Kosen rufu

La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.


Mahayana
Le courant bouddhisme mahāyāna, terme sanskrit signifiant « Grand Véhicule » apparaît vers le 1er siècle de notre ère dans le Nord de l’Inde. Actuellement le bouddhisme mahayana a une forte présence en Chine, au Tibet, au Japon au ve siècle, en Corée en 372, au Viêtnam, à Singapour et Taïwan. La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.
zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 531
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: Kosen rufu

Message Titre du message: Re: Kosen rufu

Message Ecrit le 12 Mar 2018, 16:40

Yvon a écrit:Il est important de clarifier ce que kosen-rufu n’est pas, à savoir la conversion de tous les habitants de la planète sans exception au bouddhisme de Nichiren. Même si les pratiquants , profondément convaincus de la validité du bouddhisme de Nichiren, sont désireux de partager leurs bienfaits avec leur famille et leurs amis, leur foi ne les conduit pas à établir une démarcation rigide entre ceux qui sont « sauvés » et ceux qui ne le sont pas. Parce que toutes les vies humaines sont en interrelation au niveau le plus profond, un changement fondamental dans la vie d’un individu aura une influence positive sur tous ceux avec qui il est en contact, et en particulier ses proches. De même que la lumière d’un seul phare peut guider de nombreux bateaux vers la sécurité, l’exemple d’une seule personne resplendissante de confiance et de joie peut aider de nombreuses personnes à trouver le sens de leur vie.


Déjà copié collé plusieurs fois, je remets la réponse qu'en a fait Algol !

Double langage ! "La lecture des nombreuses publications de la Soka Gakkai met nettement en évidence le prosélytisme virulent de ce mouvement et ses visées planétaires. Ikeda assurait pourtant en 1989 dans une interview au " Figaro Magazine (28) " : " Je n'ai jamais pensé convertir le monde."


Retourner vers Mahayana

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités