La tête brisée en sept morceaux

La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.


Mahayana
Le courant bouddhisme mahāyāna, terme sanskrit signifiant « Grand Véhicule » apparaît vers le 1er siècle de notre ère dans le Nord de l’Inde. Actuellement le bouddhisme mahayana a une forte présence en Chine, au Tibet, au Japon au ve siècle, en Corée en 372, au Viêtnam, à Singapour et Taïwan. La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.
Ichinen29

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 25 Oct 2017, 14:57

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 31 Mar 2018, 15:14

poil au dos?...

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 517
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 31 Mar 2018, 15:38

Yvon a écrit: le Sutra dit : "Exactement comme les branches d'arjaka, dans la tête de chaque être humain il y a sept gouttes de liquide, que sept démons attendent l'occasion de boire. Si les démons boivent une de ces gouttes, la personne aura mal à la tête ; s'ils en boivent trois, sa vie sera en danger ; et si les sept gouttes sont bues, elle mourra." Les gens de notre époque ont tous la tête brisée comme les branches d'arjaka, mais leur mauvais karma est si profond qu'ils ne s'en rendent même pas compte. Ils sont comme des gens blessés, profondément endormis ou en état d'ivresse, qui ne sentent pas encore la douleur de leur blessure.

Plutôt que la tête brisée en sept morceaux , on pourrait dire aussi l'esprit brisé en sept morceaux. Il arrive que la boîte crânienne se fende quand l'esprit est violemment dérangé. Il se peut aussi que parfois la tête ne se fende qu'après la mort. Beaucoup de gens, à une époque récente, ont eu la tête fracassée pendant le grand tremblement de terre de Shoka [1257] ou lorsque apparut l'énorme comète de l'ère de Bun'ei [1264]. Leurs blessures à la tête entraînèrent des troubles respiratoires, leurs cinq organes principaux furent atteints et ils souffrirent de dysenterie. Ne comprirent-ils pas que tout cela était un châtiment dû à leurs calomnies envers le Pratiquant du Sutra du Lotus ?
https://www.nichiren-etudes.net/gosho/a ... tement.htm


Bouddhisme scientifique adapté a notre époque... ! :hum: :coffee: :giggle:

moi77

Nouveau
Nouveau
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1
Enregistré le: 16 Juin 2018, 07:37

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 16 Juin 2018, 07:46

Yvon a écrit:"Il est écrit dans le Sutra : ceux qui maltraitent le Pratiquant du Sutra du Lotus (Et non le sûtra ) auront la tête brisée en sept morceaux , pas un seul de ceux qui se sont attaqués à Nichiren n'a subi une telle punition. )


OK je t'informe donc :
1) un homme à un jour fait preuve de méchanceté et d'insultes envers un des pratiquants et cela à longueur de temps ! Ce qu'il lui est arrivé ? Il est mort en renversant son fauteuil roulant. Résultat, il avait la tête à l'intérieur, brisé en sept morceaux !!!!
2) Idem pour une femme qui passait son temps à invectiver les pratiquants. Un jour lors d'un voyage en hélicoptère, elle subit un crash, et devine quoi? On la retrouvé la tête brisé en sept morceau !!!!
3) Un homme du même genre, a subit un avc, et ses veines cérébrales ont pétées sept fois !!!!
Ect, ect, ect,..... OK t'a compris ou pas là ?
Tout comme ceux qui critique un pratiquant sincère du sutra du LOTUS, ne peux pas s'en sortir ! C'est pratiquement la mort au bout du chemin !!!! :wink: :Bye:
A bon entendeur !
Salut
Modifié en dernier par kaboo le 26 Juil 2018, 13:10, modifié 1 fois.
Raison: Merci de citer vos sources.

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2084
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 26 Juil 2018, 22:32

Ca c'est du grand n'importe quoi .
La tête brisée en sept morceaux signifie , l'esprit brisée en sept morceaux . En clair des troubles psychiques .
Nichiren dit ;
"Quant à l'expression : "avoir la tête brisée en sept morceaux" , elle ne signifie pas nécessairement que l'on a la tête physiquement coupée en morceaux, comme par un sabre. Au contraire, le Sutra dit : "Exactement comme les branches d'arjaka, dans la tête de chaque être humain il y a sept gouttes de liquide, que sept démons attendent l'occasion de boire. Si les démons boivent une de ces gouttes, la personne aura mal à la tête ; s'ils en boivent trois, sa vie sera en danger ; et si les sept gouttes sont bues, elle mourra." Les gens de notre époque ont tous la tête brisée comme les branches d'arjaka, mais leur mauvais karma est si profond qu'ils ne s'en rendent même pas compte. Ils sont comme des gens blessés, profondément endormis ou en état d'ivresse, qui ne sentent pas encore la douleur de leur blessure.

Plutôt que la tête brisée en sept morceaux , on pourrait dire aussi l'esprit brisé en sept morceaux. Il arrive que la boîte crânienne se fende quand l'esprit est violemment dérangé. Il se peut aussi que parfois la tête ne se fende qu'après la mort. Beaucoup de gens, à une époque récente, ont eu la tête fracassée pendant le grand tremblement de terre de Shoka [1257] ou lorsque apparut l'énorme comète de l'ère de Bun'ei [1264]. Leurs blessures à la tête entraînèrent des troubles respiratoires, leurs cinq organes principaux furent atteints et ils souffrirent de dysenterie. Ne comprirent-ils pas que tout cela était un châtiment dû à leurs calomnies envers le Pratiquant du Sutra du Lotus ?
"
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10494
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 30 Juil 2018, 06:50

Yvon a dit : J'ai connu la même chose , une personne a voulu me voler mon Gohonzon , heureusement mon voisin est intervenu . Par la suite une semaine aprés il a été interné en asile psychiatrique durant 3 mois , il était en plein délire .


Nous on critique la soka gakkaï parce que c'est une secte dangereuse et il ne nous est rien arrivé .ON critique Nichiren et il ne nous est rien arrivé , et cela depuis de nombreuses années .
Comment expliques tu ça ? :Bye:

MOi 77 a dit : OK je t'informe donc :
1) un homme à un jour fait preuve de méchanceté et d'insultes envers un des pratiquants et cela à longueur de temps ! Ce qu'il lui est arrivé ? Il est mort en renversant son fauteuil roulant.2) Idem pour une femme qui passait son temps à invectiver les pratiquants. Un jour lors d'un voyage en hélicoptère, elle subit un crash, et devine quoi? On la retrouvé la tête brisé en sept morceau !!!!
3) Un homme du même genre, a subit un avc, et ses veines cérébrales ont pétées sept fois !!!!
Ect, ect, ect,..... OK t'a compris ou pas là ?
Tout comme ceux qui critique un pratiquant sincère du sutra du LOTUS, ne peux pas s'en sortir ! C'est pratiquement la mort au bout du chemin !!!!


Ta façon de comprendre le bouddhisme c'est de vouloir la destruction de tous ceux qui n'adhèrent pas à tes idées ? ON dirait du nazisme non ?

Zeste de savoir a dit : Rappelez-vous: les membres de SGI-USA chantaient à un moment pour que le grand prêtre Nikken meure !


Oui et les commentaires laissés ici par les membres de la secte soka gakkaï vont dans ce sens , ils souhaitent tous la mort des gens qui sont en désaccord avec leurs idées .Ils ont appris cela dans leur secte visiblement puisque ça à l'air commun à tous , ici ils ont tous l'air d'être dans la même démarche . Du reste nichiren le maitre à penser de cette secte glauque souhaitait la mort de tous les maitres bouddhistes de son époque parce qu'ils étaient tous en désaccord avec lui .Il est tout à fait naturel d'être inquiet quand à la diffusion de ce mouvement et de ses idées .C'est un devoir de compassion d'alerter des dangers de la soka gakkaÏ et des dégâts sur les esprits . Aussi , je vois au contraire de la grande compassion dans la démarche d'algol x , et toi zeste de savoir à lutter contre la soka gakkaï dans une persévérance infinie .Du reste il n'y a presque rien à faire , tellement les membres de cette secte montrent ici leur vrai visage et l'aspect intolérant, radical et terrifiant de ce qu'on leur apprend dans leur mouvement .

"Nichiren Bouddha fondamental de la période de mappo" ? plutôt un nationaliste psychopathe. Quelques citations de lui :

" Il faudrait faire brûler jusqu'à la dernière pierre tous les temples du Nembutsu et du Zen, Kenchû-ji, Jufuku-ji, Gokuraku-ji, Daibutsu-den et Chôraku-ji, et conduire les maîtres de ces écoles sur la plage de Yuinohama pour les décapiter. Sinon, il est certain que le Japon sera détruit !"

(Source : Le choix en fonction du temps, Volume III, p. 191, ACEP, 1994)

" Pour le Salut du Pays, ce sont tous les moines du Nembutsu, du Zen, du Ritsu et d'autres écoles du Japon qu'il aurait fallu faire décapiter, en exposant leurs têtes sur la plage de Yuinohama. Mais maintenant, il est sans doute déjà trop tard."

( Source : Réponse au nyûdô Takahashi, VolumeVI, p. 144-145, ACEP, 2000).

"Comme il est regrettable que des émissaires mongols innocents aient été décapités, et non les moines du Nembutsu, du Shingon, du Zen, et du Ritsu, qui sont pourtant les véritables ennemis de notre pays !"

(Source : Les émissaires mongols, Volume V, p. 201, ACEP, 1996)
Si "Dieu est tout" alors il n'est rien en particulier, c'est-à-dire : "Dieu" n'est rien d'autre qu'un concept creux dans ce cas. Car le concept de "tout" ou de "totalité" ne gagne rien à être associé à un "mot" qui draine toutes sortes de superstitions. ( J'iminterroge)

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10494
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 30 Juil 2018, 09:33

Yvon a écrit:C'est complètement faux . On ne pratique jamais pour souhaiter la mort de quelqu'un .

La tête brisée en sept morceaux signifie , l'esprit brisée en sept morceaux . En clair des troubles psychiques .
Nichiren dit ;
"Quant à l'expression : "avoir la tête brisée en sept morceaux" , elle ne signifie pas nécessairement que l'on a la tête physiquement coupée en morceaux, comme par un sabre. Au contraire, le Sutra dit : "Exactement comme les branches d'arjaka, dans la tête de chaque être humain il y a sept gouttes de liquide, que sept démons attendent l'occasion de boire. Si les démons boivent une de ces gouttes, la personne aura mal à la tête ; s'ils en boivent trois, sa vie sera en danger ; et si les sept gouttes sont bues, elle mourra." Les gens de notre époque ont tous la tête brisée comme les branches d'arjaka, mais leur mauvais karma est si profond qu'ils ne s'en rendent même pas compte. Ils sont comme des gens blessés, profondément endormis ou en état d'ivresse, qui ne sentent pas encore la douleur de leur blessure.

Plutôt que la tête brisée en sept morceaux , on pourrait dire aussi l'esprit brisé en sept morceaux. Il arrive que la boîte crânienne se fende quand l'esprit est violemment dérangé. Il se peut aussi que parfois la tête ne se fende qu'après la mort. Beaucoup de gens, à une époque récente, ont eu la tête fracassée pendant le grand tremblement de terre de Shoka [1257] ou lorsque apparut l'énorme comète de l'ère de Bun'ei [1264]. Leurs blessures à la tête entraînèrent des troubles respiratoires, leurs cinq organes principaux furent atteints et ils souffrirent de dysenterie. Ne comprirent-ils pas que tout cela était un châtiment dû à leurs calomnies envers le Pratiquant du Sutra du Lotus ?"



POurquoi dans vos propos vous réjoussiez vous de la mort des autres en faisant du concordisme en prétendant qu'a chaque fois qu'une personne critique les idées d'un des membres de la soka gakkaï il finie par devenir fou ou mourir ? Pourquoi nichiren, le maitre à penser de la soka gakkkaï souhaitait la mort d'autrui , des maitres bouddhistes et leur décapitation ? N'est ce pas suivre le modèle de Nichiren que de souhaiter la mort de ceux qui s'opposent à vos idées que vous perpétuez ? Est ce là du bouddhisme ? Quel rapport ?
Est ce que vous vous rendez compte des idées que vous essayez de diffuser sur ce forum ? Et ce qui vient renforcer ce malaise c'est que deux personnes de votre secte soka gakkaï viennent vous soutenir dans vos propos et en rajoutent une couche sur les gens qui seraient mort après avoir critiqué les idées de votre secte ? Du coup vous n'êtes plus seul , on sent vraiment que c'est sur ce forum un effet de groupe et que c'est bien la soka gakkaï qui vous forme à ce genre de délire très dangereux .Sinon pourquoi cette unanimité dans la même direction , et cette jubilation a exposer la mort de gens ? Vous avez passé 30 ans dans la secte soka gakkaÏ et c'est ça le résultat sur vous et sur les membres ? Et vous pensez continuer ?
Si "Dieu est tout" alors il n'est rien en particulier, c'est-à-dire : "Dieu" n'est rien d'autre qu'un concept creux dans ce cas. Car le concept de "tout" ou de "totalité" ne gagne rien à être associé à un "mot" qui draine toutes sortes de superstitions. ( J'iminterroge)

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2084
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 30 Juil 2018, 12:15

N'importe quoi vous ne savez pas de quoi vous parlez .

La tête brisée en sept morceaux fait également référence à un vers du chapitre Dharani [XXVI] du Sutra du Lotus, qui dit :
Quiconque résiste à nos dharani
et tourmente ceux qui exposent le Dharma
Aura la tête brisée en sept morceaux
Comme les branches d'un arbre arjaka.
On dit aussi que si l'on touche une fleur d'arjaka, elle s'ouvre et ses sept pétales tombent.
Selon le Daichido Ron*, lorsque le roi des démons Rahu asura*, menaça d'avaler la lune, le Bouddha le réprimanda en lui disant que s'il faisait cela, il aurait la tête brisée en sept morceaux.
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10494
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 30 Juil 2018, 12:50

Yvon a écrit:N'importe quoi vous ne savez pas de quoi vous parlez .

La tête brisée en sept morceaux fait également référence à un vers du chapitre Dharani [XXVI] du Sutra du Lotus, qui dit :
Quiconque résiste à nos dharani
et tourmente ceux qui exposent le Dharma
Aura la tête brisée en sept morceaux
Comme les branches d'un arbre arjaka.
On dit aussi que si l'on touche une fleur d'arjaka, elle s'ouvre et ses sept pétales tombent.
Selon le Daichido Ron*, lorsque le roi des démons Rahu asura*, menaça d'avaler la lune, le Bouddha le réprimanda en lui disant que s'il faisait cela, il aurait la tête brisée en sept morceaux.


Moi je critique depuis longtemps le soutra du lotus , même depuis des années , et il ne m'est jamais rien arrivé , expérience à l'appui , au contraire je me porte toujours de mieux en mieux .
On est dans la superstition de bas étage . :lol:
Ben pour moi cette phrase que tu cites prouve pour moi formellement que le soutra du lotus n'a rien à voir avec du bouddhisme, les historiens disent clairement que les soutras du mahayana sont les plus douteux quand à leur authenticité .
Ce sont des croyances, et la croyance et le préjugé c'est la même chose .
Dans les anciens soutras ou canon pali , bouddha est en désaccord avec les préjugés , c'est à contrario du soutra du lotus qui n'est qu'un ramassis de préjugés idiots en tout genre .
Quelle différence entre le soutra du lotus et les délires de la bible ou du coran ou des livres remplis de superstitions en tout genre ?
Franchement on est au niveau ras la moquette là , c'est incroyable que tu puisses arriver à croire des conneries pareilles . :lol:
Evidemment si je me casse une jambe , par concordisme les croyants en ce genre d'absurdité vont affirmer que c'est la punition que le soutra du lotus m'envoit , tellement ils refuseront de remettre en doute leur croyance , parce qu'ils flippent que leur soutra du lotus les punisse. On se croirait au moyen age . :lol:
Si "Dieu est tout" alors il n'est rien en particulier, c'est-à-dire : "Dieu" n'est rien d'autre qu'un concept creux dans ce cas. Car le concept de "tout" ou de "totalité" ne gagne rien à être associé à un "mot" qui draine toutes sortes de superstitions. ( J'iminterroge)

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2084
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 30 Juil 2018, 15:00

Quels historiens ?

Ce qu'en dit Jean Noel Robert :

"Le Sûtra du Lotus est sans aucun doute l'un des textes fondamentaux du Mahâyâna. Depuis plus de quinze siècles, dans la version de Kumârajîva, il a scandé la pratique des bouddhistes de l'Extrême-Orient et permis à des millions d'entre eux d'approfondir le message du Bouddha. Ce livre canonique connaît actuellement une renaissance impressionnante en Chine, en Corée, voire au Viêt-Nam. Au Japon, il a joui d'une ferveur ininterrompue: les plus croyants continuent à en réciter des passages chaque jour et des mouvements religieux ne cessent de le diffuser pour en faire la Bible du bouddhisme.

Grandiose fresque, le Sûtra du Lotus apparaît comme une mise en scène, à l'échelle cosmique, de la prédication du Bouddha, illustrée de paraboles décrivant les différentes étapes qui mènent à l'Eveil. Au cours des âges, poètes et artistes en ont exploré et transposé les innombrables images. Ses virtualités philosophiques, dont le sens peut paraître aujourd'hui obscur, furent mises en valeur par des commentateurs issus de tous les courants du bouddhisme."

Jean Noel Robert " Le Sûtra du Lotus " 4ième de couverture Edition Fayard .



Il est écrit dans le Sûtra du Lotus :

Nous vous supplions de ne vous inquiéter de rien.
Quand le Bouddha sera entré dans l'extinction,
dans une époque dominée par la peur et le mal,
nous prêcherons au loin et en tous lieux.
Nombreux seront les ignorants
pour nous insulter et nous maudire,
nous attaquer au bâton ou au sabre,

mais tout cela nous saurons l'endurer.
Dans cette époque mauvaise, on trouvera des moines
à la sagesse pervertie, aux coeurs serviles et tortueux
qui se targueront d'avoir atteint
ce qu'ils n'auront pas atteint,
avec orgueil et présomption.
Ou encore il y aura dans les forêts
des moines en haillons, vivant retirés,
qui prétendront pratiquer la véritable voie,
en méprisant et regardant de haut le genre humain.
Avides de soutien et de richesses,
ils prêcheront la Loi à des croyants laïques vêtus de blanc,
ils seront respectés et révérés du monde
comme des arhat détenteurs des six pouvoirs transcendantaux,
Ces hommes au coeur habité par le mal,
constamment préoccupés des affaires de ce monde,
usurperont le nom des moines vivant dans les forêts
et se délecteront à proclamer nos fautes
en disant ainsi:
« Avides de soutien et de richesses
ces moines prêchent des doctrines non bouddhiques,
ils forgent leurs propres écritures
pour égarer les gens du monde entier.
Dans l'espoir d'obtenir gloire et célébrité,
ils font donc des distinctions en prêchant ce Sûtra. »
Comme ils cherchent sans cesse
à nous dénigrer dans la grande assemblée,
ils s'adresseront aux gouvernants et aux ministres,
aux brahmanes et aux chefs de clans,
mais aussi aux autres moines,
nous calomniant et nous dénigrant ainsi :
« Ce sont des gens aux vues perverties
qui prêchent des doctrines non bouddhiques! »

mais, parce que nous révérons le Bouddha,
nous endurerons tous ces maux.
Même s'ils nous traitent avec mépris et se moquent en disant :
« Vous êtes tous des bouddhas, cela va de soi! »
Nous saurons recevoir et supporter ces paroles arrogantes et méprisantes.
Dans un kalpa souillé et une époque mauvaise,
bien des choses seront à craindre.
Des démons maléfiques prendront possession des autres
et s'en serviront pour nous avilir, nous insulter et nous couvrir de honte.
Mais nous, avec une confiance respectueuse en le Bouddha,
nous revêtirons l'armure de la persévérance.
Afin de prêcher ce Sûtra,
nous endurerons toutes ces difficultés.
Nous n'épargnerons ni notre corps ni notre vie,
car seule nous préoccupe la voie inégalée.
Dans les époques à venir, nous protégerons et garderons
ce que le Bouddha nous a confié.
Cela, l'Honoré du monde doit le savoir.
Les mauvais moines de cette époque souillée,
incapables de comprendre les moyens opportuns du Bouddha
ni la façon dont il prêche la Loi
en accord avec ce qui est approprié,
nous attaqueront, lançant insultes et regards courroucés;
nous serons bannis, encore et encore,
loin des stûpas et des temples.

Mais tous ces maux
nous saurons les endurer,
car nous garderons à l'esprit les instructions du Bouddha.
Si dans les faubourgs et les villes
certains sont en quête de la Loi,
nous irons là où ils se trouvent
pour leur prêcher la Loi que le Bouddha nous a confiée.
Nous serons les envoyés de l'Honoré du monde,
et ferons face sans crainte à l'assemblée.
Nous prêcherons la Loi avec habileté,
car nous désirons que le Bouddha demeure dans la quiétude.
En présence de l'Honoré du monde
et des bouddhas venus des dix directions,
nous proclamons ce serment.
Que le Bouddha sache ce qui est dans nos coeurs.


Sutra du Lotus
Chapitre XIII
Exhortation à la persévérence .

Nichiren vécut en tous points ce Chapitre .
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10494
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 31 Juil 2018, 10:09

Ben j'attends toujours d'avoir des retombés cosmiques de ma critique du soutra du lotus . je serais soit disant susceptible selon vos dire d'être punie et d'avoir le crane coupé en 7 parce que j'ai osé depuis plusieurs années dire du mal de ce soutra . Je n'ai toujours rien vu . :hum:
ON se croirait vraiment dans les croyances du moyen age . Ce genre de texte donne plutôt à un bouddhiste envie de quitter le bouddhisme qu'autre chose . Heureusement que je sais que les soutras du mahayana sont des canulards , et qu'historiquement ils sont arrivés de nulle part 600 ans après la mort du bouddha . Et heureusement que j'ai lu les soutras du canon pali , les soutras qui ont toujours été récité de façon ininterrompue depuis la mort du bouddha et dont on connait par contre la traçabilité et la provenance .J'ai pu me faire une idée du bouddhisme sous un autre visage bien plus intéressant . :hi:
Si "Dieu est tout" alors il n'est rien en particulier, c'est-à-dire : "Dieu" n'est rien d'autre qu'un concept creux dans ce cas. Car le concept de "tout" ou de "totalité" ne gagne rien à être associé à un "mot" qui draine toutes sortes de superstitions. ( J'iminterroge)

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2084
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 31 Juil 2018, 10:37

:pleurer:
Modifié en dernier par Yvon le 31 Juil 2018, 11:10, modifié 1 fois.
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10494
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: La tête brisée en sept morceaux

Message Titre du message: Re: La tête brisée en sept morceaux

Message Ecrit le 31 Juil 2018, 11:02

Yvon a dit : À cette époque, plusieurs écoles du bouddhisme Theravada (la Voie des anciens) prétendaient détenir seules l'orthodoxie du bouddhisme et s'étaient repliées sur elles-mêmes, devenant dogmatiques et se coupant du peuple. Dans ces conditions, une sorte de croyance se développa parmi les laïcs, consistant à vénérer des stûpas symbolisant les reliques de Shakyamuni.
C'était une forme de croyance qui voulait se relier directement au Bouddha, plutôt que de considérer les moines, devenus autoritaires, comme d'indispensables intermédiaires. Ce fut le courant du bouddhisme Mahayana, et les sûtras Hannya, le Sûtra du Lotus et le sûtra Kegon furent compilés à cette époque.
Dès lors, les écoles du Theravada polémiquèrent, traitant d'inventions les sûtras du Mahayana et prétendant qu'ils n'étaient pas l'enseignement du Bouddha. Ainsi, la théorie consistant à dire que le Mahayana n'était pas l'enseignement du Bouddha existait déjà, dès la naissance du Mahayana.


Entre nous , c'est justement parce que pendant longtemps les moines étaient le seul intermédiaire qu'il n'y a pas eu de déformation aussi profonde de l'enseignement puisque les soutras étaient récités scrupuleusement par coeur et que le Théravada est la plus ancienne école du bouddhisme , donc aussi celle qui est sans doute la plus proche du bouddhisme originel de façon presque incontestable .
On connait l'origine et la traçabilité de l'enseignement Théravada , et c'est une école qui est née juste après la mort du bouddha , donc ça n'a rien à voir avec une apparition mystérieuse d'enseignements 600 ans plus tard après la mort du bouddha concernant cette école . Quand au Mahayana , on ne sait toujours pas d'où viennent les soutras de ces écoles . Ils sont arrivés comme ça sans qu'on en connaisse la provenance 600 ans plus tard . Donc il est normal et légitime qu'on ne prenne pas pour argent comptant leur validité . Je suis désolé mais que vous fassiez une passion du soutra du lotus vous oblige à manquer d'objectivité quand à poser un doute sur l'origine de ces soutras .D'autres part le soutra du lotus n'est pas en cohérence avec les anciens soutras , donc c'est un doute qui s'approfondi . Certains soutras comme le soutra du diamant ou le soutra du coeur ne sont très probablement pas du bouddha , mais ils restent en cohérence avec les anciens soutras , donc aucune gène pour moi . Je les considère d'avantage comme des commentaires de moines avancés sur les soutras anciens et je les trouve même inspirant . Donc je n'ai pas une psychorigidité sur les soutras du mahayana . Mais le soutra du lotus fait exception , pour moi ce soutra est vraiment un soutra qui ne correspond pas du tout au bouddhisme , ça ressemble vraiment à quelque chose de complètement étranger au bouddhisme mais qui récupère quelque idées bouddhistes par si par là en inventant des délires superstitieux .
Modifié en dernier par vic le 31 Juil 2018, 11:11, modifié 1 fois.
Si "Dieu est tout" alors il n'est rien en particulier, c'est-à-dire : "Dieu" n'est rien d'autre qu'un concept creux dans ce cas. Car le concept de "tout" ou de "totalité" ne gagne rien à être associé à un "mot" qui draine toutes sortes de superstitions. ( J'iminterroge)


Retourner vers Mahayana

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités