Un prêtre destitué car franc-maçon

Pratique des rites initiatiques faisant référence à un secret maçonnique et à l'art de bâtir.


Franc-maçonnerie
Autant dans le symbolisme que dans la démarche philosophique sur laquelle repose l'ensemble de la franc-maçonnerie, requiert la croyance en un Être Suprême ou Grand Architecte de l'Univers.
medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62209
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 29 Mai 2013, 16:40

Un prêtre destitué car franc-maçon
Fabien Trécourt - publié le 29/05/2013

Pascal Vesin souhaitait conserver une double appartenance, à l’Église catholique et au Grand Orient de France. Impossible, lui est-il répondu.
Dimanche, les fidèles de la paroisse Sainte-Anne d’Arly Montjoie, à Megève, ont pris place sur les bancs pour une première messe sans le père Pascal Vesin, exclu 48 heures plus tôt par l’évêque d’Annecy, Mgr Yves Boivineau, pour cause d’appartenance à la loge maçonnique du Grand Orient de France. Le père Fournier-Bidoz, vicaire général du diocèse d’Annecy, le remplace pour célébrer la messe. « Vous connaissez tous les raisons de ma présence ici, explique-t-il (…) Je suis venu vous accompagner dans cette épreuve que traverse votre paroisse ».

En poste depuis près de dix ans, Pascal Vesin serait franc-maçon depuis 2001. Lorsque sa hiérarchie l’apprend, elle lui demande de quitter la loge « pour se consacrer à son ministère de prêtre ». Il rétorque alors avoir l’intention « de vivre la double appartenance », selon un communiqué de presse de l’évêché. « Je n’ai pas envie de quitter la Franc-Maçonnerie, comme je n’ai pas envie de quitter l’Église, confirme-t-il dans une lettre ouverte. Je ne choisis pas la Franc-Maçonnerie contre l’Église, je choisis de garder ma liberté de penser. » Trois membres du Conseil presbytéral d’Annecy l’ont rencontré pour confirmer sa destitution.

L’évêché s’appuie notamment une sur une note du 16 novembre 1983 de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, qui précise que « l’inscription à ces associations reste interdite par l’Église, ceci en raison même de l’incompatibilité entre les principes de la franc-maçonnerie et ceux de la foi chrétienne. » Pascal Vesin se situait par ailleurs sur une ligne dite progressiste, défendant par exemple l’ordination de prêtres déjà mariés ou refusant d’annoncer une manifestation contre le mariage homosexuel. Ses prises de position pouvaient déranger ; c’est d’ailleurs une lettre anonyme qui a informé l’évêché de son appartenance au Grand Orient de France.

Pour l’Église, les loges exercent « une activité subversive à [son] égard », mais aussi qu’elles propagent « des idées philosophiques et des conceptions morales opposées à sa doctrine », prônant notamment « le relativisme doctrinal » et refusant « toute idée de salut ». Pascal Vesin, lui, estime que le pluralisme d’opinion ne devrait pas rebuter aussi radicalement les autorités catholiques.
http://www.lemondedesreligions.fr/actua ... 43_118.php
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62209
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 29 Mai 2013, 16:49

Megève : le père Vesin livre sa “Vérité de curé en paix avec sa Foi et ses idées"
Sollicité de toutes parts, le père Pascal Vesin a souhaité éclairer la situation qu’il traverse par un communiqué de presse, intitulé "Ma vérité de curé en paix avec sa foi et ses idées", que nous vous livrons dans son intégralité.

“Vendredi dernier, c’est un prêtre blessé et triste qui hantait le presbytère de Megève.
De toute ma vie de prêtre, je n’ai jamais autant souffert.
Ce ministère, pour lequel je suis fait, m’est retiré.
Cette Eglise que je veux continuer à servir, j’en suis exclu.
Car contrairement à ce que l’on dit, je ne quitte pas l’Eglise ; on me l’a fait quitter, me proposant une peine « médicinale ».

Une blessure : Je ne suis pas malade.
Cette peine peut être levée si je quitte la Franc-Maçonnerie.
Je n’ai pas envie de quitter la Franc-Maçonnerie, comme je n’ai pas envie de quitter l’Eglise. Je ne choisis pas la Franc-Maçonnerie contre l’Eglise, je choisis de garder ma liberté de penser. Je suis exclu sur un malentendu, par une autorité romaine qui ne connait pas la maçonnerie et qui a refusé de me recevoir et d’entrer en dialogue. Contrairement à ce qu’affirme le communiqué de l’évêché, on ne m’a jamais demandé de renier les dogmes chrétiens ou ma foi : la totale liberté est laissée à chacun de ses membres de croire ou de ne pas croire. Cette réflexion menée en loge ne renie pas la foi personnelle de ses membres, elle inscrit la démarche de foi dans la sphère privée la plus intime de l’Homme.
Je ne veux pas perdre mon ministère à cause de cette incompréhension ou méconnaissance. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai nié en faire partie lorsque Mgr Boivineau m’a interrogé la première fois en 2010 : de plus je ne voulais pas perdre mon ministère à cause de lettres anonymes envoyées comme à la pire époque de notre Histoire.
Cette discrétion, différente de cette notion de secret qui fait naître tant de phantasmes, à laquelle je tenais, est la preuve que je suis animé d’aucune volonté de prosélytisme.
Mais je ne veux pas me battre par démentis interposés ; je ne veux pas salir l’Eglise, je l’aime, même avec ses limite ; je veux qu’Elle entende les vraies questions qui lui sont posées aujourd’hui.

Un combat : L’ouverture au dialogue.
Je ne me situe pas dans un conflit Eglise-Maçonnerie. Conscient des avancées et de l’évolution de ces institutions, il y a des guerres qui n’ont plus lieu d’être. Si l’Eglise et la Maçonnerie se sont construites, dans l’histoire, en se combattant l’une contre l’autre, ce conflit n’est plus d’actualité. En tous les cas, ce n’est pas mon combat.
Mon combat est celui-ci : ma liberté, la liberté dans l’Institution Eglise.
Je n’absolutise aucune institution humaine, je ne défends pas la Maçonnerie, je défends la pluralité de pensée, le dialogue et l’ouverture. L’Eglise n’est-elle pas née plurielle ? Je n’ai jamais eu de problèmes pour cohabiter, pour dialoguer avec des chrétiens partageant
d’autres idées que les miennes, avec des courants de pensée différents dans notre Eglise,…
Pourquoi l’Eglise n’entend-elle pas les questions qui lui sont posées ? Pourquoi l’Eglise semble si loin ? Pourquoi parle-t-elle un langage inaudible, pose-t-elle des actes incompréhensibles ? Ne pourrait-elle pas se servir de ce qui m’arrive (et ce qui arrive malheureusement trop souvent) comme occasion de dialogue, de rencontre ? Pourquoi n’accepte-telle pas ce questionnement sur son ouverture, sur sa tolérance, sur sa capacité à évoluer, à se laisser renouveler ?…
Au moment où une montée de l’obscurantisme, des intégrismes et des fanatismes est indéniable, je pense que l’Eglise devrait être plus ouverte au dialogue.
Puisse ce combat (j’aurais parfois l’envie de parler de « sacrifice », tant cette décision de l’Eglise me déchire) servir ce désir de dialogue et d’ouverture en Eglise.

Une conviction : La liberté de conscience.
Je n’ai pas choisi la Franc-Maçonnerie contre l’Eglise. Je choisis de garder ma liberté de penser et de pensée. Un choix où la liberté individuelle, la conscience et la foi se nourrissent sans s’annuler.
Nous défendons tous les valeurs de l’Évangile, humanistes : la liberté, la vérité, la justice. Notre bouche en est pleine. Et bien souvent, ces valeurs, nous les taisons, nous les prostituons, nous les oublions et nous nous asseyons dessus, au nom du politiquement correct, au nom du bien penser, au nom de la tranquillité. Notre cohérence, notre unité intérieure se trouvent ici questionnées. C’est l’expérience spirituelle, c’est l’expérience de l’Esprit Saint. Jusqu’où, aujourd’hui, pourrai-je défendre la liberté, la justice, la vérité ? Aurai-je le courage d’aller jusqu’au bout de ces valeurs, ce qu’elles me demandent, ce à quoi elles m’appellent, ou bien vais-je rester tiède ? Il nous est écrit, au livre de l’Apocalypse : "Dieu vomit les tièdes".
La liberté n’est pas un vain mot : elle est une réalité, elle n’existe qu’en acte, elle a un prix. Je suis prêt à le payer."

Père Pascal VESIN
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

dan 26

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3549
Enregistré le: 24 Fév 2008, 18:14

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 29 Mai 2013, 16:52

Je ne comprends pas l'attitude de l'église il y a des loges qui demandent de croire en Dieu pour y rentrer !!!
Amicalement

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62209
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 29 Mai 2013, 16:53

L'Eglise et la franc-maçonnerie, deux rivales irréconciliables ?



La rivalité entre l’Eglise et la franc-maçonnerie refait la une de l’actualité. A la demande du Vatican, l’évêque d’Annecy Yves Boivineau a démis de ses fonctions le curé de la paroisse de Megève, en Haute-Savoie. L’Eglise reproche au prêtre, le père Pascal Vesin, son appartenance à la franc-maçonnerie. Il aurait été initié en 2001 dans une loge du Grand-Orient de France. Or, pour Rome, une telle double appartenance, quelle que soit l’obédience maçonnique choisie, est impossible.

Dans un communiqué, le diocèse d’Annecy assure avoir été informé de la situation dès 2010 « par un courrier anonyme ». Le père Vesin aurait alors nié. Mais, toujours selon les termes du communiqué, il aurait été « confondu » en 2011. « Il lui a alors été demandé de quitter la franc-maçonnerie pour se consacrer à son ministère de prêtre ». Une demande à laquelle le curé de Megève a opposé sa « liberté absolue de conscience ». Dans son communiqué, le diocèse souligne toutefois que « la peine dite « médicinale » peut être levée » si le père Vesin venait à « manifester clairement sa décision de revenir vers l’Eglise ».

Ces derniers temps, beaucoup de chrétiens font partie de loges maçonniques. La franc-maçonnerie serait-elle vraiment l’ennemi principal de l’Eglise catholique ? La situation est plus complexe selon Frédéric Lenoir, chercheur associé à l'École des hautes études en sciences sociales et directeur de la rédaction du Monde des religions

Pour l’Eglise catholique, il y a incompatibilité entre appartenance à l'Église et à la franc-maçonnerie. Dans ses déclarations officielles, l’Eglise catholique juge que la franc-maçonnerie est non seulement responsable d’exercer une activité subversive à son égard mais aussi de propager des idées philosophiques et des conceptions morales opposées à sa doctrine. Elle prône notamment le relativisme doctrinal et refuse toute idée de salut. Par ailleurs, le secret maçonnique est quelque chose que l’Eglise ne peut accepter.

Incompatibilité entre appartenance à une loge et exercice du sacerdoce

Dans un texte publié en 1983, signé par le cardinal Joseph Ratzinger, la Congrégation pour la Doctrine de la Foi affirme sans ambigüités qu’on ne peut être catholique et franc-maçon, que pour un chrétien catholique, il n'est pas possible de vivre sa relation avec Dieu selon une double modalité, ni d'exprimer son rapport au Créateur à travers des formes symboliques de deux sortes. Aussi l'inscription aux associations maçonniques « demeure-t-elle interdite par l'Église » et les fidèles qui s'y inscrivent « sont en état de péché grave ».

Malgré la diversité qui peut subsister entre obédiences maçonniques, en particulier quant à leur attitude déclarée à l'égard de l'Église, le Siège apostolique trouve chez elles des principes communs qui demandent une même évaluation de la part de toutes les autorités ecclésiastiques. En clair, le jugement négatif de l’Eglise sur les associations maçonniques demeure inchangé parce que leurs principes ont toujours été considérés comme inconciliables avec la doctrine de l’Eglise et l’inscription à ces associations reste interdite par l’Eglise.
Y a-t-il donc antinomie entre maçonnerie et christianisme ? Pour l’essayiste Maurice Caillet, cela ne fait aucun doute. Il a été initié à la franc-maçonnerie dans l'obédience maçonnique du Grand Orient de France où il est resté durant quinze ans avant de se convertir au catholicisme
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

rayaan

Musulman [ sunnite ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1958
Enregistré le: 07 Mai 2013, 14:48

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 29 Mai 2013, 17:05

Dans le même genre j'avais lu cela :


Fatwa concernant l'appartenance au mouvement franc-maçon
par le comité des grands savants d'Arabie Saoudite.

La louange est à Allah et la paix et le salut sur le Messager d'Allah, sur sa famille, ses Compagnons et ceux qui ont suivi sa guidée :



L'Assemblée de jurisprudence dans sa première session qui s'est tenue à la ville sainte de la Mecque le 10/8/1398 H correspondant au 15/7/1978, a étudié le dossier de la franc-maçonnerie et ceux qui y adhèrent et la position de la loi islamique concernant ceci.



Les membres de l'Assemblée de jurisprudence ont effectué une étude approfondie sur cette dangereuse organisation, et ils ont examiné attentivement tout ce qui a été écrit de récent ou d'ancien sur cette organisation, ainsi que ce que ses membres et ses chefs ont publié comme documents, livres ou articles dans les magazines qui parlent en leur nom.



Attendu ce qui a été examiné comme textes et écrits, il s'est dégagé lors de cette assemblée d'une façon nette et précise sans aucun doute les conclusions suivantes :

La franc-maçonnerie est une organisation secrète qui tantôt se cache et tantôt se dévoile suivant les circonstances de temps et de lieu. Cependant, les principes de bases sur lesquels elle s'est fondée sont un mystère sur tous les plans, que nul ne peut connaître même ses membres, sauf peut-être les plus initiés d'entre eux, qui sont assignés au plus haut rang dans cette organisation.

Cette organisation a établi une relation entre ses membres dans tous les coins du monde, sur un principe qui sert de paravent pour tromper les ignorants. Ce principe est une prétendue fraternité entre tous les adhérents de cette organisation sans distinction de religion, croyance ou doctrine.

Elle attire des personnalités très importantes qui la rejoignent par intérêt personnel, et aussi grâce au fait que tout frère franc-maçon est à la disposition de son frère franc-maçon dans chaque coin du monde, l'aidant dans ses besoins, ses objectifs et ses problèmes, l'aidant à atteindre ses objectifs surtout s'il a des ambitions politiques. Il lui dévoue également son aide dans les situations critiques quelque soit leur ampleur, que leur cause soit vraie ou fausse, qu'il ait tort ou qu'il ait raison. Ceci représente le plus grand atout par lequel cette organisation attire les gens de différentes catégories sociales vers elle en leur imposant des cotisations énormes.

Une cérémonie est organisée avec protocole en l'honneur de chaque nouveau membre pour l'impressionner, et afin qu'il voue une obéissance totale à cette organisation, qu'il ne désobéisse pas aux ordres des supérieurs.

Les membres ordinaires sont laissés libres de leur culte, et l'organisation profite d'eux dans les domaines qui servent leurs intérêts, et ceux-là restent au bas de l'échelle. Pour ce qui des athées parmi eux et ceux qui ont opté pour renier toute croyance, ils sont destinés aux plus hautes fonctions, mais ils seront soumis à des multiples expériences selon leurs capacités et leurs dispositions à se dévouer aux plans et aux principes de cette organisation.

L'organisation a des objectifs politiques, et elle est impliquée de façon visible ou invisible dans la plupart des bouleversements politiques ou les coups d'Etat militaires.


Son objectif réel et secret est d'être contre toutes les religions, et elle agit pour les détruire toutes d'une manière générale et pour détruire l'islam dans l'esprit des musulmans en particulier.

Elle tient à choisir ses adhérents parmi les personnalités les mieux placées sur le plan financier, politique, social, scientifique ou autre, pour exploiter leurs situations à sa faveur. Par contre, elle ne donne aucune importance aux simples adhérents qui ne jouissent d'aucune situation exploitable ; c'est pour cette raison que cette organisation tient beaucoup à ce que ces membres soient des présidents, des ministres ou des cadres importants dans les différents Etats.

Elle possède des ramifications dans le monde sous des noms différents pour détourner les regards et tromper les gens. Cela lui permet d'exercer ses activités sous ces multiples noms si elle rencontre quelques oppositions à son vrai nom de franc-maçonnerie. Ces noms sous lesquels elle existe sont : Organisation noire, le Rotary Club ou encore le Lions'Club. Elle possède encore d'autres principes et activités malfaisantes qui sont en totale contradiction avec les principes fondamentaux de l'islam.

Enfin, il apparaît clairement à l'Assemblée qu'il existe une relation entre la franc-maçonnerie et le sionisme. En outre, cette organisation a réussi à contrôler les décisions d'un grand nombre de chefs d'Etat des pays arabes au sujet de l'affaire de la Palestine. Elle les empêche d'assumer leurs devoirs vis-à-vis de cette grande cause islamique, dans l'intérêt des juifs et du sionisme international.



Sur la base de tout ce qui a été dit et sur d'autres faits concernant les activités de la franc-maçonnerie, son grand danger et ses objectifs vicieux, l'Assemblée de jurisprudence a déterminé que la franc-maçonnerie fait partie des organisations les plus dangereuses et les plus destructrices pour l'islam et les musulmans. D'autre part, celui qui adhère à cette organisation tout en connaissant sa réalité et ses objectifs, est considéré comme mécréant, et non pas comme musulman.

Et c'est Allah Qui accorde le succès...



Fatwa islamique, collectif de savants :

Le président : 'Abdullah ibn Humayd,

Président du conseil de la haute magistrature du Royaume d'Arabie Saoudite.

Vice président : Muhammad 'Alî Al-Harkan,

Secrétaire Général de la Ligue Islamique Mondiale.

Les membres : Abdul-'Azîz ibn 'Abdillah Ben Baz,

Président Général de l'Administration des Recherches Islamiques et de l'Iftâ, de la Prêche et de l'Orientation d'Arabie Saoudite ; Muhammad Mahmûd As-Sawwâf.

Tome 1 page 155 à 117.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62209
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 29 Mai 2013, 17:07

ici il question d'un prêtre catholique pas d'un musulman.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

rayaan

Musulman [ sunnite ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1958
Enregistré le: 07 Mai 2013, 14:48

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 29 Mai 2013, 17:10

Yes mais c'était pour appuyer le fait qu'on ne peut être croyant et franc maçon. Si tu veux supprimer pour HS supprime ;)

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11432
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 05 Juin 2013, 20:01

Normal que tout prêtre catholique soit destitué (à perpétuité ?) par le Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, puisque de facto "l’inscription à ces associations reste interdite par l’Église, ceci en raison même de l’incompatibilité entre les principes de la franc-maçonnerie et ceux de la foi chrétienne." On ne revient pas sur ce que tout prêtre catholique sait. Que son oui soit oui, et son non soit non. Il ne peut y avoir de balançoire.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62209
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 06 Juin 2013, 00:53

Image
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11432
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 06 Juin 2013, 16:28

C'est l’abbé Vesin, bien connu pour être un original un peu hors limites.

Voici l’intégralité de son Droit de réponse

Il est comme ça, il ne comprend même pas pourquoi il est remercié... Vous signez votre engagement, vous devenez séminariste, 100 fois on vous explique, et lui ne trouve rien d'autre à dire qu'il ne comprend pas. Vous êtes TJ ou mormon, ou musulman, et vous faites un énorme interdit dans votre vie en étant fier. Vous aurez des problèmes élémentaires. C'est normal. Qu'il assume.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62209
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 07 Juin 2013, 04:03

Marmhonie a écrit:C'est l’abbé Vesin, bien connu pour être un original un peu hors limites.

Voici l’intégralité de son Droit de réponse

Il est comme ça, il ne comprend même pas pourquoi il est remercié... Vous signez votre engagement, vous devenez séminariste, 100 fois on vous explique, et lui ne trouve rien d'autre à dire qu'il ne comprend pas. Vous êtes TJ ou mormon, ou musulman, et vous faites un énorme interdit dans votre vie en étant fier. Vous aurez des problèmes élémentaires. C'est normal. Qu'il assume.

Je suis d'accord avec toi.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

keinlezard

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3731
Enregistré le: 08 Oct 2012, 04:08

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 10 Juin 2013, 07:50

Quel est l'objectif de ce thread ?

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62209
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 10 Juin 2013, 08:08

keinlezard a écrit:Quel est l'objectif de ce thread ?

SIMPLE INFORMATION.
il faut demander cela a l'auteur de l'article.
les revendications c'est ici.
http://www.lavie.fr/hebdo/2013/3536/
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

keinlezard

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3731
Enregistré le: 08 Oct 2012, 04:08

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 11 Juin 2013, 05:59

medico a écrit:
keinlezard a écrit:Quel est l'objectif de ce thread ?

SIMPLE INFORMATION.
il faut demander cela a l'auteur de l'article.
les revendications c'est ici.
http://www.lavie.fr/hebdo/2013/3536/

Ce n'est pas eux qui ont posté l'intégralité de l'article ici ... de plus une intervention sur les musulmans à été retoqué en évoquant que ce n'était pas ici le lieu.

Donc le fait d'initier ce thread à une finalité autre que la simple information ... et le fait de le faire paraitre dans un forum appel donc à l'intervention des forumeurs quel que soit leur sensibilité. d'autant plus que la partie du forum en question est "dialogue oecumenique" ... donc toute sensibilité de "foi"

keinlezard

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3731
Enregistré le: 08 Oct 2012, 04:08

Message Sujet: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Titre du message: Re: Un prêtre destitué car franc-maçon

Message Ecrit le 11 Juin 2013, 07:40

Ma position est là suivante si on tape sur les catho qui ne sont pas assez tolérant pour qu'un des leurs soit et catho et franc macon il convient également de préciser ce qu'il en est dans d'autre conféssion.
Modifié en dernier par Eliaqim le 12 Juin 2013, 04:43, modifié 1 fois.
Raison: Suppression d'une citation inclut a se message a un message plus haut supprimé.


Retourner vers Franc-maçonnerie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité