témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.


Mahayana
Le courant bouddhisme mahāyāna, terme sanskrit signifiant « Grand Véhicule » apparaît vers le 1er siècle de notre ère dans le Nord de l’Inde. Actuellement le bouddhisme mahayana a une forte présence en Chine, au Tibet, au Japon au ve siècle, en Corée en 372, au Viêtnam, à Singapour et Taïwan. La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.
algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 845
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 13 Jan 2018, 07:39

wisetaiten il y a 1 an

En tant que membres de SGI, nous étions conditionnés à considérer comme suspects tous ceux qui critiquaient l'organisation.

Puisque l'organisation était parfaite à tous points de vue, si des gens se prononçaient contre, c'est qu'ils devaient avoir un agenda personnel. Ils étaient des membres du Temple qui essayaient de séduire d'innocents gakkaiens avec leur machinations. C'étaient des ennemis du sutra du lotus déterminés à détruire l' organisation qui en fait la meilleure promotion. Des gens mentalement malades parce qu'ils ne comprennent pas à quel point l'organisation est merveilleuse et n'ont pas pris le temps d'essayer de vérifier comment ce groupe est le chemin vers le vrai bonheur. Ou (mon favori), ils sont jaloux parce qu'ils ne sont pas membres.

Même des groupes internes à SGI, comme l'IRG, qui avait été encouragé par l'organisation elle-même à identifier des domaines à améliorer a été vilipendé, lorsqu'ils ont dressé une liste assez complète et l'ont présenté aux dirigeants.

Non ! la Soka Gakkai International (et tous ses affiliés) sont parfaits ! et tous ceux qui trouvent que quelque chose ne va pas ne font que tromper et fourvoyer les gens...

https://www.reddit.com/r/sgiwhistleblow ... _offender/
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 845
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 13 Jan 2018, 19:02

soumis il y a 14 jours par kwanruoshan

J'ai eu un cauchemar intéressant où la SGI n'arrêterait pas de me bombarder avec leurs conneries World Tribune et Living Buddhism. Ça n'arrêtait pas d'arriver et j'étais juste bouleversée et effrayée par le rêve. Autre que cela, certains événements aléatoires:

J'ai reçu un message vocal ridiculement long à propos d'un événement jeunesse de SGI. comme j'ai déjà retourné le SGI gohonzon. je pensais qu'ils m'enlèveraient de leurs listes de contacts. Peut-être que je devrais envoyer une lettre à leur bureau à CA comme blanche à mentionné et demander qu'ils me retirent complètement. J'ai également envisagé de leur dire directement d'arrêter de me contacter ou je vais déposer pour harcèlement. Peut-être un peu extrême cependant.

A part ça, j'ai parlé à une amie toujours dans la SGI (qui sait que j'ai démissionné) la semaine dernière. Je lui ai dit que je supprimais les personnes toxiques de ma vie et que j'apprenais à ne pas m'en soucier. Ce que je reçois alors c'est une explication sur la compassion, comme quoi il fallait pratiquer pour leur bonheur. Euh, merci ? En apprenant à ne pas m'en soucier, c'était un acte de compassion envers moi-même. Il semble que malgré tous leurs discours sur le dialogue, les membres sont de piètres auditeurs. Je n'ai toujours pas le cœur de dire à la dame d'arrêter de m'envoyer des calendriers de réunions de district. Je lui dis juste que c'est gentil qu'ils me mettent au courant des choses.

J'ai aussi un peu ignoré (pas intentionnellement) une amie SGI qui m'a demandé de pratiquer avec elle tous les mardis soirs à distance. Cela m'a toujours paru étrange et bizarre de savoir pourquoi elle m'a demandé de faire ça avec elle. Les séances devaient durer une heure, mais je finissais toujours par faire cinq minutes, puis je passais à autre chose. Je me souviens d'une conversation où je lui ai dit que même si je ne pouvais pas contrôler la météo, j'étais le capitaine de mon propre navire, elle m'a répondu qu'avec la pratique, j'avais le pouvoir de la contrôler ! C'est peut être mieux que je ne fasse pas d'effort pour lui parler.

https://www.reddit.com/r/sgiwhistleblow ... ightmares/
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 845
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 16 Jan 2018, 08:50

Le SGI-USA a émis plus d'un million de Gohonzons. Maintenant, ses membres actifs sont environ dans les 35 000. Cela signifie qu'environ un million de personnes ont essayé le chant, le parchemin et le mentor magique de la SGI puis sont ensuite partis, laissant tout tomber comme on le fait d'une mauvaise habitude.

Où sont-elles ? Que font-elles ? Elles n'ont certainement pas l'impression d'avoir perdu quoi que ce soit d'intéressant en quittant la SGI ! Elles sont tout simplement parties et n'ont jamais regardé en arrière! Elles ne sont jamais revenues ! Si elles s'étaient rendu compte qu'elles avaient bêtement abandonnée quelque chose d'incroyablement important (comme tous les dirigeants de SGI le prétendent), elles reviendraient ! Mais elles ne l'ont jamais fait !

Quelque chose que vous pourrez remarquez c’est que les membres et les dirigeants de la SGI ne nous demanderont jamais pourquoi nous sommes partis. Même quand ils vous le demandent, ils ne retiennent pas vos explication. Ils inventent leur explication à votre départ et ce n'est jamais celle que vous avez exprimé. Ils ne se soucient pas de la raison réelle, parce qu'ils préfèrent la version fantaisiste qu'ils ont concocté. Cela leur permet de VOUS blâmer d'être partis au lieu d'avoir à faire face au fait qu'il y a peut-être quelque chose qui ne va pas dans la SGI et que vous aviez de bonnes raisons de partir.

Il y a eu plusieurs exemples récent de ce genre de non-écoute et d’improvisation de raisons (cf le site américain) C’est pourquoi nous avons dû commencer ce sous forum de subreddit. Vous le savez -peut être, les membres de SGI dans reddit nous ont rendu absolument impossible la participation aux sujets de reddit. Un en particulier, garyp714, est un mod sur un site de poésie, et a apparemment assez de poids avec les autres mods pour faire bannir toutes nos IP.

Nous avons réalisé que la seule façon de réussir à avoir et à pouvoir proposer de l'information en ligne était de créer notre propre site et de le verrouiller contre les trolls SGI. Nous avons été accusés d'être mentalement malade, possédés par des démons, "jaloux", accablés par les ténèbres fondamentales, des outils du Temple de la Nichiren Shoshu, des gens haineux et menteurs, méchants et même très très méchants (ce que les fidèles de SGI ressentent tous, Trop désolé) tout cela parce que nous ne vénérons pas leur mentor pulpeux.

La culture de la Soka Gakkai est de détruire ceux qui la quittent, ce qu’Ikeda a toujours fait.

J'aimerais pouvoir vous dire que les personnes que vous considérez comme des amis pendant que vous êtes dans la SGI resteront vos amis une fois que vous serez parti. Je voudrais pouvoir vous dire qu'ils comprendront vos raisons, compatiront, et reconnaîtront que ce n'était pas un bon choix pour vous , que vous deviez vraiment partir, que c'était le seul plan d'action correct pour vous. J'aimerais pouvoir vous dire que n'importe qui dira : « Vous faites ce qu'il faut ».

Laissez-moi rire...!

Une fois que vous partez, vous serez devenu un "ennemi". Je crains qu'il n'y ait aucun moyen de contourner le problème, à moins de rester un membre en règle de la SGI, vous serez l'objet de commérages, d'obsessions, de calomnies, et de critiques de votre personnalité.

C'est ainsi que fonctionnent les organisations intolérantes, et elles fonctionnent TOUJOURS de cette façon. Soit vous êtes avec elle, soit vous êtes CONTRE elle. C'est toujours ELLE d’abord, jamais VOUS en premier !
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 432
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 23 Jan 2018, 11:56

soumis il y a 3 mois * par Bookgirl30

J'étais "un bébé de fortune" mais je suis parti de SGI une fois devenu adulte, la personne de ma famille qui pratiquait est mort.

En tant qu'enfant, je n'ai pas de bons souvenirs de membre, d'événements, mais plutôt beaucoup d'inconfort, de jugement et de critiques.

J'ai lutté dans ma vie et je suis finalement retournée à SGI il y a quelques années. Mon intention était d'être membre et d'améliorer ma vie en pratiquant

le responsable a cependant senti que j'étais la bonne personne pour devenir chef de district. Je leur ai expliqué que je ne l'étais pas et j'ai donné des exemples afin de leur expliquer pourquoi je n'avais pas le temps, la personnalité, l'état de vie, etc. Ils m'ont interpellé en disant que cette responsabilité améliorerait ma vie et que je devais l'accepter et J'ai accepté.

À partir de là, ils m'ont fixé de nouveaux "défis" et "objectifs. Encore une fois ils ignoraient ce que j'avais dit. J'étais épuisée, manquant des choses importantes dans ma vie, ne parvenant pas à étudier pour l'école, incapable de me reposer après le travail.

Finalement, j'ai parlé à un membre plus expérimenté et il a vu que je ne me sentais pas d'avoir plus de responsabilités, mais il pensait que je serais dans le futur. Même après que j'ai exprimé ne jamais vouloir être dans les fonctions de responsable, ni m'élever à des niveaux plus élevés.

Le crash final était un événement auquel ils s'attendaient après que j'eu exprimé mon extrême malaise au point de presque pleurer. J'ai continué à dire non et ils ont continué à contrer avec cette idée que le "défi" venait de l'univers et avait à voir avec mon karma.

Dans les 10 années où j'ai été absent de la pratique, j'ai étudié les quatre nobles vérités et le noble octuple sentier . Personne ne peut vous parler de votre karma, personne ne peut vous dire quels doivent être vos "défis"! À ce moment, je me suis rendu compte qu'ils avaient des plans pour moi et utilisaient les conceptions de la SGI sur le karma, les défis et la "bonne fortune" pour me forcer à suivre leur chemin .

Je leur ai dit que je démissionnais et de ne pas me contacter par e-mail.

J'ai un peu peur maintenant. Je me sens mal à l'aise, même ma pratiquer me semble squattée par Ikéda, Je n'ai jamais aimé Ikeda même quand je n'étais qu'une enfant et je sens qu'il est partout dans ma pratique. C'est presque comme si je me sentais violée...

Source :
https://www.reddit.com/r/SGIcultRecover ... truggling/ :Bye:

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 845
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 26 Jan 2018, 06:07

soumis il y a une heure par Catlady1201

J'ai publié un article il y a environ une semaine expliquant comment je me suis impliqué avec ce "groupe religieux" et comment j'essayais de faire savoir au chef que je n'étais pas intéressé à participer. Donc, après avoir reçu quelques conseils de personnes sur ce forum, j'ai décidé de lui envoyer un texto et d'être direct. J'ai dit que j'étais désolé, mais que mon mari et moi-même ne voulions pas participer à la SGI, merci pour l'opportunité mais nous voulions pratiquer à notre manière. Elle n'a pas répondu, alors j'ai pensé qu'elle m'avait compris .

Mais aujourd'hui, elle m'a envoyé un texto et voici comment la conversation s'est déroulée.

Jill: "Bonjour Venisha et Jessie! Comment ça va? Je voulais juste vous informer de la prochaine réunion de notre chapitre se tiendra le dimanche 28 février à 15h au Centre bouddhiste SGI-USA à Philadelphie. Si vous aimez vous joindre, je pourrais demander à des membres de votre région de vous aider à vous y rendre. Faites-moi savoir si vous êtes disponible, merci beaucoup! "

Moi: Hey Jill, comme je l'avais dit dans mon dernier texte, Jessie et moi avons parlé et nous ne sommes pas intéressés par la forme de bouddhisme de votre groupe. Pas de manque de respect envers votre religion, mais nous pratiquons d'une manière très différente et aucun de nous ne se sent de s'engager à quelque chose qui ne résonne pas à 100% avec nous. Cela étant dit, nous vous envoyons, ainsi qu'aux autres membres, une vibration positive que votre pratique et vos vies aillent bien. Namaste, Jill.

Jill: D'accord merci de me le faire savoir. J'ai reçu votre dernier texte. Je pensais que vous seriez peut-être intéressé par une autre réunion avant de prendre votre décision finale. Je le ferai savoir à Kinsey parce que je lui demande de vous contacter pour vous inviter à la prochaine réunion. J'aimerais pouvoir partager avec vous une expérience qui vous aiderait à mieux comprendre les miracles que le chant avait apportés dans ma vie. Au début de ma pratique, je n'étais pas à 100% mais j'ai quand même reçu de nombreux bienfaits malgré mon incrédulité, c'est à quel point cette religion est puissante! Est-ce que ça va si je m'arrête un instant pour prendre mon magazine et peut-être que nous pourrions parler davantage de sgi. Faites le moi savoir parce que j'ai besoin de mon bouddhisme vivant. vous pouvez garder les autres livres que je vous ai donné.

Moi: Je suis d'accord que le bouddhisme est une religion très puissante et merveilleuse. J'ai juste l'impression que le sgi est très limité quant aux parties du bouddhisme qu'il pratique réellement. Le vrai bouddhisme utilise la méditation silencieuse, la pleine conscience, le yoga, les quatre nobles vérités, le noble octuple sentier, et plus encore. Bien que les mantras fassent partie du bouddhisme, il n'y a pas que ça. Et en plus de cela, il y a beaucoup plus de choses que vous pourriez pratiquer en plus de votre dévotion au sutra du lotus, qui est un enseignement de nichiren que certains bouddhistes trouvent contradictoire avec l'enseignement de gautama. À propos de votre magazine Je ne sais pas où il est, mais si je le trouve, je vous le ferai savoir et je le mettrai dans votre boîte aux lettres pour que vous le récupériez.

Jill:
On dirait que vous avez des questions et j'aurais aimé être plus capable de répondre. Je pense que si vous étudiez plus la SGI sur le site web et que vous venez à quelques réunions de plus et rencontrer quelqu'un qui peut expliquer mieux que moi, vous pouvez résoudre vos doutes. Pensez-y un peu plus. D'accord? C'est une merveilleuse opportunité qui vous est offerte et je ne voudrais pas que vous la manquiez. Faites-moi savoir si vous pouvez trouver le magazine. J'ai découvert après que je vous l'ai donné que j'ai besoin d'un peu de matériel pour une conférence d'étude que j'assiste le week-end prochain en Floride (voyager est un énorme avantage de faire partie de sgi). Merci pour tout!!!

Je n'ai pas répondu parce que je suis fatigué d'essayer de parler à cette dame, elle a fondamentalement ignoré tout ce que je dis et continue à essayer de me faire participer à son groupe. Je voulais juste poster ceci pour partager comment ces gens essayent continuellement de me persuader d'assister à une autre réunion.

https://www.reddit.com/r/sgiwhistleblow ... etermined/
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 432
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 28 Jan 2018, 17:21

Très vivants tous ces témoignages récents d'anciens pratiquants.
Vu le nombre de vues, j'ai l'impression qu'ils sont pas mal suivis ! :book2:

thks :book:

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 845
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 30 Jan 2018, 07:37

Sage ment Posté le 02/09/2011 à 10:28:27

Cela est peut être drôle, mais ce qui ne l'est pas c'est de perdre la faculté de discernement entre la réalité et le fantasme illusoire qui nourrit les mouvements sectaires. Quelle ironie; croyant transformer le "poison" social ou interpersonnel en "élixir", ces adeptes s'empoisonnent l'existence en pensant s'apporter des solutions a travers une pseudo karma-thérapie.

si cela vous apporte un support utile pour trouver un équilibre, c est bien ! mais cela prouve bien qu'il y a un déséquilibre préalable. C'est humain, mais il y a certainement d autres possibilités que de s'aliéner, voire de renforcer ses psycho-névroses.

La seule chose qui "apparaisse" c'est l'adhésion a un fantasme groupal où chacun trouve sa place valorisante pour mener a bien l’idéologie du "maitre", débordant de bienveillance pour les bébés lions qui remplissent les comptes bancaires... à l'étranger bien sur !

Mais là je prend peut être le risque d'un procès pour diffamation ou d être censuré ? vive la liberté d expression et de critiques, totalement interdites dans ces mouvements à pensée unique ! normal ... vous avez les vérités vraies et "définitives" , les autres sont dans l'erreur ou dans des croyances "erronées", pas vrai ?! c'est beau la spiritualité !

je pense surtout que les personnes qui se retrouvent dans ces mouvements devraient être invitées a comprendre sérieusement pourquoi elles en ont besoin, c'est cela l’accès à l'épanouissement réel ...

http://forum.doctissimo.fr/forum2.php?c ... =0#t182868

-- 18 Fév 2018, 15:21 --

Témoignage d'un ex-responsable de Soka Gakkai France

Publié le 18 février 2018
0 commentaire

0 vote - Votez !
Mr Alain Sakhnowsky est un ancien responsable du groupe Montechristo de la SGF. Je l'ai côtoyé régulièrement quand je faisais les activités avec ce groupe qui avait pour fonction d'assurer l'accueil des adhérents lors des réunions dans les centres cultuels. Pour qu'il ai été nommé à cette importante responsabilité il fallait qu'il soit parfaitement loyal à l'organisation, qu'il se soit laissé, volontairement, complètement endoctriné et embrigadé : comme tous les autres.

Voici son point de vue le 13 août 2010
{j'avais déjà quitté SGF depuis 5 ans]

Bien sûr que la Soka G est une secte et qui plus est dangereuse ! Je peux en parler, j'y suis resté naïvement pendant 30 ans en pensant contribuer à la paix mondiale ! Franchement, ils ne manquent pas d'air !

Si vous avez l'occasion d'aller faire un tour au centre "Opéra" (qui n'existe plus, il est dans le XIIIème arrondissement de Paris), et de voir les vidéos qui viennent du Japon avec les discours démago de celui que l'on nomme "sensei", avec d'un côté les hommes habillés en blanc et portant une cravate, de l'autre les femmes et leurs uniformes style tailleurs et la même fleur sur la veste, et on écoute religieusement ce "sensei" (maître) qui cite des phrases clés des plus grands auteurs français, russes, etc. Comme s'il les avait trouvées tout seul ! Et dans la salle, ici, en France, on applaudit, on crie "banzaÏ", on croit devenir plus sage, on repart gonflé à bloc en se disant qu'on a compris la vie, et le soir même, on s'abrutit de "daïmoku" (mantra) et on oublie ses soucis !

Et tout va bien tant qu'on ne fait pas de vague ! Mais attention ! On vous attend au tournant, si vous faites des vagues, il n'est plus question de bienveillance, de compassion, de sourires des responsables japonais !

En fait,si vous voulez faire partie de la Soka G et être bien vu, il faut :
-Être un mouton,
-Ne pas trop réfléchir,
-Emmener un max de gens prêts à faire comme vous,
-Raconter votre vie en l'enjolivant un peu, et en précisant bien, que tout va bien grâce à la récitation du mantra transmis par la SG,
-Être Disponible !!!!!

Et, on vous dit de ne pas négliger votre famille, mais à côté on vous propose des activités auxquelles vous devez aller, surtout si vous êtes responsable ! Je pourrais en parler des heures !!!!
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 432
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 19 Fév 2018, 11:52

Ah oui...
Tous ces "festivals de la culture" - chaque année, une autre grande Affaire, que ce soit un défilé une performance, une conférence ou un spectacle ou quoi que ce soit d’autre. Cela exige des heures et des heures de pratique et de préparation, et ainsi de suite. Cela coûte généralement BEAUCOUP d'argent; et à la fin, vous vous vous dites "Super! On y est arrivé" et puis le PROCHAIN ​​grand évènement est annoncé et c’est le retour du hamster sur sa roue, cavalant toujours et ne gagnant jamais rien.
Un ancien YWD le décrit comme ceci:

Immergée dans la NSA (SGI), Mary a négligé le reste de sa vie. Elle a arrêté de pratiquer le violon parce qu'elle n'avait pas le temps de le faire (elle avait étudié pour devenir musicienne classique). Elle a peu vu ses parents et oublié leurs anniversaires. Elle a perdu une relation de six ans avec un homme qu'elle aimait et n'a ressenti aucune douleur. "Pour moi, c'était comme une feuille qui tombe d'un arbre à l'automne."
Le rythme effréné d’activités a miné sa santé, elle a ensuite commencé à avoir des étourdissements dans le métro au début des années 1988. Assurée par son chef de la NSA (SGI) que ce n’était pas grave, elle a redoublé dans ses efforts de shakubuku (conversion) en février.
Le 1er mars, elle s'est effondrée, avec ce qui a été diagnostiqué plus tard comme hypoglycémie et une glande surrénale épuisée.
Ses parents l'ont ramenée chez elle et ils ont invité d'anciens membres de la NSA (SGI) à lui parler. Elle est reconnaissante de ces conseils et de ce soutien, dit-elle, parce que les membres qui sortent seuls et qui ne reçoivent aucune aide demeurent souvent confus et déprimés.
Aujourd'hui, elle est en bonne santé et étudie la musique à l'école d'études supérieures. "Vous pensez, pendant que vous êtes à la NSA (SGI), que les gens de l'extérieur ont une vie ennuyeuse", dit-elle. "Vous vous avez une passion exaltante. »
Mais quel est le résultat ? Vous entrez à 20, et si vous sortez à 30, vous voyez ensuite ce que vous avez manqué.
La partie la plus difficile à propos de la sortie est de réaliser: «J'aurais du faire cela il y a cinq ans.

https://www.reddit.com/r/sgiwhistleblow ... ka_gakkai/

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 845
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 19 Fév 2018, 12:10

Publié le 18 février 2018
0 commentaire

Mr Alain Sakhnowsky est un ancien responsable du groupe Montechristo de la SGF. Je l'ai côtoyé régulièrement quand je faisais les activités avec ce groupe qui avait pour fonction d'assurer l'accueil des adhérents lors des réunions dans les centres cultuels. Pour qu'il ai été nommé à cette importante responsabilité il fallait qu'il soit parfaitement loyal à l'organisation, qu'il se soit laissé, volontairement, complètement endoctriné et embrigadé : comme tous les autres.

Voici son point de vue le 13 août 2010
(j'avais déjà quitté SGF depuis 5 ans)


"Bien sûr que la Soka Gakkai est un "cult" et qui plus est dangereux! Je peux en parler, j'y suis resté naïvement pendant 30 ans en pensant contribuer à la paix mondiale ! Franchement, ils ne manquent pas d'air !

Si vous avez l'occasion d'aller faire un tour au centre "Opéra" (qui n'existe plus, il est dans le XIIIème arrondissement de Paris), et de voir les vidéos qui viennent du Japon avec les discours démago de celui que l'on nomme "sensei", avec d'un côté les hommes habillés en blanc et portant une cravate, de l'autre les femmes et leurs uniformes style tailleurs et la même fleur sur la veste, et on écoute religieusement ce "sensei" (maître) qui cite des phrases clés des plus grands auteurs français, russes, etc. Comme s'il les avait trouvées tout seul ! Et dans la salle, ici, en France, on applaudit, on crie "banzaÏ", on croit devenir plus sage, on repart gonflé à bloc en se disant qu'on a compris la vie, et le soir même, on s'abrutit de "daïmoku" (mantra) et on oublie ses soucis !

Et tout va bien tant qu'on ne fait pas de vague ! Mais attention ! On vous attend au tournant, si vous faites des vagues, il n'est plus question de bienveillance, de compassion, de sourires des responsables japonais !

En fait,si vous voulez faire partie de la Soka Gakkai et être bien vu, il faut :
-Être un mouton,
-Ne pas trop réfléchir,
-Emmener un max de gens prêts à faire comme vous,
-Raconter votre vie en l'enjolivant un peu, et en précisant bien, que tout va bien grâce à la récitation du mantra transmis par la SG,
-Être Disponible !!!!!

Et, on vous dit de ne pas négliger votre famille, mais à côté on vous propose des activités auxquelles vous devez aller, surtout si vous êtes responsable ! Je pourrais en parler des heures !!!!"

http://blog.doctissimo.fr/soka-gakkai-n ... 66743.html
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 432
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 28 Fév 2018, 17:44

Une Famille de Grands Pratiquants de la Soka Gakkai Japon

Un petit reportage sur mon passage en 2009 chez les membres de Soka Gakkai au japon. Mon point de vue n'a qu'une valeur informative n'étant pas spécialiste, ni mystique...

J'ai passé quelques mois au Japon et j'ai séjourné dans une famille de grands pratiquants de la Soka Gakkai, ceux de la première heure. J'ai constaté qu'au Japon aussi la SGI a la vie dure contrairement à ce que l'on croit, je vais au Japon depuis 2003 tous les ans plus ou moins longtemps. Je n'ai jamais vu dans les médias d'articles sur la secte et le chef, alors que les manifestations shinto et d'autres bouddhismes y sont parfois présentées, sauf dans le journal de la SG mais qui n'est disponible que par abonnement, cette famille le reçoit tous les jours en quatre exemplaires - pour chacun des membres - pourquoi quatre ?

Pour ce qui est de l'image que reflète cette famille et leurs amis, je n'ai pas été vraiment convaincue, leur vie n'est pas vraiment heureuse. Et elle semble moins heureuse que celle de l'oncle qui s'est débarrassé de Soka Gakkai et travaille pour lui et sa famille : ils voyagent, ils sortent, ils profitent de la vie. Dans cette famille ils travaillent dur pour un petit salaire. Ils sont employés dans des filiales de l'association pour l'entretient des locaux ou la distribution des médias. Le peu de soirs disponibles pour eux-mêmes ils vont le passer au temple. Ils ont un jour de repos par semaine durant lequel ils ne font rien de constructif. Passant leur temps entre le travail et l'organisation. L'actualité ils ne la voient qu'à travers le journal de la Soka Gakkai, finalement ils ne connaissent pas grand chose de la vie. Alors qu'ils veulent que le monde aille mieux, ils ne voyaient même pas les SDF sans aide de leur quartier, par exemple.

Questions joie et santé aussi ce n'est pas réjouissant non plus, dépressions, maladie cardiaque pour l'un, et pour l'autre grave accident de voiture avec ses deux enfants non attachés, heureusement les séquelles sont limitées (des fractures) ils ont passé entre un et trois mois à l'hôpital chacun, mais les enfants de 3 et 5 ans ont des problèmes physiologiques persistant...

Le temple Soka Gakkai, soit dit en passant, n'est pas super accueillant : sécurité souriante aux abords, et à l'entrée fouille des sacs (pour récupérer les appareils pouvant prendre des photos et des vidéos), et inscription des noms. Je ne comprends pas assez bien pour capter l'idée du discours mais il ne doit pas être divulgué. En fin de prière tout le monde sort tête baissée, sourire de rigueur mais dispersion rapide, pas très conviviale et assez choquant. Et malgré leur soi-disant tolérance envers les autres religions, ils m'ont toujours laissée rentrer seule dans les temples shinto, bouddhistes ou églises, même si c'est très jolie - surtout les femmes du groupe qui semblent avoir peur de s'approcher d'un torii, un enfant m'a dit que si on y rentre on peut pourrir son karma - drôle de démonstration. Un torii est un portail à l’entrée d’un sanctuaire shintoïste, il séparer l’enceinte sacrée de l’environnement profane.

Finalement tout ça ne semble pas leur apporter beaucoup d'avantages car ils ont une vie moyenne comme n'importe qui, sauf qu'ils se créent des difficultés supplémentaires, jouant même un peu les martyrs, s'obligeant à assister à des réunions, à psalmodier matin et soir la même petite phrase – ce qui me rappelle un peu la pratique que j'utilisais enfant pour me bourrer le crâne de tables de multiplications.

Quand je demande à un japonais lambda son avis, malgré sa retenue, il fait toujours un petit signe de tête genre « si tu leurs dis non, ils te laissent tranquille ». Il y a eu plusieurs scandales plus ou moins faux qui donnent à Soka Gakkai une réputation plutôt moyenne. A mon retour en France, à une réunion de la SGF, on m'avait fait un discours sur les bienfaits de la pratique, la joie immédiate en résultant, la paix ressenti par un jeune divorcé qui, finalement, était dépressif. J'ai bien essayé de comprendre leur intérêt mais mon pragmatisme n'y a pas trouvé d'avantage, mais plutôt et surtout une bonne dose d'aliénation mentale.

Pour aider l'entourage social ou l'humanité mieux vaut rentrer directement dans une association humanitaire. Pour soi-même il n'y a pas de formule passe partout. Mais je ne vais pas m'étaler davantage, ni faire de commentaire, c'était juste une observation d'une non convertie.

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 845
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 08 Mar 2018, 17:54

"Different reactions from SGI members after I'm OUT!"

soumis il y a 1 jour * par infinitegratitude

" J'ai quitté la SGI pour diverses raisons, parmi lesquelles j'avais perdu tout lien avec le Gohonzon, je ne voyais pas l'utilité de réciter un mantra quand on pouvait vivre la vie de manière tout à fait adéquate sans le faire, et j'avais horreur du manque de transparence de l'organisation, mon opinion ultime était que je ne pouvais nier que le SGI était un "culte".

Depuis mon départ en septembre de l'année dernière, j'ai reçu diverses réponses de membres de la SGI. J'ai été complètement rejetée par certains d'entre eux, d'autres ont essayé de miner ma décision en tentant de me convaincre qu'il devait y avoir une raison que je ne connaissais pas et qui m'avait obligé à le faire (l'explication ennuyeuse et rebattue de 'négativité'), d'autres m'ont nerveusement interrogé sur mes raisons, ça a inspiré un couple, et ils ont quittés la SGI. Ensuite, il y a eu quelques très bons amis qui étaient prêts à me parler longuement de ma décision. Ces deux personnes m'ont avoué que récemment, elles avaient des doutes sur l'organisation mais ont choisi pour le moment d'y rester.

Il y a quelques mois, j'ai dit à l'une de ces amies qu'elle était la bienvenue pour utiliser ma maison comme point de chute lorsqu'elle rendait visite à sa fille qui a récemment commencé à fréquenter l'université près de chez moi. J'ai fait cette offre avant que je quitte le SGI mais, après mon départ, je lui ai dit qu'elle était toujours la bienvenue à condition de faire gongyo très tranquillement dans sa chambre. Je ne peux plus supporter le son de la pratique. Elle est arrivée vendredi après-midi et nous avons parlé presque sans arrêt pendant 6 heures. En fait, nous étions si immergées dans la conversation que j'ai oublié de mettre de l'eau dans l'une des casseroles et ne comprenais pas pourquoi les légumes ne fumaient pas!

J'ai résolu de lui dire ma vérité tout en honorant le fait qu'elle est encore de l'autre côté de la barrière. C'était bien de pouvoir vraiment exprimer certains de ces sentiments à un autre être humain en personne parce que je ne connais personne dans ma région qui a quitté SGI, cela signifie que j'ai parfois trouvé dans la vie post-SGI un peu de solitude à ce niveau. D'une manière ou d'une autre, ce n'est pas tout à fait pareil d'essayer de parler de ces problèmes avec quelqu'un qui n'a jamais été dans un culte.

Le dimanche matin, mon amie s'est levé beaucoup plus tard que moi et semblait toujours très fatiguée. Je me demandais pourquoi. Elle m'a dit qu'elle ne s'était endormie que plusieurs heures après son coucher car elle était sur Internet à la recherche d'informations qui étayaient certaines des choses que j'avais dites. Elle m'a dit qu'elle avait rencontré des "opposants" sur un site, ou j'ai posté de manière prolifique. Elle a dit qu'elle avait lu certains de mes messages. Certains d'entre eux sont très accablants pour le SGI, ce qui ne me dérange absolument pas.

Elle est retournée à Londres cet après-midi. Quand elle est rentrée, elle a écrit: «Salut XXXXX! Merci beaucoup pour un moment vraiment agréable. C'était tellement bon de vous voir et de vous rattraper. Nous aurions pu continuer à parler et à parler - un signe de notre véritable amitié, que j'apprécie beaucoup ! Je suis contente que vous ayez pu partager vos sentiments à propos du SGI. Vous avez été incroyablement courageuse en suivant votre cœur et en lâchant prise après 38 ans. J'espère que vous serez en mesure d'aller de l'avant et que les choses continuent de se calmer et quetout revienne à la normale- j'en suis sûre! Merci encore chère XXXXX - prenez soin de vous, et serons bientôt en contact. Beaucoup d'amour O xxx ".

A part sa décision de dénoncer le SGI, je ne pense pas que j'aurais pu demander un meilleur résultat!

https://www.reddit.com/r/sgiwhistleblow ... er_im_out/
Modifié en dernier par algol-x le 11 Mar 2018, 14:05, modifié 1 fois.
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 505
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 10 Mar 2018, 05:46

Bonjour à Tous !!

En cliquant sur "follow-me" en bas de ce lien, vous aurez un aperçu RÉEL et actualisé, du mouvement pour la Paix : Soka Gakkaï !! :D

http://www.instagram.com/wygm316/

Bien à vous
:coeur:
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 432
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 10 Mar 2018, 16:09

Plus les gens comprennent la réalité, moins ils ont besoin d'explications surnaturelles pour les phénomènes.
Il faut que vous soyez un IDIOT complet pour chanter une phrase magique ou mystique pour guérir une jambe cassée au lieu d'aller à l'urgence pour obtenir des soins médicaux appropriés ! Malheureusement, trop de membres du SGI comptent superstitieusement sur leur pratique de mantra au lieu de chercher des soins médicaux appropriés, ce qui entraîne des taux de mortalité inutilement plus élevés. Je l'ai vu moi-même avec cette femme - je l'ai vraiment aimée, à qui on avait diagnostiqué un cancer de l'estomac. Je lui ai demandé des informations sur son traitement, et elle m’a dit qu'elle allait le traiter elle-même avec la "naturopathie" et les thérapies "holistique" ….!….L’ Homéopathie ?? De toute façon, elle est morte peu de temps après - je me suis toujours demandé si les médecins lui avaient dit qu'il n'y avait aucun intérêt à la chimiothérapie ou à la radiothérapie, ou si elle rejetait simplement les médicaments en faveur de la mort.

Voici cependant ce que NICHIREN a dit !

Avec la foi, le daimoku (chant magique) pourrait guérir n'importe quelle maladie! Il est tout à fait possible, banal même, que des gens soient totalement CONVAINCUS que quelque chose d’aussi ridicule est réel
C'était le cas avec Nichiren. Il s‘est sérieusement trompé, et pourtant des gens le considèrent comme une sorte de «sage» quand il avait tort à peu près sur tout !

Quand j'ai prié pour ma mère, non seulement sa maladie a été guérie, mais sa vie s'est prolongée de quatre ans. Nichiren
De telles maladies ne peuvent être guéries que par le bon remède du Sûtra du Lotus du Bouddha Shakyamuni, comme l'explique le Sûtra lui-même. Nichiren
A propos de Gohonzon, Nichiren Daishonin a dit dans une lettre à Nichinyogoze, une femme croyante, comme suit: "Vous devriez avoir une foi ferme dans ce Mandala (Collection de Bénédictions, à savoir, Gohonzon). Nam-myoho-renge-kyo est comme le rugissement d'un lion, aucune maladie ne peut résister à son pouvoir. Nichiren

Comme le dit aussi Ikeda ! Il y en a peut-être qui ne nous écouteront pas quand nous leur dirons que toutes les maladies peuvent être soignées par le Gohonzon …

TODA a dit que le le mantra pourrait ramener les morts à la vie !!!
"Il est parfois possible de ressusciter les morts par la prière. »

Donc, si elle évitait la médecine moderne en faveur de superstitions, la religion qu’elle s’était choisie l'encourageait fortement à le faire.

Ceci illustre le danger de ces systèmes de croyances basés sur des «enseignements».
L'ignorance peut être un bonheur, mais ce n'est certainement pas sain! Je ne peux pas penser à un seul exemple où l'approche de l'ignorance fonctionne mieux que l'approche avec de l'information et des connaissances.

C'est le but de l'éducation de fournir cette compréhension de la réalité, et les meilleures sources sont naturellement, les plus récentes.

Quand les gens n'ont pas d'informations, ils se contentent de faire n’importe quoi et il est TRÈS improbable qu'ils aient la chance de trouver la bonne explication. En fait, j'irais jusqu'à affirmer que cela ne s'est jamais produit. Allez-y et prouvez-moi que je me trompe. Toutes les religions considèrent leur origine ancienne comme une preuve de respectabilité, de validité et de fiabilité. La tradition est sur valorisée quand il s'agit d'évaluer la valeur d'une religion.

Le problème est que ceci mène à cette idée que l’on peut trouver dans l'ère pré-scientifique, pré-industrielle une manière magique ou mystique d’avoir les solutions aux problèmes, ainsi nous ne devons plus penser, tout est simple, tout ce que les gens ont à faire est de suivre les recommandations et de faire ce qu'on leur dit.
Erf…

A cause de ce comportement , ils acceptent ce genre d'absurdité de la part de Nichiren et sont sommes sensés être impressionnés par une sagesse supposée profonde comme celle-ci !

La fonction du feu est de brûler et de donner de la lumière. La fonction de l'eau est de laver la saleté. Les vents emportent la poussière et insufflent la vie aux plantes, aux animaux et aux êtres humains. La terre produit les herbes et les arbres, et le ciel fournit l'humidité nourrissante. Les cinq personnages de Myoho Renge Kyo sont aussi comme ça. Nichiren

Oui, les gens, c'est clairement le temps du théâtre non-Sequitur !! C'est un raisonnement totalement primitif et des plus enfantin fruit d’une absence complète de savoir et d’informations ! Mais on s'attend à ce que les fidèles considèrent es anciennes remarques confuses comme une sagesse profonde juste parce que NICHIREN l'a écrit ! Il n'y a absolument aucune connexion entre les syllabes magiques et n'importe quoi dans la réalité. C'est le genre d'absurdité superstitieuse qui se traduit par des états de transe et d’auto-hypnose. parce que cela n'a pas de sens, les gens se détournent de leur esprit rationnel et l'acceptent comme «profond» mystique ou transcendantale.
Ils s’arrêtent d'essayer de comprendre et opteront plutôt pour un sentiment glamour de présence sublime, l'extase de se sentir en contact avec des secrets et des vérités ésotériques, trouvant la carte du trésor secret, obtenant le code secret, apprenant le Poignée de main secrète, c’est notre vieil ami l'endorphine Les toxicomanes sont des toxicomanes, en d'autres termes.Tous les cultes veulent que leurs membres soient des enfants et malléables.I ls veulent que leurs membres croient tout ce qu'on leur dit, comme les petits enfants, et qu ils soient obéissants. C’est ainsi que’Ikéda et la SGI veutlent que ses membres se considèrent :

Rien qu'un petit enfant,. Toujours ébloui par une figure d'autorité comme Nichiren ou Ikeda Toujours beaucoup plus grande que lui !
Faire tout ce qu'on vous dit. C’est le résultat qu’ keda cherche:

http://1.bp.blogspot.com/-HLMYa1K_-eA/U ... _Kreft.jpg
Des larbins, tellement heureux d'avoir l’opportunité de nettoyer les toilettes de Sensei!

Si seulement chaque personne religieuse se demandait pourquoi nous devrions accepter que quelqu'un d'une culture infiniment plus primitive, d’un temps archaïque et moins instruite que vous, devrait en quelque sorte être une source valable pour les vérités essentielles de la vie. Je pense que la réponse viendrait aurait quelque chose à voir avec l'identité de la personne qu'ils idolâtrent.
Dans le cas du christianisme, c'est parce que leur "jesus" est Dieu Incarné.
Dans la Nichiren Shoshu, c'est parce que Nichiren était «le vrai Bouddha».
Une fois que vous avez identifié une personne comme l'autorité ultime pour tous les temps, il ne reste plus qu'à accepter sans question tout ce qu'elle affirme et à la suivre sans aucun doute.

C'est le problème avec toutes les religions du monde, vous remarquerez. Sauf pour la Scientologie, qui est tout simplement étrange :) Sauf que, avec la Scientologie, ils ont un vieux mort qu'ils suivent aveuglément - L. Ron Hubbard - donc c'est exactement la même chose que tout le reste à cet égard. † - chaque fois qu'une religion se présente à vous comme "vrai" avec un "V" majuscule, ils sont en train de conneries. Ils essaient de se différencier de tout le reste, impliquant que les autres sont "Faux" (avec un "F" majuscule), et essayent de vous faire accepter cela même s'ils n'offrent aucune preuve que c'est le cas. Fuyez cela rapidement !

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 845
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 14 Mar 2018, 01:48

"Il faut essayer d'être tolérant et comme dans toutes religions, c'est surtout le degré d'intégrisme des pratiquants qui compte.

Mais bon, pour ma part, j'ai eu la malchance de ne rencontrer que des personnes intégristes hyper-pratiquantes qui m'en donnent une mauvaise image.

En France, j'ai assisté à plusieurs réunions: un groupe de personnes qui pour se motiver à pratiquer disent ce qu'ils ont réussi de bien grâce à la prière (Réciter en japonais, car on ne traduit pas, une formule magique très courte à répéter des dizaines voir centaine de fois, pour bien se bourrer le crâne à mon sens et bien loin de l'image de méditant qui recherche la pleine conscience que j’imagine du bouddhisme japonais Zen.

Ensuite, ils se mêlent bien à la population pour essayer de convertir de nouvelles personnes les invitants à leurs réunions. Ils essayent gentiment, mais très lourdement de te convertir pour devenir le "maître" ou le "champion" de ta vie, car c'est une pratique "qui marche" (et toi le pratiquant, raconte moi ta vie de champion: ta femme t'a quitté avec vos enfants, car ils ne comprenaient pas ton implication dans la Soka Gakkai, à suivi, une longue dépression: bravo! et toi à côté, pareil ?)

Donc j'ai rencontré plutôt des gens gentils mais paumés, qui raclent autour d'eux pour faire venir de futurs d'adeptes, mais le dialogue est limités puisqu'ils sont la "vraie religion" comme ils m'ont souvent dit car les autres: bouddhisme, christianisme, etc... sont dans l'erreur (mince, je croyais que la majorité des religions cherchaient à l'origine à nous rassurer, pour la joie, l'amour et la paix et finalement non, il n'y a qu'eux qui œuvre pour la paix !?)

Aussi, pour se donner de l'importance, ils ont fait une vidéo où l'on voit ce que Gandhi a fait ; Martin Luther-King en comparant à l'œuvre de leur chef bien-aimé Ikeda que je ne connaissais absolument pas avant et même après plusieurs voyages au japon je ne l'avais jamais vu même en photo (sauf chez des "pratiquants" ou sur leur journal quotidien où il est sur chaque page). Donc ils voulaient comparer les actions d'Ikeda à celle de Gandhi ou mère Teresa, pourtant, je n'ai vu que des photos de lui en magnifiques costumes, dans de beaux salons à la manière d'un politicien, mais non dans des bidonvilles..."

http://forum.doctissimo.fr/psychologie/ ... tm#t202238
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Shonin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 505
Enregistré le: 10 Nov 2017, 13:39

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 14 Mar 2018, 08:28

salut algol-x . . . "En France, j'ai assisté à plusieurs réunions: un groupe de personnes qui pour se motiver à pratiquer disent ce qu'ils ont réussi de bien grâce à la prière (Réciter en japonais, car on ne traduit pas, une formule magique très courte à répéter des dizaines voir centaine de fois, pour bien se bourrer le crâne à mon sens et bien loin de l'image de méditant qui recherche la pleine conscience que j’imagine du bouddhisme japonais Zen."

Déjà, ces propos montre bien l'incohérence entre "imaginaire" et incompréhension d'une doctrine traversant les âges : personne ne contredit le fait de s'interesser à une pratique ou bien à une autre, que ce soit le Zen, ou que ce soit l'Islam ou l'Eglise, comme c'est souvent le cas.
Cette rubrique "témoignage(s?)" est à la fois utile et à la fois délicate, lorsque tu relates l'expérience d'un absent , en citant ses propos revendicatoire de manière expressive, vivante. Comment répondre à un absent ?


oui je sais....tu n'as rien compris à mes propos. Comme d'hab :Bye:
La religion est faite pour l'homme et non l'homme pour la religion.

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/1949279308655040/
Ne pas oublier que la guerre du Congo qui a fait plus de 8 millions de morts en 20 ans dans le Kivu est intimement liée a la richesse minière de la région et au silence de la communauté internationale :hi:


Retourner vers Mahayana

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité