L’Éveil par delà les dogmes

Forum sur les religions du: Taoisme / shintoïsme / Foi bahá’íe


pelerincosmique

Nouveau
Nouveau
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9
Enregistré le: 13 Fév 2018, 05:48
Localisation: Côte d'Argent

Message Sujet: L’Éveil par delà les dogmes

Message Titre du message: L’Éveil par delà les dogmes

Message Ecrit le 16 Fév 2018, 06:02

:mains: Je respecte quiconque décide de placer le déroulement et l'évolution de son existence sous « la bannière » d'une école spirituelle spécifique. J'ai été dans ce cas assez longtemps pour en reconnaître l'intérêt. Cependant, je suis curieux et ouvert d'esprit, donc j'ai approché divers courants spirituels et ainsi affûté mon esprit critique et auto-critique. J'ai expérimenté différentes pratiques et leurs concepts qui progressivement m'ont amenés à m'émanciper des dogmes et des vérités. En fait ces pratiques ont bel et bien contribué à des prise de conscience, à un Éveil qui se renouvelle tout au long du chemin.

L’Éveil est une notion bouddhique qui est partagée par des spiritualistes non-bouddhiques. Ce concept est assez souvent défini en fonction de nos prises de conscience, non uniquement en fonction d'une doctrine qui reste théorique par nature. L’Éveil est une expérience inachevée individuelle. Et chacun s'éveille en fonction de ses « racines » karmiques et akashiques, auxquelles sont liés ses schémas mentaux et subconscients lesquels génèrent l'illusion (maya). En soit, l'illusion, qui domine l'existence ordinaire, n'est pas nécessairement ni bonne ni mauvaise. Elle est un facteur d'aspiration à « l'absolu » pour qui désire l’Éveil. Les désirs aussi peuvent conduire à l'illumination.

A titre d'éclaircissement de cette expérience personnelle ancrée dans la réalité concrète - toute illusoire qu'elle soit – je partage ici quelques notions qui expriment ces processus existentiels qui m'accompagnent quotidiennement. Si certaines de ces notions sont issues de la philosophie orientale, elles n'appartiennent pas à une institution doctrinale particulière. Il ne s'agit pas de concepts absolus, ils ne sont vrais que pour moi tout comme chaque pensée est une croyance. Leur impermanence reste naturellement évidente puisque au moment de la transition (nirvana, transition, décès...) je m'éveillerai « d'une façon » que j'ignore.

Voici ces quelques notions « personnelles » développées ou retrouvées au gré de mes pérégrinations existentielles spirituelles, et qui fondent mon art de vivre :

La Conscience : « Source De Tout Ce Qui Est » ; la Conscience individuelle éternelle, multidimensionnelle, non-duelle, trans-cosmique, trans-luminique, hors espace-temps, inconnaissable par l’intellect elle est immanente, omnipotente et transcendante ; Amalavijnana (Mahāyāna)

L’Esprit : flux informationnel cocréateur, individuel autant que global et trans-dimensionnel. Émanation de la Conscience, l'Esprit est constitutif de l'Être, de l'Âme et du Conscient ; champs de communications trans-cosmiques des entités conscientes et multidimensionnelles en interdépendance constante dans et hors de l’espace-temps

L’Âme : essence individuelle manifestée dans son substrat énergétique provisoire - les auras ou corps éthériques ; interface avec la Conscience et outil de l'incarnation, elle est un réceptacle d’objets informationnels ou formes-pensées interagissants avec le Conscient et le subconscient ; elle forme le contenu interne et le contenant externe subtils qui modèlent le corps et l'alimentent en énergie informationnelle (le Khi) vitale, terrestre, et kosmique

L’Être : l’humain dans sa complétude spirituelle (Soi+conscient+subconscient) : éveillé à son aspect transitoire comme d'être simultanément la Conscience et le Kosmos

Le Soi : essence et nature du dessein existentiel individuel, incluant mémoire innée et potentialités utiles à l’accomplissement de sa vocation temporaire (l'Akash). Manifestation de la Conscience, le Soi s’exprime en interdépendance avec les phénomènes et les noumènes : le « démiurge individuel » provisoire. C'est la conscience Amalavijnana (Mahāyāna) : elle est le spectateur, le théâtre et l'acteur à la fois ; le libre arbitre absolu

Le Conscient : aspect des fonctions cognitives. Impermanent, il est un médiateur entre la Conscience et le Mental via les facultés intellectuelles et l'Ego il participe à l’évolution holistique ; il capte, assimile et transmet l’essence et la nature des Éveils, des perceptions ordinaires et extrasensorielles, comme la reconnaissance des illusions

L’Ego : structure idéelle du mental (croyances et paradigmes, conditionnement culturel et atavique, etc.), impermanente et perfectible, créatrice de l’illusion de l’existence d’un moi distinct. L'Ego est dominé par les pulsions et réactions du subconscient qui lui est allié en tant qu'élément de la mémoire génétique. Comme fonction du mental l'Ego participe à l'évolution du subconscient

Le Mental : structure primaire provisoire et évolutive du Conscient interdépendante du subconscient et influençant les fonctions intellectuelles

La Nature « naturante et naturée » : Gaïa ou Mère-Nature, qui est une émanation de la Conscience, se produit elle-même et est le résultat de sa propre production (autopoièse)

Le Monde : les apparences physiques de la réalité conventionnelle et les phénomènes existentiels qui sont des productions conditionnées par des projections conceptuelles du mental. La pensée précède toutes substances ; elle les gouverne, elle en est la cause : elles sont son but

Le Kosmos : le cosmos conçu comme entité vivante et consciente de type écosystème d'énergies, multi-dimensionnelle et trans-dimensionnelle, sans commencement ni fin

L'Amour : état d'être trans-personnel de non dualité relative ; de félicité, d’inter-connectivité et d'intégration avec le vivant, la nature, Gaïa, le Kosmos

La Grâce : état de félicité et de lucidité psychique et somatique corrélé aux Dimensions Extra-ordinaires de la Vie

Dimensions Extra-ordinaires de la Vie : connaissances émanant de la Conscience, elles sont intégrées dans la conduite consciente de l'existence ordinaire par des processus métapsychiques (inductions, méditations, contemplations, etc.) via un entraînement spirituel spécifique

La Providence : le pouvoir d'attirer à soi des provendes en réponse à une requête par la grâce du consentement à recevoir et la conviction de l’obtenir
Conformément aux libertés d'opinion et d'expression garanties par la Constitution de la République Française, toute censure de ces textes s'oppose aux principes des libertés républicaines. Ils respectent la liberté de culte et ne sont pas diffamatoires, ni ne portent préjudice à la moralité des croyants et de leurs organisations cultuelles.


Retourner vers Autres religions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité