Comment est vu jacques chez les protestants?

Les Mouvements historique : calvinistes, presbytériens ; luthériens ; anglicans, épiscopaliens ; méthodistes


alishoune

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 814
Enregistré le: 29 Aoû 2008, 08:00

Message Sujet: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Titre du message: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Ecrit le 24 Oct 2015, 02:45

Bonjour

Car luther a dit son epitrE est un epitre de paille

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62265
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Titre du message: Re: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Ecrit le 24 Oct 2015, 02:50

Bonjour.
Quand on donne une citation il serait bien d'en donné la preuve.
Merci d'avance.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

alishoune

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 814
Enregistré le: 29 Aoû 2008, 08:00

Message Sujet: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Titre du message: Re: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Ecrit le 24 Oct 2015, 15:54

"Épître de paille"

C'est ainsi que Luther qualifiait l'Épître de Jacques pour signifier sa réserve à son égard, car elle lui paraissait refuser la théologie de l’apôtre Paul de la justification par la foi3.
Le développement :
(Jc 2,14-26) « À quoi cela sert-il, mes frères, que quelqu'un dise : " J'ai la foi ", s'il n'a pas les œuvres ? La foi peut-elle le sauver ?... “Vous voyez que l'homme est justifié par les œuvres, et non par la foi seulement.”… Comme le corps sans l'âme est mort, de même la foi sans les œuvres est-elle morte. »
semble s'opposer à la doctrine du salut par la foi sans les œuvres de la Loi, exposée par Paul dans :
(Rm 10,4) « Car la fin de la Loi, c'est le Christ pour la justification de tout croyant. » et(Ga 2,16) « … sachant que l'homme n'est pas justifié par la pratique de la Loi, mais seulement par la foi en Jésus Christ, nous avons cru, nous aussi, au Christ Jésus, afin d'obtenir la justification par la foi au Christ et non par la pratique de la Loi, puisque par la pratique de la Loi personne ne sera justifié. »
Notes et références[modifier | modifier le code]


2.↑ Flavius Josèphe, Antiquités judaïques 20, 9, 1
3.↑ Notice "Labor et Fides", op. cité


L’épitre de Jacques est l’un des livres les plus mal compris de la Bible. Lors du disputatio de Leipzig en 1519, le théologien catholique Jean Eck l’a utilisée pour défier la vision de la justification par la foi seule de Martin Luther, en insistant que les œuvres doivent être ajoutées a l’équation.


Luther réagit en finissant par dire que l’épître n’était pas inspirée, principalement en se basant sur l’affirmation fausse qu’elle enseigne la justification par les œuvres. Dans l’introduction de sa traduction allemande du Nouveau Testament de 1522, Luther indique sa préférence pour des livres comme Jean, 1 Jean, Romains, Galates, Ephésiens, et 1 Pierre, qui révèlent le Christ et qui enseignent tout ce qui est nécessaire et bienheureux de savoir.


Sa préface au Livre de Jacques était encore plus négative. Luther l’a appelé << véritablement une épître de paille car elle n’avait rien de la nature de l’Evangile. >> Bien que Luther ne l’ait jamais supprimée du canon biblique, il l‘a séparée de ce qu’il considérait comme l’essence du canon.


Le fait que Luther ait mis l’accent sur les épitres de Paul, en particulier Romains et Galates, et qu’il ait rejeté Jacques comme n’ayant que peu de valeur, a eu une profonde influence sur une grande partie de la pensée chrétienne au travers des siècles.


Mais au juste qui donc était Jacques ? Etait-ce un légaliste, combattant l’idée paulinienne de la justification par la foi, en enseignant que la justification s’obtient par les œuvres ? Ou bien a-t-il simplement donné une perspective légèrement différente sur le sujet, de la même manière que l’on trouve des perspectives variées sur les enseignements de Jésus dans les évangiles? La réponse est, clairement, cette dernière.


Les réformateurs ne partageaient pas tous la mauvaise opinion que Luther avait de Jacques. Une sommité comme Melanchthon, le plus proche collègue de Luther, croyait que les écrits de Paul et de Jacques n’éraient pas en contradiction.


Jacques avait une connaissance directe de Jésus. En fait, il se pourrait bien que de toutes les épitres, son épitre soit l’écrit chrétien le plus ancien qui existe, et celui qui reflète le plus les enseignements de Jésus tels qu’on les trouve dans les évangiles. Comme dans les paraboles de Jésus, les illustrations tirées de l’agriculture et du monde des affaires abondent. On y trouve d’autres thèmes importants comme la sagesse, la prière et surtout la foi.


Jacques est également singulier dans d’autres domaines, nous ouvrant ainsi une fenêtre sur quelques-unes des luttes qui faisaient rage dans les premières congrégations chrétiennes. Ii semble que l’envie, la jalousie, et la mondanité glissaient dans la bergerie, et que des pressions sociétales et culturelles opposaient les chrétiens plus aisés aux plus pauvres. Nous voyons également le grand conflit a l’œuvre alors que Jacques attaque les formes contrefaites de sagesse et de foi.


Enfin, le point le plus important pour les adventistes du septième jour, l’épître de Jacques respire la confiance dans le retour de Jésus; elle donne également des perspectives cruciales sur la loi, le jugement, et la seconde venue. Elle est même présentée comme un modèle à suivre. Ce fait a un intérêt particulier pour nous, en tant qu’adventistes du septième jour, qui avons reçu la mission de préparer le chemin pour le retour de Jésus.


Ainsi, d’une certaine manière, notre parcours de ce trimestre couvre toute l’ère chrétienne, puisqu’il inclut certaines des premières proclamations, ainsi que des aperçus particuliers pour ces derniers jours.


Clinton Wahlen est directeur associé de l’Institut de recherche biblique au siège de la Conférence générale. Son domaine d’expertise est le Nouveau Testament et son rapport avec le judaïsme antique. Citoyen américain, il a vécu et travaillé en Russie, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et aux Philippines. Lui et sa femme, Gina, qui travaille pour Adventist Mission, ont deux enfants, Daniel et Heather.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62265
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Titre du message: Re: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Ecrit le 25 Oct 2015, 05:52

L’épître est adressée à des affligés, qui sont invités à « regarder comme un sujet de pure joie les épreuves diverses auxquelles ils peuvent être exposés » (Ja 1:2), à chercher auprès de Dieu la sagesse qui leur permettra de se bien conduire dans les diverses conditions où ils se trouvent (Ja 1:5-11). Pauvres pour la plupart, ils ont à endurer l’oppression et les persécutions des riches (Ja 2:5-7; 5:1-6). Mais qu’ils prennent patience.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

alishoune

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 814
Enregistré le: 29 Aoû 2008, 08:00

Message Sujet: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Titre du message: Re: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Ecrit le 25 Oct 2015, 15:13

G pas bien compris

Par rapport a la question de depart c quoi la reponse?

Merci

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11908
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Titre du message: Re: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Ecrit le 22 Nov 2015, 18:06

....
Modifié en dernier par Mormon le 23 Nov 2015, 04:24, modifié 1 fois.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14366
Enregistré le: 12 Fév 2013, 05:07

Message Sujet: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Titre du message: Re: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Ecrit le 22 Nov 2015, 18:26

L'épître de Jacques est une oeuvre purement juive ne contenant qu'une incise mentionnant Jésus Christ.

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11908
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Titre du message: Re: Comment est vu jacques chez les protestants?

Message Ecrit le 23 Nov 2015, 04:22

alishan a écrit:G pas bien compris

Par rapport a la question de depart c quoi la reponse?

Merci


La réponse est que les deux écrits proviennent de Dieu et ne sont pas en contradiction.

Luther était encore un peu sous l'influence du catholicisme qui le poussait, paradoxalement, à s'appuyer sur le trésor de bonnes œuvres en surabondance des saints de l'Eglise qui pouvait compenser le déficit en bonnes œuvres d'autres personnes, c'est pourquoi il privilégiait la foi en Christ avant tout.

De toute manière nous sommes finalement sauvés par la foi. Mais exercer la foi par des œuvres alimente et fait toujours grandir notre foi. C'est la sanctification.

Au final, nous sommes sauvés par la foi, les œuvres, les ordonnances de l'Evangile, la grâce et la miséricorde.

L'Epitre de Jacques s'adresse à nous particulièrement à notre époque. Elle est intemporelle. Elle s'adresse aux douze tribus d'Israël qui étaient dispersées, on ne sait pas où. Donc au monde entier.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS


Retourner vers Protestant

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités