Le rôle du soufisme.

Le soufisme est une quête ontologique et religieuse dans l'islam. C'est une voie intérieure (Batin) apparue avec la révélation prophétique de l'islam.


Soultan

[ Musulman ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8880
Enregistré le: 08 Mar 2014, 08:09

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 28 Mai 2014, 14:52

assalamo'alaykom

un article m'a parru interessant de le partager avec vous sur le role du soufisme .

Le quotidien Washington Times du 23 mars 2005 consacre un long article afin de décrypter ce qui se cache derrière le terme « soufisme » que les américains découvrent peu à peu au contact des populations musulmanes. Pour cela, la parole est donnée à Seyyid Hossein Nasr, écrivain et universitaire aux Etats-Unis.

« Le soufisme est un mode de vie intégrant Dieu à chaque instant, à travers l’expérience du sacré qui peut être trouvée dans chaque activité (rencontres, écriture, contact avec la nature, travail...). Mais le soufisme ne se substitue pas à la shari’a (Loi sacrée) comme beaucoup de personnes le prétendent. Moins de rigidité ne signifie pas la destruction des formes sacrées.

Le soufisme constitue la dimension intérieure de la tradition islamique. Certaines sciences de cette tradition se consacrent au droit ou aux modalités du culte, et d’autres sciences traitent du retour intérieur vers Dieu permettant de réaliser le sens profond de notre séjour sur terre. Le soufisme s’inscrit dans cette dernière approche.

A travers l’histoire de l’islam, les soufis ont joué un rôle très important dans l’islamisation de pays de cultures très différentes car ils parvenaient à s’adapter plus facilement aux variétés des formes. Quand l’islam a atteint la Chine, c’est bien le soufisme qui s’est répandu. On pourrait dire la même chose pour l’Inde.

Aujourd’hui, le rôle du soufisme est de contribuer à retrouver une véritable éthique au sein du monde musulman. Contrairement aux fondamentalistes qui veulent imposer l’islam de l’extérieur, les soufis disent que ce chemin ne peut passer que par une démarche intérieure qui touche le cœur des êtres. »

CHAHIDA

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3588
Enregistré le: 16 Sep 2007, 08:05
Localisation: SUD EST

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 03:27

Bonjour,

Hérésie surtout!

Soultan

[ Musulman ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8880
Enregistré le: 08 Mar 2014, 08:09

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 06:59

CHAHIDA a écrit:Bonjour,

Hérésie surtout!


ça veut dire quoi hérésie
comment se moquer de ceux qui aiment etre au contact du monde spirituel et croient à l'invisible
pour vous la religion c'est des règles du bas monde et en plus chaque jour vous inventez de nouvelles lois humaines fatawas, dés que ça parle de l'invisible, vous etes génés, vous dites aaah y'a que dieu qui connait ça, lol, mais vous oubliez que dieu donne des signes et reproche aux gens de ne pas croire à nos signes, tout le monde son esprit peut etre traversé par des signes de dieu, certains accordent de l'importance à ça et le cultive meme et d'autres le nient et le rejettent et c'est contre eux meme

CHAHIDA

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3588
Enregistré le: 16 Sep 2007, 08:05
Localisation: SUD EST

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 12:59

Hérésies, innovations, mensonges et danger!!!

Qu’est ce que le Soufisme ?
Le Soufisme est souvent considéré par les soufis eux-mêmes ou par les orientalistes, comme un « mysticisme islamique », afin de donner l’impression que l’Islam est entièrement ou partiellement une religion ésotérique (secrète), avec des rites dogmatiques compris seulement par une élite, les Soufis ! Malheureusement, le manque d’analyse critique de ce sujet en langue occidentale a permis aux orientalistes de remplir le marché du livre dans les pays occidentaux avec une littérature qui dupe les musulmans naïfs en leur faisant croire que la guidée ne peut être atteinte qu’en suivant un ordre mystique.
Les véritables musulmans devraient se suffire du nom « Musulman» donné par Allah, Le Tout Puissant comme Il le dit :

-traduction relative et approchée-
« C’est Lui qui vous a élus ; et Il ne vous a imposé gêne dans la religion, la religion de votre père Ibrahim,
lequel vous a déjà nommé « Musulmans » avant et dans ce [Livre] »
(Sourate 22 verset 78)
Ibn Kathir -Qu’Allah lui fasse miséricorde- commente ce verset dans son Tafssir :
« Allah a choisit les musulmans, les a honorés et distingués des autres nations par le plus honorable des messagers et la plus parfaite des religions, et ils ne les a pas surchargés avec plus que ce qu’ils ne pouvaient supporter ».
Si les soufis se disent musulmans, pourquoi s’identifient-ils alors plus au Soufisme qu’à l’Islam .Ce mot « Soufisme » n’était pas familier à ceux qui vivaient dans les 3 meilleurs générations des Salaf-as-Salih (pieux ancêtres).


Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit une parole précise fermant la porte à toute innovation dans la religion :
« Vraiment, la meilleure des paroles est le livre d’Allah, la meilleure des guidées est celle de Mouhammad -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-, les pires des choses sont celles nouvellement inventées (dans la religion). Toute chose nouvellement inventée est une Bida’a (innovation) et toute Bida’a est un égarement et tout égarement est en enfer. »
(Abou Daoud, An-Nassaï)
La Sounna est la seconde source de jurisprudence islamique. La réfuter toute ou partiellement est une action de Koufr (mécréance). En fait, adhérer au Coran et à la Sounna est une barrière contre toute déviation, comme l’a confirmé le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- :
« Je vous ai laissé deux choses après lesquelles vous ne pourrez jamais vous égarer, tant que vous y resterez accrochés : le livre d’Allah et ma Sounna. Les deux ne seront jamais séparés jusqu’à ce qu’ils atteignent mon Hawdh-Al-Kawther (fleuve réservé au Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- le jour du jugement). »
(Imam Malik dans « Al-Mouwatta »)
Adhérer à tout autre source en dehors des deux sources divines mentionnées ci-dessus est une déviation en soi. Les textes du Coran et de la Sounna prophétique indiquent que :
- faire volte-face au Livre et à la Sounna est une pratique des mécréants et hypocrites :


http://www.ansar-alhaqq.net/forum/showt ... hp?t=11200

Soultan

[ Musulman ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8880
Enregistré le: 08 Mar 2014, 08:09

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 13:22

La textes religieux ont un sens apparant et un sens profond, comment osez vous annuler le profond
Et prétendre qu'il n'est pas de la part du seigneur, de cette manière vous tombez dans le littéralisme
et vous vous perdez, le soufisme a été la ou parler de l'esprit de la lettre, pour la connection avec le royaume, avec l'au dela auquel nous croyons, le soufisme est aussi la science du Ihssan le plus haut degrés

CHAHIDA

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3588
Enregistré le: 16 Sep 2007, 08:05
Localisation: SUD EST

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 13:30

La déviation du droit chemin a poussé quelques dirigeants musulmans, à une certaine période de l’histoire, à croire que la perfection de la pensée pouvait être atteinte en mélangeant la philosophie grecque aux croyances islamiques. Ils ont contaminés la pureté et la simplicité de l’Islam comme mode de vie. Cela a ouvert la porte à l’ésotérisme (science cachée), l’élitisme (individus spéciaux choisis pour des missions) et le mysticisme (adoration non présente dans la Sounna ), concepts qui se sont développés plus tard comme une religion à part.
La religion de l’Islam est basée sur le Livre d’Allah et la Sounna du Messager d'Allah -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-.
Cheikh Al Islam Ibn Taymiyya -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit :
« Allah a envoyé son Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- bien aimé avec la guidée et la religion de vérité. En faisant cela, il a parfait ses faveurs sur ceux qui ont suivi la guidée, les musulmans, et a rendu clairs leurs droits et obligations »
(« Prescrire le bien et le interdire le mal » de Ibn Taymiyya -Qu’Allah lui fasse miséricorde-)
Cela signifie qu’aucun humain n’a le droit de prescrire aux gens autre chose que ce qu’a prescrit Allah ou Son Messager -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-, ni d’interdire une chose qu’Allah ou son Messager -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- n’ont pas interdit. Celui qui se permettrait un tel acte introduirait une religion totalement différente, suivant l’exemple des Gens du Livre qui ont pris leurs prêtres et rabbins comme divinités avec Allah.
C’est le chemin des innovateurs que d’introduire des Bida’a (innovations religieuses) sous formes de paroles ou d’actions, de les imposer à ceux qui tombent sous leur influence, et à les forcer par n’importe quelle méthode à les conserver. C’est ainsi qu’ont agi les Khawarijs et les Rawafids et les autres sectes (Khawarijs : ceux qui se sont rebellés contre Ali -qu’Allah l’agrée-, 4ième Calife et l’ont tué. Ils considèrent tout pécheur comme mécréant qu’il faut exécuter. Rawafids : ce sont les chiites non Zaydites, ceux qui ont abandonné Zayd -qu’Allah l’agrée-, petit fils de Ali -qu’Allah l’agrée-, lorsqu’ils leur a interdit d’insulter ’Omar -qu’Allah l’agrée- et Abou Bakr -qu’Allah l’agrée-. Ce terme désigne les sectes Chiites qui insultent les Compagnons du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- (Imamites, Ismaélites (Druzes, Musta’liites et Agha Khani) et Alawi ou Nussairites)).
Les soufis ont exploité l’état chaotique des états au 5ième et 6ième siècle (post-hégire) et ont invité les gens à suivre leur chemin, affirmant qu’ils allaient remédier à ce chaos conformément à la guidée du Cheikh de leur ordre. Ils ont inventé leur propre ordre et établi leurs propres critères, bien que ces critères ne soit pas confirmés par le Coran et la Sounna.
L’imam Malik Ibn Anas -Qu’Allah lui fasse miséricorde- a dit :
« Ce qui ne faisait pas parti de la religion au temps du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- et de ses Compagnons, ne fera jamais parti de la religion. »
Il a ajouté :
« Celui qui introduit une Bida’a dans la religion de L’Islam et affirme que c’est une bonne chose, affirme par cela que Mouhammad -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a trahit son message et qu’il ne l’a pas complètement transmis, malgré la parole d’Allah :

-traduction relative et approchée-
« Aujourd’hui, J’ai parfait pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait.
Et J’agrée l’Islam comme religion pour vous »
(Sourate 5 verset 3)
Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit une parole précise fermant la porte à toute innovation dans la religion :
« Vraiment, la meilleure des paroles est le livre d’Allah, la meilleure des guidées est celle de Mouhammad -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-, les pires des choses sont celles nouvellement inventées (dans la religion). Toute chose nouvellement inventée est une Bida’a (innovation) et toute Bida’a est un égarement et tout égarement est en enfer. »
(Abou Daoud, An-Nassaï)
La Sounna est la seconde source de jurisprudence islamique. La réfuter toute ou partiellement est une action de Koufr (mécréance). En fait, adhérer au Coran et à la Sounna est une barrière contre toute déviation, comme l’a confirmé le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- :
« Je vous ai laissé deux choses après lesquelles vous ne pourrez jamais vous égarer, tant que vous y resterez accrochés : le livre d’Allah et ma Sounna. Les deux ne seront jamais séparés jusqu’à ce qu’ils atteignent mon Hawdh-Al-Kawther (fleuve réservé au Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- le jour du jugement). »
(Imam Malik dans « Al-Mouwatta »)
Adhérer à tout autre source en dehors des deux sources divines mentionnées ci-dessus est une déviation en soi. Les textes du Coran et de la Sounna prophétique indiquent que :
- faire volte-face au Livre et à la Sounna est une pratique des mécréants et hypocrites :

Soultan

[ Musulman ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8880
Enregistré le: 08 Mar 2014, 08:09

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 13:36

Ibn taymiya est de ceux qui veulent bloquer la lumière de dieu et sont sur l'apparent, ils ne penetrent pas et empechent les gens de penetrer, je me demande pourquoi vous l'appelez chikh el islam, lui qui est antropomorphiste, plutot il est chikh des mounafiquin qui n'aiment pas Aly et Ahl el bayt et les déclassent à chaque fois, donc vraiment ils mentent en prétendant ne suivre que le Prophete (as)
Modifié en dernier par Soultan le 29 Mai 2014, 13:38, modifié 1 fois.

ishraqi

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 103
Enregistré le: 15 Oct 2013, 11:48

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 13:37

CHAHIDA a écrit:Hérésies, innovations, mensonges et danger!!!

Historiquement le soufisme est infiniment plus vieux et enraciné dans la tradition islamique que votre salafisme, une idéologie très, très, très moderne dans sa façon de penser et qui n'existe qu'à cause du soutient de vos grands amis les américains.

Dans le sunnisme lui-même, la grande majorité des savants de tous les courants connus et influents sont soufis ou gnostiques ou ont reconnu la dimension interne de l'Islam. Ghazali pour ne citer que lui, la personnification de l'orthodoxie sunnite, était entièrement soufi. C'est plutôt vous les hérétiques hétérodoxes...
CHAHIDA a écrit:Le Soufisme est souvent considéré par les soufis eux-mêmes ou par les orientalistes, comme un « mysticisme islamique », afin de donner l’impression que l’Islam est entièrement ou partiellement une religion ésotérique (secrète), avec des rites dogmatiques compris seulement par une élite, les Soufis !

L'Islam a bien une dimension ésotérique (ce qui ne veut pas forcément dire "secrète"). Il y a, dans le Coran et les hadiths, des sens internes et spirituels (et non "cachés"), c'est bien établi dans la tradition islamique.

Selon un des hadiths les plus connus : "Le Coran a une apparence extérieur et une profondeur cachée, un sens exotérique et un sens ésotérique ; à son tour ce sens recèle un sens ésotérique et ainsi de suite, jusqu'à sept sens ésotériques" et c'est accepté par tous les musulmans, sunnites ou pas. Et parmi les paroles des disciples du Prophète, on trouve de Abu Hurairah : "J'ai conservé deux dépôts de science de l'Envoyé de Dieu. L'un, je vous l'ai transmis ; mais l'autre, si je le faisais, vous me trancheriez la gorge" (consigné par Bukhari : Kitāb al-'ilm, bāb hifdh al-'ilm, I, p.38) de Salmān al-Farsi : "Si je racontais tout ce que je sais, vous diriez : «Que Dieu fasse miséricorde à l'assasin de Salmān !»" (consigné par Ibn 'Asākir : Ta'rikh Dimashq, XXI, dhikr man ismuhu Salmān) et il existe bien d'autres propos du même acabit prouvant l'existence d'une science spirituelle.

Ces mêmes hadiths montrent également la haine irrationnelle de ceux qui ne sont pas initiés à ces sciences pour celles-ci, prouvant ainsi qu'il ne peut s'agir des sciences exotériques mais seulement de théosophie et de spiritualité.

Donc il y a autre chose dans le Coran que le sens littéral et vous ne pouvez pas reprocher aux ésotéristes chi'ites et sunnites de s'y intéresser, et qu'ils y trouvent, malgré leurs divergences irréductibles, à peu près les mêmes doctrines (walāya, réalité transcendante du Prophète, taʾwīl, universalisme spirituel, etc...) devrait peut-être vous indiquer qu'il y a un peu de réalité là-dedans.
CHAHIDA a écrit:http://www.ansar-alhaqq.net/forum/showthread.php?t=11200

Ah d'accord... le repaire des meurtriers, qu'elle est belle votre source. Une chance que vous venez nous mettre en garde contre les sectes "dangereuses", je sais pas ce qu'on ferait sans vous .

CHAHIDA

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3588
Enregistré le: 16 Sep 2007, 08:05
Localisation: SUD EST

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 13:39

Historiquement le soufisme est infiniment plus vieux et enraciné dans la tradition islamique que votre salafisme, une idéologie très, très, très moderne dans sa façon de penser et qui n'existe qu'à cause du soutient de vos grands amis les américains.


Je suis musulmane je n'ai aucune étiquette, je suis le coran et la sunnah de Mohamed (saw)

h d'accord... le repaire des meurtriers, qu'elle est belle votre source. Une chance que vous venez nous mettre en garde contre les sectes "dangereuses", je sais pas ce qu'on ferait sans vous .


comme quoi même les meurtriers sont des gens intelligents.......SUR un plan culturelle bien sur et du savoir
quoi que ceci est votre opinion, et ce qui n'est bien entendu pas le cas

CHAHIDA

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3588
Enregistré le: 16 Sep 2007, 08:05
Localisation: SUD EST

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 13:41

Soultan a écrit:La textes religieux ont un sens apparant et un sens profond, comment osez vous annuler le profond
Et prétendre qu'il n'est pas de la part du seigneur, de cette manière vous tombez dans le littéralisme
et vous vous perdez, le soufisme a été la ou parler de l'esprit de la lettre, pour la connection avec le royaume, avec l'au dela auquel nous croyons, le soufisme est aussi la science du Ihssan le plus haut degrés



Pourquoi il y a que les soufis qui ont une lecture profonde, pas besoin d'être soufis pour cela

Soultan

[ Musulman ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8880
Enregistré le: 08 Mar 2014, 08:09

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 13:43

CHAHIDA a écrit:Je suis musulmane je n'ai aucune étiquette, je suis le coran et la sunnah de Mohamed (saw)


C'est pas vrai, car meme à l'époque de Jesus, les pharisiens disaient nous on ne suit que la Torah et Moises, et vous vous dites que le Coran et le Prophete
Mais plutot vous suivez les lectures de vos ancetres concernant ces sujets
Vous meme vous dites le Coran et la Sounna par la compréhension de ce que vous appelé salaf salih, comme avant vous ils disaient ne suivre que moises et la torah par la compréhension des rabbins salih, rien ne change et les écritures elles meme sont contre vous
Vous avez emboiter les pas de ahl el kitab, vous les salafis etes comme les pharisiens, axactement
et les dit chiites mais qui sont traitres sont comme les saducéens qui eux aussi se réclamaient d'une lignée pure, celle du sacerdoce, soubhan Allah rien ne change sous le ciel et tout s'est renouvelé

ishraqi

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 103
Enregistré le: 15 Oct 2013, 11:48

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 13:44

CHAHIDA a écrit:Je suis musulmane je n'ai aucune étiquette, je suis le coran et la sunnah de Mohamed (saw)

Vous n'avez rien de mieux à faire que de débattre sur des mots ? Les "étiquettes" ne sont là que pour pouvoir mentionner les divergences entre les courants islamiques... si vous citez ansar al-haqq, les gens normaux vous nommeront wahhabi, c'est comme ça.
quoi que ceci est votre opinion, et ce qui n'est bien entendu pas le cas

Ansar al-haqq n'est pas composé par des meurtriers ? Vous avez déjà parcouru ce site ? Vous avez vu ce qu'ils disent sur leur héros, Merah ?

Soultan

[ Musulman ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8880
Enregistré le: 08 Mar 2014, 08:09

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 13:47

CHAHIDA a écrit:Pourquoi il y a que les soufis qui ont une lecture profonde, pas besoin d'être soufis pour cela


Un peu avant l'époque de David, ils disaient mais pourquoi Talut, alors que nous sommes meilleurs!!!
De meme aux autres époques, rappel toi que certains ont été maudis par la bouche de David et Issa ibn maryam, car de meme ils disent pourquoi eux, pourquoi ce jesus qu'ils voyaient minable
Alors que eux sont les chefs du peuple, et du sanhedrin!! et pour les autres prophetes, la meme chose
Meme pour Mohammed (as) ils n'ont pas dit, non c'est pas cohérant, mais pourquoi lui et pas nous!!!

Et tu as la réponse pour awliya d'Allah, les gens qui se sentent furieux ne peuvent pas attaquer les arguments et la science soufis, mais s'attaquent aux personnages, les petits esprits parlent des gens!!

CHAHIDA

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3588
Enregistré le: 16 Sep 2007, 08:05
Localisation: SUD EST

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 13:48

Dois je me fermez a vous parce que vous ne pensez pas comme moi voilà ce que vous me demander de faire auprès des autres, j'écoute ce qu'il y a de bon, et vrai envers tout le monde, j'analyse je réfléchi
j'utilise le coran et la sunnah pour confirmer je ne reste pas borner...
vous pouvez dire ce que vous voulez pensez ce que vous voulez je respecterai vos dires, et votre pensé mais je n'y adhèrerai jamais...VOILA mon opinion et ce sur un plan générale
non jamais entendu parlez des propos de merah rapportez vos dires même si cela est vrai cela ne me fera pas changer d'avis

CHAHIDA

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3588
Enregistré le: 16 Sep 2007, 08:05
Localisation: SUD EST

Message Sujet: Le rôle du soufisme.

Message Titre du message: Re: Le rôle du soufisme.

Message Ecrit le 29 Mai 2014, 13:50

Soultan a écrit:
CHAHIDA a écrit:Pourquoi il y a que les soufis qui ont une lecture profonde, pas besoin d'être soufis pour cela


Un peu avant l'époque de David, ils disaient mais pourquoi Talut, alors que nous sommes meilleurs!!!
De meme aux autres époques, rappel toi que certains ont été maudis par la bouche de David et Issa ibn maryam, car de meme ils disent pourquoi eux, pourquoi ce jesus qu'ils voyaient minable
Alors que eux sont les chefs du peuple, et du sanhedrin!! et pour les autres prophetes, la meme chose
Meme pour Mohammed (as) ils n'ont pas dit, non c'est pas cohérant, mais pourquoi lui et pas nous!!!

Et tu as la réponse pour awliya d'Allah, les gens qui se sentent furieux ne peuvent pas attaquer les arguments et la science soufis, mais s'attaquent aux personnages, les petits esprits parlent des gens!!



relis le coran et la sunnah : tu verras que les méthodes sont fausses, et innovantes et interdites par A-LLAH .
tu vas me dire que demander et intercéder auprès des morts est hallal aussi


Retourner vers Soufisme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités