Noel une fête païenne ?

Forum Chrétien / Musulman / Judaisme Bible -Thora face au Coran. Lire la charte du forum religion.



Dialogue islamo-chrétien
Le dialogue interreligieux est une forme organisée de dialogue entre des religions ou spiritualités différentes. Ultérieurement, la religion a considéré l'autre comme n'étant pas la vérité révélée. C'est ainsi que les premiers contacts entre l'islam et le christianisme furent souvent difficiles, et donnèrent lieu à des guerres impitoyables comme les croisades.
Guillaume27

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 23
Enregistré le: 14 Mar 2017, 07:36

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 10 Oct 2018, 14:09


Constantin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 100
Enregistré le: 03 Sep 2018, 09:00

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 10 Oct 2018, 16:26

Pour ma part, je suis bien d'accord avec cette vidéo.

:mains:

Eliaqim

**** Site Admin ****
**** Site Admin ****
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8871
Enregistré le: 09 Juin 2003, 14:24
Localisation: Montreal

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 10 Oct 2018, 17:08

Bonjour Guillaume27,
Votre vidéo doit nécessairement être accompagnée d'une description qui résume le contenu de la vidéo. Par exemple celui déjà en dessous de votre vidéo sur YouTube :

    "Cette vidéo clarifiera la fameuse anecdote que nous entendons tous chaque année en période de Noël, répétée peut-être pour se donner la sensation d'être un esprit subversif et incroyablement émancipé, selon laquelle la fête de la naissance du Christ ne serait qu'une fête païenne ayant été christianisée par l'Eglise, et n'étant donc de ce fait pas d'origine chrétienne, voir n'étant pas chrétienne du tout. Nous démontrerons dans une première partie en quoi cette affirmation n'est historiquement pas prouvée; et dans une seconde nous réfuterons les objections faites par certains évangéliques à son encontre, affirmant qu'une telle fête serait opposée à la Bible. La vidéo ne parlera pas de la sécularisation de la fête, assimilée par certains à un simple évènement commercial, créant la figure du Père Noël, car cela n'a rien à voir avec la doctrine catholique."

Maintenant pour intégré correctement et directement la vidéo dans un message sur ce forum. Il vous faut la partager de cette façon ; Sur la page YouTube, cliquez sur le bouton "partager " situé sous la vidéos. Important! observez que le nom de domaine à changé pour devenir youtu.be au lieu de youtube.com. La nouvelle adresse "youtu.be" contiennent un "s" dans https. Celui-ci empêche la mise en ligne des vidéos. Important! Pensez donc à supprimer le s avant de poster.

Le code final :
Code: Tout sélectionner
[youtube]http://youtu.be/S-cqnbLaBYw[/youtube]


Le résultat :


Cordialement
1 Piere 3:15 Sanctifiez le Christ comme Seigneur dans vos coeurs, toujours prêts à présenter une défense devant tout homme qui vous demande la raison de l'espérance qui est en vous, mais faites-le avec douceur et profond respect.

Ronin33

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 180
Enregistré le: 08 Fév 2018, 10:40

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 11 Oct 2018, 03:54

Souvent les gens qui critiquent Noël ne savent même pas ce que c'est n'ont jamais pris le temps de s'y intéresser pour eux c'est le père noël et coca cola. Et on entend tous les ignorants t'expliquant que c'est une fête païenne sans jamais être capable d'expliquer cela. :accordeon:

Estrabolio

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7675
Enregistré le: 02 Mai 2014, 03:20

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 11 Oct 2018, 07:02

A partir du moment où ni Jésus, ni les apôtres n'ont parlé de célébrer sa naissance, qu'aucun chrétien n'a célébré la naissance de Jésus avant le 4ème siècle, on peut dire que ce n'est pas une fête chrétienne tout simplement.
La quasi totalité des rituels des religions monothéistes ne sont que d'anciennes pratiques qui ont perduré au fil du temps.
L'argument de la vidéo est fallacieux car lorsque Paul parle aux athéniens, il parle d'une stèle "à un dieu inconnu", il ne leur a pas dit qu'en adorant Jupiter ils adoraient Dieu mais que ce dieu inconnu pouvait être celui des chrétiens.
Ceux qui célébraient la naissance de Mithra, le soleil, ne fêtait pas un dieu inconnu mais leur dieu !
Lorsque les hébreux ont demandé à Aaron de leur faire un veau d'or et qu'il les avait fait sortir d'Egypte, c'était exactement la même chose : ils prétendaient adorer Dieu avec des symboles égyptiens !
"Laissez la haine à ceux qui sont trop faibles pour aimer." Martin Luther King. :o

Guillaume27

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 23
Enregistré le: 14 Mar 2017, 07:36

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 11 Oct 2018, 08:17

Estrabolio a écrit:A partir du moment où ni Jésus, ni les apôtres n'ont parlé de célébrer sa naissance, qu'aucun chrétien n'a célébré la naissance de Jésus avant le 4ème siècle, on peut dire que ce n'est pas une fête chrétienne tout simplement.
La quasi totalité des rituels des religions monothéistes ne sont que d'anciennes pratiques qui ont perduré au fil du temps.
L'argument de la vidéo est fallacieux car lorsque Paul parle aux athéniens, il parle d'une stèle "à un dieu inconnu", il ne leur a pas dit qu'en adorant Jupiter ils adoraient Dieu mais que ce dieu inconnu pouvait être celui des chrétiens.
Ceux qui célébraient la naissance de Mithra, le soleil, ne fêtait pas un dieu inconnu mais leur dieu !
Lorsque les hébreux ont demandé à Aaron de leur faire un veau d'or et qu'il les avait fait sortir d'Egypte, c'était exactement la même chose : ils prétendaient adorer Dieu avec des symboles égyptiens !



justement Noel n'est pas été calqué sur mithra mais c'est l'inverse comme la vidéo l'explique, je constate que vous n'avez pas écouté tous les arguments

Estrabolio

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7675
Enregistré le: 02 Mai 2014, 03:20

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 11 Oct 2018, 10:53

Guillaume27 a écrit:justement Noel n'est pas été calqué sur mithra mais c'est l'inverse comme la vidéo l'explique, je constate que vous n'avez pas écouté tous les arguments

Si, si, j'ai écouté malgré la voix synthétique insupportable.
Ce qui n'est pas dit dans la vidéo c'est que pendant des siècles les chrétiens n'ont pas fêté la naissance de Jésus et qu'aucun écrit des premiers siècles ne donne la date de naissance de Jésus !
Comment donc peut on parler d'une fête chrétienne si les chrétiens ne l'ont pas célébré pendant des siècles ?
D'autre part, il s'agit là d'une insulte faite à tous les martyrs des premiers siècles en effet ces personnes ont accepté une mort atroce plutôt que de faire brûler de l'encens devant une idole ou même un symbole de l'empire ! Ils auraient pu, comme le dit la personne de la vidéo dire qu'à partir du moment où ils pensaient à Dieu, cela n'était pas de l'idolâtrie.... eh bien non, pour eux, la mort était préférable à cela !
"Laissez la haine à ceux qui sont trop faibles pour aimer." Martin Luther King. :o

Paulo

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 954
Enregistré le: 22 Juil 2018, 15:59

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 11 Oct 2018, 13:59

Estrabolio a écrit:Ceux qui célébraient la naissance de Mithra, le soleil, ne fêtait pas un dieu inconnu mais leur dieu !


Et nous les chrétiens, nous ne fêtons pas la naissance du dieu Mithra, mais de notre Dieu qui s'est révélé en Jésus son Fils.

Saviez-vous qu'en 1995, le savant israélien Shemaryahu Talmon a publié une étude sur le calendrier liturgique découvert dans la grotte 4 de Qumrân (4Q321). Il y trouva incontestablement les dates du service au Temple que les prêtres assuraient, à tour de rôle, encore au temps de la naissance de saint Jean-Baptiste et de Jésus. Selon ce document, copié sur parchemin entre les années 50 et 25 av. J.-C., donc contemporain d'Élisabeth et de Zacharie, la famille des Abiyya à laquelle ils appartenaient (Lc 1, 5 ; cf. 1 Ch 24,10) voyait son tour revenir deux fois l'an, du 8 au 14 du troisième mois du calendrier essénien, et du 24 au 30 du huitième mois. Cette seconde période tombe vers la fin de notre mois de septembre, confirmant le bien-fondé de la tradition byzantine immémoriale qui fête la "Conception de Jean" le 23 septembre.

Or ce fut, comme l'écrit saint Luc, le « sixième mois » de la conception de Jean que l'ange Gabriel apparut à la Vierge Marie. À compter du 23 septembre, le " sixième mois " tombe très exactement le 25 mars, en la fête de l'Annonciation. Dès lors, Jésus est bien né le 25 décembre, neuf mois plus tard. Noël n'est donc pas « la consécration religieuse et cultuelle d'un évènement cosmique, le solstice d'hiver qui marque la régression de la nuit ».

Non ! le 25 décembre est l'anniversaire de la naissance du Christ, tout simplement… Une fois de plus la tradition séculaire de l'Église se trouve en parfait accord avec les plus incontournables découvertes scientifiques.

RT2

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4760
Enregistré le: 09 Juil 2015, 15:23

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 11 Oct 2018, 17:29

Paulo a écrit:Et nous les chrétiens, nous ne fêtons pas la naissance du dieu Mithra, mais de notre Dieu qui s'est révélé en Jésus son Fils.


Mais bien sûr, et où le NT te demande comme un peu à la fête pascale du 14 Nisan(dans l'AT) de célébrer la naissance de Jésus vu que lui même a plutôt mis l'accent sur la commémoration (et non fête) de sa mort ? Tu parles pour ta paroisse mais certainement pas pour l'ensemble des gens [EDIT].
Modifié en dernier par Eliaqim le 11 Oct 2018, 18:32, modifié 1 fois.
Raison: Dérive sur le participant.

Paulo

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 954
Enregistré le: 22 Juil 2018, 15:59

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 11 Oct 2018, 22:53

RT2 a écrit:Mais bien sûr, et où le NT te demande comme un peu à la fête pascale du 14 Nisan(dans l'AT) de célébrer la naissance de Jésus vu que lui même a plutôt mis l'accent sur la commémoration (et non fête) de sa mort ? Tu parles pour ta paroisse mais certainement pas pour l'ensemble des gens [EDIT].


Dieu qui depuis son incarnation dans la chair, fait ses oeuvres par son Fils Jésus (préfigurés par Noé, Isaac, Jacob, Moïse) sa Parole devenue homme, n'a pas confié ses brebis à un livre, le Nouveau Testament, mais à un unique pasteur, qu'il a choisi parmi ses 12 premiers nés dans la vie d'en haut, ses 12 Apôtres, confiant à cet unique pasteur, l'un de ses 12 premiers nouveaux né, son Apôtres Simon.

Ce qu'il avait fait avec Moïse, le descendant de Joseph, le fils préférés de Jacob, petit fils d'Isaac, son arrière petit fils, vu qu'Isaac fût le fils qu'il donna à Saraï, il l'a fait avec ce fils nés de nouveau, choisis parmi ses 12 premiers fils nés de nouveau, ses Apôtres, faisant de lui le chef de sa Nouvelle Sainte Famille, durant l'absence de son Fils, qui allait descendre dans le séjour des morts, libérés ses enfants prisonniers de la mort, pour les faire entrer au Ciel avec Lui, dans la maison de Dieu son Père se trouvant dans les Cieux, là où il s'est assis, à droite de sa puissance.

Donc, tu me faites bien rire quand tu écris : "et où le NT te demande comme un peu à la fête pascale du 14 Nisan(dans l'AT) de célébrer la naissance de Jésus

Dieu n'a pas placé à la tête de sa maison, de sa bergerie, sur la terre, à la place que tenait son vicaire, Jésus son Fils, qui s'en est retourné auprès de Lui, après avoir libéré ses enfants prisonniers de la mort, UN LIVRE. Il a placé UN HOMME, l'un de ses 12 premiers nouveaux nés dans la Vie d'en haut, à qui il a dit : "Paîs mes brebis" ; lui associant pour remplir sa mission, ses 11 frères, né en même temps que lui, comme il le fit, quand il a donné comme associé à Moïse, le pasteur qu'il avait appelé et choisi pour qu'il conduise son troupeau, ses enfants, jusque dans la terre donnée à leurs pères, son frère Aaron et ses fils, ainsi que les lévites qui les serviront dans les taches annexes, eux étant chargés d'assister Moise qui serait l'enseignant, en s'occupant des sacrifices offert pour l'expiation des péchés, des enfants de Dieu.

Et tout comme à Moïse qu'il avait placé à la tête de sa maison, la maison d'Israël, il a fait succéder Josué, à son Apôtre Pierre, l'intendant de sa maison, il a fait succéder Lin, et tous ceux qui succèderont à Lin, jusqu'au pape François, son intendant actuel.

Ce n'est donc pas dans un livre, témoignant de l'oeuvre que Jésus son Fils, avec lequel il est venu prendre soin lui-même de ses brebis et de l'oeuvre accomplie par son représentant, Pierre et ses frères, les 12 premiers nés des enfants de son Fils Jésus, ses petits enfants, qui a reçu mission de paître ses brebis, jusqu'à son retour, mais bien "UN HOMME", à qui il a confié la charge d'engendrer de nouveaux enfants, dans la vie d'en haut, de les éduquer et de les nourrir avec son Pain de Vie.

C'est donc un des successeurs de Pierre, assisté de Dieu resté présent par son Esprit, Dieu qui parlera par Pierre et ses frères, unis à Lui, qui a pris la décision, de faire mémoire de la naissance de Jésus, tout en faisant mémoire de sa Pâque. Ce pasteur ayant succédé à Pierre qui avait succédé à Jésus sur le Trône de David, il avait autorité pour le faire, inspiré qu'il fût par Dieu resté présent en Lui par son Esprit, comme il était présent en Jésus son Fils.

Le problème est que les brebis qui se sont rebellés contre le successeur de Pierre, sortant du troupeau, de la maison de la Sainte Famille, l'Eglise Catholique, entrâinant de nombreuses brebis, dans leur propre perditions, c'est qu'elles s'appuie sur "un livre", dans lequel l'Esprit de Dieu n'est pas présent, un livre par lequel il ne paîs pas ses brebis. Vous vous êtes donnés comme pasteur, la Bible, alors que Dieu nous a confié à un homme, appelés et choisi parmi ses brebis.

De fait, la fête de la naissance de Jésus, a été voulu par Dieu lui-même, agissant à travers le successeurs de son Fils sur le trône de David, Pierre et ses successeurs, jusqu'au retour du Père, dans son Fils, au milieu de ses brebis, pour le jugement dernier.

Je ne parle pas pour ma Paroisse, mais pour ma maison, la maison de mon Père Jésus et de mon arrière Grand-Père, Dieu le père de Jésus son Fils, venu nous engendrer dans la Vie d'en haut, venu nous rassembler dans sa Nouvelle Saint Famille, celle qui est nés de nouveau, dans la Vie donnée par son Fils, la Vie qu'il donne Lui-même à son Fils premier né, avant la création, Jésus son Verbe.

C'est toi qui parle pour ta paroisse, ta maison qui n'est pas la maison de Dieu, mais la maison de son ennemi, le diviseur, le menteur, dont tu es devenu la brebis, le disciple, un disciple égaré, qui naît aveugle, dans cette maison où le diable rassemble tous ceux qu'il a réussi à aveugler, faisant d'eux ses sujets.

Estrabolio

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7675
Enregistré le: 02 Mai 2014, 03:20

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 12 Oct 2018, 04:40

Voici ce qu'on lit sur le site cybercuré

"1. Origine de la liturgie du 25 décembre

Le culte pré-chrétien du 25 décembre à Rome

Dès le premier siècle avant J-C, on célébrait à Rome le culte de Mithra, d’origine persane, importé à Rome par les légionnaires romains. Mithra était la divinité perse de la lumière. On faisait une fête le 25 décembre, pour le solstice d’hiver, la naissance de Mithra le soleil invaincu (Dies natalis solis invicti). On le fêtait par le sacrifice d’un jeune taureau. En 274, l’empereur Aurélien déclare le culte de Mithra religion d’état et il fixe la célébration du solstice au 25 décembre.

La liturgie du 25 décembre

Fêter un anniversaire de naissance ne faisait pas partie des traditions juives, car ces pratiques étaient d’origines païennes. Les premiers chrétiens les ont rejetées jusqu’au IV° siècle de notre ère. La fête de Noël n’existait donc pas au début du christianisme"

https://cybercure.fr/les-fetes-de-l-egl ... ur-de-noel
"Laissez la haine à ceux qui sont trop faibles pour aimer." Martin Luther King. :o

RT2

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4760
Enregistré le: 09 Juil 2015, 15:23

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 12 Oct 2018, 15:13

Paulo a écrit:Dieu qui depuis son incarnation dans la chair, fait ses oeuvres par son Fils Jésus (préfigurés par Noé, Isaac, Jacob, Moïse) sa Parole devenue homme, n'a pas confié ses brebis à un livre, le Nouveau Testament, mais à un unique pasteur, qu'il a choisi parmi ses 12 premiers nés dans la vie d'en haut, ses 12 Apôtres, confiant à cet unique pasteur, l'un de ses 12 premiers nouveaux né, son Apôtres Simon.


[EDIT]. Pour revenir au sujet votre Noël signifierait de célébrer la naissance du Christ, or le Christ lui demande non pas de célébrer mais de commémorer le jour de sa mort puisque elle correspond à la pâque juive. Celle de l'agneau pascal. Vous ne trouverez absolument aucun anti type d'une fête qui célèbre la naissance du Messie dans l'AT et rien dans le NT.

[EDIT]
Modifié en dernier par Eliaqim le 12 Oct 2018, 18:11, modifié 1 fois.
Raison: :-)

Guillaume27

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 23
Enregistré le: 14 Mar 2017, 07:36

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 13 Oct 2018, 06:07

Estrabolio a écrit:Voici ce qu'on lit sur le site cybercuré

"1. Origine de la liturgie du 25 décembre

Le culte pré-chrétien du 25 décembre à Rome

Dès le premier siècle avant J-C, on célébrait à Rome le culte de Mithra, d’origine persane, importé à Rome par les légionnaires romains. Mithra était la divinité perse de la lumière. On faisait une fête le 25 décembre, pour le solstice d’hiver, la naissance de Mithra le soleil invaincu (Dies natalis solis invicti). On le fêtait par le sacrifice d’un jeune taureau. En 274, l’empereur Aurélien déclare le culte de Mithra religion d’état et il fixe la célébration du solstice au 25 décembre.

La liturgie du 25 décembre

Fêter un anniversaire de naissance ne faisait pas partie des traditions juives, car ces pratiques étaient d’origines païennes. Les premiers chrétiens les ont rejetées jusqu’au IV° siècle de notre ère. La fête de Noël n’existait donc pas au début du christianisme"

https://cybercure.fr/les-fetes-de-l-egl ... ur-de-noel





la date du 25 décembre est donné avec celle du 25 avril comme date possible pour la naissance de Jésus par Hyppolyte de Rome vers (175-235), donc bien avant 274.

Tertulien vers l'an 200 dit que Jésus a été conçu le 25 mars, rajoute 9 mois au 25 mars ça fait le 25 décembre.

Ensuite on ne peut prouvé que Aurélien a bien institué le le solstice le 25 décembre en 274 puisque la seule mention que l'on a c'est le calendrier de 354...

Donc non tu n'as pas regardé la vidéo et non les chrétiens n'ont pas plagié la fête de Noel sur les païens mais plutôt l'inverse.

'Abd asSalam

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 374
Enregistré le: 28 Sep 2014, 16:35

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 13 Oct 2018, 11:15

https://vers-le-firdaws.blogspot.com/20 ... nisme.html

Les romains prétendaient que leurs divinités font leurs affaires dans les cieux et ne se mêlent pas aux affaires des hommes. Comme a dit un philosophe; « il nous est obligatoire de ne pas occuper nos esprits de ce qu'ils (les dieux) veulent de nous, car ils ne veulent rien de nous. »
Telle était la théorie de la philosophie ; les dieux sont seulement des modèles pour les gens dans leurs comportements. Ils ne savent rien. Mais ce qui comptait avant tout pour eux, c'est que ces dieux n'ordonnent rien, n'interdisent rien, ne légifèrent rien et ne jugent rien...
Ces philosophes et politiciens païens avaient donc l'idée de la séparation entre la vie du peuple et les commandements divins.

Mais fini le temps de l'ignorance, depuis la révélation du dernier Livre, nous savons désormais clairement ce que l'unique Vrai Dieu veut de nous. Fini les dieux païens qui ne parlent jamais, ne font pas miséricorde et ne guide pas. Fini l'idée de la séparation entre nos vies et Celui qui nous a donné la vie. Fini l'idée de la séparation entre la religion et nos responsabilités quotidiennes...

Allah notre Seigneur a promis le Paradis aux croyants sincères, et Il ne manque jamais à Sa promesse. Il a fait de l'Islam le centre du profit et de la réussite.
Finie la médiocrité et l'amertume d'une religiosité pleine d'incertitude. L'envoi du Prophète Mohammed (salla Allahu 'alayhi wa salam) à toute l'humanité est la plus grande des miséricordes venant d'Allah.

Mohammed - صلى الله عليه وسلم - est en effet l'homme que notre Seigneur a élu pour transmettre Sa religion.
L'imam Ahmed ibnou Taïmiya رحمه الله a dit à son sujet :
« Et celui qui aura examiné les situations du monde, se sera éclairci pour lui le fait qu'Allah n'a pas comblé les gens de la terre d'un bienfait plus immense que celui de son envoi (prière d'Allah et paix sur lui), et que ceux qui ont rejeté son message, sont ceux sur lesquelles Allah تعالى a dit dans le Qur'an (selon le sens) : { Ne vois-tu point ceux qui troquent le bienfait d'Allah contre l'ingratitude et établissent leur peuple dans la demeure de la perdition (l'Enfer). } [Ibrahim: 28].
C'est pour cela qu'il a caractérisé par la reconnaissance (le remerciement) celui qui a accepté ce bienfait (l'Islam), Il a ainsi dit – élevé soit-Il - { Ainsi, éprouvons-Nous (les gens) les uns par les autres, pour qu'ils disent : “Est-ce là ceux qu'Allah a favorisés parmi nous ?” N'est-ce pas Allah qui sait le mieux lesquels sont reconnaissants ? } [Al An'am: 53, TRSV]. » Fin de propos (voir Al djawab as-sahih).

On ne peut pas renier que certaines facettes du christianisme soient un moindre mal par rapport au paganisme romain et celte, mais pour un diagnostic concret et efficace il faut reconnaître ce qui a fait la gloire de l'Islam.

"Noël" ; origine historique de la fête...

La disparition progressive des savants de l'Evangile, l'hypocrisie de certains et les pressions politiques exercées par le pouvoir romain alors en place ; tels sont les éléments principaux qui ont conduits les chrétiens à des concessions qui ont détruites leur religion. Faire comprendre aux européens les droits d'Allah n'était pas la préoccupation des représentants dits chrétiens.

Leurs intérêts étaient dirigés par l'amour de la vie mondaine. Ils ne pouvaient pas guider les européens vers le monothéisme, car leur conception de la nature même du Prophète Jésus était imprégnée par les idées païennes. Ils furent en discorde et en divergence entre eux sur les bases de la religion. Sans fondements fiables, leur prédication ne pouvait se faire que dans la pire des confusions.
Inévitablement il en fut ainsi; adoption de croyances, de rites païens et de pratiques culturelles en contradiction totale avec l'Evangile et la religion du Messie fils de Marie.

Le carnaval en est un exemple flagrant. Mais surtout et encore plus de la fête de "Noël".
Est-ce l’anniversaire de Jésus ? Jésus l'aurait-il approuvé ?
La plupart des chrétiens considèrent "Noël" comme une fête religieuse. À travers le monde, les églises diffusent messages et sermons qui laissent croire que le 25 décembre est l’anniversaire authentique de Jésus-Christ!

Il est un fait que ni l’année, ni le mois, ni encore le jour de la naissance de Jésus ne sont mentionnés dans la Bible. En fait, le récit biblique nous indique qu’il naquit durant l’été (de juin à septembre en Palestine), car les bergers étaient dehors avec leurs troupeaux. L’hiver étant une saison de pluie, il n’était pas question pour les bergers de passer la nuit à la belle étoile. Si l’histoire de la naissance du Messie se trouve bien dans la Bible, la célébration de l’événement, quant à elle, n’est nullement indiquée. D’ailleurs, il est intéressant de noter que selon la Bible, ni Issa (Jésus) ne l’avait jamais célébré, ni ses disciples auxquels il avait lui-même enseigné la religion juste.

En effet, si la célébration de Noël devait figurer dans la religion de Jésus, ses suiveurs l’auraient certainement fêtée.
Or, l’édition anglaise de 1911 de l’Encyclopédie catholique, diffusée par l’Église catholique romaine, déclare que « Noël ne figure pas parmi les premières fêtes de l’Église... elle apparaîtra pour la première fois en Égypte. » C’est à dire que cette fête est d’origine païenne.
Selon l’encyclopédie éditée par Schaff-Herzog : «… la fête, solidement enracinée dans la tradition populaire, ne put être éliminée par l’influence chrétienne. Cette fête païenne, avec sa débauche et ses réjouissances, était si populaire que les paléochrétiens de l’Empire Romain furent heureux d’avoir un prétexte pour continuer à la célébrer sans trop changer son esprit ou sa tradition. »

Bien loin de rejeter cette fête païenne, l’Église l’agréa en prenant le soin de l’adapter : au lieu d’être la naissance du Roi-Soleil des Romains, désormais ce serait celle de Jésus-Christ, faussement désigné "Fils de Dieu"... Puis, ce fut le pape Jules 1er qui en l’an 320 du calendrier, avait déclaré que le 25 décembre serait la date officielle de la naissance du Christ.

Dès lors, le christianisme deviendrait une "religion" attirante et acceptable pour les masses populaires païennes de Rome. Ceci poussa les chrétiens de Mésopotamie (les Syriens et les Arméniens) à accuser leurs coreligionnaires occidentaux d’idolâtrie pour avoir adoptée cette fête païenne.

Pour finir, notons qu’en 1643, le parlement britannique avait officiellement aboli la célébration de la fête de Noël, la considérant non chrétienne en raison de son origine païenne… Pas de salut pour les hommes sans monothéisme. Pas de salut dans la conversion à une religion anthropomorphique qui ne différencie pas le Créateur de ses créatures. Pas de salut par les chants à côté des statues et des crucifix; pas de salut sans Islam...
Pour ne pas tomber dans la malédiction du Tout Puissant il faut refuser l'hypocrisie d'une éducation laïc et la mascarade d'une fausse culture. Il faut reconnaitre comment Allah a œuvré dans l'Histoire des hommes. Comment ils les a éprouvé pour qu'une distinction nette se fasse entre les gens du Paradis et les gens de l'Enfer. Puis il faut L'adorer en Lui demandant la guidance dans le droit chemin.

Guillaume27

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 23
Enregistré le: 14 Mar 2017, 07:36

Message Sujet: Noel une fête païenne ?

Message Titre du message: Re: Noel une fête païenne ?

Message Ecrit le 14 Oct 2018, 08:31

'Abd asSalam cela ne répond absolument pas aux arguments trouver dans la vidéo, faites au moins ce terrible effort de regarder la vidéo avant de commenter.


Retourner vers Dialogue islamo-chrétien

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 29 invités