Pour une laïcité éclairée

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.


Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12319
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 26 Juin 2018, 13:48

Pour une laïcité éclairée... Pst Macron devient chanoine de Latran par le pape.

C'est un début pour un agnostique, mais pas suffisant pour incarner un judéo chrétien convaincu et entraîner tout un peuple en direction de la foi et du courage en cette époque la plus difficile que la terre ait jamais connue et connaîtra.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Oiseau du paradis

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 941
Enregistré le: 31 Jan 2017, 15:52

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 26 Juin 2018, 15:15

Mes salutations,

Puisque nous sommes dans la section GÉNÉRAL libre, je me permets de déposer un dernier texte provenant cette foi-ci d'un extrait du livre de Jacques Chouleur, Faculté des Lettres et Sciences Humaines d'Avignon.

... Il est par ailleurs évident que l'oecuménisme ne parviendra pas à fondre les diverses églises existantes en une organisation unique. Chaque organisation, pour déclinante et usée qu'elle soit, tend naturellement à persister dans son être et à se crisper sur son identité propre. Il est également évident qu'une vague alliance de confessions que leurs vues théologiques, leurs traditions culturelles, leur histoire ont jusqu'ici engagées sur des voies divergentes ne saurait tenir lieu de véritable religion universelle, d'une religion créatrice d'une civilisation nouvelle à la dimension planétaire. Il est enfin évident qu'aucune des grandes religions actuelles n'a les moyens d'absorber toutes les autres. Les Juifs, les Chrétiens, les Musulmans, les Hindouistes et les Bouddhistes demeurent attachés à leurs bergeries respectives parce que les autres n'exercent sur eux qu'une attirance trop limitée pour justifier en conscience une conversion qui serait aussi une trahison. Bien plus que dans l'association ou la fusion des églises existantes, c'est dans l'adhésion dynamique à une formule vraiment neuve que la formation d'une éventuelle religion planétaire doit être recherchée. L'Evangile lui-même ne dit-il pas que les vieilles outres ne conviennent guère au vin nouveau?

Mais cette religion du futur, cette religion pour toutes les femmes et tous les hommes de demain, existe-t-elle déjà ? Dans l'affirmative, et puisqu'il ne saurait s'agir des organisations majoritaires actuelles, quelle minorité agissante serait donc susceptible de prendre la relève ? Notre époque est caractérisée par un étonnant pullulement de sectes de toute sorte. Certaines, comme les Adventistes du Septième Jour ou les Témoins de Jéhovah, ont leurs racines dans le fondamentalisme biblique anglo-américain du XIXème siècle, et il est manifeste que leur littéralisme étroit, leur hérédité puritaine, leur vision quasi médiévale du monde ne les prédisposent guère à une conquête spirituelle de notre globe, quels que soient par ailleurs la sincérité et le zèle missionnaire de leurs adeptes.

D'autres rameaux originaux du Christianisme, tels que le Swedenborgianisme ou la Science Chrétienne, paraîtraient a priori mieux qualifiés, car ils se situent sur un plan intellectuel élevé et proposent une explication rationnelle de notre univers, mais leur ambition en matière de prosélytisme sont à peu près nulles.

Les Mormons, nombreux, modernes, dynamiques, fortement organisés, disposant de ressources financières impressionnantes et mûs par une volonté d'expansion sans limites, paraissent capables de s'imposer en de nombreux pays. A leur actif, il y a la doctrine de l'unité éternelle du couple conjugal et de la cellule familiale et celle de la progression éternelle des esprits des justes, aboutissant à leur conférer dans l'au-delà un statut véritablement divin, ce qui ne dispense nullement les hommes de chercher à bâtir dès ici-bas la Nouvelle Jérusalem de droiture, de lumière et d'équité dont rêvaient les vieux prophètes. A leur passif, il y a le fondamentalisme biblique aggravé par la présence d'Écritures supplémentaires purement mormones, aux origines incertaines, la croyance obligée aux visions et révélations assez problématiques des dirigeants de l'Eglise, le spectre de la théocratie musclée, et sans doute aussi le caractère trop nettement yankee de cette phalange des Saints des Derniers Jours.

Quant aux multiples courants religieux importés de l'Inde ou de l'Extrême-Orient, de la Soka Gakkai à la Méditation Transcendantale de Maharishi Mahesh Yogi, du Bouddhisme Zen à la "Lumière Divine" de l'adolescent richissime et joufflu Gourou Maharaj Ji, ils diffèrent considérablement entre eux par le sérieux ou le manque de sérieux qui les caractérisent. Tous sont néanmoins trop prisonniers d'une culture particulière, d'un folklore national ou régional particulier, pour prétendre à l'universalisme. En Occident, à qui fera-t-on croire qu'il faille se raser le crâne (en préservant une longue touffe pileuse au sommet de la tête), s'affubler de robes safran et psalmodier sans fin "Hare Krishna, Rare Rama..." en frappant un tambourin et en agitant des clochettes pour mériter la vie éternelle?

La foi mondiale bahà’ìe, me paraît en revanche assez bien placée dans la compétition pour l'accession au statut de religion universelle du futur. Le mot religion n'est d'ailleurs pas totalement exact en l'occurrence, puisque les responsables de ce mouvement lui ont préféré celui de foi, moins exclusif et plus dynamique. Devenir bahà’ì ne signifie nullement renier sa religion d'origine. Bien au contraire, les bahà'ìs fondent leur philosophie tout entière sur le principe de la vérité et de l'identité foncière de toutes les religions. Il ne s'agit pas de simple "tolérance", mais d'une reconnaissance raisonnée du caractère divin de l'inspiration manifestée aussi bien dans les synagogues, les temples, les chapelles, les mosquées, les pagodes aux quatre coins de la planète. Pour les bahà’ìs, la religion est Une, parce que Dieu est Un, et que l'humanité est Une. ...

Tiré de : http://www.bahai-biblio.org/centre-doc/ ... ouleur.htm

Amitiés virtuelles et bonne fin de journée tt' l' monde.
Modifié en dernier par Oiseau du paradis le 27 Juin 2018, 13:28, modifié 1 fois.
Les pensées sont des océans infinis. Les effets et les conditions changeantes de l'existence sont les formes propres et les limites individuelles des vagues qui ne s'élèveront et ne dissémineront leurs perles de savoir sur les rives de la vie que lorsque la mer s'enflera. https://youtu.be/Y73Gu7IlTz4

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12319
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 26 Juin 2018, 16:11

Oiseau du paradis a écrit:

Les Mormons, nombreux, modernes, dynamiques, fortement organisés, disposant de ressources financières impressionnantes et mûs par une volonté d'expansion sans limites, paraissent capables de s'imposer en de nombreux pays. A leur actif, il y a la doctrine de l'unité éternelle du couple conjugal et de la cellule familiale et celle de la progression éternelle des esprits des justes, aboutissant à leur conférer dans l'au-delà un statut véritablement divin, ce qui ne dispense nullement les hommes de chercher à bâtir dès ici-bas la Nouvelle Jérusalem de droiture, de lumière et d'équité dont rêvaient les vieux prophètes. A leur passif, il y a le fondamentalisme biblique aggravé par la présence d'Écritures supplémentaires purement mormones, aux origines incertaines, la croyance obligée aux visions et révélations assez problématiques des dirigeants de l'Eglise, le spectre de la théocratie musclée, et sans doute aussi le caractère trop nettement yankee de cette phalange des Saints des Derniers Jours.


Oiseau, c'est hors sujet et erroné. Ne pas récidiver ! ou ouvrir un sujet sur ce thème. :)
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Oiseau du paradis

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 941
Enregistré le: 31 Jan 2017, 15:52

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 26 Juin 2018, 22:54

Oiseau du paradis a écrit:

Les Mormons, nombreux, modernes, dynamiques, fortement organisés, disposant de ressources financières impressionnantes et mûs par une volonté d'expansion sans limites, paraissent capables de s'imposer en de nombreux pays. A leur actif, il y a la doctrine de l'unité éternelle du couple conjugal et de la cellule familiale et celle de la progression éternelle des esprits des justes, aboutissant à leur conférer dans l'au-delà un statut véritablement divin, ce qui ne dispense nullement les hommes de chercher à bâtir dès ici-bas la Nouvelle Jérusalem de droiture, de lumière et d'équité dont rêvaient les vieux prophètes. A leur passif, il y a le fondamentalisme biblique aggravé par la présence d'Écritures supplémentaires purement mormones, aux origines incertaines, la croyance obligée aux visions et révélations assez problématiques des dirigeants de l'Eglise, le spectre de la théocratie musclée, et sans doute aussi le caractère trop nettement yankee de cette phalange des Saints des Derniers Jours.


Mormon a écrit:Oiseau, c'est hors sujet et erroné. Ne pas récidiver ! ou ouvrir un sujet sur ce thème. :)


Merci d'avoir repris ton message; la couleur rouge clair dénotait une susceptibilité démesurée. Là c'est beaucoup mieux. Je retrouve le Mormon pondéré; celui que je préfère.

Comme tu es l'initiateur de ce fil, je vais me conformer à ton avertissement et n'irai pas plus loin dans le débat. Il n'en demeure pas moins cependant que le texte de M. Chouleur va vraiment dans le sens d'une laïcité éclairée. Je dirais même qu'il bonifie les 12 protocoles auxquels tu nous renvoies dans ton intitulé. Vraiment dommage que ton esprit soit hermétiquement fermé à d'autres visions et/ou croyances spirituelles.
Les pensées sont des océans infinis. Les effets et les conditions changeantes de l'existence sont les formes propres et les limites individuelles des vagues qui ne s'élèveront et ne dissémineront leurs perles de savoir sur les rives de la vie que lorsque la mer s'enflera. https://youtu.be/Y73Gu7IlTz4

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10387
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 27 Juin 2018, 05:15

oiseau du paradis a dit : Mais cette religion du futur, cette religion pour toutes les femmes et tous les hommes de demain, existe-t-elle déjà ?


Non , à partir du moment où tu cherches une religion tu enfermes par là même quelque chose à l'intérieur de quelque chose d'autre , ça n'est qu'un échange d'un vêtement étriqué pour un autre , fusse t'il moins étriqué .
La réalité ne s'enferme pas dans un dogme , elle n'est pas particulièrement bouddhiste , communiste , hindouiste , chrétienne , musulmane etc ....
Est ce qu'une plante est bouddhiste , est qu'un animal est bouddhiste , ou chrétien ou musulman ? Non.
Regardes des enfants qui jouent entre eux , ils n'ont pas de religion , ne font pas de politique et tout se passe à merveille .
C'est quand on commence à introduire clairement des notions de religion et de politique qu'on les contamine .
Ca n'est qu'en ayant une réflexion en dehors des religions qu'on peut comprendre la réalité des choses , la religion est trop passionnelle , ça n'aboutie qu'a des querelles de clocher .
Quand au Bahaïsme c'est encore un nouveau faux espoir puisque c'est encore une foi qui se dit universelle et qui enferme les choses d'une certaine façon , on en a déjà parlé .
La réalité c'est que je ne crois pas qu'on puisse mélanger entre eux des gens qui ont des idées très différentes et qui fonctionnent à l'opposé . Ce genre d'espoir est par là même trop idéaliste et bisounours pour être vraiment lucide .Il peut exister sur la terre différents pays ayant une foi différentes , les musulmans devraient habiter entre eux , et les occidentaux entre eux , c'est la seule façon que ces deux modèles en complète opposition puissent assurer une vie plus paisible .Il n'existe pas un seul modèle de société qui englobe tous les autres , l'unité est plutôt une vision idéaliste des religions abrahamiques qui n'est pas forcément sensée exister dans la nature .
Le multiculturalisme au sein d'une même société est une lubie bahaïste irréalisable , même gandhi qui fut assassiné et qui a tout essayé dans ce sens a perdu la partie et à payé de sa vie puisqu'il est mort assassiné par un musulman et que par la suite les musulmans ont du quitter l'inde pour le Pakistan .On ne peut pas fédérer des religions ou des cultures en complète opposition sur leur toile de fond . L'islam est une religion radicale , on ne peut pas faire de l'islam modéré , c'est à contresens , c'est une religion qui ne peut qu'être l'islam et toutes les tentatives d'en faire ce qu'elle n'est pas en essayant de la faire coller à nos principes échoueront toujours .
Par contre le bouddhisme ne pose aucun problème en terme de compatibilité dans une société chrétienne et il n'y a nul besoin de bahaïsme pour mélanger des bouddhistes avec des chrétiens , du reste ils peuvent se marier entre eux sans problème dans notre monde moderne , c'est donc l'exemple d'un non problème .Essais de marier un bouddhiste ou un chrétien avec une musulmane et tu vas vite te rendre compte de l'opposition musulmane sur ce problème .Hors quand les musulmans forment un clan et qu'ils font dans le communautarisme ça ne peut pas fonctionner .L'islam n'est pas compatible avec la laïcité et on le sait très bien , alors pourquoi se mentir et faire du bahaïsme une solution imaginaire qui pourrait résoudre le problème de l'islam . Même gandhi n'a jamais pu résoudre ce problème d'incorporation de l'islam dans une vision laïque .Le Bahaïsme ne contient aucune solution magique supplémentaire , bien au contraire , c'est une religion qui essait de chapeauter d'autres religions , ça n'arrivera jamais .
Si "Dieu est tout" alors il n'est rien en particulier, c'est-à-dire : "Dieu" n'est rien d'autre qu'un concept creux dans ce cas. Car le concept de "tout" ou de "totalité" ne gagne rien à être associé à un "mot" qui draine toutes sortes de superstitions. ( J'iminterroge)

tonton

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 338
Enregistré le: 14 Juin 2018, 10:35

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 27 Juin 2018, 10:05

Oui OIseau du paradis , et elle a toujours existé.

La bonne religion, selon ce que nous a transmis les hébreux, c'est de venir en aide à la veuve et à l'orphelin. La charité en elle même vaut plus que tous les actes religieux. En tout cas, c'est ce que nous pouvons retenir de nos lectures bibliques.

Principe humaniste ? oui, forcement. La mesure des valeurs humaines, dépasse forcement le cadre traditionnel.

Donc ce que nous pouvons regarder c'est pourquoi nous ne pratiquons pas la bonne religion, qu'est ce qui nous retient ? Les préjugés sans doute et un ensemble de chose, comme la méfiance, qui nous rend frileux et esclave de nous même.

En tant que croyant, j'ai tendance à penser à un manque d'envergure lié à la perte de la notion d'éternité. Disons que nous traversons le temps si brièvement, que nous ne mesurons pas forcement, l'implication de nos actes sur du si long terme. Au mieux, nous contractualisons notre temps pour garder bonne conscience tout en restant plutôt aveugle avec ce qui, dans notre fond intérieur, nous contrarie en faisant alors toute sorte de compromis.

En tant que citoyen, je dirai que la tendance des gouvernances humaines, tend plutôt à concevoir la nécessité du temps imparti pour profiter pleinement de la vie d'ici bas plutôt que de se soucier de ce qui sera laissé aux générations futures.

Pour sortir du champ dogmatique, un chef indien d’Amérique ne comprenait pas pourquoi, il était possible d'accorder une valeur marchande à la terre de ses ancêtres. Parce que pour lui, elle ne lui appartient pas, il ne fera que la transmettre à ses enfants qui eux aussi la transmettront aux générations suivantes.

Disons pour parler simplement, je dirai que si nous ne pratiquons pas la bonne religion, c'est parce que nous pratiquons plutôt celle " de l'argent ". je dis argent pour résumer toutes ces richesses terrestres aux quelles nous accordons surtout de l'importance par ce que nous avons la maîtrise de ce que nous pouvons saisir avec nos mains et pas celle du temps qui passe.

Ainsi, sans parler de religion précise, ce qui nous inquiète nous croyant, ce n'est pas tant la laïcité en elle même puisque finalement, les premiers laïcs sont les chrétiens eux même. Soit charitable sans discuter des convictions et prie en fermant la porte de ta chambre, correspond un peu, à la notion de laïcité.

Ce qui nous inquiète plutôt c'est une laïcité qui met à mal l'esprit en lui même des différents principes spirituels fraternels et universels de l'humanité en elle même. Bien sûr, les religions comme les croyants ont leur part de responsabilité dans la façon dont ils transmettent ces messages, allant parfois à contre courant et créant des contradictions entre prêche et attitude.

Mais en même temps; nous constatons que si nous ne voulons pas intervenir politiquement, par la pleine mesure des conséquences de contresens, c'est à dire d'un pouvoir religieux trop grand et des risques des conflits d'intérêts entre religieux et politique, si donc le pouvoir terrestre n'a pas à nous appartenir, qui s'en empare ?

Ce n'est pas facile du tout, d'affirmer par la conviction religieuse, en quoi et pourquoi nous nous opposons à certains principes de gouvernance puisque au fil du temps, on nous enferme dans des préjugés qui si ils sont parfois justifiés, n’empêchent pas que nous en avons conscience. Nous savons que nous n'avons pas toujours été à la hauteur, mais nous avons encore à rappeler à certains dirigeant ce qu'est la bonne religion.

Ce n'est pas celle de l'argent.

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10387
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 27 Juin 2018, 10:14

Tonton a dit : Ce n'est pas celle de l'argent.


je pense que le problème est surtout celui du dogmatisme , quand comme toi tu es dogmatique à être contre l'argent ou quand la personne fait de l'argent un dogme .
Tout cela devient un problème de détachement et les problèmes d'excès s'ensuivent .
Modifié en dernier par vic le 27 Juin 2018, 10:21, modifié 2 fois.
Si "Dieu est tout" alors il n'est rien en particulier, c'est-à-dire : "Dieu" n'est rien d'autre qu'un concept creux dans ce cas. Car le concept de "tout" ou de "totalité" ne gagne rien à être associé à un "mot" qui draine toutes sortes de superstitions. ( J'iminterroge)

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 15485
Enregistré le: 12 Fév 2013, 05:07

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 27 Juin 2018, 10:20

tonton a écrit:La bonne religion, selon ce que nous a transmis les hébreux, c'est de venir en aide à la veuve et à l'orphelin.


Et de les exterminer quand ils ne sont pas de la bonne religion.

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10387
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 27 Juin 2018, 10:21

Une histoire racontée dans le bouddhisme est celle d'un moine qui va voir un riche roi pour le persuader de quitter ses richesses pour se délivrer de l'attachement .
Pendant le moment où ils discutent un incendie se déclare et le riche se met nu dans la piscine en riant à coeur joie alors que ses richesses volent en fumée alors que le moine qui avait oublié sa tunique sur le bord de la piscine s'aggrippe à elle .
Tout cela pour te dire que ça n'est pas l'argent le problème , mais l'attachement qu'on en a . On peut être riche et ne pas être attaché à l'argent et pauvre et attaché à la pauvreté . Etre attaché à la pauvreté ne résout rien de plus .C'est même parfaitement idiot .
Dans cette histoire paradoxalement c'est le riche qui est plus libre intérieurement que le moine évidemment .
Mais si un riche est attaché à ses richesses excessivement , son esprit est pollué par l'argent .
Il ne faut pas faire de l'argent un dogme , voilà la morale de l'histoire .
Vouloir refuser l'argent peut devenir aussi un dogme .

Saintglinglin a dit : Et de les exterminer quand ils ne sont pas de la bonne religion.


Ben c'est ce que donne le communisme oui , les camps de redressement, goulags , Laogaï etc ...
C'est même mathématique .
Faire une religion d'un monde sans argent ça peut donner ça .
Si "Dieu est tout" alors il n'est rien en particulier, c'est-à-dire : "Dieu" n'est rien d'autre qu'un concept creux dans ce cas. Car le concept de "tout" ou de "totalité" ne gagne rien à être associé à un "mot" qui draine toutes sortes de superstitions. ( J'iminterroge)

tonton

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 338
Enregistré le: 14 Juin 2018, 10:35

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 27 Juin 2018, 11:14

oui, tout à fait Vic,

Si la la religion peut devenir un service à la solde des plus riches ( ce à quoi Jésus a été confronté ), la laïcité peut l'être également.

Disons que nous pouvons tous nous inquiéter, que nous soyons croyants ou pas, du pouvoir que s'accordent les lois du marché. Que ce soit le code du travail, les lois du vivre ensemble ou toute forme de constitution, la question que nous nous posons, c'est tout ceci est au profit de qui finalement ?

D'une génération à une autre, nous pouvons constater les écarts entre solidarité et individualisme, surtout depuis les années 80. Nous avons le sentiment que l'individualisme tend à forger les esprits pour qu’ils acceptent les principes démocratiques de l'économie ultra libéralisée.

Certains croyants vont même jusqu'à dire que le capitalisme américain est le " grand Satan ". Ceux là ensuite, vont jusqu'à élaborer des théories de complotismes qui servent aussi parfois, ceux qui veulent ce même pouvoir mais à travers une religion.

Comme je l'ai déjà dit, les études bibliques permettent aussi de déceler un décor, si il est particulier à un contexte historique, permet également de se poser des interrogations qui traversent le temps sur la légitimités des gouvernances humaines.

Le faisant, nous pouvons alors constater certains cycles qui traversent l'histoire de notre humanité partagée. Ainsi, si Spartacus reste une légende par contre, l'étude de la révolte des esclaves romains permet de déceler une tendance qui amène une civilisation vers son déclin. L'empire romain était si vaste, les esclaves si nombreux, que les riches propriétaires pouvaient alors se permettre de produire avec une main d'oeuvre gratuite. Ce qui n'était pas le cas des petits propriétaires qui eux ne pouvaient compter que sur la structure familiale. Faute de pouvoir assumer la concurrence, les petits, pour survivre, ont du vendre leur terre aux plus grands. Finalement, la plèbe, faut de travail et de revenu, est tombé dans la précarité et la famine, pendant qu'une minorité d'individus devenait de plus en plus riche.

Disons qu'en ce moment je me demande si nous ne traversons pas encore ce cycle mais à l'échelle de la mondialisation.

En tout cas, dans l'histoire romaine, certains hauts fonctionnaires lucides de la situation ont dénoncé ces monopoles et la misère engendrée. Ils se sont fait égorgés.
Pour Jésus, le contexte était aussi le même, puisqu'il y avait aussi des chômeurs, et lui aussi a été victime " des puissants de ce monde ".

Donc, ce qu'il faut comprendre est que tout croyant a conscience que l'individualisme et le pouvoir de l'argent correspond, en quelque sorte, à l'action du diable lui même. Aujourd'hui, il se demande, si ce n'est pas lui qui est sacrifiée sur la place publique afin que le message ne soit pas transmis et que ceux qui détiennent l'argent puissent alors tout museler pour s'approprier aussi les " idées " y compris celle concernant " la laïcité ".

Mais c'est une réaction un peu égocentrique qui ne tient pas compte de ce qui traverse finalement le temps. Disons que cet égocentrisme se construit dans l'idée d'être sauvé par son propre martyr. Ce qui n'est pas tout à fait la bonne lecture de ce qui se passe réellement, ni dans la bible, ni dans le monde à travers les siècles. je pense que ce qui est mis à mal, c'est plutôt un esprit. On peut se sentir touché par les malheurs de ce monde sans forcement faire partie d'une religion plus qu'une autre. Se sentir persécuter dans son âme ou son fort intérieur.

Ensuite, si tu veux en savoir un peu plus dans les correspondances cycliques prophétiques je vais t'en parler en faisant une image entre la structure des textes en eux mêmes et une spirale qui représente alors le temps et les générations successives.

les textes hébreux ne sont pas structurés selon la technique : introduction, antithèse, thèse, synthèse, conclusion. Pas comme nous avons appris à structurer nos propres proses. En fait, l'idée centrale, est placée au centre et les arguments pour ou contre, répétés de chaque côté, afin de trouver le centre et l'idée importante. Appelons l'idée importante X, l'argument A et le contre argument, C.

Le texte alors se construit de cette façon : A.C.X. C.A; quand il est parfaitement écrit. Mais la plupart du temps, c'est : A.C.A.X.C.C.A.C; ou autre parce que le plus souvent, ils ne sont pas parfaitement symétriques.

Cette structure se relative aussi avec la notion du temps. En son centre, c'est l'avènement et tous les événements, ou " signes " traversent le temps et les générations, jusqu'à parvenir au centre. la finalité étant un pouvoir centralisé à l'échelle du monde qui regroupent tous les signes qu'ont peu déceler les générations successives.

Comme en ce moment on parle de mondialisation et du monopole de l'économie libérale capitaliste à travers le monde, pour certains, le point central se concrétise. Mais, ça n'engage qu'eux. On peut aussi tout à fait concevoir que ce n'est qu'un élément de cette spirale plus étroit, mais qui n'arrive pas encore au centre. Et donc, il est difficile de savoir combien de segments s'inscriront encore dans la même logique de signes traversant le temps.

Oiseau du paradis

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 941
Enregistré le: 31 Jan 2017, 15:52

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 27 Juin 2018, 13:37

tonton a écrit:La bonne religion, selon ce que nous a transmis les hébreux, c'est de venir en aide à la veuve et à l'orphelin.


Saint Glinglin a écrit:Et de les exterminer quand ils ne sont pas de la bonne religion.


Ou de noyer démocratiquement le poisson quand la veuve noire sort de son trou.
Les pensées sont des océans infinis. Les effets et les conditions changeantes de l'existence sont les formes propres et les limites individuelles des vagues qui ne s'élèveront et ne dissémineront leurs perles de savoir sur les rives de la vie que lorsque la mer s'enflera. https://youtu.be/Y73Gu7IlTz4

GAD1

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 787
Enregistré le: 03 Sep 2016, 15:51

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 27 Juin 2018, 15:16

Oiseau du paradis a écrit:Mes salutations,

Puisque nous sommes dans la section GÉNÉRAL libre, je me permets de déposer un dernier texte provenant cette foi-ci d'un extrait du livre de Jacques Chouleur, Faculté des Lettres et Sciences Humaines d'Avignon.


Merci Odp. Commentaires intéressants. S'il y a une une religion du futur, la bonne etc... elle ne viendra pas que par le fait des hommes, mais par une force indicible et une référence antique qui les convaincra d'abandonner leurs vieilles habitudes pour le choix délibéré d'une joie véritable et simple. Ce qui ne peut pas se faire dans la violence, la théocratie musclée, et autres formes d'arrogances etc... en l'absence de ce choix, la Terre rentre en état de commotions. Ce qui arrive déjà et ce .. jusqu'à ce que nous comprenions et réformions notre coeur et âme en étant victorieux de toutes les épreuves qui arrivent et vont arriver et en écoutant ceux qui proclament l'Evangile le plus juste et le plus sensé qui soit.

tonton

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 338
Enregistré le: 14 Juin 2018, 10:35

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 28 Juin 2018, 10:43

Oui Gad,

Joie simple et véritable, cela dit, ce n'est pas quelque chose qui s'inscrit dans le temps, à un moment précis. Ni son contraire d'ailleurs.

Disons que les décors changent et que si l'attachement aux biens matériels parasitent parfois l'attachement aux biens fraternels, ce n'est pas parce que nous vivons aujourd'hui dans une société d'ultra consommation évidente ( puisque le débat écologique se précise ) que ceux qui ont vécu autrement avant, n'avaient pas conscience que trop de matérialisme pouvait devenir nuisible pour l'homme et la femme.

Ce que je pense plutôt est que notre société devenant pluraliste, ceci alimente favorablement les remises en question dogmatique. Nous avons la chance de vivre dans un espace laïc qui nous permet de rencontrer des gens de conversions différentes. Certes certains s’inquiètent, parce que le revers de la médaille est la privation de " repaires " ou de codes sociétaux précis et une tendance à aller vers le nihilisme. Mais, on peut aussi considérer que l’interpellation dans une façon différente de vivre sa spiritualité peut aussi nous conduire vers un éveil de conscience plus tolérant.

Bon, ce n'est pas le constat du moment, dans un contexte où le salafisme ,s'épuisant, jette ses dernières forces avec violence. Toutefois, malgré les difficultés, vivre côte à côte permet de mieux découvrir et parler de nos différences ( et de nos points communs ) que si un océan sépare les communautés. Il y a malgré tout encore bcp de fantasmes et de préjugés dans la façon de réfléchir à nos différences. Mais nous pouvons espérer que par une meilleure connaissance des dogmes de l'autre, ceci soit moins présent.

En attendant, le premier principe à reconsidérer, c'est le rapport à l'autorité. Dans le contexte, aucune religion ne peut s’asseoir socialement, sur le seul principe d'obéir à son autorité sans avoir à réfléchir.

Certains le regrettent mais pour moi, c'est plutôt salutaire puisque cela oblige à formuler le sens, plutôt que de se contenter d'une appartenance dogmatisée par des principes avant tout traditionnels.

Oiseau du paradis

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 941
Enregistré le: 31 Jan 2017, 15:52

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 28 Juin 2018, 15:59

Oiseau du paradis a écrit:Mes salutations,

Puisque nous sommes dans la section GÉNÉRAL libre, je me permets de déposer un dernier texte provenant cette foi-ci d'un extrait du livre de Jacques Chouleur, Faculté des Lettres et Sciences Humaines d'Avignon.


GAD1 a écrit:Merci Odp. Commentaires intéressants. S'il y a une une religion du futur, la bonne etc... elle ne viendra pas que par le fait des hommes, mais par une force indicible et une référence antique qui les convaincra d'abandonner leurs vieilles habitudes pour le choix délibéré d'une joie véritable et simple. Ce qui ne peut pas se faire dans la violence, la théocratie musclée, et autres formes d'arrogances etc... en l'absence de ce choix, la Terre rentre en état de commotions. Ce qui arrive déjà et ce .. jusqu'à ce que nous comprenions et réformions notre coeur et âme en étant victorieux de toutes les épreuves qui arrivent et vont arriver et en écoutant ceux qui proclament l'Evangile le plus juste et le plus sensé qui soit.


Agréablement surprise de te lire ainsi. :hi:
Les pensées sont des océans infinis. Les effets et les conditions changeantes de l'existence sont les formes propres et les limites individuelles des vagues qui ne s'élèveront et ne dissémineront leurs perles de savoir sur les rives de la vie que lorsque la mer s'enflera. https://youtu.be/Y73Gu7IlTz4

GAD1

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 787
Enregistré le: 03 Sep 2016, 15:51

Message Sujet: Pour une laïcité éclairée

Message Titre du message: Re: Pour une laïcité éclairée

Message Ecrit le 29 Juin 2018, 08:59

tonton a écrit:En attendant, le premier principe à reconsidérer, c'est le rapport à l'autorité. Dans le contexte, aucune religion ne peut s’asseoir socialement, sur le seul principe d'obéir à son autorité sans avoir à réfléchir.


Joseph Smith disait : "je leur enseigne des principes justes et ils se gouvernent par eux-mêmes".

Ces commandements ou ces principes existent depuis toujours.Ils coexistent avec les dieux et existaient même avant eux. Ils exigent l'adhésion volontaire de chaque personne, une par une.

C'est par un droit de conquête sur le péché et de manière individuelle (mais avec l'aide de Dieu) et non en l'imposant à son prochain, que les hommes (et femmes) se hissent à l'état de fils et filles de Dieu et que le mal sera vaincu. Pour l'instant, ils ne sont qu'une minorité...grandissante.


Retourner vers GÉNÉRAL Libre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Baidu et 3 invités