Salem Ben Ammar

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.


yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12442
Enregistré le: 21 Juil 2009, 14:04

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 08 Mai 2016, 08:55

Autant humaniser le nazisme que de dissoudre l’islam dans la démocratie


07/05/2016 Salem Ben Ammar


La Tunisie est en pleine déliquescence morale, politique, sociale et économique. Elle était au bord du gouffre aujourd’hui elle se trouve plongée dans le fond du gouffre. Comme si les tunisiens ont cassé ce fil tenu qui les sépare de l’anti-histoire. En pensant écrire une nouvelle histoire de leur pays, ils lui font emprunter un chemin qui va à contre-sens de l’histoire.
En effet, les tunisiens qui se sont soulevés un jour comme un seul homme dans un grand sursaut d’orgueil et de fierté nationale en espérant redonner la dignité nécessaire à leur pays, or, c’est bien tout le contraire qui s’est produit. Pire qu’avant, qu’au point -je demeure convaincu- que certains tunisiens doivent regretter l’ère de Ben Ali et leur relative sécurité matérielle et tranquillité d’esprit (ils ne vivaient pas dans l’angoisse de vivre dans l’islam régentant tous les aspects de leur vie).
Aujourd’hui en guise d’espoir d’une vie meilleure ici-bas, leurs nouveaux gouvernants plus préoccupés par l’application des décrets canon que par l’intérêt public leur font miroiter sous la contrainte et l’opprobre l’espérance d’une vie meilleure dans l’au-delà.
Manoeuvre pernicieuse pour masquer leurs incompétences. Instrumentaliser la religion est une ficelle grossière surtout symptomatique de la confiscation pouvoir, de l’octroi des privilèges et de l’accaparement des richesses par des gouvernants qui faute de légitimité politique se servent de Dieu pour asseoir leur domination sur leurs peuples. Les tunisiens sont tombés dans le piège du nouveau messianisme politique tel que l’incarne la coalition tripartite au pouvoir.
Leur pays prend l’allure d’une mosquée géante à ciel ouvert où prédomine les signes ostentatoires de l’appartenance à des groupements communalistes sectaires. l’espace public est devenu le champ de l’exercice de pouvoir du sacré. Où l’interdit est devenu la seule norme sociale et la vie des gens doit être en conformité avec les prescrits de la religion. Ni sphère privée, ni sphère publique.
Tout s’entremêle et se confond. Seule l’obéissance à la Loi de la religion doit être leur seule guidance. Ce qui laisse augurer un avenir des plus sombres et inquiétants à la démocratie car elle est contraire aux dogmes de l’Islam alors que c’est elle qui lui a remis les clés du pouvoir en Tunisie. Ce qu’on peut qualifier des effets pervers de la révolution tunisienne.
Eux qui croyaient améliorer leurs conditions matérielles de vie sur terre, brisant les chaînes du despotisme pour instaurer un nouvel ordre social et politique en totale rupture avec l’ancien en s’attaquant aux causes de leurs maux voilà que ceux dont les urnes de l’avanie démocratique ont désigné comme nouveaux maîtres du pays leur font prendre le chemin de l’indignité, du mépris et de l’ignominie.
Au lieu de s’inscrire dans la logique de l’esprit de la révolution tunisienne, ils préfèrent d’ores et déjà dévoiler aux tunisiens leur vrai visage anti-national, anti-patriotique et en décalage avec l’identité plurielle tunisienne. Au lieu de faire de la politique citoyenne, ils se mettent à vilipender, vitupérer et invectiver la femme tunisienne responsable et indépendante qui a fait le choix de sa liberté d’esprit et de conscience en tenant à son propos des paroles blessantes et intolérables qui touchent à sa dignité et sa probité morale tel que le terme de safirate employé par le Président fantoche et homme luge d’Ennahdha.
Ils jettent l’anathème sur tous ceux qui ne font pas publiquement allégeance à leur système de valeur régressif et réactionnaire. La censure religieuse et morale s’est substituée à la liberté. Ils menacent de les envoyer dans les bûchers de l’enfer s’ils ne se soumettent pas à loi naturelle des choses. Celle qui assimile la résignation à son sort comme soumission à la volonté de Dieu et la résilience comme un sacrilège. Celle qui interdit toute revendication pour une meilleure justice sociale. Les règles du jeu politique et social sont prédéterminées, les cartes sont attribuées à l’avance, tout un chacun se doit de les conserver et les préserver même si les modalités de distribution sont ésotériques, irrationnelles, injustes, arbitraires, dégradantes et humiliantes pour la condition de vie humaine. Peu importe les frustrations que cet ordre inégalitaire et partial peut induire, seule chose qui importe est le respect total de la Charte abscons et déséquilibré qui lie les joueurs qui errent sur le terrain du jeu comme des âmes perdues, ne comprenant objectivement pas grand-chose aux mécanismes obscurs et qui verrouillent les rapports de force entre eux car il rend a fortiori le jeu impraticable et la partie injouable. Dans une partie de jeu cartes où les règles de jeu sont définies par les joueurs eux-mêmes , on peut concevoir et imaginer des stratégies pour gagner les cartes et de son adversaire et modifier l’équilibre du pouvoir, or dans une partie où les joueurs ne sont pas partie prenante dans l’élaboration de ses règles et dont l’issue est connue d’avance par tous les joueurs dont le seul rôle consiste in fine à remplir leur rôle de figurant.
La frénésie, la montée de l’adrénaline, l’ivresse de la victoire, les émotions fortes, le chagrin de la défaite, l’esprit de compétition, la concurrence loyale, l’esprit de combat, la ténacité, le sens du défi, la non-résignation à la défaite, prendre l’adversaire dans son propre jeu, croire en ses chances, renverser les pronostics sur la base du principe qu’une partie n’est jamais joué d’avance, renverser la vapeur, ne jamais s’avouer vaincu, se prendre en mains, ne pas se laisser gagner par le doute, se révéler à soi dans l’adversité, performances, exploits, réussite, l’égalité des chances entre les joueurs, autant d’ingrédients qui donnent à une partie de jeu de cartes où les joueurs sont ses vrais concepteurs et acteurs toute sa saveur, sa richesse et sa beauté dont ils essayent à chaque fois d’en améliorer le contenu et de la portée.
Une partie où l’incertitude n’est pas de mise, où chaque joueur doit se cantonner à al place qui lui est fixée d’avance sans savoir si cela correspond à sa vocation, à ses désirs et ses envies, lui interdisant toute possibilité de remise en cause du rôle qui lui est assigné et surtout l’empêchant de contrer l’adversaire surtout quand ledit adversaire jouit de privilèges exorbitants sous prétexte que c’est Dieu qui l’aurait doté ainsi, il ne reste à ce joueur qu’une seule alternative se remettre à la volonté de celui a élaboré lesdites règles. Renoncer au combat et se laisser gagner par la fatalité de l’échec au nom de l’ordre de droit canon reste aujourd’hui pour le joueur, en l’occurrence le fidèle, la seule issue possible qui donne du sens à sa vie. Il ne peut avoir pour lui un autre vecteur pédagogique que celui qui lui enseigne le refus de toute forme de combat visant à lui conférer le statut d’acteur et non de serviteur. Par voie de conséquence, leurs gouvernants qui sont censées les arbitrer et les guider dans leur quête de Graal spirituel, les considérant comme des joueurs immatures, dépourvus facultés de discernement et incapables de réfléchir et penser par eux-mêmes, se font fort d’employer des méthodes de gouvernement attentatoires à la dignité humaine et oppressantes, en leur rappelant que le curseur musulman ne doit pas être déplacé du centre de gravitation de la vie des musulmans. Voile intégral pour les femmes comme le recommande le nouveau Président d’opérette en Tunisie et dévotion à Dieu. En dehors de cela, point de salut. Ni progrès social, ni démocratie, , ni progrès humain, ni libertés politiques, ni conscience de soi, ni libertés individuelles, ni égalitarisme, ni générations futures, ni bien-être. Imaginer et concevoir la Tunisie du futur c’est comme si on demandait à un musulman de concevoir sa vie sans l’Islam.
Seule perspective qui s’offre aujourd’hui à ce peuple frustré des libertés depuis la destruction de Carthage est la consolidation de la voie qui le mènera au paradis en contre-partie de l’enfer sur terre.
Image
Signature Recherche "les religions font peu de bien et beaucoup de mal" Voltaire « Les musulmans sont une nuisance. En fait, ils l’ont toujours été » Ernest Gellner

vic

[Religion] Bouddhiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9227
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 08 Mai 2016, 09:55

Les pays arabes sont enchainés à un solide karma ( karma = loi de cause à effets ) .
Faire sortir l'état d'une spirale de la religion et des traditions c'est très long .
Les pays non musulmans ont réussi à la faire mais leurs religions ne contenaient pas une intensité de vérouillage aussi excessive que l'islam .
La laïcité n'est pas incompatible avec le christianisme , le bouddhisme , l'hindouisme mais avec l'islam si , tu vois le problème ....
On reçoit toujours ce qu'on crée , c'est la loi du karma parce que vouloir la laïcité et rester musulman c'est contradictoire .
Tous les pays non musulmans sont passés à la laïcité , ça y est c'est fait , seuls les pays musulmans restent encore coincés dans les starting blocks .
Etre musulman , c'est vivre comme au moyen age , comme chez pépé mémé , du reste ces populations continuent à vivre comme il y a 100 ans sur beaucoup de choses .Le plus compliqué a gérer pour certains pays musulmans ça va être la fin du pétrole , parce qu'ils se sont endormis sur leurs lauriers religieux sans penser concrètement à l'avenir , à part le qatar qui sur ce terrain là anticipe la fin du pétrole et investi .
Bref, il y a deux mondes , les pays musulmans qui vivent dans leur vase clos sans évoluer et le reste du monde .

claudem

[ Croyances ] Urantia
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1772
Enregistré le: 21 Oct 2015, 15:26
Localisation: Canada

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 08 Mai 2016, 10:15

vic a écrit:Les pays arabes sont enchainés à un solide karma ( karma = loi de cause à effets ) .
Faire sortir l'état d'une spirale de la religion et des traditions c'est très long .
Les pays non musulmans ont réussi à la faire mais leurs religions ne contenaient pas une intensité de vérouillage aussi excessive que l'islam .
La laïcité n'est pas incompatible avec le christianisme , le bouddhisme , l'hindouisme mais avec l'islam si , tu vois le problème ....
On reçoit toujours ce qu'on crée , c'est la loi du karma parce que vouloir la laïcité et rester musulman c'est contradictoire .
Tous les pays non musulmans sont passés à la laïcité , ça y est c'est fait , seuls les pays musulmans restent encore coincés dans les starting blocks .
Etre musulman , c'est vivre comme au moyen age , comme chez pépé mémé , du reste ces populations continuent à vivre comme il y a 100 ans sur beaucoup de choses .Le plus compliqué a gérer pour certains pays musulmans ça va être la fin du pétrole , parce qu'ils se sont endormis sur leurs lauriers religieux sans penser concrètement à l'avenir , à part le qatar qui sur ce terrain là anticipe la fin du pétrole et investi .
Bref, il y a deux mondes , les pays musulmans qui vivent dans leur vase clos sans évoluer et le reste du monde .

Amen.
Dieu est notre Père qui nous aime. Jésus était Micaël de Nébadon. Micaël est vivant et peut répondre à vos prières.
Le Livre d'Urantia (La terre) http://www.urantia.org/fr/le-livre-d-ur ... s-du-livre

yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12442
Enregistré le: 21 Juil 2009, 14:04

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 08 Mai 2016, 13:11

Femmes et Islam : le cri de colère de Malika Boussouf

Image

“Il n'y a que ceux qui ont le pied sur la braise qui en ressentent la brûlure”, dit un proverbe arabe. Cette brûlure, des millions de femmes la ressentent quotidiennement en terre d'Islam. La journaliste Malika Boussouf sera l'invitée du festival Étonnants voyageurs, qui débute le 14 mai 2016 à Saint-Malo.
C'est une militante active de la cause des femmes, et une femme en colère qu'accueille le festival Étonnants voyageurs à Saint-Malo...
Psychologue de formation, Malika Boussouf a embrassé en 1985 la carrière de journaliste. Elle est aujourd'hui éditorialiste du quotidien Le Soir d’Algérie.

En 1995, elle a publié Vivre traquée (éditions Calman Lévy) et en 2014, en collaboration avec Monique Ayoun, Musulmanes et laïques en révolte – Rencontre avec 20 femmes d'exception.

Étonnants voyageurs parle d'une « guerre faite aux femmes » en terre d'Islam, qu'en pensez vous ?
Cette expression générique recouvre toutes les guerres qui nous sont faites. En premier lieu, la guerre des pouvoirs établis, détenus par les hommes qui travaillent toujours « dans le bon sens », c'est-à-dire pour garder leur pouvoir, et tous les privilèges construits autour. Guerre aussi faite au corps de la femme. Ceux qui se sont rués vers la secte Daech s'enrôlent pour obtenir le corps des femmes. Ils n'ont aucun effort à faire puisqu'ils se le voient offrir en butin de guerre. Pour construire leur société modèle, les théoriciens de Daech considèrent qu'il faut commencer par mater la femme, transformer son corps en un instrument de la soumission. Ils le réduisent à un réceptacle. Le vagin n'est plus qu'un trou, un réservoir à sperme. Excusez la violence du propos : elle est nécessaire pour sensibiliser le monde au sort réservé aux femmes dans les régions sous la domination d'islamistes fous furieux. Il faut continuer à le faire, quitte à passer pour une hystérique. Car c'est bien connu, les femmes musulmanes qui s'arrogent le droit de dénoncer l'abjection des hommes intégristes passent inévitablement pour des hystériques
Image
Signature Recherche "les religions font peu de bien et beaucoup de mal" Voltaire « Les musulmans sont une nuisance. En fait, ils l’ont toujours été » Ernest Gellner

vic

[Religion] Bouddhiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9227
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 08 Mai 2016, 13:45

Je n'ai jamais vu de laïcité dans un pays musulman , même en Turquie ça n'existe pas .
En fait dans l'histoire des pays musulmans , c'est soit la dictature , soit la religion au pouvoir ou les deux à la fois , mais jamais la laïcité .
Même si de fait la turquie est le seul pays musulman où la laïcité est inscrite dans la constitution , c'est une farce , puisque ça n'est pas appliqué dans les faits .
L'accession au pouvoir de l'AKP, parti islamo-conservateur, suscite certaines inquiétudes dans les rangs pro-laïques turcs, qui comprennent les forces armées turques et les nationalistes.
Bref , islam est un terme qui ne pourra jamais faire bon ménage avec démocratie ou laïcité puisque l'islam est par principe même théocratique .

yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12442
Enregistré le: 21 Juil 2009, 14:04

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 09 Mai 2016, 08:29

Exact. Pour la Turquie, Kémal était un vrai laïque qui n'avait que mépris pour l'islam, malheureusement ces successeurs ont raboté la laïcité qu'il a mise en place. Et ce sont les femmes et les minorités religieuses qui souffrent.
=========================================================================
En Tunisie, il est plus morale de pratiquer le djihad du sexe que l’homosexualité


Le voile ne faisait pas partie de la panoplie de déguisement de la femme arabe à l’ère pré-islamique. La propre fille de Mahomet et ses femmes et tout particulièrement Aïcha, la mère de tous les croyants comme ils disent, ne se voilaient pas. Le port du voile n’est pas d’origine arabo-musulmane, il se perd dans la nuit des temps et figurait déjà dans le code de Hammourabi et ne concernait que les prostituées sacrées. Il fallait attendre le Calife Omar pour que son port soit rendu obligatoire aux femmes des croyants sauf aux domestiques et les esclaves. Comme d’habitude les musulmans reprennent à leurs comptes ce qui était spécifiques aux autres peuples et cultures. Mésopotamiens, juifs; chrétiens, phéniciens, grecs, hindous syriens…Un plagiat revêtu du sceau de droit canonique, lequel droit n’en faisait guère mention dans le Coran. Et à supposer que ce soit le cas, les auteurs du Coran sachant qu’il n’existait pas au temps de ce Calife misogyne et inculte n’ont rien apporté de nouveau et ils auraient d^avoir l’honnêteté morale et intellectuelle de citer leurs sources.
On se voile pour dissimuler son imposture.
Image
Signature Recherche "les religions font peu de bien et beaucoup de mal" Voltaire « Les musulmans sont une nuisance. En fait, ils l’ont toujours été » Ernest Gellner

yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12442
Enregistré le: 21 Juil 2009, 14:04

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 12 Mai 2016, 13:58

Yacoub

Ne le nions pas, le Vrai et Noble Mahométan est plus homosexuel que hétérosexuel, il méprise trop la femme pour vraiment l'aimer. Je rappelle que la petite Aïcha a demandé à PBSL comment il l'aimait, PBSL a répondu " tu m'es aussi chère que ...., un plat de viande de chameau agrémenté de dattes". A Paris, même j'ai entendu un Roméo Mahométan dire à une blonde indigène "tu m'es aussi chère qu'un poulet frites avec de la mayonnaise".
===================================================================
En criminalisant l’homosexualité les musulmans se condamnent eux-mêmes



La tartufferie des sociétés musulmanes est sans limite. Puritaines, vertueuses, pudiques, rigoristes et conservatrices, des saintes nous dit-on, malgré qu’elles trustent les premières places au palmarès mondial des consultations des sites pornos, pédopornographiques,homos, sado-masos.


Mais il ne faut surtout pas que cela se sache, s’ébruite, s’étale sur la place publique et alimente les commérages.Ils sont comme ça les musulmans sinon ils perdent leur verni mahométan. Il n’y a de morale que dans les apparences et derrière le hijab, tissu de voile qui sert de cloison, tout est permis comme sodomiser sa chèvre, ou sa poule et pratiquer l’échangisme entre partenaires du même sexe.
Leur hantise est de se faire prendre la main dans le pot de confiture par leurs congénères. Le crime moral chez eux est moins dans la violation des interdits et les tabous que d’avoir dévoilé leur véritable nature celle qu’on cache et qu’on a pas envie que cela se sache.
L’excès de pudibonderie n’est jamais innocent et anodin. Plus elles y ont recours et en abusent et mettent une chape de plomb sur leurs pratiques morales des plus douteuses et perverses, plus il y une volonté manifeste d’occulter ce qu’on est soi-même et noyer le poisson de leurs conduites et penchants en totales contradictions de l’ordre moral revendiqué.
Sournoises et pernicieuses, elles n’existent qu’à travers de ce qu’en dira-t-on, qu’en vont penser les voisins et la censure sociale Elles arborent l’effigie de la chasteté comme voile à leur identité transgressive et vicieuse. Faire le démon derrière le hijab, rideau, et l’ange dehors.
C’est pourquoi comme tous bigots qui se respectent, ils sont toujours enclins à se scandaliser, s’ameuter hystériquement et se sentir offensés par les comportements » sexuellement anormaux » des leurs qui ne font que mettre à nu leurs propres souillures et penchants sexuels..
Les homosexuels révèlent leur vraie nature sexuelle qui n’est pas aussi hétérosexuelle qu’ils ne le prétendent, et nombreux parmi eux ont dû s’adonner à des pratiques sexuelles avec des personnes du même sexe à cause de la non-mixité sexuelle et la sacro-sainte règle de la virginité. Pour la contourner des nombreuses jeunes filles offrent leur anus en guise de vagin.
Chez eux l’homosexuel est celui qui est chevauché. Mais on stigmatise, on discrimine, on condamne, on emprisonne, on jette aux orties le sodomisé mais pas le sodomisant. On peut aller jusqu’à le tuer pour ne pas se reconnaître en lui. Et comme le résume parfaitement un adage tunisien, combien mes défauts sont vils quand je les retrouve chez autrui.
Il est le témoin de ce qu’ils sont eux-mêmes. Et par sa disparition ils accomplissent leur rédemption. Effacer la trace de ce qu’ils ont été eux aussi à un moment de leur histoire de vie. Ils sont désormais honorables et il n’y aura ainsi plus personne pour leur rappeler leur déviances passées.

Pédophiles et homophobes. Leur violence à l’égard des homosexuels dénote de leur fragilité psychologique, de leur mal-être profond et de leur incapacité à assumer leurs orientations sexuelles, à maîtriser et à canaliser leurs pulsions sexuelles bestiales.

N’étant pas des enfants désirés et fruits de l’amour de leurs parents, les enfants appartiennent à Allah et nés de sa volonté, ils ne peuvent s’investir dans une relation affective normale et concevoir qu’ils puissent avoir des codes sexuels qu’ils doivent respecter et accepter.
Et leur attitude irrespectueuse et violente ainsi que leurs écarts de conduite ne sont que le reflet de leur mal-être psychologique et leur déficit psycho-affectif. Ils font de leur déni le masque de la vertu.
Ils ont beau avoir eu des rapports avec des partenaires du même sexe, mais ils ne considèrent pas pour autant comme homosexuels car pour eux l’homosexuel, le miboune en arabe, est celui qui est dans la position passive, jamais celui qui exerce sa virilité sur lui (et pas avec). Ils se veulent hétérosexuels incapables d’assumer leur identité bisexuelle.

A se demander si leur homophobie n’est pas l’expression de leur propre sexualité duale niée.
Image
Signature Recherche "les religions font peu de bien et beaucoup de mal" Voltaire « Les musulmans sont une nuisance. En fait, ils l’ont toujours été » Ernest Gellner

yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12442
Enregistré le: 21 Juil 2009, 14:04

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 15 Mai 2016, 09:51

On doit faire le procès de l’islam et pas des islamophobes

15/05/2016 Salem Ben Ammar
Ce ne sont pas les islamophobes, c’est-à-dire ceux qui ont la phobie de l’islam qui font du mal à ce qui est lui-même le plus grand mal de tous les temps et qui est de surcroît la source première de leur peur anxiogène.

Plutôt que de s’attaquer à la cause de leurs troubles psychiques les pouvoirs publics préfèrent criminaliser les sujets atteints de la phobie de l’islam comme s’ils étaient responsables des actes de cruautés extrêmes perpétrés par les musulmans eux-mêmes.

Le coupable n’est pas celui qui est l’origine de leur phobie, c’est ceux dont la phobie est induite par le coupable lui-même. L’islam est innocent et les musulmans sont des colombes de paix.

A croire que tout ce spectacle apocalyptique pourtant 100% musulmans dans ses moindres petits détails n’est en fin de compte qu’une imposture dont les vrais auteurs et acteurs seraient les sujets frappés par la phobie de l’islam.

Pourquoi ne seraient-ils pas aussi les auteurs du Coran lui-même et de la sunna mahométane pour rester en cohérence avec la politique absurde et inique de répression de l’islamophobie ?

Un subterfuge pernicieux qui permet de substituer au sentiment de peur de l’islam qui n’est en a aucun cas délictuel le sentiment de haine des musulmans, et pas de l’islam qui est en réalité une critique de cette croyance qui ne l’est pas qui découle de la liberté d’expression, qui est effectivement répréhensible et condamnable.

Voilà comment on est en train aujourd’hui de baliser en France la voie du retour au délit du blasphème à la grande joie de l’islam et des musulmans et leurs idiots-utiles engraissés par les subventions publiques qui ne ratent plus une occasion de chercher à décapiter la liberté d’expression devant les instances judiciaires sous couvert de la loi de 1881 sur la presse.

Et pendant que l’on cloue au pilori les sujets qui verbalisent leurs hostilités à l’égard de l’islam et se font fort de mettre en garde l’opinion publique sur sa parenté idéologique congénitale avec le nazisme, les escadrons de la mort agissant dans le sentier d’Allah continuent à donner libre-cours à leurs pulsions bestiales et mortifères dans le pur respect des préceptes coraniques et de la tradition mahométane.

Mais on doit garder le silence sur les crimes de guerre et contre l’humanité consubstantiels à l’islam pour ne pas troubler les musulmans dans leurs élucubrations fantasmagoriques et hallucinatoires sur l’innocence de l’islam si l’on veut pas subir le couperet de la justice. Et à cause des dhimmis de service à la tête de l’Etat il est désormais permis de plonger l’humanité dans l’horreur et de la mettre à feu et à sang avec les honneurs de la République et interdit d’identifier les sources de ses maux et de désigner les vrais criminels sous peine de se faire accuser de « terrorisme intellectuel » anti-musulman et anti-islam.

Au lieu de s’inquiéter et de traiter cette nouvelle forme de pathologie mentale qu’est devenue l’islam dans son mode d’expression djihadiste qui
puise ses sources dans le coran lui-même, on fait ainsi le procès de sujet traumatisé et effrayé par les images barbares et insoutenables véhiculées par les extrémistes musulmans jamais condamnés par leurs coreligionnaires qui brillent par un cynisme et une mauvaise foi consternants.

Qui fait de la mauvaise publicité à l’islam qui s’en charge lui-même par ailleurs, est-ce ceux qui dénoncent les abominations inhumaines qui sont la matrice idéologique des musulmans et le premier pilier de leur dogme ? En quoi l’islamophobie alimente le discours du prédicateur musulman qui prêche la pédophilie sur des bébés en couche, mufakhadhat, ou celui qui prône la nécrophilie, ou cet autre qui rend licite la zoophilie, ou le viol des non-musulmanes ou le philo-nazi notoire Qaradhaoui, l’apôtre des Frères musulmans dont l’U.O.I.F. est la force de frappe idéologique en France, qui appelle à l’extermination des syriens, des laïcs, des juifs, des chrétiens, etc…. ?
====================================================

L’islam et le nazisme deux faces d’un même miroir ?vvvv

Image

L’Islam ne connaît de la tolérance que le nettoyage religieux des non-musulmans
Publié le 2 janvier 2013 par Salem Benammar R.L. Article du nº 284
Toujours et encore la même cible. Celle des infidèles chrétiens qu’Allah voue aux bûchers de l’enfer et dont il recommande l’extermination. Ses escadrons de la mort forts de leur impunité religieuse donc juridique ne font qu’appliquer scrupuleusement son enseignement et nettoyer leur prétendument terre sacrée de tout ce qui est juif, chrétien et incrédule, les ennemis à battre et avec lesquels Allah interdit toute alliance. Tels des nazis, ils œuvrent pour protéger et immuniser leur espace territorial contre toute forme de présence non-musulmane susceptible de le polluer. La pureté de leur religion est au prix du sang des mécréants. Le sang humain, celui des hommes frappés par la malédiction d’Allah et dont le meurtre est licite, devient le sang purificateur de l’Islam lui-même. Comme s’ils cherchaient à nettoyer avec le sang des innocents les traces de souillure de leur propre religion. L’islamisation du monde est en marche et avec elle son corollaire de massacre et d’exil force. Les Coptes discriminés et opprimés sont devenus la cible à abattre pour les nazislamistes au pouvoir en Egypte, invités par Mohamed Morsi à choisir entre la valise et l’Islam. Les chrétiens irakiens de rites nestoriens, chaldéens, orthodoxes dont certains appartiennent aux plus vieilles églises chrétiennes au monde, sont en voie d’extinction en Irak. Pour la plupart ils ont choisi l’exil plutôt que la mort ou la conversion forcée. Les chrétiens syriens qui représentent plus de 10% de la population syrienne, ne vont pas non plus échapper au triste sort de leurs frères irakiens, sous l’œil indifférent de l’Occident chrétien qui préfère armer les djihadistes exterminateurs à des fins mercantiles, géo-stratégiques et énergétique plutôt que les défendre contre ces mêmes terroristes agresseurs du peuple syrien. Il serait fastidieux de dresser l’inventaire du martyr chrétien dans les pays musulmans de l’Indonésie au Nigeria en passant par le Pakistan, l’Iran voire l’Arabie Saoudite où des chrétiens risquent la peine de mort pour avoir apostasié l’Islam. Comme si l’Islam est la voie que l’humanité doit emprunter et qu’il ne tolère l’existence d’aucune autre voie différente susceptible d’égarer les bons musulmans qui se trouvent ainsi exposés au châtiment suprême. Il ne se passe plus un jour au Nord du Nigeria sans que des églises locales ne subissent des attaques terroristes de la part de la secte sanguinaire et fétichiste de Boko Haram (boko : livre; haram : illicite) qui veut créer un Etat islamiste dans cette partie du Nigeria se revendique des Talibans et de l’islamisme salafiste mais proche dans son mode opératoire de la Qaïda au même titre que la secte d’Ennhdha en Tunisie rendue coupable le 22 novembre 2012 d’actes antisémites et d’apologie du nazisme. Le salut hitlérien de la police palestinienne (Autorité Palestinienne) en Cisjordanie Tous sont à la poursuite des desseins hégémoniques et messianiques qui nécessitent pour leur réalisation un nettoyage en règle de tout ce qui n’a pas le caractère musulman. Boko Haram qui signifie littéralement l’éducation occidentale est un péché qui sème la mort dans les églises depuis 2002, plus de 1000 morts, préfigure ce que les nazislamistes réservent pour l’humanité non-musulmane, voire les musulmans eux-mêmes qui restent toutefois les premières victimes de la violence terroriste qui prend de plus en plus aussi les mosquées pour cible de ses méfaits. Aujourd’hui, en cette mirifique terre musulmane, havre de paix et sanctuaire de la non-violence, selon les laudateurs zélés de l’Islam humaniste, l’humain n’a plus guère d’autre alternative soit se fondre dans le moule pour sa survie, soit mettre sa vie en péril en traversant la Méditerranée à bord de barques de fortunes qui deviennent la cause bien souvent de son infortune pour finir dans les fonds abyssaux de cette Mer qu’il croyait être la Mer de son salut. Certains ont tendance à chercher à dédouaner les agissements criminels des extrémistes musulmans on y opposant le passé inquisiteur de la chrétienté. On ne justifie pas ses propres horreurs par les horreurs d’autrui. On devrait plutôt en tirer des leçons pour ne pas infliger des nouvelles blessures à l’humanité. Par décence et humanité, ils doivent cesser de regarder dans le rétroviseur d’autrui et de regarder la réalité en face. On ne justifie pas ses propres dérives par les dérives d’autrui. On répond de ses actes et on ne les explique pas par les actes d’autrui non plus. C’est pas une raison de voler ou de tuer parce que les autres l’auraient fait. C’est symptomatique d’immaturité intellectuelle et d’incapacité pathologique à assumer ses responsabilités. Ni responsable ni coupable comme on l’entend souvent est un faux argument et révélateur surtout de l’état de troubles psychiques de celui qui le tient. En droit, un auteur d’un crime reste son auteur et il doit s’en expliquer et y répondre. Quand des terroristes dûment identifiés commettent des attentats aux voitures piégées, ils sont des terroristes et doivent être condamnés en tant que tels. Quelqu’un qui commet un crime est criminel point et ne peut se prévaloir des faits criminels commis par autrui en d’autre temps et lieu pour s’exonérer de ses propres crimes Depuis 20 ans, il y a une véritable recrudescence des attentats meurtriers contre les édifices religieux et les chrétiens un peu partout dans le monde et tout particulièrement en Egypte, l’Irak, la Syrie et le Nigeria et ce sans que ni le Vatican, ni la communauté internationale plus préoccupée à couvrir le carnage du peuple syrien ne s’en émeuvent et ne désapprouvent. Toujours ce silence complice angoissant et inquiétant quand au péril de la barbarie islamiste qui menace dangereusement notre devenir humain. . Quoi dire et quoi en penser ? Ces attentats ne sont pas l’œuvre d’une religion mais celle des hommes qui s’en réclament et qui suivent ses préceptes. N’est-il pas temps que des voix unanimes s’élèvent pour les condamner et désapprouver les agissements barbares de ces brebis galeuses ? S’offenser parce que l’image de la religion a été bafouée est une chose mais ne pas s’indigner, compatir, se révolter et réagir contre les agissements criminels de ses coreligionnaires n’est pas digne d’un pratiquant. Et qui ne condamne pas cautionne et souscrit ? Salem Ben Ammar
Image
Signature Recherche "les religions font peu de bien et beaucoup de mal" Voltaire « Les musulmans sont une nuisance. En fait, ils l’ont toujours été » Ernest Gellner

yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12442
Enregistré le: 21 Juil 2009, 14:04

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 26 Mai 2016, 09:45

N’est national d’un pays musulman que celui qui professe sa foi en islam
by Salem Ben Ammar

Hitler voulait créer une nationalité fondée sur la pureté du sang, les islamistes veulent une nationalité fondée sur le seul lien religieux, sur le modèle wahhabite saoudien.

C'était dans ce sens que la secte polymorphe et anthropomorphe d'Ennahdha avait le nouveau projet de code nationalité que les islamistes djihadistes traîtres à la patrie vont vous concocter. Aussi le jus solis ou le jus sanguinis c est à dire Le droit de sol et le droit de sang n existeront plus.

Seule la foi en Allah fixe la filiation aux pays de l'Oumma islamique. Une patrie dédiée à Allah et peuplée de ses seuls fidèles. Et ceux qui y sont étrangers à , la charia les exclura du champ de la nationalité tunisienne. Tous ceux qui ne sont plus qualifiés de musulmans tunisiens tels que les Juifs, les chrétiens, les athées, en perdront le bénéfice pour impureté islamique. Ainsi la Tunisie ressemblera à la planète des singes peuplée par des islamistes djihadistes du monde entier.

Grâce à la réforme de son code de nationalité où la foi forge la citoyenneté, la Tunisie post-Ben Ali rendra à sa façon hommage aux Lois Raciales du Führer Hitler adulé par les pères fondateurs de la secte des Frères musulmans qui aurait pu être le père fondateur de l' hégémonisme islamiste raciste et antisémite dont le système juridique, à supposer que ses lois aient ce caractère, est la négation absolue et criminelle des lois nées des assemblées des hommes.

Aux termes de ce projet en violation flagrante de la Déclaration Universelle des Droits de l'homme et du Citoyen jamais adoptée ni ratifiée par les États membres de l'O.C.I. qu'ils jugent comme contraires au Coran et à la charia et qui ont préférer se doter le 5 août 1990 au Caire de leur propre Charte appelée pompeusement Déclaration des droits de l'homme en islam, qui consacre la main mise de la religion sur la vie des hommes, des inégalités des droits entre les sexes, la prohibition de la liberté de conscience et la non-transmission de la nationalité à ses enfants par une femme musulmane mariée à un non-musulman.

Ainsi l'attribution de la nationalité dans les pays musulmans est déterminée par l'identité religieuse de la personne. Et jamais on se trouve porteur de la nationalité d'un État musulman on est cantonné au statut de dhimmi, national de seconde zone avec tous les interdits que cela implique dont l'exercice d'une activité politique, judiciaire et le service militaire.

La création du lien national doit répondre aux principes du Coran et de la Charia, soit par naissance soit par allégeance (on ne se convertit pas à l'islam ).

Tout se passe comme si la qualité de musulman est synonyme de pureté nationale et ne pas l'être est un acte ignominieux.

NB LA NOTION DE CITOYENNETÉ N'EXISTE PAS DANS L ISLAM CE QUI VA DE SOI.
Image
Signature Recherche "les religions font peu de bien et beaucoup de mal" Voltaire « Les musulmans sont une nuisance. En fait, ils l’ont toujours été » Ernest Gellner

yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12442
Enregistré le: 21 Juil 2009, 14:04

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 28 Mai 2016, 07:52

L’islam est-il un catalyseur de crimes ?

En France, selon la loi informatique et liberté de 1978 il est interdit de détenir des fichiers statistiques en raison des origines « ethniques », rie que l’usage de ce terme dénote de l’hypocrisie de la loi, et appartenance « religieuse », comme si l’individu est propriété de la religion, pourquoi alors l’Administration Pénitentiaire recenserait-elle la population carcérale sur la base de ces critères en question sinon comment les médias pouvaient-ils savoir qu’à Fleury Mérogis par exemple plus de 70% de détenus sont musulmans voire davantage aux Baumettes ?
Une question aux musulmans, y-a-t-il une relation de cause à effet entre religion et criminalité ? On ne peut que s’interroger, en effet, sur l’existence d’une corrélation frappante entre une certaine religion dont l’évocation du nom est aujourd’hui un sujet tabou et les comportements transgressifs et déviants relevés chez ses adeptes.
La bien-pensance républicaine prétend que l’on doit chercher la ou les cause(s) ailleurs que dans la religion, mais on a vu au temps où ladite religion dans les années 70 et 80 n’était pas trop « prégnante » et était une affaire de vie privée, ses adeptes malgré leurs conditions de vie difficile et étaient quasi marginalisés par leur mode d’habitat vivaient dans le respect des lois de la république. Mais avec l’expansion galopante de cette religion en France caractérisés par la prolifération des mosquées, un prosélytisme hyper agressif, les apparions trop visibles des signes religieux, le halal et le recul de la laïcité dans les écoles et les espaces publics, on constate comme une forte poussée d’une vague sans précédent dans l’histoire de la criminalité en France où la religion joue un rôle déterminant dans les dérives criminelles et délictuelles chez ses adeptes.
Nonobstant le fait que les pouvoirs publics ont fait preuve d’ irresponsabilité coupable en lui abandonnant des pans entiers du territoire, lui laissant la main libre dans l’organisation et la gestion des affaires communautaires.
Y a-t-il des germes criminogènes dans cette religion plus que chez les autres et chez ceux qui ne déclarent aucune croyance ?
Un parallèle serait le bienvenu afin que l’on soit éclairé sur l’incompatibilité de cette religion avec les lois de la République.
Là où d’autres groupes « religieux »éduquent leurs membres au respect, des us et coutumes de leurs pays d’accueil, il semble que c’est loin d’être le cas avec le sien.
La pauvreté ne créé pas des voyous et des monstres d’inhumanité jusqu’à preuve du contraire, le coupable est la religion elle-même. Là où elle sévit sévit le crime à l’image des pays soumis à ses dogmes. Un pays comme la Tunisie comptait plus de 60 000 détenus dans ses prisons avant 2011 pour une population totale d’à peine 11 millions et d’après des sources non-vérifiées les repris de justice dans ce pays atteindraient un chiffre record.
Image
Signature Recherche "les religions font peu de bien et beaucoup de mal" Voltaire « Les musulmans sont une nuisance. En fait, ils l’ont toujours été » Ernest Gellner

Loup Ecossais

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 370
Enregistré le: 26 Sep 2012, 00:51

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 28 Mai 2016, 08:23

Merci Yacoub, de citer Salem Benamar, que je lis régulièrement sur Riposte Laïque...
Il y a deux histoires. D'abord l'Histoire officielle, menteuse, celle que l'on enseigne. Puis l'Histoire secrète, où sont les véritables causes des évènements. Balzac

yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12442
Enregistré le: 21 Juil 2009, 14:04

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 29 Mai 2016, 12:49

Pour combattre le radicalisme musulman il faut interdire le Coran

Pour combattre le radicalisme musulman il faut interdire le Coran
29/05/2016 Salem Ben Ammar

Peut-être que j’ai tort de ne pas croire aux vertus non-violentes de l’islam, mais j’ai beau chercher des mots rassurants et apaisés dans la lexicographie coranique hélas pour moi je n’ai rien trouvé ?

Cette image que certains d’entre nous restituent de l’islam n’est que la traduction fidèle du verbe guerrier et de la pensée raciste, antisémite, intolérante, ethnocentriste, suprémaciste, ultra-haineuse, inhumaine du Coran. De quel message humaniste et pacifiste le Coran est-il porteur ?

Est-ce celui de la Sourate de la Fatiha, introduction, qui annonce d’entrée de jeu les couleurs ou celui de la Sourate de la Vache, la plus importante en terme de volume dans le Coran ? Des deux choses l’une soit les musulmans reconnaissent que le Coran est un manifeste ultra-violent et y renoncent pour leur bien et le nôtre soit il faut interdire le Coran quel qu’en soit le prix. La vraie cause du terrorisme est le Coran lui-même.

Il n’y a pas de radicalisme religieux, il y a la mise en œuvre des préceptes coraniques. par des croyants qui ont compris le vrai sens du mot musulman.Il ne peut y avoir un islam sans l’application stricte du Coran et de musulman qui transige sur son enseignement. Un musulman radical est tout simplement un musulman imprégné de la lecture du Coran et qu’il doit traduire par les actes. Il ne doit en comprendre le sens ni l’interpréter. C’est un bon soldat qui doit exécuter les ordres dans le cas d’espèce, ceux de son soi-disant divin.

====================================================================
Pour en finir avec le terrorisme, il faut abolir les versets violents du Coran


Salem Ben Ammar
Les sourates coraniques (1, 2, 4, 8, 9, 47..) qui guident la main des djihadistes ne sont pas un canular et sont loin d’être une ode de paix, et une charte d’amitiés entre les peuples .
Il est grand temps que l’on fasse une lecture publique de toutes ces sourates qui sont autant de cellules métastatiques, comparables qu’à elles-mêmes ne dit-on pas que l’islam est la seule religion agréée par Allah ?, qui constituent la nourriture idéologique et eschatologique des djihado-terroristes, les pires ennemis du genre humain de tous les temps, afin que l’opinion publique soit éclairée sur la nature fondamentalement belliciste et ultra-violente du Coran. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise traduction du Coran, de maîtrise dans la langue arabe, 90% des musulmans n’ont jamais lu le Coran dans se langue d’origine, on ne leur demande pas de le comprendre mais de le mémoriser et de le réciter comme un perroquet, comme il ne peut y avoir de restitution des sourates dans leur contexte, alors qu’elles sont décrétées intemporelles et immuables, il y a de mots et d’expressions ignominieux qui témoignent du désamour et de l’aversion dogmatique de l’islam pour les juifs, les chrétiens, les polythéistes, les opposants et les apostats et qui ne devraient pas figurer dans un livre dit sacré. Il n’y a pas plus sacré que le respect de la vie humaine sans exclusive, .Un dieu, si jamais il existe, n’a pas à haïr les hommes qui n’adhèrent pas à ses délires cosmiques et suprémacistes et ordonner leur extermination. N’a-t-il pas d’autres arguments de persuasion que la violence ? Comme c’est le cas du dieu de l’islam, colérique, cruel, cynique, à l(ego surdimensionné, narcissique, démoniaque, agité, primaire, irraisonné, complexé, intolérant, fabulateur, incohérent, partial, injuste, imprévoyant, schizophrène, jaloux, envieux, cupide, vénal, sanguinaire, barbare, raciste, antisémite, revanchard, amalgamiste, nombriliste, mégalomaniaque, pédophile, sexiste, misogyne, homophobe, xénophobe, lubrique, pillard, rançonneur, mafieux, assassin, génocidaire, criminel, charlatan, esclavagiste, totalitaire, négationniste, manipulateur, fanfaron, vaniteux, ethnocentrique, belliqueux, sinistre, mortifère, jaloux, faussaire, imposteur, escroc, plagiaire, inculte, fanatique, réactionnaire et bien d’autres attributs qui en disent long sur son état de santé mentale et sur sa folie de grandeur. ..
Le Coran est suffisamment édifiant sur ses projets criminels et génocidaires pour l’humanité et ce ne sont pas les dénégations fantaisistes et infondées des musulmans dont la connaissance du Coran ne va pas au-delà de la Fatiha (entrée, prologue, ouverture), indispensable pour leur salat (prière) qui vont étouffer la vérité sur les horreurs de l’islam.
Il n’y a qu’une seule lecture fidèle du Coran, celle des djihadistes, et un seul enseignement sans appel celui qu’ils renvoient de l’islam. Les mots et les images parlent d’eux-mêmes et ce ne sont pas les musulmans qui diront le contraire.Ils se mentent à eux-mêmes et de leurs mensonges ils font un écran de fumée pour noyer le poisson.
Image
Signature Recherche "les religions font peu de bien et beaucoup de mal" Voltaire « Les musulmans sont une nuisance. En fait, ils l’ont toujours été » Ernest Gellner

yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12442
Enregistré le: 21 Juil 2009, 14:04

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 05 Juin 2016, 10:40

Quand on veut détruire les peuples et les cultures on les arabise

Quand on veut détruire les peuples et les cultures on les arabise

Je souscris pleinement à l’inscription de l’identité imaginaire arabo-musulmane dans la nouvelle constitution tunisienne mais à condition que l’on reconnaisse officiellement dans…
Quand on veut détruire les peuples et les cultures on les arabise
Salem Ben Ammar

Je souscris pleinement à l’inscription de l’identité imaginaire arabo-musulmane dans la nouvelle constitution tunisienne mais à condition que l’on reconnaisse officiellement dans ladite constitution le génocide du peuple Amazigh la déportation et les viols massifs de notre peuple, que l’on fasse une relecture historique de l’invasion dévastatrice des sauterelles arabisées et ses conséquences incommensurables et désastreuses sur notre écosystème dont les traces se font toujours sentir, et enfin établir le bilan des apports sociaux, culturels, humains, intellectuels, techniques, industriels, sanitaires, agricoles, dignité humaine, égalité, justice, éducation, de nos colonisateurs.

Dans un souci de recherche de vérité historique pour en finir avec les idées reçues sur des apports mythifiés et légendés, il faut le faire ce bilan afin que nous ayons une photographie fidèle de la contribution de ces envahisseurs impériaux, négateurs des cultures, allergiques à la culture du travail, haineux, cruels, méprisant pour tout savoir qui n’a pas le caractère musulman, ne t’instruis que de la seule parole d’Allah comme l’enseigne le Coran, djihadistes, terroristes, racistes, xénophobes, sexistes, pédophiles, pilleurs, conspirateurs, immatures, renégats, immoraux, misogynes,violents, fanatiques, castrateurs des libertés, bibliocides, dépourvus d’esprit créatifs, fatalistes, ethnocides, mémoricides, ethnocentriques, ignominieux, vénaux, défaitistes, ethnocentriques, intolérants, esclavagistes, antichrétiens, anti-juifs, ignorants, incultes, suffisants, fatalistes, fourbes, pervers, retors,ultra-réactionnaires, archaïques, régressifs, hostiles au changement, génocidaires, passéistes, ignorants des temps futurs, incapables de se remettre en question, obtus, exubérants, misanthropes.

Il faudrait toute une encyclopédie pour répertorier tous les défauts de ce peuple visage de la barbarie humaine qui n’a jamais brillé pour son goût pour l’épanouissement humain qui assimile la vie humaine à une vulgaire marchandise comme disait à juste titre l’ancien Émir du Qatar tout homme a un prix qu’il doit fixer lui-même.

Une identité qui confond sémantiquement en arabe liberté et houri et qui fait de la violence la voie royale pour toucher le Graal paradisiaque.

Quelle identité arabo-musulmane ces constituants à la solde de l’arabo-islamisme veulent-ils imposer constitutionnellement aux tunisiens celle de l’Arabie Saoudite leur modèle suprême qui veut inféoder la Tunisie porteuses de germes de crimes contre l’humanité ?

Une identité connue pour ses vertus inhumanistes celle de la kafala, la lapidation, la dhimmitude, les inégalités entre les sexes, l’homophobie, le viol licite, l’inceste est permis, la zoophilie et la nécrophilie dans la pure tradition mahométane est une norme culturelle. A moins qu’il ne s’agisse de l’identité de l’exclusion sociale,de l’intolérance religieuse, de la mise à mort des apostats, du racisme anti-immigrés, du bannissement des femmes et des crimes contre la petite enfance, de la justice expéditive et inique où les puissants coupables sont blanchis et les victimes pauvres sont condamnés.

Les démunis qui se soignent au Coran et à la pisse de chameau et les riches se soignent en Occident.

Une identité où l’enseignement coranique est réservée aux masses et les oligarques religieux scolarisant leurs enfants dans les meilleurs établissements scolaires en Occident.

Une identité de l’abomination humaine qui laisse augurer un avenir très sombre pour les libertés humaines en Tunisie, où la démocratie sera haram pour incompatibilité avec l’islam où la théocratie sera le régime politique du pays avec une assemblée nationale faisant office de Majless Choura.

Une identité sous-entendant la mutilation de la société de ses femmes, la sexualisation marchande de leur corps, l’élevage sexuel, la répudiation, la polygamie, le despotisme absolu et obscurantisme où le pouvoir sera confiné entre les mains d’une oligarchie religieuse.

Une identité qui mettra à mort le syndicalisme, la création, l’innovation, la recherche scientifique, l’éducation pour tous, la société civile, les partis politiques, la liberté d’expression, le tissu associatif non prosélyte, au nom de la Fitna.

Une identité d’interdits et de sacrilèges avec la charia comme norme juridique. C’est certainement de cela qu’il s’agit : le pouvoir est à Allah et la soumission est à l’homme.
On a pas à faire une identité synonyme de la barbarie une loi fondamentale pour la Tunisie. Si nous sommes arabo-musulmans avons-nous besoin de le proclamer dans notre constitution et si nous ne le sommes pas à quoi va-telle nous servir ?

Quand on veut détruire les peuples et les cultures, il n’y a pas mieux que de les dissoudre dans le bain acide de l’identité arabo-musulmane.

======================================================

Musulmans, vous êtes surtout un fardeau pour l’humanité
05/06/2016 Salem Ben Ammar Un commentaire

La modestie, l’humilité, la raison, la remise en question, l’auto-critique, la tolérance, l’auto-dérision, l’esprit critique, le doute, la simplicité, la sagesse, l’ouverture d’esprit, le dialogue, la clarté intellectuelle, l’analyse, le relativisme, l’argumentation, sont autant de péchés mortels chez eux, car susceptibles de les éloigner de leurs certitudes dogmatiques.

Pour exister sur la scène humaine, et contrairement à Narcisse tombé amoureux de son reflet dans l’eau au point d’en mourir, ils se sont voilés les yeux et la face de peur de se regarder dans leur miroir. et se sont mis à chanter comme un coq les pattes dans le fumier. Ils ils se veulent, ils se disent, ils se croient, ils se vantent, ils affirment, ils délirent, ils fabulent, ils sont convaincus, ils se prennent, ils s’affichent, ils soliloquent, ils allèguent, ils hululent, ils fantasment, ils pérorent, ils fanfaronnent, ils s’auto-encensent, ils se flattent, ils s’approprient, ils se voient, ils méprisent, ils sont le monde, ils sont l’humanité, ils sont l’histoire, ils sont l’alpha et l’oméga, ils sont le nombril du monde,

Ils se veulent, ils se disent, ils se croient, ils se vantent, ils affirment, ils délirent, ils fabulent, ils s’illusionnent, ils sont convaincus, ils se prennent, ils s’affichent, ils soliloquent, ils allèguent, ils hululent, ils fantasment, ils pérorent, ils fanfaronnent, ils s’auto-encensent, ils se flattent, ils s’approprient, ils se voient, ils méprisent, ils sont le monde, ils sont l’humanité, ils sont l’histoire, ils sont l’alpha et l’oméga, ils sont le nombril du monde, mais le hic ils n’ont jamais rien produit et prouvé et personne en dehors d’eux-mêmes, et encore, ne leur accorde une once de crédit et encore moins prend pour de l’argent comptant leurs élucubrations mégalomaniaques.
Ils ne brillent guère sur la scène mondiale depuis l’année supposée de naissance de leur funeste idéologie en 630, sauf sur le terrain de la barbarie humaine.

De la mort ils ont une religion et de la vie ils ont fait un sacrilège.
Ils ont en eux la haine du genre humain qui ne croit en ce à quoi ils croient, y compris d’eux-mêmes.

Ils vénèrent un criminel de guerre et contre l’humanité et une divinité abominable et monstrueuse qui laisserait apparaître Shiva comme un modèle de non-violence et d’humanité. A côté d’eux, les adeptes du Temple solaire, qui vouaient un véritable culte à leurs deux gourous Jo di Mambro et Luc Jouret seraient des gentils toutous. D’ailleurs lesdits sectateurs ils n’avaient causé du tort qu’à eux-mêmes contrairement à ceux dont il est question ici qui non contents de s’auto-détruire ils sont usage de leurs corps pour anéantir l’humanité tout entière.

S’ils avaient le respect de la vie, ils devraient commencer par respecter la leur.

Ils n’offrent aucun gage de leur volonté de vivre en bonne intelligence avec le monde qui n’est pas le leur. Ils ne jurent que par la fin des enfants d’Israël qu’ils aimeraient éliminer de la surface de la terre. Ils se posent comme leurs exterminateurs finaux dans le sillage des nazis : » Tout au long de l’histoire, Allah a imposé aux [ Juifs] des personnes qui les puniraient de leur corruption. Le dernier châtiment a été administré par Hitler [ la 3 e figure de la trilogie satanique islamique]. Avec tout ce qu’il a fait – et bien que les [ Juifs] aient exagéré les faits-, il a réussi à les remettre en place. C’était un châtiment divin. Si Allah veut, la prochaine fois, ce sera par la main des musulmans. »

Des propos tenus toute impunité par Qaradhaoui sur Al-Jazeera le 29 janvier 2009 qui sont la parfaite illustration de toute l’exécration que la caste des saigneurs de l’humanité éprouve pour les Juifs et tous les autres.

Ils sont ce que leur mode de pensée idéologique a fait d’eux. Ils ne veulent pas participer au bien-être commun de l’humanité, ils n’ont qu’un seul et unique but, la figer dans la pierre noire mortifère objet de leur idolâtrie infâme.

Ils ne sont pas monothéistes, ils sont polythéistes tendance fétichistes suicidaires mais pour donner du sens à leur dégoût de l’existence ils transforment leurs corps en bombes humaines afin d’apparaître comme des martyrs aux yeux de leurs semblables alléchés par 72 femmes de joie d’Allah.
Image
Signature Recherche "les religions font peu de bien et beaucoup de mal" Voltaire « Les musulmans sont une nuisance. En fait, ils l’ont toujours été » Ernest Gellner

yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12442
Enregistré le: 21 Juil 2009, 14:04

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 07 Juin 2016, 09:59

Pour une Tunisie affranchie du joug de l’islam

Pour une Tunisie affranchie du joug de l’islam

Je rêve d’une Tunisie libérée du colonialisme de l’islam

10000 manifestants pour témoigner de leur amour pour la Tunisie en ce jour funeste de la commémoration de son 2 e anniversaire de son assassinat civilisationnel au nom de l’islam, cela en dit long sur la volonté de ce peuple de mener une véritable guerre de libération contre le colonialisme arabo-musulman.

Ce peuple tunisien n’est pas un sacré enfoiré, c’est une mauviette? une larve comme il en existe plus. On va me dire : « mais toi tu te la coules douce là où tu es ».

C’est certainement vrai mais ma vie ne vaut pas une guigne car j’ai été le seul à pointer du doigt la vraie cause de vos maux : l’islam, oui l’islam pire que la coke et l’héro réunies, ce qui me vaut de mettre ma vie en danger. Une rétrospective de mes pauvres articles depuis le mois d’avril 2011 vous éclairera sur mon diagnostic et mes prévisions quant au scénario actuel.

Au lieu de me tendre une oreille attentive, on me renvoie en Israël, quand on me traite pas de sioniste, d’agent du Mossad, de juif haineux et d’islamophobe. Ce qui ne m’offusque guère, au moins vous reconnaissez que je ne suis pas sorti du même moule que vous.

Vous avez l’art de manier l’insulte comme vos coreligionnaires qui manient le couteau et la bombe pour exprimer leur répulsion de la vie humaine.

Vous ne sortez de votre éternelle léthargie que pour crier votre indignation pathétique parce que votre prophète qui n’a jamais été un modèle d’humanisme a été caricaturé.

Vous ne savez que stigmatiser tous ceux qui vous ébranlent dans vos fausses convictions.

Vous avez fait du mensonge de l’islam une vérité absolue dont vous voulez faire une loi universelle pour censurer et criminaliser les écrits des islamo-incompatibles et ceux qui ne sont pas tombés dans le piège du mythe de l’islam inoffensif.

Jamais vous ne prendrez les armes pour défendre l’honneur de votre patrie en butte au colonialisme d’un pays musulman, comme c’est le cas de la Tunisie qui vit sous le joug des arabo-musulmans depuis 1400 ans, mais vous vous faites fort d’intenter des procès en inquisition comme celui qui me vaut de figurer dans votre dictionnaire de l’islamophobie, un véritable pousse-au-crime et qui met ma vie en danger.

Des risques j’en ai pris plus que quiconque parmi vous. J’ai soutenu tous vos parias et rendu hommage aux victimes de votre islam génocidaire.

Avec lui vous n’aurez jamais le bonheur de connaître les joies de la démocratie, voire de la vie tout court.

Vous êtes devenus les premiers pourvoyeurs de terroristes et de filles de joie hallal au monde.

Jolie performance pour un peuple qui a vendu sa patrie pour le repos de son âme damnée. Il a fait de vous des légumes, des mollassons, des loques humaines, la risée des peuples, des renégats indignes de faire partie de l’humanité. Pauvre Tunisie trahie par ton peuple.

Franchement si je rentre demain dans ce pays qui fut le mien et que j’ai perdu à cause de votre antipatriotisme, votre inertie, votre veulerie, votre bigotisme, et votre indifférence quelles sont mes chances de survie ?

Rarement votre islam n’a été autant désacralisé depuis Kamel Atatürk, dixit votre torchon de l’islamophobie, que par un homme comme moi.

Je sais que cela équivaut à une sentence de mort alors que je n’ai jamais fait du mal à une mouche.

Vous tuez les humains pour leurs idées et vous glorifiez les terroristes et les assassins-vengeurs d’Allah.

Avec tous vos fous qui rêvent de gagner à bon compte le paradis en faisant la peau à un ennemi déclaré de l’islam.

Je ne suis pas un apostat, parce que je ne suis jamais tombé dans le piège de votre religion.

J’ai commencé à insulter votre Allah et son prophète dès ma plus tendre enfance. Je suis comme Obélix tombé depuis toujours dans le tonneau de l’allergie à l’islam .

Vous comprenez mon hostilité congénitale pour cette religion qui est la pire imposture depuis que le monde et monde.

J’ai eu le courage plus qu’aucun d’entre vous d’exprimer mon rejet public de cette idéologie liberticide, immorale, barbare, violente, inhumaine et nazie.

Vous avez fait le choix de l’islam, et moi j’ai fait le choix d’une Tunisie sans islam

Vous faites de l’islam la tombe de votre vie et par conséquent celle de la Tunisie.

Vous voilez la face et vous vous murez dans le déni pour ne pas reconnaître que la vraie cause de votre cancer à l’état de métastase est l’islam lui-¨même.
Image
Signature Recherche "les religions font peu de bien et beaucoup de mal" Voltaire « Les musulmans sont une nuisance. En fait, ils l’ont toujours été » Ernest Gellner

yacoub

[Religion] agnostique [Organisation] non
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12442
Enregistré le: 21 Juil 2009, 14:04

Message Sujet: Salem Ben Ammar

Message Titre du message: Re: Salem Ben Ammar

Message Ecrit le 10 Juin 2016, 06:58

La guerre à l’islam ou la dhimmitude
09/06/2016 Salem Ben Ammar



Quand on tue un innocent on ne tue pas l’humanité tout entière on tue d’abord sa propre humanité chose que les musulmans ne peuvent comprendre car l’islam les a déshumanisés.

C’est pourquoi ils sont dépourvus de compassion et d’empathie pour les victimes de la barbarie islamique.

Mais ils ne sont pas les seuls à mettre sur le banc des accusés, il y a aussi notre propre impuissance consternante et pitoyable et notre silence assourdissant face aux crimes contre l’humanité commis au nom de l’islam, qui sont un aveu de refus de notre propre humanité et de notre démission, voire notre résignation à remettre nos vies entre leurs mains comme des moutons offerts en Holocauste le jour de l’Aïd al-Kabir.

Plus on persiste dans notre posture de l’autruche, plus on leur manifeste notre adhésion et notre encouragement à perpétuer leurs exactions et persévérer dans la voie de la terreur.

Notre couardise est symptomatique de notre peur de soi, qui reste la meilleure alliée des cavaliers noirs de l’Apocalypse musulmane.

Un ami disait que l’avenir se lit dans l’histoire des événements passés, or les mêmes événements et faits survenus en Allemagne nazie et devant lesquels le monde libre dont on ne sait de quelque contrainte si ce n’est de son manque de solidarité et d’humanisme, sont en train de se dérouler sous nos yeux dans une atmosphère capitularde et ô combien analogue à celle qu’avait connue le monde dans les années 30.

Pour des intérêts que rien ne saurait justifier, sordides et bassement mercantiles les pays de l’OTAN et à leur tête les E.U. sacrifient honteusement et obséquieusement la démocratie et les minorités religieuses principalement les chrétiens en Egypte et en Syrie, après avoir délibérément jeté en pâture aux prédateurs islamistes celles d’Irak.

Si le monde et en premier lieu le monde musulman est aussi la première victime de l’offensive violente et guerrière du radicalisme musulman financé par les saoudiens et les qatariens depuis les attentats du 11 septembre 2011, on ne le doit pas seulement aux agissements des activistes musulmans, il est également la résultante du soutien trouble des E.U. à ces deux foyers source de la gangrène qui mine le corps musulman et par ricochets le monde dans son ensemble.

Nul ne peut ignorer le rôle actif des américains à l’islamisme wahhabite qu’ils avaient réactivé en ce jour du 14 février 1945 dans le cadre d’un pseudo accord entre le roi Ibn Saoûd et le président Roosvelt, appelé le Pacte de Quincy qui mettait sous tutelle américaine le royaume hérétique et collaborationniste saoudien.

Une alliance contre nature et néfaste pour l’humanité entre l’aigle et le faucon qui a atteint son paroxysme avec les attentats du 11 septembre 2011 dont les américains furent les premiers à en faire les frais et que l’Arabie Saoudite avait réparé les dégâts en dédommageant les familles des victimes sous prétexte que sur les 18 membres du commando terroriste 15 étaient porteurs de passeports saoudiens. Surtout que ce sont ces attentats aux motivations obscures ont ouvert la voie à l’état de chaos permanent dans le monde musulman culminant avec les révolutions du Tchernobyl arabe et au bain de sang dans lequel ne cessent de baigner les populations musulmanes et les minorités religieuses qui avaient toujours en toute sécurité avec leurs compatriotes musulmans. .

Il est plus que jamais urgent de dénoncer cette alliance périlleuse et ses effets tragiques pour la pérennité de l’humanité.et freiner sa progression.

A cause de cette alliance de l’épée et du dollar l’équilibre ethnique déjà très fragile du monde musulman voit son pronostic vital compromis.

Est-ce que vous avez idée des risques que les démocrates et les minorités religieuses encourent en Tunisie, en Libye, en Irak, en Syrie ou en Egypte où on a frôlé le pire sans le sursaut salutaire du peuple égyptien qui avait mis fin à l’aventurisme criminel des Frères nazislamistes ?

Le président Bachar Assad, présenté par l’Occident comme étant tortionnaire et sanguinaire notoire se trouve paradoxalement le rempart contre l’appétence islamiste et partant de là le défenseur en Syrie des minorités ethniques et religieuses. Voire le sauveur un jour de l’Occident lui-même en éradiquant chez lui les forces djihadistes cosmopolites.

Que l’on tire tous les enseignements de l’histoire passée si nous ne voulons pas que le monde finisse par être enseveli par les laves gigantesques ardentes du volcan islamo-wahhabite provoqué par ceux-là-mêmes qui font semblant d’étouffer son éruption tout en cherchant à en tirer les meilleurs profits à des fins hégémoniques au péril de la vie des peuples.

L’islam est plus que jamais le plus grand péril de tous les temps et tant que l’on continue à le blanchir de ses crimes contre l’humanité on ne fait que conforter les musulmans dans leurs desseins mortifères. Il n’y a pas de musulmans innocents comme il n’y avait pas des nazis doux comme des agneaux. Les idéologies ne sont pas ce que leurs partisans font d’eux, elles sont le carburant de leurs entreprises criminelles.
Image
Signature Recherche "les religions font peu de bien et beaucoup de mal" Voltaire « Les musulmans sont une nuisance. En fait, ils l’ont toujours été » Ernest Gellner


Retourner vers GÉNÉRAL Libre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités