Nagajurna

La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.


Mahayana
Le courant bouddhisme mahāyāna, terme sanskrit signifiant « Grand Véhicule » apparaît vers le 1er siècle de notre ère dans le Nord de l’Inde. Actuellement le bouddhisme mahayana a une forte présence en Chine, au Tibet, au Japon au ve siècle, en Corée en 372, au Viêtnam, à Singapour et Taïwan. La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.
komyo

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 910
Enregistré le: 04 Jan 2013, 14:26

Message Sujet: Nagajurna

Message Titre du message: Nagajurna

Message Ecrit le 06 Aoû 2016, 03:28

Figure marquante de l'inde, le moine philosophe nagajurna a influencé toutes les écoles du bouddhisme du grand véhicule, que l'on trouvera par la suite en Chine, au Japon et au Tibet.

Nagarjuna est un des grands philosophes et métaphysiciens du bouddhisme Mahāyāna et le fondateur de l'école Madhyamaka. Il est également compté parmi les quatre-vingt-quatre mahāsiddhas, les « grands accomplis » du bouddhisme tantrique tibétain. La tradition du bouddhisme Shingon, quant à elle, voit en lui son troisième patriarche - il aurait reçu directement l'enseignement ésotérique de Vajrasattva -, celle du Zen le considère comme son quatorzième patriarche et il serait aussi à l'origine, voire le fondateur, de l'école Tiantai en Chine. Sa pensée eut un impact majeur sur tout le Vajrayāna: toutes les branches du Bouddhisme tibétain se considèrent comme relevant du Madhyamaka. En particulier, l'œuvre de Nagarjuna telle qu'elle fut comprise et commentée par le maître indien Candrakîrti (viie siècle) puis par le maître tibétain Tsongkhapa (1357-1419), fondateur de la branche gelugpa du bouddhisme tibétain, eut un impact considérable sur la doctrine bouddhiste au Tibet surtout à partir de l'arrivée au pouvoir des gelugpa au xviie siècle. Selon la tradition tibétaine, c'est Nagarjuna qui transmit le Guhyagarbha tantra à Padmasambhava (le fondateur du bouddhisme tibétain) et Vimalamitra, un tantra fondamental de la première diffusion du Bouddhisme au Tibet.


Vacuité :

Toute la pensée logique de Nāgārjuna tend à prouver la vacuité d'existence propre (Śūnyatā) des phénomènes à partir de l'enseignement central du Bouddha de la production codépendante ou coproduction conditionnée (pratîtya samutpada).

En effet, Nāgārjuna déclare:

« C'est la Coproduction conditionnée que nous entendons sous le nom de vacuité. C'est là une désignation métaphorique, ce n'est rien d'autre que la voie du milieu [le Madhyamaka] . »

La vacuité s'oppose frontalement à la conception née de nos habitudes mentales qui suppose une existence réelle aux choses et qui s'exprime intellectuellement dans un concept clef de la métaphysique traditionnelle de l'Inde : svabhāva [être propre, existence propre] et que Nagarjuna bat en brèche dans ses textes philosophiques. Nagarjuna prouve en effet à longueur de ses écrits l'absurdité de ce concept d'existence propre qui se surajoute au réel. L'existence propre des phénomènes comme l'existence propre du « je » est illusoire, un mirage, un songe. Si sur le plan de la vérité absolue, Nagarjuna professe la vacuité, Śūnyatā, sur le plan de la vérité relative, il déclare que tous les phénomènes sont illusoires.

Pour autant, tout n'est-il qu'un vaste néant aux yeux de Nagarjuna ? Non, pas du tout ! Les choses sont vides, mais elles apparaissent en dépendance d'autres phénomènes, de la même manière que le rêve n'est bien sûr pas réel, mais pourtant s'est produit, troublant le dormeur de ses charmes et apparences. C'est pourquoi Nagarjuna prétend se situer au milieu entre l'extrême de l'existence et l'extrême de la non-existence ou néant.
Lorsqu'il dit que les phénomènes sont vides d'existence intrinsèque, Nāgārjuna dit précisément qu'« ils sont libres de permanence et de non-existence». En effet, il dit:
« Dire « il y a » c'est prendre les choses comme éternelles [c'est-à-dire qu'elles durent], dire « il n'y a pas pas » c'est ne voir que leur anéantissement [c'est-à-dire qu'elles n'existent pas].

sur la "réalité ultime"

Dans son œuvre le Catuhstava, Nagarjuna rend directement hommage à la Réalité ultime telle qu'elle ne peut être comprise que par cette sagesse transcendante. Le Catuhstava est, en effet, une suite de quatre hymnes en son honneur. Ces hymnes révèlent bien l'objectif ultime de Nagarjuna et pourquoi il ne fait que très rarement référence direct à cette « Réalité ultime » car elle est justement au-delà de toute formulation par la logique et le langage:

« 1. Comment Te louerais-je, Seigneur, Toi qui sans naissance, sans demeure, surpasses toute connaissance mondaine et dont le domaine échappe aux cheminements de la parole.
2. Pourtant, tel que Tu es, accessible au [seul] sens d'Ainséité [la Nature absolue], avec amour je [Te] louerai, ô Maître, en recourant aux conventions mondaines.
3. Puisque, par essence, Tu ne sais pas, en Toi, point de naissance, point d'allée ni de venue. Hommage à Toi, Seigneur, à Toi le Sans-nature-propre !
4. Tu n'es ni être ni non-être, ni permanent ni impermanent, ni éternel. Hommage à Toi, le Sans-dualité ! »


https://fr.wikipedia.org/wiki/N%C4%81g%C4%81rjuna
Ne pas railler, ne pas déplorer ni maudire, mais comprendre. Baruch Spinoza

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1940
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Nagajurna

Message Titre du message: Re: Nagajurna

Message Ecrit le 06 Aoû 2016, 04:41

Nagarjuna (Ryuju, 龍樹, Longshu). Lettré bouddhiste de l'Inde du Sud qui vécut probablement entre 150 et 250. Le Fubozo Innen Den le compte comme le quatorzième des vingt-quatre successeurs de Shakyamuni. Né dans une famille brahmane, il étudia d'abord le bouddhisme du Theravada, mais se convertit plus tard au Mahayana. Selon le Ryuju Bosatsu Den (Vie du bodhisattva Nagarjuna, une traduction chinoise de Kumarajiva faite vers 405), il étudia l'enseignement mahayaniste sous la direction d'un vieux moine dans l'Himalaya et s'y convertit. Ensuite, il voyagea à travers l'Inde pour maîtriser tous les sutras du Mahayana. On lui attribue près de 200 ouvrages en sanscrit : commentaires de sutras mahayana ; traités polémiques, hymnes cultuels et poèmes, essais sur l'alchimie, la médecine, les métaux, etc. Cette diversité incite certains savants à supposer l'existence de plusieurs personnages que la littérature hagiographique a réunis en un seul "bodhisattva" ou même "bouddha" légendaire. On considère toutefois comme certain l'existence d'un Nagarjuna, auteur du Madhyamika-karika, ouvrage fondamental de la voie du milieu. Il systématise dans cet ouvrage la doctrine de sunyata (non-substantialité, vacuité) : sujet et objet n'ont pas de réalité en soi, ce que nous percevons est une interaction, liée elle-même à la production conditionnée. Il serait également l'auteur du Chu Ron, le Jujubibasha Ron et le Junimon Ron où il développe les concepts de prajna, vacuité (non-substantialité) et les paramita. Sa philosophie fut appelée la doctrine Madhyamika (Ecole du milieu). Comme sa doctrine fait partie intégrante du bouddhisme Mahayana, Nagarjuna est respecté comme le fondateur des huit écoles (Kusha, Jojitsu, Ritsu, Hosso, Sanron, Kegon, Tendai et Shingon). Dans ses dernières années, il vécut à Bhramaragiri sur le cours supérieur de la rivière Kistna. Il forma des disciples et transmit ses enseignements à Aryadeva. Le Shingon le considère comme le troisième patriarche de l'enseignement ésotérique, après le bouddha Vairocana et Kongosatta. Cette école ésotérique affirme qu'il transmit les enseignements exotériques à Aryadeva et les enseignements ésotériques à Nagabodhi, le quatrième patriarche du Shingon.

http://www.nichiren-etudes.net/dico/n.htm
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

komyo

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 910
Enregistré le: 04 Jan 2013, 14:26

Message Sujet: Nagajurna

Message Titre du message: Re: Nagajurna

Message Ecrit le 12 Aoû 2016, 04:08

Une autre tradition (probablement plus mythologique) rapporte que Nāgārjuna serait allé dans le monde des Nāga, des divinités serpentiformes. De là proviendrait son nom : Nāga - arjuna, « celui qui subjugue les Nāga ». Il aurait été amené à demeurer dans ce monde car, alors qu'il prêchait la doctrine bouddhiste, son attention fut attirée par des êtres humains dont émanait une aura surnaturelle et un parfum suave, et qui étaient en fait des Nāga ayant pris l'apparence humaine pour pouvoir suivre son enseignement. Ayant été démasqués, ceux-ci l'invitèrent à venir dans leur monde où ils conservaient les prajnaparamita Sūtras. Mais le temps dans le monde de ces êtres s'écoule plus lentement que le temps dans le royaume des êtres humains. Après y avoir résidé quelque temps, il revint dans le monde des humains, mais près de 600 ans s'étaient écoulés depuis son départ. À son retour, il révéla aux humains tous les prajnaparamita Sūtras qui constituent la majeure partie de la deuxième roue du Dharma. Selon la tradition indo-tibétaine, le Bouddha donna ces enseignements au Pic des Vautours près de Rajagriha (actuellement Rajgir). Il ne donna les enseignements de la Prajnaparamita, qui établissent la doctrine de la Vacuité, qu'à ses disciples les plus intelligents. Ces enseignements, trop difficiles pour les gens de l’époque, devaient être conservés dans le monde des Nagas et transmis à Nāgārjuna.

L'essentiel de l'œuvre de Nagarjuna consista à présenter, expliquer et démontrer l'enseignement de la Vacuité contenu dans les prajnaparamita Sutras. Selon le Mahāyāna, le Bouddha aurait prophétisé la venue de Nagarjuna comme celui qui devait donner le sens véritable de ses enseignements.
Ne pas railler, ne pas déplorer ni maudire, mais comprendre. Baruch Spinoza


Retourner vers Mahayana

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité