Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Les Mouvements historique : calvinistes, presbytériens ; luthériens ; anglicans, épiscopaliens ; méthodistes


Thomas

[ Christianisme ] Protestant
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1490
Enregistré le: 24 Juil 2015, 04:36

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Ecrit le 12 Avr 2018, 05:19

Si Dieu choisit les croyants comme l'affirme la Bible, où se situe le libre arbitre de l'homme ?

Le Seigneur Jésus déclare que tout pécheur est esclave du péché et est incapable de venir à Dieu à moins d’être affranchi :

C'est l'Esprit qui fait vivre, l'homme n'arrive à rien. Les paroles que je vous dis sont Esprit et vie, 64 mais il y en a parmi vous quelques-uns qui ne croient pas.» En effet, Jésus savait dès le début qui étaient ceux qui ne croyaient pas et qui était celui qui le trahirait. 65 Il ajouta: «Voilà pourquoi je vous ai dit que personne ne peut venir à moi à moins que cela ne lui soit donné par mon Père.» - Jean 6:64, 65

«En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, toute personne qui commet le péché est esclave du péché. 35 Or, l'esclave ne reste pas pour toujours dans la famille; c'est le fils qui y reste pour toujours. 36 Si donc le Fils vous libère, vous serez réellement libres. 37 Je sais que vous êtes la descendance d'Abraham. Pourtant, vous cherchez à me faire mourir, parce que ma parole ne pénètre pas en vous. - Jean 8:34-37

L’apôtre Paul, quant à lui, affirme qu’il est impossible pour l’homme dans sa condition pécheresse de se soumettre à Dieu, de l’aimer et même de croire l’Évangile :

De fait, la nature humaine tend vers la mort, tandis que l'Esprit tend vers la vie et la paix. 7 En effet, la nature humaine tend à la révolte contre Dieu, parce qu'elle ne se soumet pas à la loi de Dieu et qu'elle n'en est même pas capable. - Romains 8:7-8

En effet, le message de la croix est une folie pour ceux qui périssent, mais pour nous qui sommes sauvés, il est la puissance de Dieu. - 1 Corinthiens 1:18

Quant à vous, vous étiez morts à cause de vos fautes et de vos péchés, - Eph 2:1

Ils ont l'intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu à cause de l'ignorance qui est en eux, à cause de l'endurcissement de leur cœur. - Eph 4:18

Il est donc impossible que le salut de l’homme soit causé par son libre arbitre. Nulle part l’Écriture n’attribue à la volonté de l’homme sa conversion à Dieu ; elle déclare même expressément le contraire :

À tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. (Jn 1.12-13)

Luther décrit l’arbitre du pécheur comme une capacité qui est asservie et non plus libre ; il ne l’appelle plus un libre arbitre, mais un serf arbitre. Il faut cependant garder en tête que même sous cet état de servitude au péché, la volonté (l’arbitre) de l’homme est sous le pouvoir de l’homme. Le péché n’est pas une puissance coercitive qui contraindrait l’homme à faire ce qu’il ne voudrait pas de telle sorte que la volonté humaine serait une victime du péché. L’homme est entièrement volontaire en péchant ; autrement dit, son incapacité à ne pas pécher ne signifie pas qu’il pèche sans le vouloir ou contre sa volonté.

Dieu est-il cruel de condamner l’homme pour quelque chose qu’il est incapable de faire ?
Ceux qui défendent le salut et la conversion par le libre arbitre font généralement valoir qu’une exigence divine implique nécessairement une capacité humaine. Si Dieu appelle tous les hommes à la repentance (Ac 17.30), ceux-ci doivent avoir la capacité de reconnaître leur péché, de l’haïr et de revenir à Dieu dans la foi autrement Dieu serait cruel de condamner l’homme pour quelque chose qu’il est incapable de faire. La réponse à cet argument est double : d’une part Dieu a créé l’homme avec la capacité de ne pas pécher ; la perte de cette capacité n’oblige aucunement Dieu à rajuster ses exigences (Rm 3.3-8). Deuxièmement, l’incapacité de l’homme est une incapacité coupable puisqu’elle vient de sa volonté : non seulement l’homme ne peut pas revenir à Dieu, mais il ne veut pas :

9 Que dire donc? Sommes-nous supérieurs aux autres? Pas du tout. En effet, nous avons déjà prouvé que Juifs et non-Juifs sont tous sous la domination du péché, 10 comme cela est écrit: Il n'y a pas de juste, pas même un seul; 11 aucun n'est intelligent, aucun ne cherche Dieu; - Rom 3:9-11

Nous tous aussi, nous étions de leur nombre: notre conduite était dictée par les désirs de notre nature propre, puisque nous accomplissions les volontés de la nature humaine et de nos pensées, et nous étions, par notre condition même, destinés à la colère, tout comme les autres. - Eph 2.3

Dieu est-il sincère en appelant les pécheurs à la repentance ?

Un autre argument que l’on fait parfois valoir contre cette doctrine est que Dieu ne pourrait pas être sincère en appelant des pécheurs à la repentance et à la foi en son Fils s’il pensait qu’aucun homme n’a la liberté et la capacité de venir. Pourquoi appeler des pécheurs s’ils ne peuvent répondre? L’explication est bien simple : Dieu donne ce qu’il ordonne. La repentance et la foi sont non seulement des commandements de Dieu (Mc 1.14-15), mais sont un don de sa grâce :

En effet, c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. - Eph 2:8

Il doit corriger avec douceur les adversaires: peut-être Dieu leur donnera-t-il de changer d'attitude pour connaître la vérité. - 2 Tim 2.25

Ce don est accordé à tous ceux qui sont destinés à la vie éternelle :

Les non-Juifs se réjouissaient en entendant cela, ils célébraient la parole du Seigneur, et tous ceux qui étaient destinés à la vie éternelle crurent. - Actes 13:48

Ces élus, Dieu les appelle efficacement par le moyen de la prédication de l’Évangile :

Puisque à travers cette sagesse le monde n'a pas connu Dieu en voyant sa sagesse, il a plu à Dieu de sauver les croyants à travers la folie de la prédication. - 1 Co 1.21

Ce don n’est accordé qu’aux brebis choisies par le Seigneur :

mais vous ne croyez pas parce que vous ne faites pas partie de mes brebis, [comme je vous l'ai dit]. 27 Mes brebis écoutent ma voix, je les connais et elles me suivent. 28 Je leur donne la vie éternelle. Elles ne périront jamais et personne ne pourra les arracher à ma main. 29 Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous et personne ne peut les arracher à la main de mon Père. - Jean 10:26-29

Cela ne se fait pas contre la volonté des appelés, mais au travers de celle-ci :

En effet, c'est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire pour son projet bienveillant. - Phil 2.13

Voila donc exposée simplement et bibliquement une perspective biblique (et protestante) de la doctrine du libre-arbitre et de l'élection divine.
Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ - Philippiens 3:8

Les Témoins de Jéhovah face à la Bible : http://www.jw-verite.org

Logos

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5425
Enregistré le: 04 Mai 2016, 00:51

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 14 Avr 2018, 03:14

Bonjour Thomas.

Tout d'abord merci pour se sujet passionnant.

Il y a un paragraphe qui a particulièrement attiré mon attention, le voici :
Thomas a écrit:Dieu est-il cruel de condamner l’homme pour quelque chose qu’il est incapable de faire ?
Ceux qui défendent le salut et la conversion par le libre arbitre font généralement valoir qu’une exigence divine implique nécessairement une capacité humaine. Si Dieu appelle tous les hommes à la repentance (Ac 17.30), ceux-ci doivent avoir la capacité de reconnaître leur péché, de l’haïr et de revenir à Dieu dans la foi autrement Dieu serait cruel de condamner l’homme pour quelque chose qu’il est incapable de faire. La réponse à cet argument est double : d’une part Dieu a créé l’homme avec la capacité de ne pas pécher ; la perte de cette capacité n’oblige aucunement Dieu à rajuster ses exigences (Rm 3.3-8). Deuxièmement, l’incapacité de l’homme est une incapacité coupable puisqu’elle vient de sa volonté : non seulement l’homme ne peut pas revenir à Dieu, mais il ne veut pas

Il y a plusieurs points que je ne comprends pas bien ici.

Tout d'abord, tu affirmes :
Dieu a créé l’homme avec la capacité de ne pas pécher ; la perte de cette capacité n’oblige aucunement Dieu à rajuster ses exigences (Rm 3.3-8)

J'ai lu attentivement le passage de Romains mis en référence et je n'ai pas trouvé le rapport avec la phrase elle-même.
Revenons sur l'idée elle-même. Si j'a bien compris, tu dis que, contrairement à nous, Adam et Ève avaient la capacité de ne pas pécher. Ok, d'accord sur ce point.
Ensuite, suite au péché originel, Adam et Ève ont perdu cette capacité de ne plus pécher. Ce n'est pas indiqué dans la Bible mais admettons. Ce qui est certain, c'est que tous leurs descendants humains, y compris toi et moi, ont "hérité" le péché, et donc la mort, la Bible est catégorique sur ce point.
Cela signifie que pour un humain tel que toi ou moi, il est IMPOSSIBLE de ne pas pécher. Je sais que tu es d'accord.
Mais là où ton raisonnement m'interpelle, c'est lorsque tu dis que cette différence de capacité "n'oblige aucunement Dieu à rajuster ses exigences". Cela signifierait que Dieu a exigé d'Adam et Ève quelque chose qu'ils étaient capables de faire, mais qu'il exige de nous quelque chose que nous sommes incapables de faire. Franchement, Thomas, quel Père plein d'amour ferait une chose pareille ?

Illustrons par un exemple concret. Prenons le cas d'un papa qui a un fils d'environ un an. Ce fils parvient à peine à se tenir en équilibre sur ses deux jambes et à faire un ou deux petits pas. En somme, ce petit bout de chou est en train d'apprendre à marcher. Son papa, plein d'amour, désire l'aider un peu. Il le prend par la main et l'encourage : "Allez ! Encore un pas ! Encore un autre ! Bravooo !".
Et puis c'est le drame... Quelques jours plus tard, suite à un accident ou une terrible maladie, ce petit bonhomme perd l'usage de ses deux jambes, il devient paraplégique. Quel malheur !

J'en appelle à présent à ton intelligence et à ton coeur, Thomas : que penserais-tu de ce père, s'il continuait à prendre son fils par la main, qu'il le soulevait comme une marionnette pour qu'il se tienne plus ou moins debout, et qu'il continue à lui dire : "Allez ! Marche !" ?

Pire encore, que penserais-tu de cet homme si, après avoir demandé à son fils de marcher, chose qu'il lui est désormais impossible d'accomplir, il le punissait parce qu'il n'y est pas parvenu ? Verrais-tu dans cet homme un père plein d'amour ?

Je reviens maintenant sur la fin de ton paragraphe :
Deuxièmement, l’incapacité de l’homme est une incapacité coupable puisqu’elle vient de sa volonté : non seulement l’homme ne peut pas revenir à Dieu, mais il ne veut pas

Il me semble qu'il y a ici, volontairement ou pas, une sorte de glissement sémantique qui nuit à la bonne compréhension du sujet. En effet, tu as commencé par parler de deux individus bien distincts, à savoir Adam et Ève, de leurs capacités propres, du péché que ces deux-là ont commis, etc. Ok.
Et maintenant, au lieu de parler de nous, c'est à dire de toi et de moi, et de chaque personne individuellement, tu emploies l'expression "l'homme" qui inclut tout naturellement nos premiers parents humains. Et tu en arrives à dire que nous (tous les humains pris individuellement) sommes coupables parce que notre incapacité à ne pas pécher "vient de [notre] volonté".

Mais tu sais très bien que ce n'est pas le cas, Thomas.

Que Adam et Ève soient devenus pécheurs par leur propre volonté, oui, bien entendu, nous sommes tous d'accord avec ça. Mais est-ce le cas de leurs descendants ? La Bible elle-même affirme que non, puisqu'elle dit que nous sommes pécheurs dès la matrice de notre mère, c'est à dire avant que nous soyons à même d'exprimer quelque "volonté" que ce soit.

En somme, ce que je suis en train de te dire, mon frère, c'est que tu n'es pas coupable d'être "volontairement" pécheur. Ni toi, ni personne, pas même Caïn qui alla jusqu'à tuer son frère. Il n'y a qu'une seule et unique chose dont les humains puissent se rendre "volontairement" coupables, et ce n'est pas d'être pécheurs dès leur conception. Sais-tu ce que c'est ?

Sois béni.
"Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille." - Actes 16:31
Image
À lire absolument: Le véritable évangile du Salut par la Foi en Jésus SEULEMENT

Estrabolio

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7458
Enregistré le: 02 Mai 2014, 03:20

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 14 Avr 2018, 03:55

Bonjour Thomas,
A la lumière de ce que tu as écrit la réponse à la question "Dieu est-il cruel de condamner l’homme pour quelque chose qu’il est incapable de faire ?" est forcément oui !
J'irais même plus loin, peut on vouloir quelque chose qu'on sait impossible ?
Par exemple, je ne vais pas vouloir arrêter de respirer puisque je sais que je ne peux pas !
Bonne journée
"Laissez la haine à ceux qui sont trop faibles pour aimer." Martin Luther King. :o

septour

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7503
Enregistré le: 23 Oct 2003, 18:08
Localisation: québec

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 14 Avr 2018, 07:24

Tu ne peux pas pecher, tu ne peux que faire des erreurs, vu que tu ne sais pas tout! Pecher est une invention religieuse qui pour but de CULPABILISER...et d'engendrer de la PEUR.

Thomas

[ Christianisme ] Protestant
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1490
Enregistré le: 24 Juil 2015, 04:36

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 16 Avr 2018, 03:33

Bonjour Logos,

Logos a écrit:Illustrons par un exemple concret. Prenons le cas d'un papa qui a un fils d'environ un an. Ce fils parvient à peine à se tenir en équilibre sur ses deux jambes et à faire un ou deux petits pas. En somme, ce petit bout de chou est en train d'apprendre à marcher. Son papa, plein d'amour, désire l'aider un peu. Il le prend par la main et l'encourage : "Allez ! Encore un pas ! Encore un autre ! Bravooo !".
Et puis c'est le drame... Quelques jours plus tard, suite à un accident ou une terrible maladie, ce petit bonhomme perd l'usage de ses deux jambes, il devient paraplégique. Quel malheur !

J'en appelle à présent à ton intelligence et à ton coeur, Thomas : que penserais-tu de ce père, s'il continuait à prendre son fils par la main, qu'il le soulevait comme une marionnette pour qu'il se tienne plus ou moins debout, et qu'il continue à lui dire : "Allez ! Marche !" ?

Pire encore, que penserais-tu de cet homme si, après avoir demandé à son fils de marcher, chose qu'il lui est désormais impossible d'accomplir, il le punissait parce qu'il n'y est pas parvenu ? Verrais-tu dans cet homme un père plein d'amour ?


Je ne suis pas d'accord avec ton exemple. On ne parle pas de petits enfants irresponsables mais d'adultes parfaits en pleine possession de leurs moyens. Ces adultes ont été prévenus et avertis. Rien à voir avec l'enfant d'un an qui tombe par accident.

Pour corriger ton exemple je dirais donc : Dieu dit que pour vivre en bonne entente avec lui il faut marcher. Or, malgré l'avertissement sans appel, Adam et Ève ont sauté délibérément d'une fenêtre du 3ème étage et ont perdu l'usage de leurs jambes. Dieu est-il obligé de revoir ses exigences parce que ces créatures lui ont désobéi ? Non.

En tant que représentants de la race humaine, Adam et Ève ont emmené tous les humains dans leur chute et Dieu les condamne selon sa Sainte Justice. On comprend alors toute la valeur de Son amour et de Sa grâce lorsqu'Il décide de redonner l'usage de leur jambes à des humains selon sa volonté.

Comprends-tu la nuance ?

Logos a écrit:Que Adam et Ève soient devenus pécheurs par leur propre volonté, oui, bien entendu, nous sommes tous d'accord avec ça. Mais est-ce le cas de leurs descendants ? La Bible elle-même affirme que non, puisqu'elle dit que nous sommes pécheurs dès la matrice de notre mère, c'est à dire avant que nous soyons à même d'exprimer quelque "volonté" que ce soit.

En somme, ce que je suis en train de te dire, mon frère, c'est que tu n'es pas coupable d'être "volontairement" pécheur. Ni toi, ni personne, pas même Caïn qui alla jusqu'à tuer son frère. Il n'y a qu'une seule et unique chose dont les humains puissent se rendre "volontairement" coupables, et ce n'est pas d'être pécheurs dès leur conception. Sais-tu ce que c'est ?


Adam et Ève étaient comme nos représentants devant Dieu. Leur choix nous a entraîné avec eux, que nous le voulions ou pas. Sinon Dieu aurait demandé à chaque humain individuellement de ne pas manger du fruit l'arbre du jardin d'Eden. Au lieu de cela il a condamné tous les humains par suite de ce péché unique. Au yeux de Dieu, légalement, nous sommes donc tous coupables, tous condamnés, tous "morts". Il me semble que la Bible est claire à ce sujet.

Amitiés fraternelles

Thomas
Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ - Philippiens 3:8

Les Témoins de Jéhovah face à la Bible : http://www.jw-verite.org

Thomas

[ Christianisme ] Protestant
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1490
Enregistré le: 24 Juil 2015, 04:36

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 16 Avr 2018, 03:51

Mormon, nous sommes dans la section Enseignement Protestant. Ton message n'a rien à faire ici, merci de le supprimer.
Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ - Philippiens 3:8

Les Témoins de Jéhovah face à la Bible : http://www.jw-verite.org

Thomas

[ Christianisme ] Protestant
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1490
Enregistré le: 24 Juil 2015, 04:36

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 16 Avr 2018, 04:59

Faux !

Ainsi, nous voyons que Calvin rejette comme Luther le fait que l’homme puisse posséder un libre arbitre lui permettant de se soumettre à la justice de Dieu. En effet, la condition « naturelle » de l’homme ne s’oppose à une telle démarche, non à cause d’une quelconque entrave externe sur sa liberté de volition, mais parce qu’il ne désire rien d’autre et que son âme ne s’affectionne qu’au mal. Cette affection témoigne de notre solidarité avec Adam dans la chute, car c’est par lui (en tant que tête fédérative de l’humanité) que le mort et le péché sont entrés dans le monde. C’est par nécessité que nous péchons, et cela en raison de notre liberté : « (…) elle [notre volonté] est esclave parce qu’elle est libre[26]. » De plus, notre corruption et notre culpabilité ne peuvent pas être réduites à un mimétisme adamique et à son caractère répréhensible vis-à-vis de Dieu, car le péché nous est imputé de façon immédiate (autant la corruption que la culpabilité). L’homme d’après la chute possède un libre arbitre bien limité, et c’est avec raison que Calvin a préféré ne pas utiliser ce terme. Car la liberté de volition que possède l’homme est finalement ce qui le rend esclave, et cela par nécessité en raison de sa condition naturelle.


Source : http://larevuereformee.net/articlerr/n261/lhomme-a-t-il-un-libre-arbitre

L’être humain est spirituellement aveuglé et paralysé par son péché. D’après la doctrine réformée, cette perversité et cet aveuglement s’enracinent profondément dans son cœur déchu. C’est donc un mal radical et profond.


Source : http://larevuereformee.net/articlerr/n263/libre-arbitre-ou-liberte-de-la-grace-la-notion-de-grace-irresistible-dansla-response-aux-calomnies-dalbert-pighius-par-jean-calvin
Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ - Philippiens 3:8

Les Témoins de Jéhovah face à la Bible : http://www.jw-verite.org

Logos

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5425
Enregistré le: 04 Mai 2016, 00:51

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 16 Avr 2018, 05:11

@ Mormon --> je te prie de bien vouloir éditer ton message faisant ici la promotion du mormonisme. C'est strictement interdit par le règlement de ce sous-forum. À défaut, ta couleur bleue marine sera changée en couleur neutre, comme tous les membres ordinaires, et ton statut de modérateur n'apparaîtra plus sur ton avatar ( qui lui-même sera effacé mais tu pourras le remettre manuellement ). Tes prérogatives en tant que modérateur ne seront cependant pas modifiées.

Cordialement.
"Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille." - Actes 16:31
Image
À lire absolument: Le véritable évangile du Salut par la Foi en Jésus SEULEMENT

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12321
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 16 Avr 2018, 07:56

....
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Logos

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5425
Enregistré le: 04 Mai 2016, 00:51

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 16 Avr 2018, 08:07

@ Mormon --> Merci d'éditer Ce message-là. Il n'était pas nécessaire d'éditer les autres.

Thomas a écrit:En tant que représentants de la race humaine, Adam et Ève ont emmené tous les humains dans leur chute et Dieu les condamne selon sa Sainte Justice. On comprend alors toute la valeur de Son amour et de Sa grâce lorsqu'Il décide de redonner l'usage de leur jambes à des humains selon sa volonté.

Comprends-tu la nuance ?

Je la comprends. C'est seulement que tu sembles dire que les humains qui naissent pécheurs sont coupables de la même faute qu'Adam et Ève. Or, tu admets qu'Adam et Ève avaient la capacité de ne pas pécher, tandis que nous autres, toi et moi, sommes pécheurs dès la conception. Admets-tu que cela fait une différence, y compris aux yeux de Dieu ?

D'autre part, dans la pensée calviniste, Dieu avait "décrété" le péché d'Adam et Ève. Autrement dit, au moment-même où il les a créés, Dieu savait par avance qu'ils pécheraient, et il a décrété qu'il en serait ainsi. Es-tu d'accord avec cette théologie, Thomas ? Penses-tu vraiment que Dieu a décrété le péché originel, de toute éternité, selon sa souveraine volonté ? Réponds clairement et honnêtement, s'il te plaît.

Thomas a écrit:Adam et Ève étaient comme nos représentants devant Dieu. Leur choix nous a entraîné avec eux, que nous le voulions ou pas. Sinon Dieu aurait demandé à chaque humain individuellement de ne pas manger du fruit l'arbre du jardin d'Eden. Au lieu de cela il a condamné tous les humains par suite de ce péché unique. Au yeux de Dieu, légalement, nous sommes donc tous coupables, tous condamnés, tous "morts". Il me semble que la Bible est claire à ce sujet.

Je suis d'accord, sache-le. S'il te plaît, réponds clairement à ma question précédente, car je ne voudrais pas me méprendre sur ce que tu crois. En fonction de ta réponse, je pourrai à mon tour orienter la discussion dans un sens ou dans un autre.

Fraternellement.
"Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille." - Actes 16:31
Image
À lire absolument: Le véritable évangile du Salut par la Foi en Jésus SEULEMENT

Thomas

[ Christianisme ] Protestant
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1490
Enregistré le: 24 Juil 2015, 04:36

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 17 Avr 2018, 06:10

Bonjour Logos,

Effectivement je crois que Dieu est omniscient et qu'il savait dès le début qu'Adam et Eve allaient pécher, tout comme Jésus savait dès le début que Judas allait le trahir (Jean 6.64).

On en revient toujours à la question de la Souveraineté Suprême de Dieu. Dieu est-il véritablement souverain sur tout ce qui arrive dans sa création ou est-il soumis au hasard des événements et des choix humains ? A mon avis la Bible nous oriente plutôt sur la première proposition. Voici les textes qui le prouvent :

En lui nous avons été désignés comme héritiers, ayant été prédestinés suivant le plan de celui qui met tout en œuvre conformément aux décisions de sa volonté - Eph 1.11

Nous voyons ici que Dieu "met tout en œuvre conformément aux décisions de sa volonté". Sa volonté ne peut donc pas être contrariée par les choix humains. C'est dans ce sens qu'on affirme que Dieu décrète tout ce qui arrive. On parle de "décret souverain".

L'exemple de Jésus est certainement le plus probant :
Il est bien vrai qu'Hérode et Ponce Pilate se sont ligués [dans cette ville] avec les nations et les peuples d'Israël contre ton saint serviteur Jésus, que tu as consacré par onction; 28 ils ont accompli tout ce que ta main et ta volonté avaient décidé d'avance. - Actes 4:27, 28

Egalement :
Je révèle dès le début ce qui doit arriver, et longtemps à l'avance ce qui n'est pas encore mis en œuvre. Je dis: «Mon projet se réalisera et je mettrai en œuvre tout ce que je désire.» - Esaïe 46.10

Encore une fois, Dieu réalise tout ce qu'il décide. Il ne peut être contrarié.

Cette souveraineté s'étend à toute la création, y compris aux moineaux et aux cheveux de notre tête !
Deux passereaux ne se vendent-ils pas une pite? Or, il n'en tombera pas un seul à terre sans la permission de votre Père. Les cheveux même de votre tête sont tous comptés. - Mat 10.29, 30

Il ne faut donc pas voir Dieu comme un papi assis dans son fauteuil qui regarde passivement se dérouler le théâtre de sa création. Dieu est présent partout et actif dans toutes choses, même les plus infimes. Il est omniscient, omniprésent, omnipotent. C'est le principe d'une souveraineté suprême après tout.

Qu'en est-il du mal maintenant ? Un Dieu d'amour peut-il décréter le mal ? La Bible affirme sans complexe que Dieu le peut :

Qui forme la lumière et qui crée les ténèbres, qui fais la prospérité et qui crée l'adversité; c'est moi, l'Éternel, qui fais toutes ces choses. - Es 45.7

Si la trompette sonne dans une ville, le peuple ne sera-t-il pas alarmé? Et s'il arrive un malheur dans une ville, n'est-ce pas l'Éternel qui l'a fait? - Amos 3.6

Voyez maintenant que c'est moi, moi-même, et qu'il n'y a point d'autre Dieu que moi. Je fais mourir et je fais vivre, je blesse et je guéris, et il n'y a personne qui puisse délivrer de ma main. - Dt 32.39

Ceci établi, où situer la responsabilité et la liberté de l'homme dans tout cela ? La réponse se situe dans un mot : compatibilisme. En voici une bonne explication :

Le décret de Dieu est entièrement compatible avec la responsabilité de l’homme. Judas a été choisi par le Seigneur afin qu’il le livre (Jn 6.70-71), mais il a volontairement levé son talon contre le Seigneur (Jn 13.18). La souveraineté de Dieu s’exerce aussi en harmonie avec la contingence des causes secondes (Pr 16.33) : « On jette le sort dans le pan de la robe, mais toute décision vient de l’Éternel. » Le hasard, les accidents, les lois et les événements de la nature, les causes à effet, etc. sont tous réels, mais fonctionnent tous en harmonie avec le dessein souverain de Dieu.

Ce compatibilisme est la seule explication pour le mal : la créature en est l’auteur coupable bien que Dieu l’ait décrété. La cause première, le décret, n’est pas une cause coupable et loin d’exclure la réalité et la responsabilité des causes secondes, elle les établit. Voici une illustration : sans Shakespeare, Roméo n’aurait pas d’existence, il ne pourrait d’aucune façon exercer sa liberté. Le fait que l’auteur ait décrété tous les événements de l’existence de Roméo n’exclut pas la responsabilité de celui-ci, mais l’établit. Lorsqu’il se suicide à la fin, plusieurs causes secondes peuvent expliquer son geste, cependant aucune ne le rend innocent et encore moins le fait que Shakespeare ait décrété sa mort par suicide. Cette analogie ne signifie pas que l’existence n’est qu’un théâtre où nous avons l’illusion d’être libres. Elle signifie plutôt que Dieu a écrit l’histoire d’avance sans pour autant exclure la liberté ou la contingence. Celles-ci sont nécessairement fondées sur le décret divin, car « seul Dieu se suffit à lui‑même » tandis que tout le reste dépend de lui. Autrement dit, c’est par décret divin que l’homme est libre et que l’existence est contingente ; sans ce décret il ne peut y avoir de réelle liberté.

C’est ainsi que nous comprenons que Dieu peut décréter le mal sans être l’auteur du mal et, qui plus est, faire concourir le mal au bien pour sa gloire (Gn 50.20). Par le plus grand péché de l’humanité, Dieu n’a-t-il pas fait surabonder sa grâce (Rm 5.20)? Dieu n’utilise-t-il pas le mal de nos propres circonstances pour faire abonder sa grâce envers nous (1 Tm 1.12-17)? N’avez-vous jamais vu Dieu utiliser le mal et votre propre péché pour faire arriver du bien (Rm 8.28)?

Ultimement, tout ce qui arrive manifestera la gloire de Dieu. Voilà le motif le plus élevé qui puisse être!

21 Le potier n’est-il pas maître de l’argile, pour faire avec la même masse un vase d’honneur et un vase d’un usage vil? 22 Et que dire, si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère formés pour la perdition, 23 et s’il a voulu faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a d’avance préparés pour la gloire? (Rm 9.21-23)


Source : http://www.unherautdansle.net/etudes-1689-partie-21

Voila qui, à mon avis, fait le lien entre la liberté de l'homme et la volonté souveraine de Dieu.

Fraternellement,

Thomas
Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ - Philippiens 3:8

Les Témoins de Jéhovah face à la Bible : http://www.jw-verite.org

Thomas

[ Christianisme ] Protestant
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1490
Enregistré le: 24 Juil 2015, 04:36

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 17 Avr 2018, 09:15

Logos,

Je te répondrai avec plaisir mais ce n'est pas le bon endroit pour débattre. Tu as posé des questions sur l'enseignement officiel protestant que j'ai présenté, j'y ai répondu, sources à l'appui. Maintenant tu pars dans la contradiction et le débat.

Je te demanderai donc de supprimer ton message et d'ouvrir un nouveau fil de discussion dans une section ouverte au débat. Ensuite je te répondrai. :Bye:

Merci pour ta compréhension.

Amitiés

Thomas
Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ - Philippiens 3:8

Les Témoins de Jéhovah face à la Bible : http://www.jw-verite.org

Logos

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5425
Enregistré le: 04 Mai 2016, 00:51

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 17 Avr 2018, 10:09

Pas de souci. J'ai ouvert un nouveau topic, avec le même thème, ici :

post1236783.html#p1236783

Bien à toi.
"Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille." - Actes 16:31
Image
À lire absolument: Le véritable évangile du Salut par la Foi en Jésus SEULEMENT

Thomas

[ Christianisme ] Protestant
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1490
Enregistré le: 24 Juil 2015, 04:36

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 17 Avr 2018, 10:12

Merci,

Peux-tu supprimer ton commentaire précédent stp ?
Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ - Philippiens 3:8

Les Témoins de Jéhovah face à la Bible : http://www.jw-verite.org

Logos

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5425
Enregistré le: 04 Mai 2016, 00:51

Message Sujet: Libre-arbitre et élection divine : une perspective biblique

Message Titre du message: Re: Libre-arbitre et élection divine : une perspective bibli

Message Ecrit le 17 Avr 2018, 10:15

Sans problème...
"Crois au Seigneur Jésus et tu seras sauvé, toi et ta famille." - Actes 16:31
Image
À lire absolument: Le véritable évangile du Salut par la Foi en Jésus SEULEMENT


Retourner vers Protestant

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités