Non-ingérence de la religion dans la politique

Le bahaïsme est une religion abrahamique et monothéiste, proclamant l’unité spirituelle de l’humanité.


indian

[Religion] Foi pluralisme
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 26355
Enregistré le: 25 Avr 2014, 10:14

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 14 Déc 2015, 10:47

Non-ingérence de la religion dans la politique

(60.1)
La conduite de l'homme est inspirée par deux mobiles principaux: "l'espoir de la récompense" et "la crainte du châtiment". Les autorités qui remplissent d'importantes fonctions au sein du gouvernement doivent donc prendre ces deux sentiments en considération. Leur tâche consiste, après s'être consultées, à créer des lois et à en assurer la stricte application.
(60.2)
L'édifice de l'ordre dans le monde est érigé et construit sur les deux piliers de "la récompense et de la rétribution".
(60.3)
Sous un gouvernement despotique, occupé par des hommes dénués de foi en Dieu, dans lequel la crainte de la rétribution spirituelle est absente, l'application des lois est faite d'une manière tyrannique et injuste.
(60.4)
Il n'est pas de meilleur moyen d'éviter l'oppression que ces deux sentiments d'espoir et de crainte. Ils ont tous deux des conséquences politiques et spirituelles.
(60.5)
Si les administrateurs de la loi prenaient en considération les conséquences spirituelles de leurs décisions, et s'ils suivaient les directives de la religion, "ils seraient les divins agents sur le plan effectif, les représentants de Dieu pour les habitants de la terre. Pour l'amour de Dieu, ils défendraient les intérêts de ses serviteurs comme ils défendraient les leurs. "
(60.6)
Si un gouverneur se rend compte de sa responsabilité et s'il craint de braver la loi divine, ses jugements seront justes. Si, par-dessus tout, il croit que les conséquences de ses actes le poursuivront au-delà de sa vie terrestre, et qu'il "récoltera ce qu'il aura semé", cet homme fuira certainement l'injustice et la tyrannie.
(60.7)
Au contraire, si un fonctionnaire pense que la responsabilité de ses actes doit prendre fin avec sa vie terrestre, s'il n'a aucune idée sur les faveurs divines ni sur le royaume de félicité, et s'il n'y croit pas, il manquera du stimulant nécessaire pour se conduire avec droiture, ainsi que de l'inspiration voulue pour détruire l'oppression et l'injustice.
(60.8)
Quand un souverain sait que ses jugements seront pesés sur la balance du divin Juge, et que, si l'examen est satisfaisant, il entrera dans le royaume céleste où la lumière de la bonté divine brillera sur lui, il agira certainement avec équité et justice. Voyez combien il importe que les ministres d'Etat soient éclairés par la religion.
(60.9)
Le clergé cependant, doit rester en dehors des questions politiques. Dans l'état actuel du monde, les affaires religieuses ne devraient pas être mêlées à la politique, leurs intérêts n'étant pas les mêmes. La religion touche aux questions du coeur, de l'esprit et de la morale. La politique concerne le côté matériel de la vie.
(60.10)
Les instructeurs religieux ne devraient pas empiéter sur le domaine politique. Ils devraient se consacrer à l'éducation spirituelle des peuples, donner sans cesse d'utiles conseils aux hommes, essayant de servir Dieu et l'espèce humaine. Ils devraient tâcher d'éveiller les aspirations spirituelles et s'efforcer d'élargir la compréhension et les connaissances des humains, de perfectionner la morale et de développer l'amour de la justice.
(60.11)
Tout ceci est conforme aux enseignements de Bahá'u'lláh. Dans les Evangiles aussi, il est écrit: "Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu. "
(60.12)
En Perse, quelques-uns des ministres d'Etat sont des hommes religieux, exemplaires, adorant Dieu et craignant de désobéir à ses lois; ils jugent avec justice et gouvernent le peuple avec équité. D'autres gouverneurs de ce pays n'ont aucune crainte de Dieu; ils ne se soucient pas de leurs actes, travaillant pour satisfaire leurs propres désirs, ce qui a jeté la Perse dans de graves ennuis et difficultés.
(60.13)
O amis de Dieu, soyez de vivants exemples de justice afin que, par la grâce de Dieu, le monde puisse voir d'après vos actes que vous manifestez les attributs de justice et de pitié.
(60.14)
La justice n'est pas limitée; c'est une qualité universelle. Son action doit s'étendre à toutes les classes, de la plus élevée à la plus basse.
(60.15)
La justice doit être une chose sacrée. Il faut que les droits de tous les peuples soient pris en considération. Ne souhaitez aux autres que ce que vous désirez pour vous-mêmes. Nous nous en réjouirons sous le soleil de justice qui brille de l'horizon de Dieu.
(60.16)
Tout homme a été placé à un poste d'honneur qu'il ne doit pas déserter. L'humble ouvrier qui commet une injustice mérite le même blâme qu'un tyran célèbre. Ainsi, nous avons tous le choix entre la justice et l'injustice.
(60.17)
J'espère que chacun d'entre vous deviendra juste et dirigera ses pensées vers l'unité de l'humanité, que vous ne direz du mal de personne et ne nuirez pas à votre prochain. J'espère que vous respecterez les droits de chacun, vous souciant plus des intérêts des autres que de vos propres intérêts. Vous deviendrez ainsi des flambeaux de divine justice.
(60.18)
Vous agirez conformément aux enseignements de Bahá'u'lláh qui, pendant sa vie, supporta d'innombrables épreuves et persécutions, dans le but de manifester au sein de l'humanité les vertus du monde divin. Vous pourrez ainsi réaliser la suprématie de l'esprit et vous réjouir en la justice de Dieu.
(60.19)
Par sa miséricorde, la bonté divine descendra sur vous, et c'est pour cela que je prie.

-Abdul-baha, Paris, 1911
http://www.religare.org/epub/ba/ba-cabp ... c338777226
Unir l'humanité. Un seul Dieu. Les grandes religions de Dieu. Femmes, hommes sont égaux. Tous les préjugés sont destructeurs et doivent être abandonnés. Chercher la vérité par nous-mêmes. La science et la religion en harmonie. Nos problèmes économiques sont liés à des problèmes spirituels. La famille et son unité sont très importantes.

Espilon

[ Christianisme ] Mormon
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3380
Enregistré le: 04 Aoû 2013, 18:16

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 14 Déc 2015, 10:58

J'ai pas lu (je suis désolé, c'est trop long). Mais je voudrais ajouter quelque chose d'important dans le titre, c'est la non ingérence de la politique dans la religion. Des exemples d'ingérence du profane dans le religieux ont existé (en France), et c'était pas beau à voir :(.
Celui-là observa en silence la marque indélébile de ces deux vies ancestrales qui tracèrent de leur souffle l'histoire et la vie d'Alliance, une histoire qui contemple chaque pierre posé pour la paix et la prospérité.

indian

[Religion] Foi pluralisme
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 26355
Enregistré le: 25 Avr 2014, 10:14

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 14 Déc 2015, 11:03

Espilon a écrit:J'ai pas lu (je suis désolé, c'est trop long). Mais je voudrais ajouter quelque chose d'important dans le titre, c'est la non ingérence de la politique dans la religion. Des exemples d'ingérence du profane dans le religieux ont existé (en France), et c'était pas beau à voir :(.


Ah par contre moi la politique... ce qui permet de vivre ensemble... ca me rappelle la religion...

En fait...dans les chartes des droits et libertés canadiennes..par exemple..(politique) je retrouve tout des 10 commandements :hi:
Hasard??? :wink:
Ou même réalité?

Mais je suis d'accord que collectivement, on ne doit pas trop aller jouer dans l'individualité et le droit d'être unique.
J'aime plutôt même quand la majorité est au service de la minorité... Quand ce respect est présent.
Unir l'humanité. Un seul Dieu. Les grandes religions de Dieu. Femmes, hommes sont égaux. Tous les préjugés sont destructeurs et doivent être abandonnés. Chercher la vérité par nous-mêmes. La science et la religion en harmonie. Nos problèmes économiques sont liés à des problèmes spirituels. La famille et son unité sont très importantes.

Oiseau du paradis

Avatar de l’utilisateur
 

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 29 Déc 2015, 00:03

En tant que baha'ie je me dois d'être loyale envers mon gouvernement et ses lois en vigueur. Je peux également faire valoir mon droit de vote mais je dois m'abstenir de toute activité politique partisane. Par contre, la Communauté Internationale Bahá’íe a, depuis 1948, le statut d’ONG auprès de l’Organisation des Nations unies. Depuis 1970, elle est dotée d’un statut consultatif auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) et du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). Elle entretient également des relations de travail avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et est associée au Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

indian

[Religion] Foi pluralisme
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 26355
Enregistré le: 25 Avr 2014, 10:14

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 29 Déc 2015, 09:44

Oiseau du paradis a écrit:En tant que baha'ie je me dois d'être loyale envers mon gouvernement et ses lois en vigueur. Je peux également faire valoir mon droit de vote mais je dois m'abstenir de toute activité politique partisane. Par contre, la Communauté Internationale Bahá’íe a, depuis 1948, le statut d’ONG auprès de l’Organisation des Nations unies. Depuis 1970, elle est dotée d’un statut consultatif auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) et du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF). Elle entretient également des relations de travail avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et est associée au Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).



Et s'il y avait une force armée internationale légitime et reconnue par 100% des pays?
Tu y participerais?
Unir l'humanité. Un seul Dieu. Les grandes religions de Dieu. Femmes, hommes sont égaux. Tous les préjugés sont destructeurs et doivent être abandonnés. Chercher la vérité par nous-mêmes. La science et la religion en harmonie. Nos problèmes économiques sont liés à des problèmes spirituels. La famille et son unité sont très importantes.

Oiseau du paradis

Avatar de l’utilisateur
 

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 30 Déc 2015, 02:17

Non, car je fais d'abord et avant tout partie du plan mineur. Par contre, je comprends très bien qu'au plan majeur -qui est de la responsabilité de l'humanité tout entière et de ses institutions politiques-, nous devrons peut-être assurer la moindre paix des nations par une force armée internationale. Ici, je ne peut faire autrement que de citer Baha'u'llah :

"Puisque vous avez refusé la paix suprême, attachez-vous du moins à maintenir une paix imparfaite qui vous permettra peut-être d'améliorer quelque peu votre propre condition et celle de vos sujets.

Ô souverains de la terre, réconciliez-vous, afin de n'avoir à vous armer que dans la mesure nécessaire à la défense de vos territoires et de vos empires. Gardez-vous de négliger l'avis de l'Omniscient, du Fidèle.

Soyez unis, ô rois de la terre, car de la sorte la tempête de la discorde s'apaisera parmi vous et vos peuples trouveront le repos, si vous êtes de ceux qui comprennent. Si l'un de vous prenait les armes contre un autre, levez-vous tous contre lui, car ce ne sera là que justice manifeste."

Sen McGlinn

Nouveau
Nouveau
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1
Enregistré le: 01 Avr 2016, 19:46

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 01 Avr 2016, 19:56

indian a écrit:(60.9)
Le clergé cependant, doit rester en dehors des questions politiques. Dans l'état actuel du monde, les affaires religieuses ne devraient pas être mêlées à la politique, leurs intérêts n'étant pas les mêmes. La religion touche aux questions du coeur, de l'esprit et de la morale. La politique concerne le côté matériel de la vie.
(60.10)
Les instructeurs religieux ne devraient pas empiéter sur le domaine politique. Ils devraient se consacrer à l'éducation spirituelle des peuples, donner sans cesse d'utiles conseils aux hommes, essayant de servir Dieu et l'espèce humaine. Ils devraient tâcher d'éveiller les aspirations spirituelles et s'efforcer d'élargir la compréhension et les connaissances des humains, de perfectionner la morale et de développer l'amour de la justice.
...

-Abdul-baha, Paris, 1911
http://www.religare.org/epub/ba/ba-cabp ... c338777226


Les mots "Dans l'état actuel du monde" ne se trouvent pas dans le texte persan. Il y a aussi d'autres de légères différences. Voir: Khetabaat-e Abdu’l-Baha 182.

Akenoï

[Religion] baha'i
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1392
Enregistré le: 22 Sep 2015, 20:05
Localisation: Burgundy

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 02 Avr 2016, 07:09

Monsieur McGlinn !!! <3<3<3<3<3
"Supplie Dieu d’accorder aux hommes une oreille attentive, une vue perçante, un coeur réceptif et empli d’amour afin que ses serviteurs parviennent à celui que leur coeur désire et tournent leur visage vers leur Bien-Aimé."

Oiseau du paradis

Avatar de l’utilisateur
 

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 02 Avr 2016, 19:40

Sen McGlinn a écrit:Les mots "Dans l'état actuel du monde" ne se trouvent pas dans le texte persan. Il y a aussi d'autres de légères différences. Voir: Khetabaat-e Abdu’l-Baha 182.


Alors qu'en anglais oui ! Comment trancheront nos exégètes à cet effet ? Que ni l'anglais, ni le français ne peuvent faire autorité ? Qu'en est-il et/ou qu'est-il advenu de l'esperanto ? Langue agonisante ! Alors bravo à l'oligarchie bienpensante des phallocrates !

With political questions the clergy, however, have nothing to do! Religious matters should not be confused with politics in the present state of the world (for their interests are not identical).

http://reference.bahai.org/en/t/ab/PT/pt-50.html

Qui ici, sur ce forum, sait lire le farsi et l'arabe ?! Trop d'ergoterie à mon goût dans la basse-cour. Alors tranchez une fois pour toutes qu'on en finisse avec l'immonde Tour de Babel !

Akenoï

[Religion] baha'i
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1392
Enregistré le: 22 Sep 2015, 20:05
Localisation: Burgundy

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 02 Avr 2016, 19:53

En effet, alors que les Musulmans ont entretenu un lien étroit avec la langue de la Révélation, les Bahaïs semblent ignorer cette important connexion malgré que ce soit une religion islamique fondée sur 12 siècle de pensée islamique.

Indeed, whereas the Muslims have preserved a very intense connection with the Language of Revelation, Bahais seem to ignore that important connection in spite of the Baha'i Faith being an Islamic religion founded on 12 centuries of islamic thought.

Je me rappelle aussi que vous avez relevé d'autres corruptions dans les textes, qui sont pourtant répandues, d'où l'importance de promouvoir le retour aux manuscrits originaux.

I also remember that you have exposed other corruptions within the Scriptures, corruptions which are widespread, hence the importance of promoting the reading the original manuscripts.
"Supplie Dieu d’accorder aux hommes une oreille attentive, une vue perçante, un coeur réceptif et empli d’amour afin que ses serviteurs parviennent à celui que leur coeur désire et tournent leur visage vers leur Bien-Aimé."

Oiseau du paradis

Avatar de l’utilisateur
 

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 03 Avr 2016, 01:05

Mon problème Akenoï, c'est avec les associé(e)s en Dieu. J'en porte ma croix et à pas à peu près ! Au sein même d'une même langue, le message se dilue selon les aléas du jour. À titre d'exemple, la Tablette d'Ahmad, que j'avais apprise par coeur et que j'ai délaissée depuis belle lurette bien qu'elle siège encore en mon coeur spirituel. Compare les deux versions au sein d'une même langue et tu comprendras la teneur de ce grief. Enfin si tu veux bien t'y pencher, ça va de soi.

Tablette d'Ahmad

Il est le Roi, l'Omniscient, le Sage! Voici que le Rossignol du paradis chante, sur les branches de l'Arbre d'éternité, de saintes et douces mélodies annonçant aux âmes sincères les joyeuses nouvelles de la proximité de Dieu, invitant ceux qui croient en l'unité divine, à se rendre aux parvis du Très-Généreux, informant "les peuples du détachement" du message révélé par Dieu le Roi, le Glorieux, l'Incomparable, guidant les adorateurs vers le siège de sainteté et vers cette resplendissante Beauté.

En vérité, voici la Beauté sublime, annoncée dans les Livres des Messagers, par qui la vérité pourra se distinguer de l'erreur, par qui sera éprouvée la sagesse de tout commandement. Il est, en vérité, l'Arbre de vie qui porte les fruits de Dieu, l'Exalté, le Puissant, le Grand!

O Ahmad! Sois témoin qu'en vérité, Il est Dieu et qu'il n'y a pas d'autre Dieu que Lui, le Roi, le Protecteur, l'Incomparable, l'Omnipotent. Et que Celui qu'Il a envoyé sous le nom d'Ali, c'est-à-dire Sa Sainteté le Bab, fut le véritable envoyé de Dieu, au commandement de qui nous nous conformons tous.

Dis : ô peuple, obéissez aux ordonnances de Dieu qui vous ont été prescrites dans le Bayan par le Glorieux, le Sage. En vérité, Il est le Roi des Messagers et son Livre est le Livre-Mère, si seulement vous pouviez le savoir.

Ainsi, de cette prison, le Rossignol lance vers vous son appel. Il lui appartient seulement de vous remettre ce clair message. Que celui qui le désire refuse ce conseil, et que celui qui le désire choisisse le chemin de son Seigneur.

O peuple, si vous rejetez ces versets, sur quelle preuve fondez-vous votre foi en Dieu? Produisez-la donc, ô assemblée de fourbes! Par Celui qui tient mon âme dans sa Main, ils ne le peuvent et ne le pourront jamais, dussent-ils s'allier tous pour le faire.

O Ahmad! N'oublie pas mes faveurs durant mon absence. Souviens-toi de mes jours pendant tes jours, de ma détresse et de mon bannissement en cette prison lointaine.

Et demeure si ferme dans mon amour que ton coeur ne vacille pas, dussent les épées de tes ennemis faire pleuvoir leurs coups sur toi, et les cieux et la terre se soulever contre toi. Sois pour mes ennemis comme la flamme du brasier et pour mes bien-aimés comme un fleuve de vie éternelle, et ne sois pas de ceux qui doutent.

Et si, en mon sentier, tu es surpris par l'affliction, ou si, à cause de Moi, tu es dépouillé de ton honneur, que ton âme n'en soit pas troublée.

Sois confiant en Dieu, ton Seigneur et le Seigneur de tes pères. Car les hommes s'égarent dans les sentiers de l'illusion, privés de discernement et incapables de voir Dieu de leurs propres yeux ou d'entendre sa mélodie de leurs propres oreilles. C'est ainsi que nous les avons trouvés comme tu peux également le constater.

Ainsi, leurs superstitions sont devenues des voiles entre eux et leur propre coeur, et elles les ont tenus à l'écart du chemin de Dieu, le Glorifié, le Grand. Sois bien certain qu'en vérité celui qui se détourne de cette Beauté s'est aussi détourné des Messagers du passé et a fait preuve d'orgueil envers Dieu, de toute éternité en toute éternité.

Grave en ton coeur cette Tablette, ô Ahmad! Chante-la jusqu'à la fin de tes jours et ne t'en écarte pas. Car, en vérité, Dieu a réservé à celui qui la chante, la récompense de cent martyrs et un service dans les deux mondes. Ces faveurs, Nous te les avons accordées, en gage de notre miséricorde, pour que tu sois du nombre de ceux qui sont reconnaissants.

Par Dieu! Si cette Tablette est lue avec une absolue sincérité par celui qui est plongé dans l'affliction ou le chagrin, Dieu dissipera sa tristesse, résoudra ses difficultés et le délivrera de ses épreuves. En vérité, Il est le Miséricordieux, le Compatissant, Loué soit Dieu, le Seigneur de tous les mondes.

http://www.bahai-biblio.org/centre-doc/ ... rdente.htm

Qu'est-ce que cette Tablette est devenue ? Un épitre pour Ahmad et j'ai également témoigné que ce n'est pas la seule interprétation des un(e)s et des autres au sein d'une même langue. À quoi rime cet état de faits lorsqu'il nous est recommandé de mémoriser les écrits ? À nos représentant(e)s de répondre. Pour ma part, j'ai dû et dois toujours m'en laver les mains ! En fait, à chaque changement, ce fut comme si on me dépouillait d'une partie du lien que j'avais avec Baha'u'llah qui s'estome maintenant peu à peu. Et là, en ce moment, je n'ai pas le courage de faire un copié/collé (larmes, style arrache-coeur) mais la nouveauté est au lien suivant, si jamais l'élan te prend de faire une étude comparative des textes.

http://www.religare.org/livre/bahai/ba- ... .php#sc3_1
Modifié en dernier par Oiseau du paradis le 06 Avr 2016, 01:55, modifié 1 fois.

Akenoï

[Religion] baha'i
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1392
Enregistré le: 22 Sep 2015, 20:05
Localisation: Burgundy

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 03 Avr 2016, 07:30

Oh, Françoise, je palpe votre tristesse. Mais pourquoi ? Pourquoi donc être triste ?

Vous dites :

À nos représentant(e)s de répondre.


Oui, mais non. C'est à nous-mêmes de nous prendre en main.

Mais qu'attendez-vous, Françoise, pour apprendre le persan ? C'est une langue qui n'est pourtant pas très compliquée à apprendre. Les conjugaisons sont fort simples. Les structures grammaticales sont similaires à celles du Français à cause de son appartenance à la famille linguistique indo-Européenne. Et pour le reste, il y a un apprentissage à faire, à la fois technique, qui consiste à maîtriser la langue, et spirituel, qui consiste à pénétrer la quintessence des mots et des lettres.
Vous pouvez aussi apprendre l'arabe dans la mosquée la plus proche de chez vous. Il n'est pas trop tard !

Pensez aussi, pensez, à cette immense population musulmane qui touche à peine un mot d'arabe, à ces 99,9% de chrétiens qui n'entendent rien à l'hébreu et se repaissent de Bibles mal traduites, à ces centaines de millions d'Hindous privés du Sanskrit. Les croyants les plus connectés à leurs Textes sont encore les Juifs, qui sont initiés à la langue hébraïque dans le cadre de la Bar Mitsvah, et les Sikhs, qui sont aussi formés au Gurmukhi.

Ce lien que cous recherchez avec le Texte est quelque chose de rare et de précieux. A présent que vous atteignez les limites du Texte traduit, prenez sur votre temps libre pour apprendre la Langue. Et si vous le pouvez, apprenez simultanément l'arabe et le persan, car apprendre 2 langues en même temps les rend plus faciles à ingérer, contrairement à ce qu'on pourrait penser.

Et bien entendu, tous les textes originaux de Baha'u'llah sont rendus disponibles par la MUJ (méfiez-vous quand même, il y a parfois quelques coquilles.)

Bien à vous,

Akenoï
"Supplie Dieu d’accorder aux hommes une oreille attentive, une vue perçante, un coeur réceptif et empli d’amour afin que ses serviteurs parviennent à celui que leur coeur désire et tournent leur visage vers leur Bien-Aimé."

Oiseau du paradis

Avatar de l’utilisateur
 

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 03 Avr 2016, 18:32

À quand la quintescence d'une langue auxiliaire universelle ? Voilà la question qui se transcrucifie aux calendes ! Mais bon ... ! Entende autant que faire se peut, chez l'agenda de l'oligarchie ! :bulb:


Oiseau du paradis

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 964
Enregistré le: 31 Jan 2017, 15:52

Message Sujet: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Titre du message: Re: Non-ingérence de la religion dans la politique

Message Ecrit le 10 Fév 2017, 20:13

Indian a écrit:(60.2)
L'édifice de l'ordre dans le monde est érigé et construit sur les deux piliers de "la récompense et de la rétribution".


Il n'y a de dieu que Dieu.

35. Dans la prière la plus noble, les hommes prient uniquement par amour de Dieu et non parce qu'ils le craignent ou qu'ils redoutent l'enfer, ou encore parce qu'ils espèrent ses faveurs ou le paradis... Lorsqu'on s'éprend de quelqu'un, on ne peut s'empêcher de murmurer son nom bien-aimé. Combien plus difficile est-il de ne pas prononcer le nom de Dieu quand on s'est pris à l'aimer... L'être spirituel ne trouve de bonheur que dans la célébration de Dieu.

("Baha'u'llah et l'Ère nouvelle" - M.E.B. édition 1972 - p.123)


http://bahai-beauvais.com/Priere-bahai-picardia.htm


Retourner vers Foi bahá’íe

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités