L'espérance chrétienne chez les Protestants

Les Mouvements historique : calvinistes, presbytériens ; luthériens ; anglicans, épiscopaliens ; méthodistes


Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11905
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 13 Déc 2017, 12:10

Mormon a écrit: A condition de nous repentir, nous nous mettons à la portée de son expiation.

joel a écrit:C'est là que le salut par les oeuvres, la marque de Babylone et de Rome, repointe son nez, à mon humble avis. :(


L'expiation de Jésus qui concerne toute l'humanité, c'est une résurrection physique et éternelle sans condition.

Concernant nos péchés personnels, c'est sous condition de repentance.

La repentance ne rachète rien, elle signifie tendre la main pour s'emparé du don gratuit du salut.

Vous êtes TJ pour évoquer Babylone la Grande ?
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

agecanonix

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7447
Enregistré le: 25 Déc 2009, 17:55

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 13 Déc 2017, 13:10

Gérard C. Endrifel a écrit:Bonjour agecanonix,

La réponse est : Non.

Ni ici, ni dans aucun autre sous-forum 'Enseignement religieux', quelle que soit la manière.



ok. J'obéis. Mais c'est vrai que c'était très tentant !!
Pour connaître mon espérance de témoin de Jéhovah, cliquer sur le lien ci-dessous.

post1085315.html#p1085315

Liberté 1

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4681
Enregistré le: 22 Juil 2013, 15:06

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 13 Déc 2017, 14:37

Gérard C. Endrifel a écrit:Bonjour agecanonix,

La réponse est : Non.

Ni ici, ni dans aucun autre sous-forum 'Enseignement religieux', quelle que soit la manière.



agecanonix a écrit:ok. J'obéis. Mais c'est vrai que c'était très tentant !!


C'est dit d'une manière courtoise, chez vous, nos messages sont envoyé à la poubelle sans autre forme de procès.
1 Corinthiens 7 : 23
Vous avez été rachetés à un grand prix; ne devenez pas esclaves des hommes.
Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés.Yéshoua
Actes 4 : 12

joel

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 35
Enregistré le: 15 Nov 2017, 10:36

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 14 Déc 2017, 12:03

Saint Glinglin a écrit: joel : «En revanche, quand on renonce à cette croyance auto-divinisante en l'immortalité de l'âme, base du salut par les oeuvres, on comprend mieux le sens de la mort expiatoire du Christ, base du salut par la foi. Et la doctrine biblique de la résurrection prend tout son sens ! :)»

Lc 16.22 Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d'Abraham.
Il aura penser à excommunier Saint Luc...

Ah cette fameuse parabole de Luc 16 ! Un prétexte rêvé ou accrocher notre incrédulité !
C'est l'occasion de parler des principes d'interprétation de la Bible. La Bible s'explique par elle-même. Il faut donc comparer tous les textes portant sur le même sujet pour se faire une idée juste de la chose. Et, dans ce cas particulier, il faut tenir compte du contexte immédiat, bien sûr.
Nous sommes dans une parabole, pas dans un récit réel. Le récit de la création en six jours est plus réel (du point de vue biblique) que l'histoire du pauvre Lazare et du riche ! Imaginez. C'est un choix littéraire et idéologique. On y croit ou pas en fonction de ce que l'on a perçu de Dieu et de son amour.

Il faut tenir compte aussi de la conclusion de la parabole, du but que Jésus vise en racontant cette histoire. Ecoutons sa conclusion :
Et Abraham lui dit : S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait Luc 16.31
Nous sommes dans une parabole, un récit imagé, évoquant certainement des croyances populaires de l'époque, pas forcément conformes à l'enseignement de tous les religieux de l'époque (pas à celui des Sadducéens notamment). Donc c'est un conte, ce n'est pas Abraham qui parle réellement, évidemment. En revanche ce que dit Abraham à la conclusion de ce récit fictif est bien conforme à la FOI d'Abraham, à ce qu'Abraham nous dirait s'il était déjà ressuscité !
Ce conte n'est pas tout à fait conforme dans les formes à l'enseignement de la Torah et des prophètes et des Psaumes, comme on peut le vérifier facilement. Mais ce n'est qu'une parabole. Cependant la conclusion de la parabole explique pourquoi Jésus, qui aime les hyperboles, a repris à son compte ce conte populaire.
C'est clair, en concluant de la sorte, en mettant ces paroles dans la bouche d'Abraham, Jésus veut montrer qu'il est vain de fonder ses espoirs sur l'immortalité de l'âme, car c'est dans cette vie qu'il nous faut faire de justes choix. Après il sera trop tard : vous ne pourrez plus rien ajouter au dossier de votre vie avant qu'il passe en jugement ! Donc à vous de jouer ! :wink: :
Et surtout Jésus montre ici, avec un génie particulier, au peuple qui l'écoute combien il est vain de compter sur les morts pour qu'ils reviennent nous guider dans notre vie ! Qu'ils écoutent Moïse et les prophètes ! Qu'ils étudient la Bible ! C'est la référence. Il n'y a rien de plus puissant pour nous convaincre, pour vaincre notre incrédulité. La parole des morts ne vaut rien et est inefficace.
En cherchant sur le net, j'ai trouvé, si le cœur vous en dit (on ne sait jamais :wink:), sur ce sujet de la parabole du riche et de Lazare, un article d'une tendance proche de la mienne et qui ne m'a l'air pas trop mal fichu :
http://daniel-lumiere-a-babylone.over-blog.com/2016/12/la-croyance-en-l-immortalite-de-l-ame-une-alliance-dangereuse-avec-la-mort-et-un-deni-de-la-vie-eternelle-2.html (il y a dans l'article un paragraphe sur cette parabole). Bonne lecture…

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11905
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 14 Déc 2017, 12:35

joel a écrit:C'est clair, en concluant de la sorte, en mettant ces paroles dans la bouche d'Abraham, Jésus veut montrer qu'il est vain de fonder ses espoirs sur l'immortalité de l'âme, car c'est dans cette vie qu'il nous faut faire de justes choix. Après il sera trop tard : vous ne pourrez plus rien ajouter au dossier de votre vie avant qu'il passe en jugement ! Donc à vous de jouer ! :wink: :


Bien sûr que l'esprit qui habite notre corps ne s'éteint pas après la mort, simplement que c'est sur la maîtrise de notre corps et passions charnelles que nous serons jugés, non pas sur ce que ferons en tant qu'esprits dans le séjour des morts.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

septour

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7396
Enregistré le: 23 Oct 2003, 18:08
Localisation: québec

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 15 Déc 2017, 06:47

SI, l'esprit meurt AVEC le corps. L'esprit a plusieurs fonctions dont celle de permettre l'animation du corps. Puisque le corps se dissout, l'esprit ne sert plus et disparait.
Quant au jugement de DIEU qui a tout cree et qui sait tout de nous depuis tjrs, c'est une chose inutile, car punir pour une chose que DIEU sait d'avance qu'elle se produira, est un non sens: C'ETAIT PREVU, PAS DE HASARD, PAS DE CONSEQUENCES!!!!

joel

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 35
Enregistré le: 15 Nov 2017, 10:36

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 15 Déc 2017, 07:40

septour a écrit:l'esprit meurt AVEC le corps

Oui, l'esprit meurt avec le corps c'est le point de vue biblique, l'unité indissociable de l'être humain, le monisme biblique, qui fonde la différence entre le Créateur et les créatures.
En revanche, le jugement est nécessaire parce que, contrairement à la croyance populaire, Dieu n'a pas tout prédéterminé d'avance (c'est un être d'amour, sensible, ce n'est pas un monstre à l'image de Satan et de nos phantasmes de toute-puissance). Nous restons DONC des êtres libres et responsables de nos choix.
En nous rachetant de la mort éternelle qui nous échoit normalement, Dieu a, en Jésus-Christ, réécrit l'histoire de l'humanité, Christ est devenu un second Adam. Mais nous pouvons CHOISIR de rester dans le premier Adam et donc de subir l'angoisse atroce de la seconde mort, l'agonie où l'on se sent totalement abandonné de Dieu. C'est cela que le jugement doit établir : la vie ou la mort. Et ce jugement, comme tout jugement de bon aloi, se déroule en plusieurs phases :
— une phase d'investigation, une enquête préliminaire (en cours actuellement !)
— l'arrêt des prévenus et leur mise hors d'état de nuire (la fin du monde et le retour de Jésus)
— l'examen des dossiers des prévenus par des jurés (dont les rachetés feront partie), pendant mille ans (Apocalypse 20), afin que tout le monde, humains rachetés et êtres célestes, soit sûr que Dieu n'a commis aucune injustice et que les perdus se sont condamnés eux-mêmes, non pas parce qu'il n'ont pas saisi le salut qui était offert, mais parce qu'il ont REFUSÉ le salut qui était ACQUIS, comme l'a fait le roi Belshatsar ("tu savais ces choses mais tu n'a pas humilié ton coeur" Daniel 5:22), expérience auquel il est fait allusion dans le message du second ange d'Apocalypse 14 (la chute de Babylone).
— le rendu de la sentence et son exécution : la seconde mort, une mort éternelle définitive, mais précédée d'une agonie horrible, semblable à celle que Jésus a ressenti à Gethsémané et à Golgotha. Il a bu cette coupe, (la même que celle mentionnée dans Apocalypse 14:10 !!) afin de nous éviter de passer par là, par amour pour l'humanité.

De toute éternité, Dieu avait décidé que la seconde mort n'était pas un bon endroit pour les humains : le feu éternel, qui consumme totalement, corps, âme et esprit, irrémédiablement, a été préparé pour le diable et pour ses anges (Matthieu 25:41), pas pour nous. Donc si nous y allons avec eux, ce sera vraiment par choix. Dieu ne veut pas s'opposer à notre libre-arbitre, car il EST amour (agapè).

Mormon a écrit:Bien sûr que l'esprit qui habite notre corps ne s'éteint pas après la mort

Evidemment que notre esprit s'éteint à la mort ! (Sinon à quoi bon une résurrection ?)
Pour la simple et bonne raison que, selon la Bible, selon la tradition hébraïque plusieurs fois millénaire qui nous a été transmise fidèlement, notre esprit n'est pas un habitant de notre corps, mais un élément constitutif indissociable : nous sommes un corps, nous sommes un esprit (ou une âme). Quand un hébreu parle de son esprit, il l'entend en termes d'existence et non d'essence, contrairement à la pensée platonicienne, prolongement de la pensée de Babylone, prolongement de la pensée du serpent dans le jardin d'Eden («vous ne mourrez pas du tout», quand Dieu avait dit : «c'est sûr, vous mourrez», en hébreu moth tamouth, mot à mot, pour mourir, tu vas mourir, bref tu vas cesser d'exister, totalement. Dramatique. Le péché n'est pas une petite affaire. C'est pourquoi Jésus a dû vivre l'angoisse qui précède la mort éternelle, de Gethsémané à la croix.

Ainsi, contrairement aux Témoins de Jéhovah, les mormons semblent croire à une forme d'immortalité de l'âme, contrairement à Luther, qui voyait cette croyance populaire comme une part du "fumier de Rome", selon ses termes fort peu châtiés. J'ignorais cela (je ne connais rien à la pensée des Mormons). Alors je comprends mieux votre point de vue maintenant.
Par contre, si de multiples passages des écritures indiquent la mortalité totale de l'être humain et l'état absolument inconscient après le décès, il va vous être très difficile de justifier cette "immortalité de l'esprit" (?) par la Bible. On sort du protestantisme là.

C'était ce dualisme latent, que j'avais perçu dans la distinction (artificielle selon moi) que vous faites entre la mort physique et la mort spirituelle de Jésus qui me dérangeait (d'autant que la mort de Jésus est tout autant spirituelle à Golgotha qu'à Gethsémané, selon les évangiles canoniques en tous cas).
L'immortalité naturelle est le fondement du salut par les oeuvres, puisque cette croyance, universellement répandue sous le nom d'animisme, fait de l'homme une sorte de dieu.

Mormon a écrit:A condition de nous repentir, nous nous mettons à la portée de son expiation.
L'expiation de Jésus qui concerne toute l'humanité, c'est une résurrection physique et éternelle sans condition.
Concernant nos péchés personnels, c'est sous condition de repentance.
La repentance ne rachète rien, elle signifie tendre la main pour s'emparé du don gratuit du salut.
Vous êtes TJ pour évoquer Babylone la Grande ?

Bien entendu je ne suis pas TJ, car si je croyais que Jésus était un être créé, alors qu'il est le Créateur, je ne verrai pas d'intérêt à ce qu'il subisse la mort pour tous, la mort éternelle, cela n'aurait aucune valeur rédemptrice de la part d'une créature, aussi élevée soit-elle. Dieu est le seul sauveur, n'en déplaise aux TJ.
Paul va même jusqu'à dire, et c'est choquant, que Jésus (considéré par Paul comme 100 % divin) a été fait péché pour nous (2 Corinthiens 5:21).
Si un seul est mort pour tous, tous sont morts ! (2 Corinthiens 5:14) Incroyable bonne nouvelle.
Mais s'il nous faut "tendre la main" pour accéder au salut, c'est que Dieu n'est pas descendu jusqu'à nous, c'est, soit que Jésus avait une nature immaculée, soit qu'il n'était pas 100 % Dieu. Ce n'est pas le point du vue du Nouveau Testament ! (ni de l'Ancien d'ailleurs)
Si nous avions le pouvoir de nous mettre «à la portée de l'expiation», nous serions sauvés par nos propres mérites et l'évangile ne serait pas une bonne nouvelle, seulement un bon conseil. Nous n'avons pas à nous mettre à la portée de l'expiation : elle est à la portée de tous les hommes (Romains 5:18). Nous avons seulement à cesser de la repousser !!! (Romains 2:4)
L'amour de Christ nous presse (2 Corinthiens 5:14) ! Parce que nous avons apprécié à quel point il a souffert pour nous, moralement, à Gehtsémané et à Golgotha. Nous recevons le salut par la foi, comme Abraham (sauf quand il a fait Ismaël avec Agar, repassant temporairement sous l'ancienne alliance) :
— non pour être sauvé, non pour jouir de la vie éternelle (motivation égocentrique, celle des TJ et de la plupart des chrétiens)
— mais PARCE QUE nous sommes sauvés (toute l'humanité), légalement, parce que nous avons compris à quel point Dieu aime l'humanité, parce que nous avons envie de rencontrer face à face ce Dieu incroyable et de vivre avec lui, même s'il n'y avait pas de paradis !
Mais si vous commencez à dire, il faut faire ceci, il faut faire cela, pour que Dieu veuille bien nous accepter, vous sortez de l'évangile et vous entrez dans Babylone (voir Apocalypse 14 et 18). Nous ne pouvons rien faire pour gagner la faveur de Dieu : nous sommes des êtres maudits, en Adam, depuis l'Eden. Mais Christ est devenu malédiction pour nous ! Christ a perdu son inoccence à Gethsémané, il est devenu le maudit de Dieu à Golgotha ! Quel Dieu, mais quel Dieu !!
L'oeuvre de Dieu c'est que vous CROYEZ en celui qu'il a envoyé. Jean 6:29 Et "point final", comme dit Christophe Michel.
Jésus est bel et bien mort spirituellement à Golgotha : il ne voyait plus au-delà de la tombe, seule sa foi (qui ne s'appuie pas sur des sentiments mais sur les paroles de Dieu) a pu lui faire dire : Père, je remets mon esprit entre tes mains. En réalité, il voyait et sentait qu'il n'en reviendrait jamais : mais il nous AIMAIT, alors il l'a fait !
Bon excusez-moi d'avoir été aussi long.
Est-ce que les mormons croient en la divinité du Christ ou non ??

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11905
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 15 Déc 2017, 07:52

joel a écrit:Oui, l'esprit meurt avec le corps c'est le point de vue biblique


C'est surtout le point de vue des Témoins de Jéhovah, mais non celui des protestants.

" Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme " (Mat.10:28).
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

joel

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 35
Enregistré le: 15 Nov 2017, 10:36

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 15 Déc 2017, 08:43

Mormon a écrit: joel : "Oui, l'esprit meurt avec le corps c'est le point de vue biblique"

C'est surtout le point de vue des Témoins de Jéhovah, mais non celui des protestants.
" Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme " (Mat.10:28).

Ah, un début d'argumentaire biblique. Bon voyons cela.
Premièrement, le contexte immédiat, la suite de la phrase indique clairement que l'âme peut mourir. Cependant, dans une logique occidentale, extra-biblique, dissociative, si les hommes ne peuvent tuer l'âme, cela voudrait dire que l'âme ne meurt pas tout de suite, mais seulement plus tard, tuée par Dieu, dans la géhenne. Je crois comprendre le raisonnement.
1) D'une part ce raisonnement, non biblique, je vais le montrer, fait de Dieu un meurtrier, alors qu'il est clair que le feu éternel qui consumera finalement les réprouvés est d'abord un feu spirituel, qui sortira d'eux-mêmes, comme YAHVEH l'avait déjà signifié autrefois à Lucifer en Ezéchiel 28.18 :
Je fais sortir du milieu de toi un feu qui te dévore [l'hébreu peut être ici traduit aussi au futur], je te réduis[rai] en cendres sur la terre devant tous ceux qui te regardent.
Le feu physique ne fera que suivre cette agonie spirituelle, qui n'est pas une punition de Dieu, mais les effets du mal non tempérés, les effets ultimes de la révolte contre Dieu, retournés sans mélange de miséricorde vers l'auteur de la révolte et vers tous ceux qui auront tenu mordicus à la révolte. Leur propre mal les rongera. Horrible. L'enfer éternel inventé par l'occident "chrétien", c'est du pipeau à côté.
Ce feu "spirituel" (puisque vous aimez les dissociations, je préfèrerait dire "éternel", c'est déjà plus biblique) a été préparé pour Lucifer et ses anges, mais ce feu détruira de la même manière les réprouvés. Leur propre méchanceté "reviendra en eux" (comme le dit mot à mot le texte hébreu d'Abdias 15), à l'état brut, sans la grâce qui actuellement tempère les effets destructeurs du mal, les effets de l'incrédulité et de la haine inconsciente de Dieu qui y est rattachée. Cette grâce nous permet paradoxalement de pécher sans en ressentir toutes les conséquences. Selon le Psaume 22, Christ a poussé comme des hurlements (le texte hébreu parle de rugissements) de détresse en portant nos péchés, à partir de Gethsémané. Je n'ai jamais vu un pécheur dans un tel état après avoir péché, au contraire ! N'abusons pas de cette permission, c'est insultant pour le Christ et cela pourrait nous coûter la vie au final !
2) Il est incorrect, excusez-moi, de citer cette traduction de Matthieu 10:28, en appliquant au mot "âme" la même signification que celle que Platon lui attribuait, alors que, dans la Bible, et je peux citer de très nombreux passages, ce mot à un sens bien différent. En hébreu d'abord, en grec ensuite, le grec du NT étant de l'hébreu-araméen traduit presque mot à mot en grec.

"Ame", dans la Bible, signifie personne, être (vivant ou mort d'ailleurs) jamais "partie séparable" d'une personne (cela c'est le mensonge de Satan dès le jardin d'Eden). Le mot âme peut même désigner un cadavre, dans la Torah. C'est pour cela que Paul parle des défunts comme de ceux qui dorment, image pour dire qu'ils sont INCONSCIENTS, n'ayant plus de cerveau, donc plus d'esprit, donc, temporairement, plus d'existence. C'est pour cela que la résurrection a une place aussi importante dans les lettres de Paul.

Donc ce que Jésus est en train de dire, dans Matthieu 28:18, c'est "ne craignez pas ceux qui peuvent détruire votre corps (et temporairement votre être par la même occasion, c'est vrai), mais qui n'ont pas le pouvoir d'ANÉANTIR votre personne, qui ne peuvent pas détruire tout SOUVENIR de vous. Qui n'ont pas le pouvoir de vous effacer des livres célestes , comme Moïse l'avait déjà compris (voir Exode 32:33).

Et puis, pour la petite histoire, excusez-moi, c'est vrai que nous, les croyants qui conservons le point de vue biblique sur l'âme, sommes en minorité. C'est là l'œuvre de Satan, dont je vous invite chaleureusement à vous libérer par la foi. Mais nous sommes quand même plus de 10 millions de par le monde, sans compter les Témoins de Jéhovah. Vous savez, Dieu s'en fiche totalement des dénominations et des étiquettes. Vous n'emporterez pas cela au Ciel, je vous le garantis. Dieu regarde à votre cœur, il regarde à votre motivation AVANT de regarder à vos bonnes œuvres (qui sont nécessaires pour le justifier, Lui). Il veut savoir si vous êtes sensible à son amour, tel qu'il s'est manifesté en son Fils, livré à la mort éternelle pour NOUS TOUS. :hi: Dieu et ses anges, qui plongent leur regard dans l'évangile (1 Pierre 1:12) tellement ils en sont étonnés, s'étonnent que nous y soyons aussi peu sensibles. Je le dis pour moi d'abord et en toute amitié. :hi:

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11905
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 15 Déc 2017, 08:52

joel a écrit:Ah, un début d'argumentaire biblique. Bon voyons cela.
Premièrement, le contexte immédiat, la suite de la phrase indique clairement que l'âme peut


bla-bla-bla et bla-bla-bla

"Voyez mes mains et mes pieds, c'est bien moi; touchez-moi et voyez: un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'ai."
(Mat.39).

Les disciples enseignés pendant des années par Jésus, croyaient en l'immortalité de l'âme. Jésus ne leur dit pas le contraire, sauf qu'il leur assura qu'il était vraiment avec un corps physique réssuscité, ami Témoin de Jéhovah.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

joel

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 35
Enregistré le: 15 Nov 2017, 10:36

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 15 Déc 2017, 09:16

Mormon a écrit:bla-bla-bla et bla-bla-bla

"Voyez mes mains et mes pieds, c'est bien moi; touchez-moi et voyez: un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'ai."
(Mat.39).
Les disciples enseignés pendant des années par Jésus, croyaient en l'immortalité de l'âme. Jésus ne leur dit pas le contraire, sauf qu'il leur assura qu'il était vraiment avec corps physique ressuscité, ami Témoin de Jéhovah.

Les disciples, enseignés pendant trois ans et demi par Jésus semblent croire encore aux esprits à ce moment, comme le montre ce passage que vous citez de Luc 24.39. Rien d'étonnant, ils n'avaient pas encore compris le sens de la croix (comme la plupart des croyants actuels, TJ compris). C'est pourquoi Jésus, dans les versets suivants du passage que vous citez, va leur expliquer le sens des Ecritures. Je vous garantis qu'ils ne croiront plus du tout en une forme de survie de l'âme après cette étude biblique unique.
J'ai fondé mon argumentaire précédent sur le mot âme, montrant sommairement qu'il avait dans la Bible un sens différent du sens qu'il prend dans les autres civilisations, dont la nôtre. Or ici, dans l'original, ce n'est pas le mot âme (psuchè… nephesh…) qui est employé mais le mot esprit, (pneuma… rouah…), souffle, vent. Ce mot pneuma-rouah a un sens et une utilisation bien différente du mot traduit par âme dans nos bibles, dans l'AT et dans le NT, comme on peut facilement s'en assurer à l'aide d'une concordance.
Voir sur ce site par exemple : http://saintebible.com/hebrew/ruach_7307.htm
Un esprit dans la Bible désigne soit l'esprit de l'homme, en tant que phénomène et non en tant qu'entité, ou un être surnaturel (ange notamment).
Jésus est bien surnaturel : pourtant il n'est plus un esprit, au sens ontologique, seulement un "esprit vivifiant" (1 Corinthiens 15:45) au sens existentiel, relationnel : il nous COMMUNIQUE son esprit et la vie. Mais il n'est plus un esprit : Dieu nous l'a donné pour l'éternité, Dieu l'a perdu pour l'éternité : il est et restera un homme, nouvel Adam, porteur d'une humanité enchâssée dans la divinité réconciliée avec le Créateur pour toujours. Dieu a renoncé à son Fils ! Croyez-vous qu'il l'ai fait sans réfléchir ou sans difficulté ? Non !
Même ressuscité (ayant laissé l'humanité déchue dans le tombeau), même glorifié, Jésus reste notre frère et il n'en a pas honte, comme le dit l'auteur de l'épître aux Hébreux.
Dieu aurait fait cela rien que pour vous, tellement il aime l'humanité. Cela étonne et remplit d'admiration même les anges non déchus. Et cela déroute et angoisse totalement Lucifer car cela condamne définitivement son égo. De quel côté voulez-vous vous placer ?
bien fraternellement

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11905
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 15 Déc 2017, 09:21

joel a écrit:
Les disciples, enseignés pendant trois ans et demi par Jésus semblent croire encore aux esprits à ce moment, comme le montre ce passage que vous citez de Luc 24.39.


Ils croyaient en la vérité enseignée par le Christ, ni plus, ni moins.

"Voyez mes mains et mes pieds, c'est bien moi; touchez-moi et voyez: un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'ai." (Luc 24:39)
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

septour

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7396
Enregistré le: 23 Oct 2003, 18:08
Localisation: québec

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 15 Déc 2017, 09:24

L'esprit et l'AME, ce n'est pas la meme chose. l'AME c'est DIEU, l'esprit, lui a plusieurs fonctions DANS LE CORPS, C'est le maitre d'œuvre de ce dernier......

l'hirondelle

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1918
Enregistré le: 22 Mar 2006, 16:26
Localisation: Belgique

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 16 Déc 2017, 04:17

septour a écrit:L'esprit et l'AME, ce n'est pas la meme chose. l'AME c'est DIEU, l'esprit, lui a plusieurs fonctions DANS LE CORPS, C'est le maitre d'œuvre de ce dernier......

Tu es dans la section enseignement du protestantisme, pas du septourisme.

septour

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7396
Enregistré le: 23 Oct 2003, 18:08
Localisation: québec

Message Sujet: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Titre du message: Re: L'espérance chrétienne chez les Protestants

Message Ecrit le 16 Déc 2017, 10:15

Merci, chauve souris....euh!... Hirondelle!


Retourner vers Protestant

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité