Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

L'Église catholique est à la fois une communion de communautés et d'Églises ainsi qu'une institution et un clergé organisés de façon hiérarchique.


Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11452
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 03 Avr 2016, 06:16

Image
Monseigneur Marcel Lefebvre - [29/11/1905 - 25/03/1991]


"C'était il y a 25 années, le 2 avril 1991, nous déposions le corps de Mgr Lefebvre au lieu où il attend la grande Pâque de notre résurrection. Ses plus jeunes frères Joseph (qui vient de célébrer son 102° anniversaire !) et Michel (décédé en 2009), ainsi que sa dernière sœur Marie-Thérèse (âgée aujourd'hui de 91 ans et vivant en Colombie) étaient présents. Seule manquait parmi les membres encore vivants de sa famille, Mère Marie-Christiane, sa sœur carmélite (décédée en 1996). C'est là que, peu de temps après, le Cardinal Oddi était venu clamer un vibrant : « Merci Monseigneur », et c'est là que ceux qui veulent lui demeurer fidèles aiment à venir se recueillir pour recevoir un peu de son double esprit : amour de Rome et refus de ce qui défigure le visage de l'Eglise.

Image

Comment pourrions-nous, encore aujourd'hui, nous détacher du souvenir de Monseigneur, et de tout ce que nous lui devons ? Quasiment seul face à tous, au monde et au Pape – lui qui, pendant plus de quarante années, de Rome à Paris, en passant par le Gabon et le Sénégal, avait toujours été un serviteur docile, zélé et soumis – il affirma avec force et sérénité que l'Eglise ne peut pas vivre sans fidélité, et qu'il ne pouvait pas vivre et œuvrer hors de cette fidélité ! Il savait qu'il serait condamné, mais il le serait pour avoir transmis ce qu'il avait reçu, comme lui avait demandé de le faire le pape Pie XII et comme l'avaient fait tant d'évêques avant lui ! Et la pensée de tant d'âmes désorientées depuis le Concile était pour lui une telle angoisse qu'être ainsi condamné lui était indifférent. Sans vouloir forcer le trait, il a été un beau disciple de Notre Seigneur Jésus-Christ Prêtre et victime, s'offrant à l'immolation pour nous conserver les moyens nécessaires au salut : la Foi, la Doctrine, la Messe et les sacrements, sources de toute grâce.

Image

Cela n'alla pas sans souffrances et, comme le savent bien ceux qui ont connu et approché un peu Monseigneur, je peux dire que – sans rien retirer de ses positions et de sa fermeté dans les condamnations des erreurs conciliaires, et des actes désastreux du Souverain Pontife – il souffrit jusqu'à la fin de ne pas pouvoir obéir comme il l'avait toujours fait depuis son séminaire romain jusqu'à sa condamnation de 1976. Monseigneur aimait trop l'Eglise romaine pour ne pas être profondément meurtri non seulement de ce que souffrait l'Eglise mais également de devoir s'opposer au pape. Nul plus que lui, peut-être, était ennemi des conflits ; et c'est bien contre tout penchant naturel et surnaturel qu'il a choisi de dire NON à certaines orientations venues de Rome, et au Pape lui-même.

Oui, j'ai vu Monseigneur pleurer sur les maux de l'Eglise, j'ai vu Monseigneur pleurer sur les malheurs de l'Eglise, avant de crier sa souffrance !
Image

Je l'ai vu pleurer aussi sur les péchés de ses prêtres, sur les défections de ses prêtres, sur les abandons de ses amis, sur les trahisons de ses proches… Il pleurait alors en silence sans condamner, sans commenter, étonné et meurtri mais toujours déterminé et paisible.

Jusque sur son lit d'hôpital, espérant être bientôt rétabli, il regardait encore l'avenir et se demandait quelle était la meilleure attitude à adopter, les actes à poser ou à ne pas poser, pour continuer son action sans provoquer de nouveaux conflits avec Rome. Il désirait tellement, et espérait toujours pouvoir rétablir le lien avec Rome.

Il faut le dire et le redire, que ce soit avant ou après les sacres, avant ou après Assise, Monseigneur n'a jamais eu comme « principe » de son action le refus de restaurer le lien canonique avec Rome tant que « Rome » ne s'était pas « convertie » ! Il est facile d'isoler ce qu'a pu dire Monseigneur dans un contexte unique et dans des circonstances particulières – comme cela arrive à chacun d'entre nous – pour en faire un principe universel indiscutable auquel il sera alors facile de nous reprocher de n'être pas fidèles !

Un de nos grands anciens me disait il y a peu : « Pourquoi parler de ralliement à la Rome moderniste lorsque l'on parle de normalisation canonique ? Ce sont-là deux notions qui ne se recoupent pas. » Mais il est si facile de tout confondre pour justifier ses refus !

Ce qui est certain, quelles que soient les formules et les expressions utilisées, c'est que c'est toujours au nom de la prudence et non d'un principe que Monseigneur a refusé de poursuivre sur la voie de l'accord prévu le 5 mai 1988. Mgr de Galarreta l'a rappelé fort à propos, et, pour ceux qui l'auraient oublié, je rappelle les termes du courrier adressé par Monseigneur au Cardinal Ratzinger le 6 mai 1988 :

« Hier, c'est avec une réelle satisfaction que j'ai apposé ma signature au protocole élaboré les jours précédents. Mais, vous avez-vous-même constaté une profonde déception à la lecture de la lettre que vous m'avez remise m'apportant la réponse du Saint-Père au sujet de la consécration épiscopale. […] Étant donné les circonstances particulières de cette proposition, le Saint-Père peut très bien facilement abréger la procédure pour que le mandat nous soit communiqué à la mi-juin. Si la réponse était négative, je me verrais, en conscience, obligé de procéder à la consécration, m'appuyant sur l'agrément donné par le Saint Siège dans le protocole pour la consécration d'un évêque membre de la Fraternité. […] Dans l'espoir que cette requête ne sera pas un obstacle irréductible à la réconciliation en cours, je vous prie, Éminence… ».

Monseigneur n'aimait guère les formules mondaines et diplomatiques ; son parler était doux mais franc, et lorsqu'il parlait de « réelle satisfaction » ou de « réconciliation en cours », ce n'était pas une formule de style, mais une réalité. Sa décision était le fruit d'un choix prudentiel, relatif à la date de la consécration épiscopale, non une remise en cause de sa signature du texte signé la veille. Ce n'était pas un refus de principe ; mais le moment n'était pas venu ! Et lors de la retraite sacerdotale de 1989, Monseigneur était très affirmatif :

« Je pense quand même que nous avons besoin d'un lien avec Rome, Rome c'est quand même là que se trouve la succession de Pierre, la succession des apôtres, de l'apôtre Pierre, de la primauté de Pierre et de l'Eglise ; si on coupe avec ce lien, on est vraiment comme une embarcation qui est larguée au grès des flots, sans plus savoir à quel lieu nous sommes rattachés et à qui nous sommes rattachés. »
Image

Et Monseigneur était alors « excommunié » et « Rome » n'était pas encore « convertie » ! Sans doute évoquait-il alors le sédévacantisme, mais qu'on ne vienne pas me dire que Monseigneur n'attachait aucune importance au lien avec Rome, et n'avait pas le désir de le restaurer ! C'est ce désir, désir dont nous avons hérité, qui justifie d'ailleurs que nous en appelions à la suppléance de l'Eglise. C'est ce désir qui supplée à l'absence de reconnaissance canonique formelle. Malheur à qui en viendrait à ne plus l'avoir, car ce serait se priver de cette suppléance que l'Eglise accorde à ceux qui, malgré eux, ne peuvent lui être liés par les moyens ordinaires.

Le moment est-il venu aujourd'hui ? Je ne sais, mais je le désire et je l'espère, non pour nous, mais pour l'Eglise meurtrie, blessée et toujours belle et vivante au-delà de ses meurtrissures, l'Eglise qui est notre Mère et que je veux aimer et secourir avec tout ce que j'ai reçu d'elle.

S'il faut souffrir encore et attendre encore, nous le ferons par amour pour l'Eglise, le cœur illuminé par le « soleil de la Croix », mais rien ne pourra nous arracher du cœur cet amour de l'Eglise, même et surtout si Elle est malade, souffrante et persécutée.

Et si ce lien était prochainement rétabli – puisque la rumeur en circule – ne croyons pas que l'heure de la souffrance serait passée. L'Eglise aura longtemps encore à souffrir et nous avec Elle et pour Elle, mais c'est une loi qui date de cette Semaine du plus grand amour que nous venons de célébrer. Le soleil de la Croix rayonne au cœur de l'Eglise et en illumine tous les actes, et nul ne peut y échapper s'il veut être chrétien et servir l'Église :

« L'on a dit qu'il faut savoir souffrir non seulement pour l'Eglise, mais par l'Eglise. […] Ce traitement fort, nous faisant efficacement concourir à l'ordre et à la sainteté de l'Eglise, nous sera l'équivalent surnaturel d'une mission. En tout cas, le signe certain que nous gardons la plénitude de l'esprit, est de ne jamais admettre que nous puissions souffrir par l'Eglise autrement que nous pouvons souffrir par Dieu. » (P. Clérissac, Le mystère de l'Eglise)

Image

Saint temps de Pâques à tous, dans la joie d'avoir été aimés au-delà de ce que nous pourrions jamais mériter, et dans la joie d'aimer Celui qui, aujourd'hui glorieux, a voulu se faire le plus petit et le plus méconnu des hommes. Que sa Sainte Mère ne soit pas oubliée, tellement unie à Lui ici-bas qu'elle ne pouvait en être séparée dans la gloire."

Source : http://laportelatine.org/quisommesnous/ ... 160325.php

Obéir sans se tromper
http://youtu.be/s36aHRE-NfM

"Le péché le plus grave est de deshonorer Dieu."
http://youtu.be/-8coQaCyu-M
Image
http://meilleurforum-net.meilleurforum.net
Le forum d'Étude, sans contingent, sans censure, respect total !

Karlo

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6024
Enregistré le: 18 Aoû 2009, 05:15

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 03 Avr 2016, 09:30

Tu as oublié des citations :

A propos du Chili du dictateur Pinochet : 13 avril 1987 : Dès qu'un homme se lève pour sauver son pays du communisme et qu'il rétablit l'ordre chrétien, on fait tout pour le discréditer. Il n'y a pas un pays où l'on puisse circuler aussi librement qu'au Chili.

On voit tout de suite ce qu'est "l'ordre chrétien" dont cette ordure fasciste nous parle.



On doit aussi à Lefebvre des propos ridicules tels que : Voter socialiste, c'est voter contre Dieu. Le programme socialiste fait frémir pour l'âme des enfants

Dans le genre tentatives larmoyante de manipulation et prise des enfants en otage, il se posait là, le Marcel.
Ou comment se servir de la religion pour faire la promotion de ses idées d'extrême droite...

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11452
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 03 Avr 2016, 10:02

Libre à vous d'en penser ce que vous voulez, simplement vos propos sont graves et il vous est demandé vos références précises car il y a de la diffamation là-dedans.
Notamment veuillez vous expliquer par rapport aux enfants.

Et pas des références d'hoax style Youtube ou Wikipédia, merci par avance :mains:
Image
&
Image

Citez les textes d'origine. Un évêque est tenu à l'écrit et à la discrétion.

En plus, à son époque, les modernistes ont beaucoup bavé sur lui, je crois que tous les catholiques non pro Jean-Paul II auraient rencontré Pinochet ou Hitler. Mère Thérésa aurait rencontré Pinochet. En réalité, historiquement, seule Margaret Thatcher invita Pinochet chez elle. Ça fait une sacré différence entre les rumeurs infâmes et l'histoire authentique.
Source historique : http://www.huffingtonpost.fr/morgane-or ... 35906.html

Je conçois mal Louis de Funès, le plus grand financier de Mgr Lefebvre, s'être compromis avec un fasciste sa vie durant :hum:

Image
En cas de non références précises ou de refus de répondre, il y aurait modération bien évidemment.
Image
Image
http://meilleurforum-net.meilleurforum.net
Le forum d'Étude, sans contingent, sans censure, respect total !

Liberté 1

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4511
Enregistré le: 22 Juil 2013, 15:06

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 03 Avr 2016, 10:46

Marmhonie a écrit:Et pas des références d'hoax style Youtube
Image


Marmhonie a écrit:Obéir sans se tromper
http://youtu.be/s36aHRE-NfM

"Le péché le plus grave est de deshonorer Dieu."
http://youtu.be/-8coQaCyu-M


:fever: :hum:
1 Corinthiens 7 : 23
Vous avez été rachetés à un grand prix; ne devenez pas esclaves des hommes.
Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.YéHoshoua
Actes 4 : 12

Dede 95

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 426
Enregistré le: 25 Déc 2015, 05:09

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 03 Avr 2016, 14:47

Mgr Lefebvre – Prenons Pinochet. Je ne dis pas que son régime soit parfait, mais du moins trouvons-nous les principes chrétiens pour programme fondamental de son orientation politique. C’est un homme de justice et d’ordre et il favorise la présence de l’Église catholique, même si les évêques chiliens – quel paradoxe! – ne lui sont nullement reconnaissants. Il semble plutôt que les évêques chiliens veuillent pour leur pays, un nouvel Allende. Par bonheur, le peuple catholique ne les suit pas sur ce point. Je suis allé à Santiago il y a un mois, pour inaugurer l’ouverture de l’une de nos églises. Je crois que les fidèles nous suivraient en masse, si nous avions suffisamment de prêtres, tant ils sont exaspérés par l’attitude de leur hiérarchie ! Quand Pinochet a échappé dernièrement à un attentat, il s’est déroulé dans la capitale des manifestations de solidarité et d’affection à son égard. Beaucoup d’entre elles ont eu un caractère religieux spontané. Les gens criaient : « Merci, très Sainte Vierge, d’avoir protégé la vie du général ».

Pinochet, un homme de Justice et d'Ordre pour cet ex monsignore?
Bravo Marmhonie!

Non ce n'est pas extrait de Wikipédia mais de
http://archives.fsspx.org/fr/pourquoi-les-sacres

Je rappelle en passant l'œuvre de Pinochet que cet homme qualifiais de Juste:
38 000 torturés
3200 assassinés

Un homme Pinochet qui se servait d'anciens nazis tortionnaires à l'instar de Paul Schäfer.
Un tortionnaire protégé par la sainte église catholique de Lefevre.
Un tortionnaire adepte des tortures aux enfants, après viol évidemment.

Alors Mr Marmohnie tu n'a pas honte?
Il est est vrai que dans cette fraternité on trouve CIVITAS et son président Néo-nazi Escadas et le trésorier du FN Wallerand de Saint-Just.

Tout un programme.
censurez moi monsieur Marmohnie vous confirmerez ainsi mes dires.
De l'instruction nait la grandeur des nations et des hommes. Parole d'un Athée.
Dieu est omniscient, c'est lui qui est maitre de ses "créatures". Parole d'un croyant
Moralité: "On ne peut plus dormir tranquille lorsqu'on a une fois ouvert les yeux."

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11452
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 03 Avr 2016, 15:47

Merci pour cette référence que j'ignorais complètement. Très intéressant (y)

Pinochet fut un monstre, à mon avis personnel.

Dans ce que dit Mgr Lefebvre, il s'en tient à la condition de l'Église catholique sous sa dictature. Du moment que les catholiques sont protégés et mis en valeur comme religion d'État, l'évêque est satisfait. Le pape de l'époque aussi !

Notez bien qu'il resserre stricto sensu sur l'Église catholique au Chili. Et que son questionneur évite de lui poser des questions qu'il fallait poser !

Il n'a émis aucun avis personnel, il n'a jamais rencontré Pinochet et n'avait rien à voir avec lui, contrairement au pape Jean-Paul II qui le soutint contre le communisme.
Image
(Ne vous sentez pas obligé de condamner ce pape, je comprendrais votre humiliation)

Donc là, vous extrapolez. Paul VI en tant que pape a soutenu la junte et la mise en place de Pinochet par la CIA avec la bénédiction du pape :
"De nombreux gouvernements se joignirent à cette "lutte," les États-Unis prenant la tête de la meute. Le président Richard Nixon et son conseiller à la Sécurité nationale Henry Kissinger allouèrent 8 millions de dollars à la campagne visant à déstabiliser Allende. Tout en maintenant une apparence de réformes libérales et une politique plus détendue envers l'URSS, lancée par Jean XXIII, le Vatican, sous la direction du Pape Paul VI, accorda son soutien au dictateur chilien.
Dans un câble daté du 18 octobre 1973, l'Archevêque Giovanni Benelli, vice-ministre des affaires étrangères du Vatican, niait les crimes commis par la junte de Pinochet, exprimant « ses graves inquiétudes et celles du Pape au sujet de la campagne internationale réussie des gauchistes pour déformer complètement les réalités de la situation chilienne."

Source Wikileaks : https://www.wsws.org/fr/articles/2013/a ... -a16.shtml

Comme quoi, il était capital de lire la référence et le contexte. Vous cherchez les fachos au Vatican : ce sont les modernistes actuel ! Paul VI, Jean-Paul II et le pape François.
Image
http://meilleurforum-net.meilleurforum.net
Le forum d'Étude, sans contingent, sans censure, respect total !

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11452
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 03 Avr 2016, 19:50

Marcel Lefebvre ou la sauvegarde de la messe catholique
http://marcellefebvre.info/fr

Mgr Lefebvre a voulu seulement sauver le rite tridentin qui devenait illégal sous Jean-Paul II, ce que ce dernier avait l'interdiction papale de faire selon ses prédécesseurs. Or JP2 avait bien fait cette promesse éternelle qu'il bafoua immédiatement élu pour imposer le rite protestant Paul VI.
Image

Paul VI en avait peur, Jean-Paul I allait en sa faveur, Jean-Paul II le renia, Benoit XVI présenta officiellement son pardon pour l'injustice faite aux 2000 ans de catholicisme.
Image

Depuis quand un pape peut-il renier tous les anciens papes pour cultiver sa seule personne et son seul objectif : libérer la Pologne du communisme en s'associant avec n'importe qui, y compris les ennemis de toujours de l'Eglise ?
Image

Autrement dit, qui fut le vrai fasciste et qui fut simplement un pion rebelle écrasé pour avoir dénoncé de tels accords politiques sans rapport avec la foi catholique ?

Pinochet fut un monstre, à mon avis personnel. Un fou criminel ennemi de toute démocratie et de toute charité.

Mgr Lefebvre n'a jamais rencontré Pinochet, ignorait le dessous des cartes en jeux, contrairement au pape Jean-Paul II qui le soutint contre le communisme, ainsi que l'ayatollah Khomeyni et ces guerres civiles pour s'opposer par les pires tyrans, au communisme.
ImageM

Paul VI en tant que pape avait soutenu la junte et la mise en place de Pinochet par la CIA avec sa bénédiction :
"De nombreux gouvernements se joignirent à cette "lutte," les États-Unis prenant la tête de la meute. Le président Richard Nixon et son conseiller à la Sécurité nationale Henry Kissinger allouèrent 8 millions de dollars à la campagne visant à déstabiliser Allende. Tout en maintenant une apparence de réformes libérales et une politique plus détendue envers l'URSS, lancée par Jean XXIII, le Vatican, sous la direction du Pape Paul VI, accorda son soutien au dictateur chilien.
Dans un câble daté du 18 octobre 1973, l'Archevêque Giovanni Benelli, vice-ministre des affaires étrangères du Vatican, niait les crimes commis par la junte de Pinochet, exprimant « ses graves inquiétudes et celles du Pape au sujet de la campagne internationale réussie des gauchistes pour déformer complètement les réalités de la situation chilienne."

Source Wikileaks : https://www.wsws.org/fr/articles/2013/a ... -a16.shtml

Comme quoi, il est capital de lire la référence dans son contexte. On cherche ici les fachos au Vatican : ce sont les modernistes actuel ! Paul VI, Jean-Paul II et le pape François qui imposent et ne discutent rien en réalité. Quand au dessous réel des enjeux et des cartes, ils nous sont confisqués parce qu'ils sont les hommes les plus puissants de la terre de leur vivant qui régentent la foi selon leurs avis tout personnel, chacun.
Image
http://meilleurforum-net.meilleurforum.net
Le forum d'Étude, sans contingent, sans censure, respect total !

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11452
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 19 Juil 2016, 06:05

Marcel Lefebvre, un évêque dans la tempête

Image
Biographie
La trajectoire de Marcel Lefebvre (1905-1991) part comme une belle ligne ascendante : séminariste romain (1923-1930), docteur en philosophe et en théologie de l’Université Grégorienne, ordonné prêtre à l’âge d’à peine vingt-quatre ans par le futur cardinal Liénart, il débute son ministère comme second vicaire d’une paroisse ouvrière puis, changeant d’orientation, il devient religieux missionnaire chez les Spiritains.
Entré dans la congrégation des Pères du Saint-Esprit (1932), il est envoyé en Afrique noire, au Gabon, où il reste treize ans : d’abord directeur de séminaire, il se retrouve ensuite chef de différents postes de brousse, comme à Lambaréné où il noue des contacts avec le docteur Albert Schweitzer.

Mais les ruines de la guerre le rappellent en France, à la direction du scolasticat spiritain de Mortain (1945-1947), au fin fond de la Normandie.

Cependant le pape Pie XII le rappelle en Afrique, comme vicaire apostolique (1947) puis premier archevêque (1955) de Dakar, au Sénégal. Dès 1948, le pape le nomme son délégué apostolique pour l’Afrique française (Maroc, A.O.F, A.E.F. et Madagascar).

Evêque de Tulle
Après la mort de Pie XII (1958), Jean XXIII met fin à ses fonctions africaines tant diplomatiques que pastorales, et le nomme évêque du petit diocèse de Tulle, en France (1962). Mais Marcel Lefebvre n’y restera que six mois, puisqu’il est bientôt élu Supérieur général de la Congrégation du Saint-Esprit (1962-1968), qui compte alors plus de cinq mille membres. Entre-temps, Jean XXIII le nomme Assistant au trône pontifical et membre de la Commission centrale préparatoire du concile Vatican II.

Mgr Lefebvre participe activement au concile comme père conciliaire (1962-1965). Il se signale par l’organisation d’un groupe de pères décidés à contrer l’action des chefs de l’aile libérale.

Fraternité Saint-Pie X
En 1968 il quitte ses fonctions de Supérieur général et, préférant donner sa démission plutôt que de cautionner les réformes destructrices de la vie religieuse dans sa congrégation, il se retrouve à la retraite à 63 ans. Mais l’année suivante, il fonde à Fribourg, en Suisse, un séminaire international puis une société sacerdotale qui, bien qu’approuvés par l’évêque du lieu, deviennent comme un signe de contradiction. Paul VI dira de lui : « Mgr Lefebvre est la croix de mon pontificat. »

Après les sanctions du Vatican contre sa Fraternité (1975) et contre lui-même (1976), son œuvre va devoir vivre, semble-t-il, en marge de l’Eglise. Et pourtant la « Messe interdite » qu’il célèbre à Lille en août 1976 devant 10.000 fidèles obtient un énorme retentissement à travers le monde. Elle popularise sa figure d’ « évêque de fer », défenseur intrépide de la messe traditionnelle et opposant aux réformes tous azimuts qui, dans l’Eglise, vident les noviciats, les séminaires et les églises.

Sacres épiscopaux
En 1988, il assure la pérennité de son œuvre de restauration du sacerdoce catholique en consacrant quatre évêques à Ecône, malgré l’interdiction du pape Jean-Paul II. Il encourt pour cela la plus grave des sanctions ecclésiastiques, qu’il juge injuste, comme toutes les tentatives précédentes qui n’avaient pour seul but que de le forcer à abandonner le bon combat de la foi, au nom d’une obéissance mal comprise.

Il meurt à Martigny, en Suisse, le 25 mars 1991, dans une profonde paix, fier « d’avoir transmis ce qu’il avait reçu », selon la parole de saint Paul (1 Co. 15, 3) qu’il fit graver sur son tombeau.

Œuvre salvatrice
Quel est le fil d’Ariane de la vie de ce prélat non conformiste qui affirme n’avoir jamais agi mu par des idées personnelles ? Quel est le ressort qui meut ce Romain d’esprit et de cœur, longtemps obéissant, à affronter et contredire deux papes ? Quelle est l’unité de cette carrière tourmentée ? Quelle est la foi de cet homme qui invoque l’amour de Dieu, l’amour de Jésus-Christ, l’amour de l’Eglise pour poser des actes graves ? Au lieu de le considérer comme l’ « évêque rebelle », ne faut-il pas voir en lui un homme conduit, mené par un dessein providentiel pour une œuvre salvatrice ?

On consultera aussi : http://www.marcellefebvre.info/fr/media ... febvre-un-évêque-dans-la-tempête-10513
Image
http://meilleurforum-net.meilleurforum.net
Le forum d'Étude, sans contingent, sans censure, respect total !

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11452
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 14 Oct 2016, 10:56

Installation et bénédiction du nouveau séminaire de la FSSX à Dillwyn - USA


Image
Le séminaire St-Thomas-d'Aquin de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X aux USA

Situé en Virginie, sur la partie orientale des Appalaches, le nouveau séminaire des Etats-Unis sera béni le 4 novembre 2016 par Mgr Bernard Fellay, Supérieur général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X, en présence de tous les membres de son Conseil, du Directeur du séminaire et du Supérieur du District des Etats-Unis.

Au terme de quatre années de travaux, le Séminaire Saint-Thomas d’Aquin a pu emménager dans ses nouveaux bâtiments. C’est la quatrième implantation du séminaire nord-américain de la Fraternité Saint-Pie X. Mgr Marcel Lefebvre choisit d’abord l’état du Michigan pour accueillir sa fondation à Armada, en septembre 1974. Devenu trop petit, le séminaire déménagea pour le Connecticut en septembre 1979. Situé à Ridgefield, à une heure et quart de la ville de New York, il occupait une ancienne maison de retraites des Jésuites. Devenue à son tour trop étroite, celle-ci céda la place à l’ancien noviciat des Dominicains situé à Winona, dans l’état du Minnesota. Le Séminaire Saint-Thomas d’Aquin ouvrit ses portes dans ses nouveaux locaux en septembre 1988.

Vingt-huit ans plus tard, c’est dans des bâtiments flambant neufs, construits dans un vaste domaine de prairies, de forêts et d’étangs, que le séminaire emménage. Soutenue par l’inlassable générosité des fidèles américains, cette réalisation permettra d’accueillir toujours plus de candidats au sacerdoce dans un cadre propice à la prière et à l’étude.

Comme l’expliquait le directeur du Séminaire, l’abbé Yves le Roux, il y a quatre ans :
« Ce projet n’est pas notre projet, c’est celui de l’Eglise catholique, et donc celui de Notre Seigneur Jésus-Christ qui veut sauver les âmes, transmettre sa vie aux âmes. Si nous construisons un nouveau séminaire, c’est pour répandre l’amour de Jésus-Christ, la foi en Jésus-Christ, à toutes les âmes, à tous ceux qui cherchent la Vérité ».

Programme de la journée :
10 H 00 : messe pontificale
12 H 30 : repas
14 H 00 : bénédiction des nouveaux bâtiments
14 H 30 : visite guidée

Mgr Lefebvre, en fondant la FSSPX, a donc développé un vignoble du Seigneur très puissant dans le monde.
Image

Source : http://stas.org/en/news-events/news/ble ... inia-17747
Image
http://meilleurforum-net.meilleurforum.net
Le forum d'Étude, sans contingent, sans censure, respect total !

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11452
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 16 Oct 2016, 21:08

Discours sur le Lefebvrisme

Tome 1
Tome 2
Tome 3
Tome 4
Image
Image
http://meilleurforum-net.meilleurforum.net
Le forum d'Étude, sans contingent, sans censure, respect total !

Pierre-Elie Suzanne

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 903
Enregistré le: 14 Oct 2014, 13:32

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 26 Oct 2016, 10:34

Le sujet était sur Monseigneur Lefebvre,
je peux constater une chose en cette année 2016 :
Je me promène beaucoup en province en France et je vais à la messe dans différences paroisses rurales. Il y a peu de jeunes, peu de pratiquants jeunes dans les campagnes françaises, mais les seuls jeunes présents à la messe... sont ceux qui communient dans la bouche (et non dans la main), voire qui se mettent à genoux pour communier dans la bouche.

Seuls les gens qui ont conservé le sens du sacré, et ont pratiqué dans une forme de pratique religieuse plus proche de la liturgie de Saint Pie V (communion dans la bouche, agenouillement, confession) ,
que la liturgie de Vatican II (communion dans la main, jamais de confession, pratique dominicale à la carte),
ont su transmettre la foi à leurs enfants.
L'archéologie et la science peuvent-elles nous renseigner sur les monothéismes ?
Télécharger en PDF en cliquant sur HISTOIRE ILLUSTRÉE DES MONOTHÉISMES

l'hirondelle

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1909
Enregistré le: 22 Mar 2006, 16:26
Localisation: Belgique

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 26 Oct 2016, 10:49

La transmettre ou l'inculquer ?!
Du reste on peut pratiquer le rite tridentin sans être forcément lefebvriste.

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11452
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 27 Oct 2016, 05:17

En ébranlant la foi catholique, on a semé la perplexité.

La foi s’établissait sur des certitudes. En ébranlant celles-ci, on a semé la perplexité.
Que les catholiques de ce XXI siècle finissant soient perplexes, qui le niera ? Que le phénomène soit relativement récent, correspondant aux 50 dernières années de l’histoire de l’Eglise, il suffit d’observer ce qui se passe pour en être persuadé. Naguère le chemin était tout tracé ; on le suivait ou on ne le suivait pas. On avait la foi, ou bien on l’avait perdue, ou encore on ne l’avait jamais eue.

Mais celui qui l’avait, qui était entré dans la sainte Eglise par le baptême, en avait renouvelé les promesses vers l’âge de onze ans, avait reçu le Saint-Esprit le jour de sa confirmation, celui-là savait ce qu’il devait croire et ce qu’il devait faire.

Aujourd’hui, beaucoup ne le savent plus. On entend dans les églises tant de propos stupéfiants, on lit tant de déclarations contraires à ce qui avait été enseigné depuis toujours, que le doute s’est insinué dans les esprits.

Le bilan de Jean-Paul II
Jean-Paul II le 6 février 1981 : « Les chrétiens d’aujourd’hui, en grande partie, se sentent perdus, confus, perplexes et même déçus ».
Le Saint-Père en résumait les causes de la façon suivante : « Des idées sont répandues de tous côtés qui contredisent la vérité qui fut révélée et a toujours été enseignée. De véritables hérésies ont été divulguées dans les domaines du dogme et de la morale, suscitant doutes, confusion, rébellion. Même la liturgie a été violée. Plongés dans un relativisme intellectuel et moral, les chrétiens sont tentés par un illuminisme vaguement moraliste, par un christianisme sociologique, sans dogme défini et sans moralité objective ».

Prenons un exemple :
L'Église enseignait, - et l’ensemble des fidèles croyait - que la religion catholique était la seule véritable. En effet, elle a été fondée par Dieu Lui-même, tandis que les autres religions sont l’œuvre des hommes. En conséquence : le chrétien doit éviter toute relation avec les fausses religions et, d’autre part, tout faire pour amener leurs adeptes à celle du Christ.

Cela est-il toujours vrai ? Bien sûr. La vérité ne peut pas changer, sinon c’est qu’elle n’aurait jamais été la vérité. Aucune donnée nouvelle, aucune découverte théologique ou scientifique, si tant est qu’il puisse exister des découvertes théologiques - ne fera jamais que la religion catholique ne soit plus l’unique voie du salut.

Mais voici que les papes conciliaires eux-mêmes assistent à des cérémonies religieuses de ces fausses religions, prient et prêchent dans les temples de sectes hérétiques. La télévision répand dans le monde entier les images de ces contacts stupéfiants. Les fidèles ne comprennent plus.
Source complémentaire :
Image
Image
http://meilleurforum-net.meilleurforum.net
Le forum d'Étude, sans contingent, sans censure, respect total !

Karlo

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6024
Enregistré le: 18 Aoû 2009, 05:15

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 27 Oct 2016, 05:26

Quand vous décidez arbitrairement d'affirmer que telle chose est "la vérité" c'est sûr qu'aucune découverte, aucun argument rationnel ne peut vous toucher.

C'est le propre de la croyance aveugle...


Une véritable agression contre l'intelligence humaine.

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11452
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Titre du message: Re: Il y a 25 ans, le 2 avril 1991, Mgr Lefebvre+

Message Ecrit le 27 Oct 2016, 06:59

Cela ne sert à rien de discuter avec un internaute qui ne sait où il est, et confond tout à son seul jugement.

Vous êtes ici dans le sous-forum catholique et en étant responsable ma vie durant, je me dois ici en modérateur, vous en présenter toutes les faces de l'Enseignement catholique.

Il y a donc des sujets sur :
- l'œcuménisme,
- le modernisme,
- le sédévacantisme,
- la tradition,
- la théologie dogmatique,
- les schismatiques,
- les lefebvristes,
- les traditionnalistes,
- la Vieille catholique non romaine,
- l'Église de Pierre non romaine,
- l'Histoire de l'Église,
- le jansénisme,
- l'humour catholique,
- la Presse catholique,
- etc.

Croire à chaque sujet, que je suis cela, un jour lefebvriste (non, absolument pas !), un jour sédévacantiste, un jour œcuménique, un jour TJ, un jour moderniste, un jour plongé dans le rire, est irresponsable & loufoque.
Image

Voulez-vous me connaître ? C'est très simple, je recherche la vérité en respectant toute foi, surtout celle de mes ennemis. Mon épouse est bouddhiste de tradition, & jamais je ne l'ai invité à se faire baptiser, mais à respecter ses parents et honorer la mémoire des défunts, à respecter la tradition transmise dans sa famille. Et quand je vais en son pays bouddhiste d'État, je vais de suite dans un temple bouddhiste par respect. Puis je fais les offrandes aux défunts en demandant pardon pour mon immense ignorance.
Est-ce qu'un lefebvriste ferait cela ? JAMAIS !

J'ai fait un ramadan avec des amis Maghrébins, pour soutenir leur foi en France, persécutés ! Est-ce qu'un lefebriste ferait ça ? JAMAIS ! Un sédévacantiste ? JAMAIS ! Ces amis m'ont pris pour leur frère et je fais partie de leur famille. Pourtant, je suis catholique de tradition.

Je vous ai même fait la démonstration d'un petit exorcisme tel qu'il se fait encore, et on a cru que c'est encore ma conviction, alors que c'est de l'ENSEIGNEMENT ici secret et élitiste. Je vous donne tout.

Lisez ma signature : est-ce celle d'un intégriste catholique ? IMPOSSIBLE. Il y a la Bible notamment des témoins de Jéhovah dans l'édition verte de 1974. Une "secte" pour bien trop de chrétiens encore de tous bords.

J'ai créé le sous-forum Bouddhisme, le sous-forum chiite, je continue de protester que l'Administrateur ait séparé le Bouddhisme ici de l'Hindouisme, et de l'avoir honteusement placé dans l'Athéisme. Est-ce une préoccupation d'un catholique banal ? Certainement pas !

J'ai apporté les livres Sacrés de l'humanité, le Popol Vuh, le Mahabaratha, les Entretiens de 孔子学院 (Confucius), le taoïsme originel chinois, en chinois traditionnel qui ne se lit plus tant il est complexe. J'ai offert les plus anciens korans à étudier, combiens d'amis chercheurs & chercheuses sont venues ici à ma demande. Toutes & tous sont repartis, insultés, par des propos ignares et inutilement méchants. Quel malheur pour ce forum de tant de gaspillage.

Qui me demande protection, l'obtient, au risque que je sois mis à l'écart.

Et vous osez encore m'accuser de je ne sais trop quoi, comme si j'étais responsable de tout ?
Alors que je ne suis rien, ne mérite rien, ne vaut rien, & au rien il ne revient rien.
Je ne suis ici qu'un humble serviteur acquis à la profonde liberté de chacun, dans le respect des lois et de la dignité de son prochain. Je présente les ENSEIGNEMENTS tels quels, c'est d'une immense richesse.
Allez en paix, et priez pour moi car ma santé ne m'offre que peu d'espérance de vie désormais.
Marmhonie.
Image
http://meilleurforum-net.meilleurforum.net
Le forum d'Étude, sans contingent, sans censure, respect total !


Retourner vers Catholique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités