Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Forum Athée / croyant


Athéisme et Religions
L’athéisme peut être considéré comme une attitude ou une doctrine qui ne conçoit pas l’existence ou affirme l’inexistence de quelque dieu, divinité ou entité surnaturelle que ce soit. C'est une position philosophique qui peut être formulée ainsi : il n'existe rien dans l'Univers qui ressemble de près ou de loin à ce que les croyants appellent un « dieu », ou « Dieu ».
Alfred

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 97
Inscription: 04 Nov 2009, 08:50
Localisation: France

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 08:04

Bonjour à tous,

Pour marquer le coup de mon inscription sur ce forum, j'aimerais aborder avec vous une question qui soulèvera sans doute un débat un peu différent de celui de l'existence avérée ou pas d'un Dieu créateur.

Pour la plupart d'entre nous qui postons ici, nous vivons dans une société occidentale avec un certain nombre d'idées reçues sur ce qu'est censée faire ou penser une personne "normale", bien intégrée quoi. De ce point de vue là, est-ce que vous trouvez que la normalité (telle qu'elle est définie par les médias notamment) penche plutôt du côté des athés ou des croyants ?

Autrement dit : qui est le plus mal vu de nos jours ?

J'ai souvent lu sur Internet des commentaires d'athés qui expliquaient qu'on les regardait de travers quand ils disent ouvertement ne pas croire en Dieu. Etant croyant moi-même (et catholique pratiquant, par dessus le marché), je n'ai pas franchement le même ressenti. Quand je dis croire en Dieu et aller à la messe tous les dimanche, je suis considéré au mieux comme un ringard, et au pire comme un facho.

Il me semble donc que, de ce point de vue-là, je gagnerais franchement à être athé. Au pire, je passerais pour un peu cynique. C'est toujours mieux que de passer pour un naïf ou un idiot sans éducation...

En fait, c'est encore l'agnostique qui s'en tire le mieux. Il apparaît comme le gars ouvert d'esprit du lot, celui qui se pose des questions mais ne gâche pas les fêtes.

Et vous, à votre avis ?
It only ends once. Anything that happens before that is just progress...

alexislh

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 212
Inscription: 27 Juin 2009, 19:57

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 08:30

C'est vrai, qu'en France le pourcentage de croyant diminue d'une façon très exponentiel depuis un siècle, les médias ne font plus que de très rares allusions à un dieu. Avec la laïcité il y a encore plus de distance vis à vis de la religion.
Les nouvelles connaissances (en biologie, physique) montrent de plus en plus que l'idée d'un Dieu comme le présente la Bible ou le Coran est improbable. Dans plusieurs, avec les nouvelles découvertes scientifiques, humains trouveront complément aberrant que certains homme aient pu avoir de telles croyances.

L'agnostique me parait pas plus ouvert que l'athée, il rejète de la même façon l'islam, ou le christianisme.

Shan

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1264
Inscription: 19 Aoû 2009, 06:16

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 08:37

Bienvenue sur le forum!

Pour répondre à ta question, je n'en sais rien. Je dirais que ça dépend beaucoup de la personne. Par exemple, si tu es très individualiste à la limite tu t'en fous de ce que pense les autres et athée, agnostique, déiste, croyant pratiquant ou autre ça ne change pas grand chose. Si au contraire, tu tiens à "entrer dans une communauté très soudée" je dirais qu'il vaux mieux être croyant et même pratiquant (en fait surtout pratiquant, croire étant facultatif pour t'intégrer du moment que tu ne le dit pas). Le mieux c'est d'être honnête avec soi, d'y réfléchir sérieusement et après l'opinion des autres devient secondaire.
Sinon, il y a aussi la question du milieu social dans lequel tu évolues. Il est évident que si tu perds la foi dans un milieu très croyant ça passe plutôt mal. J'aime croire que l'inverse n'est pas autant vrai mais je ne me voile pas la face, ce n'est pas le cas (en tout cas pas aussi souvent que je le souhaiterais).

Asarha

[Religion] Deiste [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 219
Inscription: 26 Aoû 2009, 08:30

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 09:17

Prenons au niveau social global.
=> plus facile d'être athée.
En effet, une majorité de la population l'est, et le consensus actuel est un consensus athée. (même pas agnostique).

Prenons ensuite au niveau d'un microcosme: cela dépend. Deux formes existent. Il y a
1- les croyants intolérant (par intolérance, je parle de "tu ne crois pas, tu n'es plus mon fils")
2- les croyants tolérants
3- les athées tolérants
4- les athées intolérants. (par intolérance je parle de "tu crois en un dieu, tu n'es plus mon fils")

Il y a plus de croyant intolérant que d'athée intolérant.
En revanche, il y a plus de croyant tolérant que d'athée tolérant.
Curieux ? En effet, il y a les "semi tolérant". Les moqueries, les virulences, et là, il y a nettement plus d'athée semi tolérant que de croyant semi tolérant.

Alors que dire ? Hé bien, ça dépend. D'un point de vue global, mieux vaut être athée. D'un point de vue particulier, on a plus de risque en devenant croyant d'être victime de moqueries et de ban que si l'on est athée dans un milieu croyant. Mais les extrêmes existent des deux côtés.
Je note personnellement que les athées intolérants & croyants intolérants sont plutôt rares, ce sont des cas extrêmes, la majorité sont semi tolérant, et là, il sont très nombreux les athées a être blessant vis-à-vis des croyants.

Sans doute aussi parce qu'être athée est plus simple qu'être croyant d'un point de vue purement psychique: l'athée n'a pas de poids pesant sur lui, le croyant en a bien plus, et le sacré bafoué lui fait mal, ce qui ne peut arriver à l'athée (il ne possède pas de sacré).

Alfred

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 97
Inscription: 04 Nov 2009, 08:50
Localisation: France

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 09:46

Pour rebondir sur les communautés dont parlait Shan, il est clair que si on veut un cadre structuré dans lequel on aura facilement des contacts, c'est plus logique de passer par la religion (communautariste par définition) que par la non-religion. Mais ce n'est pas ce qui va compenser une pression sociale à l'échelle de tout un pays, voire même de toute une culture (occidentale).

C'est sympa d'être entouré de gens qui ne me jugent pas quand je vais dans une église, mais dès que j'en sors, j'ai un boulot, je fais des études, je regarde la télé, je lis des revues, des livres. Et dans tout ça, je ne me retrouve pas vraiment. C'est un sentiment qui est aussi valable pour le jeune cadre dynamique que pour le moine qui sort de son monastère une fois l'an pour aller acheter les truffes du réveillon.

En fait, si j'étais pessimiste en tant que croyant, je dirais que c'est la pression sociale plus que la raison qui pourrait bien finir par anéantir la Foi.
It only ends once. Anything that happens before that is just progress...

yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2026
Inscription: 21 Juil 2009, 13:04

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 10:13

Bienvenue Alfred, je ne suis pas athée mais je ne crois pas aux religions.
Il se peut que Dieu existe.

Cependant les pays où l' islam est religion d' état sont des enfers pour les athées les agnostiqes et même
les gens du Livre comme les Coptes et les chrétiens d' orient le savent.

Claude LEVY-Strauss qui vient de mourir a dénoncé dans l' islam sa pseudo-tolérance dans Tristes tropiques
Il vaut mieux savoir que de se faire avoir
faithfreedom - Sami Aldeeb - Chercher

Alfred

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 97
Inscription: 04 Nov 2009, 08:50
Localisation: France

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 10:50

Oui, c'est pourquoi je limitais ma réflexion au monde occidental moderne. Il est clair c'est exactement le contraire dans d'autres pays où la religion est encore la norme.
It only ends once. Anything that happens before that is just progress...

Shan

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1264
Inscription: 19 Aoû 2009, 06:16

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 10:55

Alfred a écrit:Oui, c'est pourquoi je limitais ma réflexion au monde occidental moderne. Il est clair c'est exactement le contraire dans d'autres pays où la religion est encore la norme.

Dans ce cas, il faut aussi exclure les USA. Tu peux pas regarder la télé ou écouter la radio sans que entendre "dieu" ou voir une pub pour evangelistes, tous les discours politiques finissent pas "god bless america", les cours de justice et les billets ont tous "In god, we trust" écrit dessus... Difficile d'être athée...enfin, on peut l'être mais ça doit être particulièrement... barbant.

Samoth

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 72
Inscription: 04 Sep 2009, 04:05

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 11:13

Le contexte est primordial. Occidental, Européen, Français ou local.
Dans mon quartier mieux vaut se dire Musulman, je travaille avec des gens qui ont tout interêt à dire qu' ils sont Juifs et le reste préfere me voir Laique, excepté quelques personnes relativement aisées qui préfereraient me voir Catholique.
Le choix d' une religion est devenu un geste social plutot que spirituel, car c' est bien ca qu' il manque à l' Occident en général, de la spiritualité.

Alfred

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 97
Inscription: 04 Nov 2009, 08:50
Localisation: France

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 11:14

Il faudrait voir les courbes de fréquentations des églises américaines, bien sûr. Mais, même sans atteindre la chute abyssale de la pratique du culte en France, je crois que c'est pas très folichon quand même. La référence à Dieu aux USA devient de plus en plus une simple convention et se déclarer athé même à la télé ne choque plus grand monde.

Disons qu'il y a maintenant un schisme dans les consciences américaines, alors qu'il y a encore 50 ans ce n'était pas imaginable. C'est à peu près du 60/40, en faveur des croyants.

En France, on est plus dans le 70/30 en faveur des athés/agnostiques.

Quoi qu'il en soit, si on s'attache aux tendances, je ne crois pas que la religion chrétienne soit un investissement d'avenir. L'Eglise catholique en particulier perd son argent aussi vite que son aura de respect. Donc, j'en reste sur l'idée qu'il vaut mieux être athé si on veut faire partie de l'équipe gagnante.

La religion musulmane c'est une tout autre affaire en revanche. Il faut voir si l'engouement qu'elle suscite depuis quelques décennies peut s'inscrire dans la durée (à l'échelle de plusieurs siècles, j'entends).
It only ends once. Anything that happens before that is just progress...

Samoth

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 72
Inscription: 04 Sep 2009, 04:05

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 11:26

Je pense que l' Eglise de demain est déja la et s' appelle la Scientologie.
Elle se construit exactement comme la religion Chrétienne l' a fait. Elle reprend les croyances précédentes, donc à 95% la Bible, on reste dans le politiquement correct, aucun grosse remise en question psychologique pour le catholique futur scientologue et on y ajoute le culte de soi, un truc très à la mode :?
Je pense aussi que le Mahometisme enseigné en France tend à se Catholiser.

MartinL

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 128
Inscription: 04 Avr 2009, 12:34
Localisation: France

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 11:30

Bonsoir; cela fait longtemps que je n'avais pas posté sur le forum, mais ce sujet m'inspire.

D'après ce que j'observe autour de moi, je dirais que ce n'est pas l'athéisme qui domine en France, mais plutôt un catholicisme "à la carte", et qui finalement n'a plus grand'chose à voir avoir le catholicisme. Il me semble en effet que la plupart des gens croient en un Dieu bon, miséricordieux, qui incite à l'amour du prochain, les soutient dans l'épreuve, accueille l'âme des morts dans un au-delà plus serein nommé Paradis; et c'est au nom de cette entité bienveillante et de son fils Jésus qu'ils baptisent leurs enfants. En revanche, ils n'acceptent pas les devoirs qui sont attachés à cette croyance: à aucun moment ils n'envisagent d'attendre le mariage pour avoir des relations sexuelles, ou de fonder leur contraception sur la seule abstinence; ils sont dans l'ensemble favorable au droit à l'IVG; le divorce est entré dans leurs moeurs; se lever le Dimanche matin pour aller à la messe constitue à leurs yeux une corvée dont ils se passent volontiers; presqu'aucun n'a fait l'effort de lire la Bible; et ils adaptent la notion "d'amour du prochain" à leur guise: elle ne doit pas représenter une contrainte trop importante, au quotidien ou dans les affaires.

Du coup, ils voient d'un mauvais oeil les catholiques pratiquants, puisque ces derniers leur rappellent tous les principes auxquels ils devraient adhérer pour réellement appartenir à la religion qu'ils considèrent comme leur, ou considéreraient comme leur si elle venait à évoluer dans le sens qui les arrange (combien de ces pseudo-catholiques n'ont pas regretté l'élection de Benoît XVI, alors qu'il y avait plusieurs progressistes, beaucoup plus à leur goût, parmi les cardinaux ?). Ces personnes attendent que l'Eglise, et par là Dieu, se conforme à leur désir, tout en ayant plus ou moins conscience que les choses ne sont pas censées fonctionner dans ce sens; la moquerie envers les authentiques fidèles devient un moyen d'exprimer cette attente, tout en dissipant d'un revers de main le malaise qu'ils ressentent confusément.

Mais les athées sont également des troubles-fêtes, avec leur rationnalité qui les pousse à ne pas croire en un Dieu à la fois père, ami, juge - toujours en leur faveur... -, et en une vie après la mort, dont la perspective est pourtant si réconfortante.

Ainsi, au cours d'un repas de famille, tout le monde - ou presque - s'accorde pour critiquer le Pape; affirmer que le mariage est inutile lorsque deux personnes s'aiment ne déclenche pas trop de vagues; exprimer sa volonté de ne pas faire baptiser ses enfants suscite des réprobations, ou au minimum un certain malaise; déclarer qu'il n'y a aucune raison objective de croire en Dieu, ou que la Foi n'est qu'une crédulité magnifiée et entretenue, vaut à celui qui a parlé d'être taxé d'extrêmiste et d'intolérant, se croyant mieux que tout le monde.

Ces commentaires ne sont inspirés que par des observations personnelles, tant dans les milieux familial et professionnel qu'à travers les médias - qui défendent la laïcité et les nouvelles valeurs sociales occidentales, mais certainement pas l'athéisme -, ainsi que par la lecture de posts sur divers forums.
Mais je pense tout de même qu'ils reflètent une certaine réalité.
Dernière édition par MartinL le 11 Nov 2009, 05:54, édité 7 fois.

Samoth

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 72
Inscription: 04 Sep 2009, 04:05

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 11:41

Entierement d' accord ;)
Du coup pour me répéter, c' est le manque complet de spiritualité en regle générale qui poussent ces catholiques à vivre avec cette architecture basique du dieu bon et miséricordieux, de l' enfer et du paradis, sans aucun compromis.

Alfred

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 97
Inscription: 04 Nov 2009, 08:50
Localisation: France

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 05 Nov 2009, 11:53

Je crois que tu as assez bien cerné l'état d'esprit du français moyen par rapport à la religion, Martin. On vit dans un pays où on n'aime pas être contrôlé par quoi que ce soit (aussi bien l'Etat, que les institutions diverses comme le clergé) mais où on tient quand même à son "identité".

La spiritualité prend alors l'apparence ordinaire de ce ventre mou de la foi, ce que tu appelles le "catholicisme à la carte". Le problème c'est que cela ne repose pas sur une réflexion individuelle particulièrement profonde en général. C'est simplement la solution intermédiaire la plus confortable. Ainsi on peut toujours profiter des beaux mariages à l'église, du baptême du petit dernier, des enterrements dans les formes, sans avoir toutes les contraintes casse-pieds qui vont avec.

Alors est-ce qu'on peut appeler ça de la religion, ou même de la croyance (dans la mesure où les contradictions sont légions dans ce comportement là), je ne dirais pas ça. En fait, cela participe à décrédibiliser d'autant plus la foi chrétienne car elle se voit alors enfermée dans un simple protocole de façade. Ça fait bien, mais c'est totalement creux.

Après, s'il y a un petit malin qui défend le pape pendant le repas de Noël, c'est sûr que ça casse un peu l'ambiance...
It only ends once. Anything that happens before that is just progress...

patlek

[ Incroyant ] [ Athée ]
 
Messages: 8079
Inscription: 01 Aoû 2005, 08:56

Message Sujet: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Titre du message: Re: Pression sociale... Plus facile d'être athé ou croyant ?

Message Ecrit le 06 Nov 2009, 09:34

La mentalité en france, c' est que la religion est de l' ordre du privé.

Chacun croit ou ne croit pas en ce qu' il veut, c' est de l' ordre du personnel, mais l' étalage est mal vu, et le mélange des genres est mal vu (christine boutin brandissant la bible a l' assemblée nationale: non.)


Retourner vers Athéisme et Religions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google, Yahoo et 3 invités