Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.


Mahayana
Le courant bouddhisme mahāyāna, terme sanskrit signifiant « Grand Véhicule » apparaît vers le 1er siècle de notre ère dans le Nord de l’Inde. Actuellement le bouddhisme mahayana a une forte présence en Chine, au Tibet, au Japon au ve siècle, en Corée en 372, au Viêtnam, à Singapour et Taïwan. La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.
Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1940
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 02 Avr 2017, 18:13

Pour quelqu'un qui se dit connaitre la SG , vous me faites bien rire .

Le Gosho Zenshu et une compilation des écrits de Nichiren effectuée sous la direction d' un Grand Patriarche de La Nichiren Shoshue .

gosho: Littéralement "écrit" ; go = préfixe honorifique, sho = écrits. Les écrits, séparés ou rassemblés, de Nichiren. Le recueil des goshos comprend des traités doctrinaux, des transcriptions d'enseignements oraux, des lettres de remontrance, des tableaux, des lettres aux disciples moines et laïcs, etc. Il subsiste aujourd'hui plus de sept cents écrits de Nichiren, y compris les copies et les fragments. L'authenticité de quelques écrits est contestée par certaines écoles nichireniennes, même quand elles reconnaissent l'orthodoxie du contenu. Toutefois quelques écrits sont suspectés être des faux fabriqués par des successeurs désireux de se donner une légitimité. Il existe deux compilations établies par les premiers disciples : celle de Nikko et celle de Nichijo (Toki Jonin).
Selon le destinataire Nichiren écrivait soit en chinois classique soit en japonais, soit mélangeant les deux, ce qui explique les répétitions presque mot pour mot de certains passages.
A l'heure actuelle, il existe trois éditions accessibles au large public : 1) Showa Teihon Nichiren Shonin Ibun,  昭和定本 日蓮聖人遺, édité par le Centre d'études du bouddhisme de Nichiren, Université Rissho, au Mont Minobu (Nichiren Shu); (1926-1989 ; réédité en 2000, 4 volumes). Il s'appuie sur le Rokunai Gosho qui remonterait à Toki Jonin ; 2) Nichiren Daishonin Gosho Zenshu 日蓮大聖人御書全集, (Oeuvres complètes de Nichiren Daishonin) édité par la Soka Gakkai, en 1952, sous la direction du 59e Grand-patriarche, Nichiko Shonin. Cette traduction, qui s'appuie non seulement sur les originaux mais également sur les annotations en marges, est à la base d'un certain nombre de divergences doctrinales entre le courant Nichiren Shoshu/Soka Gakkai et les écoles d'obédience Nichiren Shu qui suivent le Showa Teihon. (Le Hennentai Nichiren Daishonin Gosho 編年体 日蓮大聖人御書 publié en 1973 est la version chronologique du Gosho Zenshu) ; 3) Heisei Shinpen Nichiren Daishonin Gosho 平成新編  日蓮大聖人, édité par le Taiseki-ji (Nichiren Shoshu), en 1994. C'est une révision totale des écrits du Gosho Zenshu et du Showa Shintei Gosho (version chronologique éditée 1971, sous le 66e Grand-patriarche, Nittatsu Shonin). De nouveaux textes ont été ajoutés et d'autres, dont l'authenticité est controversée, supprimés. Cette édition suit l'ordre chronologique et est en "kakikudashi-bun" (書き下し文), lecture japonaise avec réorganisation syntaxique et certains caractères chinois (漢字) trop anciens remplacés par ceux utilisés aujourd'hui. La Nichiren Shoshu prévoir l'édition prochaine du Gosho en style d'origine (原文体). Voir la liste des goshos traduits et les dix Ecrits principaux.
4) Il existe une traduction incomplète anglaise en 7 volumes The Major Writings of Nichiren Daishonin (en abrégé MW ainsi qu'une réédition en un volume, datant de 1999 : The Writings of Nichiren Daishonin (en abrégé WND) qui comporte de nombreuses modifications. Une traduction française de Major Writings of Nichiren Daishonin) a été publiée par l'ACEP : (Soka Gakkaï 7 volumes (1992 - 2000) et Les Ecrits de Nichiren - Les 7 premiers volumes en 1 seul tome (éd. revue et corrigée 2011) Voir la liste de goshos anglais/japonais et en français la liste chronologique ou alphabétique.

https://www.nichiren-etudes.net/dico/g.htm
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 02 Avr 2017, 18:25

Yvon a écrit:Pour quelqu'un qui se dit connaitre la SG , vous me faites bien rire .

Le Gosho Zenshu et une compilation des écrits de Nichiren effectué par un Grand Patriarche de La Nichiren Shoshue . Ce qui signifie que la la Nichiren Shoshue et la SG se base sur les mêmes écrits .

Vous n'avez apparemment rien compris à mon post précédent, je vais pas vous faire une explication de texte, avec vous ce serait compliqué !

:Bye:
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1940
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 02 Avr 2017, 18:30

Mais avec vous y a rien à comprendre , il n'y a dans vos propos que du dénigrement et de la mauvaise foi systématique sur la SG et ses membres quitte à les faire passer pour des demeurés comme vous le faites encore et encore .

Dorénavant je ferait abstraction de vos commentaires désobligents qui n'aportent rien sinon la discorde et la méchanceté gratuite .

Pour en revenir au sujet .

Le But du bouddhisme de Nichiren :

Révéler l'état de bouddha de chacun dans cette vie .
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 02 Avr 2017, 22:15

Yvon a écrit:Mais avec vous y a rien à comprendre , il n'y a dans vos propos que du dénigrement et de la mauvaise foi systématique sur la SG et ses membres quitte à les faire passer pour des demeurés comme vous le faites encore et encore .

Dorénavant je ferait abstraction de vos commentaires désobligents qui n'aportent rien sinon la discorde et la méchanceté gratuite .

Vous par contre, vous débordez de bienveillance, merci à la Soka Gakkai ! :wink:

Yvon a écrit:On est bien d'accord , mais c'est plus fort que lui , s'en est maladif . Chez Algol critiquer la SG suite à ses problèmes dépréssifs c'est devenu pathologique . Et comme on le remarque il transfert sur les autres ses propres symptomes .



Yvon a écrit:Moi ca fait 33 ans et tout va bien :Bye:

Algol oublie aussi de dire qu'il avait des troubles psychiques , qu'il a fait partie d'un groupe dissident en 1992 donc on est loins des 18 ans , et qu'il n'a aucune notion d'étude du bouddhisme de Nichiren , ce que j'ai maintes fois contaté durant les 8 ans que je converse avec lui .


Yvon a écrit:C'est bien ce que je disais , c'est maladif . (Quand il parle de parano , on voit bien que ça vient de lui )

Au plaisir de vous lire !

:Bye:
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1940
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 03 Avr 2017, 02:35

Le but de but fondamental de la pratique du bouddhisme de Nichiren est de reveler son propre état de bouddha.
L'atteinte de la bouddhéité en cette vie

En adoptant la foi dans l'objet de culte le mandala ( Gohonzon) et en faisant des efforts sincères dans la pratique bouddhique pour soi et pour les autres, nous pouvons atteindre l'état de bouddha dans cette existence. Tel est le principe de « atteindre de la bouddhéité en cette vie ».
« La pratique pour soi » signifie accomplir la pratique bouddhique pour notre propre bien. « La pratique pour les autres » signifie enseigner et guider les autres vers la pratique bouddhique de maniere a ce que, eux aussi, puissent obtenir des bienfaits. Plus précisément, « la pratique pour soi et pour les autres » signifie faire Gongyo (réciter 2 chapitres du Sutra du Lotus et reciter Daimoku, c'est-a-dire Nam-myoho-renge-kyo, tout en entrant aussi en relation avec d'autres .
Nichiren Daishonin écrit : « Si des pratiquants du Sutra du Lotus accomplissement la pratique religieuse selon les indications du Sutra, alors tous sans exception atteindront et coup sar la bouddhéité dans leur vie présente. Pour citer une analogie, si l'on fait des plantations au printemps ou en été, alors, tôt ou tard, dans le courant de l'année, on est assure d'obtenir la récolte. » (Les doctrines des trois mille le mondes en un instant de vie)

Atteindre la bouddhéité, ou devenir bouddha, ne signifie pas devenir un être humain particulier, totalement different de ce que nous sommes maintenant, ni renaltre dans une terre pure trés eloignee de ce monde dans notre vie prochaine.
Nichiren explique le mot « atteindre » dans l'ex-pression « atteindre la bouddhéité » de la maniere suivante : « "Atteindre" signifie ouvrir ou reveler. »
Atteindre la bouddhéité signifie donc simplement faire apparaltre la bouddhéité inhérente a notre vie.
En tant que personnes ordinaires, nous pouvons faire apparaltre cet état d'éveil, tels que nous sommes. C'est ce qu'expriment les concepts de « atteindre de la bouddhéité par les personnes ordinaires » et de « l'atteinte de la bouddhéité sous notre forme actuelle ».
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 10 Nov 2017, 13:46

Marmhonie a écrit:beaucoup de prosélytisme pour un bouddhisme fanatique qui est dans la liste en France des dérives sectaires sous haute surveillance d'Etat.
Image

Vous créez quantité de sujet sur cette mouvance fanatique qui est un djihadisme japonais insensé, comprenez de ne pas aller vous-même dans votre attitude, dans une impasse fanatique déconnectée de tout dialogue & versé dans du prosélytisme ultra.

Attention danger. Et les sujets sur Nichiren sont déjà très nombreux et condamnés dans la vie démente de ce moine fou, il en est de même enevers les groupuscules fanatiques qui recrutent sur Internet. La surveillance modératrice est à son niveau élevé, comme envers tout fanatisme.
Image

Je rappelle que ce bouddhisme déjanté, sous surveillance en France par la Mivilitude, n'est pas du bouddhisme en France et n'est pas reconnu par l'UBF (Union des Bouddhistes de France).
Image

>> Cela est tout simplement faux. à suivre..

Yvon a écrit:Le bouddhisme de Nichiren Daïshonin part du principe que tous les êtres humains ont la possibilité d'atteindre l'illumination. Cette idée est la caractéristique même du bouddhisme du Mahayana. Le bouddhisme Mahayana, l'une des deux principales branches qui se développa en Inde après la mort de Shakyamuni, fut d'abord un mouvement pour rendre accessibles au plus grand nombre les enseignements du Bouddha.
A la différence de certains groupes du bouddhisme antérieur, ses adeptes ne se coupaient pas de la société mais choisissaient de travailler à répandre le bouddhisme dans le peuple et d'aider les autres à trouver la voie qui mène à l'illumination. La caractéristique essentielle du Mahayana est donc l'esprit de compassion et l'altruisme.

Le Bouddhisme Mahayana fut introduit en Chine où il donna naissance à diverses écoles. L'une des plus importantes fut fondée par T'ien t'aï (538-597) et on la désigne du nom de T'ien t'aï ou école Tendaï. Elle enseigne que le Sûtra du Lotus est le plus élevé de tous les sûtras du Mahayana et que tout - les êtres animés commes les choses inanimées - possède à l'état latent la possibilité d'illumination.
Cette théorie est résumée dans le principe d'Ichinen Sanzen. Les principes de cette école furent par la suite développés et systématisés par Miao-lo (711-782), le neuvième patriarche de cette tradition.

Le Bouddhisme de T'ien t'aï, comme nous l'avons vu, fut introduit au Japon au IX° siècle par Dengyo Daïshi, qui avait étudié ces doctrines en Chine. Plus tard, au XIII° siècle, Nichiren Daïshonin étudia au mont Hiei, centre de l'école Tendaï au Japon, et en vint à réaliser que le Sûtra du Lotus constitue vraiment le coeur de tous les enseignements bouddhiques. Peu après, il commença à enseigner la vérité à laquelle il était parvenu.

Selon son enseignement, les multiples lois qui régissent l'Univers obéissent toutes à un principe unique ou une Loi. En comprenant cette Loi, une personne peut libérer le potentiel caché dans sa propre vie et réaliser une harmonie parfaite avec son environnement. Nichiren Daïshonin a défini la Loi universelle comme étant Nam Myoho Renge Kyo, formule qui représente l'essence du Sûtra du Lotus. De plus, il lui donna une forme concrète en inscrivant le parchemin appelé Gohonzon afin que tous les hommes puissent mettre en pratique l'essence de la sagesse bouddhique et parvenir à l'illumination.

Dans le traité intitulé "Sur le véritable objet de vénération ", il conclut que croire en Nam Myoho Renge Kyo et adresser cette invocation au Gohonzon, qui est la cristallisation de la loi universelle, permet de révéler la nature de bouddha inhérente à chaque être humain.

Tous les phénomènes sont soumis à la stricte loi de cause et d'effet. Par conséquent, l'état dans lequel se trouve la vie d'une personne - autrement dit sa destinée - est le résultat de toutes les causes précédemment créées. En récitant Nam Myoho Renge Kyo, une personne crée la cause suprême, une cause qui dépasse de beaucoup en importance les effets négatifs résultant du passé.

L'illumination n'est pas un état mystique ou transcendantal, comme on pourrait être tentés de le croire. C'est plutôt l'état de la plus grande sagesse, vitalité et bonne fortune, dans lequel une personne peut diriger sa propre destinée, être pleinement satisfaite dans ses activités quotidiennes et parvenir à comprendre la raison pour laquelle elle est en vie.

bouddhisme/le-bouddhisme-et-l-illumination-t367.html



Merci du fond du coeur Yvon.
<3
C'est bon de vous lire.. encore !
Modifié en dernier par Eliaqim le 10 Nov 2017, 16:51, modifié 1 fois.
Raison: Mesuré en terme de volume, la forme et le contenu dans lequel sont collés les extraits copiés-collés, renvoient avant tout à la nécessité d’écarter l’information non pertinente dans la masse.
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 12 Nov 2017, 21:01

Marmhonie.

Je pourrais vous dire d'actualiser vos disquettes, qu'ici rien n'a changé à la virgule près.

Mais je respecte votre opposition à la Loi merveilleuse. Terme difficile à comprendre et accepter, surtout si personne ni vous même, ne vous donne les réponses que vous attendez.

Ce mouvement a été construit par le peuple et pour le peuple qui souhaitait se reconstruire après des bombardements et guerre civile. Ce mouvement est né de la souffrance d'un peuple, d'un cri contre la guerre, et si nous en parlons aujourd'hui c'est parce qu'elle a fait son bout de chemin la résilience !
Un homme s'est dressé (et pas n'importe qui je vous ferait dire.) et d'autre on suivit. Et ainsi de suite jusqu'à.. :
La prétention de ce mouvement international tient dans des réunions de discussions, le dialogue, entre personnes d'un même quartier souhaitant soutenir leur vie (révolution humaine) et celle des autres, autour d'un objet de culte le Gohonzon, et la doctrine d'un moine, Nichiren Daishonin, qui va avec.
Mais je ne crois rien vous apprendre.


Lorsque ce mouvement est arrivé jusqu'en France -pour mon plus grand bonheur- ce mouvement laïc était une philosophie de vie, ne niant pas les autres écoles bouddhique, mais démontrant la complémentarité de celles-ci. Les autorités française, après analyse du mouvement dans leur respect légendaire des religions, ont tout simplement exigés la création d'un consistoire religieux. La Soka Gakkai (traduit Création de Valeur) c'est appliquée à cela.
Ce que vous concluez de cela, vous appartient.

Une question me reste à mon tour, Avez-vous seulement lu le texte présenté en première page ?!
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 22 Nov 2017, 07:34

Shonin a écrit:Ce mouvement a été construit par le peuple et pour le peuple qui souhaitait se reconstruire après des bombardements et guerre civile. Ce mouvement est né de la souffrance d'un peuple, d'un cri contre la guerre, et si nous en parlons aujourd'hui c'est parce qu'elle a fait son bout de chemin la résilience ! Un homme s'est dressé (et pas n'importe qui je vous ferait dire.) et d'autre on suivit. Et ainsi de suite jusqu'à.. :

J'ignorais que le Japon ait été plongé dans la guerre civile lors de la seconde guerre mondiale, révisez votre histoire svp ! Vos propos synthétisent à mon sens que l'idéalisation peut rendre myope pour ne pas dire plus. Ce texte de Carmen Blacker m'apparait plus factuel:

"Dans le Japon après-guerre où la précarité des moyens existence aggravait des suites de la défaite et de écroulement des croyances séculaires sombraient dans anxiété et le désespoir on enseigna il leur suffisait de croire pour que leur malheur se dissipât dans une pluie miraculeuse de grâces terrestres ils attachent de tout leur cœur au nouveau credo et aussitôt argent leur arriverait de la source la plus inattendue ils seraient guéris en quelques jours des maladies chroniques réputées incurables harmonie et la tendresse régneraient dans leurs foyers leur existence vouée de besognes ineptes épanouirait dans des tâches réjouissantes et exaltantes.

Parlez à la plupart des adeptes, ils vous confirmeront effet de cette bonne nouvelle Ils le feront avec une pieuse ferveur toujours de la même façon quasi mécanique, vous racontant ils étaient dans accablement cause une maladie inexplicable un époux ivrogne et dépensier de graves ennuis de famille impossibilité totale se procurer un gagne-pain et ils en ont été délivrés par bienfaits merveilleux que leur procurés leur nouvelle religion.

Ils avaient essayé celle-ci dans un moment de désespoir et avaient bientôt découvert non sans surprise elle paraissait agir sur leur destin que des bienfaits temporels semblaient leur avoir été accordés une façon tout fait extraordinaire Ils se sentaient alors comme partis pour une nouvelle existence Non seulement leur personne changeait ainsi ils vous racontent fréquemment ils ont été animés tout-à-coup une irrésistible confiance en soi grâce laquelle des difficultés qui leur paraissaient alors insurmontables se sont soudain évanouies mais leur vision des choses changeait aussi et leur entourage lui-même se transformait Cette vision des choses devenait une résignation sereine la vie et la société des hommes telles elles nous sont données.

Toutes les infortunes la misère la maladie les querelles le crime la mort prématurée apparaissent alors aux yeux de ces croyants avec une certitude de plus en plus ferme comme de simples créations de leur imagination il ait un retour de prospérité ils attribuent la vertu miraculeuse de leur foi nouvelle qui leur mérité les faveurs divines tandis ils interprètent les mauvais coups du sort comme un avertissement ou un châtiment dû à la tiédeur de leur foi ou la faiblesse de leur effort pour se conformer aux commandements de leur religion."


http://www.persee.fr/doc/assr_0003-9659 ... kai&h=soka

Shonin a écrit:Lorsque ce mouvement est arrivé jusqu'en France -pour mon plus grand bonheur- ce mouvement laïc était une philosophie de vie, ne niant pas les autres écoles bouddhique, mais démontrant la complémentarité de celles-ci.

Soka Gakkai France à ses débuts s’appelait la " Nichiren Shōshū Française" et était associé à l'école Japonaise de la Nichiren Shōshū , ensuite si quelque chose m'a énormément gêné dans ce mouvement, c'est justement son exclusivisme et son intolérance avérée vis à vis des autres courants du bouddhisme.

"Toda organisa ses divisions des Jeunes gens et des Jeunes filles comme des unités militaires et les envoya convertir les autres et mener des débats religieux avec les responsables des autres religions, avec éventuellement l'exigence d'excuses écrites de la part des perdants de ces débats. Le 31 octobre 1954, se tint au Taisekiji une réunion massive de milliers de jeunes de la Soka Gakkai. Tel un général, Toda passa en revue ses "troupes" à cheval et leur adressa les paroles suivantes :

Dans notre combat pour kosen rufu nous n'avons pas d'alliés. Nous devons considérer toutes les religions comme nos ennemis et nous devons les détruire. Mesdames et messieurs, il est évident que la route devant nous est pleine d'obstacles. C'est pourquoi vous devez vénérer le Gohonzon, garder l'esprit gakkai dans votre coeur et développer vos jeunes forces. Je m'attends à ce que vous vous leviez pour relever les nombreux défis qui se dressent devant vous. (Murata, p. 100)"


https://www.nichiren-etudes.net/article ... gakkai.htm

Shonin a écrit:Les autorités française, après analyse du mouvement dans leur respect légendaire des religions, ont tout simplement exigés la création d'un consistoire religieux. La Soka Gakkai (traduit Création de Valeur) c'est appliquée à cela.

A noter qu'en France votre organisation a été épinglé à plusieurs reprises par les commissions interministérielles sur les phénomènes sectaires.

Au plaisir de vous lire

:Bye:
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 01 Déc 2017, 07:35

soumis il y a 2 ans par BlancheFromage

Quelques rappels historiques:

"Nichiren était très populaire parmi les samouraïs en raison de son mode de débat féroce, il était invaincu dans les joutes verbales, et ses compétences étaient légendaires au jeu stratégique de GO."

À ma connaissance, il n'y a aucune preuve d'une telle chose.

Nichiren n'apparaît pas dans les documents historiques de son temps, et il n'y a aucune biographie faite par les disciples qui l'ont connu de son vivant."

Goden dodai, la biographie la plus ancienne, est de Nichido (1282-1342), qui a été écrite l'année de la mort de Nichiren. Sa compilation ne contient pas d' informations non trouvée dans les propres écrits de Nichiren.

Deux cents ans plus tard, Nitcho (1422-1500) écrivit une biographie plus complète, Genso kedoki, qui fut imprimée pour la première fois en 1666. Celle-ci inclut la plupart du matériel légendaire qui est devenu ensuite une composante de l'histoire de Nichiren...
Le débat sur l'authenticité de certains des travaux attribués à Nichiren a commencé cinquante ans après son décès.

L'éclatement de la postérité de Nichiren dans des factions opposées quelques années après sa disparition a encouragé la composition de documents falsifiés, dont beaucoup d'érudits et de dévots se disputent encore sur l'authenticité.

De la préface de Nichiren: Selected Writings, par Laurel Rasplica Rodd, 1980.

Voir plus https://www.reddit.com/r/sgiwh [...] o_history/
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 01 Déc 2017, 17:09

"J'ignorais que le Japon ait été plongé dans la guerre civile lors de la seconde guerre mondiale"

En effet je ne suis pas historienne.. et je ne médite pas par passion pour les asiatiques ou leur culture en générale, mais pour ma vie. Mais débattre avec des gens qui méprisent un sujet qu'ils ne pratiquent pas, c'est tout autant stupide.
Une perte d'énergie.

Que voulez-vous savoir sur ce sujet, qu'est-ce qui vous rend curieux? Vous vous souceriez de moi et mon bonheur ?! je ne peux pas le croire..

Vous apprendrez que je fais tout pour libérer les savoirs, ici le sûtra enseigner par un maître bouddhique, comme d'autre avant lui, seulement l'humain aime souffrir et casser tout ce qu'il a . Ensuite il chiale, il fait un sketch puis enfin prend conscience. Mais c'est trop tard...
Donc, libérer est une chose, mai si derrière cela on ne fait que s'attarder sur celui qui n'a pas réussit à apprendre à skier et qui crie "au loup!" forcément ça laisse une impression générale amer, voir super dégueu.

Tout cela pour vous dire que si ce sujet ne vous interesse pas, allez vivre dans un pays où la Soka Gakkai n'existe pas , quand pensez-vous?
Ils existent dans tous les pays ??? ah c'est con pour vous alors..

Au plaisir d'avoir un échange constructif avec vous.
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 01 Déc 2017, 17:52

Chère Shonin, vos propos ci-dessus ne sont que des affirmations non étayées et vos états d'âme ne m'intéressent pas plus qu'un "échange constructif"

Au plaisir de vous lire

:Bye:
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 02 Déc 2017, 08:34

algol-x a écrit:Chère Shonin, vos propos ci-dessus ne sont que des affirmations non étayées et vos états d'âme ne m'intéressent pas plus qu'un "échange constructif"

Au plaisir de vous lire

:Bye:



chère algol, vos affirmations détaillées ne sont qu'un ramassis de mensonges. Je ne peux donc vous éclairer. Prenez plaisir chez vous pour commencer .

bye


Un peu d'étude :

Grâce à la pratique bouddhiste, nous commençons à nous voir plus précisément peut-être pour la première fois dans nos vies, avec toutes nos faiblesses et nos forces. Jour après jour, nous arrivons à une réalisation de plus en plus profonde (bien que des éclairs soudains et remarquables de réalisation de soi soient assez communs) que les relations que nous avons formées sont le reflet de notre propre état de vie. Ensuite, nous pouvons nous engager dans le processus constant et à long terme de développement de notre sagesse et de notre capacité en tant qu'êtres humains.

La clé de la transformation des relations réside dans le processus de transformation. Puisque la seule personne dont vous pouvez contrôler le comportement est vous-même, utilisez ce pouvoir au maximum. Travailler de l'intérieur.

Le bouddhisme enseigne que les fausses attitudes ou croyances sur le soi et les autres, qui mènent à la misère et à la souffrance, peuvent être attribuées aux «trois poisons»: la cupidité, la colère et la folie. En particulier, la colère, le poison composé de mesures égales d'arrogance et d'égocentrisme détruit les relations. Le poison de la colère conduit inévitablement à des conflits et à des conflits entre les personnes, qu'il s'agisse d'individus, de groupes ou de nations. La guerre aussi a ses racines dans le poison de la colère.

Le bouddhisme appelle le soi empoisonné, l'arrogant, le soi concernant l'égocentrisme en chacun de nous, le soi mineur. Le but ultime de la pratique bouddhiste est de manifester un soi plus grand ou vrai. Comprendre le but des relations et se purifier des trois poisons vont de pair.

Source: Le Bouddha dans ton miroir (pg 127 - 130)
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 02 Déc 2017, 12:19

Shonin a écrit:chère algol, vos affirmations détaillées ne sont qu'un ramassis de mensonges. Je ne peux donc vous éclairer. Prenez plaisir chez vous pour commencer.

Je passe sur votre" Soka Gakkai attitude", ensuite, à l'opposé de votre catéchisme, cet article semble soulever d'intéressantes questions:

Nichiren (suite)

Il y a près de 40 factions Nichiren différentes actuellement actives dans le monde, et si le nombre de ces « croyants » était combiné, cela ferait du Nichirenisme l'une des formes de Bouddhisme les plus suivies, devancée seulement de Terre Pure. Un groupe, l'organisation laïque Soka Gakkai, affirme à lui seul avoir 12 millions de membres dans le monde.

L'intolérance et l'extrémisme de Nichiren ont été presque universellement passés sous silence, minimisés par ses disciples et par les universitaires bouddhistes modernes. Ce "laissez-faire" est regrettable. Convaincu de la supériorité du Sutra du Lotus, Nichiren a enseigné que toutes les autres formes de bouddhisme étaient non seulement hérétiques, mais aussi invalidées par les enseignements du Lotus. Il a prédit que les adeptes d'autres traditions bouddhistes "tomberaient invariablement dans la grande citadelle de l'enfer d'Avichi". [2]

Dans une lettre adressée à une femme nommée Konichi-bo, Nichiren a évoqué un incident au cours duquel il a été confronté à un certain nombre de représentants du gouvernement (qui l'ont ensuite exilé à l'île de Sado),

"J'ai attaqué l'école Zen comme l'invention du diable céleste, et l'école Shingon comme une doctrine perverse qui va ruiner la nation, et j'ai insisté pour que les temples des prêtres Nembutsu [Terre Pure], Zen et Ritsu soient brûlés et que les prêtres Nembutsu et les autres décapités. "[3]

Aujourd'hui, les disciples de Nichiren diront qu'il ne le pensait vraiment pas. Cependant, à la manière dont la lettre de Nichiren continue, demandez-vous si il ressemble à un homme qui ne sait pas ce qui dit !

"J'ai répété de telles choses matin et soir et j'en ai discuté jour et nuit. J'ai également informé sévèrement [le fonctionnaire du gouvernement] et plusieurs centaines d'officiers que, quelle que soit la punition que je pourrais encourir, je n'arrêterais pas de déclarer ces choses. "

Dans Senji Sho, "La sélection du temps", il raconte la même histoire, cette fois disant qu'il a dit au fonctionnaire du gouvernement,

"Nichiren est le pilier et le faisceau du Japon. En finir avec moi, c'est renverser le pilier du Japon! . . Tous les temples Nembutsu et Zen, tels que Kenchoji, Jufuku-ji, Gokuraku-ji, Daibutsuden et Choraku-ji, devraient être brûlés et leurs prêtres emmenés à la plage de Yui pour se faire couper la tête. Si ce n'est pas fait, alors le Japon est certain d'être détruit! "

Nichiren (1222-1282) se décrivait comme le « fils d'un pêcheur », la classe la plus basse du Japon médiéval. Il a été éduqué dans un temple retiré qui avait des liens avec des adeptes du nembutsu au sein de la faction Sanmon du Tendai. L'abbé du temple était un prêtre nembutsu [4]. L'absence d'une éducation « formelle » et l'origines de classe inférieure de Nichiren donne un aperçu de sa pensée. Basé sur une bourse de Yutaka Takagi (Nichiren: sono kodo à shiso, Tokyo: Hyoronsha, 1970), Laurel Rasplica Rodd écrit dans sa biographie de Nichiren,

Les origines modestes de Nichiren étaient uniques parmi les leaders religieux du Moyen Age au Japon. Honen, Shinran, Dogen et Eisai sont tous issus de familles nobles ou samouraïs. Au Mont. Hiei, le centre japonais de l'apprentissage bouddhiste, Nichiren n'a pas probablements été admis dans les cercles de disciples proches rassemblés autour des enseignants célèbres. Ainsi, si Nichiren pouvait assister à des conférences publiques, il était obligé de tirer ses propres conclusions des écritures et des commentaires, qu’il n’aurait peut être pas eu si il avait été dirigé par l'un des maîtres. »[5]

Cela pourrait expliquer comment Nichiren, lorsqu'il étudia Nagarjuna, fut incapable d'apprécier l'avertissement du grand philosophe de saisir l'absolu, et pourquoi, comme le note Bruno Petzold [6], même si « Nichiren incorpore dans son propre système toute la philosophie Tendai ». il ne pouvait pas comprendre la subtilité de la doctrine de cette école.

Nichiren s'était convaincu que la vague apparemment sans précédent de catastrophes naturelles qui s'abattait sur le Japon et, plus tard, la menace d'invasion étrangère, était directement attribuable à la prolifération de "religions mauvaises": les formes hérétiques du bouddhisme d'après lui.

La superstition et une vision erronée de l'histoire bouddhiste, comme la notion que le Bouddha a enseigné directement les sûtras du Mahayana et l'idée de l'âge dégénératif de Mappo ("Dernier Jour du Dharma" ), contribueront à la position radicale de Nichiren. Et pourtant, d'autres enseignants bouddhistes de la même époque ont étudié et connus les mêmes croyances et n'ont pas adopté de tels points de vue.

Contrairement aux militants en Birmanie aujourd'hui, Nichiren avait plus de considération pour « l'ennemi étranger » que pour ses compatriotes bouddhistes japonais. Quand Kublai Khan a commencé à envoyer des messagers au Japon pour exiger que la nation lui rende hommage ou fasse face à l'invasion, Nichiren a écrit: "Comme ils ont décapité les innocents envoyés mongols et n'ont pas réussi à couper la tête des prêtres du Nembutsu, Shingon Zen et Ritsu, qui sont les véritables ennemis de notre pays.[7]

En lisant Nichiren, on est impressionné par la façon dont il peut parfois être poétique, tendre et sage, et pourtant un courant continue dérangeant de paranoïa et d'auto-valorisation imprègne ses écrits:

Maintenant un grand tremblement de terre et l’apparition d’une énorme comète sont des calamités envoyées par le ciel, qui est en colère parce que le souverain de notre pays déteste Nichiren et se range du côté des prêtres Zen, Nembutsu et Shingon qui prêchent des doctrines qui détruiront la nation!

Senji Sho, "La sélection du temps"

Parmi tous les enseignements sacrés exposés par le Bouddha au cours de sa vie, le Sûtra du Lotus détient à lui seul la position de supériorité absolue. "

Jimyo Hokke Mondo-Sho, "Questions et réponses sur l'adoption des Lotus Sutras"

Moi, Nichiren, je suis souverain, enseignant et père et mère de tous les Japonais.

Kaimoko Sho, "Ouverture des yeux"

Moi, Nichiren, je suis seul, sans un seul allié.

Nanjo Hyoe Shichiro dono gosho, "Lettre à Hyoe Shichiro" ("Encouragement à une personne malade" )

Il ne s'agit pas de prendre ces déclarations hors contexte. Ces déclarations sont le contexte. S'il s'agissait simplement de remarques isolées qui pourraient être excusées ou rationalisées, mais ces déclarations sont répétées quasiment ad naseum.

Contrairement à son affirmation, Nichiren avait en réalité de nombreux partisans et alliés, y compris un grand nombre de samouraïs. Le bouddhisme au Japon, surtout pendant la période de Kamakura, était une affaire plutôt violente. Beaucoup de sectes bouddhistes entretenaient de petites armées, et certains des enseignants influents avaient au moins une petite bande de guerriers armés à leur sujet. Certains érudits ont suggéré que Nichiren, aussi, maintenait une petite armée, ce qui n’est pas déraisonnable à envisager. Et même s'il y a eu de violents affrontements entre diverses sectes bouddhistes japonaises, à ma connaissance, Nichiren est le seul dirigeant bouddhiste à préconiser le meurtre au nom de la religion.

À plusieurs reprises, les partisans de Nichiren ont été accusés d'incendie volontaire, même d’assassinats, charges qu'ils ont nié en rejetant la faute sur les croyants Nembutsu (Terre Pure). La contre-accusation était qu'ils étaient entourés par des gens qui voulaient la chute de Nichiren. Ce sentiment de persécution paranoïaque résonne encore parmi certains disciples contemporains de Nichiren.

Aujourd'hui, ces croyants Nichiren soutiendront que son bouddhisme radical appartient au passé. Cependant, ma propre expérience en tant que membre d'une tradition Nichiren depuis 12 ans, les expériences de beaucoup d'autres personnes que j'ai connues et auxquelles j'ai parlé, ainsi que de nombreuses anecdotes publiées et des épisodes documentés, racontent toutes une histoire différente. Les germes de l'intolérance et de l'extrémisme de Nichiren continuent de mûrir et de porter leurs fruits.

Et c'est le point: les extrémistes bouddhistes et les fondamentalistes ne sont pas contenus simplement dans un ou deux pays asiatiques. Ils peuvent être dans votre ville, dans votre quartier, dans la rue, peut-être à côté de vous. Ils peuvent ne pas être dangereux, et pourtant, l'extrémisme n'est presque jamais inoffensif.


- - - - - - - - - -

[1] Washington Post, 21 juin 2013

[2] Yakuo-bon tokui sho, "Essence du Chapitre du Médecin-Roi"

[3] Konichibo gosho, "Lettre à Konichi-bo"

[4] Alicia et Daigan Matsunaga, Fondations du bouddhisme japonais Vol. II, Livres bouddhistes internationaux, Los Angeles-Tokyo, 1976; et d'autres.

[5] Rodd, Laurel Rasplica, Nichiren: Une biographie, Arizona State University, 1978

[6] Petzold, Bruno, Prophète bouddhiste Nichiren: Une Lotus au soleil, Tokyo: Hokke Journal, Inc., 1978

[7] Moko Tsukai Gosho, "Écrire sur les envoyés mongols"

Toutes les citations de Nichiren tirées des versions SGI de ces écrits se trouvent dans la série Major Writings of Nichiren Daishonin.

http://theendlessfurther.com/n​ichiren-the-original-face-of-b​uddhist-terror/
Modifié en dernier par algol-x le 10 Déc 2017, 03:32, modifié 1 fois.
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 521
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 04 Déc 2017, 08:28

Shonin a écrit:chère algol, vos affirmations détaillées ne sont qu'un ramassis de mensonges. Je ne peux donc vous éclairer. Prenez plaisir chez vous pour commencer.

chere Iccantika que vous êtes :) .


:romance:
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 898
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Titre du message: Re: Le Bouddhime de Nichiren Daishonin

Message Ecrit le 05 Déc 2017, 10:33

Shonin a écrit:chere Iccantika que vous êtes

Cela me fait songer, et ce n'est pas propre qu'à la Soka Gakkai, on intègre, on "engramme" (clin œil à la sciento...) le langage propre à l'organisation. Ainsi dans les zads et autres activités on s’aperçoit que le vocabulaire est émaillé de la terminologie de la Soka Gakkai. Signe de l'intégration ("colonisation" devrais-je dire...) dans l'organisation. C'est loin d'être anodin comme comportement.

:Bye:
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski


Retourner vers Mahayana

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités