témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.


Mahayana
Le courant bouddhisme mahāyāna, terme sanskrit signifiant « Grand Véhicule » apparaît vers le 1er siècle de notre ère dans le Nord de l’Inde. Actuellement le bouddhisme mahayana a une forte présence en Chine, au Tibet, au Japon au ve siècle, en Corée en 372, au Viêtnam, à Singapour et Taïwan. La tradition du Mahayana, met l’accent sur la pratique altruiste du bodhisattva comme moyen pour parvenir à l’éveil, à la fois pour soi-même et pour les autres.
Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2084
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 02 Avr 2018, 15:41

Mais voyons la Soka Gakkai à part vous ça interesse qui ici ?
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 887
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 02 Avr 2018, 16:16

Yvon a écrit:Mais voyons la Soka Gakkai à part vous ça interesse qui ici ?

Consultez donc un moteur de recherche ! :lol:

:levitation:
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2084
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 02 Avr 2018, 22:04

Bonjour,

Je vais commencer par me présenter : j’ai 30 ans, non pratiquant et profondément athé. Je suis marié avec une pratiquante engagée qui pratique depuis plus de 15 ans ayant des responsabilités au sein de la SGK. Je me suis d’ailleurs marié dans une cérémonie bouddhique (après le civil bien sur). Si j’ai accepté le mariage bouddhique c’est simplement parce que je partage les mêmes valeurs prônées par cette philosophie et qu’en aucun cas, je n’ai du être converti, ni signer quoi que ce soit et encore moins dû pratiquer durant la cérémonie. Je le répète, je ne suis pas pratiquant ni croyant. Je n’ai pas cette « foi ».
Depuis bientôt quatre ans que j’ai rencontré mon épouse et c’est donc aussi la première fois que j’ai entendu parler du bouddhisme de nichiren. Elle m’en a parlé parce que moi j’étais curieux et dans son discours jamais elle ne tentait de me convaincre que sa croyance était LA verité mais bien la sienne et ce discours n’a toujours pas changé en 4 ans, elle respecte ma pensée comme je respecte sa croyance. Ma femme a bien entendu des amis pratiquants mais une de ses meilleures amies ne l’est pas(elle n’est pas une amie d’enfance, je veux dire par là qu’elles se sont rencontrés alors qu’elle pratiquait depuis de nombres années) D’ailleurs mon épouse a en très peu de temps créer un contact d’amitié fort avec mes amis qui pour la plupart sont tous comme moi, athés, ne se préoccupant pas de religion ou de philosophie. Je n’ai donc assisté à aucune forme de sectarisme que ce soit avec elle ou avec ses amis pratiquants. D’ailleurs entre nous, nous ne parlons bouddhisme que si c’est moi qui en parle. J’ai assister à quelques réunions (activités) et oui, j’ai entendu des personnes racontées que ça n’allait pas, qui parlaient des défaites plutôt que de victoire et les gens présent tentaient de les réconforter, il est vrai à travers des préceptes bouddhistes et c’est assez logique puisque ce sont des réunions dans un cadre défini, celui d’une même croyance. Ceux qui sont présent à ces réunions ne sont pas là pour remplacer les amis ou les parents, ils sont là pour encourager une démarche commune : celle de partager, de propager des valeurs pour la paix dans le monde et dans leur philosophie ça commence par soi.

Une organisation religieuse ou philosophique n’est pas une agora où l’on vient dans l’idée qu’on va se faire des amis ou trouver l’être chèr(e).Ca peut bien évidemment arriver mais ça ne pas peut être la motivation première…on ne pourra alors qu’être déçu.

Il y a une grande différence entre les 4 religions et leurs différents courants que nous connaissons tous (chretien-musulmane-judaisme -bouddhisme tibetain et indou) et la sokka ou autres organisations religieuse)les principales sont maintenant devenu culturel, toute personne née en europe a une éducation judéo-chrétienne, on l’amène à croire en dieu mais grâce à la laïcité de chaque pays, on nous offre le recul nécessaire pour y croire ou non. Adherer à la sokka, c’est tout d’abord une recherche personnel puisqu’elle ne nous est pas imposée d’emblée.

Maintenant, pour avoir de nouveaux adhérents, la SGK doit pouvoir nous séduire et sa « séduction » est le sutra du lotus et sa pratique. C’est là qu’on arrive dans le domaine de la « foi » Les pratiquants qui disent qu’il faut pratiquer pour s’éveiller, s’améliorer chaque jour, puiser en soi l’énergie qu’on possède ont raison dans la mesure où c’est leur croyance. De quel droit irais je leur dire qu’ils ont tort, un chretien a-t-il tort de prier Dieu ? les juifs ont-ils tort de ne pas travailler le vendredi ? etc…Ils pourraient très bien douté par moment mais ce n’est pas une obligation, beaucoup sont convaincus et n’ont jamais de raisons de douter.

Maintenant beaucoup diront que ceux qui sont convaincus ont été manipulés. Et c’est un fait, certaines organisations appelés plus communément « secte » ont manipulé des personnes fragiles et leur faisant couper tout leur lien avec leur famille et en leur enlevant toute identité. CE N’EST PAS LE CAS DE LA SGK.

La sgk est une organisation et doit donc s’organiser comme telle. Une organisation sans hiérarchie, sans responsable de secteur est indiscutablement vouée à l’échec. On ne peut donc pas lui faire le reproche de s’organiser.

Aussi, ma cérémonie bouddhique ne nous a pas coûté un centime, aucune quête n’a été demandée.

Enfin,Un bon nombre de gens pratiquent en dilettante sont toujours les bienvenu au centre sans qu’on les poussent à devoir en faire plus. Leur choix est respecté. Je tiens à dire aussi que lorsque qlq va mal, un pratiquant peut aussi bien dire que voir un psy peut être utile.
Cette philosophie d’avère souvent concrète avec cette part de foi à laquelle on croit ou non.
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 887
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 02 Avr 2018, 23:00

Notre troll récent a amené une question à certains de nos esprits. Il a littéralement dit qu'il n'a pas admiré l'organisation - ici, permettez-moi de le citer:

"LOL Je n'admire définitivement pas le SGI."

Il a dit "LOL", alors nous savons qu'il le veut bien, bien que chacun de ses messages dégoulinent d'une sueur d'éloges, d'estime et d'émerveillement devant la grandeur de la mission de "l'organisation". Donc, s'il faut le croire, pourquoi ne ferait-il pas partie d'une organisation qu'il considère si bien? Lui, ou quelqu'un d'autre qui obtiennent un bonus spirituel quand ils la contemplent ?

c' est évidemment un menteur (et pas un très bon), mais qu'en est-il des autres animaux de compagnie SGI, ceux qui vénèrent les principes et la mission de SGI, mais n'ont pas signé ? De toute évidence, ils sont érudits, car ce n'est que leur propre décision qui les a tenus à l'écart de la catastrophe.

Au fil des ans, j'ai rencontré des membres qui étaient si abimés qu'ils ont du mal à fonctionner dans le monde réel; SGI n'est pas exactement pointilleuse sur qui elle prend en tant que membre. Tant que vous avez 35 $ pour "faire un don" pour votre gohonzon, leur seul autre souci est que vous soyez vivant et que vous puissiez rester assez longtemps en position semi-verticale pour passer à travers un gongyo rapide.

Si vous croyez vraiment en la mission d'une organisation, si vous avez une bonne opinion du travail que vous percevez, vous la rejoindrez - surtout quand c'est si facile, relativement peu coûteux et qu'il n'y a pas d'obstacles pour vous empêcher d'adhérer. Quiconque chante ces louanges mais n'en est pas membre est le pire des hypocrites ou bien un individu abusé ! Quiconque est un membre et ment à ce sujet est soit un lâche ou ne croit pas tout à fait aussi fort que vous le pensez !

https://www.reddit.com/r/SGIcultRecover ... eslaw_why/

:levitation:
Modifié en dernier par algol-x le 03 Avr 2018, 14:41, modifié 1 fois.
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2084
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 02 Avr 2018, 23:14

Non simplement un témoignage objectif , ca vous change n'est ce pas ?
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 887
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 02 Avr 2018, 23:18

Yvon a écrit:Non simplement un témoignage objectif

Déjà répondu ! :sourcils:

:levitation:
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2084
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 02 Avr 2018, 23:24

Oui c'est assez délirant , on retrouve toujours les mêmes causes et mêmes phantasmes paranoïaques. :sourcils:
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 887
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 02 Avr 2018, 23:35

Yvon a écrit:Oui c'est assez délirant , on retrouve toujours les mêmes causes et mêmes phantasmes paranoïaques. :sourcils:

Yvon se prends pour un psy ! :lol:

:levitation:
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

zeste de savoir

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 517
Enregistré le: 19 Déc 2017, 04:13

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 05 Avr 2018, 10:45

Posté le 29/05/2008 à 09:47:09

Je me souviens encore du regard d'une pratiquante, atteinte d'un cancer, dans un état désespéré, quand elle a compris que ce n'était que des mensonges, qu'elle avait été abusée, et qu'elle allait mourir...

Les adeptes de Gakkai, n'ont pas plus de rémissions que les autres malades, c'est à dire environ un cas sur 10 000 en phase terminale, et que l'on ne connais pas les causes de ces rémissions, sinon qu'elles ne sont pas relatives aux ressouces mentales de l'individu...

J'ai connu trois membres de Gakkai, qui ont eu un cancer, et aucun ne s'en est tiré, peut-être en raison d'une détection tardive de la maladie...

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2084
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 05 Avr 2018, 12:51

La mort fait partie de la vie .
Etre pratiquant ne rend pas immortel :lol: preuve qu'il n'y a pas de magie et de miracle . On meurt tous de quelque chose , l'important n'est pas de savoir de quoi on meurt mais dans quel état de vie. Paisible ou pas , dans l'état de bouddha ou pas .
C'est notre dernier état de vie qui déterminera notre prochaine vie .
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 887
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 05 Avr 2018, 13:37

Yvon a écrit:La mort fait partie de la vie .Etre pratiquant ne rend pas immortel :lol: preuve qu'il n'y a pas de magie et de miracle . On meurt tous de quelque chose , l'important n'est pas de savoir de quoi on meurt mais dans quel état de vie. Paisible ou pas , dans l'état de bouddha ou pas . C'est notre dernier état de vie qui déterminera notre prochaine vie

Ça vous fait rigoler, moi pas ! Au regard des directives de la Soka Gakkai, crédibilisée par les adeptes enthousiastes dans les réunions, on peut appréhender le niveau de l'escroquerie ! et avec ses dénégations d'Yvon, le double langage de Gakkai !

Lorsque nous pouvons faire surgir le Nam-myoho-renge-kyo qui est à l’intérieur de nous, deux choses se passent : la première est que nous pouvons guérir n’importe qu’elle maladie, en d’autres mots cela agit comme un médicament. En général les médicaments prescrits agissent pour guérir un malaise bien précis ou un problème physique. Que nous ayons un mal de tête, un cancer ou des crises d’asthme, Nam-myoho-renge-kyo guérit tout. Le Sûtra que nous récitons dit que c’est le plus grand des médicaments ; l’autre pouvoir de daimoku lorsqu’il apparaît à l’intérieur de nous, est d’agir comme un aimant qui attire le bonheur. Dans le Gosho, Nichiren Daishonin dit : "Ceux qui croient en ce Sûtra s’attireront la bonne fortune de dix mille lieues à la ronde". Si nous désirons de l’argent, nous pouvons pratiquer pour cela, si nous n’avons pas de travail, la pratique nous conduira vers une nouvelle occupation ou un nouveau travail. Si nous désirons nous marier, nous trouverons un partenaire. Nous pouvons appeler chaque désir en récitant Nam-myoho-renge-kyo. Plus nous aurons de joie et de confiance, plus "l'aimant" deviendra fort...
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2084
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 05 Avr 2018, 14:22

C'est quoi votre source ?
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."

Ichinen29

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 185
Enregistré le: 25 Oct 2017, 14:57

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 05 Avr 2018, 14:30

Opposition pathologique,....je crois qu'il ne reste que l'euthanasie dans ce cas désespéré?...sic!

algol-x

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 887
Enregistré le: 17 Mai 2015, 13:59

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 05 Avr 2018, 14:36

Yvon a écrit:C'est quoi votre source ?

C'est ce que j'ai vécu ! la personne 38 ans, était "kumicho" (responsable de sous-groupe) dans la zadankai (réunion de discussion) dont j'étais responsable et je l'ai accompagné le temps que j'ai pu !
"Une carte n'est pas le territoire" Alfred Korzybski

Yvon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2084
Enregistré le: 01 Sep 2015, 17:07

Message Sujet: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Titre du message: Re: témoignage d'anciens adeptes de la secte sokka gakkaï

Message Ecrit le 05 Avr 2018, 14:56

En 34 ans de pratique je n'ai jamais entendu ni lû ce genre de propos absurde .
C'est là ou intervient l'étude , la sagesse , suivre la loi et non la personne . Moi je préfère largement le SDL , les conseils de Nichiren.
C'est sur que si vous avez gobé ces paroles sans vous poser de questions et sans références solide , vous êtes une brebis bien naïve .
En 34 ans de pratique je suis tombé malade mais j'ai pratiqué , j'ai vu de bons médecins , j'ai eu de bon remèdes et j'ai guéri.
J'ai rencontré la femme qui me convenait au bout de 12 ans de pratique et j'ai 3 enfants en bonne santé . 1 s'est fait baptisé 1 a pratiqué light pendant 2 ans et le dernier rien .
Le bouddhisme c'est le bon sens .
:priere: "Le sage n’est pas celui qui pratique le bouddhisme en dehors des règles de la société mais plutôt celui qui, grâce à une compréhension profonde du monde, connaît la meilleure manière de s’y comporter."


Retourner vers Mahayana

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité