Les bases du bouddhisme

Croyances issu des enseignements de Siddhartha Gautama, considéré comme le Bouddha historique.


Bouddhisme
Le bouddhisme est une pratique, une philosophie de vie fondée par un sage de l'inde antique vers -600 avant JC, ce sage appelé "Bouddha" ce qui veut dire Éveillé, atteint l'Éveil vers 40 ans puis il enseigna durant toute sa vie, il mourut vers 80 ans en ayant établi une communauté de sa doctrine.
komyo

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 760
Enregistré le: 04 Jan 2013, 14:26

Message Sujet: Les bases du bouddhisme

Message Titre du message: Les bases du bouddhisme

Message Ecrit le 08 Oct 2016, 02:59

Les bases du bouddhisme
-->
Le bouddhisme est une tradition vieille de 2500 ou 2600 ans.

Il n'est pas une religion révélée et il ne parle pas de création.

Un Bouddha n'est pas un dieu, ni Dieu. Il n'est ni Créateur, ni Sauveur.

Le Bouddha Shakyamouni est un homme qui s'est détourné du pouvoir politique pour se consacrer à une recherche spirituelle et qui, parvenu à l'Eveil, a ensuite accepté de partager avec d'autres la méthode, ou encore le traitement, qu'il avait ainsi expérimentés avec succès. `

Pour donner accès à la voie à ceux qui le souhaitent et en font la requête, durant 45 ans, le Bouddha a dispensé un Enseignement qui est vaste et diversifié.

Le Bouddha est un Guide. Cela signifie qu'il explique à chacun que faire pour aller mieux, mais il ne peut pas faire le travail à la place d'autrui. Pas plus que cela ne nous rend service, quand nous avons faim, que quelqu'un mange à notre place...
http://anecdotesbouddhistes.blogspot.fr ... hisme.html
Ne pas railler, ne pas déplorer ni maudire, mais comprendre. Baruch Spinoza

Prophètedel'éternel

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 882
Enregistré le: 15 Sep 2016, 08:01

Message Sujet: Les bases du bouddhisme

Message Titre du message: Re: Les bases du bouddhisme

Message Ecrit le 08 Oct 2016, 04:59

Les bases du boudihisme;

j'ai une petite histore à vous raconter à ce sujet;

alors c'ets un gars son nom c'est gautama; lrs l'hindouïsme castique rituel se répand cmme une trané de poudre, et le fils du bramhane dit: non, je suis: pas d'accord avec ça;
suite à cela son père et sa mère qui l'ont engendré le jette à la porte de leur maison... ( et ces choses n'appartiennes pas au passé... exaucé les petits même si vos ne l'aviez pas vu )

alors le grs commene par allez vive dans la jungle, il rencotre beucoup de gens, le sécoute, essaye ce qu'ils propoe, mêe si parfois, il se disait que cela ne mènerai pas loin;

puis il fini par s'isoler du reste de shumains, et ce pendant 7 années

survivant pus qu evivant, il entendait beaucoup de voix, l faisait beaucoup de songes; il se disait que cela était le résultat de ses malencnreuses expériences, ; puis alors que se terminait la 7ème année, un cobra noir, vint se présenter à lui.

Le cobr se redressa et le regada droit dans les yeux; et il commença une sorte d edanse,
et le gars, affaibli*, assis sous un arbre, lui dit: essayes tu de me parler ? et il commença à danser avec le cobra qui lui faisait face.
L adanse dura longtemps très longtemps ( relativement parlant)
Et puis le cobra esquisa unmouvement qui sorait de la danse que les 2 protagonistes pratiquaient, alors le gars sous l'arbre lui dit, en lu tendant son bras gauche: tu veux venir?
et le cobra monta sur le bras gauche et alla jusqu'à se placer sur la tête de l'homme assis sous l'arbre.

Suite à cela, il se ragaillardit un peu, et commença à se diriger vers ceux qui se disaient intouchables ( quoi que le mot n'exista pas encore )
Et il truova l'un d''eux et lui dit: pour quoi attends tu ici ?
Et l'intouchable répondit: car le brahmane m'a dit que si je faisait tout ce qu'il dit, alors, j'aurais une meilleure vie future...
Alors, le gars lui montra le cobra noir qu désormais reposit sur son bras droit: et l dit : croit tu en la vie éternelle ?
Bien sûr mon seigneur...
( ok, ça commence pas terrible mais avec le temps ils finiront *par comprendre... se dit le gars avec le cobra )

puis il parti enseigner, ce qu'il commençait à) mesure de son enseignement: l voie du milieu étape 1 o lutte on annihile pas; étpape 2 on a besoi de manger en tant qu'humain, alors, on fait ce dont on a besoin pour réaliser ce besoin

Pui sun jour un des disciple vint dire à l'homme: estce que les femmes peuvent atteindre l'éveil ?
(mais de quoi il parle? je leur ai simplement parlé du fait que je suis réveillé, pas éveillé) et répondit : je ne sais pas..
et le bruit se rp*andit parmi les disciples que les femmes ne pouvaient pas atteindre l'éveil...

mais beaucoup de chose , de dogmes, et autres ont changé depuis cette époque

..

je tenait ici à vous souligner que ceci estune option tout aussi envisageable de la naissance du bouddhisme...
http://www.lire-des-livres.com/alice-au ... erveilles/ ( celui là se commence au commencement )

http://www.lire-des-livres.com/de-lautr ... du-miroir/ ( celui là se commence par la fin )

Constater que de l'autre coté du miroir le style change légèrement.

Marmhonie

[Modérateur] Catholique
[Modérateur] Catholique
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11322
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Les bases du bouddhisme

Message Titre du message: Re: Les bases du bouddhisme

Message Ecrit le 09 Oct 2016, 04:01

Humblement, en sectionnant le bouddhisme de l'hindouisme, l'Administrateur, contre l'avis défavorable des modérateurs et le bon sens, a tué cette section.
Cerise sur le gâteau, il l'a mis dans l'Athéisme et alors là, c'est carrément la catastrophe. Nous avons perdu tous nos posteurs bouddhistes tibétains, chinois, vietnamiens, qui venaient ici se ressourcer.
C'est une vraie catastrophe.

Quel immense gâchis. Chercheurs assoifé de vérité, je ne poste plus puisque je ne peux plus, comme tout ptatiquant, établir le sanskrit des textes bouddhistes en parallèle avec l'hindouisme.
Cette section retrouvera sa crédibilité et son référencement dans Google quand on en reviendra à la structure antérieure qui fonctionnait si bien : bouddhisme à côté de l'hibdouisme et en religion, certes non en Athéisme.

Une vraie catastrophe. Comme rien ne change, contrairement à l'espoir permis que l'Administrateur réalise sa bévue, dison adieu à toute étude sérieuse et transmission.
Image

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 801
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Les bases du bouddhisme

Message Titre du message: Re: Les bases du bouddhisme

Message Ecrit le 09 Oct 2016, 09:08

Marmhonie encore hors sujet . :interroge:

Vous êtes en grande partie responsable de la désertification de ce forum avec vos interventions , mélangeant allègrement Indouisme et Bouddhisme , des accusations absurdes sur le Soka Gakai , le Dalai Lama et j'en passe . Vos partis pris sans fondement argumenté par des réfs poubelles de tabloïd . Une obstination absurde contre les évidences comme le fait que le bouddhisme est "athée" .
Ne venez donc pas pleurer maintenant sur ce que vous avez fait de ce forum . On récolte toujours ce que l'on sème .
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

prisca

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2078
Enregistré le: 25 Oct 2016, 13:41

Message Sujet: Les bases du bouddhisme

Message Titre du message: Re: Les bases du bouddhisme

Message Ecrit le 10 Nov 2016, 09:09

Image

Stèle nestorienne à Xian, où la croix christique sort du lotus bouddhique




Pour les personnes qui disent que Jésus n'a pas de lien avec le Bouddhisme


Naissance et vie de Siddharta Gautama
Siddharta Gautama (v.560-480 av. JC.) naquit à Kapilavastu (actuelle Lumbini), à la frontière entre l’Inde et Népal. Nombre de textes sanskrits (les vedas et autres écrits indiens) décrivent la vie de cet homme devenu le (« l’Eveillé», Bouddha). Le terme bouddha dérive de (« éveil », bodhi) et qualifie celui qui a atteint l’illumination, ce qui revient à dire que ce terme renvoie à un état d’évolution, un état christique.


De nos jours, le terme bouddha désigne le personnage particulier de «Bouddha», qui n’est autre que Siddharta Gautama. On ne peut douter que Siddharta Gautama ait réellement vécu, car certaines dates de la vie sont historiquement attestées. Sa mère serait décédée sept jours après sa naissance. Son père, le roi Suddhodana, qui régnait sur un petit Etat, lui assura une bonne éducation et lui donna une épouse dès son jeune âge. A vingt-neuf ans, Siddharta Gautama quitta sa famille, en proie à une profonde crise existentielle.

Siddharta partit à la recherche d’un Maître de vérité et connut l’illumination à trente-cinq ans, avant de parcourir le pays pour prêcher sa doctrine. Mais avant son illumination, il eut deux principaux formateurs, deux instructeurs de méditation pour enseignants et modèles, puis il joignit un groupe d’ascètes errant. S’étant privé de toutes choses agréables, se mortifiant et refusant de manger et de boire, il maigrit dangereusement. Après un rêve, renonçant à cette ascèse sévère et recommença à s’alimenter. Il appris ainsi l’inanité de toute mortification et sut désormais que ce n’est pas dans une vie dure et ascétique que se trouve la vérité, mais seule une voie médiane et non extrême qui mène à l’éveil, celle qui se trouve au plus profond de soi-même,.


Les doctrines du Bouddha
Selon le Bouddha, l’origine de toute souffrance est la soif de renaître, la soif de satisfaire les cinq sens, intérieurs et extérieurs, et mourir.

Pour y remédier, il propose le («chemin, octuple ») : la vision juste, la motivation juste, la parole juste, le moyen d’existence juste, l’effort juste, l’attention juste, la concentration juste. Il enseigne en outre cinq préceptes à suivre, jour après jour: s’abstenir de léser toute vie, de s’approprier ce qui n’a pas été offert; s’abstenir d’excès dans les plaisirs des sens, de paroles fausses ou inconsidérées, et de toute substance troublant la vigilance ou la claire conscience. C’est sous un figuier que Siddharta Gautama connut l’illumination, après que le diable eut cherché à le tenter. Aujourd’hui le figuier est considéré par les bouddhistes comme l’arbre de la sagesse ». Selon la légende, Bouddha résolut de mourir à l’âge de quatre-vingt ans, après un dernier sermon dans l‘actuelle Bénarès, il alla méditer entre deux arbres et accéda au nirvâna.

Siddharta suivit la voie de l’ascétisme, mais jugea finalement cette pratique vaine, ce qui explique que le bouddhisme rejette les formes d’ascèse extrême.


Conclusion
Le bouddhisme incite au disciple à un détachement permanent = yâna

Les différentes branches du bouddhisme

Le hînayâna

Le bouddhisme («Petit Véhicule», hînayâna), « Petit » parce que le Hînayâna n’offre de « place » qu’à une minorité, c’est un bouddhisme exclusivement monastique. Le but du moine hînayâniste est d’accéder à l’état («homme pur», arhat), le plus haut degré du Sentier surnaturel, afin d’approcher la plénitude (ne peut être atteint l’éveil, le bouddha par une personne et par ère). Le Sri Lanka abrite aujourd’hui le principal foyer hînayâna

Le mahâyâna
Le («Grand Véhicule», mahâyâna) vit le jour au I è siècle av. JC. Il veut ouvrir une «voie de salut» à tous les nonnes, moines et laïcs, non à de rares élus. Dans le bouddhisme mahayana, le Bouddha est pensé comme un personnage surnaturel auprès de qui se refugient les croyants espérant accéder au salut et à la délivrance par la miséricorde, plutôt que par l’ascèse monastique. Le but ultime du bouddhisme mahayana n’est pas de devenir un Accompli, mais un bodhisattva, un homme qui renonce à atteindre le nirvâna tant que tous les êtres en quête n’ont atteint («l’éveil», bodhi). C’est pour cette raison qu’il inculque de façon désintéressée à ses adeptes de s’engager sur ce sentier.

Le Mahâyâna vénère d’autres figures que celle du Bouddha. Les bodhisattvas par exemple. Le bouddhisme mahayana distingue les («incarnés terrestres», bodhisattvas) et transcendantaux, représentés dans les temples par des symboles et des gestes précis assurant la souffrance des hommes.

Ce sont des êtres surnaturels jouant les rôles de guide et d’aide dans la vie des croyants, invocable de façon appropriée.

Un bodhisattva doit franchir dix étapes avant d’atteindre l’illumination, lors de sa dernière vie.
25 les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées.

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 801
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Les bases du bouddhisme

Message Titre du message: Re: Les bases du bouddhisme

Message Ecrit le 10 Nov 2016, 09:26

Le bouddhisme ne vénère rien , le boddhisatva est un état de vie que chacun posséde . C'est encore du grand bn'importe quoi établit par une personne voulant absolument faire " coller "le bouddhisme au christianisme .

Force est de reconnaitre que nous essayons toujours d'interpreter le bouddhisme en fonction de nos attentes et de nos dispositions. Dennis Gira, auteur de plusieurs ouvrages sur le bouddhisme, I'explique fort bien dans un article.
Selon lui, des chrétiens sont souvent convaincus qu'ils devraient trouver dans le bouddhisme « une réalité correspondant a un Dieu personnel qui est amour ». Ainsi, ils « cherchent, parfois désespérément, un espace pour ce qui leur semble indispensable a toute démarche spirituelle, a savoir la rencontre avec Dieu.
C'est ainsi que l'edifice bouddhique commence a ressembler peu a peu a l'édifice chrétien qui, lui, est réellement structuré par cette rencontre ». Dennis Gira ajoute que ces types de projection concernent aussi nombre d'Occidentaux qui ne croient plus du tout en Dieu et considerent que le bouddhisme est une tradition « athees ».
Parlant ensuite au nom des bouddhistes nés dans les pays bouddhiques, il conclut par ces propos : « Ils n'apprécient pas que les Occidentaux les obligent, en quelque sorte, a se situer devant une question qui n'est pas la leur : celle de Dieu.
En fait, cette question ne les effleure pas : ils ne sont ni "athées", ni "agnostiques", ni "croyants", ils sont ailleurs.
Le veritable défi consiste a découvrir cet "ailleurs", a y entrer et a en comprendre la cohérence. Et ce n'est pas toujours facile. »
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

prisca

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2078
Enregistré le: 25 Oct 2016, 13:41

Message Sujet: Les bases du bouddhisme

Message Titre du message: Re: Les bases du bouddhisme

Message Ecrit le 10 Nov 2016, 14:10

Le Bouddhisme ne vénère pas, non pas qu'il ne vénère personne.

Il est ce que Gautama Siddhârta nous révèle car il est le fondateur.

Alors, je pense qu'il soit sage d'écouter son fondateur et non pas réformer le Bouddhisme car à ce compte là, pourquoi ne pas l'appeler autrement et pratiquer ?

Le Bouddhisme prend ses ramifications dans l'Hindouisme Gautama y a étudié pendant longtemps avant d'être l'unique porte parole du Bouddhisme puisque Bouddha lui même.

En matière d'attente et d'aspiration je pense sincèrement que c'est toi qui inciterait cette réponse là.

Je suis effarée de t'entendre dire que le Bodhisattva est un état de vie que chacun possède, car c'est l'état qui précède l'état de Bouddha que Bouddha lui même a perçu, l'Eveil en pleine lumière et tu en dirais que c'est à la portée de quiconque ?

Dénaturer est terrible car cela enlève les lettres de noblesse à une philosophie/religion et les préceptes qui en déterminent les contours sont tout simplement anéantis si toi et d'autres persistez à dire qu'il n'y aucun lien avec la nature divine de notre Création que l'on appellera cosmique si ça peut faire plaisir, mais divine là, aucun doute.
25 les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées.

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 801
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Les bases du bouddhisme

Message Titre du message: Re: Les bases du bouddhisme

Message Ecrit le 11 Nov 2016, 05:20

les dix états de vie que posséde chaque personne selon le bouddhisme sont :

Les 10 états sont :

L'Etat d' enfer ( de souffrances incessantes )
L'Etat d'avidité
L'Etat d'animalité
L'Etat de colère
L'Etat d'humanité
L'Etat de bonheur temporaire
L'Etat d'étude
L'Etat d'éveil pour soi (But du Théravada)
L'Etat de boddhisattva
L'Etat de bouddha

Les dix états désignent dix conditions de vie et constituent la base de la conception de la vie intérieure selon le bouddhisme. En étudiant le principe des dix états, on peut saisir ce qu'est un état de vie avec justesse et trouver le chemin de la transformation intérieure.
Les six premiers des dix états (enfer, avidité, animalité, colère, humanité, bonheur temporaire) sont appelés les « six voies » et les quatre derniers (etude, éveil pour soi, bodhisattva et bouddha), les « quatre nobles mondes ».
Les « six voies » sont issues d'une conception brahmanique du monde, reprise par le bouddhisme. Elles étaient traditionnellement considérées comme les « royaumes » dans lesquels tous les titres vivants transmigraient sans cesse. Les « quatre nobles mondes » sont des états de vie que l'on peut obtenir par l'entrainement bouddhique.
Dans les sutras antérieurs au Sutra du Lotus, on considérait les dix états comme dix mondes existant séparément, par exemple l'enfer sous la terre ou la terre pure très loin dans l'univers. Mais le Sutra du Lotus opère un renversement radical de cette conception, en exposant que chaque être humain possède les dix états qui, ainsi, ne désignent pas des mondes fixes et séparés, mais la réalité de la condition humaine.

bouddhisme/les-10-etats-dans-la-personne-t38498.html
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

universel

[ Monothéiste ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 403
Enregistré le: 18 Déc 2014, 17:27

Message Sujet: Les bases du bouddhisme

Message Titre du message: Re: Les bases du bouddhisme

Message Ecrit le 28 Déc 2016, 17:22

Ou trouves-tu les bases du bouddhisme ?!, c est un secte inventé par des 'aristhocrates imposteurs , Des millions d enfants vendus par leurs parents aux prêtres voyous , et par le temps ils deviennent des saints qui puent de pudeur , si quelqu un aime le bouddhisme il n a qu aller en Birmanie pour voir ces bouddhistes ???????

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 801
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Les bases du bouddhisme

Message Titre du message: Re: Les bases du bouddhisme

Message Ecrit le 30 Déc 2016, 06:56

Bis répétita . Tiens encore un Troll ! :interroge:
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."


Retourner vers Bouddhisme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Open chat