Le Temps que l'on ne peut oublier.

Science et religion ne sont plus considérées comme incompatibles. The Daily Telegraph, Londres, 26 mai 1999.


Kalou

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 202
Enregistré le: 03 Aoû 2013, 06:31

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 17 Déc 2013, 12:39

La notion de temps est encrée dans l'esprit humain, car nous y baignons en permanence.
Pour un intellect même très évolué, il est excessivement difficile de s'imaginer le moindre concept physique d'où le temps serait absent.
Tout comme nous ne pouvons nous représenter une dimension supplémentaire (en plus de longueur-largeur-hauteur), nous n'arrivons pas à assimiler le fait que le temps n'est pas quelque chose de fixe. Simplement parce que notre corps tout entier est soumis en permanence à ce concept.
En plus d'être relatif et soumis à des lois de la physique comme la gravité ou l'accélération, il est possible (mais non démontré) qu'à une échelle quantique, le temps cesse carrément d'exister et de s'écouler.
Là encore, mes neurones déclarent forfait. Comment le temps pourrait-il ne pas défiler?

Que se passe-t-il dans l'infiniment petit si le temps n'avance pas?

Cette question n'a aucun sens.
Parce qu'elle est issu d'un esprit (le mien) qui ne peut visualiser l'absence du temps. Pourtant, dans la question-même, le temps est omniprésent. "Que se passe-t-il" est une notion de temps. "Le temps n'avance pas" est tout aussi ridicule car l'immobilisme est aussi une notion temporelle. C'est le fait qu'une chose ne se déplace pas dans un certain laps de temps.

Comment dès-lors poser une question pertinente qui traite de cette absence de temps?
On ne peut pas.
On ne peut pas, parce que nous ne disposons ni de la perception nécessaire, ni des mots qui peuvent l'exprimer sans y inclure une notion de temps, qui rendrait immédiatement la question absurde.

Où veut-il en venir, me direz-vous?
J'essaye par là de reconsidérer le concept de création de l'Univers. Personne ne peut vraiment affirmer avec certitude ce qui à précédé le Big Bang. On ne sait pas non plus ce qu'il y avait avant. On ne sait même pas s'il y avait un avant...
Ces deux dernières lignes m'hérissent le poil rien que me relisant, car elles sont dénuée de toute logique.

Le Big Bang ne peut pas être à l'origine du temps. Parce que le temps ne peut avoir d'origine. Parce que que par "origine" on emprisonne obligatoirement la réflexion dans une cage temporelle. Le temps ne peut avoir ni commencement ni fin, car il serait soumis forcément à un "avant" et un "après".

De ce même constat, le concept de "création de l'Univers" devient affreusement compliqué. S'il y a création, il y'a "avant". Ce qui voudrait dire que "avant l'Univers", le temps était déjà une notion physique qui s'appliquait.
Seulement voilà, on pense qu'aux premières nanosecondes du Big Bang, la concentration de matière était tellement haute, que la gravité en son sein atteignait des chiffres que nous ne sommes même pas en mesure de concevoir.
Sous une telle gravité, et à une taille en dessous de tout ce que l'échelle de Planck peut imaginer, le temps n'existe probablement pas.
Nous voilà revenus à la case départ.

Une théorie intéressante dit que l'Univers est peut être comme le serpent qui se mord la queue. Big Bang, puis expension, puis contraction, puis Big Crunch (Big Bang inverse) et on recommence. Et d'un l'infime intervalle où l'Univers se retrouve à sa taille la plus petite, le temps n'ai pas court.
Difficile encore de se délier de la notion de temps.

L'Univers n'aurait-il donc pas été crée? Car alors s'il a toujours été là, même avant le Big Bang, on s'affranchit de ce concept délicat de "non-temps". Mais cela ne veut pas dire qu'il n'existe pas. Et en définitive ça ne répond à aucune question.
A-t-il été crée par un être supérieur? Qui aurait lui-même crée le temps? Mais il ne peut pas créer le temps! Celui-ci était forcément là avant lui. Le temps aurait-il donc crée Dieu? On tourne en rond.
Les croyants expliquent la chose en expliquant que Dieu est "hors du temps". Soit. Mais dans ce cas, Dieu ne peut rien faire, car par "faire" on inclut une notion de temps. Il ne peut rien créer, car "création" est soumis au temps. Et d'ailleurs ça ne lui donne pas le pouvoir de "créer le temps".

Soyons réaliste, ni les croyants, ni les non-croyants ne sont en mesure de s'affranchir du temps, et de proposer la moindre explication qui ne lui serait pas soumise. Parce que le cerveau humain n'est pas assez ouvert pour accepter sa potentielle inexistence à l'échelle quantique.

Alors quelle est la clef de cette énigme?

A ce meli-melo physique, je n'ai aucune réponse à vous donner. JE NE SAIS PAS.
Mais je vais continuer de chercher, et ne pas me contenter des réponses trop faciles qui disent que "c'est comme ça"
"La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres."

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62208
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 17 Déc 2013, 13:00

le temps va toujours de l"avant.

“ Pour tout il y a un temps fixé. ” — Ecclésiaste 3:1.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

Noonalepsyne

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 731
Enregistré le: 28 Juil 2013, 14:25

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 17 Déc 2013, 13:12

medico a écrit:le temps va toujours de l"avant.

“ Pour tout il y a un temps fixé. ” — Ecclésiaste 3:1.

Non. La mémoire remonte dans le passé.
Ce faisant, la mémoire permet de percevoir le temps qui "défile" et d'en intégrer une estimation "constante". C'est cette constante empirique du temps perçu qui en fait une variable physique difficile à appréhender, comme l'explique Kalou.

septour

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7162
Enregistré le: 23 Oct 2003, 18:08
Localisation: québec

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 17 Déc 2013, 16:52

LE TEMPS est lie "intimement" a la matiere, il est ne en meme temps que cette derniere. Pas de matiere: pas de temps et vice versa.
Notre corps de matiere nous le rappelle ....tout le temps, nos atomes vibrent, d'interminables va et vient ...qui prennent ...du temps.
C'EST LA SOURCE DU TEMPS!!!! ET RANTEMPSPLAN! :)

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62208
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 17 Déc 2013, 17:18

Noonalepsyne a écrit:
medico a écrit:le temps va toujours de l"avant.

“ Pour tout il y a un temps fixé. ” — Ecclésiaste 3:1.

Non. La mémoire remonte dans le passé.
Ce faisant, la mémoire permet de percevoir le temps qui "défile" et d'en intégrer une estimation "constante". C'est cette constante empirique du temps perçu qui en fait une variable physique difficile à appréhender, comme l'explique Kalou.

La mémoire de qui?
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

Bragon

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2376
Enregistré le: 16 Oct 2013, 07:21

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 17 Déc 2013, 17:54

Le temps, c'est extrêmement embêtant.
Pour appréhender le temps, je me dis qu'il n'existe pas.
Et j'imagine la scène suivante.
Moi, je suis un train qui roule.
Le temps est une maison dans les parages.
Le train (moi) est en mouvement, la maison (le temps) ne bouge pas.
C'est ce mouvement qui me rapproche ou m'éloigne de la maison qui me donne l'impression de courir sur un vecteur temps.
En d'autre termes, en l'absence de mouvement, si tout se figeait, y compris nos cellules et nos pensées, on ne verrait plus alors le temps défiler....et on comprendrait qu'il n'existe aucune chose "temps", autonome, indépendante de nous, qui continue de faire son bonhomme de chemin sans nous
Quand on dit que Dieu est hors temps, cela veut dire qu'il ne change pas, n'évolue pas, ne se déplace pas, ne se transforme pas, et s'il ne se transforme pas c'est qu'il n'est pas apparu et ne disparaitra pas.
Enfin, je crois que c'est ça. :wink:

Espilon

[ Christianisme ] Mormon
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3380
Enregistré le: 04 Aoû 2013, 18:16

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 18 Déc 2013, 08:59

Non. La mémoire remonte dans le passé.

La mémoire c'est un ressentit présent. Il n'y a pas de mémoire dans le passé.
Celui-là observa en silence la marque indélébile de ces deux vies ancestrales qui tracèrent de leur souffle l'histoire et la vie d'Alliance, une histoire qui contemple chaque pierre posé pour la paix et la prospérité.

Noonalepsyne

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 731
Enregistré le: 28 Juil 2013, 14:25

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 21 Déc 2013, 10:31

medico a écrit:La mémoire de qui?

De ceux qui en ont une... De qui d'autre ?

-------------------------
Espilon a écrit:
Non. La mémoire remonte dans le passé.

La mémoire c'est un ressentit présent. Il n'y a pas de mémoire dans le passé.

Je n'ai pas dit qu'elle était dans le passé, mais qu'elle remontait dans le passé. Bien évidemment que c'est un processus dans le présent. C'est en explorant - dans le présent - les souvenirs de moments figés du passé qu'elle peut intégrer la notion de temps.
Le problème est que le temps intégré par la mémoire est un temps linéaire, qui représente une durée constante. La représentation mentale instinctive du temps est donc différente du temps élastique de la physique, ce qui explique que ce dernier soit difficile à concevoir instinctivement.

vic

[Religion] Bouddhiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9227
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 25 Déc 2013, 17:40

On ne peut pas apréhender ce qu'est réellement le temps quand on essaie de s'en faire une représentation particulière .

Espilon

[ Christianisme ] Mormon
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3380
Enregistré le: 04 Aoû 2013, 18:16

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 26 Déc 2013, 05:25

On ne peut pas apréhender ce qu'est réellement le temps quand on essaie de s'en faire une représentation particulière .

On ne peut pas l’appréhender si on ne l’analyse pas du bon point de vue. C'est déjà un très mauvaise départ que d'assumer l'hypothèse que le temps existe. :roll:
Celui-là observa en silence la marque indélébile de ces deux vies ancestrales qui tracèrent de leur souffle l'histoire et la vie d'Alliance, une histoire qui contemple chaque pierre posé pour la paix et la prospérité.

Siegahertz

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 427
Enregistré le: 01 Nov 2013, 12:00
Localisation: Roubaix

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 26 Déc 2013, 10:28

et pourtant le temps passe. C'est juste un fait. Maintenant, de là à essayer de définir un point de vue externe, une tout autre histoire Epsilon.

Mais se qu'on en sait pour l'instant est que le temps n'est pas constant, que le temps passe et que le temps est dépendant de notre univers. Tout autre assertion serait un saut de la foi du mont Everest dans une charrette de paille à Hong Kong.
Si on peut trouver de l'argent pour tuer des gens, on peut en trouver pour les aider. Si, si.

Espilon

[ Christianisme ] Mormon
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3380
Enregistré le: 04 Aoû 2013, 18:16

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 26 Déc 2013, 10:33

Tout ce que tu sais sur le temps n'est qu'une observation de l'univers qui t’entoure, qui lui même est un hypothèse. Mais en sortant de l'hypothèse, tu peux remarquer que ni le passé ni le futur n'existent, tout cela n'est qu'une impression présente.
Celui-là observa en silence la marque indélébile de ces deux vies ancestrales qui tracèrent de leur souffle l'histoire et la vie d'Alliance, une histoire qui contemple chaque pierre posé pour la paix et la prospérité.

vic

[Religion] Bouddhiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9227
Enregistré le: 07 Juil 2013, 16:15

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 26 Déc 2013, 14:14

Espilon a écrit:Tout ce que tu sais sur le temps n'est qu'une observation de l'univers qui t’entoure, qui lui même est un hypothèse. Mais en sortant de l'hypothèse, tu peux remarquer que ni le passé ni le futur n'existent, tout cela n'est qu'une impression présente.


Moi je dirais que la sensation du temps existe , nous avons cette sensation qui est mouvante d'ailleurs et qui peut varier en intensité .
Mais les sens nous trompent très souvent , est ce qu'on peut considérer une sensation fugitive comme définissant la réalité c'est là tout le problème ????
Hors le temps ne peut se définir qu'en comparaison au " non temps" , d'où ces sensations fugitives et mouvantes entre différents degrés de vide et de formes multiples qui nous apparaissent .
Impression du temps signifie t'il réalité ou fausseté du temps ?

Espilon

[ Christianisme ] Mormon
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3380
Enregistré le: 04 Aoû 2013, 18:16

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 26 Déc 2013, 15:32

vic a écrit:Moi je dirais que la sensation du temps existe , nous avons cette sensation qui est mouvante d'ailleurs et qui peut varier en intensité .
Mais les sens nous trompent très souvent , est ce qu'on peut considérer une sensation fugitive comme définissant la réalité c'est là tout le problème ????
Hors le temps ne peut se définir qu'en comparaison au " non temps" , d'où ces sensations fugitives et mouvantes entre différents degrés de vide et de formes multiples qui nous apparaissent .
Impression du temps signifie t'il réalité ou fausseté du temps ?

La sensation du temps elle même, tout comme toute les autres sensations, existent indéniablement. Même si elles s'accorderaient à représenter des illusions, il apparait qu'il y a un univers cohérent autour de nous. Que la sensation existe ne signifie pas qu'il y a vraiment quelque chose en dehors de cette sensation, ou qu'il existe un univers qui ne serait pas qu'un ressenti. Tout cela ne nous empêche pas de faire de la science et de comprendre comment cet univers fonctionne.
Celui-là observa en silence la marque indélébile de ces deux vies ancestrales qui tracèrent de leur souffle l'histoire et la vie d'Alliance, une histoire qui contemple chaque pierre posé pour la paix et la prospérité.

xzafareman

Nouveau
Nouveau
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1
Enregistré le: 02 Mai 2015, 06:22

Message Sujet: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Titre du message: Re: Le Temps que l'on ne peut oublier.

Message Ecrit le 02 Mai 2015, 06:31

pas l’appréhender si on ne l’analyse pas du bon point de vue???????
raza


Retourner vers Sciences et Religions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités