Les Juifs Algériens étaient très arabisés

Forum sur la: religion Juive du Judaisme


Religion juive du Judaisme
Le Judaisme se fonde sur le culte du Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. la foi des anciens Israélites et de leurs descendants, les Juifs, serait basée sur une alliance contractée entre Dieu (YHWH) et Abraham, qui aurait ensuite été renouvelée entre Dieu et Moïse.
BenIsra'el-moslem

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 70
Enregistré le: 18 Aoû 2014, 22:22
Localisation: Algérie, Europe.

Message Sujet: Les Juifs Algériens étaient très arabisés

Message Titre du message: Les Juifs Algériens étaient très arabisés

Message Ecrit le 20 Aoû 2014, 23:59

Ainsi, Mostefa Lacheraf rapporte la bonne harmonie qui régnait entre les deux communautés, dans les années 1920 à 1940 de ce siècle dans son petit village de Sidi Aïssa. Il écrit notamment:

«… Et puis l’école officielle du village de Sidi Aïssa était une école dite indigène où il n’y avait pas un seul élève européen, mais une grande majorité d’élèves musulmans en même temps qu’une douzaine de petits Israélites parlant l’arabe comme leur langue maternelle et fortement arabisés dans leurs genres de vie.» Eux et leurs familles appartenaient à la communauté juive du Sud algérien et portaient cinq ou six noms parmi ceux de l’ancienne diaspora andalouse judaïque réfugiée au Maghreb entre le XIVe et le XVIIe siècle et débordant, depuis 1830, les lieux habituellement citadins pour s’intégrer à des centres villageois dans la mouvance des grands foyers rabbiniques traditionnels tels que Ghardaïa, Laghouat, Bou-Saâda. Peut-être que le mode religieux n’était pas à l’époque, pour le «m’as-tu-vu» et le côté spectaculaire de la simple pratique, de l’observance rituelle exagérée comme aujourd’hui, car, dans ce centre villageois pourtant bien situé et peuplé d’habitants à la spiritualité mystique ou monothéïste affirmée, il n’existait ni mosquée officielle, ni Eglise, ni Synagogue édifiée en tant que telle».(4)

«Femmes juives et femmes musulmanes se rendaient visite pendant les fêtes religieuses de l’une ou l’autre des communautés où elles habitaient côte à côte, dans des logements séparés autonomes… Je me rappelle encore ce que chantaient quelques femmes israélites venus offrir à ma mère du pain «azym» de la Pâque juive et entonnant sur le pas de la porte, en partant, un air célèbre d’origine andalouse. (..)le chant nostalgique de l’ «Au revoir». Les relations entre les deux communautés allaient sans doute changer à l’avènement du sionisme agressif, militaire et colonial lors de la spoliation de la Palestine par le nouvel Etat d’Israël.»(4)
http://www.mondialisation.ca/ils-ont-ch ... ns/5328916

Image

Image

Image

Image

https://www.youtube.com/watch?v=U1ksrkitwrc

Line Monty, née Serfati. Chanteuse algérienne d'origine juive.

Image

vous écouterez sa musique ici:

https://www.youtube.com/watch?v=-sT9Z6auBbg

Au Maroc:

Image

Image

Image

Et pourtant! Ce sont de vrais Israélites, les mêmes que ceux qu'il y avait 3000 ans auparavant dans la terre ancestrale d'Israël. Peut-être plus juifs que les ashkénazes, ou autant qu'eux.

Zohar Fassia (chanteuse marocaine juive de Fès):

Image


Retourner vers Religion juive du Judaisme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités