Bouddhisme Mahayana et christianisme

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.


komyo

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 909
Enregistré le: 04 Jan 2013, 14:26

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 10 Fév 2018, 04:39

Le bouddhisme Mahayana est un courant bouddhiste apparu aux alentours du 1er siècle après Jésus.
Il met l'accent sur la compassion universelle, le don de soi, fusse au prix de sa vie et relègue l'éveil bouddhiste au futur quand tous les êtres auront été sauvés.

On y parle de développer l'esprit d 'éveil "la bodaishin", qui est la grande compassion.

Dans quelques posts vus sur le forum, certains postulent que le christ serait allé en Inde pour y apprendre cette doctrine, et qu'elle serait
à l'origine du christianisme.

Mais si l'on compare le bouddhisme ancien au christianisme, les différences sont flagrantes.
Etudier le "notre père" avec un regard de bouddhiste montre rapidement les différences.
Pour que le mahayana influence le christ, il aurait fallu qu'il existe avant sa naissance ce qui semble douteux.

Aparté, les prétentions du Mahayana d'être un enseignement supérieur transmis en fin de prédication par le bouddha historique sont invalidées depuis longtemps par les historiens spécialistes du bouddhisme. Un enseignement ne sort pas brusquement du néant 600 ans après la mort du fondateur d'une école. Sakyamuni n'a jamais parlé de bouddha transcendantal comme Amida ou de son émanation compatissante Avalokiteshara. Or le mahayana qui postule ce genre de correspondance surgit et connait un important développement vers le 1 siècle après JC ce qui laisse penser à des apports externes.

Il est possible qu' existait avant, un courant bouddhiste tourné vers les laïques, mais probablement pas sous les formes ultérieures de mahayana insistant sur la croyance (foi), la compassion, le devoument a autrui et la dévotion à des entités métaphysiques plus ou moins semblables à dieu le père par certains aspects, éléments qui font penser davantage au christianisme naissant qu'au bouddhisme des origines.

Bien que le bouddhisme ait pu influencer le christianisme, (l'éveil du christ fait écho à celui du bouddha "Ascèse et lutte contre satan/mara" loi de rétribution pour l'un, du karma pour l'autre).
L'hypothèse que le christianisme, ou d'autres formes religieuses, aient pu en retour influencer le Mahayana me semble bien plus plausible.


J'ai trouvé une intéressante thèse sur ce sujet, en cherchant de l'information sur ce thème.

Il y a probablement des erreurs, l'auteur n'étant pas historien, et il fait quelques rapprochements tirés amha par les cheveux. Mais il fait aussi des relations intéressantes.
Après tout, il est bien de notoriété publique que l'apôtre Thomas a fait souche sur la coté indienne, créant une église pour y prêcher la bonne parole. Pas pour y apprendre le bouddhisme, ce que son maitre aurait déjà fait d'après certains.
( Si cela avait été le cas, quel besoin d'y retourner pour prêcher une parole déjà existante ?)

Pour ceux que cela intéressent !
(Je ne suis pas ok avec tout, mais il y a des éléments intéressants). :Bye:

http://www.sameshores.fr/2016/10/le-mys ... aitreya-ie

http://data.over-blog-kiwi.com/1/52/84/ ... hayana.pdf
Ne pas railler, ne pas déplorer ni maudire, mais comprendre. Baruch Spinoza

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Re: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 15 Fév 2018, 08:07

komyo a écrit:Le bouddhisme Mahayana est un courant bouddhiste apparu aux alentours du 1er siècle après Jésus.
Il met l'accent sur la compassion universelle, le don de soi, fusse au prix de sa vie et relègue l'éveil bouddhiste au futur quand tous les êtres auront été sauvés.

On y parle de développer l'esprit d 'éveil "la bodaishin", qui est la grande compassion.

Dans quelques posts vus sur le forum, certains postulent que le christ serait allé en Inde pour y apprendre cette doctrine, et qu'elle serait
à l'origine du christianisme.

Mais si l'on compare le bouddhisme ancien au christianisme, les différences sont flagrantes.
Etudier le "notre père" avec un regard de bouddhiste montre rapidement les différences.
Pour que le mahayana influence le christ, il aurait fallu qu'il existe avant sa naissance ce qui semble douteux.

Aparté, les prétentions du Mahayana d'être un enseignement supérieur transmis en fin de prédication par le bouddha historique sont invalidées depuis longtemps par les historiens spécialistes du bouddhisme. Un enseignement ne sort pas brusquement du néant 600 ans après la mort du fondateur d'une école. Sakyamuni n'a jamais parlé de bouddha transcendantal comme Amida ou de son émanation compatissante Avalokiteshara. Or le mahayana qui postule ce genre de correspondance surgit et connait un important développement vers le 1 siècle après JC ce qui laisse penser à des apports externes.

Il est possible qu' existait avant, un courant bouddhiste tourné vers les laïques, mais probablement pas sous les formes ultérieures de mahayana insistant sur la croyance (foi), la compassion, le devoument a autrui et la dévotion à des entités métaphysiques plus ou moins semblables à dieu le père par certains aspects, éléments qui font penser davantage au christianisme naissant qu'au bouddhisme des origines.

Bien que le bouddhisme ait pu influencer le christianisme, (l'éveil du christ fait écho à celui du bouddha "Ascèse et lutte contre satan/mara" loi de rétribution pour l'un, du karma pour l'autre).
L'hypothèse que le christianisme, ou d'autres formes religieuses, aient pu en retour influencer le Mahayana me semble bien plus plausible.


J'ai trouvé une intéressante thèse sur ce sujet, en cherchant de l'information sur ce thème.

Il y a probablement des erreurs, l'auteur n'étant pas historien, et il fait quelques rapprochements tirés amha par les cheveux. Mais il fait aussi des relations intéressantes.
Après tout, il est bien de notoriété publique que l'apôtre Thomas a fait souche sur la coté indienne, créant une église pour y prêcher la bonne parole. Pas pour y apprendre le bouddhisme, ce que son maitre aurait déjà fait d'après certains.
( Si cela avait été le cas, quel besoin d'y retourner pour prêcher une parole déjà existante ?)

Pour ceux que cela intéressent !
(Je ne suis pas ok avec tout, mais il y a des éléments intéressants). :Bye:

http://www.sameshores.fr/2016/10/le-mys ... aitreya-ie

http://data.over-blog-kiwi.com/1/52/84/ ... hayana.pdf


Bonjour Komyo,
Pas tout à fait d'accord avec toi concernant tes informations sur le Mahayana (cf: exposition du Sûtra du Lotus à l'Unesco 2016 - Paris - intervenants de plusieurs continents, tous courant philosophique bouddhiste, et intervenants scientifique pour étude.)
Autrement, tes commentaires sont interessant pour ce topic mettant en relation la pratique du bouddhisme (autonomie) et la pratique du Dieu (soumission).
Ces propos se marient bien avec ton autre topic au sujet de la contemplation des fleurs de lotus par Shakyamuni, observant divers enseignements nécessaires aux diverses personnalités et tendances humaines.
Nichiren compile en dix états de vie ses tendances humaines , pour révéler l'état de bouddha inhérent dans chaque vie.
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

komyo

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 909
Enregistré le: 04 Jan 2013, 14:26

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Re: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 15 Fév 2018, 13:17

Shonin a écrit:Bonjour Komyo,
Pas tout à fait d'accord avec toi concernant tes informations sur le Mahayana (cf: exposition du Sûtra du Lotus à l'Unesco 2016 - Paris - intervenants de plusieurs continents, tous courant philosophique bouddhiste, et intervenants scientifique pour étude.)


Pas de problème pour ne pas etre d'accord, mais sur quoi exactement, penses tu que le christ est allé en Inde et que son enseignement provient du Mahayana comme le postule certains ou c'est sur d'autres points ?

:hi:
Ne pas railler, ne pas déplorer ni maudire, mais comprendre. Baruch Spinoza

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Re: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 19 Fév 2018, 07:39

Cette question est compliquée et, me fait pressentir que je vais répondre à côté..

Bonjour Komyo. :)


"Pas de problème pour ne pas etre d'accord, mais sur quoi exactement" , "et relègue l'éveil bouddhiste au futur quand tous les êtres auront été sauvés."
Le désaccord porte sur l'essence du sûtra du Lotus. Tes grandes connaissances tombent à nu lorsque tu affirmes cela : [Aparté, les prétentions du Mahayana d'être un enseignement supérieur transmis en fin de prédication par le bouddha historique sont invalidées depuis longtemps par les historiens spécialistes du bouddhisme.]
Tu parles alors certainement de toi.


Autrement, je fais l'effort de recherche en vous lisant. Avant ce forum je n'avais jamais entendu parler ainsi de la Bible. Je n'ai pas d'avis forgé sur cette question, je rejoins ces mots : "Mais si l'on compare le bouddhisme ancien au christianisme, les différences sont flagrantes.
Etudier le "notre père" avec un regard de bouddhiste montre rapidement les différences.
Pour que le mahayana influence le christ, il aurait fallu qu'il existe avant sa naissance ce qui semble douteux."


Le fond de ma pensée : Quand nous définirons la même chose par le terme essentiel du TEMPS , alors, j'offrirai mon avis averti.

Pour l'heure, je pense discuter le plus souvent avec des êtres aliénistes et maléfiques.

Traduction : Bien que la question posée soit légitime et Juste, la conscience de l'humanité cherche non pas des solutions valables mais des échappatoires aux allures d'oubliettes.
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

komyo

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 909
Enregistré le: 04 Jan 2013, 14:26

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Re: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 22 Mar 2018, 04:51

Shonin a écrit:

Le désaccord porte sur l'essence du sûtra du Lotus. Tes grandes connaissances tombent à nu lorsque tu affirmes cela : [Aparté, les prétentions du Mahayana d'être un enseignement supérieur transmis en fin de prédication par le bouddha historique sont invalidées depuis longtemps par les historiens spécialistes du bouddhisme.]
Tu parles alors certainement de toi.


Non, ce n'est pas de moi.

Le Sūtra du Lotus de la bonne loi (Saddharmapundarīka Sūtra) compte parmi les textes
fondamentaux du bouddhisme mahāyāna (le «grand véhicule»). Œuvre anonyme,
sa compilation en sanskrit fut vraisemblablement entreprise aux débuts de l’ère chrétienne, contribuant à fournir une base scripturale à cette diramation de la doctrine indienne qui insiste sur l’universalité du salut. En 286, le Sūtra du Lotus fut traduit pour la première fois en chinois par Dharmaraksa; puis en 406, par le célèbre moine Kumārajīva (344-413), originaire de l’Asie centrale. En Chine, sa notoriété atteignit son apogée au sein du courant Tiantai 天 台 (Terrasses célestes). Dans le système classificatoire visant à hiérarchiser la littérature bouddhique que le moine Zhiyi 智 顗 (538-597) élabora, ce sūtra occupa en effet une place de premier plan. Sa popularité ne manqua pas de franchir les confins de l’Empire du Milieu pour atteindre la Corée, le Vietnam et surtout le Japon.. Anna Ghiglione
Ne pas railler, ne pas déplorer ni maudire, mais comprendre. Baruch Spinoza

Coeur de Loi

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10621
Enregistré le: 26 Avr 2010, 01:59
Localisation: France

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Re: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 22 Mar 2018, 11:45

Si l'enseignement du Christ ne vient pas directement de Dieu par le saint esprit, alors ce n'est pas le Christ, le fils de Dieu, et il n'est pas ressuscité.

C'est donc du faux.
La vérité = la réalité

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Re: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 11 Avr 2018, 05:39

Un enseignement de Maître Thich Nhat Hanh donné à la veille de Noël 2000

Thich Nhat Hanh
Bouddhisme et Christianisme

Dans le Christianisme je pense que la pratique doit être réalisée comme cela. Au début vous avez une idée de Dieu, de l’âme, de vous-même. L’énergie de la foi vous permet de commencer et de continuer. La foi c’est quelque chose qui est en rapport avec nos notions, nos perceptions et qui se développe, Dieu est d’abord une personne, vous priez Dieu en tant que personne. Non seulement vous priez Jésus en tant que personne mais aussi Dieu le père. Parce que Jésus se réfère à Dieu comme à une personne :

" Mon père qui êtes aux cieux "
" je suis envoyé par mon père qui est aux cieux
et vous pouvez toucher mon père à travers moi "

Dans le Christianisme il est donc très clair que nous devons faire attention en parlant de l’incompréhensibilité de Dieu.

Voici un passage de St Jean Chrysostom sur l’incompréhensibilité de Dieu :

" Déclarons qu’il dépasse tout le pouvoir de la parole humaine, qu’il échappe à la grâce de toute intelligence mortelle. les anges ne peuvent le pénétrer, ni les séraphins le voir en pleine clarté, ni les chérubins le comprendre entièrement parce qu’il est invisible aux pouvoirs, principes et vertu de toute créature sans exception. Seuls le Fils et le Saint-Esprit peuvent le connaître ".

C’est comme dire que seule la sagesse non discriminative peut connaître le Nirvana.


Voici un passage de St Grégoire de Nysse ( Eglise Orthodoxe ) :

" la nuit désigne la contemplation des choses à la manière de Moise qui entra dans l’obscurité où Dieu se trouvait. Ce Dieu qui fait de l’obscurité sa cachette. Entourée par la nuit divine, l’âme le cherche dans l’obscurité, elle possède enfin l’amour de celui qu’elle cherche mais l’aimé s’échappe de la grâce de ses pensées".

En observant la pratique du Christianisme à partir de l’expérience d’un bouddhiste nous voyons que Dieu le père doit être l’objet de notre expérience quotidienne. Si le moine chrétien et le laïc ne pratique pas le toucher de Dieu le père dans leur vie de chaque jour, l’image et la notion de Dieu ne suffiront plus pour soutenir sa joie, sa paix et son bonheur.

Dans le Bouddhisme l’essence de la pratique c’est la méditation. Dans le Christianisme, c’est la prière. la prière est au Christianisme ce que la méditation est au Bouddhiste. Dans le Christianisme le moine ou le laïc doit prier et l’objet de sa prière c’est l’amour. Mais il faut qu’il apprenne à prier de telle façon que l’objet de la prière ne soit plus une image mais que la prière devienne une pratique : toucher Dieu en tant que réalité et non en tant que concept. Pour moi la force du Christianisme réside dans la prière à Dieu en tant que personne.
C’est très difficile de prier une non-personne. le chrétien établit une relation interpersonnelle avec Dieu et c’est une chose merveilleuse pour canaliser votre énergie, votre amour. A partir du moment où Dieu cesse d’être une personne vous ne pouvez plus continuer ainsi. Il faut trouver un autre moyen de façon à établir votre relation avec Dieu. Parce que Dieu n’est plus ni une personne ni une non- personne. Vous ne pouvez plus utiliser les notions, les sensations que vous utilisiez avant d’établir une relation avec Dieu.

A mon avis dans le Christianisme il y a eu des efforts répétés pour enlever la frontière entre l’objet et le sujet des relations. Dans le Christianisme plusieurs personnes conçoivent le créateur comme distinct de la créature. Dieu nous a créé comme des créatures de Dieu et il semble qu’une ligne sépare les deux. Dans le Bouddhisme cette notion de dualisme n’existe pas. Dans le Bouddhisme la dimension historique est parfois appelée lokhadathu. la dimension ultime peut être appelée Dharmadathu. le monde de lakshana et le monde de Svabhava : noumène et phénomène. Nous pouvons distinguer deux sortes de relations. Dans la relation historique tout dépend de tout le reste et le Bouddha nous a donné les clés de l’impermanence et du non-moi pour que nous puissions voir la relation étroite entre toutes les choses.
Par exemple dans la fleur vous pouvez voir le soleil, les nuages, la terre, tout. Il y a une interpénétration libre entre chaque chose et tout le reste parfois nous l’appelons interpénétration.

Dans le monde des phénomènes tout est votre père ou votre mère. Tout est la manifestation d’un père, d’un fils, d’une fille et de tout le cosmos.
les vaches, les oiseaux, les fleurs. On ne peut. pas dire que Dieu a crée l’homme puis la vache pour que l’homme puisse manger la vache. Ce n’est pas juste parce que la vache est notre sœur, notre mère. On ne peut pas dire que Dieu après avoir créé l’homme a créé les oiseaux, les arbres, les fleurs et toutes sortes d’animaux pour nous nourrir, ce n’est pas juste. Nous naissons tous du Lokhadathu mais aussi du Dharmadathu et en principe, nous sommes égaux à Jésus, nous sommes son frère et sa sœur. Non seulement nous mais aussi les fleurs, les oiseaux et même les dindes. On pense souvent à la dinde en cette saison et je suis désolé parce que ce n’est pas la meilleure façon de toucher la dimension profonde - : tuer la dinde au moment de Noël.

Pourquoi dit-on que seul " Le Fils et l’Esprit saint connaisse Dieu. "

Et nous ?

Avons-nous la capacité de toucher la dimension ultime ? La réponse c’est oui, positivement oui. Dans la tradition Bouddhiste vous apprenez que vous êtes un futur Bouddha, que vous avez le potentiel d’un Bouddha. Avec l’énergie de !a Pleine Conscience en vous et sa culture, vous pouvez développer l’énergie de la vue profonde, de la compassion profonde et toucher la dimension ultime tout de suite.

Dans le Christianisme il est pour moi très clair que pas seulement Jésus mais nous tous sommes capables de toucher Dieu, de le voir, de le connaître, d’être Dieu. Dans l’Eglise Orthodoxe d’Orient il est clairement exprimé que l’on peut devenir saint, c’est à dire un avec Dieu. La façon de vivre la réalité de Dieu, doit être libre de la notion de dualité.
De nombreux théologiens Chrétiens ont cherché à éliminer cette division entre les créatures et le créateur et Paul Tillich cherche à montrer que Dieu est la base ontologique de l’être. A ce moment cette dualité entre Dieu et nous-même est éliminée.
Un Bouddhiste dirait que Dieu et le royaume des cieux sont la dimension ultime et Jésus le Fils est envoyé par le Père de la même façon que nous sommes envoyés par la dimension ultime, le Nirvana étant la base de notre être. Nous pouvons toucher la réalité du Nirvana à tout moment.

Le Saint-Esprit est conçu par de nombreux Chrétiens comme l’énergie envoyée par Dieu. C’est cette énergie qui crée Jésus le Fils. Il est facile de comprendre que seul le Fils et Esprit saint peuvent connaître Dieu.
Parce que cette énergie a le pouvoir de balayer la discrimination, i’ignorance, l’oubli de façon que nous puissions toucher la dimension ultime. Si le Fils est le Fils c’est parce que le Saint-Esprit l’habite. Il est descendu en lui sous la forme d’une colombe.
Lorsque nous voulons toucher la dimension ultime de la fleur nous devons être là. Nous devons concentrer notre attention sur ce qui est et toucher la dimension historique de la fleur profondément. A ce moment nous touchons sa dimension ultime. Nous n’avons pas besoin de rejeter la dimension historique pour toucher la dimension ultime. C’est la différence de vue sur Dieu qu’il y a entre Bouddhistes et Chrétiens.

Si vous rejetez les vagues il n’y aura pas d’eau. Pour toucher la vague il n’est pas nécessaire de toucher la notion de la vague mais il suffit de toucher la vague en elle-même. De la même façon vous pouvez toucher seulement la notion de fleur mais il est aussi possible de toucher la réalité de la fleur. Si vous êtes libéré de notions vous pouvez toucher la fleur profondément et à ce moment vous touchez la dimension ultime de la fleur.

C’est merveilleux de savoir que le non-moi, l’impermanence sont des clés; permettent de débloquer la réalité. C’est pourquoi avec la pleine conscience vous touchez tout ce qui vous entoure, vous vous touchez vous-même et en vous touchant profondément vous vous débarrassez des notions de moi, de non-moi, de permanence, d’impermanence. A ce moment les choses se révèlent à vous de façon profonde et vous touchez la dimension ultime.

Le Saint-Esprit est décrit comme l’énergie envoyée par Dieu le Père et vous faites l’expérience de cette énergie lorsque vous rencontrez le Fils. Cette énergie, nous pouvons la reconnaître lorsqu’elle est présente, elle a le pouvoir d’illuminer, de montrer la voie, de guérir. Lorsqu’elle est là vous êtes capable d’aimer, de comprendre, de guérir. Parce qu’elle était là en Jésus il était capable de comprendre des choses que personne ne pouvait voir, d’aimer ce que vous ne pouvez pas aimer, de guérir ce que vous ne pouvez pas guérir.

En vivant profondément votre vie vous découvrez que chaque fois que l’énergie du Saint-Esprit est dans une autre personne, vous vous rendez compte que cette personne est capable de voir des choses que vous ne pouvez pas voir, d’aimer ceux que vous ne pouvez pas aimer, de guérir ceux que vous ne pouvez pas guérir. Cette personne n’a pas besoin d’être Jésus.

Lorsque ce pouvoir d’aimer, de guérir, de comprendre est là, vous savez que le Saint-Esprit est présent. Dans le Bouddhisme, on l’appelle la Pleine Conscience.

Si elle est présente nous avons la capacité de voir les choses plus profondément, de les comprendre, d’aimer et de guérir plus facilement.

C’est donc plus sûr d’approcher la Trinité par la porte du Saint-Esprit. Vous et moi pouvons reconnaître cette énergie quand et où elle apparaît. Ce n’est pas un sermon ou un enseignement du Dharma, c’est une chose que vous pouvez toucher et vous voulez avoir cette énergie. En vivant dans la Sangha nous reconnaissons parfois que cette énergie est faible en nous mais qu’elle est plus présente dans un frère ou une sœur. En regardant ce frère ou cette soeur nous faisons le vœu de cultiver notre patience, notre compréhension.

Nous avons tous cette énergie mais son intensité
est différente en chacun de nous.

Notre pratique de chaque jour cherche à développer, renforcer cette énergie de Pleine Conscience. Une Eglise, une communauté qui n’est pas habitée par l’Esprit saint est comme morte. C’est pourquoi nous devons cultiver la Pleine Conscience, la compréhension et l’amour pour que la Sangha soit une véritable Sangha qui contienne le Bouddha et le Dharma. Une Eglise où les gens se haïssent, sont cruels entre eux n’est pas habitée par Esprit Saint. Si vous voulez reconstruire votre Eglise, vous savez comment le faire. Les talents d’organisateur ne permettent pas de reconstruire une Eglise Il faut reconstruire votre Eglise avec la force du Saint-Esprit. Lorsque les gens se reconnaissent comme des frères et des sœurs, se regardent et se sourient, le Saint-Esprit est présent. La Pleine Conscience, la compassion sont là et alors l’amour et la compréhension sont là Le Bouddha est là. Lorsque Esprit saint est là Jésus est là.

Il n’a pas besoin d’être ressuscité pour que vous le sentiez en vous.
Pourquoi attendre un certain jour ?
Pourquoi attendre le Jugement Dernier ?

La foi est un sujet très important, sans foi vous ne pouvez pas vivre et pourtant la foi est vivante. Ce n’est pas un nombre de notions, objets de notre croyance. La foi se développe chaque jour, vous amène joie, paix et force. Elle implique la pratique qui est de vivre ici sa vie de chaque jour. Dans les cercles chrétiens la pratique c’est de prier. Certains Chrétiens pensent que prier c’est avoir son esprit dans son cœur, d’autres que c’est agir et personne n’est d’accord avec son voisin. Nous approfondirons ces éléments la prochaine fois.

http://www.thich-nhat-hanh.fr/index933f ... &Itemid=88
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Logos

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4190
Enregistré le: 04 Mai 2016, 00:51

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Re: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 11 Avr 2018, 07:38

Pour info, j'ai demandé à la modération globale de déplacer ce topic dans la section correspondante, ce qui ne va pas tarder.

Personne n'a envie de voir les sempiternelles disputes bouddhiques contaminer le forum "Général libre". Un forum a été créé exprès pour "contenir" les rageux du bouddhisme, alors merci de respecter cette sage disposition.

Cordialement.
"Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille." - Actes 16:31

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Re: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 11 Avr 2018, 08:17

C'est votre opinion et un jugement de valeur essayant de justifier une attitude discriminante.

bien à vous ! :)
Modifié en dernier par algol-x le 13 Avr 2018, 12:17, modifié 2 fois.
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

komyo

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 909
Enregistré le: 04 Jan 2013, 14:26

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Re: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 11 Avr 2018, 11:07

Logos a écrit:Pour info, j'ai demandé à la modération globale de déplacer ce topic dans la section correspondante, ce qui ne va pas tarder.

Personne n'a envie de voir les sempiternelles disputes bouddhiques contaminer le forum "Général libre". Un forum a été créé exprès pour "contenir" les rageux du bouddhisme, alors merci de respecter cette sage disposition.

Cordialement.


J'ai publié ce fil dans la section libre, car il s'éloigne de dogmes bouddhistes, pour présenter une théorie (d'historiens) d'une influence du christianisme sur le bouddhisme tardif du grand véhicule et peut intéresser des gens non dogmatiques.
Le mettre dans la section chrétienne, aurait pu être pris comme une provocation des chrétiens qui entendent rester dans le seul cadre de leurs croyances (cf la charte), même chose pour la section bouddhiste.
La section libre était l'endroit adéquat pour cette présentation.
Mais si nous sommes tous des "rageux" auxquels appliquer un "containement"... ! :lol: :Bye:
Ne pas railler, ne pas déplorer ni maudire, mais comprendre. Baruch Spinoza

Bertrand

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4819
Enregistré le: 28 Fév 2008, 11:32

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Re: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 12 Avr 2018, 08:54

Dans toutes religions Dieu a placé des indices afin que tous Le cherche...et les Hindoux en ont aussi;;
==Les visionnaires
http://www.chretien.at/Le%20Messie%20an ... %E9sus.htm
D'après LA TRADITION PAÏENNE, qui calcule les ères selon les précessions des équinoxes de printemps, en fonction des signes du zodiac, les temps seront là quand l'humanité sera entrée dans l'ère du Verseau, dans l'ère de la connaissance, l'eau versée sur l'humanité symbolisant la connaissance ou la révélation - celle des choses ignorées jusqu'alors - qui se trouve déversée sur notre humanité. L'ère de Jésus était l'ère des Poissons, précédant l'ère du Verseau, qui selon le calcul des précessions des équinoxes de printemps a commencé en 1945, coïncidant ainsi avec l'explosion de la bombe atomique à Hiroshima, ou en d'autres termes l'entrée de l'humanité dans l'ère de la connaissance scientifique au niveau des univers particules.
Selon LE BOUDDHISME, le Nouveau Bouddha d'Occident, appelé le "Maitreya" [appelé aussi "Mirokou" dans la branche japonaise enseignée par l'école Shingon], apparaîtra dans un pays dirigé par le roi des coqs 3 000 ans après la mort de Bouddha. Il est clair et net que, dans l'histoire, le pays du coq c'est la France. Donc pour le Bouddhisme "le Messie" naîtra en France. Les girouettes en formes de coq ont été inventées en France. Les français furent longtemps appelés "Gaul" [Gaulois] et en latin, langue dominante de l'époque, coq se dit "Gallus". Le coq est le symbole de la France, gravé par exemple sur les médailles d'honneur données par le gouvernement français. La mascotte de la coupe du monde de football en France était le coq, et les joueurs ou sportifs français des équipes nationales portent un coq sur leurs maillots.

Donc, pour le Bouddhisme le "Messie" ou "Maitreya" doit naître en France, et il doit arriver à cette époque-ci ; en plus il y a eu en France un Chef d'Etat nommé "de Gaulle" [son nom est encore plus proche de "gallus" la traduction latine du mot "coq"] et sans manquer de respect à sa mémoire, on peut quand même rappeler que ce Général, Président de la République française, était fier comme un coq et se prenait vraiment pour "le roi des français" lorsque, après avoir mené ses troupes à la victoire contre les Nazis, il devint en août 1944 le Chef du premier Gouvernement français d'après la seconde guerre mondiale (!).

En résumé, pour le Bouddhisme la période de l'avènement du Messie c'est maintenant et c'est en France qu'il doit naître ou qu'il est né et on pourrait même dire que la conception de ce Messie devrait se situer(((( vers 1945))))) après l'arrivée du Roi des coqs au pouvoir, en l'occurrence ici Mr. Charles de Gaulle. En interprétant le monument du roi Asoka, selon la branche bouddhiste du Nord de la Corée, et d'après son calendrier, l'année 2003 [au calendrier mondial... chrétien] c'est l'année bouddhiste 3030, soit déjà 30 ans au-delà du 3 000ème anniversaire de la mort de Bouddha, donc le "Messie" ou "Maitreya" devrait être là maintenant, en chair et en os, physiquement présent sur notre planète Terre... et d'origine française.

L'enseignement Bouddhique dit que la Vérité sur le passé, le présent et le futur sera alors "révélée". Selon la tradition d'une branche bouddhiste l'année 3.000 du bouddhisme doit correspondre à l'an 1973, donc cette année-là devrait être une année importante dans la mission de ce Messie ! Voici un bel exemple de l'annonce du Maitreya dans le Bouddhisme : « Et le Bénit dit à Ananda : Je ne suis pas le premier Bouddha venu sur la Terre, et je ne serai pas le dernier. En son temps viendra un autre Bouddha qui apparaîtra dans le monde, le sacré, l’illuminé suprême, doté de sagesse dans sa conduite, embrassant tout l’univers. Un guide incomparable pour les hommes, un chef des dévas [dieux, déités] et des mortels. Il vous révélera la même et éternelle vérité que je vous ai enseignée. Il établira sa loi, glorieux de ses origines, glorieux au plus haut point, et glorieux au but. Dans l’esprit et dans la lettre, il proclamera une vie vertueuse, toute parfaite et pure, telle que je la proclame maintenant. Ses disciples seront au nombre de plusieurs milliers, alors que les miens sont au nombre de plusieurs centaines. Ananda demanda : Comment le reconnaîtrons-nous ? Le Bénit répondit : II sera connu comme Maitreya. »
Message autres; Le Srimad-Bhagavatam, verset 25 :

« Et au point de jonction des deux âges, quand presque tous les dirigeants de la Terre seront devenus des pillards, le Seigneur de l’univers apparaîtra en tant que Kalki, le fils de Vishnu Yasa. »

Bhagavad-Gîtâ, (chapitre 4), verset 7 :

« Ainsi dans le Kali Yuga [notre ère : l'âge de fer], le déclin ne cessera de s'accentuer jusqu'à ce que la race humaine approche de son anéantissement. Lorsque la fin de l'âge sombre sera prochaine, une partie de cette essence divine qui existe dans sa propre nature spirituelle, Kalki Avatar descendra sur la terre, doté des huit qualités surnaturelles. Il rétablira la droiture dans le monde. Lorsque le soleil, la lune, Tishya et la planète Jupiter seront ensemble dans la même maison, l'âge de Krita ou Satya : [l'âge d'or] sera revenu. »
verset 8 :

« Car chaque fois qu'il y a relâchement dans l'observation de la Loi Divine, recrudescence de l'impiété en tous lieux, alors Je me manifeste par mon propre pouvoir et Je prends naissance d'âge en âge, pour la libération des justes et la destruction des mauvais, pour le ferme rétablissement de la Loi. »

Mahâbhârata, (Chapitre 3), verset 189 :

« Un brahmane nommé Kalki ''Gloire de Vishnu", sous l'impulsion du temps, naîtra pourvu d'une grande force guerrière, de courage et de sagesse. [...] Entouré de brahmanes, il exterminera complètement les misérables troupes de barbares qui avaient tout envahi. »

Le "Kalki Avatar" est mentionné encore dans de nombreux autres ouvrages : le Brahma Purâna (chap. 213), l'Agni Purâna (chap. 16), le Vâyu Purâna (chap. 98 et 104), le Varâha Purâna (chap. 15) et bien d'autres... mais il est important de noter qu'un livre entier est consacré à la description de la descente de Kalki sur Terre : le Kalki Purâna. Il y est dit que son incarnation finale viendra de l'occident, de l'Ouest.

Je suis désolé pour tous les chrétiens de ce globe, les religions les plus pratiquées de nos jours sur la planète s'accordent sur le fait que quelqu'un doit encore venir pour accomplir les choses, et par conséquent Jésus n'est pas "le Messie", "le Sauveur", "le Dernier des Prophètes" annoncé, celui qui apportera la Révélation.

En plus de cela, mise à part les grandes religions, il y a un bon nombre de religions moins répandues qui espèrent encore toujours aujourd'hui la venue de celui qu'elles annoncent ; pour les perses il est appelé "Saoshyant", pour les INDIENS HOPI "Pahana", "Quetzalcoalt" pour les INDIENS DU MEXIQUE.

Par exemple, même si la religion BAHA'IE n'attend pas la venue d'un prophète spécifique, les écrits du Bâb annoncent que d'autres lui succéderont.

D'ailleurs, les Bahà'is fêtent le 23 mai, l'anniversaire de l'annonce faite en 1844 par le Bâb [nom signifiant : la porte], de l'arrivée prochaine d'un messager divin universel.
Avatar 10 : Kalki, le jugement dernier
La dernière incarnation de Vishnu n'a pas encore eu lieu ; elle est encore à venir mais est déjà inscrite dans l'Ordre Cosmique. A la fin de l'âge de Bronze - notre ère - Vishnu redescendra une dernière fois sur Terre sur le dos d'un cheval blanc, brandissant une épée de feu dans sa main droite. Il anéantira tous les démons et tous les humains au cœur mauvais. Il mettra fin au monde tel que nous le connaissons, puis après une nuit cosmique de plusieurs millénaires, il créera un nouveau monde, inaugurant ainsi une nouvelle ère dont il sera encore le garant des valeurs et du bon ordre.

Bertrand

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4819
Enregistré le: 28 Fév 2008, 11:32

Message Sujet: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Titre du message: Re: Bouddhisme Mahayana et christianisme

Message Ecrit le 12 Avr 2018, 08:54

Dans toutes religions Dieu a placé des indices afin que tous Le cherche...et les Hindoux en ont aussi;;
==Les visionnaires
http://www.chretien.at/Le%20Messie%20an ... %E9sus.htm
D'après LA TRADITION PAÏENNE, qui calcule les ères selon les précessions des équinoxes de printemps, en fonction des signes du zodiac, les temps seront là quand l'humanité sera entrée dans l'ère du Verseau, dans l'ère de la connaissance, l'eau versée sur l'humanité symbolisant la connaissance ou la révélation - celle des choses ignorées jusqu'alors - qui se trouve déversée sur notre humanité. L'ère de Jésus était l'ère des Poissons, précédant l'ère du Verseau, qui selon le calcul des précessions des équinoxes de printemps a commencé en 1945, coïncidant ainsi avec l'explosion de la bombe atomique à Hiroshima, ou en d'autres termes l'entrée de l'humanité dans l'ère de la connaissance scientifique au niveau des univers particules.
Selon LE BOUDDHISME, le Nouveau Bouddha d'Occident, appelé le "Maitreya" [appelé aussi "Mirokou" dans la branche japonaise enseignée par l'école Shingon], apparaîtra dans un pays dirigé par le roi des coqs 3 000 ans après la mort de Bouddha. Il est clair et net que, dans l'histoire, le pays du coq c'est la France. Donc pour le Bouddhisme "le Messie" naîtra en France. Les girouettes en formes de coq ont été inventées en France. Les français furent longtemps appelés "Gaul" [Gaulois] et en latin, langue dominante de l'époque, coq se dit "Gallus". Le coq est le symbole de la France, gravé par exemple sur les médailles d'honneur données par le gouvernement français. La mascotte de la coupe du monde de football en France était le coq, et les joueurs ou sportifs français des équipes nationales portent un coq sur leurs maillots.

Donc, pour le Bouddhisme le "Messie" ou "Maitreya" doit naître en France, et il doit arriver à cette époque-ci ; en plus il y a eu en France un Chef d'Etat nommé "de Gaulle" [son nom est encore plus proche de "gallus" la traduction latine du mot "coq"] et sans manquer de respect à sa mémoire, on peut quand même rappeler que ce Général, Président de la République française, était fier comme un coq et se prenait vraiment pour "le roi des français" lorsque, après avoir mené ses troupes à la victoire contre les Nazis, il devint en août 1944 le Chef du premier Gouvernement français d'après la seconde guerre mondiale (!).

En résumé, pour le Bouddhisme la période de l'avènement du Messie c'est maintenant et c'est en France qu'il doit naître ou qu'il est né et on pourrait même dire que la conception de ce Messie devrait se situer(((( vers 1945))))) après l'arrivée du Roi des coqs au pouvoir, en l'occurrence ici Mr. Charles de Gaulle. En interprétant le monument du roi Asoka, selon la branche bouddhiste du Nord de la Corée, et d'après son calendrier, l'année 2003 [au calendrier mondial... chrétien] c'est l'année bouddhiste 3030, soit déjà 30 ans au-delà du 3 000ème anniversaire de la mort de Bouddha, donc le "Messie" ou "Maitreya" devrait être là maintenant, en chair et en os, physiquement présent sur notre planète Terre... et d'origine française.

L'enseignement Bouddhique dit que la Vérité sur le passé, le présent et le futur sera alors "révélée". Selon la tradition d'une branche bouddhiste l'année 3.000 du bouddhisme doit correspondre à l'an 1973, donc cette année-là devrait être une année importante dans la mission de ce Messie ! Voici un bel exemple de l'annonce du Maitreya dans le Bouddhisme : « Et le Bénit dit à Ananda : Je ne suis pas le premier Bouddha venu sur la Terre, et je ne serai pas le dernier. En son temps viendra un autre Bouddha qui apparaîtra dans le monde, le sacré, l’illuminé suprême, doté de sagesse dans sa conduite, embrassant tout l’univers. Un guide incomparable pour les hommes, un chef des dévas [dieux, déités] et des mortels. Il vous révélera la même et éternelle vérité que je vous ai enseignée. Il établira sa loi, glorieux de ses origines, glorieux au plus haut point, et glorieux au but. Dans l’esprit et dans la lettre, il proclamera une vie vertueuse, toute parfaite et pure, telle que je la proclame maintenant. Ses disciples seront au nombre de plusieurs milliers, alors que les miens sont au nombre de plusieurs centaines. Ananda demanda : Comment le reconnaîtrons-nous ? Le Bénit répondit : II sera connu comme Maitreya. »
Message autres; Le Srimad-Bhagavatam, verset 25 :

« Et au point de jonction des deux âges, quand presque tous les dirigeants de la Terre seront devenus des pillards, le Seigneur de l’univers apparaîtra en tant que Kalki, le fils de Vishnu Yasa. »

Bhagavad-Gîtâ, (chapitre 4), verset 7 :

« Ainsi dans le Kali Yuga [notre ère : l'âge de fer], le déclin ne cessera de s'accentuer jusqu'à ce que la race humaine approche de son anéantissement. Lorsque la fin de l'âge sombre sera prochaine, une partie de cette essence divine qui existe dans sa propre nature spirituelle, Kalki Avatar descendra sur la terre, doté des huit qualités surnaturelles. Il rétablira la droiture dans le monde. Lorsque le soleil, la lune, Tishya et la planète Jupiter seront ensemble dans la même maison, l'âge de Krita ou Satya : [l'âge d'or] sera revenu. »
verset 8 :

« Car chaque fois qu'il y a relâchement dans l'observation de la Loi Divine, recrudescence de l'impiété en tous lieux, alors Je me manifeste par mon propre pouvoir et Je prends naissance d'âge en âge, pour la libération des justes et la destruction des mauvais, pour le ferme rétablissement de la Loi. »

Mahâbhârata, (Chapitre 3), verset 189 :

« Un brahmane nommé Kalki ''Gloire de Vishnu", sous l'impulsion du temps, naîtra pourvu d'une grande force guerrière, de courage et de sagesse. [...] Entouré de brahmanes, il exterminera complètement les misérables troupes de barbares qui avaient tout envahi. »

Le "Kalki Avatar" est mentionné encore dans de nombreux autres ouvrages : le Brahma Purâna (chap. 213), l'Agni Purâna (chap. 16), le Vâyu Purâna (chap. 98 et 104), le Varâha Purâna (chap. 15) et bien d'autres... mais il est important de noter qu'un livre entier est consacré à la description de la descente de Kalki sur Terre : le Kalki Purâna. Il y est dit que son incarnation finale viendra de l'occident, de l'Ouest.

Je suis désolé pour tous les chrétiens de ce globe, les religions les plus pratiquées de nos jours sur la planète s'accordent sur le fait que quelqu'un doit encore venir pour accomplir les choses, et par conséquent Jésus n'est pas "le Messie", "le Sauveur", "le Dernier des Prophètes" annoncé, celui qui apportera la Révélation.

En plus de cela, mise à part les grandes religions, il y a un bon nombre de religions moins répandues qui espèrent encore toujours aujourd'hui la venue de celui qu'elles annoncent ; pour les perses il est appelé "Saoshyant", pour les INDIENS HOPI "Pahana", "Quetzalcoalt" pour les INDIENS DU MEXIQUE.

Par exemple, même si la religion BAHA'IE n'attend pas la venue d'un prophète spécifique, les écrits du Bâb annoncent que d'autres lui succéderont.

D'ailleurs, les Bahà'is fêtent le 23 mai, l'anniversaire de l'annonce faite en 1844 par le Bâb [nom signifiant : la porte], de l'arrivée prochaine d'un messager divin universel.
Avatar 10 : Kalki, le jugement dernier
La dernière incarnation de Vishnu n'a pas encore eu lieu ; elle est encore à venir mais est déjà inscrite dans l'Ordre Cosmique. A la fin de l'âge de Bronze - notre ère - Vishnu redescendra une dernière fois sur Terre sur le dos d'un cheval blanc, brandissant une épée de feu dans sa main droite. Il anéantira tous les démons et tous les humains au cœur mauvais. Il mettra fin au monde tel que nous le connaissons, puis après une nuit cosmique de plusieurs millénaires, il créera un nouveau monde, inaugurant ainsi une nouvelle ère dont il sera encore le garant des valeurs et du bon ordre.


Retourner vers GÉNÉRAL Libre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing et 12 invités