut etre calculé. Mais cela comporte des fois un tel nombre de paramètres que la puissance de calcul demandé depasse nos capacité. Ainsi, pour dire qu'on ne sait et qu'on est pas omniscient, on dit que c'est le hasard.

Tu sais par exemple, lorsqu'une feuille est balayé par le vent, tu pourrait calculé sa trajectoire. Mais pour cela il faudrai prendre en compte, le torseur cinematique du vent, le poids de la feuille, son coefficient aero dynamique, sa flexibilité, les obstacle sur son chemin,...et j'en passe. Au bout d'un moment tu pourras calculé cette foute trajectoir de tout les points de ta feuille, de manière utlra précise... Mais ce calcul va te demander des année voir même yne vie entière car a leur actuelle on a pas ces moyens là. Mais un jour viendra ou on fera la même chose avec un spermatozoïde et même on te dira a quel age mourra ton gosse si il meurt naturellement.

Donc le hasard n'existe pas.

4) «Mais le monde ne peut pas être équilibré. C'est une utopie ! Il faudrait que tout le monde soit blanc, ou noir, ou que tout le monde soit homme, ou femme, et que tout le monde ait la même maison, le même nombre d'enfants, et vive le même nombre d'années, etc. C'est juste impossible !»

Et donc on se resigne et on ne fais rien, parce que c'est trop dur. Bravo MLP !
Mais encore un autre dicton pour toi «la rigueur vient toujours a bout de l'obstacle».

5) «L'union a toujours un but. Quelqu'un qui a déjà tout et n'a besoin de rien n'a pas besoin de s'unir pour quoi que ce soit, ni à qui que ce soit.»

Oui l'union a toujours un but. Elle n'est pas forcément des plus saines et des plus constructives mais en tout cas la finalité que je fonne a celle que je propose n'est en soi en rien vil d'intention. Après elle peut etre perverti et ytiliser d'une autre manière. La methode sera améliorer mais la finalité ne changera pas car elle en soi bonne.

Mais je syis d'accord avec le fait que celyi qui n'a besoin de rien ne cherchera pas a s'unir... Cela fera de lui un etre égocentrique par essence même du coup.

6) L'amour peut etre mis au service de l'autre en lui donnant le droit d'etre aimer. Tout le monde a le don d'aimer. Mais tout le monde n'a pas malheureusement le don d'être aimer ET pas part tout le monde.

C'est comme la compassion. Tout le monde peut etre compatissant mais tout le monde dans toute situation dramatiques n'a pas le don de suscité la compassion et donc de pouvoir partager ses souffrances avec autrui pour se soulager.

7) Les criminels en prison profondément aimé par leur mère, sont surtout aussi détesté. Et qui sait eux même se detestent. Mais les gens autour peuvent l'aider a atteindre la rédemption, pour ceux autour et pour lui même. Ils n'ont qu'a montré qu'ils croyent en lui et donc qu'il l'aime. En general ce genre d'individu ne retient que ce qui le deteste. Pour le guérir il faut montrer que le monde est bon et que lui as été aveugle de l'amour qu'on lui donne, voilà tout ! Et pour cela il faut faire disparaitre la haine ressenti a son egard qu'il pense trouver autour de lui.

Navam

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3054
Enregistré le: 22 Déc 2014, 10:09

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 12 Jan 2018, 18:28

Farore97 a écrit:
1) Ma definition de cause rime avec origine, evenement premier.
Et de cette defintion j.ai construit le raisonnement suivant.

Si tu pense qu'il y a une cause, cela veut dire que tu pense que la mécanique des événements qui sont autour de toi te forcent a agir de cette manière et que c'est inévitable.

Ah bon ? Je comprends que tu puisses arriver à la conclusion qu'il y ait des choses qui se produisent sans cause si la base de ton argument est totalement infondé et faux. Tu sais comment ça s'appelle ce que tu fait là ? ...
Alors donne moi un exemple de ta vie quotidienne qui pourrait étayer cette conclusion que tu fais ici. Je le répète tout à une cause sinon donne moi un exemple, un seul exemple, concret de ta vie où il n'y a pas de cause.

Farore97 a écrit:Or l'homme est libre, et par consequent sont sentiment d'amour pour l'autre aussi. Donc le fait d'aimer ou de hair quelqu'un est indépendant de la cause. Elle depends uniquement de ton choix.

L'homme est libre ? Heuuu à un certain degré oui mais très peu donc arrête de faire des conclusions quand tu te bases encore une fois sur des faits qui sont faux. Ou alors il va falloir revoir aussi la définition que tu donnes à liberté. Libre a quel point ?

Farore97 a écrit:Cependant ton choix se base sur la raison, la prévision des evnement qui vont advenir. Et moi je voie qu'un avenir ou un individu A donne le droit a un individu B d'etre aimer lui (l'individu A) mène a un monde ou le bonheur est omniprésent.

Totalement incompréhensible ... J'ai lu, relu, rerelu ! Je viens de faire lire à ma femme pour savoir si cela venait de moi mais non elle n'a rien compris du tout. Si quelqu'un ici veut bien m'expliquer ce que Farore97 veut dire je lui en serait très reconnaissant. Je cherche pourtant à comprendre Farore97, croit moi. Es-tu francophone ? Si non alors je comprends car ce n'est pas facile d'avoir ce genre de discussion quand on a appris la langue que très récemment. Ou alors il manque peut-être des morceaux ? Tu fais des copier/coller qui ne fonctionne pas bien ? Je sais pas je cherche à comprendre ...

Farore97 a écrit:Malheureusement, il y a encore des gens dans ce monde qui sont indifférent aux autres ou qui haisse et juge la personne par son attitude alors que même le plus gros des con est capable de faire preuve de changement !

Oui et donc ? Si tu étais un peu plus dans l'amour de ton prochain peut-être que tu serais plus patient, compréhensible et que tu aurais plus de compassion envers les autres. Et peut-être même que tu arriverais à comprendre l'autre qui vit dans la haine et qui n'a pas la chance que tu as eu. Mais bon je m'avance peut-être là je dis ça comme ça ... (chante)

Tiens une idée qui me vient comme ça. Et si tu commençais par toi même avant de vouloir changer les autres et le monde ?

Farore97 a écrit:La préférence est aussi nuisible, mais on ne peut pas la supprimé, elle. On ne peut faire qu'en sorte qu'elle n'occulte pas l'amour qu'on a pour l'autre. Et sera la chose la pmus delicate a traité en mon sens.

Bon bah là aussi c'est totalement incompréhensible. Sans queue ni tête ! Mais là par contre j'avoue que je n'ai pas voulu déranger ma femme pour avoir confirmation.

Farore97 a écrit:2) « D'accord ! Je ne sais pas si j'ai bien compris cette phrase encore une fois mais donc tu insinues qu'à l'heure actuelle nous n'avons pas le droit d'aimer ? Ou alors nous n'avons pas le droit d'être aimer de tous ? »:

Tu vois tu ne sais pas lire. J'ai parlé de droit d'être aimé et non de droit d'aimer. C'est sensiblement différent.

Avant de dire ce genre de chose il serait préférable de te relire ... :wink:

Farore97 a écrit:J'ai dit que parce que nous ne nous imposons pas le devoir d'aimer, nous n'avons pas le droit d'etre aimé de tous.

Je réitère ce que je disais à savoir, commence par t'imposer le devoir d'aimer, ainsi tu auras le droit d'être aimé de tous ... (chante)

Farore97 a écrit:3) Ce que j'esaaye de dire c'est que le but du devoir d'amour n'a pas pour finalité lui même. Il a pour but de donner la droit a tou le monde d'être aimer. Comprends tu ?

Oui oui en gros c'est aimer les autres pour être aimer de tous ... Cela a un nom même ça s'appelle de l'égocentrisme. Je plaisante ! :wink:
En psychologie cela s'appelle le faux altruisme !

Petite question : Imaginons une personne qui vit dans l'amour de son prochain, dans un amour inconditionnel, disons un bouddha par exemple. Donc peut-être une personne dans monde, ou une poignée ... Voir aucune ...
Est-ce que cette personne se préoccuperait-elle à vouloir se faire aimer des autres ? Ou à autre chose ?

Au plaisir !

------------------

EDIT :
Je viens de lire ta réponse à MLP et je suis très étonné :shock: quand je lis ceci :
Farore97 a écrit:3) Non je maintien, le hasard n'existe pas MLP. Il n'y a que notre ignorance qui existe. Le hasard est cette manière de l'aborder. Il du principe des système chaotique en math, comme je le répète souvent sur different topic. Le hasard n'existe pas car toute situation peut etre calculé. Mais cela comporte des fois un tel nombre de paramètres que la puissance de calcul demandé depasse nos capacité. Ainsi, pour dire qu'on ne sait et qu'on est pas omniscient, on dit que c'est le hasard.

Tu sais par exemple, lorsqu'une feuille est balayé par le vent, tu pourrait calculé sa trajectoire. Mais pour cela il faudrai prendre en compte, le torseur cinematique du vent, le poids de la feuille, son coefficient aero dynamique, sa flexibilité, les obstacle sur son chemin,...et j'en passe. Au bout d'un moment tu pourras calculé cette foute trajectoir de tout les points de ta feuille, de manière utlra précise... Mais ce calcul va te demander des année voir même yne vie entière car a leur actuelle on a pas ces moyens là. Mais un jour viendra ou on fera la même chose avec un spermatozoïde et même on te dira a quel age mourra ton gosse si il meurt naturellement.

Donc le hasard n'existe pas.

Alors là je dirai que je suis assez d'accord avec ce que tu dis là, disons plus ou moins, mais disons que dans sa finalité oui. Le hasard n'existe pas.

Par contre, et c'est pour cela que je disais plus haut que j'étais très étonné de lire ça :shock: car c'est totalement antinomique avec ton affirmation qu'il existe des choses sans cause.

Donc là encore il va falloir te mettre d'accord avec toi même ou alors explique moi comment concilier les deux propositions à savoir :
- Je te cite : "Ma definition de cause rime avec origine, evenement premier."
- Je te cite : "Le hasard n'existe pas car toute situation peut etre calculé."
Comment une situation peut-elle être calculé alors qu'elle n'aurait pas de cause ? Puisque tu disais qu'il y a des évènements qui n'ont pas de causes. Des évènements ou des choses d'ailleurs ! Et ensuite tu que "TOUTE situation peut être calculé." ! ... :hum:

J'ai hâte de te lire ! :wink:
« L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » (Gandhi)
« En vérité il y a autant de religions que d'individus sur cette terre.» (Gandhi)

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17884
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 13 Jan 2018, 11:50

Farore97 a écrit:1) Dans le cas du jadiste qui brule ta maison et tué ta famille, n'es tu pas responsable de ce qui s'est passé.

Je te l'ai déjà dit : je ne peux pas être responsable des actions des autres.

Farore97 a écrit:As tu réussi a protégé ta famille du meurtrier ?

Qui t'a dit que j'étais là pour essayer ? J'étais peut-être à des milliers de kilomètres. Qu'est ce que j'aurai pu faire ? Rien !

Farore97 a écrit:Moi je ne veux pas d'un monde on agit apres ce qui vient de se passé.

Donc, tu as une machine à remonter le temps ou une boule de cristal te permettant de lire le futur ? :lol:

Farore97 a écrit:Je souhaite pour vous et pour moi un monde ou tout se calcul et s'anticipe, y compris ce genre d'incident.

:lol: Tu vas donc calculer que tu vas te prendre un râteau de la fille que tu veux séduire ? Ca va te rendre la vie super facile dis donc !

Farore97 a écrit:Laissé la responsabilité, c.est justement évité la prevention qui te permettrait de te proteger d'un tel drame. C'est que tu estime justement que ce risque est non seulement inexistant mais que en plus il ne t'affectera pas. Mais le massacre de ta famille t'affectera tout de même, hein ?

Si tu penses que l'obligation d'aimer va éviter aux avions de tomber, et aux gens de tomber malade et de mourir, c'est que tu es vraiment un grand optimiste.

Farore97 a écrit:2) Ne pas veillier sur des gens amène a ce qu'on a aujourd'hui ; des mineurs qui se font sauté a la ceinture explosifs. C'est une des consequences de ton choix (et que je parle de toi, je parle de nombre d'entre nous, moi compris)

Je suis sûr que des pères et des mères djihadistes veuillent sur leurs enfants et les enverront quand même se faire sauter au nom d'Allah. Et non, ce n'est certainement pas la conséquence de mes choix à moi. Peut-être qu'il faut que tu remontes jusqu'à Mahomet pour trouver un responsable.

Farore97 a écrit:Et ce qui me creve les yeux c'est que tu ne fais rien pour que cela change, tu vas juste attendre que ca arrive et puis dire a la fin que tu n'as rien a te reprocher. Je vois pas comment tu pourras resté indifférent du fait qu'un simple petit effort de ta part, sans doute un rien, aurait pu faire la faire la différence entre la vie et la mort.

Je ne suis pas responsable des 7 milliards d'humains sur terre. Peut-être que toi tu t'en sens responsable. Grand bien te fasse !

Farore97 a écrit:Tu ne cherche pas a garantir la survie de ceux qui te sont cher, sinon tu aurais chercher a anticiper le danger et la menace.

Je protège les miens, dans la mesure de mes possibilités et en respectant leur libre arbitre. Je ne lis pas dans l'avenir, et je ne peux donc pas les protéger de dangers ou de menaces dont je n'ai pas connaissance. Mais tu as peut-être des super pouvoirs.

Farore97 a écrit:Or, l'humanité est plus à même de t'aider dans cette quête de bien veillance puisqu'elle ce que t'offre ce que tu n'as pas ; l'ubiquité de ton amour. Elle n'aimera peut etre pas comme tu aimes mais les intentions seront bien les même.

Rien compris !

Farore97 a écrit:Ainsi cette personne qui a tué ta famille et brûlé ta maison aurait tres bien pu dans une autre vie, sauvé ta fille d'un terrible incendie. Tout simplement parce qu'il aura été conditionné par l'amour dont il a eu droit.

Où là ! Maintenant, tu parles de mondes parallèles... :shock:

Farore97 a écrit:4) L'amour peut etre utiliser uniquement pour soi lorsque par exemple tu choisi d'aimer certaine personne en les sélectionnant, selon tes intérêts. C'est ce qu'on appelle l'egoisme masqué, ou plutôt faire une sorte de contrat où ça t'arrange et ca l'arrange

Ca ce n'est pas de l'amour.

Farore97 a écrit:Dans un contexte pareil, tu donne a ceux que tu souhaites et n'ont a ceux qui en ont forcément besoin, voilà tout.
Le fait que tu offres ton amour a celui que tu souhaite, t'apportes une certaine satisfactions tandis que pour d'autres ta satisfactions serai moindre.
Il y a des gens qu'on aimerait plus aider que d'autres.Et des gens qu'on a pas envie du tout d'aider.
Il y aussi des gens qui n'accepteront pas ce que tu leur offre et tu sera un peu déçu car tu aurai aimer au fond qu'ils acceptent ce que tu as a offrir. Surtout quand cela vient d'une tres grande sincérité !

Et les gens qui refusent passe sans doute a cote de quelque chose. Ca ne fait du bien ni a l'un ni a l'autre. Or si tu superpose a la situation suivante le devoir d'aimer (ou le droit d'aimer, si tu es allergique), tu verras que la personne en face t'accueilleras les bras ouvert. Tu eprouvera de la joie et lui pourra savoir qui tu es et ne pas passer a cote de ce que tu as a lui offrir, même si ca ne lui parait pas utile tout de suite... car au fond, celui qui aime s'en fout royal de tout ça.

Ce dont tu parles n'a rien à voir avec l'amour. C'est du marchandage. La plupart des gens fonctionnent comme ça, et prennent ça pour de l'amour.
Il y a justement trop de gens qui aiment en se disant que ça leur donne le droit d'être aimé en retour. C'est un échange. Je t'aime, mais en échange, j'attends que tu m'aimes également. Ce genre de relation est la source de nombreux conflits.

Farore97 a écrit:3) Non je maintien, le hasard n'existe pas MLP. Il n'y a que notre ignorance qui existe. Le hasard est cette manière de l'aborder. Il du principe des système chaotique en math, comme je le répète souvent sur different topic. Le hasard n'existe pas car toute situation peut etre calculé. Mais cela comporte des fois un tel nombre de paramètres que la puissance de calcul demandé depasse nos capacité. Ainsi, pour dire qu'on ne sait et qu'on est pas omniscient, on dit que c'est le hasard.

Tu sais par exemple, lorsqu'une feuille est balayé par le vent, tu pourrait calculé sa trajectoire. Mais pour cela il faudrai prendre en compte, le torseur cinematique du vent, le poids de la feuille, son coefficient aero dynamique, sa flexibilité, les obstacle sur son chemin,...et j'en passe. Au bout d'un moment tu pourras calculé cette foute trajectoir de tout les points de ta feuille, de manière utlra précise... Mais ce calcul va te demander des année voir même yne vie entière car a leur actuelle on a pas ces moyens là. Mais un jour viendra ou on fera la même chose avec un spermatozoïde et même on te dira a quel age mourra ton gosse si il meurt naturellement.

Donc le hasard n'existe pas.

Tu pourrais donc calculer à l'avance ce que je suis en train d'écrire. :hum: Nous sommes donc dans un univers préprogrammé et toutes nos actions sont le résultat d'un calcul. Nous n'avons aucun libre arbitre. Pourtant, bizarrement, tu parlais de liberté. Peux tu m'expliquer comment la liberté peut exister si tout est calculable à l'avance ? Si tout répond à des calculs et des formules, alors tu essayes en vain de changer le monde, alors que le monde a été calculé pour être comme il est, et même toi quand tu essayes de le changer, c'est en vertu d'un calcul. Et je suppose que ton échec est déjà calculé.

Farore97 a écrit:4) «Mais le monde ne peut pas être équilibré. C'est une utopie ! Il faudrait que tout le monde soit blanc, ou noir, ou que tout le monde soit homme, ou femme, et que tout le monde ait la même maison, le même nombre d'enfants, et vive le même nombre d'années, etc. C'est juste impossible !»

Et donc on se resigne et on ne fais rien, parce que c'est trop dur. Bravo MLP !

Tu as dit toi même que le hasard n'existait pas. Donc, que tu te résignes ou pas ne change rien puisque tout est déjà calculé à l'avance par le « Grand Calculateur ».

Farore97 a écrit:Mais je syis d'accord avec le fait que celyi qui n'a besoin de rien ne cherchera pas a s'unir... Cela fera de lui un etre égocentrique par essence même du coup.

Le monde tourne autour de toi, que tu veuilles l'admettre ou non.

Farore97 a écrit:6) L'amour peut etre mis au service de l'autre en lui donnant le droit d'etre aimer. Tout le monde a le don d'aimer. Mais tout le monde n'a pas malheureusement le don d'être aimer ET pas part tout le monde.

Il n'existe pas plus de droit à l'amour que de devoir d'aimer. Et puisque le Grand Calculateur a déjà tout calculé, alors tout se déroule selon ses calculs. Tu n'y peux rien.

Farore97 a écrit:7) Les criminels en prison profondément aimé par leur mère, sont surtout aussi détesté. Et qui sait eux même se detestent. Mais les gens autour peuvent l'aider a atteindre la rédemption, pour ceux autour et pour lui même. Ils n'ont qu'a montré qu'ils croyent en lui et donc qu'il l'aime. En general ce genre d'individu ne retient que ce qui le deteste. Pour le guérir il faut montrer que le monde est bon et que lui as été aveugle de l'amour qu'on lui donne, voilà tout ! Et pour cela il faut faire disparaitre la haine ressenti a son egard qu'il pense trouver autour de lui.

Pour la n-ième fois, je te répète que ce qui compte, c'est ce qui est à l'intérieur, et non ce qui est à l'extérieur. Pour moi, que les gens m'aiment ou me détestent est le cadet de mes soucis. Si tu te construis sur la base de ce que les autres te donnes, tu seras toujours leur esclave, et ils pourront te manipuler. Si tu as besoin de l'amour des autres, ils pourront obtenir ce qu'ils veulent de toi. C'est de l'esclavage et rien d'autre.
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

Farore97

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 493
Enregistré le: 15 Avr 2017, 12:37

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 13 Jan 2018, 15:56

Farore97 a écrit:
1) Ma definition de cause rime avec origine, evenement premier.
Et de cette defintion j.ai construit le raisonnement suivant.

Si tu pense qu'il y a une cause, cela veut dire que tu pense que la mécanique des événements qui sont autour de toi te forcent a agir de cette manière et que c'est inévitable.


Navam a écrit:Ah bon ? Je comprends que tu puisses arriver à la conclusion qu'il y ait des choses qui se produisent sans cause si la base de ton argument est totalement infondé et faux. Tu sais comment ça s'appelle ce que tu fait là ? ...
Alors donne moi un exemple de ta vie quotidienne qui pourrait étayer cette conclusion que tu fais ici. Je le répète tout à une cause sinon donne moi un exemple, un seul exemple, concret de ta vie où il n'y a pas de cause.


Je me suis basé comme tu peux le voir sur la définition que j'ai donné de la cause et que tu ne semble pas contesté.

J'en ai construit l'argumentation ci dessus.

Et oui je sais comment cela s'appelle : une démonstration.

Maintenant voyons les exemple concret pour te prouver que ce que je dis est bien fondé. Par exemple, un type te met une giffle.
A ce moment là, on pourrait se poser la question sur ce que tu comptes faire.

Tu peux lui rendre le geste qui vous elancera sans doute dans une bagarre (et cela reste incertain).
Tu peux passer ton chemin, sans rien lui dire de peur que tu ne t'en prennent une autre.
Tu peux aussi lui demander pourquoi il t'a fait ca et en fonction de la réponse, tu aura le choix de reagir une fois de plus comme tu le souhaite...

Ici on vois clairement qu'on a plusieurs resultat possible a partir d'un seul et même geste. C'est comme si tu me disait que x pouvait voir plusieurs image par a fonction f(x)(je sais pas si t'es matheux). C'est impossible ! L'inconnu x est une cause rt elle ne donne qu'une seule image.

Et ici on pourrait penser que la giffle que tu t'es prise est la cause pour laquelle tu vas réagir. En réalité, ce n'est pas le cas. Car si cela serai une cause, alors il n'y aurai qu'un seul resultat possible.

Pour en revenir au concepte de l'amour qui est sans cause, si par exemple s'etait ta cherie qui t'a foutu une baffe, et que tu serai sorti on pourrait penser que tu l'as fait parce que tu as décidé que votre amour etait plus important. Je dis pas que c'est ce a quoi tu pense mais je dis en tout cas que c'est possible. Et si c'est possible et bien ca existe. Voilà tout.

Tu peux etre énervé, etre fatigué, tu peux avoir envie de tué ton prochain, de lui voler sa rolex, de te comporter comme un salaud, de te mettre a poil dans la rue et de chanté claude francois prêt d'un monastère boudhiste... mais rien ne t'y oblige.

Je pense anticiper plusieurs reflexions de ta part. Je me permet d'y repondre dans le but de gagner du temps et d'économiser ma salive.

La première est la suivante.
«Si je n'avais pas reçu cette giffle alors rien de tout cela ne se serai passé. Ceci prouve que la giffle est bien une cause et que nos choix ne sont pas indépendant du tout de la giffle que l'on s'est prise».

J'entends la reflexion et j'y repond. Compte tenu du fait qu'il met impossible de savoir précisément comment va réagir un homme mais qu'il m'est possible d'énuméré les differentes possibilité plausible de comment il peut reagir, je prends en compte le fameux facteur humain qui font de nous des êtres si complexe ; la liberté.
Quand je suis libre, je peux tout faire. Je peux même faire des truc complètement paradoxal.
Et dans les diverses issues que je peux emprunter au travers de la liberté, j'ai le choix d'oublier qu'un événement s'est passé et faire comme si de rien était.

Ainsi avant que tu ne te prennes une tarte en pleine poire par ta chérie, tu l'aimais. Sur le fais apres te l'être prise, tu peux en tant qu'homme libre decider de la quitté, parce que tu estime en avoir assez (c'est la 5ème fois et ca te saoul !). Auquel cas la giffle n'est pas sans conséquence. Mais tu peux aussi continué de l'aimer et faire comme si tu n'avais pas reçu cette giffle. Tu peux choisir de la pardonner et d'oublier. Donc tu constate bien que en analysant ce système logique, il y a bien un contre exemple qui te prouve que ce raisonnement est faux et donc que la giffle n'est pas la cause de ta reaction.

Deuxième réflexion que tu pourrais me faire : «oui ! Mais nos choix aussi des fois dependent de notre humeur, notre etat de santé, auquel cas il y a bien une cause dans ce cas lié a nos choix. ET donc si on ajoute le paramètres ''giffle'' a tout cela sur deux individu différent, l'un plus énervé que l'autre, alors on obtient des résultat différents proportionnel leur etat de colère. »

J'entends cet argument aussi et laisse moi y repondre de la même manière que pour le premier cas.
Dans l'homme il y a ce foutu facteur qu'on appelle liberté.
Dans les milliard d'issues que j'ai sous la mains, je peux prendre la suivante : ta chérie ta foutu ta giffle. T'es pas content et ta envie de lui gueuler dessus pour lui dire qu'elle va pas bien. Cependant tu rentre aussi d'une journée de boulot vachement dur ; t'es fatigué t'es stressé, et t'as pas envie de passer une journée pire qu'elle ne peut l'etre maintenant ! Dans cet optique des chose il est possible que tu decides de ne pas prendre de decision tout de suite dans la peur de faire une erreur. De ce fait, tu te rends compte que malgré ton humeur, tu vas quand même t'abstenir parce que tu estime que les conditions dans lesquelles tu prends ta decision, ne sont pas stables. Tu prends conscience que ton humeurs peut te faire defaut. Finalement tu prendras ta decision dans les même conditions que si tu etais calme et reposé.

Or la cause est l'origine. Et par définition l'origine ne peut pas s'alterer, car elle est unique ! (Jusqu'à je sais qu'il est possible de construire l'avenir, mais pas de reconstruire le passé )
Donc si la cause est modifiable alors, la situation est modifiable et c'est absurde, car cela voudrait dire qu'une partie de ta vie est indépendante du temps auquelle elle est lié. Tu aurait remonté et changer ta vie pour arriver a la même issue !!! Tu me prouver le contraire quand tu auras découvert comment remonté le temps, mais pas avant ^^. Sur le plan mathématique ca existe mais sur le plan physique c'est de la science fiction +++. Donc, notre humeurs n'est certainement pas la cause de nos choix.
On a simplement le choix de se laisser faire par celle ci, ou non.

J'anticipe cependant une dernière remarque de ta part vis a vis de cette demonstration que je viens de te faire. Tu vas sans doute me dire ; « oui mais c'est faux ce que tu dis, parce la cause de la reaction de cette homme là etait la peur de perdre sa compagne, ce qui l'a forcé a se retenir et à se controler. Et qui sais, peut etre dans un cas extrêmes, peut etre qu'il n'aurait même pas pris cette precaution.»

Si telle est ta penser tu attaque une partie qui est tres intéressante... Tout d'abord je te propose de revenir a ce que tu designe comme la cause de l'action de l'individu, qui est sa peur. Je vais te prouver que cela ne peut être le cas.
Car la peur en soi est relié a la peur de l'avenir ; la peur de l'inconnu que nous voulons dominer par la prevision et notre clairvoyance. On cherche a ne manquer de rien et à ne pas etre nuit non plus par ce qui est autour de soi. On cherche le bonheur. Tu vas me dire, encore «oui, mais la cause existe bien, tu me le dis toi même que c'est la peur de l''inconnu».

Pas de panique !... Car la peur de l'indeterminé est tout simplement la peur inexpliquée, infondée. Si t'es mieux l'homme s'invente d'une certaine manière une cause pour donnée sens a ses choix. Mais la cause, dans le sens mécanique du mot, est imposé (arbitrairement, ou imposé par une cause si elle est une de ses conséquences) de manière totalement indépendante de l'etre ou la chose qui en subira les conséquences.

Par exemple, je me suis cassé un bras, parce que j'ai glissé sur le sol, parce que il a été mouillé parce tel individu a as fais le ménage, etc... ca n'en fini pas. La cause ici existe bel et bien car elle est imposée de manière indépendante a l'être.

Dans le cas des effets boomerang dont tu pourrais me parler, si tu es ta propre cause a toi même, alors tu es ta propre conséquence.
Or tu es libre, et la liberté n'a pas de cause en elle même : c'est son propre que de te permettre d'etre indépendant, et si tu es indépendant, cela veut dire que tu n'es en relation avec rien et que ta part d'homme libre qui assumera ses responsabilités ne sera jamais causé par quelque chose.

Je me retrouve donc dans cette démonstration avec une aberration. Si je pouvais faire un schéma, je pourrais donc te dessiner d'un côté que nous sommes notre propre cause, mais d'un autre que nos actes n'ont aucune cause précise puisque nous sommes libre.

Mais pour.etre d'accord avec cette démonstration, il faudrait d'abord etre d'accord avec le fait que les hommes soit libre ... et je ne t'ai mas posé cette question (ou si tu l'as dis je ne m'en rapelle plus)...

Donc conclusions : il n'y a pas de cause a nos actes. Et cela s'appliques donc au même titre pour l'amour qui est un sentiment issu de la liberté humaine.

Mais je sens comme d'hors et déjà que tu ne va pas trop accroché a ce que je t'ai dit... Enfin en la commentant tu ne pourras que renforcé mon argumentaire.

Farore97 a écrit:Or l'homme est libre, et par consequent sont sentiment d'amour pour l'autre aussi. Donc le fait d'aimer ou de hair quelqu'un est indépendant de la cause. Elle depends uniquement de ton choix.

Navam a écrit:L'homme est libre ? Heuuu à un certain degré oui mais très peu donc arrête de faire des conclusions quand tu te bases encore une fois sur des faits qui sont faux. Ou alors il va falloir revoir aussi la définition que tu donnes à liberté. Libre a quel point ?


Ah tient voilà qui est intéressant ! L'homme est libre de penser et donc de construire sa conscience.
Sur le plan matériel, il est soumis loi physique. Là dessus, on y peut pas grand chose, .... et encore, bien sûr que si on le peut, car la technique repousse d'une certaine manière les impactes des lois scientifiques sur nous ! L'homme a appris à voler en utilisant ces lois scientifiques. Je ne dis pas qu'il n'y est pas soumis, mais qu'il les utilisent pour répondre à ses attentes. C'est une forme de liberté de penser que de pouvoir concevoir cela.

Et puis il reste l'homme sur le plan psychologique... là dessus ça ne se démontre pas. il ne peut que choisir, donc être libre.

Farore97 a écrit:Cependant ton choix se base sur la raison, la prévision des evnement qui vont advenir. Et moi je voie qu'un avenir ou un individu A donne le droit a un individu B d'etre aimer lui (l'individu A) mène a un monde ou le bonheur est omniprésent.


Navam a écrit:Totalement incompréhensible ... J'ai lu, relu, rerelu ! Je viens de faire lire à ma femme pour savoir si cela venait de moi mais non elle n'a rien compris du tout. Si quelqu'un ici veut bien m'expliquer ce que Farore97 veut dire je lui en serait très reconnaissant. Je cherche pourtant à comprendre Farore97, croit moi. Es-tu francophone ? Si non alors je comprends car ce n'est pas facile d'avoir ce genre de discussion quand on a appris la langue que très récemment. Ou alors il manque peut-être des morceaux ? Tu fais des copier/coller qui ne fonctionne pas bien ? Je sais pas je cherche à comprendre ...


Je me lasse de tes critiques extrêmement énervante et peu constructive. Ce que j'ai voulu te dire c'est que les choix de l'homme qui souhaite trouvé e bonheur, suivent une ethique : cette ethique est la raison. Or, moi qui souhaite trouver le bonheur pour tout le monde je propose de donner a tout le monde le droit d'être aimé. Pourquoi ? Parce que par exprience metaphysique, un monde ou tout le monde s'aime ne laisse pas de place a la haine ou a l'indifférence. Ainsi tout le monde peut vivre heureux sans se nuire l'un et l'autre, car le pire ennemi a vaincre dans ce monde c'est nous même. Mais peut être que ce que j'ai ecrit au dessus pourra aider a mettre au claire là ou nous n'arrivons pas a nous comprendre.

Farore97 a écrit:Malheureusement, il y a encore des gens dans ce monde qui sont indifférent aux autres ou qui haisse et juge la personne par son attitude alors que même le plus gros des con est capable de faire preuve de changement !


Navam a écrit:Oui et donc ? Si tu étais un peu plus dans l'amour de ton prochain peut-être que tu serais plus patient, compréhensible et que tu aurais plus de compassion envers les autres. Et peut-être même que tu arriverais à comprendre l'autre qui vit dans la haine et qui n'a pas la chance que tu as eu. Mais bon je m'avance peut-être là je dis ça comme ça ... (chante)

Tiens une idée qui me vient comme ça. Et si tu commençais par toi même avant de vouloir changer les autres et le monde ?


Effectivement, cela s'appelle s'avancer un petit peu trop a mon goût. Car je ne propose jamais a personne ce que je ne me proposerai a moi même. Je suis en marche depuis longtemps. Mais seul je suis faible face a ce que je souhiate changer. Je peux courir après le monde s'il le faut pour l'implorer qu'il m'ecoute cela ne pourra marcher que s'il fait un pas vers moi.
Justement, aimé permettrais d'accélérer ce processus de changement, mais il y a aussi la liberté des autres qui rentre en jeu. Alors, moi j'ai changé et je suis comme ca sur ce forum depuis bien des lustres. Demande a MLP dont je n'arrete pas de critiquer sa mentalité.

Farore97 a écrit:La préférence est aussi nuisible, mais on ne peut pas la supprimé, elle. On ne peut faire qu'en sorte qu'elle n'occulte pas l'amour qu'on a pour l'autre. Et sera la chose la pmus delicate a traité en mon sens.


Navam a écrit:Bon bah là aussi c'est totalement incompréhensible. Sans queue ni tête ! Mais là par contre j'avoue que je n'ai pas voulu déranger ma femme pour avoir confirmation.


Ce que j'essayait de te faire passer comme message, c'est qu'il risque effectivement d'y avoir un problème si on applique ce droit d'etre aimé par tous.
Il s'agit ici de la préférence. Eh oui ! Qui peut s'empêcher d'aimer plus certaine personne que d'autres. Nul ne le peut. Cependant la préférence des fois d'une personne parmis d'autre peut être tellement excessive qu'elle peut, l'amour que tu as pour les autres. Il devient si négligeable que cela peut engendre de la jalousie.
Regler ce problème demandera a faire appel a savoir ne pas se consacrer son amour uniquement a une personne. Et cela pourrai être difficile... très.



Farore97 a écrit:2) « D'accord ! Je ne sais pas si j'ai bien compris cette phrase encore une fois mais donc tu insinues qu'à l'heure actuelle nous n'avons pas le droit d'aimer ? Ou alors nous n'avons pas le droit d'être aimer de tous ? »:

Tu vois tu ne sais pas lire. J'ai parlé de droit d'être aimé et non de droit d'aimer. C'est sensiblement différent.


Navam a écrit:Avant de dire ce genre de chose il serait préférable de te relire ... :wink:


Ecoute, heureusement que tu n'as pas fait appel a ta femme cette fois là ^^.Parce que c'etait ecrit noir sur blanc. Mais je n'ai rien contre elle donc evite de l'incrusté dans le débat a l'avenir, si elle le.voudra elle pourra se créer un pseudo et rejoindre la discussion. D'accord ?


Farore97 a écrit:J'ai dit que parce que nous ne nous imposons pas le devoir d'aimer, nous n'avons pas le droit d'etre aimé de tous.

Navam a écrit:Je réitère ce que je disais à savoir, commence par t'imposer le devoir d'aimer, ainsi tu auras le droit d'être aimé de tous ... (chante)


Je réitère ce que je dis ; je ne propose a personne ce que moi je n'accepte pas, en général (sauf si ca peut faire plaisir personnellement ceux a qui je propose la chose).

Farore97 a écrit:3) Ce que j'esaaye de dire c'est que le but du devoir d'amour n'a pas pour finalité lui même. Il a pour but de donner la droit a tou le monde d'être aimer. Comprends tu ?

Navam a écrit:Oui oui en gros c'est aimer les autres pour être aimer de tous ... Cela a un nom même ça s'appelle de l'égocentrisme. Je plaisante ! :wink:
En psychologie cela s'appelle le faux altruisme !

Petite question : Imaginons une personne qui vit dans l'amour de son prochain, dans un amour inconditionnel, disons un bouddha par exemple. Donc peut-être une personne dans monde, ou une poignée ... Voir aucune ...
Est-ce que cette personne se préoccuperait-elle à vouloir se faire aimer des autres ? Ou à autre chose ?


Le faux altruisme, met au premier plan sa personne, tandis que l'altruisme le met au second et decide de laisser cette place a l'autre.
Je sais tres bien ou est que la ou je me suis mit,es convictions ne manque pas de sincérité.

Au plaisir !

------------------

EDIT :
Je viens de lire ta réponse à MLP et je suis très étonné :shock: quand je lis ceci :
Farore97 a écrit:3) Non je maintien, le hasard n'existe pas MLP. Il n'y a que notre ignorance qui existe. Le hasard est cette manière de l'aborder. Il du principe des système chaotique en math, comme je le répète souvent sur different topic. Le hasard n'existe pas car toute situation peut etre calculé. Mais cela comporte des fois un tel nombre de paramètres que la puissance de calcul demandé depasse nos capacité. Ainsi, pour dire qu'on ne sait et qu'on est pas omniscient, on dit que c'est le hasard.

Tu sais par exemple, lorsqu'une feuille est balayé par le vent, tu pourrait calculé sa trajectoire. Mais pour cela il faudrai prendre en compte, le torseur cinematique du vent, le poids de la feuille, son coefficient aero dynamique, sa flexibilité, les obstacle sur son chemin,...et j'en passe. Au bout d'un moment tu pourras calculé cette foute trajectoir de tout les points de ta feuille, de manière utlra précise... Mais ce calcul va te demander des année voir même yne vie entière car a leur actuelle on a pas ces moyens là. Mais un jour viendra ou on fera la même chose avec un spermatozoïde et même on te dira a quel age mourra ton gosse si il meurt naturellement.

Donc le hasard n'existe pas.


Navam a écrit:Alors là je dirai que je suis assez d'accord avec ce que tu dis là, disons plus ou moins, mais disons que dans sa finalité oui. Le hasard n'existe pas.

Par contre, et c'est pour cela que je disais plus haut que j'étais très étonné de lire ça :shock: car c'est totalement antinomique avec ton affirmation qu'il existe des choses sans cause.

Donc là encore il va falloir te mettre d'accord avec toi même ou alors explique moi comment concilier les deux propositions à savoir :
- Je te cite : "Ma definition de cause rime avec origine, evenement premier."
- Je te cite : "Le hasard n'existe pas car toute situation peut etre calculé."
Comment une situation peut-elle être calculé alors qu'elle n'aurait pas de cause ? Puisque tu disais qu'il y a des évènements qui n'ont pas de causes. Des évènements ou des choses d'ailleurs ! Et ensuite tu que "TOUTE situation peut être calculé." ! ... :hum:

J'ai hâte de te lire ! :wink:


Oh moins tu ne t'ennuie pas.
Ce que je viens de dire reste toutefois conciliable.

Je parlais du fait que sur le plan matériel le hasard n'existe pas. En revanche sur le plan psychologique, ça... c'est a cheval entre les deux, parce que c'est tres tres tres relatif. Et d'ailleurs c'est ce qui me pousse a pensé qu'on vient pas vraiment de cette univers (mais ca je préfère ne pas m'avancer)

D'une part parce qu'il existe different type de situation. Celle qui ne depend pas d'etre vivant sont parfaitement calculable (tres compliqué certe, mais calculable). Genre la mécanique ar exemple ! Je vais passé directement au cas de l'etre vivant.

Je vais y aller par degré du plus au mois important. On commencera donc par l'instinct animalier : il est prévisible d'une certaine manière, si on l'etudie séparément du reste, puisqu'il agit sous l'effet du besoin et de la pulsion. Donc cela reste previsible même pour calculer le tout. C'est comme une reaction chimique tres grosse qui cherche a se stabiliser.

Parlons maintenant du cas l'etre conscient, beaucoup plus compliqué. Et force m'est de reconnaitre que l'etre pensant est tres difficile voir même impossible a calculé, même si théoriquement il pourrait l'être...

En prenant conscience de soi l'etre pensant fait grandir sa conscience, et de ce fait plus il grandit, plus il devient complexe. Et cette complexité s'augmente par le nombre de paramètres qui ne cesse de grandir en lui, car il prends en compte de plus en plus de chose, en rejette certaines, en garde d'autres en attendant qu'elles servent, en reprends d'autres, les synthétise, les sépare, etc... Ces paramètres sont different d'un individu a l'autre. Et cela expliquerait nos différence...

Et ainsi de ce point de vue, les êtres pensant sont calculables.

Mais d'un autre côté, expliquer ce pourquoi certains choix que certaine variable sont rejeté ou gardé,...
C'est comme déterminé si tu es malade, psychiatriquement parlant. On ne sait pas qu'elle paramètre tu as rejeté de ton esprit et de ta manière de penser. Les spécialistes tatonne dans l'ombre mais ne savent pas grand chose et decouvre de manière empirique qui tu es.

La seule personne au monde qui est capable de calculé un etre pensant, c'est cet etre pensant lui même. Parce qu'il connaît au fond de lui ses choix et tout les paramètres qu'il accepté, rejeté et lié entre eux. Mais lui est il capable de calculé les autres dans sa vie ?

Au passage, c'est pour ca que je trime a vous dire que l'autre est un vrai miracle, et qu'il doit etre aimé : parce que lui personne, n'a su, ne sait et ne saura le calculer dans la vie d'un autre. Et d'un autre côté, cet autre qui est incalculable, il t'apporte justement ce côté imprevisible. Isolé séparément, nous sommes tous calculable parce que l'on interagit avec un univers qui est prévisible. Mais ensemble réunis, les êtres humains acquiert une telle complexité qui eux mêmes seront absolument incapable de calculer. C'est ca la liberté.

C'est pourquoi, on devrait remercier l'autre d'etre déjà present dans ce monde parmis nous. Parce qu'il nous rend plus libre. Et quoi de mieux pour le remercier que de l'aimer !

Ainsi commence la veritable aventure et la liberté !

J'espère avoir pu répondre a ta question qui etait je trouve très pertinente mais qui ne démontre pas vraiment d'incohérence avec mes propos.

J'attends ta reponse (sans ta femme).

Bien a toi !

MonstreLePuissant a écrit: Je te l'ai déjà dit : je ne peux pas être responsable des actions des autres.


Non mais tu peux choisir de ne pas subir leur fait et gestes.

Farore97 a écrit:
As tu réussi a protégé ta famille du meurtrier ?

MonstreLePuissant a écrit: Qui t'a dit que j'étais là pour essayer ? J'étais peut-être à des milliers de kilomètres. Qu'est ce que j'aurai pu faire ? Rien !


Farore97 a écrit:
Or, l'humanité est plus à même de t'aider dans cette quête de bien veillance puisqu'elle ce que t'offre ce que tu n'as pas ; l'ubiquité de ton amour. Elle n'aimera peut etre pas comme tu aimes mais les intentions seront bien les même.

MonstreLePuissant a écrit: Rien compris !


Ma réponse était pourtant ici, MLP. Les Humains s'ils s'aiment tous, se protégeront tous. Et du même coup ils empêcheront du meix qu'ils peuvent pour que cela n'arrive pas. Mais pour cela, il faut eviter de tomber sur des gens les pensées sont dérangées. Des gens, dont l'amour manquait probablement. Après je ne dit pas que cela resolvera tout les problème de l'humanité mais je sais en tout cas que ça en résoudra un paquet, surtout pour ce qui consitutent des relations entre Homme.


Farore97 a écrit:
Moi je ne veux pas d'un monde on agit apres ce qui vient de se passé.

MonstreLePuissant a écrit:Donc, tu as une machine à remonter le temps ou une boule de cristal te permettant de lire le futur ?


Nan j'ai mieux et plus réaliste ; la volonté.
____________________________________________________________________
Farore97 a écrit:
Je souhaite pour vous et pour moi un monde ou tout se calcul et s'anticipe, y compris ce genre d'incident.

MonstreLePuissant a écrit: Tu vas donc calculer que tu vas te prendre un râteau de la fille que tu veux séduire ? Ca va te rendre la vie super facile dis donc !


Bravo MLP que tu es rigolo .... mais surtout fatigant :fatiguer:. Ton exemple ici est pathétique par ce qu'il est hors propos. Il ne s'agit pas du droit d'être aimé mais d'un préférence. Et la préférence, nul ne peut la contraindre.
_________________________________________________________________________________
Farore97 a écrit:
Laissé la responsabilité, c.est justement évité la prevention qui te permettrait de te proteger d'un tel drame. C'est que tu estime justement que ce risque est non seulement inexistant mais que en plus il ne t'affectera pas. Mais le massacre de ta famille t'affectera tout de même, hein ?

MonstreLePuissant a écrit:Si tu penses que l'obligation d'aimer va éviter aux avions de tomber, et aux gens de tomber malade et de mourir, c'est que tu es vraiment un grand optimiste.


Je n'ai jamais prétendu que cela résoudra les accidents de la vie qui arrive par l'erreur humaine. J'ai prétendu que cela résoudrai les conflit entre homme, voilà tout.
_______________________________________________________________________________

Farore97 a écrit:
2) Ne pas veillier sur des gens amène a ce qu'on a aujourd'hui ; des mineurs qui se font sauté a la ceinture explosifs. C'est une des consequences de ton choix (et que je parle de toi, je parle de nombre d'entre nous, moi compris)

MonstreLePuissant a écrit:Je suis sûr que des pères et des mères djihadistes veuillent sur leurs enfants et les enverront quand même se faire sauter au nom d'Allah. Et non, ce n'est certainement pas la conséquence de mes choix à moi. Peut-être qu'il faut que tu remontes jusqu'à Mahomet pour trouver un responsable.


Oui ^^ ! on veille sur ces enfants comme on veille sur une bombe a retardement : c'est bien connu ça et c'est digne d'un grand amour :lol: :lol: :lol: ! As tu fini de dire des stupidité juste pour avoir raison ? Si tu voulais paraître intelligent il aurait fallu me donner un exemple un peu différent tout de même.
Si tout le monde s'aimait, alors tout le monde d'une certaine manière serai lié, et ce garçon au lieu de se faire sauter, irait à l'encontre de ses parents, parce qu'il aurait appris à aimer le monde, et parce que au lieu de le détruire il aura appris à le protéger.
_________________________________________________________________________
Farore97 a écrit:
Et ce qui me creve les yeux c'est que tu ne fais rien pour que cela change, tu vas juste attendre que ca arrive et puis dire a la fin que tu n'as rien a te reprocher. Je vois pas comment tu pourras resté indifférent du fait qu'un simple petit effort de ta part, sans doute un rien, aurait pu faire la faire la différence entre la vie et la mort.

MonstreLePuissant a écrit:Je ne suis pas responsable des 7 milliards d'humains sur terre. Peut-être que toi tu t'en sens responsable. Grand bien te fasse !


C'est ça aussi être un Homme, savoir prendre des siens... mais encore faut il avoir la même notion de ce terme.
___________________________________________________________________________________________________
Farore97 a écrit:
Tu ne cherche pas a garantir la survie de ceux qui te sont cher, sinon tu aurais chercher a anticiper le danger et la menace.

MonstreLePuissant a écrit:Je protège les miens, dans la mesure de mes possibilités et en respectant leur libre arbitre. Je ne lis pas dans l'avenir, et je ne peux donc pas les protéger de dangers ou de menaces dont je n'ai pas connaissance. Mais tu as peut-être des super pouvoirs.


Oui j'en ai un : il s'agit du don d'aimer. Mais encore faut il savoir bien le manipulé...
______________________________________________________________________________________________________________
Farore97 a écrit:
Ainsi cette personne qui a tué ta famille et brûlé ta maison aurait tres bien pu dans une autre vie, sauvé ta fille d'un terrible incendie. Tout simplement parce qu'il aura été conditionné par l'amour dont il a eu droit.

MonstreLePuissant a écrit:Où là ! Maintenant, tu parles de mondes parallèles...


Tu sais il y a plein de drames dans la vie qu'on aurait pu éviter. Des fois à un rien prêt, cela aurait pu se passer autrement, mais cette réalité n'est des fois pas si éloigné qu'on le prétends... même si des erreurs auparavant ont été faites
__________________________________________________________________________________________
Farore97 a écrit:
4) L'amour peut etre utiliser uniquement pour soi lorsque par exemple tu choisi d'aimer certaine personne en les sélectionnant, selon tes intérêts. C'est ce qu'on appelle l'egoisme masqué, ou plutôt faire une sorte de contrat où ça t'arrange et ca l'arrange

MonstreLePuissant a écrit:Ca ce n'est pas de l'amour.


Oui je sais c'est ce que j'ai essayé de te dire, que utiliser pour soi même il est perverti. Et je t'ai dit après qu'il pouvait être utilisé autrement, à savoir, pour l'autre
____________________________________________________________________________________________________________________
Farore97 a écrit:
Dans un contexte pareil, tu donne a ceux que tu souhaites et n'ont a ceux qui en ont forcément besoin, voilà tout.
Le fait que tu offres ton amour a celui que tu souhaite, t'apportes une certaine satisfactions tandis que pour d'autres ta satisfactions serai moindre.
Il y a des gens qu'on aimerait plus aider que d'autres.Et des gens qu'on a pas envie du tout d'aider.
Il y aussi des gens qui n'accepteront pas ce que tu leur offre et tu sera un peu déçu car tu aurai aimer au fond qu'ils acceptent ce que tu as a offrir. Surtout quand cela vient d'une tres grande sincérité !

Et les gens qui refusent passe sans doute a cote de quelque chose. Ca ne fait du bien ni a l'un ni a l'autre. Or si tu superpose a la situation suivante le devoir d'aimer (ou le droit d'aimer, si tu es allergique), tu verras que la personne en face t'accueilleras les bras ouvert. Tu eprouvera de la joie et lui pourra savoir qui tu es et ne pas passer a cote de ce que tu as a lui offrir, même si ca ne lui parait pas utile tout de suite... car au fond, celui qui aime s'en fout royal de tout ça.

MonstreLePuissant a écrit:Ce dont tu parles n'a rien à voir avec l'amour. C'est du marchandage. La plupart des gens fonctionnent comme ça, et prennent ça pour de l'amour.
Il y a justement trop de gens qui aiment en se disant que ça leur donne le droit d'être aimé en retour. C'est un échange. Je t'aime, mais en échange, j'attends que tu m'aimes également. Ce genre de relation est la source de nombreux conflits.


Ce que j'essaye de te montrer c'est que le monde n'a que à y gagner et rien à y perdre, voilà tout. Ne me force pas à aller recherché tes message dans d'autre topic qui pourrait te raviver la mémoire.
_________________________________________________________________________________________________________________
Farore97 a écrit:
3) Non je maintien, le hasard n'existe pas MLP. Il n'y a que notre ignorance qui existe. Le hasard est cette manière de l'aborder. Il du principe des système chaotique en math, comme je le répète souvent sur different topic. Le hasard n'existe pas car toute situation peut etre calculé. Mais cela comporte des fois un tel nombre de paramètres que la puissance de calcul demandé depasse nos capacité. Ainsi, pour dire qu'on ne sait et qu'on est pas omniscient, on dit que c'est le hasard.

Tu sais par exemple, lorsqu'une feuille est balayé par le vent, tu pourrait calculé sa trajectoire. Mais pour cela il faudrai prendre en compte, le torseur cinematique du vent, le poids de la feuille, son coefficient aero dynamique, sa flexibilité, les obstacle sur son chemin,...et j'en passe. Au bout d'un moment tu pourras calculé cette foute trajectoir de tout les points de ta feuille, de manière utlra précise... Mais ce calcul va te demander des année voir même yne vie entière car a leur actuelle on a pas ces moyens là. Mais un jour viendra ou on fera la même chose avec un spermatozoïde et même on te dira a quel age mourra ton gosse si il meurt naturellement.

Donc le hasard n'existe pas.

MonstreLePuissant a écrit:Tu pourrais donc calculer à l'avance ce que je suis en train d'écrire. Nous sommes donc dans un univers préprogrammé et toutes nos actions sont le résultat d'un calcul. Nous n'avons aucun libre arbitre. Pourtant, bizarrement, tu parlais de liberté. Peux tu m'expliquer comment la liberté peut exister si tout est calculable à l'avance ? Si tout répond à des calculs et des formules, alors tu essayes en vain de changer le monde, alors que le monde a été calculé pour être comme il est, et même toi quand tu essayes de le changer, c'est en vertu d'un calcul. Et je suppose que ton échec est déjà calculé.


Ca y est ! Là t'es contrarié comme un gosse de 3 ans. Mais le suite de tes messages est plus parlante. En attendant pour ce qui est du pardoxe entre liberté et hasard, Navam m'a fait la même remarque et je lui est répondu par une très longue démonstration. je t'invite à jeter un coup d'œil, s'il te plait.
_____________________________________________________________________________________________________________________________
Farore97 a écrit:
4) «Mais le monde ne peut pas être équilibré. C'est une utopie ! Il faudrait que tout le monde soit blanc, ou noir, ou que tout le monde soit homme, ou femme, et que tout le monde ait la même maison, le même nombre d'enfants, et vive le même nombre d'années, etc. C'est juste impossible !»

Et donc on se resigne et on ne fais rien, parce que c'est trop dur. Bravo MLP !

MonstreLePuissant a écrit:Tu as dit toi même que le hasard n'existait pas. Donc, que tu te résignes ou pas ne change rien puisque tout est déjà calculé à l'avance par le « Grand Calculateur ».


Qui t'a dis que ceci étais voué à l'echec ? Le grand calculateur te dit qu'il n'y a aucune chance que cela marche si tu ne veut pas.

Farore97 a écrit:
Mais je syis d'accord avec le fait que celyi qui n'a besoin de rien ne cherchera pas a s'unir... Cela fera de lui un etre égocentrique par essence même du coup.

MonstreLePuissant a écrit:Le monde tourne autour de toi, que tu veuilles l'admettre ou non.


Je crois que tu as fait une faute de frappe... mais si ce n'est pas le cas alors je te dirai que c'est absolument faux ^^
_____________________________________________________________________________________________________________________________
Farore97 a écrit:
6) L'amour peut etre mis au service de l'autre en lui donnant le droit d'etre aimer. Tout le monde a le don d'aimer. Mais tout le monde n'a pas malheureusement le don d'être aimer ET pas part tout le monde.

MonstreLePuissant a écrit:Il n'existe pas plus de droit à l'amour que de devoir d'aimer. Et puisque le Grand Calculateur a déjà tout calculé, alors tout se déroule selon ses calculs. Tu n'y peux rien.

Tiens quand je parlais du gamin de 3 ans plus haut...
Le grand calculateur te dira que tout dépends de toi.
___________________________________________________________________________________________________________
Farore97 a écrit:
7) Les criminels en prison profondément aimé par leur mère, sont surtout aussi détesté. Et qui sait eux même se detestent. Mais les gens autour peuvent l'aider a atteindre la rédemption, pour ceux autour et pour lui même. Ils n'ont qu'a montré qu'ils croyent en lui et donc qu'il l'aime. En general ce genre d'individu ne retient que ce qui le deteste. Pour le guérir il faut montrer que le monde est bon et que lui as été aveugle de l'amour qu'on lui donne, voilà tout ! Et pour cela il faut faire disparaitre la haine ressenti a son egard qu'il pense trouver autour de lui.

MonstreLePuissant a écrit:Pour la n-ième fois, je te répète que ce qui compte, c'est ce qui est à l'intérieur, et non ce qui est à l'extérieur. Pour moi, que les gens m'aiment ou me détestent est le cadet de mes soucis. Si tu te construis sur la base de ce que les autres te donnes, tu seras toujours leur esclave, et ils pourront te manipuler. Si tu as besoin de l'amour des autres, ils pourront obtenir ce qu'ils veulent de toi. C'est de l'esclavage et rien d'autre.


Pas si tu te base sur ce que j'ai à Navam. Je ne suis pas l'esclave de qui que se soit.

Bien à toi

Oiseau du paradis

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 847
Enregistré le: 31 Jan 2017, 15:52

Message Sujet: Le devoir d'aimer

Message Titre du message: Re: Le devoir d'aimer

Message Ecrit le 14 Jan 2018, 18:54

Oui, aimer est aussi une décision, une responsabilité et par ricochet, un devoir.


Retourner vers Athéisme et Religions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités