[étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Différents enseignements chrétiens


Religion du Christianisme
Le christianisme est une religion monothéiste et abrahamique, issue d'apôtres célébrant la vie et les enseignements de Jésus. Les chrétiens croient que Jésus de Nazareth est le Messie que prophétisait l'Ancien Testament, et, hormis quelques minorités, Fils de Dieu, ou Dieu incarner, néanmoins Prophete.
Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 24 Juil 2007, 10:29

Evangile selon Jean

Assemblée du sanhédrin

Evangile selon Jean, chapitre 11
47-Alors les principaux sacrificateurs et les pharisiens assemblèrent le sanhédrin, et dirent : Que ferons-nous ? Car cet homme fait beaucoup de miracles. 48-Si nous le laissons faire, tous croiront en lui, et les Romains viendront détruire et notre ville et notre nation. 49-L'un d'eux, Caïphe, qui était souverain sacrificateur cette année-là, leur dit : Vous n'y entendez rien ; 50-vous ne réfléchissez pas qu'il est dans votre intérêt qu'un seul homme meure pour le peuple, et que la nation entière ne périsse pas. 51-Or, il ne dit pas cela de lui-même ; mais étant souverain sacrificateur cette année-là, il prophétisa que Jésus devait mourir pour la nation. 52-Et ce n'était pas pour la nation seulement ; c'était aussi afin de réunir en un seul corps les enfants de Dieu dispersés. 53-Dès ce jour, ils résolurent de le faire mourir. 54-C'est pourquoi Jésus ne se montra plus ouvertement parmi les Juifs ; mais il se retira dans la contrée voisine du désert, dans une ville appelée Éphraïm ; et là il demeurait avec ses disciples. 55-La Pâque des Juifs était proche. Et beaucoup de gens du pays montèrent à Jérusalem avant la Pâque, pour se purifier. 56-Ils cherchaient Jésus, et ils se disaient les uns aux autres dans le temple : Que vous en semble ? Ne viendra-t-il pas à la fête ? 57-Or, les principaux sacrificateurs et les pharisiens avaient donné l'ordre que, si quelqu'un savait où il était, il le déclarât, afin qu'on se saisît de lui.

Dieu a répondu à son Fils non seulement en ressuscitant Lazare, mais également en amenant plusieurs témoins de cette scène merveilleuse à croire en lui (verset 42). Mais ce miracle, le plus grand de ceux que rapporte cet évangile, et le dernier avec sa propre résurrection, est aussi celui qui décide de sa mort puisque "depuis ce jour-là" ont lieu les ténébreuses consultations qui aboutiront au crime suprême (verset 53). Les Juifs répondent ainsi à la question que le Seigneur avait posé (ch.10-v.32). - Les sacrificateurs font semblant de craindre qu'en suivant Jésus le peuple n'attire l'attention des Romains ainsi que leurs représailles. Mais c'est au contraire le rejet du Seigneur qui sera, quarante ans plus tard, la cause de la destruction de leur lieu de culte (Jérusalem) et de leur nation par les Romains (verset 48). Dieu permet que la prophétie de Caïphe dépasse infiniment les pensées de cet homme cynique et méchant. Jésus laissera sa vie pour la nation (car Israël sera restauré plus tard), mais aussi pour rassembler en un les enfants de Dieu dispersés (verset 52). Satan ravit et disperse (ch.10-v.12) tandis que, par son oeuvre, Jésus rassemble dès ici-bas ceux qui font partie de la famille de Dieu.

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 24 Juil 2007, 10:57

Evangile selon Jean

Parfum répandu sur les pieds de Jésus

Evangile selon Jean, chapitre 12
1-Six jours avant la Pâque, Jésus arriva à Béthanie, où était Lazare, qu'il avait ressuscité des morts. 2-Là, on lui fit un souper ; Marthe servait, et Lazare était un de ceux qui se trouvaient à table avec lui. 3-Marie, ayant pris une livre d'un parfum de nard pur de grand prix, oignit les pieds de Jésus, et elle lui essuya les pieds avec ses cheveux ; et la maison fut remplie de l'odeur du parfum. 4-Un de ses disciples, Judas Iscariot, fils de Simon, celui qui devait le livrer, dit : 5-Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum trois cent deniers, pour les donner aux pauvres ? 6-Il disait cela, non qu'il se mît en peine des pauvres, mais parce qu'il était voleur, et que, tenant la bourse, il prenait ce qu'on y mettait. 7-Mais Jésus dit : Laisse-la garder ce parfum pour le jour de ma sépulture. 8-Vous avez toujours les pauvres avec vous, mais vous ne m'avez pas toujours. 9-Une grande multitude de Juifs apprirent que Jésus était à Béthanie ; et ils y vinrent, non pas seulement à cause de lui, mais aussi pour voir Lazare, qu'il avait ressuscité des morts. 10-Les principaux sacrificateurs délibérèrent de faire mourir aussi Lazare, 11-parce que beaucoup de Juifs se retiraient d'eux à cause de lui, et croyaient en Jésus. 12-Le lendemain, une foule nombreuse de gens venus à la fête ayant entendu dire que Jésus se rendait à Jérusalem, 13-prirent des branches de palmiers, et allèrent au-devant de lui, en criant : Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur, le roi d'Israël ! 14-Jésus trouva un ânon, et s'assit dessus, selon ce qui est écrit : 15-Ne crains point, fille de Sion ; Voici, ton roi vient, Assis sur le petit d'une ânesse. 16-Ses disciples ne comprirent pas d'abord ces choses ; mais, lorsque Jésus eut été glorifié, ils se souvinrent qu'elles étaient écrites de lui, et qu'il les avaient été accomplies à son égard. 17-Tous ceux qui étaient avec Jésus, quand il appela Lazare du sépulcre et le ressuscita des morts, lui rendaient témoignage ; 18-et la foule vint au-devant de lui, parce qu'elle avait appris qu'il avait fait ce miracle. 19-Les pharisiens se dirent donc les uns aux autres : Vous voyez que vous ne gagnez rien ; voici, le monde est allé après lui.

Dans ce touchant tableau de trois versets (1 à 3) sont figurés les différents aspects du culte : Présence du Seigneur, communion, saint service, louange. Il ne s'agit pas d'une fête en l'honneur de Lazare, Jésus est le centre de cette réunion "Là, on lui fit un souper". Et le seul titre donné à Lazare pour être à table avec lui est celui d'un mort qui a reçu une vie nouvelle (ce qui est le cas de tous les rachetés). Cet homme ne dit rien, ni ne fait rien qui soit rapporté, il est là simplement, sa présence suffisant à raconter ce que le Seigneur a fait pour lui. Marthe sert et son activité est ici parfaitement à sa place (en contraste avec Luc 10:40). Marie enfin, répand le parfum qui est "de grand prix" aussi pour le coeur du Sauveur et qui remplit la maison, image de l'adoration qu'expriment en commun les rachetés reconnaissants. L'incrédule n'a que mépris pour un tel culte et, au fond, c'est parce qu'il honore un autre dieu : l'argent (verset 6). - Le verset 10 nous montre Lazare associé au Seigneur dans la haine des hommes. - Puis nous assistons à l'entrée solennelle du roi d'Israël dans la ville de Jérusalem, précédé par la réputation toute passagère qui lui a faite son grand miracle.

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 25 Juil 2007, 06:07

Evangile selon Jean

Jésus parle de sa mort prochaine

Evangile selon Jean, chapitre 12
20-Quelques Grecs, du nombre de ceux qui étaient montés pour adorer pendant la fête, 21-s'adressèrent à Philippe, de Bethsaïda en Galilée, et lui dirent avec instance : Seigneur, nous voudrions voir Jésus. 22-Philippe alla le dire à André, puis André et Philippe le dirent à Jésus. 23-Jésus leur répondit : L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié. 24-En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul ; mais, s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. 25-Celui qui aime sa vie la perdra, et celui qui hait sa vie dans ce monde la conservera pour la vie éternelle. 26-Si quelqu'un me sert, qu'il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, le Père l'honorera. 27-Maintenant mon âme est troublée. Et que dirais-je ?... Père, délivre-moi de cette heure ?... Mais c'est pour cela que je suis venu jusqu'à cette heure. 28-Père, glorifie ton nom ! Et une voix vint du ciel : Je l'ai glorifié, et je le glorifierai encore. 29-La foule qui était là, et qui avait entendu, disait que c'était un tonnerre. D'autres disaient : Un ange lui a parlé. 30-Jésus dit : Ce n'est pas à cause de moi que cette voix s'est fait entendre ; c'est à cause de vous. 31-Maintenant a lieu le jugement de ce monde ; maintenant le prince de ce monde sera jeté dehors. 32-Et moi, quand j'aurai été élevé de la terre, j'attirerai tous les hommes à moi. 33-En parlant ainsi, il indiquait de quelle mort il devait mourir. 34-La foule lui répondit : Nous avons appris par la loi que le Christ demeure éternellement ; comment donc dis-tu : Il faut que le Fils de l'homme soit élevé ? Qui est ce Fils de l'homme ? 35-Jésus leur dit : La lumière est encore pour un peu de temps au milieu de vous. Marchez, pendant que vous avez la lumière, afin que les ténèbres ne vous surprennent point : celui qui marche dans les ténèbres ne sait où il va. 36-Pendant que vous avez la lumière, croyez en la lumière, afin que vous soyez des enfants de lumière. Jésus dit ces choses, puis il s'en alla, et se cacha loin d'eux.

On a retrouvé dans d'anciens tombeaux egyptiens du blé vieux de milliers d'années, qui était encore capable de germer. Cependant, quel que soit le temps écoulé, et même conservé dans le plus précieux des vases, ce grain ne pouvait s'y multiplier. Pour que des épis jaillissent, chargés d'autres grains semblables à la semence, il fallait que ce grain soit placé dans la terre, qu'il soit sacrifié. C'est la figure que Jésus emploie pour parler de sa mort. Le désir de le voir, exprimé par les Grecs, a porté ses pensées sur les merveilleuses conséquences de sa croix. La bénédiction des nations sous la domination universelle du Fils de l'Homme, beaucoup de fruit (verset 24), le jugement de Satan (verset 31), tous les hommes attirés à lui-même (verset 32). Mais ce que cette heure comporte de souffrances pour lui passe aussi devant son âme sainte. Et il se tourne vers Dieu qui lui répond du ciel par la promesse de la résurrection (verset 28). - Pour le peuple juif, c'était le crépuscule. La lumière allait disparaître à l'horizon : Jésus allait les quitter (verset 35). "Rendez gloire à l'Éternel, votre Dieu, Avant qu'il fasse venir les ténèbres, Avant que vos pieds heurtent contre les montagnes de la nuit ; Vous attendrez la lumière, Et il la changera en ombre de la mort, Il la réduira en obscurité profonde" (Jérémie 13:16). Le jour actuel de la grâce s'achève lui aussi. Le moment vient où il ne sera plus possible de croire (verset 40). ll y a eu pour Jésus un solennel "maintenant" (versets 27, 31). Pour nous maintenant est le temps de croire en Lui.

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 26 Juil 2007, 16:01

Evangile selon Jean

Incrédulité des Juifs

Evangile selon Jean, chapitre 12
37-Malgré tant de miracles qu'il avait faits en leur présence, ils ne croyaient pas en lui, 38-afin que s'accomplît la parole qu'Ésaïe, le prophète, a prononcée : Seigneur, Qui a cru à notre prédication ? Et à qui le bras du Seigneur a-t-il été révélé ? 39-Aussi ne pouvaient-ils croire, parce qu'Ésaïe a dit encore : 40-Il a aveuglé leurs yeux ; et il a endurci leur coeur, De peur qu'ils ne voient des yeux, Qu'ils ne comprennent du coeur, Qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse. 41-Ésaïe dit ces choses, lorsqu'il vit sa gloire, et qu'il parla de lui. 42-Cependant, même parmi les chefs, plusieurs crurent en lui ; mais, à cause des pharisiens, ils n'en faisaient pas l'aveu, dans la crainte d'être exclus de la synagogue. 43-Car ils aimèrent la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu. 44-Or, Jésus s'était écrié : Celui qui croit en moi croit, non pas en moi, mais en celui qui m'a envoyé ; 45-et celui qui me voit voit celui qui m'a envoyé. 46-Je suis venu comme une lumière dans le monde, afin que quiconque croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres. 47-Si quelqu'un entend mes paroles et ne les garde point, ce n'est pas moi qui le juge ; car je suis venu non pour juger le monde, mais pour sauver le monde. 48-Celui qui me rejette et qui ne reçoit pas mes paroles a son juge ; la parole que j'ai annoncée, c'est elle qui le jugera au dernier jour. 49-Car je n'ai point parlé de moi-même ; mais le Père, qui m'a envoyé, m'a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer. 50-Et je sais que son commandement est la vie éternelle. C'est pourquoi les choses que je dis, je les dis comme le Père me les a dites.

Ce chapitre 12 termine une grande division de l'Evangile. A partir du chapitre 13 en effet, le Seigneur s'adressera exclusivement à ses disciples. Et nous avons ici ses dernières paroles au peuple. Dorénavant celui-ci sera endurci en tant que nation, conformément à la prophétie d'Esaïe. Le verset 11 du chapitre 1 s'est vérifié : Il vint chez soi (en Israël) et les siens ne l'ont pas reçu). Mais le verset suivant s'est lui aussi confirmé. Quelques uns l'ont reçu et ont acquis le droit d'être enfants de Dieu. Même d'entre les chefs religieux plusieurs ont cru en lui sans oser toutefois rendre témoignage de leur foi. Et la raison nous en est donnée : "Ils ont aimé la gloire des hommes plus que la gloire de Dieu". Nous manquons tellement de courage pour confesser notre foi, demandons-nous si ce n'est pas pour le même motif. - Une dernière fois, Jésus affirme publiquement et solennellement le caractère divin de son ministère. Il est l'Envoyé de Dieu (versets 44, 49). Pas une de ses paroles qui ne soit l'expression absolue de la pensée divine. Méditons ce merveilleux exemple et, à notre tour, apprenons de lui à la fois ce que nous devons dire, et comment nous avons à parler (verset 49).

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 26 Juil 2007, 16:26

Evangile selon Jean

Célébration de la Pâque

Evangile selon Jean, chapitre 13
1-Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux. 2-Pendant le souper, lorsque le diable avait déjà inspiré au coeur de Judas Iscariot, fils de Simon, le dessein de le livrer, 3-Jésus, qui savait que le Père avait remis toutes choses entre ses mains, qu'il était venu de Dieu, et qu'il s'en allait à Dieu, 4-se leva de table, ôta ses vêtements, et prit un linge, dont il se ceignit. 5-Ensuite il versa de l'eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. 6-Il vint donc à Simon Pierre ; et Pierre lui dit : Toi, Seigneur, tu me laves les pieds ! 7-Jésus lui répondit : Ce que je fais, tu ne le comprends pas maintenant, mais tu le comprendras bientôt. 8-Pierre lui dit : Non, jamais tu ne me laveras les pieds. Jésus lui répondit : Si je ne te lave, tu n'auras point de part avec moi. 9-Simon Pierre lui dit : Seigneur, non seulement les pieds, mais encore les mains et la tête. 10-Jésus lui dit : Celui qui est lavé n'a besoin que de se laver les pieds pour être entièrement pur ; et vous êtes purs, mais non pas tous. 11-Car il connaissait celui qui le livrait ; c'est pourquoi il dit : Vous n'êtes pas tous purs. 12-Après qu'il leur eut lavé les pieds, et qu'il eut pris ses vêtements, il se remit à table, et leur dit : Comprenez-vous ce que je vous ai fait ? 13-Vous m'appelez Maître et Seigneur ; et vous dites bien, car je le suis. 14-Si donc je vous ai lavé les pieds, moi, le Seigneur et le Maître, vous devez aussi vous laver les pieds les uns aux autres ; 15-car je vous ai donné un exemple, afin que vous fassiez comme je vous ai fait. 16-En vérité, en vérité, je vous le dis, le serviteur n'est pas plus grand que son seigneur, ni l'apôtre plus grand que celui qui l'a envoyé. 17-Si vous savez ces choses, vous êtes heureux, pourvu que vous les pratiquiez. 18-Ce n'est pas de vous tous que je parle ; je connais ceux que j'ai choisis. Mais il faut que l'Écriture s'accomplisse : Celui qui mange avec moi le pain A levé son talon contre moi. 19-Dès à présent je vous le dis, avant que la chose arrive, afin que, lorsqu'elle arrivera, vous croyiez à ce que je suis. 20-En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui reçoit celui que j'aurai envoyé me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé.

Pour le coeur du Seigneur, sa mort c'était d'abord "passer de ce monde au Père" (verset 1). Mais il laissait ceux qu'il aimait dans ce monde rempli de péché. Et, de même qu'un voyageur marchant par les chemins a les pieds couverts de poussière, les croyants, bien qu'ayant "tout le corps lavé" par le sang de la croix (verset 10) sont, par leurs contacts incessants avec le mal, exposés à la souillure, en pensées, en paroles et en actes. Mais le Seigneur fidèle y a pourvu, car il veille à la sainteté pratique des siens. Grand souverain sacrificateur, il lave leurs pieds, autrement dit il les purifie en les amenant à se juger continuellement à la lumière de la Parole (l'eau) qu'il applique à leurs consciences. (Hébreux 10:22) Approchons-nous avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure. Eh bien ! Ce service d'amour, nous avons aussi à l'exercer les uns vis-à-vis des autres. Dans l'humilité, en nous mettant à leurs pieds, nous avons à montrer à nos frères par la Parole en quoi ils ont manqué, ou quels sont les dangers auxquels ils s'exposent. (Galates 6:1) Frères, si un homme vient à être surpris en quelque faute, vous qui êtes spirituels, redressez-le avec un esprit de douceur. Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté. Le Seigneur ne dit pas : "Vous êtes bienheureux si vous savez ces choses", mais : "Vous êtes bienheureux si vous les faites" (verset 17).

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 29 Juil 2007, 12:56

Evangile selon Jean

La trahison de Judas dévoilée

Evangile selon Jean, chapitre 13
21-Ayant ainsi parlé, Jésus fut troublé en son esprit, et il dit expressément : En vérité, en vérité, je vous le dis, l'un de vous me livrera. 22-Les disciples se regardaient les uns les autres, ne sachant de qui il parlait. 23-Un des disciples, celui que Jésus aimait, était couché sur le sein de Jésus. 24-Simon Pierre lui fit signe de demander qui était celui dont parlait Jésus. 25-Et ce disciple, s'étant penché sur la poitrine de Jésus, lui dit : Seigneur, qui est-ce ? 26-Jésus répondit : C'est celui à qui je donnerai le morceau trempé. Et, ayant trempé le morceau, il le donna à Judas, fils de Simon, l'Iscariot. 27-Dès que le morceau fut donné, Satan entra dans Judas. Jésus lui dit : Ce que tu fais, fais-le promptement. 28-Mais aucun de ceux qui étaient à table ne comprit pourquoi il lui disait cela ; 29-car quelques-uns pensaient que, comme Judas avait la bourse, Jésus voulait lui dire : Achète ce dont nous avons besoin pour la fête, ou qu'il lui commandait de donner quelque chose aux pauvres. 30-Judas, ayant pris le morceau, se hâta de sortir. Il était nuit. 31-Lorsque Judas fut sorti, Jésus dit : Maintenant, le Fils de l'homme a été glorifié, et Dieu a été glorifié en lui. 32-Si Dieu a été glorifié en lui, Dieu aussi le glorifiera en lui-même, et il le glorifiera bientôt. 33-Mes petits enfants, je suis pour peu de temps encore avec vous. Vous me chercherez ; et, comme j'ai dit aux Juifs : Vous ne pouvez venir où je vais, je vous le dis aussi maintenant. 34-Je vous donne un commandement nouveau : Aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. 35-A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres. 36-Simon Pierre lui dit : Seigneur, où vas-tu ? Jésus répondit : Tu ne peux pas maintenant me suivre où je vais, mais tu me suivras plus tard. 37-Seigneur, lui dit Pierre, pourquoi ne puis-je pas te suivre maintenant ? Je donnerai ma vie pour toi. 38-Jésus répondit : Tu donneras ta vie pour moi ! En vérité, en vérité, je te le dis, le coq ne chantera pas que tu ne m'aies renié trois fois.

"Le disciple que Jésus aimait", est le nom que prend Jean dans son évangile. Il connaissait l'amour du Seigneur pour les siens (verset 1), mais il se savait aussi un objet personnel de cet amour. Il en jouissait près du coeur de Jésus, place précieuse des plus intimes communications. Mais c'est un terrible secret que le Seigneur révèle à présent. Il dénonce le traître Judas que lui-même connaissait depuis le commencement (ch.6-v.64). Satan entre alors dans cet homme qui était prêt à le recevoir et qui s'en va dans la nuit consommer son affreux fortait. De nouveau le Seigneur parle de sa croix où sa gloire brillera dans la honte (verset 31), et de sa résurrection par laquelle Dieu glorifiera celui qui l'a parfaitement glorifié (verset 32). Mais comment pourront être dorénavant reconnus ses disciples, puisqu'il ne sera plus au milieu d'eux ? A un certain signe : leur amour les uns pour les autres (verset 35). Est-ce vraiment ce qui nous caractérise ? Question bien propre à sonder notre coeur - En contraste avec Jean occupé des affections de Jésus pour lui, Pierre fait valoir son propre dévouement, hélas sans prendre garde à l'avertissement du Seigneur.

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 29 Juil 2007, 15:46

Evangile selon Jean

Jésus nous prépare une place

Evangile selon Jean, chapitre 14
1-Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi. 2-Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place. 3-Et, lorsque je m'en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi. 4-Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin. 5-Thomas lui dit : Seigneur, nous ne savons où tu vas ; comment pouvons-nous en savoir le chemin ? 6-Jésus lui dit : Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. 7-Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu. 8-Philippe lui dit : Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. 9-Jésus lui dit : Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe ! Celui qui m'a vu a vu le Père ; comment dis-tu : Montre-nous le Père ? 10-Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les oeuvres. 11-Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces oeuvres. 12-En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père ; 13-et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. 14-Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.

Au chapitre 13 nous avons vu comment le Seigneur préparait les siens à avoir dès ici-bas une part avec lui (verset 8). Il s'en va maintenant préparer leur place dans la maison de son Père. Et il faut pour cela qu'il les devance, un peu comme un maître de maison prend ses dispositions pour arriver chez lui avant ses invités. La Bible nous donne peu de détails sur le ciel. Mais ce qui en fait un séjour de bonheur, c'est la présence du Seigneur. Et lui-même déclare pour sa propre joie la présence des siens avec lui. - Jésus est le seul chemin pour aller au Père. Il est la vérité. Il est la vie. Il n'avait cessé de révéler le Père en paroles et en oeuvres, aussi quelle peine lui cause l'ignorance de ses disciples. Mais ne pourrait-il pas nous dire aussi quelque fois : Depuis si longtemps que tu entends parler de moi, que tu lis ma Parole, comment ne me connais-tu pas mieux ? - "Quoi que vous demandiez en mon nom, je le ferai", promet le Seigneur (verset 13). "En mon nom" n'est pas une simple formule, mais implique qu'il peut être d'accord avec notre demande. Notre prière devient alors celle de Jésus et il y répondra nécessairement. Non pas seulement parce qu'il nous aime, mais en premier lieu parce que la gloire du Père est en question. Peut-il y avoir un plus excellent motif ?
Modifié en dernier par Elimélec le 30 Aoû 2007, 04:39, modifié 1 fois.

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 30 Juil 2007, 18:16

Evangile selon Jean

Le Consolateur

Evangile selon Jean, chapitre 14
15-Si vous m'aimez, gardez mes commandements. 16-Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, 17-l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. 18-Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. 19-Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus ; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi. 20-En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous. 21-Celui qui a mes commandements et qui les garde, c'est celui qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père, je l'aimerai, et je me ferai connaître à lui. 22-Jude, non pas l'Iscariot, lui dit : Seigneur, d'où vient que tu te feras connaître à nous, et non au monde ? 23-Jésus lui répondit : Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole, et mon Père l'aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui. 24-Celui qui ne m'aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n'est pas de moi, mais du Père qui m'a envoyé. 25-Je vous ai dit ces choses pendant que je demeure avec vous. 26-Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. 27-Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre coeur ne se trouble point, et ne s'alarme point. 28-Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m'en vais, et je reviens vers vous. Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais au Père ; car le Père est plus grand que moi. 29-Et maintenant je vous ai dit ces choses avant qu'elles arrivent, afin que, lorsqu'elles arriveront, vous croyiez. 30-Je ne parlerai plus guère avec vous ; car le prince du monde vient. Il n'a rien en moi ; 31-mais afin que le monde sache que j'aime le Père, et que j'agis selon l'ordre que le Père m'a donné, levez-vous, partons d'ici.

Jésus est sur le point de quitter ses chers disciples, mais il ne les laissera pas orphelins. Il va leur envoyer une Personne divine pour les consoler, les soutenir, leur venir en aide (verset 16). C'est le SAINT ESPRIT qui sera non seulement avec les croyants, mais en eux pour les instruire (verset 26). Le Seigneur l'appelle :"un autre consolateur", parce que lui-même demeure le consolateur céleste, l'avocat auprès du Père. (1 Jean 2:1) Et si quelqu'un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ le juste. - Jésus fait encore aux siens trois autres promesses : la vie nouvelle, découlant de la sienne (verset 19), une place particulière dans l'amour du Fils - et du Père - pour quiconque lui prouve son affection en gardant ses commandements (versets 21, 23). Et puis la paix, sa propre paix (verset 27). Combien c'est vrai qu'il ne donne pas "comme le monde donne !" Ce dernier offre peu et prend beaucoup, il distrait et étourdit la conscience, agissant comme un remède tranquillisant qui trompe un moment les inquiétudes et les tourments de l'âme, mais ce n'est qu'une illusion de paix. Celle que Jésus donne satisfait entièrement le coeur, et elle est éternelle. - Enfin le Seigneur fait comprendre à ses disciples que le vrai amour pour lui ne devait pas chercher égoïstement à le retenir ici-bas mais se réjouir de son bonheur à lui (verset 28).

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 06 Aoû 2007, 17:32

Evangile selon Jean

Le Cep et le Vigneron

Evangile selon Jean, chapitre 15
1-Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. 2-Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche ; et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit. 3-Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. 4-Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. 5-Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. 6-Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. 7-Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. 8-Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez mes disciples. 9-Comme le Père m'a aimé, je vous ai aussi aimés. Demeurez dans mon amour. 10-Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour. 11-Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. 12-C'est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. 13-Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. 14-Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande. 15-Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous ai appelés amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j'ai appris de mon Père.

Israël était une vigne stériel malgré tous les soins du divin Cultivateur (Psaume 80:8) Tu avais arraché de l'Égypte une vigne ; Tu as chassé des nations, et tu l'as plantée. En contraste, Jésus se présente comme le vrai Cep, portant du fruit par le moyen des disciples. Mais, de même que sur un pied de vigne tous les sarments sont loin d'être également chargés, le Seigneur fait une différence entre ceux qui disent le connaître, suivant qu'ils portent :"pas de fruit, .. du fruit, ..plus de fruit" (verset 2), et "beaucoup de fruit" (verset 5). Pour faire partie de ces derniers, deux conditions sont nécessaires : Demeurer en lui, de même qu'une branche reste attachée au tronc nourricier - et lui en nous, comme cette même branche se laisser traverser et imprégner par la sève qui est sa vie. D'autre part n'oublions jamais que si le Père nous "nettoie" en nous dépouillant d'une manière parfois douloureuse, c'est afin que nous portions plus de fruit (verset 2). - Mais que d'autres conséquences précieuses découlent d'une telle communion ! La connaissance de la volonté de Dieu et par suite l'exaucement de nos prières, puisque nous ne voulons plus autre chose que ce que Lui-même désire (verset 7) ; la joie (verset 11), enfin l'approbation inestimable de celui qui consent à nous appeler ses amis (verset 14).

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 08 Aoû 2007, 09:42

Evangile selon Jean

"Portez du fruit"

Evangile selon Jean, chapitre 15
16-Ce n'est pas vous qui m'avez choisi ; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. 17-Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres. 18-Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous. 19-Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n'êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait. 20-Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre. 21-Mais ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom, parce qu'ils ne connaissent pas celui qui m'a envoyé. 22-Si je n'étais pas venu et que je ne leur eusses point parlé, ils n'auraient pas de péché ; mais maintenant ils n'ont aucune excuse de leur péché. 23-Celui qui me hait, hait aussi mon Père. 24-Si je n'avais pas fait parmi eux des oeuvres que nul autre n'a faites, ils n'auraient pas de péché ; mais maintenant ils les ont vues, et ils ont haï et moi et mon Père. 25-Mais cela est arrivé afin que s'accomplît la parole qui est écrite dans leur loi : Ils m'ont haï sans cause*. 26-Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l'Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi ; 27-et vous aussi, vous rendrez témoignage, parce que vous êtes avec moi dès le commencement.

Si nos prières ont pour objet du fruit pour Dieu, elles seront toujours exaucées (verset 16). Or en quoi ce fruit consiste-t-il ? Essentiellement dans l'amour des rachetés les uns pour les autres et dans ses multiples manifestations. "Je vous commande ces choses..", dit le Seigneur, comme pour suggérer tous les services qui découlent de l'amour. C'est la troisième fois qu'il formule ce "commandement nouveau", tant il y attache d'importance (verset 17). Quand l'affection manque entre les membres d'une famille, n'est-ce pas une chose triste et anormale ? A plus forte raison dans la famille de Dieu. Par contre la haine du monde envers les croyants est tout à fait naturelle et nous devons nous y attendre - à moins que le monde ne trouve quelque chose de lui à aimer en nous, mais c'est alors un bien mauvais signe. - "L'esclave n'est pas plus grand que son maître" (verset 20), répète ici le Seigneur. Au chapitre 13:16 c'était en rapport avec le service, ici il s'agit de souffrances. - Ainsi le nom de Jésus est à la fois un motif pour le monde de nous manifester sa haine (verset 21) et pour le Père de répondre à nos prières (fin verset 16).

*(Psaume 35:19) Que ceux qui sont à tort mes ennemis ne se réjouissent pas à mon sujet, Que ceux qui me haïssent sans cause ne m'insultent pas du regard !

*(Psaume 69:4) Ils sont plus nombreux que les cheveux de ma tête, Ceux qui me haïssent sans cause.
Modifié en dernier par Elimélec le 30 Aoû 2007, 04:48, modifié 1 fois.

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 08 Aoû 2007, 10:05

Evangile selon Jean

L'Esprit Saint

Evangile selon Jean, chapitre 16
1-Je vous ai dit ces choses, afin qu'elles ne soient pas pour vous une occasion de chute. 2-Ils vous excluront des synagogues ; et même l'heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu. 3-Et ils agiront ainsi, parce qu'ils n'ont connu ni le Père ni moi. 4-Je vous ai dit ces choses, afin que, lorsque l'heure sera venue, vous vous souveniez que je vous les ai dites. Je ne vous en ai pas parlé dès le commencement, parce que j'étais avec vous. 5-Maintenant je m'en vais vers celui qui m'a envoyé, et aucun de vous ne me demande : Où vas-tu ? 6-Mais, parce que je vous ai dit ces choses, la tristesse a rempli votre coeur. 7-Cependant je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai. 8-Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement : 9-en ce qui concerne le péché, parce qu'ils ne croient pas en moi ; 10-la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus ; 11-le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé. 12-J'ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. 13-Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir. 14-Il me glorifiera, parce qu'il prendra de ce qui est à moi, et vous l'annoncera. 15-Tout ce que le Père a est à moi ; c'est pourquoi j'ai dit qu'il prend de ce qui est à moi, et qu'il vous l'annoncera. 16-Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus ; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez, parce que je vais au Père. 17-Là-dessus, quelques-uns de ses disciples dirent entre eux : Que signifie ce qu'il nous dit : Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus ; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez ? et : Parce que je vais au Père ? 18-Ils disaient donc : Que signifie ce qu'il dit : Encore un peu de temps ? Nous ne savons de quoi il parle.

Si ce n'était pas le Seigneur qui le déclare, nous aurions peine à considérer son départ comme "avantageux" pour les disciples. Il en est ainsi de tant de choses que nous ne comprenons pas et qui sur le moment nous affligent, alors qu'elles sont pour notre profit (verset 6, 7). L'Esprit Saint, envoyé du ciel par Jésus allait conduire les croyants dans toute la vérité (verset 13). On a remarqué que le Seigneur confirme dans ces chapitres 14 à 16 l'inspiration de tous les livres du Nouveau Testament :

- Les Evangiles : "Il vous rappelera tout ce que je vous ai dit" (ch.14-v.26)
- Les Actes des Apôtres : "Il rendra témoignage de moi" (ch.15-v.26,27).
- Les Epitres : "Il vous enseignera toutes choses" (ch.14-v.26)
- L'Apocalypse : "Il vous annoncera les choses à venir" (verset 13).

Mais la présence du Saint-Esprit ici-bas comporte aussi de graves conséquences pour le monde en le démontrant coupable du rejet de Christ (versets 8 à 11). - Par leurs questions (versets 17, 18), les disciples prouvent combien ils sont incapables à ce moment de supporter les enseignements de leur Maître (verset 12). Maintenant l'Esprit est là, qui glorifie Jésus en nous annonçant ce qui est à lui. Glorifions-le en recevant et en gardant cette révélation !

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 09 Aoû 2007, 12:23

Evangile selon Jean

Jésus annonce son départ

Evangile selon Jean, chapitre 16
19-Jésus, connut qu'ils voulaient l'interroger, leur dit : Vous vous questionnez les uns les autres sur ce que j'ai dit : Encore un peu de temps, et vous ne me verrez plus ; et puis encore un peu de temps, et vous me verrez. 20-En vérité, en vérité, je vous le dis, vous pleurerez et vous vous lamenterez, et le monde se réjouira : vous serez dans la tristesse, mais votre tristesse se changera en joie. 21-La femme, lorsqu'elle enfante, éprouve de la tristesse, parce que son heure est venue ; mais, lorsqu'elle a donné le jour à l'enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance, à cause de la joie qu'elle a de ce qu'un homme est né dans le monde. 22-Vous donc aussi, vous êtes maintenant dans la tristesse ; mais je vous reverrai, et votre coeur se réjouira, et nul ne vous ravira votre joie. 23-En ce jour-là, vous ne m'interrogerez plus sur rien. En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon nom. 24-Jusqu'à présent vous n'avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite. 25-Je vous ai dit ces choses en paraboles. L'heure vient où je ne vous parlerai plus en paraboles, mais où je vous parlerai ouvertement du Père. 26-En ce jour, vous demanderez en mon nom, et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous ; 27-car le Père lui-même vous aime, parce que vous m'avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu. 28-Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde ; maintenant je quitte le monde, et je vais au Père. 29-Ses disciples lui dirent : Voici, maintenant tu parles ouvertement, et tu n'emploies aucune parabole. 30-Maintenant nous savons que tu sais toutes choses, et que tu n'as pas besoin que personne t'interroge ; c'est pourquoi nous croyons que tu es sorti de Dieu. 31-Jésus leur répondit : Vous croyez maintenant. 32-Voici, l'heure vient, et elle est déjà venue, où vous serez dispersés chacun de son côté, et où vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, car le Père est avec moi. 33-Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde ; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde.

Les disciples vont connaître la tristesse de la séparation. Mais Jésus les console par avance en leur parlant de la joie qui les attend lorsqu'ils le reverront après sa résurrection. Que de motifs possède le croyant pour se réjouir : l'espérance du retour du Seigneur (verset 22), l'obéissance à ses commandements (ch.15-v.10,11), la dépendance et la réponse à nos prières (ch.16-v.24), les révélations du Seigneur dans sa parole (ch.17-v.13), la communion avec le Père et le Fils :"Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus Christ. Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite" (1 Jean 1:3-4), telles sont les inépuisables sources d'une joie accomplie. Pourquoi Jésus préfère-t-il ne pas dire aux siens qu'il fera des demandes au Père pour eux (verset 26), alors que tel sera justement l'objet de tout le chapitre suivant ? Parce que, bien loin de revendiquer pour lui-même les affections des disciples, sa grande pensée est de les mettre en relation directe avec le Père. Aussi les engage-t-il à ne pas se contenter de compter sur lui comme intercesseur auprès de Dieu, mais à faire l'expérience personnelle de l'amour du Père et du pouvoir de son Nom. "Prenez courage" conclut le Seigneur. Le monde, notre ennemi commun, est fort, mais moi je l'ai vaincu.

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 13 Aoû 2007, 16:03

Evangile selon Jean

La prière sacerdotale

Evangile selon Jean, chapitre 17
1-Après avoir ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel, et dit : Père, l'heure est venue ! Glorifie ton Fils, afin que ton Fils te glorifie, 2-selon que tu lui as donné pouvoir sur toute chair, afin qu'il accorde la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. 3-Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ. 4-Je t'ai glorifié sur la terre, j'ai achevé l'oeuvre que tu m'as donnée à faire. 5-Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût. 6-J'ai fait connaître ton nom aux hommes que tu m'as donnés du milieu du monde. Ils étaient à toi, et tu me les as donnés ; et ils ont gardé ta parole. 7-Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m'as donné vient de toi. 8-Car je leur ai donné les paroles que tu m'as données ; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m'as envoyé. 9-C'est pour eux que je prie. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m'as donnés, parce qu'ils sont à toi ; 10-et tout ce qui est à moi est à toi, et ce qui est à toi est à moi ; -et je suis glorifié en eux. 11-Je ne suis plus dans le monde, et ils sont dans le monde, et je vais à toi. Père saint, garde en ton nom ceux que tu m'as donnés, afin qu'ils soient un comme nous. 12-Lorsque j'étais avec eux dans le monde, je les gardais en ton nom. J'ai gardé ceux que tu m'as donnés, et aucun d'eux ne s'est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l'Écriture fût accomplie. 13-Et maintenant je vais à toi, et je dis ces choses dans le monde, afin qu'ils aient en eux ma joie parfaite.

Ayant fait à ses chers disciples ses dernières recommandations et ses adieux, Jésus se tourne vers son Père. Lui qui n'a jamais rien revendiqué pour lui-même demande maintenant la gloire. Car il y va de la gloire de Dieu, le "Père juste" (verset 25), d'honorer, en le glorifiant, le Fils obéissant. - Comme un messager fidèle, Jésus rend compte de sa mission accomplie ici-bas (verset 4). Un des côtés de cette oeuvre avait été de parler du Père aux siens (versets 6 et 26). Maintenant il parle des siens au Père pour les lui confier puisque lui-même va les quitter. Et ses arguments sont infiniments touchants : "Ils ont gardé ta Parole... Ils ont cru que toi tu m'as envoyé" dit-il d'abord, alors que nous savons combien était faible la foi des pauvres disciples (versets 6 à 8). - D'ailleurs "ils sont à toi..." (verset 9) continue le Seigneur, - comment les abandonnerais-tu ? - "Je suis glorifié en eux" ajoute-t-il encore, faisant appel à l'intérêt que le Père porte à la gloire du Fils. - Enfin, il souligne la situation difficile de ses rachetés qui sont dans un monde si dangereux et éprouvant pour la foi. Oui, c'est en parfait intercesseur que Jésus plaide la cause de ses disciples... et aujourd'hui la nôtre.
Modifié en dernier par Elimélec le 10 Sep 2007, 09:10, modifié 1 fois.

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 14 Aoû 2007, 06:42

//
Modifié en dernier par Elimélec le 10 Sep 2007, 09:11, modifié 1 fois.

Elimélec

Christianisme [Évangélique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1981
Enregistré le: 23 Mar 2006, 03:58
Localisation: dans les lieux célestes en Christ

Message Sujet: [étude] Evangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Titre du message: Re: Etude des évangiles (Matthieu, Marc, Luc, Jean)

Message Ecrit le 14 Aoû 2007, 11:56

Evangile selon Jean

Arrestation de Jésus

Evangile selon Jean, chapitre 18
1-Lorsqu'il eut dit ces choses, Jésus alla avec ses disciples de l'autre côté du torrent du Cédron, où se trouvait un jardin, dans lequel il entra, lui et ses disciples. 2-Judas, qui le livrait, connaissait ce lieu, parce que Jésus et ses disciples s'y étaient souvent réunis. 3-Judas donc, ayant pris la cohorte, et des huissiers qu'envoyèrent les principaux sacrificateurs et les pharisiens, vint là avec des lanternes, des flambeaux et des armes. 4-Jésus, sachant tout ce qui devait lui arriver, s'avança, et leur dit : Qui cherchez-vous ? 5-Ils lui répondirent : Jésus de Nazareth. Jésus leur dit : C'est moi. Et Judas, qui le livrait, était avec eux. 6-Lorsque Jésus leur eut dit : C'est moi, ils reculèrent et tombèrent par terre. 7-Il leur demanda de nouveau : Qui cherchez-vous ? Et ils dirent : Jésus de Nazareth. 8-Jésus répondit : Je vous ai dit que c'est moi. Si donc c'est moi que vous cherchez, laissez aller ceux-ci. 9-Il dit cela, afin que s'accomplît la parole qu'il avait dite : Je n'ai perdu aucun de ceux que tu m'as donnés. 10-Simon Pierre, qui avait une épée, la tira, frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui coupa l'oreille droite. Ce serviteur s'appelait Malchus. 11-Jésus dit à Pierre : Remets ton épée dans le fourreau. Ne boirai-je pas la coupe que le Père m'a donnée à boire ?

Après "la gloire que tu m'as donnée" (ch.17-v.22) vient "la coupe que le Père m'as donnée (verset 11). Dans une entière dépendance, Jésus reçoit l'une et l'autre de la main de son Père. Mais en accord avec le caractère de cet évangile, nous n'avons pas ici "l'angoisse du combat" (Luc 22:24). Dans la pensée du Fils obéissant, l'oeuvre est déjà achevée (ch.17-v.4). - Le misérable Judas sait où conduire la bande armée qui doit se saisir du Seigneur. Car c'est le lieu de bien des rencontres intimes et précieuses auxquelles lui-même avait participé. - Celui qu'on appelle avec mépris "Jésus le Nazaréen" n'est autre que le Fils de Dieu. Dans la pleine connaissance de ce qui allait arriver, il s'avance au-devant de cette troupe menaçante. Et il donne de sa puissance souveraine une preuve qui aurait permis de le reconnaître d'après les Ecritures, (Psaume 27:2) Quand des méchants s'avancent contre moi, pour dévorer ma chair, ce sont mes persécuteurs et mes ennemis qui chancellent et tombent. D'une seule parole il jette à terre ses ennemis. Mais quelle est la pensée de son coeur dans ce moment si terrible pour lui ? Encore et toujours ses chers disciples. "laissez aller ceux-ci", commande-t-il à ceux qui sont venus le prendre. Jusqu'au dernier instant, le bon Berger aura veillé sur ses brebis. Maintenant l'heure est arrivée où il va donner sa vie pour elles.


Retourner vers Religion du Christianisme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : agecanonix et 8 invités