Lobsang Rampa et son enseignement.

Forum sur les religions du: Taoisme / shintoïsme / Foi bahá’íe


Marmhonie

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11505
Enregistré le: 24 Avr 2013, 09:34

Message Sujet: Lobsang Rampa et son enseignement.

Message Titre du message: Re: Lobsang Rampa et son enseignement.

Message Ecrit le 15 Jan 2015, 14:10

Lobsang Rampa a eu effectivement plus de succès que les livres abscons de son époque par des maîtres bouddhistes. Ce qui pose un énorme problème de conscience aux différentes branches du bouddhisme en Europe.

Aujourd'hui encore, dans les librairies d'occasion, Lobsang Rampa figure dans les grands classiques à succès, malheureusement personne n'est venu le remplacer en langage simple, en romancier, et son renouveau de succès aussi étendu laisse poser un constat : il dure toujours aussi bien.

Il est aujourd'hui étudié en universités.

Fabrice Blée (théologien) : "Pour un dialogue entre l'Orient et l'Occident. Mort et Réincarnation chez Lobsang Rampa et chez Sogyal Rinpoche", Fides 1998.
Karl-Stephan Bouthillette (sociologue des religions) : "Relire T. Lobsang Rampa, Analyse d'un mythe moderne", thèse universitaire de Laval, Québec 2011. Sa thèse universitaire en PDF (y)
Donald S. Lopez : "Fascination tibétaine : Du bouddhisme, de l'Occident et de quelques mythes", Éditions Autrement Frontières, 2003.
Frédéric Lenoir : "La rencontre du bouddhisme et de l'Occident", Paris, Fayard. ("La popularité du bouddhisme a grandi au contact des ouvrages de Rampa.")
Karen Mutton : "Lobsang Rampa, précurseur du New Age", éditions Lulu, 2007. L'auteur constate que Lobsang Rampa soutint toujours la cause tibétaine, ce qui réaffirme avec force dans son livre "Pour entretenir la flamme".
Richard Bergeron & Bertrand Ouellet : "Croyances et sociétés: communications présentées au dixième colloque international sur les nouveaux mouvements religieux", Fides, 1998.
Page 435 est cité le dalaï-lama en personne en 1984 : "Lobsang Rampa n'a jamais mis les pieds dans un monastère tibétain, pas plus qu'il n'est venu au Tibet. Cela n'enlève rien à la valeur romanesque de son œuvre. Je dois le remercier, il nous a fait beaucoup de publicité."

komyo

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 910
Enregistré le: 04 Jan 2013, 14:26

Message Sujet: Lobsang Rampa et son enseignement.

Message Titre du message: Re: Lobsang Rampa et son enseignement.

Message Ecrit le 18 Juil 2015, 16:31

pour avoir fait de la publicité il a fait de la publicité, je fais partie de cette génération qui est allé voir deshimaru, et les premiers tibétains arrivés en France, comme kalou rimpoché, suite a la lecture de rampa.
Ce qui est sur, c est que c est entièrement affabulé, maintenant d un mal (et encore en quoi un roman serait un mal) peut sortir un bien, c est ce qu explique le dailai lama ou frederic lenoir !
Ne pas railler, ne pas déplorer ni maudire, mais comprendre. Baruch Spinoza

chris1951

Nouveau
Nouveau
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1
Enregistré le: 08 Juil 2018, 17:26

Message Sujet: Lobsang Rampa et son enseignement.

Message Titre du message: Re: Lobsang Rampa et son enseignement.

Message Ecrit le 08 Juil 2018, 17:29

Je désire apporter mon témoignage à propos des livres de Lobsang Rampa...

1 - Lobsang Rampa dit : Tout le monde sort de son corps la nuit, mais comme le corps est endormi, cette séparation ne laisse que de très vagues souvenirs. Mais il est possible de sortir de son corps lorsque celui-ci est éveillé et là, on se rappelle de tout.
Et c’est vrai, on peut quitter son corps en état d’éveille.

2 - Il décrit ce que l’on ressent au moment ou le corps astral quitte le corps physique : “Un fourmillement total“ comme si on était plongé dans un bain de champagne, à la différence que les bulles ne seraient pas autour du corps, mais dans le corps… et c’est exactement ce que l’on ressent lorsque l’on se sépare du corps physique.

3 - Il explique comment on se déplace hors de son corps, par la pensée. Il suffit de penser à un endroit et on y est. Et c’est exactement comme cela que l’on se déplace hors de son corps physique.

4 - Il dit aussi que les chats, tous les chats voient dans l’astral et lors d’une de mes sorties, le premier chat vers lequel je me suis dirigé, m’a instantanément regardé.

Dire autant de choses exactes pour les premiers pas dans l’autre dimension, ne laisse guère de doute pour tout le reste… même lorsque les récits défient l’entendement humain… je veux dire par là, lorsque les récits vont à l’encontre du formatage dans lequel la société maintien la population.

Christian D

tonton

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 148
Enregistré le: 14 Juin 2018, 10:35

Message Sujet: Lobsang Rampa et son enseignement.

Message Titre du message: Re: Lobsang Rampa et son enseignement.

Message Ecrit le 09 Juil 2018, 08:36

Rampa représente quelque chose d’intéressant dans le sens où son mysticisme prend le dessus sur toute autre chose qui devrait le relier à notre humanité.
C'est donc surtout une sorte de " gourroux " plus qu'une représentation du bouddhisme en lui même.

Ce qui montre, ce n'est pas une attaque du bouddhisme, que la dérive est possible aussi également à partir du bouddhisme, puisque bon nombre de gourroux prétendent s'y rattacher. Tout comme donc, certains gourroux salafistes ou chrétiens qui prétendent se rattacher aussi à une religion très présente.

Autre dérive présente, dans la réalité du bouddhisme comme dans toutes religions, c'est le dogme du replis su soi et de l'enfermement sectaire.

Lors de son exode, le dalaï-lama avoue être un peu sorti des ses propres préjugés qu'il avait avant de l'islam et du christianisme, qui selon lui, était dans son esprit que de pales copie du bouddhisme.
Arrivée en Inde, il a pu cohabiter avec des chrétiens comme avec des musulmans et s'est lié d'amitié avec certains ( il parle souvent d'un moine trappiste ).

Sans aller vers une comparaison de dogme, ce qu'il a surtout saisi, c'est la charité des gens qu'il a rencontré, la façon dont les religieux se mêlaient aux peuples pour les aider dans leurs besoins quotidiens.

Selon lui, dans l'enseignement bouddhiste, faire preuve de charité correspond à une étape spirituelle qui côtoie les sommets du possible. Il a donc interpellé son " clergé " pour les inciter à prendre exemple sur les chrétiens et les musulmans afin aussi, d'entreprendre des actions de grâces bien organisées.

Mais, la réponse reçue à sa demande, a été négative, l'argument étant qu'en se mêlant trop à la vie d'ici bas, le moine bouddhiste risque de se souiller avec la réalité des maux de ce monde. Il est donc plus prudent de privilégier la vie en monastère, et donc le replis sur soi.

Ceci étant, malgré ce que le dalaï lama a pu constater lors de son exode en Inde, ce replis sur soi, existe également dans le christianisme comme dans l'islam. Les attitudes sectaires sont aussi présentes.

Comprenez donc bien que ce n'est pas une critique mais un constat.

Ainsi, je pense, qu'en disant en passant que le silence de l'opinion internationale sur ce qui s'est passé au Tibet est injustifiable, ce qui est important, c'est ce qu'a vécu le dalaï lama lors de son exode.

L'exode en lui même, n'aurait pas du se produire, il s'est produit en raison de l'injustice du gouvernement chinois, et du silence des hommes. Mais, sans aller parler d'un bien pour un mal, en le subissant, le dalaï lama a pu voir " les choses autrement ".

Ce qui me semble donc important, dans cette histoire comme dans la nôtre, c'est les bénéfices de la rencontre. Le fait d'aller vers le chrétien comme vers le musulman comme vers le bouddhiste. Plutôt que de rester replier sur soi et laisser court à son imagination, comme Rampa ou comme tout ce qui peut alimenter les préjugés.

( Islam, christianisme, judaïsme...comment vivre en paix. vers la fraternité des religions. par sa sainteté le dalaï lama, éditions J'ai lu )


Retourner vers Autres religions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités