[Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Une caractéristique de la théologie Mormon est la croyance en une apostasie totale ou perte de la doctrine originelle et de l'autorité divine.


VENT

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4096
Enregistré le: 21 Avr 2013, 16:29

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 26 Juin 2013, 06:17

Ah ok, désolé d'avoir troublé votre sujet

Bonne journée :)
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi est tout homme qui est né de l’esprit. ” Jean 3:8

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11425
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 30 Juin 2013, 06:52

Tu te rends compte ami Mormon, si l'Église catholique romaine avait reconnu les mormons comme chrétiens, le nouveau Président des USA était mormon ! Cela s'est joué contre Obama à très peu de voix des grands électeurs. C'est la clef du mormonisme, la reconnaissance par l'Église catholique. Les USA sont le premier pays au monde en catholiques ! On a failli avoir le nouveau pape américain ^^^
Tu as un bon esprit, je t'ai jadis injustement trop fait de reproches injustes, ce dont je me suis acquitté en partie de pénitence, et je soutiens en tant que catholique désormais nos frères mormons. Les voix manquantes de l'élection furent celles des catholiques hésitants. Je sais combien ton Église veut être reconnue officiellement par le Saint-Siège, chrétienne, et c'est gagné pour tous les chrétiens ! Notre force, l'union sous Vatican II.
Bien à toi :)

Marmhonie

Christianisme [Catholique]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11425
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 16 Juil 2013, 18:25

Toute mon amitié renouvelée aussi, maintenant que ma bêtise tombe peu à peu, et c'est bien fait pour moi. Je préférais de loin Romney qui était fait pour cela, que Obama, trop dur en politique étrangère, et que nous allons tous payer très cher ! Idem, je préférais John Kerry à Dabeliou qui ne fut qu'une marionnette. L'image mormone est remarquable, ils veulent devenir officiellement chrétiens au regard de l'Eglise catholique, et donc des ambassades puissantes du Vatican, et c'est justice que cela leur soit reconnu :)
Le modèle de vie mormon est impressionnant. On a besoin de tous les chrétiens et nous croyons en Jésus-Christ. Nos différences nous enrichissent.
Dans ce sujet, il faut lire le Livre de Mormon, c'est vraiment une expérience unique car on se sent ému, il y a "quelque chose" qui vit très fort, l'Esprit. Ça, c'est clair !
Les mormons rendent d'énormes services, ils nous ont offert nos généalogies au monde entier, de leur poche. Rien que ça, c'est au patrimoine de l'humanité.

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 29 Aoû 2013, 01:22

Le Dieu de l'Ancien Testament c'est Jésus-Christ sous le nom de Jéhovah


Depuis la chute et la séparation qui s'en suivi, Dieu n'intervient plus directement sur terre. Depuis la chute c'est Jésus qui le représente en agissant en son nom et par son nom. Dieu mit sur lui l'un de ses noms : Jéhovah. Ce qui fait que, dans l'Ancien Testament, la personne non avertie, voire le théologien mal affuté, peut se trouver totalement déboussolé, ne sachant plus si c'est le créateur ou le rédempteur qui s'exprime, si c'est Elohim ou Jéhovah qui est en face.

Jésus, ayant reçu une absolue investiture d'autorité divine, possède - par l'autorité du nom divin, par son élection en tant que créateur et sauveur, par sa perfection, et par sa qualité de fils unique de Dieu - le pouvoir de parler comme s'il était lui-même le Père , d'où la méprise de nombreux théologiens quant à la personne divine qui s'exprime dans l'Ancien Testament.

Il faut se rappeler que depuis la chute, à cause de la mort physique et de sa corruptibilité, l'homme mortel fut chassé de la présence de Dieu immortel.

Le Jéhovah de l'Ancien Testament est donc ni plus ni moins Jésus-Christ, le "Je Suis". C'est pourquoi son nom "Jéhovah" n'apparaît pas dans le Nouveau Testament. Jésus préféra employer le terme "Père", ou "Dieu" à celui d'Elohim, par respect pour le nom divin et pour le rapprocher de ses enfants.


Jéhovah est le seul vrai Dieu véritable parce que Dieu (Elohim) l'a doté d'une pleine investiture d'autorité divine pour le représenter comme s'il était lui-même Elohim, le seul Dieu vrai et véritable - et cela depuis la chute. Mais YHWH n'est pas Dieu en tant que père des esprits, il est le Christ en tant qu'esprit premier-né de Dieu non encore incarné.

Le Père (ou Dieu) ne s'est incarné qu'indirectement en YHWH.

Ce ne sont pas les mêmes personnes.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 30 Aoû 2013, 13:34

Pourquoi le porc était-il impur parmi Israël ?


Depuis l'époque d'Adam et Eve jusqu'à Moïse, et de Moïse jusqu'à Jésus-Christ, la postérité d'Adam offrit en sacrifice les prémices des champs ou les premiers-nés du troupeau pour préfigurer le sacrifice expiatoire du premier-né des enfants d'esprits de Dieu, à savoir Jésus-Christ (voir Col.1:15, Héb.1:6 et Col.1:18).

L'interdit du porc ne concernait que le peuple d'Israël, car Dieu choisit certains esprits avant la création physique du monde pour être la lumière prophétique des nations à travers Israël. Pour cela, Israël était comparé à une bergerie peuplée d'agneaux. Les autres peuples, eux, étaient symbolisés par d'autres espèces d'animaux décrétées plus ou moins impures, ou moins nobles. Les porcs représentaient les peuples des alentours hostiles, les plus corrompus et viscéralement en guerre perpétuelle contre les valeurs évangéliques portées par le peuple d'Israël ; et leur descendance toujours en conflit physiquement et spirituellement contre ce peuple et ce qu'il représente symboliquement. Ne pas en manger signifiait ne pas faire alliance avec eux, et particulièrement de ne pas s'allier par mariage et disparaître dans leurs traditions impies.

Il était donc impossible d'épouser un incirconcis, non pas en rapport à l'acte d'ablation, mais parce que ces peuples étaient non seulement incirconcis de chair mais aussi de cœur tant ils s'étaient volontairement corrompus et détournés de la vraie foi. Ils avaient rejeté l'Evangile des patriarches et avaient détourné ses vérités messianiques vers l'idolâtrie. Ce n'est donc pas une question de qualité de la viande de porc ou d'autres espèces, mais une exhortation au peuple à ne pas se mélanger avec les incroyants et perdre sa foi, son identité et surtout sa responsabilité prophétique universelle.

Depuis la mort et la résurrection de Jésus-Christ, c'est interdit ne trouve plus sa raison d'être. Jésus-Christ ayant racheté toute l'humanité, toute l'humanité est censée recevoir cette bonne nouvelle et appelée à l'accepter. Toute l'humanité est invitée à faire partie de la maison d'Israël en se conformant aux lois et aux ordonnances de l'Evangile.

Il était exigé que les animaux soient sans défaut et premier-né tout comme le Fils de Dieu l'a été par sa vie sans péché et sa qualité qui dépassait celle de tous les enfants d'esprit de Dieu avant que le monde fut créé physiquement par lui (Jésus). Provenant d'une espèce noble tel que le mouton pour symboliser les élus du paradis, ou l'Israèl spirituelle que le peuple d'Israël incarnait symboliquement. L'ordonnance fut établie pour rappeler au peuple que Jésus-Christ, le premier-né du Père, serait sacrifié pour les péchés du monde et qu'il était l'unique source de salut vers laquelle le peuple devait se diriger.

La loi des sacrifices d'animaux est une caractéristique christique majeure, ayant été remplacée par l'ordonnance de la sainte-cène après le sacrifice et la résurrection du Seigneur. L'expiation dans le sacrifice d'animaux servait à montrer que l'homme redevient UN avec Dieu dans le Christ et par le Christ.

Et, comme l'expiation des péchés et la mort et la résurrection de Jésus avaient été le sens et la raison d'être de la loi de Moïse, de même l'expiation des péchés et la mort et la résurrection de Jésus avait une portée salvatrice s'étendant à toute l'humanité. D'un coup toute discrimination ou comparaison animalière devint nulle et non avenue. Le peuple de Dieu devenant les justes de parmi tous les peuples.

Le signe de l'alliance: la circoncision

La circoncision a été établie à l'origine par les prophètes/patriarches selon le commandement de YHWH comme signe d'appartenance au lignage ou peuple de l'alliance en vertu du principe de prédestination de certains esprits élus pour jeter les fondements de l'oeuvre divine de salut sur terre.

Pour rappeler aussi aux descendants d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, leur vocation de symboliser le peuple élu au paradis ; pour les empêcher de se mélanger aux autres nations et prendre le risque de se corrompre jusqu'à perdre leur identité et leur capacité d'honorer leur responsabilité prophétique.

La circoncision, en elle-même, était le moyen physique de rappeler le standard de pureté spirituelle exigé pour hériter individuellement du royaume céleste; ce qui rendait la présence des incirconcis (symbolisant l'impureté et leur non éligibilité au paradis) au sein du groupe, impossible !

" Un mâle incirconcis, qui n'aura pas été circoncis dans sa chair, sera exterminé du milieu de son peuple: il aura violé mon alliance " (Gen.17:14).

A travers Jésus ayant payé le prix pour chacun, c'est toute l'humanité qui sera appelée et qui devra naître de nouveau pour obtenir une part en Christ dans le royaume de Dieu:

On devra circoncire celui qui est né dans la maison et celui qui est acquis à prix d'argent; et mon alliance sera dans votre chair une alliance perpétuelle. (Gen. 17:13).

La circoncision, en se pratiquant au huitième jour après la naissance des enfants, était pour rappeler la responsabilité des parents d'instruire leurs enfants sur les points de la foi en Jésus-Christ et de la repentance avant l'âge de huit ans, avant l'âge où Satan aurait le droit de commencer à les tenter. Pour cela, elle suggérait charnellement la nécessité pour chacun - pour les hommes spécialement - d'une pureté intérieure et morale irréprochable (circoncision du coeur).

" Voici comment vous garderez l'alliance que je traite avec vous et avec ta descendance après toi: tout mâle parmi vous sera circoncis. Vous vous circoncirez comme signe d'alliance entre vous et moi. A l'âge de huit jours, tout mâle parmi vous sera circoncis " (Gen.17:10-12).

En beaucoup d'endroits le Seigneur dit que la vraie circoncision est la circoncision du coeur. Le coeur qui est "circoncis" est celui qui aime Dieu et obéit à l'Esprit. Les incirconcis de coeur sont méchants, orgeuilleux et rebelles (voir Ezéchiel 44:7; voir aussi Deut. 10:16: Jérémie 4:4; Ezéchiel 44: 4).

Ainsi, donc la circoncision n'était qu'un signe de ce qui devait se produire dans l'homme intérieur par la foi en Jésus-Christ et la repentance.


La circoncision fut ensuite logiquement associée à la loi de Moïse:

" Le huitième jour, l'enfant sera circoncis" (Lévitique 12:3).

Et Jésus déclara à ce propos alors qu’on lui reprochait de faire des guérisons le jour de sabbat :

" Moïse vous a donné la circoncision, non qu'elle vienne de Moïse, car elle vient des patriarches, et vous circoncisez un homme le jour du sabbat." (Jean 7:22).

La loi de Moïse a été prescrite à Israël pour lui apprendre l'obéissance, le bien et le mal, la gravité du péché et les exigences requises pour son salut éternel. Sa sévérité était la marque qu'elle n'était plus que la seule alternative pour empêcher ce peuple de se corrompre moralement, garder la guidance prophétique, rester sur la terre de son héritage, éviter la destruction en se préparant à recevoir Jésus-Christ dans la chair et obtenir l'accès au paradis ou de la terre promise du Ciel.

Jésus fut circoncis et baptisé pour soutenir la loi de Dieu qui fut prescrit à Israël par Jéhovah (Jésus-Christ), ou pour accomplir tout ce qui est juste.

Depuis la mort de Jésus, seule la circoncision du coeur est obligatoire pour aller au paradis, et seule la foi en Jésus-Christ peut nous aider à la réaliser.

Explication:

Le Messie étant né et ayant réalisé l'expiation en faveur de toute l'humanité - ayant ainsi accompli la loi de Moïse qui était centrée sur cet événement à venir - cette marque, la circoncision qui symbolisait, à travers Israël, tous les justes de l'humanité élus pour le paradis, devenait alors inutile puisque toutes les nations se trouvaient désormais rachetées et donc destinées à connaître la bonne nouvelle.

Dieu ne changea pas d'avis, mais la loi (par ses rites et ordonnances), en annonçant l'expiation de Jésus - cette expiation ayant été accomplie - la loi n'avait plus rien a annoncer et n'avait donc plus de sens. L'humanité se trouvait donc rachetée alors dans sa globalité, y compris Israël qui se trouvait sous la condamnation des prescriptions sévères contenues dans la loi de Moïse suite à sa rébellion dans le Sinaï, mais qui avait été victorieux par le succès de la mission de Jésus-Christ.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 31 Aoû 2013, 04:37

La Trinité en quelques mots


Le monde chrétien éprouve de la peine avec le concept trinitaire, surtout vis à vis de l'islam. Je pense que c'est un faux débat qui sévit depuis des siècles entre les différentes courants qui le traversent, et qui n'a que trop duré tant les querelles furent longues et âpres. Tous les gens se réclamant du monothéisme, par définition, n'ont qu'un seul Dieu : celui qu'ils invoquent. A condition de ne pas prier la vierge et les saints, les catholiques n'invoquent également qu'un seul Dieu, le Père ; d'autres ne prient que Jésus, étant mieux à l'aise avec le caractère plus concret de sa personne.

Maintenant le hic, c'est que les chrétiens n'ont pas envie d'être accusés de polythéisme en enseignant le caractère tout-puissant du Christ, créateur des cieux et de la terre ou de toutes choses physiques en tant que "parole/médiatrice" (ou par Jésus/Jéhovah non encore incarné) ; ni du caractère tout-puissant du Saint-Esprit qui, seul, est à même de témoigner par son pouvoir de toute l'envergure de la divinité du Père et du Fils dans l'âme de chacun simultanément, et à opérer des miracles par sa puissance d'une manière illimitée selon la volonté de Dieu et du sauveur.

Alors, chacun sa recette : les uns en niant la divinité toute-puissante du Christ et de minimiser son rôle central pour le salut de chacun ; prétextant de sa création en tant que premier-né et, par conséquent, de son caractère non éternel - alors que pour être élu premier-né des esprits, faut-il l'avoir mérité par une absolue perfection ! ce qui implique automatiquement une période précédente illimitée - rejetant également l'idée d'une personne à part entière au sujet du Saint-Esprit dont la principale mission consiste à consoler en rendant témoignage du Père et du Fils. Les autres en rendant consubstantielles les personnes du Père du Fils et du Saint-Esprit pour obtenir le chiffre un à la place de trois, et formuler alors une entité incompréhensible au final.

Pourtant le Christianisme ne saurait fonctionner sans une nette séparation des rôles de chacun en tant que Créateur, Rédempteur, et Consolateur/Témoin. C'est pourquoi, les deux parties sont à renvoyées dos à dos.

En fait, ne nous cachons pas la face, assumons ! la divinité chrétienne se compose bien de trois personnes divines : Dieu, le Fils de Dieu, le Saint-Esprit. Ne faisant qu'un seul Dieu dans le sens qu'ils ne peuvent rien séparément. Trois Dieux dans le sens de trois personnes distinctes et séparées. Mais le Père seul avec le titre de Dieu parce que lui seul est l'auteur de la création spirituelle de toutes choses (toutes choses ayant été créées spirituellement préalablement par lui avant que ces choses aient été ensuite créées physiquement par le Christ) ; le Père seul avec le titre de Dieu parce qu'il est le Père littéral des esprits des êtres humains ; le Père seul avec le titre de Dieu parce qu'il est à l'origine première de toutes choses et préside, pour cela, sur l'ensemble du projet, ayant donc autorité sur le Fils et le Saint-Esprit.

Alignons-nous donc sur la position de l'apôtre Paul :

" Néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes." (1Cor.8:6)

A bientôt, chers amis. :)
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 12 Sep 2013, 09:43

Adam et Eve, et la chute

Avant la chute, toute la création était immortelle mais dans l'impossibilité de se reproduire. la fonction de "croître et de multiplier" potentiellement existante, était impossible physiologiquement par l'absence de la présence de sang (principe de la vie mortelle). Sans la puissance du Saint-Esprit, il était impossible de le faire naturellement. Adam et Eve possédaient des corps spirituels, c'est-à-dire physiques comme les nôtres mais vivifiés par l'esprit à la place du sang.

Avant la chute, Adam et Eve comprirent très vite qu'ils se trouvaient dans une impasse. Ils eurent très vite à choisir entre immobilisme et vie de responsabilités avec son cortège de souffrances et de joie. Entre le commandement de croître et de multiplier, et celui de ne pas prendre du fruit de la connaissance du bien et du mal. Entre obtenir la connaissance du bien et du mal pour devenir semblable à Dieu, ou bien demeurer dans une immortalité sans réelles possibilités. En faisant le bon choix, Ils purent ainsi connaître leur Rédempteur et l'espérance de retourner vivre en présence de Dieu, ensemble mari et femme, avec leur postérité pour toujours et à jamais.

L'arbre de la connaissance du bien et du mal bien au milieu du jardin consistait, en quelque sorte, à un encouragement implicite à faire le "bon choix" : le choix d'exercer leur libre arbitre par la présence du bien et du mal. Un choix que nous aurions tous fait à leur place : prendre du fruit pour devenir semblable Dieu (dans le bon sens du terme) par la connaissance du bien et du mal, et devenir père et mère : marque divine essentielle pour connaître un renouvellement éternelle de joie par une postérité sans fin, tel fut la bénédiction fut présentée à Abraham.

" L'Éternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin ; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras." (Ge.2:16-17)

Dieu n'a pas interdit de manger du fruit pour connaître le bien et le mal, il en a interdit la consommation seulement parce qu'il suscitait la mort physique et la mort spirituelle par la séparation d'avec lui qu'elle provoquait : donc deux signaux contradictoires permettant en fait de choisir de manger ou de ne pas manger du fruit, et d'avoir foi en lui pour la suite des évènements.

D'une certaine manière Dieu dit implicitement à nos premiers parents que pour connaître le bien et le mal et vraiment semblable comme lui et obtenir une postérité (voir Matt.5:48), il fallait accepter de mourir physiquement et de lui faire confiance ; qu'il n'y avait pas d'autres solutions. C'est ce que ressentirent Adam et Eve. En leur suggérant que, par la mort physique que provoqua le fruit, ils devaient accepter d'être séparés de lui, de marcher par la foi et non plus par la vue. De connaître l'opposition en toutes choses pour être justifiés et avoir de la joie. D'une perfection théorique, passer à une perfection choisie, gagnée et réelle !

Voici ce que dit le Livre de Mormon à ce sujet :

" Et maintenant, voici, si Adam n'avait pas transgressé, il ne serait pas tombé, mais il serait resté dans le jardin d'Éden. Et toutes les choses qui avaient été créées auraient dû rester exactement dans l'état dans lequel elles étaient après avoir été créées ; et elles auraient dû rester à jamais et ne pas avoir de fin. Ils n'auraient pas eu d'enfants ; c'est pourquoi, ils seraient restés dans un état d'innocence, n'ayant aucune joie, car ils ne connaissaient aucune misère, ne faisant aucun bien, car ils ne connaissaient aucun péché. Mais voici, tout a été fait dans la sagesse de celui qui sait tout. Adam tomba pour que les hommes fussent, et les hommes sont pour avoir la joie." (2Néphi 2:23:25)

Voici ce que dit la Perle de Grand Prix à ce sujet :

"Et ce jour-là, Adam bénit Dieu, fut rempli (du Saint-Esprit) et commença à prophétiser concernant toutes les familles de la terre, disant: Béni soit le nom de Dieu, car à cause de ma transgression, mes yeux sont ouverts, et j'aurai de la joie dans cette vie, et je verrai de nouveau Dieu dans la chair. Et Ève, sa femme, entendit tout cela et se réjouit, disant: Sans notre transgression, nous n'aurions jamais eu de postérité et nous n'aurions jamais connu le bien et le mal, la joie de notre rédemption et la vie éternelle que Dieu donne à tous ceux qui obéissent." (Moïse 5:10-11).

Conclusion :

La mort physique est entrée dans le monde par la consommation d'un certain fruit qui introduisit le sang dans les organismes et, par là, le processus du vieillissement qui aboutit à la mort du corps.

La mort spirituelle est entrée dans le monde par la séparation d'avec Dieu suite à la mort physique et l'exposition à Satan qui s'en suivie.

Avant de prendre du fruit, Adam et Eve ne connaissaient ni le bien, ni le mal, ils ne péchèrent donc pas en le consommant. Le résultat c'est que le fruit leur provoqua l'imperfection du processus du vieillissement, ce qui les sépara de Dieu.

Enfin, à la place d'Adam et Eve, nous aurions tous fait le même choix. Nous avons accepté ce programme, dans les cieux, avant de naître afin d'être mis à l'épreuve et gagner le privilège d'obtenir un corps physique immortel et devenir cohéritiers avec Christ de la plénitude de Dieu.

Ce plan nous a été présenté avant la fondation du monde. Notre présence ici-bas témoigne que nous l'avons accepté avant de naître lorsque nous étions des esprits.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 01 Oct 2013, 12:57

A propos d'Ecclésiaste, chapitre 9 :

" Les vivants, en effet, savent qu'ils mourront; mais les morts ne savent rien, et il n'y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oubliée."

En effet, les morts ont leurs œuvres derrière eux : ils ne peuvent plus gagner leur salut car ils sont sans leur corps. Or, c'est seulement avec notre corps que nous pouvons nous préparer à recevoir un corps ressuscité glorieux. Dans le monde des esprits, c'est terminé, nous sommes sortis définitivement de la salle d'examen et la copie a été rendue.

Ils ne se souviennent plus, ou ne sentent plus concernés par la problématique de la vie mortelle. Ils n'ont donc plus à travailler à leur salut (le salaire) puisque leur destinée éternelle a été jouée de leur vivant. Principe que ce verset confirme :

"Et leur amour, et leur haine, et leur envie, ont déjà péri; et ils n'auront plus jamais aucune part à tout ce qui se fait sous le soleil" (Ecc.9:6)

Un esprit "dort", non pas comme les TJ le pensent (ni un cadavre ni un esprit ne peuvent dormir), mais il "dort" dans le sens qu'il ne peut plus rien faire pour son salut dans son état. Il dort dans le sens qu'il est déconnecté.

"Tout ce que ta main trouve à faire, fais-le avec ta force, car il n’y a ni œuvre, ni plan, ni connaissance, ni sagesse dans le séjour des morts, le lieu où tu vas. (Eccl.9:10)

Comme dit plus haut, tout se joue sur terre où nous devons apprendre à dominer nos passions avec ce corps. Il n'y ucune possibilité de progresser en sagesse et bonnes œuvres pour notre salut dans le séjour des morts.

Dans le séjour des morts, les œuvres devant être produites avant. Le plan devant être observé avant. la sagesse devant être exercée avant. Dans le séjour des morts, sans le corps c'est impossible de davantage progresser. Mais grâce au sacrifice expiatoire réalisé par Jésus-Christ et son passage dans le séjour des morts, depuis cet évènement, il y a eu un changement dans le séjour des morts. Les morts qui sont décédés ont reçu enfin la "bonne nouvelle" en étant instruits par les défunts justes. Car un pont a été jeté par la rédemption du Christ entre les sanctifiés par leur obéissance aux lois et aux ordonnances de l'Evangile, et tout le reste de l'humanité en attente de délivrance totale ou partielle selon le niveau de justice atteint au moment de la mort. De ce fait, dans le séjour des morts il est possible de se repentir, quelque ait été notre croyance. Mais, sans le corps, il est impossible de dépasser le niveau de justice atteint au moment de la mort.

"Car l'Évangile a été aussi annoncé aux morts, afin que, après avoir été jugés comme les hommes quant à la chair, ils vivent selon Dieu quant à l'Esprit." (1Pie. 4:6).

Jésus et les apôtres savaient que chacun de nous possède un esprit qui demeure après la mort :

" Saisis de frayeur et d'épouvante, ils croyaient voir un esprit Mais il leur dit: Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s'élèvent-elles dans vos cœurs ? Voyez mes mains et mes pieds, c'est bien moi; touchez-moi et voyez: un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'ai. Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds." (Luc 24:37-39).

Par là, Jésus entendait qu'il aurait très bien pu leur apparaître sous forme d'un esprit en leur ouvrant les yeux par l'Esprit, c'est ce que les disciples pensèrent devant cette vision, d'où leur frayeur. Mais il n'en était rien, il apparut avec son corps de chair et d'os ressuscité, et il leur confirma que c'était bien lui ressuscité, et les invita à le toucher.


L'anéantissement de la personne humaine prôné par certains mouvements chrétiens

Lorsque l'on dit que le corps meurt dans la géhenne, c'est surtout pour dire qu'un esprit mort spirituellement (séparé de Dieu par le péché et la culpabilité) affecte automatiquement l'état d'un corps ressuscité. Lorsque vous n'êtes pas bien dans votre tête, cela se répercute sur votre corps. Lorsqu'un esprit est affecté par une séparation éternelle, entière ou partielle d'avec Dieu, des conséquences éternelles s'en suivent également sur le degré de perfection de son corps ressuscité. Il n'obtient que le corps physique ressuscité qu'il sera capable de maîtriser.

L'esprit, composante de l'âme, est éternel et indestructible (voir Luc 24:37-39), seul l'enveloppe charnelle peut l'être en attente de la résurrection. L'anéantissement total n'a aucun sens parce qu'il encourage le méchant dans sa méchanceté en lui garantissant l'impunité, et même le privant du même coup de la prise en compte du positif (si minime soit-il) qui reste en lui. De fait, il annule le bien et le mal, rendant inutile le sacrifice expiatoire de Jésus parce que chacun, même le plus juste, sera tenté de se dire "de toute façon, je ne risque rien!".

Justes et injustes resteront vivants à jamais après leur résurrection :

"Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l'opprobre, pour la honte éternelle." (Dan.12:2)

Car, certains demeureront dans cet état après le jugement:

" Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles." (Apoc.20:10).

"Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme; craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne." (Matt.10:28)

"Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous."
(Rom.8:11)

Mais, tout le reste finira par être pardonné et affecté en différents lieux selon leurs œuvres :

“ C'est pourquoi je vous dis: Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l'Esprit ne sera point pardonné “ (Matt.12:31-32).

Donc, pas d'anéantissement pour personne !

Et donc la seconde mort n'a rien à voir avec une cessation totale et définitive de conscience.

La seconde mort n'est que la confirmation de la première mort spirituelle qui consiste en la séparation de l'homme d'avec Dieu suite à la chute (le vieillissement et la mort séparant l'homme de Dieu), et non à un anéantissement intégrale de la personne (la mort spirituelle que certains "chrétiens" confondent avec un anéantissement définitif du corps physique). Alors qu'il est dit :

"... et ayant en Dieu cette espérance, comme ils l'ont eux-mêmes, qu'il y aura une résurrection des justes et des injustes" (Actes 24:15)

La seconde mort ne pouvant donc correspondre qu'à un état de misère de l'âme, confirmée par Jésus lui-même :

"Mais Jésus lui dit: Laisse les morts ensevelir leurs morts; et toi, va annoncer le royaume de Dieu" (Luc 9:60)"

La vie éternelle, elle, est donc le contraire, soit retourner en présence de Dieu physiquement comme Adam et Eve le vivaient dans le jardin d'Eden, mais cette fois doté de la plénitude de Dieu en temps que cohéritiers avec Jésus-Christ. C'est connaître parfaitement la divinité pour un bonheur parfait et éternel.

"Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, Toi, le seul vrai Dieu, et celui que Tu as envoyé, Jésus-Christ" (Jean 17:3).

La résurrection physique sera universelle et inconditionnelle:

"Comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ" (1Cor.15:22).

L'anéantissement de la personne humaine prôné par certains mouvements chrétiens

A propos d'Ecclésiaste, chapitre 9 :

L'étrange conception de l'anéantissement de l'individu après la mort du corps à partir d'Ecclésiaste 9

Avec un brin de bon sens, on peut s'attendre que la Bible n'indique jamais qu'il n'y a rien après la mort. C'est une doctrine athée qui offre rien à celui qui fait des bonnes œuvres et se sacrifie souvent, et permet aux gens médiocres de n'avoir aucun compte à rendre.

Concernant les groupes chrétiens ne croyant pas en la résurrection littérale de Jésus-Christ :

Ce n'est pas de ne pas exister après la mort qui fait peur (ce qui, par définition, est impossible), mais la possibilité de devoir exister au delà de la mort et d'être jugé et condamné pour ne pas avoir fait toutes les bonnes actions que l'on aurait dû faire. C'est cela qui est inné en l'homme, pas l'anéantissement qu'il perçoit instinctivement absurde ! C'est aussi pour cela qu'il s'est créé de nombreuses religions pour échapper à cette évidence.

On ne peut pas juger spirituellement une machine biologique dénuée d'âme, ou juger un "objet" éphémère doté d'une conscience programmée sujette à des choix moraux aléatoires, de plus n'ayant jamais demandé d'exister !... Tout cela n'a aucun sens. Et l'absurde totalement atteint par l'anéantissement renouvelé de cet individu une fois qu'il aura été décrété méchant après avoir été reconstitué un instant pour être jugé ensuite après 1000 ans de réincarnation à l'abri des épreuves ; devenant incapable ensuite de se rendre compte de tout ce cinéma par son inexistence une fois re-anéanti.
Modifié en dernier par Mormon le 05 Oct 2013, 05:47, modifié 1 fois.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 04 Oct 2013, 08:50

Appelé par Dieu, ou se croire appelé ?

Une auto-proclamation c'est comme se croire aimé d'une femme, et finalement on découvre un jour que l'on s'est fait tout un roman.

Une vision personnelle, un rêve, une apparition, une voix, une révélation, une inspiration religieuse particulière, ça peut venir de n'importe quelle source. Pour savoir si elle provient bien de la bonne source, il faut qu'un tel évènement soit accompagné par la force de persuasion du Saint-Esprit qui permet d'obtenir une connaissance intime de l'origine de la manifestation avec la même puissance qu'une connaissance parfaite. Sans cela, il faut laisser tomber et n'en parler à personne, surtout, si avoir prié après coup, on n'obtient qu'un engourdissement de pensée et davantage de confusion. Et, même si la révélation est authentique, comme elle est personnelle et très sacrée, elle ne devrait être partagée qu'avec la plus grande prudence afin d'éviter de susciter de la jalousie.

Un ange qui se présenterait - et pour être sûr qu'il vient bien de Dieu - il faudrait savoir quoi lui dire et faire pour s'assurer de son authenticité. Son message se doit d'être édifiant !

Rien ne peut rivaliser avec le témoignage du Saint-Esprit ! A partir, de là c'est impossible de se tromper. Si nous prions, étudions à fond ces choses dans notre esprit, le Saint-Esprit touchera toutes les fibres de notre âme au point de pouvoir paisiblement discerner la vérité en dehors de toute incongruité, aussi clairement que de voir le soleil à midi.

Dans le cas où des gens se sentent appelés dans les diverses sectes chrétiennes d'origine humaine à des ministères, le Saint-Esprit ne cautionnera pas l'appel pour donner raison à l'une ou à l'autre des sectes alors que tous ces mouvements sont tous dans l'erreur. C'est un autre esprit qui les trompera.

Concernant les apôtres mormons, ils sont appelés par révélation par l'apôtre/prophète, soutenu par les autres apôtres, mis à part par le collège des 12 apôtres et la Première Présidence par imposition des mains, et soutenus par l'ensemble de l'Eglise par un vote à main levée. Ensuite, c'est à eux de mener la lutte nécessaire pour recevoir une bénédiction personnelle et directe de la part du Seigneur afin de devenir réellement les témoin spéciaux de Jésus-Christ au même titre que les apôtres de l'Eglise originelle.

Il est recommandé à chacun des membres de l'Eglise d'obéir aux dirigeants appelés avec foi, sachant que le Seigneur ne les laissera jamais être égarés sans les avertir du danger.

Et d'ajouter qu'en-dehors des clés d'autorité des apôtres, qui sont le canal incontournable du pouvoir du Saint-Esprit pour vivifier l'Eglise par lequel Jésus-Christ la dirige, toutes manifestations ou soi-disantes révélations, appels au ministère, guérisons, miracles accomplis dans le cadre du fonctionnement officiel des divers mouvements religieux, nous pouvons dire, sans nous tromper, qu'ils ne proviennent pas de Dieu. Par contre, rien n'empêche à des gens justes et sincères, sans religion et en recherche de la vérité (comme le brave Corneille), d'être miraculeusement protégés par la prière de la foi en Jésus-Christ et dirigé vers son Royaume.

Cordialement. :)
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 12 Jan 2014, 13:53

La définition de Dieu selon les Saints des Derniers Jours


Nous ne croyons pas en la trinité traditionnelle du monde chrétien en général apparue au 4ème siècle. Nous croyons que le Père et le Fils, et le Saint-Esprit sont trois personnes différentes, séparées et distinctes. Toutes trois de formes humaines ; mais, seul le Saint-Esprit ne possède pas un corps physique de chair et d'os - il est esprit afin de pouvoir rayonner partout en même temps par son témoignage du Père et du Fils et par son action transcendante. Les trois représentent trois dieux par leur toute-puissance, mais seul le Père en possède le titre parce qu'étant le Père des esprits et parce qu'à l'origine de toutes choses, et ayant tout sous son autorité.

" Néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes." (1Cor.8:6)

Dieu est un homme glorifié. Il est le père de Jésus-Christ. Il nous a fait à son image, selon sa ressemblance. Adam était en sa présence dans le jardin d'Eden. Etienne l'a vu au côté du Seigneur avant de mourir. Jésus a ressuscité pour être physiquement semblable à lui. Dieu fut la première personne Père qui eut droit de le toucher après sa résurrection (voir Jean 20:17). Dieu nous a donné un corps physique pour le reprendre par la résurrection et non pour être différents de lui. C'est pourquoi Jésus commanda :

"Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait." (Matt.5:48)

Dieu est "esprit" parce que le spirituel domine en lui. Dieu est invisible pour nous pécheurs depuis la chute d'Adam. Dieu est vraiment une Personne à part entière :

" Et il dit: Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l'Homme debout à la droite de Dieu" (Actes 7:56) ... ou debout à la droite de l'Homme.

"fils de l'homme" et "fils de Dieu" signifiaient la même chose pour les Juifs. La preuve :

" Si tu es le Christ, dis-le nous. Jésus leur répondit: Si je vous le dis, vous ne le croirez pas et, si je vous interroge, vous ne répondrez pas. Désormais le Fils de l'Homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu. Tous dirent: Tu es donc le Fils de Dieu?..." (Luc 22:67-70).

Pour Jésus et les Juifs, le Père était aussi un "homme" au même titre que lui :

"Il est écrit dans votre loi que le témoignage de deux hommes est vrai ; je rends témoignage de moi-même, et le Père qui m'a envoyé rend témoignage de moi." (Jean 8:17-18)

N'oublions jamais que le Christ ressuscité avait un corps de chair et d'os. Il est réellement ressuscité. La résurrection l'a rendu physiquement parfait, immortel et semblable au Père.

Jéhovah est le premier parce que premier né des esprits.

Il est le dernier parce qu'il n'y a pas eu d'autre dieu créé à sa suite. Il a été le seul à avoir été parfait au point d'être le premier né des enfants d'esprit de Dieu, et être seul à avoir eu les capacité d'être revêtu de la toute puissance d'Elohim, et être seul a pouvoir créer les cieux et la terre, et être seul à être notre Sauveur.

Sans lui, le Père n'aurait rien pu. Mais le Père à la préséance sur le Fils.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 26 Mar 2014, 15:56

Tous les péchés, seront-ils pardonnés ?


Tous les péchés seront pardonnés à l'exception d'un seul très difficile à commettre pour le commun des mortels : le blasphème contre le Saint-Esprit. C'est pourquoi il est employé cette formulation : "tous les péchés ..." (voir Marc 3:28-29).

En effet :

"Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, qui ont eu part au Saint Esprit, qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir, et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu'ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l'exposent à l'ignominie" (Héb.6:4-6)

Le péché contre le Saint-Esprit consiste dans le fait que le Saint-Esprit témoigne directement d'Esprit à esprit des vérités de l'Evangile. Son témoignage s'accompagne de telles impressions, émotions et sentiments qu'il est impossible à l'homme de s'en détourner sans perdre à jamais la faculté de se repentir. Nous pouvons alors atteindre un point de non-retour, et Dieu ne peut plus nous pardonner vu que nous sommes devenus inaccessibles à la repentance. C'est cela le blasphème contre le Saint-Esprit, le péché impardonnable. Très peu sont assez éclairés pour le commettre. Il faut être membre de l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours pour le commettre. Il faut avoir reçu le baptême et le don du Saint-Esprit par imposition des mains, et avoir goûté à son pouvoir sanctifiant après avoir reçu le pardon de nos péchés.

Dieu ou Jésus-Christ pourraient nous parler, et le nier serait à la limite pardonnable, mais, lorsque le témoignage touche toutes les fibres de notre âme, tous nos sens, là c'est comme nier la présence du soleil en plein midi dans un ciel totalement dégagé. Et parvenir à croire par nous-mêmes en un tel mensonge passe par une lutte sans merci contre Dieu et ses serviteurs en nous plaçant éternellement hors de portés de toute disposition à la repentance.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 29 Mar 2014, 14:02

Pour les chrétiens se référant à la Bible, le paradis sera sur terre lorsqu'elle sera elle-même ressuscitée et prête à recevoir les justes ressuscités (voir Apoc.21).

Le paradis chrétien à la résurrection :


Ses caractéristiques :

- Sur terre

- corps physique

- Immortalité.

- connaissance du bien et du mal

- mari et femme

- procréation.

- accroissement éternel

- justice et paix absolue.

- présence effective de Dieu

- perfection

- plénitude divine.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 30 Mar 2014, 11:16

Doctrines à soutenir pour y voir clair en matière de religion


1/ L'Organisation de Dieu doit être dirigée par un homme détenant l'autorité divine à partir du ministère d'anges, en vertu du "Rétablissement de toutes choses" annoncé par l'Ecriture pour les derniers temps (voir Actes 3:21).

2/ Le dirigeant qui la préside doit être un apôtre, c'est-à-dire qu'il doit pouvoir spécialement témoigner du Christ, de sa mort et de sa résurrection, et envoyé de sa part. Le Christ est le prophète/médiateur parfait, par lequel l'homme imparfait est mis en relation avec Dieu.

3/ Il doit posséder l'approbation divine (prêtrise) pour administrer les lois et ordonnances de l'Evangile selon une chaîne d'autorité remontant jusqu'à Jésus par l'apôtre Pierre.

4/ Doit être porté par une révélation contemporaine avec des écrits prophétiques s'accordant avec les textes de référence judéo-chrétiens (pas de dernier prophète, car contraire au bon sens et au droit à la guidance actualisée et personnalisée). La Bible ne peut contenir toute la parole de Dieu.

5/ Il doit soutenir impérativement le principe de pouvoir nous engager dans une religion qu'en recevant une confirmation révélée et intime de la véracité et de ladite religion.

6/ Un vrai prophète doit enseigner que nous sommes littéralement les enfants d'esprit de Dieu, créés à l'image de son esprit ; mais également créés à l'image de son corps physique immortel afin de ressusciter tout comme Jésus. Car Dieu a un corps. Jésus se disait être le Fils de l'Homme. Il vainquit la mort pour ressusciter afin d'être en tout point semblable à Dieu, et que nous le devenions aussi en sa résurrection définitive pour tous... C'est dans ce sens qu'ils nous exhorta :

"Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait." (Mat.5:48)

7/ Le concept d'un Dieu juste (qui châtie pour mous pousser à la repentance, pour notre bonheur éternel, dans les limites de notre libre arbitre) mais qui est cependant parfait (miséricordieux) grâce à l'intervention d'un Sauveur afin d'obtenir la "vie éternelle" (retourner vivre en présence de Dieu et hériter de sa plénitude à la résurrection).

8/ Le principe que chacun sera définitivement récompensé selon le degré de justice atteint au moment de sa mort, quelque soit sa croyance.

9/ Le principe que les personnes mortes n'ayant pas eu l'occasion d'entendre l'Evangile, mais qui l'auraient pleinement accepté, seront enseignées entre leur mort et leur résurrection, et auront droit au degré de salut mérité selon leurs œuvres à la résurrection.

10/ Le principe que nous pourrons nous retrouver maris et femmes de l'autre côté accompagnés de nos êtres chers, et devenir cohéritiers avec Jésus-Christ de la plénitude de Dieu.

11/ Ne doit enrôler personne dès la naissance par le simple fait de l'appartenance des parents.

12/ Doit défendre l'idée que nous avons toujours choisi les étapes de notre éternité, donc de venir sur terre pour être mis à l'épreuve et jugés quant à notre niveau immuable de progression personnelle atteint au terme de notre préexistence et au terme de notre vie mortelle.

13/ Le principe que les petits enfants sont sauvés dans le Christ s'ils meurent dans leur petite enfance.

14/ L'absence d'un dispositif pour aller automatiquement au paradis ou échapper finalement aux conséquences de nos mauvaises actions ("pénitence", "purgatoire", "la foi seule qui sauve", anéantissement définitif pour les injustes irrécupérables à leur mort physique, ou la rédemption des péchés par la mort seule, voire une "réincarnation" pour mise à niveau pour certains, etc.).

15/ Doit défendre la liberté de conscience et de culte, et la séparation des organisations religieuses et de l'Etat.



Doctrines à soutenir pour être un vrai prophète



1/ Un vrai prophète doit enseigner que nous sommes tous littéralement les enfants d'esprit de Dieu, créés à son image, selon sa ressemblance.

2/ Que Dieu n'est pas indescriptible et indéfinissable, mais de nature proche de la nôtre en tant que Père, et qu'il est donc possible de l'aimer.

3/ Un vrai prophète doit enseigner que Dieu est bon et que, grâce à un prophète/sauveur parfait, il nous donnera la guidance nécessaire pour atteindre l'immortalité et un bonheur éternel parfait.

4/ Un vrai prophète doit avertir le peuple de ne pas le suivre aveuglément, et de prier pour connaître, avec certitude, par le pouvoir de Dieu, s'il est un vrai prophète.

5/ Le principe que chacun sera définitivement récompensé selon le degré de justice atteint au moment de sa mort ; quelque soit sa croyance, son lieu de naissance, son époque de naissance.

6/ Le principe que nous pourrons nous retrouver maris et femmes de l'autre côté accompagnés de nos êtres chers.

7/ Ne doit pas porter atteinte au libre arbitre en encourageant l'intolérance et la violence.

8/ Doit défendre l'idée que nous avons toujours choisi les étapes de notre éternité, donc de venir sur terre pour être mis à l'épreuve dans la mortalité.

9/ Le principe que les petits enfants sont sauvés automatiquement s'ils meurent dans leur petite enfance, quelque soit la croyance des parents.

10/ De n'enrôler personne dès la naissance par le simple fait de l'appartenance confessionnelle des parents.

11/ Le principe que les personnes mortes n'ayant pas eu l'occasion d'entendre la vérité, mais qui l'auraient pleinement acceptée si elles l'avaient connue, seront enseignées entre leur mort et leur résurrection, et auront droit au degré de salut mérité dans l'éternité.

12/ L'idée d'un paradis excluant toute activité orientant vers l'addiction dans ce monde et vers les chaînes de la dépendance dans l'autre.

13/ L'idée d'un enfer qui soit un lieu de culpabilisation, de contrition et de repentance, non une salle de torture des corps.

14/ L'absence d'un dispositif pour aller automatiquement au paradis et échapper finalement aux conséquences de nos mauvaises actions (équilibre mauvaises œuvres/bonnes œuvres ; pardon automatique pour les croyants ; accomplissement d'un acte violent pour obtenir une mort "rédemptrice").

15/ Doit défendre la liberté de conscience et de culte, et la séparation de la religion et de l'Etat.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 30 Mar 2014, 11:29

Première et seconde morts (mourir n'est pas forcément ne plus exister)


La première mort c'est l'état de séparation spirituelle d'avec Dieu, conséquence de notre séparation physique d'avec lui par la mort du corps provoquée par la consommation du fruit défendu en Eden. La première mort est d'abord spirituelle avant d'être physique.

La seconde mort : C'est l'état de séparation spirituelle d'avec Dieu, dans le séjour des morts (notre esprit ne va pas attendre la résurrection du corps avec les justes), conséquence de notre rejet de l'Evangile ici-bas. La seconde mort n'est que spirituelle.

La mort physique est annulée définitivement pour tout le monde par le pouvoir de la résurrection de Jésus-Christ au moment choisi pour chacun de nous.

La mort spirituelle est annulée ici-bas à condition de nous repentir pour nous mettre à la portée de l'expiation du Sauveur. Elle est annulée dans le séjour des morts après la repentance nécessaire, et chacun de nous sera récompensé selon ses œuvres accomplies dans la chair.


Concernant les groupes chrétiens ne croyant pas en la résurrection littérale de Jésus-Christ :

Ce n'est pas de ne pas exister après la mort qui fait peur, mais la possibilité de devoir exister au delà de la mort et d'être jugé et être condamné pour nos mauvaises actions. C'est cela qui est inné en l'homme et qui fait peur, pas l'anéantissement qu'il perçoit naturellement absurde ! C'est pour cela qu'il a besoin de religion.

Remarques :

Si l'homme n'était qu'une machine biologique dénuée d'âme, vu que pour certains l'âme humaine ne se résume qu'au corps, qu'à cet "objet" éphémère doté d'une conscience sujette à des choix moraux aléatoires, de plus n'ayant jamais demandé d'exister, ne serait-il pas ridicule de le juger pour avoir mal été programmé ? et pour l'anéantir ensuite ? devenant incapable de se rendre compte de tout ce cinéma par son inexistence une fois anéanti ?

L'anéantissement avec la notion qu'à la mort tout s'arrête est une absurdité solennelle.

"Oui, voici, cette mort réalise la résurrection et rachète toute l'humanité de la première mort, de cette mort spirituelle; car toute l'humanité, étant retranchée, par la chute d'Adam, de la présence du Seigneur, est considérée comme morte, tant en ce qui concerne les choses temporelles qu'en ce qui concerne les choses spirituelles. Mais voici, la résurrection du Christ rachète l'humanité, oui, toute l'humanité, et la ramène en la présence du Seigneur. Oui, et elle réalise la condition du repentir, de sorte que quiconque se repent n'est pas coupé ni jeté au feu; mais quiconque ne se repent pas est coupé et jeté au feu; et une mort spirituelle s'abat de nouveau sur lui, oui, une seconde mort, car il est de nouveau retranché de ce qui a trait à la justice." (Hélaman 14:16-18)

A propos de l'âme:

L'âme, par définition est immortelle, elle n'est pas l'énergie vitale dont dépend la vie biologique, elle est le souffle de vie. En d'autres termes, elle représente l'entité qui vient habiter le fœtus et faire qu'il acquière sa volonté propre à un moment précis pour se mouvoir et réagir psychiquement.

Par conséquent, lorsqu'il est question de vie ou de mort de l'âme, cela doit se comprendre en tant qu'état de bonheur ou de malheur, et non d'anéantissement, lequel est contraire au bon sens du fait que chacun doit être jugé et recevoir selon ses oeuvres.

L'anéantissement est ennemie du Christ en rendant inutile sa résurrection pour vaincre la mort, et rendant inutile son expiation pour nos péchés personnels. Elle consiste en une prime à la méchanceté par l'impunité qu'elle implique.



Résurrection, vie éternelle et seconde mort


Il est impossible de ressusciter, de connaître ensuite le jugement puis de mourir une seconde fois :

" Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seul fois, après quoi vient le jugement " (Heb.9:27).

Pourtant, l'Ecriture suivante mentionne clairement que le corps et l'âme peuvent tous deux périr en enfer:

" craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne.]" (Mat.10:28).

Pour comprendre ce qui ressemble visiblement à une contradiction:

"Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour la damnation." (version King james, Jean 5:29).

En d'autres termes, comme on l'a déjà mentionné, obtenir la résurrection et la vie éternelle sont deux choses différentes. La première est inconditionnelle et universelle parce que seul Adam en est responsable:

" Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ " (1 Cor.15:21-22).

Mais la seconde, la vie éternelle, est conditionnelle puisque dépendante du niveau de justice personnelle atteint au moment de notre mort, ou de la portion de l'Evangile que nous aurons bien voulu accepter :

" Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ." (Jean 17:3).

Cette déclaration de Jésus nous amène à comprendre que la vie éternelle au paradis, à la résurrection, consistera à connaître la Divinité, c’est-à-dire à penser comme Dieu pense, à parler comme Dieu parle, à faire comme Dieu fait, à être et à vivre comme Dieu est et comme Dieu vit ; à partager sa nature divine et à être en sa présence: ce qui s’appelle connaître la Divinité en tant que cohéritier avec Jésus-Christ, lequel déclara déjà cité pour l'indiquer :

" Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait." (Matt.5:48).

A l’opposé, nous pouvons déduire que la seconde mort, en vertu de ce principe, devrait signifier une séparation totale d’avec Dieu - une privation éternelle de sa plénitude et de sa présence (ressusciter pour la damnation). Cette seconde mort ne concernera que ceux dont les noms ne seront pas finalement trouvés écrits dans le livre de vie au moment du jugement :

" Quiconque ne fut pas trouvé dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu " (Apoc.20:15).

" Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche: Retirez-vous de moi, maudits; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges." (Matt.25:41).

Encore une fois (et heureusement!) ceux qui demeureront dans la seconde mort n'échapperont pas à la justice d'un juste châtiment par une annihilation de l'âme que d'aucuns aimeraient voir correspondre à la "seconde mort":

" Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles." (Apoc.20:10).

Ceux dont on vient d'évoquer le sort, qui n'auront pas été rachetés et qui seront confirmés dans leur état de seconde mort après la résurrection, qui n’auront même pas pu payer jusqu’au dernier quadrant par autodestruction dans la chair de toute aptitude à se repentir (voir Matt. 5:26), seront ceux qui auront blasphémé contre le Saint-Esprit au point d'avoir détruit en eux toute disposition à se repentir. Ceux-là souffriront les affres de restrictions éternelles majeures en compagnie de Satan et de ses anges, parce que s’étant mis hors de portée de toute rédemption et de la "connaissance de Dieu en partageant sa nature :

“... mais quiconque parlera contre le Saint Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir (Matt.12:32).

"...et d'être jeté dans la géhenne, où leur ver ne meurt point, et où le feu ne s'éteint point." (Marc 9:47-48).

Ceux, heureusement peu nombreux, confirmés dans leur seconde mort (qui seront jugés d’après "les livres") vivront leur éternité sans joies physiques, spirituelles et émotionnelles significatives (sorte de mort totale de l'esprit et du corps, dans le sens d'absence de bonheur). Ils seront jetés dans "l’étang de feu et de souffre" ; c'est-à-dire livrés à leur méchanceté, leurs frustrations, leur amertume, leur absence d'accroissement éternel, leurs restrictions sociales, physiologiques et aux ténèbres spirituelles de Satan, sans aucune présence directe et permanente de Dieu :

"craignez plutôt celui qui peut faire périr l'âme et le corps dans la géhenne." (Mat.10:28).

Les autres qui auront dû également attendre le jugement, mais non coupables d’avoir renié le Saint-Esprit, seront finalement inscrits dans le livre de vie et rachetés à la hauteur de leurs capacités restantes à faire le bien ; mais frappés, cependant, dans une moindre mesure, de graves restrictions éternelles. Après avoir connu les tourments des damnés jusqu'au jugement, ils ne seront pas jetés de nouveau dans l'étang de feu et ne demeureront pas dans leur seconde mort. Il s'agit de cette catégorie ci-dessous:

" Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort." (Apoc.21:8).

"Je te le dis en vérité, tu ne sortiras pas de là que tu n'aies payé le dernier quadrant." (Mat.5:26).

Il en sera de même pour tous ceux qui se situent entre les justes qui auront le droit à la 1ère résurrection et les méchants qui seront précipités en enfer jusqu'à la seconde résurrection dont la situation vient d'être évoquée.

Parce que nous devons jamais oublier qu'entre la méchanceté extrême et la sainteté existe des niveaux d'excellence remarquables qu'un Dieu juste prendra en compte très certainement. Des personnes qui auront fait suffisamment de bien pour que leurs noms aient également trouvés écrits dans le livre de vie au moment de la première venue de Jésus.

Ce qu'implique complètement ce passage déjà cité:

" Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement." (Jean 5:29).

Ainsi donc, cette foule innombrable de gens ayant "fait le bien", même tièdement comme les saducéens du temps de Jésus en proie à de fausses doctrines, cependant déclarés "fils de la résurrection" par le Maître, auront aussi part à la première résurrection même s’ils n'en seront pas les prémices. C'est pourquoi :

“ Il y a aussi des corps célestes et des corps terrestres; mais autre est l'éclat des corps célestes, autre celui des corps terrestres. Autre est l'éclat du soleil, autre l'éclat de la lune, et autre l'éclat des étoiles; même une étoile diffère en éclat d'une autre étoile." (1 Cor.15:41).

Cette écriture nous indique qu’entre la gloire suprême et les tourments éternels par lesquels les corps ressuscités "périront", un grand nombre de personnes relativement obéissantes - même ayant payé jusqu'au dernier quatran - hériteront d'autres lieux adaptés à leurs moindres capacités :

" Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n'était pas, je vous l'aurais dit. Je vais vous préparer une place." (Jean 14:2).

Il est néanmoins important de rappeler que dans la résurrection, en dehors du paradis céleste des justes, les esprits et les corps seront pour toujours plus ou moins amputés de possibilités à la hauteur des incapacités de maîtrise de soi démontrées dans la chair, ne serait-ce que de se relever maris et épouses. Les gens en seront pleinement et éternellement conscients du fait qu'ils dépendront éternellement de Dieu et des justes pour ce bonheur relatif dont ils hériteront finalement.

Conclusion

1) Nous continuons de vivre après la mort sans le corps physique - l'esprit, lui, ne meurt pas et ne peut mourir.

2) A la résurrection, nous recouvrerons notre entière personnalité, c'est pourquoi nous recouvrerons notre corps physique..

3) L’enfer-feu littéral n’existe pas dans le christianisme ; Dieu n’est pas un tortionnaire insatiable. L’enfer correspond à un état de non joie et de désespérance en opposition aux possibilités d’accomplissement de notre potentiel divin au paradis.

4) L’annihilation de l’âme, ou de l'esprit (seconde mort), n’existe pas et ne se peut pas puisqu'elle favoriserait la méchanceté en garantissant l'impunité.

5) Les personnes s’étant contentées d’éviter le mal (sans plus) auront aussi part à la première résurrection.

6) Il n’y a pas de rattrapage possible après cette vie (purgatoire). Seul le niveau d'acceptation de la vérité au moment de notre mort sera pris en compte. Le libre arbitre de chacun sera respecté.

Pour trois raisons l'esprit est immortel :

1/ Parce qu'il a été créé avant le corps physique (donc pas soumis aux conséquences de la chute),

2/ Parce qu'il abrite le "moi" incréé de chacun, avec le libre arbitre comme corollaire.

3/ Parce que chacun devra répondre de ses actes : l'anéantissement permet au méchant d'être impuni.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11324
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: [Mormon] Les croyances des Saints des Derniers Jours

Message Titre du message: Re: [Mormon] Les croyances Mormon

Message Ecrit le 08 Nov 2014, 04:46

Chronologie des résurrections :

Avant propos

Tout le monde recevra selon ses œuvres bonnes ou mauvaises (voir Rom.2:6). Les gens seront jugés d'après leur niveau de justice atteint au moment de leur mort... quelles qu'aient été leurs croyances ! La résurrection concernera justes et injustes (voir Actes 24:15). Elle sera tangible et définitive pour tout le monde. Tous les corps se relèveront des tombeaux tôt ou tard sans exception pour vivre à jamais comme ce fut le cas pour Jésus. Enfin, les corps ressuscités seront des corps spirituels parce que composés de chair et d'os mais vivifiés par l'esprit et non plus par le sang afin de revêtir l'incorruptibilité, à l'image du Seigneur ressuscité (voir 1 Cor.15). Personne ne sera dématérialisé ou transformé en une entité indescriptible... Enfin, si la résurrection, elle, est inconditionnelle et concerne le corps, la vie éternelle (le mode de vie céleste) est par contre conditionnelle à la justice personnelle de chacun. Et, chacun recevra le type de corps ressuscité qui conviendra à ce qu'il sera capable de maîtriser ou supporter dans l'éternité.

La première résurrection

Elle a commencé avec celle de Jésus-Christ et ressuscitèrent ensuite immédiatement les justes morts depuis Adam jusqu'à lui (voir Matt.27:52 et 1 Thes.4:16). Son point culminant sera atteint lors de la venue en gloire du Seigneur avec la résurrection des justes qui son morts depuis la résurrection qui eut lieu aussitôt après celle du Christ (voir 1Cor.15.51-52).

Ces deux groupes de justes attendront dans un lieu céleste tangible pour hériter finalement de la terre lorsque celle-ci sera renouvelée et fera partie des cieux (voir Apoc.21). ils y seront rejoints le long du millénium par le reste des justes changés en un clin d'œil qui auront vécu au cours des "mille ans et un peu de temps".

la totalité des justes héritera de la terre lorsqu'elle aura été hissée au niveau du standard céleste (voir Apoc.21) après sa dissolution et après les mille ans "et un peu de temps". [/color]Ce lieu correspondra au troisième ciel de Paul, voir 2 Cor.12:2 ===> présence complète de la divinité ===> hommes et femmes ensemble à jamais ===> cellule familiale éternelle ===>intégrité physique totale du corps ressuscité ===> accroissement à l'infini : "enfants de lumière", voir Jean 12:36.

Les autres, moins justes que les premiers, gens honorables mais tièdes concernant leur engagement, ressusciteront en ayant aussi part à la première résurrection - mais seulement après la seconde venue en gloire de Jésus-Christ. Ils reviendront à la vie pendant les mille ans. Ils iront demeurer pour l'éternité à un autre endroit aussi tangible. Ce lieu correspondra au deuxième ciel de Paul, voir 2 Cor.12:2 ===> présence du Christ ===> hommes et femmes séparés à jamais ===> intégrité physique diminuée du corps ressuscité : "enfants de ce siècle", voir Luc 20:34-36.

Car, entre la mort est la résurrection, chacun sera enseigné selon le degré d'obéissance atteint dans la mortalité, qu'il ait ou non entendu le message ! Chacun recevra cette partie de l'Evangile qu'il pourra supporter avec un corps ressuscité adapté au niveau de justice personnelle atteint au moment de la mort selon la croyance qui aura été la sienne.

La seconde résurrection

Pendant le millénium, il y aura un moment où il n'y aura plus que des justes qui peupleront la terre. Ils auront des enfants qui passeront de la mort à l'immortalité en un clin d'œil et seront enlevés selon le principe de 1 Cor.15:51-52. A la fin du millénium, leur descendance deviendra méchante à son tour (voir Esaïe.15:20).

Pendant ce temps, dans le séjour des morts, les méchants attendront toujours la résurrection dans un état de "seconde mort". En d'autres termes, ils seront conscients dans l'esprit mais de nouveau séparés de Dieu par leur culpabilité comme ils le furent dans la mortalité par leurs iniquités. En plus, ils seront séparés des autres âmes bien que certains esprits iront les instruire afin de les aider à se préparer à recevoir ce qu'ils pourront supporter avec le corps ressuscité qu'ils hériteront après les 1000 ans :

"Mais pour les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort." (Apoc.21:8)

Leur résurrection se produira après le millénium et "un peu de temps" (voir Apoc.29:5). La terre passera et arrivera le jugement dernier. Ceux qui seront concernés par cet évènement seront ceux qui auront goûté à la "seconde mort" et qui n'auront pas eu part à la première résurrection lors de la seconde venue en gloire de Jésus :

"Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement." (Jean 5:29)

Selon l'amour de Dieu, le Jugement ne correspond pas à une punition, mais à une évaluation de ses enfants rebelles pour leur accorder dans l'éternité ce qu'ils seront capables de supporter après leur longue attente dans le séjour des morts :

"Je te le dis en vérité, tu ne sortiras pas de là que tu n'aies payé le dernier quadrant" (Mat.5:26)

Ils seront enfin délivrés de leur culpabilité, en d'autres termes ils serons délivrés de la seconde mort. Ils ressusciteront et connaîtront par le jugement le lieu où ils seront définitivement affectés, le premier ciel, voir 2 Cor.12:2 ===> présence du Saint-Esprit ===> hommes et femmes définitivement séparés ===> intégrité physique diminuée du corps ressuscité (enfants de la colère, voir Col.3:6).

L'anéantissement des injustes cher à certains mouvements se disant chrétiens n'existe pas. Il tournerait le jugement, Dieu et son amour en dérision. Nous recevrons tous selon nos œuvres. C'est-à-dire personne ne recevra rien, mais chacun sera conscient de ce qu'il aura pu éternellement manqué. A la fin des mille ans, comme déjà dit plus haut, les injustes sortiront de leur état de misère spirituelle (seconde mort) et seront enfin rachetés - leurs noms finiront par figurer dans le Livre de Vie. Les autres (très peu de monde), pour avoir blasphémé contre le Saint-Esprit et s'être dépouillés de toute faculté à se repentir, ressusciteront également physiquement pour l'immortalité, mais resteront dans leur état de "seconde mort" ===> séparation totale avec la divinité dans un autre lieu :

"Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles."
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS


Retourner vers Mormon

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités