POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.


omicron

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 06 Mai 2018, 08:56

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 07 Mai 2018, 15:03

Septour,

je ne sais pas à quel point je risque de vous blesser en vous disant ce que je pense de Neale Donald Watson, après avoir fait un petit tour sur internet et après avoir visionné le film "Conversations avec Dieu.
Donc, je m'abstiendrai, mais si mon avis vous intéresse, je vous le donnerai.
:Bye:
Que la Raison soit avec vous !

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17881
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 07 Mai 2018, 15:12

levergero a écrit:La planète terre était entièrement couverte par la mer à son apparition.

Euh !!! Non ! Ca c'est juste impossible. Déjà, parce que la terre n'a pas apparu, mais s'est formé sur 200 millions d'années environ, comme toutes les planètes de notre système solaire. Et une planète tellurique ne se forme pas avec de l'eau.

omicron a écrit:je ne sais pas à quel point je risque de vous blesser en vous disant ce que je pense de Neale Donald Watson, après avoir fait un petit tour sur internet et après avoir visionné le film "Conversations avec Dieu.
Donc, je m'abstiendrai, mais si mon avis vous intéresse, je vous le donnerai.

Moi l'avis m'intéresse. J'ai trouvé ses livres absolument fascinants, mais j'admets qu'ils ne sont pas à la portée de tout le monde.
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

levergero

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1165
Enregistré le: 25 Juin 2008, 08:55
Localisation: Yvelines & Finistère

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 08 Mai 2018, 03:09

Le terme "apparition" n'est sans doute pas le bon. Mais disons qu'à sa terminaison ou sa finition elle était recouverte entièrement d'eau ce qui a permis l'éclosion des premiers êtres vivants (contrairement à bien d'autres planètes qui n'ont pas d'êtres vivants parce que sans eau).
http://jean-paul.vefblog.net
@jpcougny
catholique libéral, voire progressiste

omicron

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 06 Mai 2018, 08:56

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 08 Mai 2018, 03:36

MonstreLePuissant,

tout d'abord, vous devez savoir d'où je parle : Je suis agnostique, humaniste très proche des penseurs des Lumières.

Pour moi, Neale Donald Walsh (NDW) n'est qu'un prédicateur de plus, comme il en pousse tant aux Etats-Unis. Un de ces types dont l'intelligence vive permet d'analyser les aspirations du temps dans lequel il vit et de leur répondre en gardant un soubassement religieux, essentiel aux Etats-Unis.
Dans cette lignée de prédicateurs / fondateurs d'Eglises nouvelles d'origine états-uniennes, je peux citer Joseph Smith (Les Mormons), Charles Taze Russel (Témoins de Jéhovah) et plus proches de nous Ron Hubbard (Scientologie) et maintenant Neale Donald Walsch que je ne connaissais pas.
A cette liste, je pourrais en ajouter d'autres, tous fondateurs d'Eglises protestantes schismatiques aux noms évocateurs : les pentecôtistes, les évangéliques libres, les unitariens, etc. Lorsque vous naviguez au-dessus des Etats-Unis avec Google, vous pouvez lire toutes ces dénominations exotiques au-dessus des édifices qui couvrent ce pays.

Quelle est la spécificité de NDW ?
Il prend un peu de techniques de développement personnel, un peu de principes bouddhistes, quelques principes chrétiens autour de la présence personnelle de dieu, la nécessité d'une "révélation" qui le place dans la lignée des religions révélées, il n'oublie pas qu'il s'adresse à un public éduqué, individualiste et en recherche de bonheur individuel, il mélange le tout et délivre son message autour d'un dieu compagnon qui veut rehausser ce que nous sommes.
Comme c'est un pur produit de ce que peut générer le libéralisme américain un tantinet messianique, il n'oublie pas, dans son film, de faire un lien avec son enrichissement en suivant cet adage très protestant : "Si tu restes dans le droit chemin, dieu te couvrira de ses bienfaits", ce que les protestants ont traduit par : "Si tu t'enrichis, c'est que dieu te bénit". :)

Donc, je n'irai pas plus loin avec NDW, mais ce qui m'intéresse maintenant, c'est de savoir en quoi il est intéressant pour vous.
Que la Raison soit avec vous !

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17881
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 08 Mai 2018, 09:02

Bonjour omicron,

Ce qui différencie NDW des hommes que vous avez cité, c'est d'abord qu'il ne créé aucune religion, aucune église. Il n'instaure aucune croyance, aucun rite. Pour lui, la religion est un frein à l'épanouissement personnel. Il écrit à ce propos :

« Pour avoir du succès, la religion organisée doit faire croire aux gens qu'ils en ont besoin. Pour que les gens prêtent foi à quelque chose, ils doivent d'abord perdre la foi en eux-mêmes. Alors, la première tâche de la religion organisée est de vous faire perdre la foi en vous-mêmes. La seconde tâche est de vous faire voir qu'elle possède les réponses que vous n'avez pas. Et la troisième et la plus importante est de vous faire accepter ses réponses sans poser de questions. » (Conversations avec Dieu)

Ce qu'il vise, c'est l'épanouissement personnel et collectif. NDW déconstruit l'idée que l'on se fait communément de Dieu, un être à part qui règne de façon tyrannique sur l'univers qu'il a créé et qui exige de ses sujets une obéissance totale et aveugle sous peine de punition. Le dieu de Walsh n'est pas un dieu personnel séparé des humains, mais les humains sont une portion de Dieu, des consciences individualisés pour leur permettre de vivre une expérience. Au final, tout est Dieu, et il n'existe rien en dehors de Dieu. NDW serait athée si il avait appelé son dieu « intelligence cosmique » ou « conscience universelle », car c'est exactement ce qu'il décrit.

« Vous devez cesser de voir Dieu comme étant séparé de vous, et de vous voir comme étant séparés les uns des autres.
La seule solution est l'Ultime Vérité : rien, dans l'univers n'est séparé de quoi que ce soit. Tout est intrinsèquement relié, irrévocablement interdépendant, interactif, entremêlé dans le tissu de toute la vie. » (Conversations avec Dieu)


Conversations avec Dieu est un livre de développement personnel et non une livre religieux. Dans ce domaine, ses enseignements sont puissants. Il parle de l'amour, de la peur, de la gestion de ses émotions, de la libération personnelle par la déconstruction des mécanismes mentaux qui nous ont été inculqué dès notre enfance. Il traite de façon extraordinaire des relations humaines, qui sont un pilier essentiel de notre bonheur. En effet, à moins de vivre en ermite, nos interactions avec les autres constituent une part importante de notre existence. Rater ses relations humaines, c'est quasiment rater sa vie. Au final, ce livre nous apprend une chose : comment devenir meilleur, vivre mieux, et accéder à la paix intérieure, à la joie et au bonheur. Et ceci, en repensant notre conception du monde et de l'univers qui nous entoure.

Quant à la richesse, et bien, c'est une conséquence de l'accomplissement de soi. Cela signifie que tu as compris comment fonctionnaient les lois de cet univers, et que tu sais t'en servir. Ce n'est pas un mal, bien au contraire. Car il ne s'agit pas seulement d'argent, mais d'abondance, au sens plus large.

Au final, ce livre contient de très puissants enseignements pour ceux qui veulent amener leur vie à un autre niveau. Mais comme je l'ai dit, ce n'est pas un livre pour tout le monde. Trop de gens à la conscience étriquée, ne pourront pas en saisir le message. Mais quand on le saisit, quel bonheur !!!

« Soyez OUVERTS. N'enfermez pas la possibilité d'une vérité nouvelle parce que jusqu'ici vous avez été à l'aise avec une vérité ancienne. » (Conversations avec Dieu)

On n'est pas obligé d'adhérer à tout ce que Walsh écrit, et c'est ce qui fait toute la différence avec une religion. Tout ce que l'on a à faire, c'est expérimenter et voir ce que cela emmène comme changement dans notre propre vie.

« L'efficacité est la mesure de la vérité ».
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

GAD1

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 787
Enregistré le: 03 Sep 2016, 15:51

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 08 Mai 2018, 11:20

MonstreLePuissant a écrit:Bonjour omicron,

Ce qui différencie NDW des hommes que vous avez cité, c'est d'abord qu'il ne créé aucune religion, aucune église. Il n'instaure aucune croyance, aucun rite. Pour lui, la religion est un frein à l'épanouissement personnel. Il écrit à ce propos :

« Pour avoir du succès, la religion organisée doit faire croire aux gens qu'ils en ont besoin. Pour que les gens prêtent foi à quelque chose, ils doivent d'abord perdre la foi en eux-mêmes. Alors, la première tâche de la religion organisée est de vous faire perdre la foi en vous-mêmes. La seconde tâche est de vous faire voir qu'elle possède les réponses que vous n'avez pas. Et la troisième et la plus importante est de vous faire accepter ses réponses sans poser de questions. » (Conversations avec Dieu)

Ce qu'il vise, c'est l'épanouissement personnel et collectif. NDW déconstruit l'idée que l'on se fait communément de Dieu, un être à part qui règne de façon tyrannique sur l'univers qu'il a créé et qui exige de ses sujets une obéissance totale et aveugle sous peine de punition. Le dieu de Walsh n'est pas un dieu personnel séparé des humains, mais les humains sont une portion de Dieu, des consciences individualisés pour leur permettre de vivre une expérience. Au final, tout est Dieu, et il n'existe rien en dehors de Dieu. NDW serait athée si il avait appelé son dieu « intelligence cosmique » ou « conscience universelle », car c'est exactement ce qu'il décrit.

« Vous devez cesser de voir Dieu comme étant séparé de vous, et de vous voir comme étant séparés les uns des autres.
La seule solution est l'Ultime Vérité : rien, dans l'univers n'est séparé de quoi que ce soit. Tout est intrinsèquement relié, irrévocablement interdépendant, interactif, entremêlé dans le tissu de toute la vie. » (Conversations avec Dieu)


Conversations avec Dieu est un livre de développement personnel et non une livre religieux. Dans ce domaine, ses enseignements sont puissants. Il parle de l'amour, de la peur, de la gestion de ses émotions, de la libération personnelle par la déconstruction des mécanismes mentaux qui nous ont été inculqué dès notre enfance. Il traite de façon extraordinaire des relations humaines, qui sont un pilier essentiel de notre bonheur. En effet, à moins de vivre en ermite, nos interactions avec les autres constituent une part importante de notre existence. Rater ses relations humaines, c'est quasiment rater sa vie. Au final, ce livre nous apprend une chose : comment devenir meilleur, vivre mieux, et accéder à la paix intérieure, à la joie et au bonheur. Et ceci, en repensant notre conception du monde et de l'univers qui nous entoure.

Quant à la richesse, et bien, c'est une conséquence de l'accomplissement de soi. Cela signifie que tu as compris comment fonctionnaient les lois de cet univers, et que tu sais t'en servir. Ce n'est pas un mal, bien au contraire. Car il ne s'agit pas seulement d'argent, mais d'abondance, au sens plus large.

Au final, ce livre contient de très puissants enseignements pour ceux qui veulent amener leur vie à un autre niveau. Mais comme je l'ai dit, ce n'est pas un livre pour tout le monde. Trop de gens à la conscience étriquée, ne pourront pas en saisir le message. Mais quand on le saisit, quel bonheur !!!

« Soyez OUVERTS. N'enfermez pas la possibilité d'une vérité nouvelle parce que jusqu'ici vous avez été à l'aise avec une vérité ancienne. » (Conversations avec Dieu)

On n'est pas obligé d'adhérer à tout ce que Walsh écrit, et c'est ce qui fait toute la différence avec une religion. Tout ce que l'on a à faire, c'est expérimenter et voir ce que cela emmène comme changement dans notre propre vie.

« L'efficacité est la mesure de la vérité ».


C'est clair qu'il a pas mal piqué d'idées chez les mormons comme beaucoup ont fait après eux

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17881
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 08 Mai 2018, 11:55

Piqué des idées chez les mormons ? Ah bon ! Ce n'est pas vraiment l'impression que j'ai eu. Peux tu être plus précis ? Qu'est ce qu'il a piqué chez les mormons exactement ?
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

GAD1

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 787
Enregistré le: 03 Sep 2016, 15:51

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 08 Mai 2018, 12:15

MonstreLePuissant a écrit:Piqué des idées chez les mormons ? Ah bon ! Ce n'est pas vraiment l'impression que j'ai eu. Peux tu être plus précis ? Qu'est ce qu'il a piqué chez les mormons exactement ?


Pas tant que ça finalement mais des généralités par exemple :

« Soyez OUVERTS. N'enfermez pas la possibilité d'une vérité nouvelle parce que jusqu'ici vous avez été à l'aise avec une vérité ancienne. » (Conversations avec Dieu)
C'est vague mais bon...

"Tout est intrinsèquement relié, irrévocablement interdépendant, interactif, entremêlé dans le tissu de toute la vie" mouais bon, nous l'avons dit d'une autre façon

« L'efficacité est la mesure de la vérité » mouais enfin presque ... faut faire gaffe la fin ne justifie pas les moyens quand même.

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17881
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 08 Mai 2018, 12:57

« L'efficacité est la mesure de la vérité », ça ne vient pas de Walsh, mais de la Huna hawaïenne (PONO).

Pour le reste, il me semble difficile de dire qu'il s'est inspiré du mormonisme. Il faudrait plus que de vagues ressemblances entre des idées assez générales.
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

omicron

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 06 Mai 2018, 08:56

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 08 Mai 2018, 17:34

Bonsoir MonstreLePuissant,

je vous propose de relire votre commentaire (celui où vous me répondez) à la lecture de celui que je vous ai déjà envoyé :
- Vous dites que NDW ne crée pas de nouvelle religion, pas de nouvelle croyance.
Si. Il crée une nouvelle religion qui colle, comme je le dis, aux caractéristiques du public d'aujourd'hui, individualiste et devenu rétif envers les dieux qu'on lui vend depuis longtemps. Ainsi, il dresse les contours d'un dieu personnel qui, comme je vous l'ai déjà dit là encore, veut "rehausser ce que nous sommes", et pour arriver à ce but, il va piocher allègrement dans les techniques de développement personnel dont vous donnez de parfaites illustrations, comme le travail sur les émotions. Vous assumez pleinement cette dimension de développement personnel qui vous donne l'impression que ce qu'avance NDW ne relève pas d'une religion.
Erreur !
C'est peut-être une religion sans clergé, (attendez qu'il meure et vous verrez apparaitre son clergé), sans dogme, mais elle n'est pas sans croyance ni édifice. Cet édifice, c'est vous-même, vous êtes le temple de cette religion. Cette croyance, c'est un ensemble de règles de développement personnel érigées en pensées sacralisées. Pourquoi puis-je affirmer que ces règles sont sacralisées ?
Parce qu'elles émanent d'une parole révélée, et ceci a une conséquence redoutable, quelle que soit la volonté de minimiser sa portée. Cette révélation place son destinataire dans une situation qui le met au-dessus des autres. Il devient un élu, même s'il ne le souhaite pas.
- Vous dites que ce dieu n'est pas un dieu personnel, mais un tout dont nous ne serions que des parties.
N'est-ce pas un simple recyclage, comme je le dis déjà, des pensées animistes, hindouistes, shintoïstes ou bouddhistes ? N'y a-t-il pas dans l'idée de NDW l'intention de pratiquer un syncrétisme religieux, new age, qui correspond bien à nos esprits baignés de multiculturalisme ?

NDW recycle aussi des pensées issues de la philosophie grecque, notamment le fameux "connais-toi toi-même" qu'il ne fait que reprendre dans son fameux (à ce que je crois) "L'important n'est pas à qui je parle, mais qui écoute".
Ça fait juste 3000 ans qu'on dit ça.

Pour finir, un petit conseil :
Méfiez-vous de vous-même lorsque vous affirmez : "Trop de gens à la conscience étriquée, ne pourront pas en saisir le message" (du livre de NDW).
Aïe !
C'est dans de telles affirmations péremptoires que germent les graines d'un peuple élu.
Et puis, ça fait peu "développement personnel". :)
Que la Raison soit avec vous !

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17881
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 08 Mai 2018, 20:42

omicron a écrit:Vous dites que NDW ne crée pas de nouvelle religion, pas de nouvelle croyance.
Si. Il crée une nouvelle religion qui colle, comme je le dis, aux caractéristiques du public d'aujourd'hui, individualiste et devenu rétif envers les dieux qu'on lui vend depuis longtemps. Ainsi, il dresse les contours d'un dieu personnel qui, comme je vous l'ai déjà dit là encore, veut "rehausser ce que nous sommes", et pour arriver à ce but, il va piocher allègrement dans les techniques de développement personnel dont vous donnez de parfaites illustrations, comme le travail sur les émotions. Vous assumez pleinement cette dimension de développement personnel qui vous donne l'impression que ce qu'avance NDW ne relève pas d'une religion.

Nous n'avons certainement pas la même définition de la religion. Pour commencer, ce serait une religion sans nom. Je n'ai jamais entendu parler de « Walshistes » ou des « Conversationnistes », ni d'aucun groupe organisé autour des croyances de NDW.

omicron a écrit:C'est peut-être une religion sans clergé, (attendez qu'il meure et vous verrez apparaitre son clergé), sans dogme, mais elle n'est pas sans croyance ni édifice. Cet édifice, c'est vous-même, vous êtes le temple de cette religion. Cette croyance, c'est un ensemble de règles de développement personnel érigées en pensées sacralisées. Pourquoi puis-je affirmer que ces règles sont sacralisées ?
Parce qu'elles émanent d'une parole révélée, et ceci a une conséquence redoutable, quelle que soit la volonté de minimiser sa portée. Cette révélation place son destinataire dans une situation qui le met au-dessus des autres. Il devient un élu, même s'il ne le souhaite pas.

Je pense que l'erreur est de croire que ces conversations avec Dieu sont des révélations divines ayant force de loi. C'est absurde, car il n'y a aucune obligation, aucune demande de ce dieu. Il y a au contraire une totale liberté d'être et de faire des expériences. Walsh trace un chemin, vers plus de bonheur individuel et collectif. Que l'on suive ou pas ce chemin est sans conséquence. Aucun dieu ne nous punira. Donc, non, c'est un livre que j'ai lu et relu, et jamais il ne m'est apparu comme une révélation divine, mais bien comme un manuel de développement personnel. Il n'a ni plus, ni moins de valeur que d'autres livres de développement personnel, et je peux dire que j'en ai lu beaucoup.

Quant au fait de se sentir élu, cette état d'esprit est démenti dans le 4ème tome. Il n'y a aucune forme d'élection divine, de peuple élu ou quoi que ce soit de ce genre.

omicron a écrit:Vous dites que ce dieu n'est pas un dieu personnel, mais un tout dont nous ne serions que des parties.
N'est-ce pas un simple recyclage, comme je le dis déjà, des pensées animistes, hindouistes, shintoïstes ou bouddhistes ? N'y a-t-il pas dans l'idée de NDW l'intention de pratiquer un syncrétisme religieux, new age, qui correspond bien à nos esprits baignés de multiculturalisme ?

Mais il est loin d'être le seul à avoir cette vision des choses. Plusieurs auteurs disent sensiblement la même chose. Il n'y a rien de nouveau sous ce soleil, et je ne vois pas pourquoi on lui ferait procès de remettre au goût du jour des croyances ancestrales.

omicron a écrit:NDW recycle aussi des pensées issues de la philosophie grecque, notamment le fameux "connais-toi toi-même" qu'il ne fait que reprendre dans son fameux (à ce que je crois) "L'important n'est pas à qui je parle, mais qui écoute".
Ça fait juste 3000 ans qu'on dit ça.

Exact ! Mais je ne comprends pas l'objet de la critique. Si ça fonctionne, si en mettant en pratique ces concepts, on a plus de bonheur, plus de joie, plus de paix, en quoi ce serait une mauvaise chose ?

omicron a écrit:Méfiez-vous de vous-même lorsque vous affirmez : "Trop de gens à la conscience étriquée, ne pourront pas en saisir le message" (du livre de NDW).
Aïe !
C'est dans de telles affirmations péremptoires que germent les graines d'un peuple élu.

Et pourtant non ! C'est par expérience que je dis cela. Certaines personnes ne sont tout simplement pas prêtes pour intégrer un tel message, tandis que d'autres oui. Il n'y a aucun procès à leur faire, vu que c'est leur cheminement personnel. Quand je parle de conscience étriqué, ce n'est pas une injure. Ce n'est pas un « esprit étriqué » dont ils seraient conscients. Non, c'est une conscience étriquée, pas suffisamment développée pour pouvoir comprendre un tel message. Il y a plein de gens endormis qui ne se questionnent pas et qui ne peuvent donc pas être sensibles à ce genre de discours.

Ce ne signifie pas qu'une conscience éveillée est obligé de croire NDW. Loin de là ! Il fournit une réponse, des réponses, mais il y en a pleins d'autres. Ca dépend de la sensibilité de chacun. Pour les uns, c'est la religion, pour les autres, c'est la spiritualité.

Quant à l'histoire de peuple élu, encore une fois, ça relève du ridicule puisqu'il n'y a aucune récompense. Il n'y a pas un dieu qui donne plus à ceux qui comprendraient Walsh et moins à ceux qui ne le comprendraient pas.

omicron a écrit:Et puis, ça fait peu "développement personnel". :)

:lol: Le développement personnel, ça ne signifie pas qu'on ne peut pas exprimer ses idées. Je l'ai dit, ce n'est pas une religion. Il n'y a ni bien, ni mal.
Modifié en dernier par MonstreLePuissant le 08 Mai 2018, 21:46, modifié 1 fois.
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello

petitpapatahar

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 136
Enregistré le: 04 Jan 2015, 17:04

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 08 Mai 2018, 21:24

Plusieurs jours que je passe devant ce sujet sans l'ouvrir tellement je le sais injuste pour Dieu, dès les départ, car on lui reproche la mort des nourrissons. Et pourquoi ne pas lui reprocher la mort tout court ce serait tout a fait juste. Je dit être Jésus Christ et vous vous demandez que dirait Jésus Christ face à ce sujet.
D'abord il faut débattre de la mort. Est-elle en soit injuste. Pour Dieu, la mort n'est que le point de départ d'une nouvelle existence, il nous faut donc changer et admettre que la mort fait partie de la vie et qu'elle n'est ressentie comme une injustice que parce que nous doutons ou ne savons pas où se trouve l'être parti et qui était aimé. Si nous étions sûr qu'il y a le Paradis, nous serions moins anxieux.
J'en arrive aux bébés, aux nourissons, cela peut sembler encore plus injuste, car notre pitié est alors plus grande. Mais là encore, la mort n'est pas une injustice. Il nous faut accepter, en attendant de la vaincre, la mort. J'en viens maintenant aux enfants et je vais vous relater ce qui s'est passé quand j'étais petit. Dans mon premier cours de natation en piscine en primaire, le maitre nageur m'a quitté des yeux et je me suis noyé. J'ai paniqué en m'enfonçant sous l'eau, je me débattais de tout mon corps mais je coulais. Alors subitement, alors que je voyais toujours mes bras et mes jambes se débattrent, un immense calme olympien me remplit l'esprit. D'un seul coup, je me contentais de suivre ce qui se passait en moi sans plus rien ressentir. J'étais comme coupé de mon corps. Et là, alors que des bulles que je voyais me sortais des narines et de partout autour de moi, mon corps s'est détendu tout seul comme un arc et je suis remonté à la surface où m'attendais à peine inquiet le maître nageur et sa barre où je me suis accroché retrouvant toutes mes sensations. Depuis ce jour, je sais que Dieu préserve les enfants. Vous voyez mes preuves ne sont pas celles d''un illuminé, mais bien d'un philosophe et d'un praticien de la vie. Les enfants qui meurent vont au Paradis ils sont l'innocence même et si Dieu décide de le reprendre, il faut tout simplement se soumettre et se dire qu'il est auprès de Dieu et que bientôt nous le rejoindront. Dieu ne fait pas de mal aux enfants. La mort n'est pas le mal. Elle est le mal si nous ignorons son sens. Ce que nous voyons n'est pas ce qui est. Lorsque la souffrance est inutile, elle est shuntée par le cerveau. Mais plus on grandit plus on conscientise la souffrance et on souffre, je dirais, plus que de nature. Ca, c'est notre fardeau depuis que nous avons quitté le paradis du seul règne de l'instinct, où il nous a été dit, tu accoucheras dans la souffrance. Mais pour les bébés et les enfants, Dieu les porte toujours comme des êtres innocents, qu'Il protège des grands, tous les jours et qui se protègent eux mêmes par l'immense naïveté et innocence qui les habitent. Voilà vite dit ce que dirait Jésus Christ à celle et ceux qui n'ont de cesse que de vouloir prendre à défaut Dieu. Mais continuez, votre démarche est très honnête.

omicron

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 40
Enregistré le: 06 Mai 2018, 08:56

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 09 Mai 2018, 02:47

MonstreLePuissant,

Vous revenez toujours à des comparaisons avec de vieux formats religieux pour tenter de me convaincre que ce mouvement n'est pas une religion.
Ce faisant, vous n'écoutez pas trop ce que je dis. :)

Tout d'abord, pour nous mettre d'accord sur le terme "religion", je vous propose de re-découvrir sa définition en tapant la requête "religion cnrtl" (=centre national de ressources textuelles et littéraires) et vous verrez bien que Neale David Walsh fonde une religion. Ainsi cette définition : " forme particulière que revêt pour un individu ou une collectivité cette relation de l'homme au divin ou à une réalité supérieure."

NDW, je le répète, se réfère à un dieu et, même si sa conviction fait que ce dieu se confond avec vous-même, il crée de ce fait une "réalité supérieure".
Il vous encourage à entretenir une relation avec ce divin (= en l'occurence vous-même) au moyen d'une "morale" fondée sur des techniques de développement personnel. Ne me renvoyez pas au visage que cette morale ne connait ni le bien, ni le mal, (je l'ai bien compris) parce que vous tomberiez là encore dans des comparaisons avec des formats de morale anciens.
Or, NDW, là encore je me répète, s'adresse à un public moderne, instruit, connecté au monde entier, en délicatesse avec les anciennes structures religieuses et il ne développe pas du rabâché, du déjà-vu, il développe de nouveaux formats propres à ce public.
C'est son droit, c'est votre droit d'y croire, de croire dans la forme de syncrétisme qu'il articule.

Moi, je sais qu'il n'a aucune chance de me toucher parce qu'il n'a pas su se départir d'une chose rédhibitoire pour moi : Tout tourne autour d'une révélation, d'une conversation où son contact avec la réalité supérieure s'est manifesté concrètement.
Autrement dit, pour reprendre une vieille expression de nos campagnes françaises : "Encore un qui a vu la Vierge !".
De plus, avec un brin de philosophie, de culture religieuse et de techniques de développement personnel, je suis capable d'arriver aux buts que propose NDW sans mettre de divin derrière.

J'oubliais...
Quand vous dites "Trop de gens à la conscience étriquée...."
ce qui me dérange, c'est le mot "étriqué".
Y a du jugement là-dedans et ce mot contient le résultat d'un regard qui manque de neutralité.
Laissez chacun vivre sa vie comme il l'entend, elle est à peu près le seul luxe qu'il possède ici-bas.
Que la Raison soit avec vous !

olma

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1528
Enregistré le: 05 Oct 2015, 07:33

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 13 Mai 2018, 10:14

Mormon a écrit:
"Ses disciples lui firent cette question: Rabbi, qui a péché, cet homme ou ses parents, pour qu'il soit né aveugle?
"Jésus répondit: Ce n'est pas que lui ou ses parents aient péché; mais c'est afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en lui
" (Jean 9:2-3)

Conclusion :

1/ Nous naissons ici ou là selon ce qu'a été notre obéissance dans la préexistence.

2/ Nous pouvons naître comme ceci ou comme cela, selon l'obéissance ou la désobéissance de nos ancêtres.

3/ Nous pouvons naître comme ceci ou comme cela "afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en nous ", par notre courage face à l'adversité pour progresser nous-mêmes et faire progresser autrui à travers nous.

4/ Certaines personnes sont réservées pour certaines époques pour faire avancer l'œuvre de Dieu d'une manière constante et harmonieuse.

Il faut nous dire qu'il faut bien naître à quelque part, ne serait-ce que pour prendre un corps. Dieu aimerait bien que l'on vienne tous beaux, en bonne santé, intelligents et riches, mais ce n'est pas comme cela qu'il nous ferait avancer vers la perfection.


il n'y a jamais eu de péché selon les critère religieux

3.22
L'Éternel Dieu dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal. Empêchons-le maintenant d'avancer sa main, de prendre de l'arbre de vie, d'en manger, et de vivre éternellement.


Péché c'est volé des connaissances, rien de plus, pour devenir Dieu, comme L'Éternel Dieu le dit.

le bien et le mal est fruit de l'arbre du milieu et non celui de la vie éternel

"mais c'est afin que les oeuvres de Dieu soient manifestées en lui"
lui, il lui, (lumière) il s'agit d'innombrable paroles, rien à voir avec une morales

la MANne est au début du mot et une forme de festin, c'est beaucoup plus grand que vous ne le pensez et lui est si petit, afin est fin.

Non ! La vie c'est ce qui bouge, le spermatozoïde est une vie, c'est un génocide les plus monstrueux que Dieu à fait.

MonstreLePuissant

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17881
Enregistré le: 20 Fév 2004, 13:29

Message Sujet: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Titre du message: Re: POURQUOI dieu laisse des bébés mourrir?

Message Ecrit le 13 Mai 2018, 21:04

omicron a écrit:Tout d'abord, pour nous mettre d'accord sur le terme "religion", je vous propose de re-découvrir sa définition en tapant la requête "religion cnrtl" (=centre national de ressources textuelles et littéraires) et vous verrez bien que Neale David Walsh fonde une religion. Ainsi cette définition : " forme particulière que revêt pour un individu ou une collectivité cette relation de l'homme au divin ou à une réalité supérieure."

Libre à vous évidemment de croire que NDW fonde une nouvelle religion. Ce n'est pas mon sentiment parce que justement, il n'y a pas de « forme particulière », et pire encore, pas de communauté.

omicron a écrit:NDW, je le répète, se réfère à un dieu et, même si sa conviction fait que ce dieu se confond avec vous-même, il crée de ce fait une "réalité supérieure".
Il vous encourage à entretenir une relation avec ce divin (= en l'occurence vous-même) au moyen d'une "morale" fondée sur des techniques de développement personnel. Ne me renvoyez pas au visage que cette morale ne connait ni le bien, ni le mal, (je l'ai bien compris) parce que vous tomberiez là encore dans des comparaisons avec des formats de morale anciens.
Or, NDW, là encore je me répète, s'adresse à un public moderne, instruit, connecté au monde entier, en délicatesse avec les anciennes structures religieuses et il ne développe pas du rabâché, du déjà-vu, il développe de nouveaux formats propres à ce public.
C'est son droit, c'est votre droit d'y croire, de croire dans la forme de syncrétisme qu'il articule.

Pour moi, la seule question qui se pose, c'est « est ce que ça marche ? ». Est ce qu'en adoptant peu ou prou les concepts qu'il développe, on parvient à plus de joie et plus de bonheur ? Je sais que pour beaucoup de gens, ça fonctionne, et ça a fonctionné pour moi. Lire ses livres a profondément changé ma vie. Pour autant, je ne pratique aucune religion, je suis définitivement athée et je ne suis aucun gourou.

omicron a écrit:Moi, je sais qu'il n'a aucune chance de me toucher parce qu'il n'a pas su se départir d'une chose rédhibitoire pour moi : Tout tourne autour d'une révélation, d'une conversation où son contact avec la réalité supérieure s'est manifesté concrètement.
Autrement dit, pour reprendre une vieille expression de nos campagnes françaises : "Encore un qui a vu la Vierge !".
De plus, avec un brin de philosophie, de culture religieuse et de techniques de développement personnel, je suis capable d'arriver aux buts que propose NDW sans mettre de divin derrière.

« divin » ou « Dieu » ne sont que des mots. Ils peuvent faire peur à ceux qui sont allergiques à toute notion d'entité suprahumaine. Pour moi, le dieu de Walsh est le principe créateur, la conscience primordiale, le pourvoyeur de toute vie. Le concept de « dieu » est un concept humain des peuples de l'antiquité. On n'est pas obligé de l'utiliser ni d'y souscrire.

omicron a écrit:J'oubliais...
Quand vous dites "Trop de gens à la conscience étriquée...."
ce qui me dérange, c'est le mot "étriqué".
Y a du jugement là-dedans et ce mot contient le résultat d'un regard qui manque de neutralité.

Je n'avais pas l'intention d'être neutre. Je donnais mon sentiment.

omicron a écrit:Laissez chacun vivre sa vie comme il l'entend, elle est à peu près le seul luxe qu'il possède ici-bas.

C'est précisément ce que je fais. Mais je pense aussi qu'éveiller les consciences ne ferait pas de mal.
« La vérité est une. Si il y a des versions, il n'y a plus de vérité. »
« Ce que nous croyons en toute bonne foi n'est pas nécessairement la vérité. »
- Elizabeth Loftus
« Si on laisse à la religion la mainmise sur l'existence, elle sanctifie l'aveuglement. » - Anthony de Mello


Retourner vers GÉNÉRAL Libre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 21 invités