[Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

L'Église catholique est à la fois une communion de communautés et d'Églises ainsi qu'une institution et un clergé organisés de façon hiérarchique.


LumendeLumine

Christianisme [Catholique]
 
Messages: 1820
Enregistré le: 18 Sep 2004, 13:35
Localisation: Montréal, Québec

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Ecrit le 16 Jan 2006, 16:29

À la veille des élections fédérales au Canada, je vous propose cet excellent texte qui a été écrit lors de l'élection Bush vs Kerry.

Lettre Pastorale de Mgr Sheridan


LETTRE PASTORALE AUX FIDELES CATHOLIQUES

DU DIOCESE DE COLORADO SPRINGS

SUR LES DEVOIRS DES HOMMES POLITIQUES ET DES ELECTEURS CATHOLIQUES.



Colorado Springs, le 1er mai 2004


Chers frères et sœurs dans le Christ,

En novembre prochain, nous autres, américains, allons participer à la plus importante élection nationale de notre histoire moderne. Le président, les députés et les sénateurs que nous aurons élus, seront en charge de problèmes sensibles concernant la survie même de notre civilisation. Afin de nous préparer à ces élections, je considère qu'il est de mon devoir d'évêque de vous écrire à ce sujet de sorte que vous puissiez vous rendre aux urnes avec une conscience éclairée.

L'Église enseigne que "l'homme a le droit d'agir en conscience et en liberté afin de prendre personnellement les décisions morales" (1). Or nous entendons souvent des personnes déclarer qu'elles prennent des décisions en conscience alors que ces décisions sont en opposition avec la loi naturelle et l'enseignement révélé de Jésus Christ. Et ce, à cause d'une mauvaise compréhension largement répandue du véritable sens de la conscience. Pour beaucoup, la conscience n'est rien d'autre qu'une préférence personnelle voire un vague sentiment ou impression qu'une chose est bonne ou mauvaise, et qui s'appuient souvent sur des sources n'ont rien à voir avec la loi de Dieu.

Un jugement droit de la conscience n'est pas une affaire de préférence personnelle et n'a rien à voir avec les sentiments. "La conscience doit être informée et le jugement moral éclairé. Une conscience bien formée est droite et pleine de vérité. Elle formule ses jugements en accord avec la raison, conformément au vrai bien voulu par la sagesse du Créateur. L'éducation de la conscience est indispensable à tous les êtres humains soumis à des influences négatives et inclinés au péché à préférer leur propre jugement et à rejeter les enseignements bien fondés" (2).

Chacun a une obligation grave de former sa conscience en adhésion à la Vérité et précisément quand cette vérité se trouve dans la loi naturelle et dans la Révélation de Dieu. En tant que catholique nous avons l'obligation supplémentaire d'adhérer aux enseignements moraux et doctrinaux de l'Église parce que "l'Église a le droit, toujours et partout, d'énoncer les principes moraux y compris ceux qui touchent à l'ordre social, et de porter des jugements sur toutes les affaires humaines qui concernent les droits de la personne humaine et le salut des âmes" (3). En d'autres termes, en tant que personnes qui professons la Foi catholique, nous devons avoir l'esprit du Christ dans chacun de nos jugements et de nos actes.

Parmi les nombreuses déformations et fausses déclarations qui prévalent dans les débats actuels sur la relation entre la religion et l'ordre social (politique), on trouve l'affirmation selon laquelle la Foi et la politique doivent être tenues séparées. Ceci s'appuie apparemment sur la doctrine américaine de la séparation de l'Église et de l'État. En fait le mur qui sépare l'Église de l'État est la barrière de sécurité contre à la fois l'établissement d'une religion d'État et l'imposition de pratiques et de croyances religieuses sectaires, telles que les formes spécifiques de dénomination de culte et de tenets théologiques. En aucun cas, la doctrine américaine de séparation de l'Église et de l'État, ne suggère que les consciences bien formées des personnes religieuses ne doivent pas intervenir dans leurs choix politiques.

Le Concile de Vatican II a été très clair sur le sujet. "Mais ils ne se trompent pas moins ceux qui, à l'inverse, croient pouvoir se livrer entièrement à des activités terrestres en agissant comme si elles étaient tout à fait étrangères à leur vie religieuse - celle-ci se limitant alors pour eux à l'exercice du culte et à quelques obligations morales déterminées. Ce divorce entre la foi dont ils se réclament et le comportement quotidien d'un grand nombre est à compter parmi les plus gaves erreurs de notre temps. Ce scandale, déjà dans l'Ancien Testament les prophètes le dénonçaient avec véhémence et, dans le Nouveau Testament, avec plus de force encore, Jésus-Christ Lui-même le menaçait de graves châtiments. Que l'on ne crée donc pas d'opposition artificielle entre les activités professionnelles et sociales d'une part, la vie religieuse d'autre part." (4)

Quand des catholiques sont élus à des responsabilités publiques ou quand ils se rendent aux urnes, ils emportent avec eux leur conscience. Le pape Jean Paul II l'a constamment enseigné, par exemple, quand il a dit que les législateurs ont une " obligation grave et certaine de s'opposer " à toute loi qui porte atteinte à la vie humaine. La Congrégation pour la doctrine de la Foi a déclaré que , " dans ce contexte, CDF....Quiconque professe la foi catholique avec ses lèvres tout en apportant son soutien à des lois ou des candidats qui s'opposent à la loi de Dieu se moque de sa foi et porte atteinte son identité de catholique.

En novembre, nous aurons, un fois de plus le privilège d'exercer notre plus précieux droit de citoyen- le droit de vote. Nos choix porteront sur un éventail de candidats qui ont adopté un certain nombre de positions sur des problèmes importants. Dans ce qui peut être un exercice confus et difficile, il est très important d'avoir à l'esprit que tous les problèmes ne sont pas d'égale gravité. En tant qu'hommes et femmes de bonne volonté, nous avons la tâche de réaliser la vraie justice pour tous et préserver leurs droits d'être humains. Il y a cependant un droit qui est inaliénable, c'est le DROIT A LA VIE. C'est le PREMIER droit. C'est le droit sur lequel reposent tous les autres droits des hommes. C'est le sujet qui prime sur tous les autres.

Les élections de novembre sont sensibles dans la bataille pour restaurer le droit de tous les citoyens, et particulièrement de ceux qui sont à naître ou qui sont vieux ou infirmes. Grâce à l'action en faveur de la vie de trop peu nombreux américains le nombre d'avortements procurés aux Etats-Unis commence à décroître pour la première fois depuis la décision épouvantable de 1973 de la Cour Suprême qui a rendu " légal " le meurtre de nos enfants. Nous ne pouvons pas permettre que le progrès qui a été fait soit inversé par un président, un Sénat ou une Chambre des Représentants favorables à l'avortement.

Il ne doit y avoir aucune confusion sur ce point. Tous les hommes politiques catholiques qui militent pour l'avortement, ou pour des recherches illicites sur des cellules souches ou pour toute forme d'euthanasie se placent ipso facto en dehors de la pleine communion avec l'Église et compromettent ainsi leur salut. Tous les catholiques qui votent pour des candidats favorables à l'avortement, à la recherche sur les cellules souches ou à l'euthanasie encourent les mêmes conséquences fatidiques. C'est la raison pour laquelle ces catholiques qu'ils soient candidats à des responsabilités politiques ou ceux qui votent pour eux ne peuvent recevoir la Sainte Communion jusqu'à ce qu'ils revoient leur position et se réconcilient avec Dieu et l'Église dans le Sacrement de Pénitence.

Dans les derniers mois un autre problème a touché nos législateurs. C'est le soi disant "mariage du même sexe". Ceux qui font la promotion de cette déviance le présentent souvent comme un droit de l'homme refusé aux homosexuels et donc discriminatoire à leur encontre. Mais en fait personne n'a un droit à ce qui va à l'encontre du plan divin Le mariage n'est pas une invention des individus ou mêmes des sociétés. C'est bien plutôt un élément de la création de Dieu. C'est Dieu qui nous a créés hommes et femmes. C'est Dieu qui unit l'homme et la femme pour qu'ils puissent être féconds se multiplier et remplir la terre. Toutes les civilisations connues de l'humanité comprennent que le mariage est l'union d'un homme et d'une femme pour la procréation et l'éducation des enfants. Mais maintenant dans l'Amérique du 21ème siècle, certains voudraient nous faire croire que tous les peuples de tous les temps se sont trompés sur la vraie nature et le vrai but du mariage. Personne ne peut redéfinir le mariage pour convenir à un programme politique ou social.

Une fois encore nous devons être clairs sur ce sujet. L'avenir de notre monde dépend de la force de la famille, cellule de base de la société. La famille - père, mère et enfants, sont le reflet de la nature de Dieu Lui-même, qui est une communion d'amour d'oubli et de don de soi. Pour cette raison le mariage et la vie de famille ne peuvent pas être autre chose que ce que nous voulons qu'ils soient. Ils seront toujours simplement tels que Dieu les a créés. Comme en matière d'avortement, tout catholique qui ferait la promotion de ces prétendus mariages du même sexe et tout catholique qui voterait pour un tel candidat se placerait lui-même en dehors de la pleine communion de l'Église et ne pourrait pas recevoir la Sainte Communion jusqu'à ce qu'il ait revu ses positions et se soit réconcilié dans le Sacrement de Pénitence.

L'Église n'invite jamais les citoyens à voter pour tel ou tel candidat. L'Église, en revanche, a le droit et le devoir d'enseigner clairement et pleinement la vérité objective de la dignité et les droits de la personne humaine. Ces enseignements doivent former en retour la conscience des électeurs. Par son intervention dans ce domaine, le Magistère de l'Église n'entend pas exercer un pouvoir politique ni supprimer la liberté d'opinion des catholiques sur des questions contingentes. Il veut au contraire - conformément à sa mission - éduquer et éclairer la conscience des fidèles, surtout de ceux qui se consacrent à la vie politique, afin que leur action reste toujours au service de la promotion intégrale de la personne et du bien commun.." (7)

Chers amis en Christ, je vous recommande instamment et de tout mon cœur d'avoir le courage de proclamer l'Évangile de la Vie à ceux qui ceux qui seront aux affaires cette fois. Ce sera par vos prières et par votre vote que les hommes catholiques qui sont inconditionnellement favorable à la vie et à la famille serviront notre pays. Réciproquement, si nos voix restent silencieuses ou si, Dieu nous en garde, nous votons de façon contraire à notre conscience éclairée, nous verrons notre pays s'engage sur un chemin qui le mène à la ruine. Nous voulons la liberté pour tous, mais il ne peut y avoir de liberté sans vérité. Pour reprendre les mots de notre Saint Père : " Quand la liberté est détachée de la vérité objective, il devient impossible d'établir les droits de la personne sur une base rationnelle; et la terre est menée par la société pour être à la merci de la volonté sans limite des individus ou à la merci d'un totalitarisme opprimant des autorités publiques.(8)

Prions pour ces hommes politiques qui se prétendent catholiques et continuent pourtant de s'opposer à la loi de Dieu et aux droits de la personne afin que, par la grâce de Dieu, ils se convertissent une nouvelle fois à la pleine et entière profession et pratique de leur foi.

En conclusion, je souhaite apporter mon soutient à mes frères évêques qui ont proclamé la vérité sur ces sujets sensibles et qui ont averti ces hommes politiques qu'ils se placent en dehors de la vérité de Dieu. Puisse la Vérité qui est le fondement d'une authentique liberté prévaloir dans notre pays.

Donné à la Chancellerie, le premier mai 2004, fête de St Joseph l'Ouvrier.

Monseigneur Michael J. Sheridan

Evêque de Colorado Springs.

(1) Catéchisme de l'Eglise Catholique n° 1782
(2) ibid n° 1783
(3) ibid 2032 et Code de Droit Canonique Can. 747.2
(4) Constitution Pastoral de l'Eglise dans le Monde Moderne Gaudium et Spes n°43
(5) Jean Paul II, l'Evangile de la Vie, Evangelium Vitae, n°73
(6) Congrégation pour la Doctrine de la Foi " Note doctrinale concernant certaines questions sur l'engagement et le comportement des catholiques dans la vie politiques" §4
(7) ibid § 6..
(8) L'Evangile de la Vie n°101

proserpina

* [ Aucun rang ] *
 
Messages: 2632
Enregistré le: 07 Juil 2005, 18:10

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 16 Jan 2006, 18:35

Ce que tu considères comme "excellent" est la pire preuve qu'il faut combatte l'ingerence des religieux en politique :lol:

A chacun sa grandeur et sa noblesse je prefere pour ma part citer des grands hommes

Philippe de Gaulle parle de son père:

« Le général était catholique pratiquant, je crois même le seul chef d'Etat dans ce cas depuis Mac-Mahon. Il avait une foi profonde et croyait qu'on avait à rendre des comptes dans l'au-delà. Mon père allait à la messe tous les dimanches à Colombey, il communiait, mais il évitait de le faire dans les grandes cérémonies ou en public (sauf, bien sûr, à Notre-Dame, lors de la libération de Paris, comme ses prédécesseurs en 1870 ou en 14-18). Il considérait en effet qu'il était le représentant d'une république laïque, avec des règles s'appliquant à tous, des limites, des garde-fous. Il avait à faire fonctionner la maison avec tous les gens qui s'y trouvaient, juifs, protestants, musulmans ou athées ! Seule entorse : quand il était en visite en URSS ou en Pologne sous la domination communiste, il demandait à assister à une messe... Inscrire l'origine chrétienne de l'Europe dans la Constitution ? Il ne l'aurait certainement pas fait. Cela n'est pas mentionné dans la Constitution de la Ve République. Une Constitution n'a pas à faire de morale ni à préconiser une religion, mais à faire fonctionner l'Etat ! Quant à la loi sur le voile, cette question était inenvisageable à son époque... » Propos recueillis par François Dufay


D'autre moins grand mais dont les avis en la matière les grandissent ;)

Durant son septennat, Valéry Giscard d'Estaig a appliqué les préceptes du général de Gaulle, considérant , après :ui et après Georges Pompidou, que le rapport à la religion relève de la vie privée. Jamais il n'a communié en public, à une exception près : lors de la première visite en France de Jean-Paul II, en 1982, l'ancien président s'était mêlé à la foule des croyants et avait reçu à Notre-Dame la communion des mains du pape « en tant que fidèle »


Tu n'arrives pas à comprendre que le role politique de l'eglise catholique est terminé (et heureusement quant on voit historiquement ce que cela à donné).

C'est à ton deshonneur car autant il est acceptable, voire meme respectable une religion qui se mele de spiritualité autant l'ingerence des religieux en politique incite à tous les rejets et à tout les combats!!

Pour les non -pratiquant une loi d'origine religieuse car c'est bien que que tu defends à inscrire la religion en politique est innaceptable, et par le meme source de desobeissance civique, de soulevement et d'instabilité.

Je te conseille de relire attentivement John Locke qui deja au 17ème avait démontré que la séparation des pouvoirs etait source de stabilité politique ;)

Installer la religion en politique est une erreur monumentale, non seulement à cause de son influence souvent nefaste.. souvenons nous du soutien ehonté de Jean Paul II à Pinochet!!! mais parce qu'elle y perdra son credit et sa respectabilité...

De plus a part jeter le discredit, quelle en est donc l'efficacité..

Je rappelle l'election recente de la mécréante Michelle Bachelet face al muy católico Sebastian Piñera (YEPEE!!!!) dans un pays pourtant excessivement catholique :lol:

LumendeLumine

Christianisme [Catholique]
 
Messages: 1820
Enregistré le: 18 Sep 2004, 13:35
Localisation: Montréal, Québec

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 16 Jan 2006, 19:06

L'évêque Mgr Sheridan ne parle nullement ici d'instaurer une religion d'état ou encore moins une théocratie, mais exhorte les catholiques à voter avec une conscience "pleinement éclairée" des enjeux, particulièrement en ce qui a trait à la personne humaine et ses droits fondamentaux. Je ne vois donc pas, en ce qui concerne le texte que j'ai présenté ici, la pertinence de tes remarques.

Foi et politique ne sont pas séparés en ce sens qu'un électeur catholique ne peut pas renier la hiérarchie des valeurs qui a été instaurée par le Créateur au moment de voter, comme si son implication politique était "neutre". Il s'agit bien entendu d'une fausse neutralité puisque soit on est en accord avec sa foi, soit on ne l'est pas, il n'y a pas de milieu qui tienne.

proserpina

* [ Aucun rang ] *
 
Messages: 2632
Enregistré le: 07 Juil 2005, 18:10

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 04:04

LumendeLumine a écrit:L'évêque Mgr Sheridan ne parle nullement ici d'instaurer une religion d'état ou encore moins une théocratie, mais exhorte les catholiques à voter avec une conscience "pleinement éclairée" des enjeux, particulièrement en ce qui a trait à la personne humaine et ses droits fondamentaux. Je ne vois donc pas, en ce qui concerne le texte que j'ai présenté ici, la pertinence de tes remarques.

Foi et politique ne sont pas séparés en ce sens qu'un électeur catholique ne peut pas renier la hiérarchie des valeurs qui a été instaurée par le Créateur au moment de voter, comme si son implication politique était "neutre". Il s'agit bien entendu d'une fausse neutralité puisque soit on est en accord avec sa foi, soit on ne l'est pas, il n'y a pas de milieu qui tienne.


Tu peux presenter ça comme tu veux, il n'y a aucun rapport entre la foi et la politique :lol:

Il ne s'agit aucunement de hierarchies de valeur instaurées par le créateur mais de de celle proféré par le vatican!

L'embryon existait déjà au temps de Jesus et je crois bien qu'il n'a rien dit à ce propos, idem pour la contraception non?

Et qui te dit que Jesus n'aurait pas été militant chez Greenpeace et aurait voulu faire du combat pour la terre un combat militant :lol:

Le vatican est incapable de faire le deuil d'ingérence politique ;)

Les Ktos votent en leur ame et conscience de citoyen, dejà qu'en leur ame et conscience de ktos ils usent abondemment de la contraception et du preservatif, il sont bien assez grands et assez responsables pour ne pas avoir besoin qu'un eveque , à mot couvert, leur demande de soutenir le candidat de droite :lol:

L'eveque n'a donc pas confiance dans leur choix pour s'immiscer dans la campagne ;) Le fondement de la democratie est la laicité. Inviter la religion en politique c'est affaiblir cette démocratie avec les risuqes de dérives que l'on connait...

Les eveques espagnols aussi invitaient à soutenir leur champion aux nom de leurs valeurs.... il s'appellait Franco Bahamonde dit "el caudillo"

C'est completement improductif du reste puisque s'il réussi à lui faire gagner quelques voix d'indécis, il se mets viollement à dos, les anti-cléricaux, les ktos de gauche, les croyants des autres obédiences et tous ceux qui refusent l'ingérence de la religion en politique...et ils sont fort nombreux ;)

la foi a t'elle avec le vatican du reste? :lol:
C'et au Ktos de répondre, ceux que je cotoie et respecte pense que non.

Et au lieu de dire que je suis hors sujet tu ferais bien de relire le titre de ton sujet :lol:

la foi n'a vraiment rien à voir avec la potilique, la foi en quoi? La foi en les dires du vatican? Il ne sagit pas d'avoir foi en le pape quand meme? :lol: :roll:

Aubépine

Christianisme [Catholique]
 
Messages: 669
Enregistré le: 30 Nov 2005, 07:32

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 04:54

proserpina a écrit:Les Ktos votent en leur ame et conscience de citoyen, dejà qu'en leur ame et conscience de ktos ils usent abondemment de la contraception et du preservatif, il sont bien assez grands et assez responsables pour ne pas avoir besoin qu'un eveque , à mot couvert, leur demande de soutenir le candidat de droite :lol:

Propos indignes de toi et d'une historienne. Sous-entendre que tous les évèques sont de droite et qu'ils font "gentiment pression" sur leurs ouailles comme tu viens de le faire est un mensonge pur et simple qui prouve d'une part que tu ne les connais pas, d'autre part que tu fais un amalgame entre ceux qui effectivement font honte à leur sacerdoce et ceux qui respectent la parole du Christ. Et enfin que tu cèdes à la désinformation malhonnête d'une "gauche bien pensante". Je te le dis avec d'autant plus de reproches que je vote socialiste depuis de nombreuses années comme de nombreux amis, comme de nombreux prêtres avec qui j'en ai discuté en tant que citoyen et comme des évèques.

proserpina

* [ Aucun rang ] *
 
Messages: 2632
Enregistré le: 07 Juil 2005, 18:10

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 04:56

Aubépine a écrit:
proserpina a écrit:Les Ktos votent en leur ame et conscience de citoyen, dejà qu'en leur ame et conscience de ktos ils usent abondemment de la contraception et du preservatif, il sont bien assez grands et assez responsables pour ne pas avoir besoin qu'un eveque , à mot couvert, leur demande de soutenir le candidat de droite :lol:

Propos indignes de toi et d'une historienne. Sous-entendre que tous les évèques sont de droite et qu'ils font "gentiment pression" sur leurs ouailles comme tu viens de le faire est un mensonge pur et simple qui prouve d'une part que tu ne les connais pas, d'autre part que tu fais un amalgame entre ceux qui effectivement font honte à leur sacerdoce et ceux qui respectent la parole du Christ. Et enfin que tu cèdes à la désinformation malhonnête d'une "gauche bien pensante". Je te le dis avec d'autant plus de reproches que je vote socialiste depuis de nombreuses années comme de nombreux amis, comme de nombreux prêtres avec qui j'en ai discuté en tant que citoyen et comme des évèques.


Eh aubépine, excuse moi mais Sheridan eveque du colorado à demandé aux ktos de voter pour bush, excuse mais si c'est pas un candidat de droite ça :shock:
LdeL a écrit:À la veille des élections fédérales au Canada, je vous propose cet excellent texte qui a été écrit lors de l'élection Bush vs Kerry.

Lettre Pastorale de Mgr Sheridan


LETTRE PASTORALE AUX FIDELES CATHOLIQUES

DU DIOCESE DE COLORADO SPRINGS

SUR LES DEVOIRS DES HOMMES POLITIQUES ET DES ELECTEURS CATHOLIQUES.


LdeL cite Sheridan qu'il semble encenser, je peux quand meem remettre le texte dans son contexte non?

Je crains que tu n'es pas pris le temps de lire ce qu'avait ecrit LdeL pour te jeter sur ma prose dans l'idée de la demonter :lol:


Sheridan à extorter les ktos de voter bush car kerry n'a pas fait campagne contre l'avortement!! ce qui est de l'ingerence politique pur et dur (il y a eu depot de plainte du reste) et de l'incitation à voter pour le candidat de droite, tu ne peux quand meme pas dire le contraire! :shock:

extrait du discours du 14 mai 2005 de ce Sherida cité par LdeL

“any Catholic politicians who advocate for abortion, for illicit stem cell research or for any form of euthanasia ipso facto place themselves outside full communion with the Church and so jeopardize their salvation, and that any Catholics who vote for candidates who stand for abortion, illicit stem cell research or euthanasia suffer the same fateful consequences. It is for this reason that these Catholics, whether candidates for office or those who would vote for them, may not receive Holy Communion until they have recanted their positions and been reconciled with God and the Church in the Sacrament of Penance.”

C'est assez clair non? Sois honnete et dis moi, si tu trouves que c'est digne d'un eveque d'inciter à voter Bush contre Kerry!!
Et les morts en Irak, ca comte aussi dans la balance?
Et l'ecroulement du syst_me social?
Je vais pas faire l'etat des lieux du régime de Bush mais c'est son deuxième mandat et on savait dejà à quoi s'en tenir :roll:

Etait- ce vraiment le role de l'eglise?
Tu poses le problème toi -meme: Et les Kthos de gauche, on les excommunie?

Contrairement à ce que tu me fais dire, je pense que les ktos sont suffisamment intelligent pour qu'on ne leur pas pour qui ils doivent voter!


J'ai des copains Ktos et engagé à gauche et meme syndicalement, je trouve cela tout à fait compatible... LdeL et Sheridan appereemnt pas :lol:

Aubépine

Christianisme [Catholique]
 
Messages: 669
Enregistré le: 30 Nov 2005, 07:32

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 05:19

Aubépine a écrit:tu fais un amalgame entre ceux qui effectivement font honte à leur sacerdoce et ceux qui respectent la parole du Christ.

Je suis très décue qu'une historienne comme toi ne sache pas lire un texte aussi court et le comprendre.
JE SUIS D'ACCORD AVEC TOI PROSERPINA. IL Y A DES EVEQUES QUI FONT HONTE A LEUR SACERDOCE.
Ca ne t'autorise en rien à extrapoler.

proserpina

* [ Aucun rang ] *
 
Messages: 2632
Enregistré le: 07 Juil 2005, 18:10

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 05:26

Aubépine a écrit:
Aubépine a écrit:tu fais un amalgame entre ceux qui effectivement font honte à leur sacerdoce et ceux qui respectent la parole du Christ.

Je suis très décue qu'une historienne comme toi ne sache pas lire un texte aussi court et le comprendre.
JE SUIS D'ACCORD AVEC TOI PROSERPINA. IL Y A DES EVEQUES QUI FONT HONTE A LEUR SACERDOCE.
Ca ne t'autorise en rien à extrapoler.


Mais au contraire, relis moi clairement!! je ne fais aucun amalgame!!

Où as tu lu que j'ai ecrit que tout les eveques etaient de droite??? :shock: je ne reprends que l'exemple cité par LdeL!!

Et puis j'ai plusieurs idées en tete de régime politique de droite soutenu par l'eglise ou par le vatican!! As tu des exemples avec des politiques de gauches ;) (à part la pauvre théorie de la libération codammée au silence :(

Je ne fais pas d'amalgame mais historiquement excuse moi mais l'eglise soutient la droite, ce qu'elle n'a pas à faire à mon avis, pa plus que de soutenir la gauche!!

Tu ne me verras jamais critiquer les Ktos en général, encore moins la parole du christ ;)
Pour le coup c'est toi qui fais un amalgame :lol:

En tant qu'historienne, parlon en si tu le veux, la religion en politique a toujours été une catastrophe (et pas seuleemnt pour les ktos) on a en tete des dizaines de cas lamentables...
Pourrais tu me citer des cas ou la religion s'est meler au pouvoir politique sans que cela se transforme en société liberticide ;)

Et je le repete cela n'a rien à voir ni avec la parole du christ ni avec l'ensembl des ktos ;) Bien au contraire, pourqu'une religion soit respectable et respecté il faut qu'elle reste dans le domaine du spirituel.

On voit tout les lévées de boucliers contre l'islma à cause d'ingérece en politique. Tout le monde respecte le dalai lama ;)

Edité : on va pas se bouffer le nez sur un pretexte aussi futile de savoir qui a compris quoi, on est a peu près d'accord sur la question, autant se disputer pour un sujet on a vraiment des raisons de se chamailler :lol:
Modifié en dernier par proserpina le 17 Jan 2006, 05:35, modifié 4 fois.

nuage

[Religion] Deiste [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3348
Enregistré le: 03 Déc 2004, 17:53
Localisation: terrienne!!

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 05:28

La foi et la politique pas séparé??

J'ai la foi mais je ne crois plus en la politique!
Remarque, tu est au Québec, ici en france c'est un m.. (censored) sans nom!
Les politiques se sont enlisés dans un bourbier dont ils ont un mal fou à sortir!
Il nous faudrait un miracle!
Dieu ne m'a pas abandonné, la politique... :evil:
Le chemin de la sagesse ou de la liberté est un chemin qui mène au centre de son propre être.
[Mircea Eliade]

VexillumRegis

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 552
Enregistré le: 12 Nov 2004, 16:25

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 06:37

Croire qu'un homme politique pourrait être catholique en privé et exprimer en public des opinions contraires à la doctrine catholique, c'est totalement insensé et stupide.

La foi et la politique ne sont nullement deux domaines totalement hermétiques l'un à l'autre. Il n'y a qu'en France pour le croire.

- VR -

nuage

[Religion] Deiste [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3348
Enregistré le: 03 Déc 2004, 17:53
Localisation: terrienne!!

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 06:48

VexillumRegis a écrit:Croire qu'un homme politique pourrait être catholique en privé et exprimer en public des opinions contraires à la doctrine catholique, c'est totalement insensé et stupide.

La foi et la politique ne sont nullement deux domaines totalement hermétiques l'un à l'autre. Il n'y a qu'en France pour le croire.

- VR -


Alors je suis insensée et stupide? :lol:
Et bien, vois tu, je préfère être insensée et stupide que de dire amen à un homme politique qui appliquerais à la lettre sa Foi catholique dans sa politique!!
La religion qui fait de la politique :twisted: A bas non alors!! :x
Le chemin de la sagesse ou de la liberté est un chemin qui mène au centre de son propre être.
[Mircea Eliade]

proserpina

* [ Aucun rang ] *
 
Messages: 2632
Enregistré le: 07 Juil 2005, 18:10

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 06:49

VexillumRegis a écrit:Croire qu'un homme politique pourrait être catholique en privé et exprimer en public des opinions contraires à la doctrine catholique, c'est totalement insensé et stupide.

- VR -


Un homme politique n'est pas là pour imposer sa religion qui lui est propre , il vit sa religion comme il l'entend il n'a pas à imposer sa doctrine à l'ensemble d'une population. Cela ne l'empeche de penser ce qu'il veut en privé mais simplement ne pas l'imposer.

Si on elit un president TJ on interdit les transfusions? Si on ele un president musulman, on interdit la consommation de porc? Un juif et on aurait plus le droit de travailler le samedi :lol:

La foi c'est intime, ce n'est ni politique ni social ;)


VexillumRegis a écrit:
La foi et la politique ne sont nullement deux domaines totalement hermétiques l'un à l'autre. Il n'y a qu'en France pour le croire.

- VR -


Il n'y a surtout que les Ktos de droite pour pouvoir penser cela :lol:

D'autant que lorsque leonardo Boff est condamné au silence à cause de sa théorie de la liberation , cela ne vous dérange aucunement ;)

Belle exemple d'objectivité ;)

Par contre depuis la nuit des temps le vatican soutient des régimes de droite , et des dictatures de droite!!

Pourtant honnetement en considerant les paroles du Christ il est assez evident que dans le combat qui opposait les grand proprietaires terriens a los peones reduits en esclavage , je pense qu'il n'hesiterait pas à soutenir les paysans ;)

Je suis bien persuadé du reste que votre théorie ne tient que parce que Ratzinger est pape, le jour ou vous aurez un pape de gauche qui prendrait la defense des plus demunie POLITIQUEMENT , vous serez certainement les premiers à crier au scandale ;)

Pour ma part, je crois que de gauche comme de droite la religion n'a rien en faire en politique...

Elle a tout à y perdre de toute façon, à commencer par la respectablilité....

VexillumRegis

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 552
Enregistré le: 12 Nov 2004, 16:25

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 07:15

proserpina a écrit:Un homme politique n'est pas là pour imposer sa religion qui lui est propre , il vit sa religion comme il l'entend il n'a pas à imposer sa doctrine à l'ensemble d'une population. Cela ne l'empeche de penser ce qu'il veut en privé mais simplement ne pas l'imposer.

Si un parti chrétien se crée, il proposera un programme comme les autres partis. Et si lors des élections les gens votent pour lui, alors il fera comme les autres partis vainqueurs : il appliquera son programme, fusse-t-il chrétien. Il en est de même pour l'homme politique privé.

C'est la loi du système démocratique.

Mais je vous rassure : çà ne risque pas d'arriver, surtout en France...

proserpina a écrit:Si on elit un president TJ on interdit les transfusions? Si on ele un president musulman, on interdit la consommation de porc? Un juif et on aurait plus le droit de travailler le samedi :lol:

La religion catholique respecte la liberté religieuse.

Un Etat officiellement catholique appliquera la liberté religieuse, du seul fait qu'il est catholique.

proserpina a écrit:La foi c'est intime, ce n'est ni politique ni social ;)

La foi a de très évidentes implications politiques et sociales.

proserpina a écrit:Il n'y a surtout que les Ktos de droite pour pouvoir penser cela :lol:

Non, c'est la doctrine catholique, qui n'est ni de droite ni de gauche.

proserpina a écrit:D'autant que lorsque leonardo Boff est condammner au silence à cause de sa théorie de la liberation , cela ne vous dérange aucunement ;)

Si Leonardo B. avait été un théologien orthodoxe, j'en aurais été fort attristé. Mais comme c'est loin d'être le cas...

proserpina a écrit:Par contre depuis la nuit des temps le vatican soutient des régimes de droite , et des dictatures de droite!!

Si les régimes de gauche n'avaient pas été très largement anticléricaux, il eut pû en être autrement...

Vous n'auriez pas voulu non plus que le Vatican soutienne les républicains espagnols qui fusillaient les prêtres et violaient les religieuses ?

proserpina a écrit:Pourtant honnetement en considerant honnetement les paroles du Christ il est assez evident que dans le combat qui opposait les grand proprietaires terriens a los peones reduits en esclavage , je pense qu'il n'hesiterait pas à soutenir les paysans ;)

L'Eglise rejette les discours subversifs qui, dans un esprit de système acharné, oppose les riches aux pauvres, ou d'autres catégories à d'autres catégories.

L'Eglise recherche l'harmonie et la paix, qui ne passe pas par la Révolution, mais par les réformes.

proserpina a écrit:Je suis bien persuadé du reste que votre théorie ne tient que parce que Ratzinger est pape, le jour ou vous aurez un pape de gauche qui prendrait la defense des plus demunie POLITIQUEMENT , vous serez certainement les premiers à crier au scandale ;)

Je ne vois pas en quoi Benoît XVI serait de droite.... Ces qualificatifs de "droite" et de "gauche" sont totalement inadéquats dans ce cas. D'ailleurs, c'est souvent aussi le cas en politique...

proserpina a écrit:Pour ma part, je crois que de gauche comme de droite la religion n'a rien en faire en politique...

Jésus-Christ n'est pas roi de ce monde, mais sur ce monde. Et il a vocation a régner non seulement sur les personnes, mais aussi sur les sociétés et les Etats.

proserpina a écrit:Elle a tout à y perdre de toute façon, à commencer par la respectablilité....

Sur ce point là vous n'avez pas tout à fait tort. C'est un risque à courir.

- VR -

VexillumRegis

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 552
Enregistré le: 12 Nov 2004, 16:25

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 07:18

nuage a écrit:La religion qui fait de la politique :twisted: A bas non alors!! :x

Ce n'est pas la religion qui fait de la politique, mais le citoyen catholique. Vous saisissez la nuance ?

- VR -

proserpina

* [ Aucun rang ] *
 
Messages: 2632
Enregistré le: 07 Juil 2005, 18:10

Message Sujet: [Catholique] Foi et politique ne sont pas séparés

Message Titre du message:

Message Ecrit le 17 Jan 2006, 07:27

VR réponse rapide car je suis pressée

Que serait donc le programme d'un parti chretien? Tu dis toi meme que la doctrine ktos n'est ni de droite ni de gauche :lol:

Non, c'est la doctrine catholique, qui n'est ni de droite ni de gauche.



Vous n'auriez pas voulu non plus que le Vatican soutienne les républicains espagnols qui fusillaient les prêtres et violaient les religieuses ?


Ca c'est vraiment nul d'autant que je clame qu'elle n'a à soutenir personne, c'est sur qu'en soutenant Franco , c'etait beaucoup mieux!
Crois tu vraiment que c'etait le role de l'eglise!!!

La doctrine Ktohos n'est ni de droite ni de gauche , ne veut pas rentrer dans le clivage pauvre/riche... Mais que fait elle en politique? :lol:

De surcroit, je crois que ce débat mérite d'etre elargie aux autres confesssion , le titre en est : Foi et politique ne sont pas séparées
la foi n'est pas l'apanage des chretiens, je crois .

Ce n'est pas la religion qui fait de la politique, mais le citoyen catholique. Vous saisissez la nuance ?


Il se trouve dans le cas present que nous parlons bien de la religion en politique !!!

Sheridan n'a pas agis comme un citoyen lambda mais en tant qu'eveque!!



Retourner vers Catholique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités