L'impermanence

Croyances issu des enseignements de Siddhartha Gautama, considéré comme le Bouddha historique.


Bouddhisme
Le bouddhisme est une pratique, une philosophie de vie fondée par un sage de l'inde antique vers -600 avant JC, ce sage appelé "Bouddha" ce qui veut dire Éveillé, atteint l'Éveil vers 40 ans puis il enseigna durant toute sa vie, il mourut vers 80 ans en ayant établi une communauté de sa doctrine.
J'm'interroge

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7756
Enregistré le: 03 Sep 2013, 06:33

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 23 Jan 2018, 15:52

Tous mes posts sont dialectiques tu peux les lire, ce sera très instructif en la matière.
- Dialoguer avec les esprits, les animaux, les plantes et les élémentaux, apprendre d'eux.
- Retrouver sa force et ses pleines capacités à percevoir, ressentir, se repérer, se mouvoir, agir, se protéger, se défendre, se revitaliser et survivre dans le subtil.
- Connaître les ressources, forces, aides, menaces et désordres visibles et invisibles.

Inti

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7782
Enregistré le: 20 Juil 2013, 14:00

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 23 Jan 2018, 16:06

J'm'interroge a écrit:Dialecticien.

JM est plus Wittgensteinien ( et Berkeleyien) que dialecticien. Il pratique une philosophie du langage et jeu de langage qui débouchent souvent en phrasés alambiqués. La Logique n'est pas naturelle pour lui mais acquis et une spécialité pour les philosophes des langages et leurs règles comme lui.

zeste de savoir a écrit:Les mêmes avec les connaissances actuelles, auraient peut etre d'autres réflexions, il y a quelques livres qui tentent la jonction pensée bouddhiste et science moderne

"On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve" ( héraclite). Tout est mouvement. Chaque battement de coeur est un autre état. L'impermanence bouddhiste n'est qu'un constat universel sur une dialectique de la nature. Les sciences modernes ont poussé plus loin notre entendement sur les mécanismes et lois de l'évolution et interactions. Mais il semble que les enrobages mystiques et poétiques concernant une connaissance de la nature aient toujours la cote. Pour plusieurs la science demeure incomplète sans la croyance comme gage de spiritualité. :hi:
Dieu est un pouvoir sur la nature. Soit on y a pas assez cru, soit on y a trop cru!!! :interroge: :hi:

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 517
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 23 Jan 2018, 16:45

Inti a écrit:JM est plus Wittgensteinien ( et Berkeleyien) que dialecticien. Il pratique une philosophie du langage et jeu de langage qui débouchent souvent en phrasés alambiqués. La Logique n'est pas naturelle pour lui mais acquis et une spécialité pour les philosophes des langages et leurs règles comme lui.
:hi:


Merci Inti, je ne connaissais pas et ne connais pas vraiment davantage ! A part ce que j'ai lu sur sa famille qui me font penser que cela a du sérieusement impacter son rapport au monde et la vision de celui ci ! :pleurer:

La sévérité du regard sur les autres, l’exigence intellectuelle, de sincérité et d’éthique constante, dans la famille Wittgenstein, avaient pour pendant un regard sans pitié, ni concession sur soi, une horreur profonde de l’approximation et de la médiocrité. Personnalité emplie de doutes, Wittgenstein se questionne très tôt dans son enfance sur le concept de vérité. La dépression et le suicide entourèrent fidèlement Ludwig ; trois de ses frères se suicidèrent. Seul, Paul, de deux ans l’aîné de Ludwig, mourut de mort « naturelle », en mars 1961, dans le village de Manhasset, près de New York.

Image

J'm'interroge

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7756
Enregistré le: 03 Sep 2013, 06:33

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 23 Jan 2018, 17:22

Inti a écrit:JM est plus Wittgensteinien ( et Berkeleyien) que dialecticien.

Non je suis un authentique dialecticien, pur et dur, un logicien, certainement pas un métaphysicien croyant en une substance matérielle ou spirituelle en soi. Non, cela ne me ressemble pas !

Mais je reconnais en Wittgenstein un philosophe du langage exceptionnel, - [peut-être de loin le plus profond et subtil] -, et encore plus Wittgenstein 2 que Wittgenstein 1. ____ Je ne le dirais cependant pas dialecticien.

Quant à Berkeley, ses développements sont intéressants et à prendre en compte. Berkeley est à mon sens un philosophe tout-à-fait digne d'intérêt, non pour son idéalisme (je parle de l'idéalisme philosophique, voir la définition), mais pour les arguments contre le réalisme naïf, dit : matérialisme ontologique. C'est en cela qu'il est pertinent, puisqu'il parvînt à réfuter philosophiquement ce matérialisme substantialiste, "matérialisme" qui n'était autre que purement métaphysique (dans le mauvais sens du terme). Je ne partage pas toutes ses positions et certainement pas sa métaphysique déiste, mais son "immatérialisme" est pertinent dans son aspect de démenti. Son introduction aux Principes de la connaissance humaine reste un grand texte de la philosophie. À lire.

Inti a écrit:Il pratique une philosophie du langage et jeu de langage qui débouchent souvent en phrasés alambiqués. La Logique n'est pas naturelle pour lui mais acquis et une spécialité pour les philosophes des langages et leurs règles comme lui.

Alambiquée selon Inti... parce que que difficile pour lui à comprendre ou à admettre, puisqu'il croit encore - [en dépit de la physique moderne fondamentale] -, en une substance matérielle en soi.

Inti ne comprend en tout cas rien à la Logique, donc forcément : il ne comprend rien à la dialectique.

______


Si Wittgenstein est un grand philosophe était-ce dû à son vécu, à la génétique (il était d'origine juive), à un questionnement profond dès l'enfance, à son syndrome autistique, à une configuration planétaire particulière.... ou simplement parce ce qu'il a écrit est philosophiquement d'un très grand intérêt philosophique ?

_
- Dialoguer avec les esprits, les animaux, les plantes et les élémentaux, apprendre d'eux.
- Retrouver sa force et ses pleines capacités à percevoir, ressentir, se repérer, se mouvoir, agir, se protéger, se défendre, se revitaliser et survivre dans le subtil.
- Connaître les ressources, forces, aides, menaces et désordres visibles et invisibles.

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 517
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 23 Jan 2018, 17:39

L'impermanence c'est aussi cela, avant la discussion rien de ce que nous éprouvons maintenant n'existe, en rentre dedans enchainant les réactions en fonction de ce que nous portons en nous et puis tout cela s 'éteint, et l'on continue emporté par d'autres cycles ! on a peut etre quand meme accumulé un peu d' expérience... :interroge: ! :D

M'enfin, pour ces diverses explications ! :)

Inti

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7782
Enregistré le: 20 Juil 2013, 14:00

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 23 Jan 2018, 18:11

J'm'interroge a écrit:Alambiquée selon Inti


Je sais, l'on dit que rien n'a "de soi"... C'est vrai. Cela dit, l'on en conclut souvent que rien n'existe en soi, autrement dit : indépendamment de la perception-représentation, ce qui est faux. "En soi", existe une cohérence intrinsèque, non de réalités autonomes, mais de possibilités entièrement dépendantes les unes des autres. Rien n'y est séparé, tout y est interdépendance, mais tout y est structuré en une trame de relations totalement figée, statique, non locale, non temporelle.

Si tu voulais signifier qu'il semble exister à la fois des lois naturelles d'organisation, des "constantes cosmologiques" ET une dialectique de la nature qui implique du mouvement et du renouveau tu pourrais simplifier l'angle d'approche d'un telle complémentarité entre accumulation et innovation cosmologique. Je ne pense pas que l'aspect "cohérent" de l'organisation spatio temporelle confirme un immobilisme et seulement une apparence de mouvement. La réalité universelle est plus complexe question lois d'organisation et lois d'évolution.

On dirait qu'au travers tes énoncés alambiqués ta propre pensée t'échappes et que tu tentes de la saisir en l'écrivant. Demande moi, je traduirai ta pensée ... :) :hi:
Dieu est un pouvoir sur la nature. Soit on y a pas assez cru, soit on y a trop cru!!! :interroge: :hi:

J'm'interroge

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7756
Enregistré le: 03 Sep 2013, 06:33

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 23 Jan 2018, 18:47

zeste de savoir a écrit:L'impermanence c'est aussi cela, avant la discussion rien de ce que nous éprouvons maintenant n'existe, en rentre dedans enchainant les réactions en fonction de ce que nous portons en nous et puis tout cela s 'éteint, et l'on continue emporté par d'autres cycles ! on a peut etre quand meme accumulé un peu d' expérience... :interroge: ! :D

Oui. C'est un point essentiel que semble aussi oublier ou ignorer les bouddhistes. Ils font comme si ce n'était rien...

___________


J'm'interroge a écrit:Je sais, l'on dit que rien n'a "de soi"... C'est vrai. Cela dit, l'on en conclut souvent que rien n'existe en soi, autrement dit : indépendamment de la perception-représentation, ce qui est faux. "En soi", existe une cohérence intrinsèque, non de réalités autonomes, mais de possibilités entièrement dépendantes les unes des autres. Rien n'y est séparé, tout y est interdépendance, mais tout y est structuré en une trame de relations totalement figée, statique, non locale, non temporelle.

Inti a écrit:Si tu voulais signifier qu'il semble exister à la fois....

Ce que j'ai voulu signifier je l'ai signifié exactement comme je voulais le signifier.

:)

Inti a écrit:Je ne pense pas que l'aspect "cohérent" de l'organisation spatio temporelle confirme un immobilisme et seulement une apparence de mouvement.

En effet ce n'est pas la cohérence seule qui implique cela. C'est le concept de "possible en soi" comme je le définis.

Inti a écrit:La réalité universelle est plus complexe question lois d'organisation et lois d'évolution.

On dirait qu'au travers tes énoncés alambiqués ta propre pensée t'échappes et que tu tentes de la saisir en l'écrivant. Demande moi, je traduirai ta pensée ... :) :hi:

C'est bizarre, je pensais exactement cela de toi... :lol:

Non, c'est juste Inti, que certains énoncés sont d'une profondeur logique qui excède tes capacités cognitives, autrement dit : la profondeur logique de tes raisonnements.

Simplement...

;)
- Dialoguer avec les esprits, les animaux, les plantes et les élémentaux, apprendre d'eux.
- Retrouver sa force et ses pleines capacités à percevoir, ressentir, se repérer, se mouvoir, agir, se protéger, se défendre, se revitaliser et survivre dans le subtil.
- Connaître les ressources, forces, aides, menaces et désordres visibles et invisibles.

Inti

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7782
Enregistré le: 20 Juil 2013, 14:00

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 23 Jan 2018, 18:55

J'm'interroge a écrit:Non, c'est juste Inti, que certains énoncés sont d'une profondeur logique qui excède tes capacités cognitives, autrement dit : la profondeur logique de tes raisonnements.

Simplement...


"Qui se sait profond tend vers la clarté; qui veut le paraître vers l'obscurité ; car la foule tient pour profond tout ce dont elle ne peut voir le fond." Pour simplifier : La majorité des gens ("la foule") a tendance à penser que ce qu'ils ne comprennent pas ("ce dont elle ne peut voir le fond") est "trop profond."

Laisse moi être ton Bouddha et l'arbre de la connaissance sous lequel t'abriter. :wink: :hi:
Dieu est un pouvoir sur la nature. Soit on y a pas assez cru, soit on y a trop cru!!! :interroge: :hi:

J'm'interroge

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7756
Enregistré le: 03 Sep 2013, 06:33

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 24 Jan 2018, 02:57

Inti a écrit:"Qui se sait profond tend vers la clarté; qui veut le paraître vers l'obscurité ; car la foule tient pour profond tout ce dont elle ne peut voir le fond." Pour simplifier : La majorité des gens ("la foule") a tendance à penser que ce qu'ils ne comprennent pas ("ce dont elle ne peut voir le fond") est "trop profond."

Oh mais ce que je dis est tout-à-fait limpide et clair. Comme un théorème mathématique.

Non, la profondeur dont je parle c'est la profondeur logique, qui en informatique est aussi connue sous le nom de profondeur de Bennett :

Wikipédia :

    "La profondeur de Bennett (ou profondeur logique de Bennett) est une mesure de la complexité en informatique, créée par le physicien et logicien américain Charles H. Bennett.

    Elle vient en complément de la complexité de Kolmogorov : si celle-ci mesure la longueur du plus petit programme écrit pour créer une suite binaire, la profondeur de Bennett mesure, en nombre de pas, le temps de calcul de ce programme.

    Comme son nom veut l'indiquer, cette mesure ajoute une seconde dimension à la théorie de la complexité ou, plus précisément, à la théorie algorithmique de l'information. Par exemple, une image entièrement blanche et une image entièrement aléatoire (en pixels noirs ou blancs) auront des valeurs de complexité de Kolmogorov très différentes (faible pour l'image blanche, forte pour l'image totalement aléatoire), mais auront toutes deux de faibles valeurs de profondeur de Bennett."


Ce que l'on ne comprend pas n'est pas forcément toujours très profond, c'est vrai... Mais, ce n'est pas pour autant que tout ce que l'on ne comprend pas ne l'est pas trop pour soi. Il ne faudrait pas confondre complication et complexité, cette dernière se mesure, étant ce qui n'est pas simplifiable au delà d'un certain point.

Un raisonnement paraîtra simple ou complexe en fonction des capacités d'abstractions et de raisonnement d'un individu.

-
- Dialoguer avec les esprits, les animaux, les plantes et les élémentaux, apprendre d'eux.
- Retrouver sa force et ses pleines capacités à percevoir, ressentir, se repérer, se mouvoir, agir, se protéger, se défendre, se revitaliser et survivre dans le subtil.
- Connaître les ressources, forces, aides, menaces et désordres visibles et invisibles.

J'm'interroge

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7756
Enregistré le: 03 Sep 2013, 06:33

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 31 Jan 2018, 18:57

Un raisonnement paraîtra simple ou complexe en fonction des capacités d'abstractions et de raisonnement d'un individu.
- Dialoguer avec les esprits, les animaux, les plantes et les élémentaux, apprendre d'eux.
- Retrouver sa force et ses pleines capacités à percevoir, ressentir, se repérer, se mouvoir, agir, se protéger, se défendre, se revitaliser et survivre dans le subtil.
- Connaître les ressources, forces, aides, menaces et désordres visibles et invisibles.

Inti

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7782
Enregistré le: 20 Juil 2013, 14:00

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 31 Jan 2018, 19:31

J'm'interroge a écrit:Un raisonnement paraîtra simple ou complexe en fonction des capacités d'abstractions et de raisonnement d'un individu.

Un accès limite aux formes intelligibles. :D :hi:
Dieu est un pouvoir sur la nature. Soit on y a pas assez cru, soit on y a trop cru!!! :interroge: :hi:

J'm'interroge

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7756
Enregistré le: 03 Sep 2013, 06:33

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 01 Fév 2018, 02:44

J'm'interroge a écrit:Un raisonnement paraîtra simple ou complexe en fonction des capacités d'abstractions et de raisonnement d'un individu.

Inti a écrit:Un accès limite aux formes intelligibles. :D :hi:

Formuler de manière intelligible c'est ce que l'on appelle comprendre.

Se représenter une chose sans pouvoir la formuler ce n'est que s'en faire une notion, ce n'est certainement pas encore la comprendre.

Formulation et compréhension sont indissociables. ----- [Sinon l'on ne pourrait à proprement parler que de réponses adaptées.]

Formes intelligibles = vérités-réalités formelles = concepts.

Or, oui, nombre de concepts pourtant clairs aux uns sont obscures à d'autres, non forcément parce qu'ils seraient obscures, c'est-à-dire : mal définis, mais parce qu'il manque une certaine compréhension chez ceux à qui ils échappent.

Parfois, c'est bien le cas.... ;)

__________

Rappel :


4 possibilités et 4 seulement :

    - Formellement vrai (logiquement consistant)
    - Formellement faux (contradictoire)
    - Formellement vrai ou faux (ambigu, indéterminé)
    - Non formel : ni vrai ni faux (non sens)
- Dialoguer avec les esprits, les animaux, les plantes et les élémentaux, apprendre d'eux.
- Retrouver sa force et ses pleines capacités à percevoir, ressentir, se repérer, se mouvoir, agir, se protéger, se défendre, se revitaliser et survivre dans le subtil.
- Connaître les ressources, forces, aides, menaces et désordres visibles et invisibles.

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 517
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 27 Fév 2018, 10:52

Le sujet a dévié là, non ? récupération sans doute... c'est ce qui arrive quand on n'a pas un zeste de connaissance sur son sujet. :hi:


Tenez :
https://www.nichiren-etudes.net/dico/impermanence.htm

--> " Des existences conditionnées (Philippe Cornu) "
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

J'm'interroge

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7756
Enregistré le: 03 Sep 2013, 06:33

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 27 Fév 2018, 12:25


L'impermanence ne concerne que les apparences. C'est un peu ce que les bouddhistes oublient ou ignorent.


Développons :

L'impermanence ne concerne que les apparences (les perceptions-ressentis-représentations), mais les apparences ne sont pas tout. Il y a en effet les choses en soi d'une part et les réalités formelles, purement conceptuelles, d'autre part.

Je sais, l'on dit que rien n'a "de soi"... C'est vrai. Cela dit, l'on en conclut souvent que rien n'existe en soi, autrement dit : indépendamment de la perception-représentation, ce qui est faux. "En soi", existe une cohérence intrinsèque, non de réalités autonomes, mais de possibilités entièrement dépendantes les unes des autres. Rien n'y est séparé, tout y est interdépendance, mais tout y est structuré en une trame de relations totalement figée, statique, non locale, non temporelle.

Concernant les vérités-réalités formelles, il suffit de comprendre que des choses comme la primarité d'un nombre sont universelles et ne sont nullement des apparences. "Le nombre 116681 est premier", c'est l'affirmation d'une vérité-réalité conceptuelle qui n'est certainement pas impermanente. Dire cette propriété impermanente serait en effet un non-sens total.

En fait il suffit de reconnaître que tout n'est pas qu'apparence.
- Dialoguer avec les esprits, les animaux, les plantes et les élémentaux, apprendre d'eux.
- Retrouver sa force et ses pleines capacités à percevoir, ressentir, se repérer, se mouvoir, agir, se protéger, se défendre, se revitaliser et survivre dans le subtil.
- Connaître les ressources, forces, aides, menaces et désordres visibles et invisibles.

Ichinen29

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 25 Oct 2017, 14:57

Message Sujet: L'impermanence

Message Titre du message: Re: L'impermanence

Message Ecrit le 20 Mar 2018, 08:56

Le Bouddha s'est éveillé à la notion de "production conditionnée" (Engi) ou "interdépendance" en constatant l'aspect "transitoire" ou impermanent des phénomènes....Les Dix Ainsités ou "Jyu Nyoze" définissent la réalité et sa cohérence "du début à la fin" (Nyoze Hon makukyoto)...du point de vue du Bouddhisme de Nichiren Daishonin: en accord avec la raison et dont la représentation adéquate est le Gohonzon figurant les Trois mille mondes ou concrétisation du concept d'Ichinen Sanzen...Ceci permettant de s'éveiller à notre nature fondamentale (inhérente)de Bouddha.
La réalité est définie dans ce Bouddhisme par le concept de Kyo chi myogo :(fusion de la réalité objective et de la sagesse subjective)....L'impermanence est l'aspect "fluctuant" de cette réalité, proche en cela des observation de la physique quantique...


Retourner vers Bouddhisme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité