Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Au fil des siècles issu de la Réforme et connue comme l'Adventiste, le Pentecôtisme, le Baptisme, ou différentes communautés.


Recherches22

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 398
Enregistré le: 03 Juin 2016, 18:19

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Ecrit le 08 Juin 2016, 03:31

Question de Ponce Pilate au Christ : Qu’est-ce que la vérité ? (Jean 18 : 38)

Bonjour à tous,

Une question de connaissance ne remettant pas en cause des dogmes…

Ma question n’est pas : qu’est-ce que la vérité ?
Mais : Qu’est-ce qu’a répondu Jésus à la question de Ponce Pilate « qu’est-ce que la vérité ? », et POURQUOI ?
J’aimerai connaître vos raisonnements, s’ils sont appuyés sur des passages précis de la bible ou des documents autres…encore mieux…
Merci,

Recherches22
« Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito». Albert Einstein

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62217
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 08 Juin 2016, 03:38

« QU’EST-CE que la vérité ? » Telle est la question que Ponce Pilate, gouverneur romain de Judée au Ier siècle, a posée à Jésus qui passait en jugement devant lui (Jean 18:38). Mais Pilate ne cherchait pas vraiment la vérité. Sa question révélait plutôt son scepticisme. Pour lui, la vérité, c’était ce qu’une personne a décidé de croire par suite de son éducation ou par choix personnel ; il n’existait aucun moyen véritable de savoir ce qu’est la vérité.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

Recherches22

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 398
Enregistré le: 03 Juin 2016, 18:19

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 08 Juin 2016, 07:19

Merci médico pour ta réponse qui me paraît tout à fait logique. En effet, il est écrit en Jean 18 : 38 Version Louis Second : « Après avoir dit cela, il sortit de nouveau… ». Donc, on peut effectivement, supposer que Ponce Pilate n’attendait pas de réponse, puisque son action de sortir semble avoir été immédiate.

Cependant, je me demande si Jésus n’aurai pas tout de même répondu à la question de Pilate, peut-être pas à ce moment-là d’accord ! Quoique ce raisonnement se base seulement sur une phrase « Après avoir dit cela, il sortit de nouveau… », à moins qu’il y ait d’autres éléments allant dans ce sens ? Les interprétations diverses étant basées sur des traductions des Ecritures, je me demande dans quelle mesure on peut s’y référer ? Bref, je me demande si l’on peut baser tous nos raisonnements sur des traductions de phrases ou de mots isolés? Mais bon, c’est une question qui n’a pas sa place ici (…).

Ma réflexion est la suivante :

1. Qui était Ponce Pilate ?

Gouverneur romain de la Judée, ayant été bercé dans la connaissance érudite de son époque. Il dit en effet à Jésus lors de cet entretien :

« Tes paroles sont celles d’un sage. Je ne sais pas si tu as lu Socrate ou Platon, mais ce que je sais, c’est qu’il y a dans tes discours une simplicité majestueuse qui t’élèves fort au-dessus de ces philosophes » (Source : Rapport de Ponce Pilate à l’empereur Tibère César).

Donc Ponce Pilate connaissait très certainement le mythe de la caverne de Platon entre autre, sur la condition de l’homme face à l’ignorance. Et ce qui ne fait aucun doute, était qu’il était très impressionné par la personne de Jésus car il écrivit lui-même dans ce même rapport :

« J’écrivis à Jésus lui demandant un entretien au prétoire et il vint. Tu sais que du sang espagnol mêlé de sang romain coule dans mes veines et que je suis incapable de toute crainte ou de toute émotion puérile. Lorsque le Nazaréen fit son apparition, je me promenais dans ma cour. Mes pieds semblèrent fixés au pavé de marbres comme par une main de fer ; je tremblais sur mes membres comme un accusé coupable, bien que le Nazaréen fût calme, calme comme l’innocence. Il s’approcha de moi, puis s’arrêta et, par un signe, il sembla me dire : « Me voici ». Je contemplai un moment avec admiration et respect cet extraordinaire type d’homme. Un type d’homme inconnu de nos nombreux peintres qui ont donné forme et figure à tous les dieux et héros ». (Source : Rapport de Ponce Pilate à l’empereur Tibère César).

Donc de par, son éducation Ponce Pilate n’allait évidemment pas poser cette question à Jésus, comme l’aurait fait un paysan analphabète ? Dans sa question, il y a forcement l’influence du scepticisme des philosophes de son époque. Que dirait aujourd’hui un chrétien à la question d’un non croyant ayant fait des études, qui lui réplique : qu’est-ce que la vérité ? N’importe quel athée qui cogite un peu sortira ce qu’a expliqué Absentéiste dans la rubrique Athéisme et Religion – la vérité, un truc super méga perché du style : cette table n’existe que parce que je crois qu’elle existe, mais peut-être qu’elle n’existe pas en réalité, parce que la réalité… blablabla… ;) et alors ? Est-ce un prétexte pour stigmatiser la personne en pensant que son cœur n’est pas disposé à vouloir savoir ce qu’est la Vérité ? Le Christ sait très bien comment fonctionne l’être humain et qu’il est influencé (ou formaté ;) ) par son milieu. De plus, s’il était capable comme l’a fait remarquer Ponce Pilate «d’une simplicité majestueuse » pour expliquer des concepts complexes. Alors, pourquoi n’aurait-il pas répondu ? Parce que la question de Ponce Pilate était rhétorique et que les réflexions philosophiques ne correspondent pas avec la catégorie de personnes qu’il veut voir dans le paradis ? Bah…dans ce cas on est mal barré ? Et cela voudrait dire que ce que veut le Christ ce serait un troupeau de gens d’un cœur bien disposé mais « simple d’esprit » au premier sens su terme… Même sans « lire dans le cœur », je ne crois pas que Ponce Pilate était une personne fermée (on peut faire la psychanalyse d’un mec qui est mort y il a plus de 2000 ans !? ;)).

Je l’aime bien moi ce Ponce Pilate… ;)

D’ailleurs, le fait que Ponce Pilate est laissé Jésus se faire sacrifier, crucifier ce que vous voulez… à oui…Pourquoi Ponce Pilate a permis que Jésus se fasse tuer ? Cela renvoie à une autre question concernant l’accomplissement des prophéties (de même que la trahison de Judas Iscariote qui avait été prédite (…) mais qui n’est pas non plus le sujet ici). Si Ponce Pilate n’a rien fait pour empêcher la mort de Jésus c’est parce qu’il avait la trouille. C’est ce qui ressort de la lecture de Jean 19 : 4-8 :

« Et Pilate sortit de nouveau dehors et leur dit : “ Écoutez ! Je vous l’amène dehors, afin que vous sachiez que je ne trouve en lui aucun motif de condamnation. ” 5 Jésus sortit donc dehors, portant la couronne d’épines et le vêtement de dessus pourpre. Et [Pilate] leur dit : “ Regardez ! L’homme! ” 6 Cependant, lorsque les prêtres en chef et les agents le virent, ils crièrent en disant : “ Attache[-le] sur un poteau! Attache[-le] sur un poteau ! ” Pilate leur dit : “ Prenez-le vous-mêmes et attachez-le sur un poteau, car moi, je ne trouve pas de motif de condamnation en lui. ” 7 Les Juifs lui répondirent : “ Nous avons une loi, et d’après la loi il doit mourir, parce qu’il s’est fait fils de Dieu. ”8 Quand donc Pilate entendit cette parole, il eut encore plus PEUR ; 9 et il entra de nouveau dans le palais du gouverneur… »

Donc la pression de la foule a peut-être été facteur à ce qu’il sorte immédiatement après avoir posé la question, car il était dans une situation délicate et oppressante pour lui. Il n'a dû faire que rentrer et sortir ce jour là... ce qui est certain c'est qu'il accordait de l’importance aux philosophes de son époque, et il transparaît comme mentionné dans le rapport cité ci-dessus qu’il tenait Jésus en plus haute estime encore. Donc, raison de plus pour l’écouter, il me semble.

J’espère juste que le Christ ait répondu à Pilate, même si sa question était rhétorique et que réfléchir ne soit pas synonyme de désobéir...

Bref, « Qu’est-ce qu’a répondu Jésus à la question de Ponce Pilate « qu’est-ce que la vérité ? », et POURQUOI ? », question sans intérêt alors mais dont la question perdure: "Qu’est-ce que la Vérité ?" Etant en quête de vérité, je constate seulement que le seul à répondre pour le moment à une simple question biblique est un témoin de Jéhovah… Les évangéliques (dont j’apprécie les réflexions déroutantes) ont-ils une opinion sur la question où bien celle-ci vous semble-t-elle idiote ou peut-être encore non intéressante de par la ‘non remise en cause’ de croyances (ce qui serait le cas pour un athée) ?
« Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito». Albert Einstein

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12006
Enregistré le: 12 Fév 2013, 05:07

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 08 Juin 2016, 14:08

Recherches22 a écrit:« Tes paroles sont celles d’un sage. Je ne sais pas si tu as lu Socrate ou Platon, mais ce que je sais, c’est qu’il y a dans tes discours une simplicité majestueuse qui t’élèves fort au-dessus de ces philosophes » (Source : Rapport de Ponce Pilate à l’empereur Tibère César).


Il ne suffit pas qu'un bouquin soit décrété apocryphe pour qu'il soit dénué de fondement mais il ne faut pas non plus être crédule en sens inverse...

claudem

[ Croyances ] Urantia
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1272
Enregistré le: 21 Oct 2015, 15:26
Localisation: Canada

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 08 Juin 2016, 15:02

@recherches22: Ce que dit le Livre d'Urantia sur Pilate et le procès:


1. Ponce Pilate

185:1.1 (1987.5) Si Ponce Pilate n’avait pas été un gouverneur acceptable des provinces mineures, Tibère n’aurait guère supporté qu’il restât procurateur de Judée pendant dix ans. Bien que Pilate fût un assez bon administrateur, moralement c’était un lâche. Il n’avait pas l’envergure voulue pour comprendre la nature de sa tâche en tant que gouverneur des Juifs. Il ne comprit pas le fait que ces Hébreux avaient une religion réelle, une foi pour laquelle ils étaient prêts à mourir, et que des millions et des millions d’entre eux, éparpillés çà et là dans l’empire, considéraient Jérusalem comme le haut lieu de leur foi et respectaient le sanhédrin comme le plus haut tribunal de la terre.
...
185:3.3 (1991.3) Jésus dit alors à Pilate : « Ne perçois-tu pas que mon royaume n’est pas de ce monde ? S’il était de ce monde, mes disciples se battraient surement pour que je ne sois pas livré aux mains des Juifs. Ma présence ici, devant toi et dans ces liens, suffit pour montrer à tous les hommes que mon royaume est une domination spirituelle, la fraternité même des hommes qui sont devenus fils de Dieu par la foi et par amour. Ce salut est offert aussi bien aux Gentils qu’aux Juifs. »

185:3.4 (1991.4) « Alors, après tout, tu es un roi ? » dit Pilate. Et Jésus répondit : « Oui, je suis un roi de ce genre, et mon royaume est la famille de ceux qui, par la foi, sont fils de mon Père qui est aux cieux. Je suis né à dessein dans ce monde pour révéler mon Père à tous les hommes et témoigner de la vérité de Dieu. Même maintenant, je te déclare que quiconque aime la vérité entend ma voix. »

185:3.5 (1991.5) Alors, Pilate dit à moitié ironiquement et à moitié sincèrement : « La vérité, qu’est-ce que la vérité ? – qui la connait ? »

185:3.6 (1991.6) Pilate n’était capable ni de sonder la profondeur des paroles de Jésus ni de comprendre la nature de son royaume spirituel, mais il était désormais certain que le prisonnier n’avait rien fait qui méritât la mort. Un seul regard jeté sur Jésus face à face suffisait pour convaincre même Pilate que cet homme débonnaire et fatigué, mais intègre et majestueux, n’était pas un sauvage et dangereux révolutionnaire aspirant à s’établir sur le trône temporel d’Israël. Pilate croyait comprendre quelque chose de ce que Jésus avait voulu dire en se qualifiant de roi, car il connaissait les enseignements des stoïciens qui proclamaient que « l’homme sage est un roi ». Pilate fut entièrement convaincu qu’au lieu d’être un dangereux fauteur de sédition, Jésus n’était ni plus ni moins qu’un visionnaire inoffensif, un fanatique innocent.
...
Lire en entier ici:
http://www.urantia.org/fr/le-livre-d-ur ... ant-pilate
Dieu est notre Père qui nous aime.
Le Livre d'Urantia (La terre) http://www.urantia.org/fr/le-livre-d-ur ... s-du-livre

Recherches22

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 398
Enregistré le: 03 Juin 2016, 18:19

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 08 Juin 2016, 15:43

Merci claudem pour ta réponse, je ne connais pas le livre d’Urantia.
Je vais prendre le temps de lire tout cela, si j’ai des questions je te fais signes ;)
Merci,
« Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito». Albert Einstein

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12006
Enregistré le: 12 Fév 2013, 05:07

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 08 Juin 2016, 16:13

Mais comment peut-on croire un bouquin aussi mal écrit ?

Recherches22

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 398
Enregistré le: 03 Juin 2016, 18:19

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 08 Juin 2016, 17:15

A Sain glinglin

Ce que tu penses :

« Il ne suffit pas qu’un bouquin soit décrété apocryphe pour qu’il soit dénué de fondement mais il ne faut pas non plus être crédule en sens inverse… » ; « Mais comment peut-on croire un bouquin aussi mal écrit ?»

Ce que je pense :

Libre à toi de penser qu’il est mal écrit. Il s’agit ici d’un avis subjectif qui ne repose sur aucune argumentation. Donc, cela ne m’intéresse pas. Je respect que tu trouves qu’il soit pourrit et pour ma part je m’en fou. Sauf, si tu ajoutes une réflexion quant au style de l’écriture qui serait incompatible avec celle de Ponce Pilate, reposant sur je ne sais qu’elle preuve…

Ensuite, tu parles de crédulité et tu me dis « je ne comprends pas que l’on puisse croire… ». Je n’ai pas dit que j’y croyais… et je pense que ton raisonnement est juste, il ne faut pas être crédule quant à l’origine des sources. Ce document a été retrouvé au Vatican. D’ailleurs, la source où j’ai trouvé cette dite lettre va dans ton sens en précisant honnêtement:

« Ceux qui ont procuré cette traduction nous sont inconnus, mais les circonstances ne permettent pas de discuter les faits. Quant à savoir si, oui ou non, le manuscrit du Vatican est ce qu’il prétend être, chacun en jugera pour lui-même ».

Je ne sais donc pas si ce document est fiable ou pas. Il peut être vrai comme il peut être faux. J’ai juste constaté qu’il ne contredit pas les évangiles, mais au contraire, apporte des détails corroborant ce qui est rapporté dans la Bible.

Je ressens juste le besoin d'aller au bout des raisonnements pour voir s’ils sont plausibles ou pas. Je crois qu’il faut savoir démonter ses propres arguments pour savoir ce qu’ils valent. Et quant à la lettre de Ponce Pilate à Tibère César, elle ne me choque pas plus que cela. Après si tu as des arguments autres que « c’est mal écrit », je t’écoute avec plaisir.
« Le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito». Albert Einstein

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12006
Enregistré le: 12 Fév 2013, 05:07

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 08 Juin 2016, 18:14

Quand je parlais d'un bouquin mal écrit, je parlais du Livre d'Urantia.

Quant aux Actes de Pilate, ils datent du IVème siècle.

kaboo

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6333
Enregistré le: 17 Jan 2006, 21:18

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 08 Juin 2016, 19:19

Bonjour.

Je pense que Pilate selon le verset concerné se réfère à ça.
Gnothi seauton
Gnothi seauton (en grec ancien Γνῶθι σεαυτόν / Gnỗthi seautόn, API : [ˈgnɔːˌ.tʰi se.au.ˈton], traduit par Nosce te ipsum en latin) est une expression en grec ancien, signifiant : « Connais-toi toi-même. »

C’est, selon le Charmide de Platon, le plus ancien des trois préceptes qui furent gravés à l'entrée du temple de Delphes. La Description de Delphes par Pausanias le Périégète en confirme l'existence.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gnothi_seauton

Image
http://melzchanz.blogspot.fr/2010/12/la ... i-toi.html

@+ :Bye:
Sortez de mon ordi Image

claudem

[ Croyances ] Urantia
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1272
Enregistré le: 21 Oct 2015, 15:26
Localisation: Canada

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 10 Juin 2016, 07:44

Saint Glinglin a écrit:Mais comment peut-on croire un bouquin aussi mal écrit ?


Que veux tu dire mal écrit?
Dieu est notre Père qui nous aime.
Le Livre d'Urantia (La terre) http://www.urantia.org/fr/le-livre-d-ur ... s-du-livre

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12006
Enregistré le: 12 Fév 2013, 05:07

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 10 Juin 2016, 08:52

Exemple :

185:1.1 (1987.5) Si Ponce Pilate n’avait pas été un gouverneur acceptable des provinces mineures, Tibère n’aurait guère supporté qu’il restât procurateur de Judée pendant dix ans. Bien que Pilate fût un assez bon administrateur, moralement c’était un lâche. Il n’avait pas l’envergure voulue pour comprendre la nature de sa tâche en tant que gouverneur des Juifs. Il ne comprit pas le fait que ces Hébreux avaient une religion réelle, une foi pour laquelle ils étaient prêts à mourir, et que des millions et des millions d’entre eux, éparpillés çà et là dans l’empire, considéraient Jérusalem comme le haut lieu de leur foi et respectaient le sanhédrin comme le plus haut tribunal de la terre.

1 - Le ton n'a rien d'un livre sacré.
2 - La Judée est une province stratégique et non mineure.
3 - Pilate n'était pas procurateur mais préfet.
4 - Il n'était nullement un lâche mais un gouverneur à poigne.
5 - Le concept de "religion réelle" est idiot : qui donc était athée en ce temps-là sinon une poignée d'épicuriens ?
6 - C'était un gouverneur militaire qui ne se mêlait pas des querelles des Juifs.

D'ailleurs les Evangiles se fichent de ces considérations : Pilate y participe à un drame sacré et le personnage d'origine devait être un prêtre.

claudem

[ Croyances ] Urantia
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1272
Enregistré le: 21 Oct 2015, 15:26
Localisation: Canada

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 10 Juin 2016, 09:12

Saint Glinglin a écrit:Exemple :

185:1.1 (1987.5) Si Ponce Pilate n’avait pas été un gouverneur acceptable des provinces mineures, Tibère n’aurait guère supporté qu’il restât procurateur de Judée pendant dix ans. Bien que Pilate fût un assez bon administrateur, moralement c’était un lâche. Il n’avait pas l’envergure voulue pour comprendre la nature de sa tâche en tant que gouverneur des Juifs. Il ne comprit pas le fait que ces Hébreux avaient une religion réelle, une foi pour laquelle ils étaient prêts à mourir, et que des millions et des millions d’entre eux, éparpillés çà et là dans l’empire, considéraient Jérusalem comme le haut lieu de leur foi et respectaient le sanhédrin comme le plus haut tribunal de la terre.

1 - Le ton n'a rien d'un livre sacré.
C'est écrit en langage moderne et ce livre est fait pour être utilisé pendant 1,000 ans.
2 - La Judée est une province stratégique et non mineure.
Il ne dit pas que la Judée est une province mineure
3 - Pilate n'était pas procurateur mais préfet.
Je ne sais pas
4 - Il n'était nullement un lâche mais un gouverneur à poigne.
5 - Le concept de "religion réelle" est idiot : qui donc était athée en ce temps-là sinon une poignée d'épicuriens ?
6 - C'était un gouverneur militaire qui ne se mêlait pas des querelles des Juifs.

D'ailleurs les Evangiles se fichent de ces considérations : Pilate y participe à un drame sacré et le personnage d'origine devait être un prêtre.


Sur la même page: 185:1.6 (1988.5) Il est significatif de constater que d’une part ce chef romain hésitant sacrifia Jésus par peur des Juifs et pour sauvegarder sa situation personnelle, et que d’autre part il fut finalement révoqué pour avoir inutilement massacré des Samaritains à propos d’un faux Messie qui conduisit des troupes au mont Garizim, où il prétendait que les vases du temple avaient été enterrés ; de féroces émeutes éclatèrent quand celui-ci ne réussit pas à révéler la cachette des vases sacrés comme il l’avait promis.

À la suite de cet épisode, le légat de Syrie ordonna à Pilate de se rendre à Rome. Tibère mourut pendant que Pilate était en route pour Rome, et le mandat de Pilate comme procurateur de la Judée ne fut pas renouvelé. Il ne se remit jamais complètement de la regrettable condamnation par laquelle il consentit à la crucifixion de Jésus. Ne trouvant pas faveur aux yeux du nouvel empereur, il se retira dans la province de Lausanne, où il finit par se suicider.

Ce informations sont elles confirmées par d'autres écrits?
Dieu est notre Père qui nous aime.
Le Livre d'Urantia (La terre) http://www.urantia.org/fr/le-livre-d-ur ... s-du-livre

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12006
Enregistré le: 12 Fév 2013, 05:07

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 11 Juin 2016, 08:31

claudem a écrit:1 - Le ton n'a rien d'un livre sacré.
C'est écrit en langage moderne et ce livre est fait pour être utilisé pendant 1,000 ans.

Pour pouvoir être utilisée pendant mille ans, une langue ne doit pas bouger.
C’est pour cela que les livres saints ont une prédilection pour les langues mortes.
Le livre saint devient même la référence de la langue quand on ne dispose que d’une faible quantité de littérature profane à côté.

2 - La Judée est une province stratégique et non mineure.
Il ne dit pas que la Judée est une province mineure

« Si Ponce Pilate n’avait pas été un gouverneur acceptable des provinces mineures, Tibère n’aurait guère supporté qu’il restât procurateur de Judée pendant dix ans. »
Alors qu’est-ce que ça veut dire ? Que Pilate a gouverné d’autres provinces ? Lesquelles ?
Et puis le cursus honorum ne prévoit pas plusieurs attributions de postes de gouverneur pour une même personne.

3 - Pilate n'était pas procurateur mais préfet.
Je ne sais pas

C’est connu. De plus le terme utilisé par Matthieu et Luc est « gouverneur » (ἡγεμόν)
Marc et Jean ne disent pas qui il est. Ceci est intéressant.

Sur la même page: 185:1.6 (1988.5) Il est significatif de constater que d’une part ce chef romain hésitant sacrifia Jésus par peur des Juifs

D’où sort cette interprétation ?

et pour sauvegarder sa situation personnelle, et que d’autre part il fut finalement révoqué pour avoir inutilement massacré des Samaritains à propos d’un faux Messie qui conduisit des troupes au mont Garizim, où il prétendait que les vases du temple avaient été enterrés ; de féroces émeutes éclatèrent quand celui-ci ne réussit pas à révéler la cachette des vases sacrés comme il l’avait promis.

Une noix d’information pour une louche d’invention :

Les Samaritains ne manquèrent pas non plus de troubles, car ils étaient excités par un homme qui ne considérait pas comme grave de mentir et qui combinait tout pour plaire au peuple. II leur ordonna de monter avec lui sur le mont Garizim, qu'ils jugent la plus sainte des montagnes, leur assurant avec force qu'une fois parvenus là il leur montrerait, des vases sacrés enfouis par Moïse, qui les y avait mis en dépôt. Eux, croyant ses paroles véridiques, prirent les armes, et, s'étant installés dans un village nommé Tirathana, s'adjoignirent tous les gens qu'ils purent encore ramasser, de telle sorte qu'ils firent en foule l'ascension de la montagne. Mais Pilate se hâta d'occuper d'avance la route où ils devaient monter en y envoyant des cavaliers et des fantassins, et ceux-ci, fondant, sur les gens qui s'étaient rassemblés dans le village, tuèrent les uns dans la mêlée, mirent les autres en fuite et en emmenèrent en captivité beaucoup, dont les principaux furent, mis à mort par Pilate, ainsi que les plus influents d'entre les fuyards.
http://remacle.org/bloodwolf/historiens ... juda18.htm

À la suite de cet épisode, le légat de Syrie ordonna à Pilate de se rendre à Rome. Tibère mourut pendant que Pilate était en route pour Rome, et le mandat de Pilate comme procurateur de la Judée ne fut pas renouvelé.

Mais qu’est-ce que ça veut dire ? L’auteur croit-il que Pilate aurait pu rempiler en Judée après avoir fait un crochet par Rome ?

Il ne se remit jamais complètement de la regrettable condamnation par laquelle il consentit à la crucifixion de Jésus. Ne trouvant pas faveur aux yeux du nouvel empereur, il se retira dans la province de Lausanne, où il finit par se suicider.

Je viens de retrouver ce Pilate de Lausanne que je ne connaissais pas.
https://books.google.fr/books?id=a9LOcf ... &q&f=false
Cette histoire a été inventée pour expliquer le nom d’une montagne locale.
Le nom de la dune du Pilat dans les Landes vient du gascon « pilot » signifiant « tas ».
L’étymologie de la montagne suisse doit être du même ordre.
Et voici que je découvre un mont Pilatus déplacé de Lausanne à Lucerne :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pilatus_(montagne)
https://books.google.fr/books?id=xvMIAA ... te&f=false

Loup Ecossais

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 369
Enregistré le: 26 Sep 2012, 00:51

Message Sujet: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérité?

Message Titre du message: Re: Question de Ponce Pilate a Jésus: Qu’est-ce que la vérit

Message Ecrit le 11 Juin 2016, 10:45

Pilate n'a jamais posé cette question à Jésus. Pilate, doit porter le chapeau de procurateur, ayant fait exécuter Jésus. En réalité, c'est le Sanhédrin, les "juifs", les usurpateurs du trône de Pharaon, qui l'ont fait condamner et exécuter. Mais, c'est tellement plus simple, d'accuser Pilate (même si ce dernier était loin d'être un enfant de choeur...
Il y a deux histoires. D'abord l'Histoire officielle, menteuse, celle que l'on enseigne. Puis l'Histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements. Balzac


Retourner vers Évangélique

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Open chat