Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.


Mahayana
Le courant bouddhisme mahāyāna, terme sanskrit signifiant « Grand Véhicule » apparaît vers le 1er siècle de notre ère dans le Nord de l’Inde. Actuellement le bouddhisme mahayana a une forte présence en Chine, au Tibet, au Japon au ve siècle, en Corée en 372, au Viêtnam, à Singapour et Taïwan. La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.
vic

[Religion] Bouddhiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9312
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 31 Aoû 2017, 15:41

Yvon a écrit:Dôgen (1200-1253), fondateur de l'école zen sôtô au Japon mais ancien moine de l'école tendai, le versant japonais de l'école tientai, avait une dévotion infinie pour ce texte. Il écrivait :

"Parmi tous les sûtra prêchés par le grand maître, le vénérable des Shâkya, le Sûtra du Lotus est leur grand-roi et leur grand-maître. Les autres sûtra et dharma sont tous comme ses sujets ou ses enfants. L'enseignement contenu dans le Sûtra du Lotus représente la vérité, les autres sûtra ne rendent tous que des expédients et ne reflètent pas l'intention originelle du Bouddha. Doit-on prendre les autres sûtra et les comparer au Lotus afin de le circonscrire ? S'il n'y avait cette force et ces mérites dans le Lotus, il n'y aurait pas d'autre sûtra ; tous les autres sûtra ne font qu'introduire au Lotus."

http://www.zen-occidental.net/sutras/lotus1.html


Dogen a placé toute sa vie la méditation au coeur de son enseignement , le soutra du lotus n'a pas été considéré donc pour Dogen comme le seul enseignement menant à l'éveil ni même un enseignement suffisant et n'en a pas fait une exclusivité maladive et extrême comme Nichiren . En outre Dogen enseignait d'autres soutras que le soutra du lotus comme par exemple le soutra du coeur , le soutra du diamant et d'autres enseignés dans le zen Vous n'arrêtez pas de citer des maitres qui reconnaissaient le soutra du lotus mais ce que vous ne dites pas c'est que leur inteprétation de ce soutra n'était pas identique à celle de Nichiren . Nichiren prétendait qu'il fallait arrêter de pratiquer la méditation par exemple parce qu'elle rendait fou , alors que tous les maitres que vous citez pratiquaient la méditation et ont continué toute leur vie à le faire . D'autres part Nichiren n'a cessé de prétendre qu'il faillait arrêter d'enseigner les autres soutras que le soutras du lotus alors que les maitres que vous citez n'ont jamais enseigné uniquement le soutra du lotus .
A préciser , on sait maintenant scientifiquement que Nichiren se trompait , la science ne tarie pas d'éloges sur les bienfaits de la méditation en terme de santé psychique, elle ne rend pas fou . Par contre Nichiren lui avait l'air complètement fou .
Modifié en dernier par vic le 31 Aoû 2017, 15:52, modifié 1 fois.

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1273
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 31 Aoû 2017, 15:52

Nichiren ne dit pas que la méditation rend fou . Il n'a jamais écrit ça nulle part vous inventez !
Nichiren dit simplement que les enseignements des écoles comme le Zen le Nembutsu , le Shingon , le Tendai ne mênent pas à la boddhéîté à notre époque .
Ces enseignements étants provisoirs .
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[Religion] Bouddhiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9312
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 31 Aoû 2017, 15:54

Yvon a écrit:Nichiren ne dit pas que la méditation rend fou . Il n'a jamais écrit ça nulle part vous inventez !
Nichiren dit simplement que les enseignements des écoles comme le Zen le Nembutsu , le Shingon , le Tendai ne mênent pas à la boddhéîté à notre époque .
Ces enseignements étants provisoirs .


Pourquoi la méditation menait t'elle à l'éveil avant et ne mènent elle plus à l'éveil à notre époque ? :non:
A cause de l'orientation des planète ? C'est un problème astrologique ?
Vous voyez c'est là où on tombe dans l'incohérence avec vous et Nichiren .
Vous balancez des idées toutes faites incohérentes sans aucune explication logique .

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1273
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 31 Aoû 2017, 16:50

vic a écrit:Pourquoi la méditation menait t'elle à l'éveil avant et ne mènent elle plus à l'éveil à notre époque ? .


Déjà expliqué 10 fois c'est pénible . Parceque les enseignements avant le SDL n'ont plus la capacité à l"époque actuelle de mener tous les êtres humains à la boddhéîté . Ce sont des enseignements provisoires valables pour la période de la Loi Correct , periode de la loi Formel .
Aujourd'hui nous sommes à la période de la fin de la Loi.

Trois périodes . Classification en usage dans le Tendai. Périodes du Dharma correct, du Dharma formel et des Derniers jours du Dharma. Les enseignements d'un bouddha se détériorent avec le temps. A l'époque du Dharma correct, la plupart des gens les respectent mais, à l'époque du Dharma formel, ceux qui les transgressent sont beaucoup plus nombreux, et à l'époque des Derniers jours du Dharma, personne ne les respecte plus si peu que ce soit.
En ce qui concerne l'enseignement de Shakyamuni, l'époque du Dharma correct est caractérisée par la propagation de l'enseignement du Theravada, qui accorde la plus grande valeur au respect des préceptes, tandis que l'époque du Dharma formel est celle où se propage l'enseignement du Mahayana provisoire, qui ne les considère que comme un premier pas dans la pratique qui doit être un jour dépassé. A l'époque des Derniers jours du Dharma, il est possible de parvenir directement à l'Eveil en pratiquant le Dharma de Namu Myoho Renge Kyo.

Pour aller un peu plus loin dans la signification de Nam Myoho Renge Kyo :

Nam : Dérivé du mot sanscrit namas il signifie "se consacrer" (à la Loi de la vie).Plus profondément Nam a un double sens: il signifie à la fois réaliser la fusion de sa vie avec la vérité éternelle et immuable, et tirer de cette fusion la sagesse inépuisable qui s'adapte aux circonstances changeantes .

Myoho : est souvent traduit par " Loi merveilleuse" ou " Loi mystique", mystique ayant le sens de "difficile à discerner" et représente la véritable entité de la vie.
Myo signifie ouvrir, découvrir en soi la sagesse du bouddha .
Ho ou Loi concerne les manifestations concrètes de ce principe difficile à saisir .
Les 2 caractères chinois de Myo-Ho réunissent également 2 notions apparamment opposées pour les non-bouddhistes.
Myo désigne l'illumination suprême, l'état de bouddha pleinement réalisé et Ho désigne l'obscurité, l'ignorance fondamentale .
Myo représente également la vie et Ho la mort . La naissance et la mort deviennent donc les aspects de la réalité de l'univers .

Renge : Cette Loi merveilleuse de Myoho se concrétise et agit dans l'univers par le principe de Renge, la loi de causalité. Tout dans l'univers fonctionne sur la base de cette loi . C'est pour cette raison que Shakyamuni utilisa le symbole du Lotus pour son enseignement définitif . Le Lotus représente la simultanéité de la cause et de l'effet dans la mesure où il a la particularité de fleurir et de produire des graines en même temps . La grande Loi de Myoho obéit donc à la loi de cause et effet simultanés . Tout acte, parole , ou pensée crée une cause qui instantanément s'inscrit dans le patrimoine vital de chaque forme de vie qui l'a produit . Cet effet gravé dans notre vie attendra les conditions extérieurs et intérieures favorables pour se manifester .
La simultanéité de la cause et de l'effet signifie que notre avenir est déterminées par les causes présentes. ainsi la loi de cause et effet est également le principe de la responsabilité personnelle à l'égard de sa propre destinée. La cause fondamentale du du bonheur étant de se relier à la Loi de la vie qui anime toutes choses et d'agir sur cette base .
Le Lotus croît et fleurit sur des étangs boueux, tout en étant lui-même d'une grande pureté, ce qui symbolise l'apparition de la boddhéité dans la vie d'une personne ordinaire. Autrement dit notre nature la la plus profonde demeure sans souillure malgré les causes négatives que nous pouvons créées .
Rengé signifie ainsi révéler la nature la plus fondamentale de la réalité de la vie .

Kyo : représente le langage ou les voix de toute l'humanité. C'est ce qui permet au bouddha d'enseigner sa Loi, mais aussi aux croyant de la réciter.
Kyo représente aussi les sûtras ou enseignements du bouddha. Par extension, Kyo évoque aussi les ondes et les vibrations de l'univers, ce qui relie toutes les formes de vie en un tout.
Kyo exprime également l'éternité de la vie, à l'intérieur de laquelle se mêlent constament le passé, le présent et l'avenir.[/quote]

En ce qui concerne le corps humain :

Myo correspond à la tête
Ho le cou , la gorge. la nuque .
Renge Le tronc , thorax et ventre .
Kyo les bras et les jambes .[/quote]
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[Religion] Bouddhiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9312
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 01 Sep 2017, 04:30

Bon Yvon ,

ON va en rester là .
Je dirais que tous les pratiquants de la soka gakkaï que j'ai vu se pointer sur les forums bouddhistes ont provoqués un écœurement à vie du soutra du lotus chez les membres , c'est une constante qu'on observe alors qu'au départ les membres n'étaient pas particulièrement hostile à ce soutra .Et c'était très palpable . A chaque fois qu'un sujet était ouvert , le membre de la soka gakkaï répondait soutra du lotus avec des citations de ce soutra , quand on parlait d'un peu autre chose que le bouddhiste , le membre de la soka gakkaï répondait soutra du lotus avec des citations en copié collé . Trop de soutra du lotus tue le soutra du lotus . Voilà la morale de l'histoire , quand on veut gaver une personne on finit par l'en écoeurer , ce qui prouve bien que le principe de la voie médiane du bouddha n'est pas comprise par ce mouvement soka gakkaï qui est devenu un mouvement fanatique , excessif , prosélyte n'ayant plus aucun rapport à mon avis avec du bouddhisme .

Bonne journée Yvon .

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1273
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 01 Sep 2017, 04:37

Sage décision , Oui restons en là c'est pénible de ressasser les mêmes choses . Maintenant qu'un pratiquant du Sûtra du Lotus se réfère au Sûtra du Lotus rien de plus normal . :Bye: :hi:
Modifié en dernier par Yvon le 01 Sep 2017, 04:41, modifié 2 fois.
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[Religion] Bouddhiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9312
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 01 Sep 2017, 04:40

Yvon a écrit:Sage décision , Oui restons en là c'est pénible de ressasser les mêmes choses . Maintenant qu'un pratiquant du Sûtra du Lotus se réfère au Sûtra du Lotus rien de plus normal . :Bye: :hi:


Sauf que votre fanatisme fixatif et votre prosélytisme c'est du gavage , quand on veut gaver on gave .
Quel rapport avec la voie médiane du bouddha cet attachement , cet excès , ce gavage du soutra du lotus ?

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1273
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 01 Sep 2017, 04:41

Je dirais que tous les pratiquants de la soka gakkaï YVON que j'ai vu se pointer sur les forums bouddhistes ont provoqués un écœurement à vie du soutra du lotus chez les membres VIC , c'est une constante qu'on observe alors qu'au départ les membres VIC n'étaient pas particulièrement hostile à ce soutra


PS : Ne prenez pas notre cas pour une généralité , à part ici avec moi comme membre de la SG ,il n'y a pas de pratiquants de la Soka Gakai qui interviennent sur les forum bouddhistes . Et les "membres écoeurés " ce n'est que vous .
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[Religion] Bouddhiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9312
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 01 Sep 2017, 04:51

Yvon a écrit:Je dirais que tous les pratiquants de la soka gakkaï YVON que j'ai vu se pointer sur les forums bouddhistes ont provoqués un écœurement à vie du soutra du lotus chez les membres VIC , c'est une constante qu'on observe alors qu'au départ les membres VIC n'étaient pas particulièrement hostile à ce soutra


PS : Ne prenez pas notre cas pour une généralité , à part ici avec moi comme membre de la SG ,il n'y a pas de pratiquants de la Soka Gakai qui interviennent sur les forum bouddhistes . Et les "membres écoeurés " ce n'est que vous .


Vous vous trompez Yvon , vous n'êtes pas le seul de la soka gakkaï à avoir fait le même cirque sur les forums bouddhistes . Demandez à coeur de loi présent sur ce forum pourquoi il a été viré de tous les forums bouddhistes en gavant les membres avec le soutra du lotus , tous les membres réclamaient son départ . Il s'est calmé à force , mais il a du être viré d'une bonne dizaines de forums avant ça . Oui les membres finissaient presque par insulter le soutra du lotus tellement ils en étaient gavé .
Vous êtes la 2ème personne de la soka gakkaï que je vois sur un forum bouddhiste et le même scénario se produit , le même fanatisme , le même gavage , les mêmes excès , la même fixation , la même fermeture d'esprit et pourtant vous dites avoir plus de 30 ans de pratique du bouddhisme de la soka gakkaÏ , donc ça donne une résumé de ce qu'est ce mouvement .
Mon avis est qu'avec un tel fanatisme vous fermez beaucoup plus de portes que vous en ouvrez , ça donne un sentiment de claustrophobie , pas un sentiment d'être curieux et d'avoir envie de s'intéresser au soutra du lotus mais d'en être écoeuré , de le rejetter .

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1273
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 01 Sep 2017, 05:16

Coeur de Loi n'est pas un membre de la Soka Gakai et son approche du bouddhisme est trés superficielle voire complètement éronnée .
Ce que je peux dire c'est qu'internet interesse trés peu les membres de la SG . la polémique virtuelle ne les interesse pas et la propagation de la Loi merveilleuse ne se fait pas par ce média , mais de personne à personne .
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

vic

[Religion] Bouddhiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9312
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 01 Sep 2017, 05:37

Ce qui est troublant c'est que voous pratiquez quand même dans la soka gakkaï depuis plus de 30 ans et que voous défendez la supériorité du mahayana pour sa compassion mais on sent bien que vous êtes dans une approche psycho rigide , de haine envers les autres pratiquants des autres écoles du bouddhisme tout comme l'était Nichiren . Il ya ce fantisme psychorigide qui fait qu'on ne voit plus de rapport avec la voie médiane du bouddha dans vos discours et surtout le manque de souplesse et de compassion envers les autres qui transpire de vos commentaires . Dans le fond j'éprouve plutôt de la compassion envers les membres de la soka gakkaï comme j'éprouve de la compassion envers tous les êtres terriblement égarés . Algol x dit lui même qu'il est parti de la soka gakkaï a un moment où on lui demandait de signer une pétition contre les moines lorsqu'il y a eu dissension dans votre mouvement . Je ressens une approche dans la soka gakkaï de manque de compassion , de culte de la personnalité du président de la soka gakkaï , bref, beaucoup de lavage de cerveau .

Merci en tous cas par votre présence et vos commentaires de nous avoir ouvert encore plus les yeux sur cette organisation .
Il semblait de part son virage extrémiste dans la pratique fixatif du soutra du lotus que quelque chose de névrotique se dégageait de cette approche , mais avoir un membre qui pratique depuis longtemps et les résultats sur lui au bout de 30 ans m'ont été fort instructifs pour confirmer mes soupçons .
Ceci dit je n'irais pas plus loin , si vous voulez continuez tout seul votre prosélytisme agressif sur ce forum et le dénigrement des autres écoles , je vous laisse le faire , j'ai simplement pu régler avec moi même ce que je voulais mettre au clair en posant des questions franches sur votre organisation a un pratiquement de très longue date que vous êtes . je pense que j'en sais suffisamment pour ne pas avoir besoin de perdre plus de temps ici .

:hi:

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1273
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 01 Sep 2017, 05:43

Merci également grâce à vous j'ai pus me replonger dans mes ouvrages et réviser mon étude .
Il ya 3 orientations :
Foi
Pratique
Etude .

Merci pour cette dernière. :Bye:

Ce qui me rassure c'est que vous avez récité Nam Myoho Renghe Kyo donc que vous le vouliez ou pas vous avez planté la cause pour devenir bouddha . De plus avec moi vous avez créé un lien avec le Sûtra du Lotus . On appel celà "créer un lien d'opposition " , vous êtes donc assurer de devenir bouddha . C'est génial .
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

Ichinen29

Nouveau
Nouveau
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13
Enregistré le: 25 Oct 2017, 14:57

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 28 Oct 2017, 03:06

Le lien du "Tambour empoisonné"...Bravo Yvon,...j'ai mené ce genre de débat sur un forum il y a plusieurs années (UBF:l'annuaire du bouddhisme) avec des pratiquants essentiellement du tibétain,zen,theravada,zen et ce fut un bon entrainement dans l'étude et nous avons même créé un lien de convivialité après des échanges fructueux [EDIT],...je ne m'investis plus autant sur les forums, car comme tu le dis c'est perdre son temps [EDIT]...Je m'amuse d'ailleurs beaucoup aujourd'hui à la lecture des différents post et rend hommage à ta persévérance...La graine est plantée et toutes ces personnes pratiqueront dans leur prochaine vie quoiqu'il en soit!...
Modifié en dernier par Eliaqim le 28 Oct 2017, 03:59, modifié 1 fois.
Raison: abaissement

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 446
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 31 Oct 2017, 07:39

Si la Soka Gakkai est une société religieuse internationale dont le modèle de gouvernance est féodal à l’instar de la majorité des associations cultuelles françaises, et qu’elle est dirigée sous le contrôle idéologique du consistoire mondial soka de Tokyo, elle pratique vis à vis de ses adeptes des méthodes d’accompagnement dans la foi héritées de la tradition nippone imprégnées d’une certaine étroitesse d’esprit, et se refuse à tout évolution en ce qui concerne sa méthodologie psychologique de "l’aide à la personne" : c’est un des aspects de son sectarisme doctrinaire.

Au sein de l’organisation, du niveau d’une réunion de discussion locale jusqu’au niveau international, existe un ensemble de fonctions de responsables bouddhiques officiels, et de ministres du culte (en France), en charge de l’accompagnement des croyants dans leur évolution spirituelle au travers d’encouragements personnels, de sessions d’études, de réunions de discussions (ouvertes au public non bouddhiste), de préparations et d’animations de séminaires de pratique et d’étude, jusqu’aux tâches de gestions et d’administrations courantes dans une association.

Les responsables bouddhiques officiels et les ministres du culte sont des personnes choisies en fonction de leur engagement soutenu dans les activités officielles, de leur foi : leurs résultats concrets – la transformation de leurs souffrances et le dépassement de leurs limites, leur compréhension relative de la doctrine et leur persévérance dans l’étude via la lecture des publications officielles, ainsi que pour leur loyauté et leur dévouement aux buts de l'organisation.

Leurs problématiques individuelles chroniques et non résolues, leurs divers troubles psychologiques et psychosomatiques inhérents à la vie contemporaine, leurs origines sociales, ethniques, culturelles, ne sont pas pris en compte car ils ne sont pas considérés comme des obstacles pour accompagner et conseiller les autres croyants dans leur foi. C’est leur désir de progresser et d’évoluer qui compte, ainsi que celui de développer leur altruisme.

Aucun responsable officiel ne reçoit de vraie formation à l’aide à la personne. La doctrine de la Soka Gakkai considère que sa "formation" est induite par sa participation aux activités de l’organisation et par ses expériences existentielles en lien avec la pratique cultuelle. Il n’est pas envisagé d’instaurer un cursus spécialisé à la responsabilité bouddhique, par crainte, entre autre, de former une espèce d’élite spirituelle laïque qui pourrait posséder un savoir particulier avec ses risques de dérives et de manipulations mentales (…) ! Cependant, un corps ecclésial existe déjà du fait que des ministres du culte sont désignés – conformément à la loi de 1905 – pour célébrer les mariages et les enterrements dans le strict respect des protocoles rituels typiquement japonais.

Dans l’histoire de la Soka Gakkai en France, ses responsables nationaux, en accord avec Tokyo, ont toujours été frileux sur des rapprochements avec la psychologie occidentale. La Soka Gakkai ignore dédaigneusement que depuis les années 1960 se sont épanouis en occident divers courants issus de la psychologie des profondeurs et de diverses traditions spirituelles exotiques. Ces psychothérapies, psychologies cliniques et autres pratiques de développement personnel (450 formes de soins psychologiques) ont largement puisé dans le corpus des sciences de l’esprit orientales issues de l’hindouisme, du bouddhisme et du taoïsme. Ces écoles contemporaines n'ont cessé d'évoluer et ont acquis aujourd'hui de solides bases qui ont été confirmées par l’expérience clinique et des recherches annexes en neurosciences. Elles ont essaimé et transmis leurs connaissances jusqu’auprès de praticiens conventionnels initialement formés en Facultés de Médecine occidentales.

Ce qu’il faut savoir et mettre en évidence c’est que la pratique d’un mantra a un effet extrêmement profond sur la psyché humaine. En sanskrit un mantra est une "invocation magique" : c’est à dire qui agit sur l’âme. Cette âme c’est la psyché. Sans entrer dans une explication doctrinale trop complexe, il faut savoir que les vibrations sonores d’un mantra sont des ondes vibratoires qui interagissent avec les ondes cérébrales, comme avec celles du soma et de la psyché, autant qu’avec les champs d'énergie de l’environnement et de la nature. Alors, l’individu récitant un mantra se retrouve connecté à des dimensions imperceptibles pour ses sens cognitifs ordinaires et pour son conscient, et l’ensemble de son organisme en est affecté, bénéfiquement ou non, selon ses prédispositions génétiques, mentales, intellectuelles, culturelles… De plus chaque mantra est spécifique à une école religieuse, et il relie qui le récite à l'égrégore qu'elle s'est constituée à travers les siècles. Donc à une entité spirituelle et à une communauté humaine toutes deux composées d'informations plus ou moins incohérentes et contradictoires.

Il est donc indispensable de pouvoir cerner, comprendre, guider ou accompagner la personne qui suite à la récitation d’un mantra se retrouve dans une situation existentielle déstabilisante, ingérable avec ses simples capacités scolaires ou culturelles.

Dans les cas les plus délicats : dépressions, dépendances de toutes sortes, troubles sensoriels, surgissements de maladies, conflits inter-personnels familiaux, professionnels, questionnements métaphysiques, etc., le seul recours du pratiquant ordinaire de la Soka Gakkai ce sont ses aînés dans la foi : les responsables officiels. Lesquels n’ont que leurs expériences bouddhiques, leurs connaissances doctrinales, leurs propres valeurs morales, leurs interprétations du bouddhisme. Mais aucune capacité ou compétence d’accompagnateur en évolution et développement psychique et mental : ce qui s'avère potentiellement un vrai danger caché puisqu'il est inconscient. Il est particulièrement hasardeux d’encourager ou de guider une personne troublée par des circonstances de la vie incompréhensibles pour elle, sur la base d’un savoir limité influencé par des considérations morales, ou en citant comme "formule de soin de la croyance" des extraits de discours de Daisaku Ikeda ou de textes de Nichiren. Face aux troubles des croyants les responsables officiels considèrent souvent qu'il s'agit essentiellement de problèmes de croyance, de pratique et d'étude. Le pas vers une forme de manipulation spirituelle - un recadrage de la foi ternie pas des concepts opposés à l'orthodoxie de la Soka Gakkai - est ainsi rapidement franchie, mais avec les meilleures intentions du monde car il leur est impossible d'appréhender la dimension psychique de l'être.

Ainsi, dans la grande majorité des cas les dysfonctionnements psychiques et somatiques ne se guérissent pas, ils deviennent chroniques, et s’intègrent à la routine quotidienne. Ils sont même justifiés par la doctrine : les difficultés sont des signes de la transformation du karma (l’inconscient génétique), la preuve d'une pratique correcte ! Évidemment, certains seront redirigés vers leur médecin traitant, ou encore vers une connaissance personnelle pratiquant une thérapie holistique, bien que cela soit déconseillé : un responsable officiel ne doit pas s’immiscer dans des choix personnels comme celui d’une thérapie… Car, le pratiquant doit d’abord pratiquer pour trouver, ou faire apparaître "le bon médecin". Mais comment le pourrait-il alors que son niveau culturel et son état de conscience ne le prédisposent pas déjà à se poser les questions qui l’y conduirait ?

Donc, le vrai danger de la Soka Gakkai ce sont ses responsables bouddhiques officiels réellement incompétents pour accompagner les adeptes sur le plan psychologique, puisqu'ils sont plutôt portés insidieusement, car avec une grande sincérité, à les manipuler intellectuellement - les orienter dans la foi - sur l'unique base de la philosophie morale et sociale du "nichirénisme" de Daïsaku Ikeda. Et, sans s’en rendre bien compte, les guider et les maintenir dans une certaine dépendance religieuse dénuée d’esprit critique.

L'influence de certains responsables officiels est parfois réellement nuisible quand ils invoquent que l'origine des difficultés rencontrées, par le croyant qui leur demande conseil, est une déviance doctrinale qui peut provoquer des rétributions négatives (mentales, physiques, matérielles, sociales), dont la source serait le mandala dans son essence subtile : "le gohonzon cosmique". Ce qui implique que le croyant pour qui la philosophie bouddhique est une source d'inspiration éthique individuelle est dans l'erreur en intégrant à la doctrine de Nichiren et à celle de D. Ikeda des paradigmes issus d'autres courants de pensée, et qu'il court le risque d'en subir des effets néfastes (!).

Nous sommes proche, ici, d’une forme de dirigisme spirituel à visage humain du fait des prétentions annoncées, par D. Ikeda comme dans la doctrine de Nichiren, à libérer absolument de toutes les souffrances durant cette vie quiconque récite le mantra devant le mandala.

La question qui se pose est celle de la congruence de ce culte, et de ses méthodes d'accompagnement individuel, dans un XXIème siècle où les connaissances du fonctionnement de l'esprit et de la psyché ont considérablement évoluées. Les paradigmes psychologiques énoncés par Nichiren au XIIIème siècle dans un langage et selon une lecture morale propre à son époque sont devenus obsolètes à la notre, tout autant que la psychologie décrite dans le corpus exégétique doctrinal de Daisaku Ikeda est figée dans des conceptions héritées de la société confucéenne japonaise.

Pour autant qu'il ne relève que du seul choix intime et de la responsabilité de chaque adepte, le danger pour l'équilibre psychique, le libre arbitre et l'intégrité de l'individualité de ceux qui récitent le mantra de Nichiren existe potentiellement mais diffère d'un individu à un autre selon ses prédispositions mentales. Et même si cette société religieuse a tenté et parfois réussie (judiciairement) à faire admettre que ses pratiques cultuelles étaient inoffensives, et que cela s'est avéré apparemment exact pour de nombreuses personnes à qui ce type de conditionnement religieux convient très bien, il serait judicieux d'étudier la réalité in situ selon des critères différents de ceux de la Soka Gakkai... Évidemment, toutes les organisations cultuelles française sont logées à la même enseigne que l'ACSBN.

Aussi, après l’irrationalité des méthodes d'investigation des diverses enquêtes françaises sur les Nouveaux Mouvements Religieux depuis 1995, il est devenu indispensable que de nouvelles expertises officielles - Ministère de l'Intérieur, Parlement, Sénat - voient le jour avec une méthodologie réellement scientifique, rigoureuse et pluridisciplinaire, afin de déterminer les influences intellectuelles et mentales des cultes et pratiques religieuses sur leurs adeptes.


Conformément à la liberté d'opinion garantie par la Constitution de la République Française, cette interprétation personnelle, qui s'inscrit dans le débat républicain, est émise à titre de réflexion et de contribution à l'étude et à l'évaluation des mouvements religieux traditionnels et contemporains. Ce point de vue respecte la liberté de culte garantie par la Loi et n'a pas pour objet d'être diffamatoire, ni de porter préjudice à la moralité des croyants et de leurs associations cultuelles.

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/ ... tm#t201011
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 260
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Titre du message: Re: Sokka gakkaï , pratique dangereuse ?

Message Ecrit le 12 Nov 2017, 21:27

VIC :tap:

La Soka Gakkaï (création de valeur) ne s'écrit pas comme vous le faîtes. Vous ne connaissez même pas votre sujet de discorde !

pour mémo, les écoles bouddhique recherchant le pouvoir et la principauté en Asie, ont rendu fou leur peuple.
La religion est faite pour l'humain, et non l'inverse.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:


Retourner vers Mahayana

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité