rationnalité à propos de Dieu...

Forum sur les religions du: Taoisme / shintoïsme / Foi bahá’íe


yoann17

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16
Enregistré le: 31 Jan 2010, 10:33

Message Sujet: rationnalité à propos de Dieu...

Message Titre du message: rationnalité à propos de Dieu...

Message Ecrit le 07 Fév 2010, 22:20

bonjours à tous! j'vous propose ma façon de voir la vie et dieu... bon c'est peut être un peu long pour un forum, et pourtant pas assez pour être vraiment clair et non controversé... aussi je pense rééditer le texte au fur et à mesure des réflexions...
En tous cas si vous voulez en parler, faire des commentaires, où repenser le monde et dieu avec moi, ça m'ferait plaisir... j'espère surtout que cela puisse vous inspirer mes frères... bonne route!

je suis quelqu'un de rationnel, en tous cas je fais de mon mieux pour l'être... je n'adhère à aucun culte que ce soit celui de la religion (qui recherche l’esprit mais ne veux rien savoir de la science (ce qui peut se comprendre d'un sens) et fabule à n'en plus finir) ou de la science(qui n'a pas encore compris l'esprit, puisque sa règle non scientifique et de partir du présupposé que rien ne s’explique si ce n’est pas observable par nos cinq sens, rien n’existe s’il n’est pas démontrable dans la matière et l’énergie, l’espace et le temps...alors qu'avant tout la seule chose qui existe est la conscience impalpable et seulement dans l'instant présent qui n'a aucune durée...)
j'écoute juste ce que chacun a à dire de très intéressant malgré tout (et je fais la part des choses pour garder ce qui me parait juste dans chacun des clans)


Tout d’abord, il s’agit de faire la différence entre deux manières de voir le monde :

D’un coté, il ya ce que l’on peut observer (déterminé par nos cinq sens) de manière concrète au travers de la matière et de l’énergie, dans l’espace et le temps (monde physique)

Et d’un autre, il y a ce que l’on peut constater uniquement de manière réfléchie (déterminé par la pensée) grâce à notre esprit, notre conscience, ce qui existe hors de l’espace et du temps, l’existence. (Monde existentiel)

Monde physique = espace et temps = matière et énergie = domaine du fini et de l’infini = l’étant

Monde existentiel = hors temps, hors espace = hors matière et énergie = domaine du néant, rien d’un point de vue physique mais que je considère comme 1 puisque ce rien est quelque chose dans mon esprit = l’être

Point de vue physique :
(Rien, engendre ?)… matière + énergie = espace + temps = tout
ce point de vue est très intéressant, et il ne faut pas le rejeter, mais il ne peut accéder à Dieu...

Point de vue existentiel :
Rien = 1 = matière + énergie = espace + temps = tout = conscience

Tout et rien ne sont qu’une seule chose l’être!


Pour tenter une compréhension simple et c’est ça qui est vraiment très difficile, je vais partir des conclusions que je fais d’un point de vue physique.

Je me dis qu’avant que notre univers observable n’existe, il n’y avait qu’une seule chose, sorte de fusion entre matière et énergie, à un seul endroit, un seul moment et consciente d’elle-même. Appelez-la comme vous voudrai…Dieu?...moi je dis la conscience de l'univers (mais qui est bien différente de la conscience de type humaine, c’est une image, histoire de mieux comprendre).

Puis une dissociation et dispersion entre matière et énergie se produisit, c’était la naissance de notre univers dans l’espace et le temps, la naissance de tout ce que nous connaissons en tant qu’individualité (Le Big bang). A mon avis, dès lors, Dieu pris la forme de tout ce qui existait, était divisé et présent en toutes choses. Il n’était plus une individualité au sens ou on l'emploie habituellement, mais son âme c'est-à-dire les conséquences physiques de sont existence, bien là. Tout ce qui est, est « Dieu » ou la conscience de l’univers, ou encore l’être. Rien n’existe à part l’Être.


Maintenant observons…

Au tout début de ce que peuvent observer nos contemporains scientifiques, dans les quelques instants suivant le big bang, l’univers n’avait qu’une seule énergie, la Superforce et un seul type de matière, les particules X (mère des particules élémentaires: quarks, électrons, photons, neutrinos et antiparticules) et qui ensembles donneront naissance à tout le reste. Petit à petit, en accord avec les règles de la dualité, matière et énergie se sont organisées entre elles jusqu'à créer le monde d’aujourd’hui.

On remarque que l’évolution de l’univers (de l’être) dans l’espace-temps favorise (ou sélectionne) la création d’assemblages de plus en plus stables (pouvant perdurer dans le temps) et/ou élaborés (complexes) par rapport à une création antérieure.

Le temps c'est un autre nom pour désigner l'augmentation de l’organisation (l’Entropie). En établissant des règles petit à petit, les meilleurs assemblages crées seront conservés ou reproduit (en quelque sorte mémorisé) jusqu’à ce qu’une solution plus complexe et/ou stable soit trouvé par rapport à l’environnement espace temps. (roches, éclairs, bactéries, plantes, reptiles, mammifères primitifs, singes, hommes...)C’est la vulgarisation de la théorie de l’évolution.

Le temps est indissociable de l’espace, il ne peuvent exister qu’ensembles… mais au-delà du contexte espace-temps (dualité matière-énergie / corps-esprit) cette notion n’a aucun sens…

Le vide absolu n’existe pas et la matière est rare (bien sur il ya un énorme vide, en parlant de l’absence de matière, entre les astres dans l’infiniment grand et entre le noyau et les électrons dans l’infiniment petit,…l’énergie constitue la majeure parti du monde physique.

On constate scientifiquement que selon une organisation particulière à un endroit et moment donné l’énergie peut engendrer la matière et inversement Énergie et matière (que je met en rapport avec corps et esprit) sont donc intimement liées, on peut les considérer comme une seule chose.

Egalement, depuis le début tout est parfait pour permettre l’expansion de l’univers, la création de tout ce qui est et en l’occurrence, la vie. C'est-à-dire, par exemple, que la moindre variation dans le dosage des constantes cosmologiques (gravitation, vitesse de la lumière, zéro absolu, temps de Planck…) aurait conduit l’univers à son autodestruction très rapidement par une réaction en chaine. Le hasard est exclu (probabilités quasi nul)… donc intelligence divine de l’univers?! La solution physique possible pourrait être les dimensions parallèles, mais à mon avis celles-ci n’ont aucun sens à la vue du fonctionnement de l’univers (de l’étant).




Qui sommes nous dans l’univers ? L’homme est une partie de l’univers, il appartient au monde autant que le monde lui appartient. Il n’y a aucune dualité entre les deux. Il est formé des mêmes composants originels et de la même conscience que tout le reste. Comme si tout n'était qu'un seul et même être, tout comme les vagues ne sont pas séparées de l’océan.
C’est cela qui est peut-être difficile à conceptualiser : « notre » conscience comme toutes les consciences, SONT « Dieu ». Notre conscience et « celle » de Dieu sont exactement la même « chose ». Elle a oublié ce qu’elle était, elle a perdu conscience d’elle-même, pour s’identifier à la forme (physique et mentale / matière énergie). Dieu est conditionné par la dualité tout comme nous et tout ce qui est dans le monde physique (l'étant)…

L’intelligence de l’univers s’exprime à travers nous ainsi qu’en toutes choses. La différence entre l’homme et le reste des individualités du monde n’étant pas la conscience comme communément admis, mais simplement une intelligence plus élaboré. L’intelligence ou l’Esprit n’est qu’un outil, pas qui nous sommes. Notre âme: les conséquences de notre existence dans l’univers dans l’esprit des gens, dans la matière et l’énergie, dans l'étant… (Et pas un truc flottant après la mort, genre fantôme, même si c’est une belle image et que d’un sens pourquoi pas le dire comme ça une fois que l’on a compris de quoi il s’agit?).

Le but de notre existence, le sens de notre vie, la raison d’être de notre incarnation dans le monde physique est précisément de reprendre conscience de notre nature profonde. Passer de l’état de conscience conditionnée à l’état de la conscience inconditionnée.

Et dans la globalité du monde physique (matière énergie)? L’homme à lui seul peut-il avoir conscience de tous les conditionnements? L'homme est-il une étape?...quoi qu'il en soit, que chaque individualité (puisque que nous voyons le monde comme ça) suive ce chemin me parait déjà être d'une importance majeur...

Le monde est façonné à partir de règles physiques immuables. Tout événement à donc, dans l’absolu, une conséquence prévisible pour celui qui connaitrait toutes ces lois et serait capable de les analyser (Dieu en tant qu'unité avant sa division dans l'étant). Ainsi ce que nous appelons le hasard n’est que notre ignorance des relations de cause à effet. (lors d'un lancer de dés, nous ignorons la vitesse exacte de départ, l'angle de lancer, la force du vent, la vitesse et accélération angulaire de la face 2, le moment du lâcher, le moment du contact avec le sol, la géométrie de la surface du sol, etc)

Nous avons le libre arbitre: notre volonté d'appuyer sur la touche, suivie de l'obéissance de notre doigt. Point de vue immédiat et subjectif.
Néanmoins, on peut prouver que chacun de nos actes est déterminé par notre éducation, notre "déterminisme social", notre physiologie, notre position dans l’espace temps... Point de vue postérieur et "objectif"
Pour moi libre arbitre et déterminisme coopèrent dans le sens où ce que nous souhaitons individuellement complète les signaux que nous envoi le reste du monde. Nous sommes aussi l’univers (l'étant) qui souhaite créer des assemblages de plus en plus stable et élaborés…

En fait ce que nous aimons est ce que nous considérons comme étant nos assemblages les plus stables et complexes (selon notre état de conscience et d’inconscience des relations de causes à effets). Les assemblages pouvant être d’ordre matériels ou spirituels car l’un engendre toujours l’autre. Exemple: j’aime tel croyance, parce qu’elle me parait avoir les réponses les plus en accord avec ce que je crois (élaboré) et que cela me permet de garder une humeur bonne plutôt que tourmentée (stable).
La haine étant l’inverse, mais aussi de l’amour propre ! La haine est tournée vers son propre échec....
Exemple : je n’aime pas tel personne parce qu’elle n’est pas en accord avec ce que je crois (ce qui me fait douter : n’ai-je pas raison ? = échec individuel /Assemblage qui n’a pas de sens pour moi, donc que je considère comme peut élaboré) et les conséquences de ce désaccord me rendent tourmenté (je suis malheureux…= échec individuel/assemblage instable)
(ne pas confondre avec le désir de préserver notre intégrité dans le cas où elle serait menacé, l’amour de soi est primordial, on agira alors avec nos propres moyens pour se dégager de la situation, la meilleure défense etant celle qui permet à l'agresseur de ne plus être victime de lui même.

Je crois que tout n'es que bien car amour!
Le mal est le nom que nous donnons à notre incompréhension de l'amour, aux assemblages instables et simplistes pourtant eux même guidés par l’amour...

La quête personnelle de l’homme est donc fondamentalement la même que celle de l’univers.
Trouver des assemblages de plus en plus stables et complexes et les mémoriser, reproduire, conserver jusqu'à trouver meilleur idée/assemblage. On peut aussi dire l’amour.

C’est-à-dire qu’au-delà de notre personnalité égoïste, nous sommes aussi la personnalité du monde et que tout ce que nous ferrons avec amour serra l’expression de l’évolution du monde.

Organisation stable et élaborée = amour = évolution, énergie vitale = (espace-temps = matière énergie...)

Tout ce que nous faisons aura une répercussion dans le futur. Ainsi si l’on range un objet, on crée un assemblage plus stable et élaboré (en évitant qu’il ne traine et soit détériorer, perdu…) et ainsi c’est de l’énergie en moins à dépenser plus tard (réparation, recherche, nouvel achat…). Nous avons crée de l’énergie vitale grâce au corps et à l’esprit dont nous profiterons individuellement ou pas. A chaque moment nous avons le choix, tout comme l’univers de créer tel ou tel assemblage, meilleur ou pas pour notre évolution individuelle et selon notre état de conscience et d’inconscience. (traduit par les catholiques comme la voie vers le paradis ou l’enfer, qui signifie bonheur (création d’énergie vitale) ou malheur (dispersion d’énergie).(précision: Je ne crois pas à une vie individuelle après la mort, paradis et enfer sont sur la terre pour nous vivant ainsi que pour notre âme comme décrite plus haut)

Ainsi, plus l’assemblage est complexe et stable, plus il est capable de produire de l’énergie vitale pour la ou les esprits / corps qui le perçoive et inversement…
Plus l’on perçoit, plus on produit d’énergie vitale, créant ainsi des assemblages plus complexes et stables.

Pour faire évoluer le monde il suffit d’être heureux, et pour être heureux il suffit de cultiver l’amour de l’univers, l’amour de soi entier.

Ce qui nous considérons comme réel est ce dont nous avons conscience…

Pour le moi individuel, la réalité est une conscience relative à lui seul, sa conscience individuelle.

Plus un individu aura pris conscience des réalités (des consciences) du reste du monde, plus il se rapprochera d’une réalité objective. (Mais nous ne pouvons prendre conscience individuellement en tant qu’humain moderne que très partiellement de la réalité absolue).

L’addition de toutes les consciences donne la conscience originelle ou encore conscience propre de l’univers dans sa totalité…la réalité absolue.

En fait notre individualité correspondrait à ce qui nous est conscient et le reste du monde ce qui nous est inconscient, les deux formant la personnalité entière d’un individu égale à celle de l’univers.
.
MOI individuel + LE RESTE DU MONDE = MOI ENTIER
Conscient + inconscient = conscience de univers = moi entier


On peut acquérir de l’énergie vitale par la nature (le corps, la matière) et la conscience d’appartenir à l’univers / d’être l’univers (l’esprit, énergie).

A savoir également (fait scientifique), un système fermé, isolé du système global finira par engendrer le chaos à plus ou moins long terme (ou n’évoluera pas). L’énergie et la matière doivent circuler pour rendre possible une organisation plus complexe.

Le simple fait de se dissocier du reste du monde (idée ou création instable, fluctuante dans l’espace temps) crée un système fermé nécrosant, empêchant l’évolution ou menant au chaos, à la dispersion anarchique de l’énergie et la matière.

j'en viens donc à cette particularité de la culture de l’homme commun de se représenter comme une dualité :
Moi différent du reste du monde qui du coup parait problématique puisque engendrant un effet chaotique

En effet cela nous conduit à voir les choses sous l’aspect dominant/dominé. C’est une lutte insensée entre soi et le reste de l’univers puisque tout n’est qu’une seule chose. Chacun dépend de l’autre, du reste…pour avoir un dominant, il faut un dominé, mais si nous nous considérons personnellement comme une partie du monde (où toutes choses sont interdépendantes et forment un système unique), ce rapport de domination nous apparaît comme irréel.

Egalement, la conscience individuelle est vouée à l’échec, étant donné qu’elle ne nous permet pas de nous accomplir totalement en tant que moi entier. L’égo veux être intelligent, utile, laisser sa trace, fière de lui, immortelle…que sais je encore… Mais tout cela est impossible en tant qu’unité distincte du reste du monde. La conscience individuelle se pense dominé par la nature, ce qui engendre la peur et tout ce qui en découle. La réalité est tout autre, nous sommes la conscience de l’univers (actuellement divisée dans l’espace temps) et notre but est de se rassembler pour évoluer.

Cette prise de conscience nous permet de ressentir que nous sommes beau, intelligent, fier de nous même ainsi que du reste de l’humanité et du monde. En fait l’égo se trouve satisfait. On ne cherche alors plus uniquement sa propre réussite, mais également celle des autres, la réussite de l’univers. La coopération nous apporte plus que la domination !

Notre comportement change, notre rôle s’éclaire, nous faisons de notre mieux pour aller dans le sens de l’univers ensembles avec nos possibilités propres et uniques. L’on crée donc un système un peu plus ouvert et l’énergie vitale augmente soudainement et sans efforts, l’on ressent le bien être, à long terme le bonheur. Nous faisons en sorte que chacun exploite sa conscience pour créer un maximum d’énergie dans un système le plus ouvert possible. Finalement, aider les autres à évoluer (à atteindre un niveau de conscience supérieur) revient à s’aider soi même pour obtenir quelque chose d’infiniment stable et élaboré (le but de l’univers).


Les façons de dominer se traduisent par les comportements suivants :

Plaintif
Intimidateur
Indifférent
Interrogateur avec réponse préconçue

Mais nous sommes sur la bonne voie, l’univers sait ce qu’il fait !Nous devons apprendre à réagir comme il se doit et les choses changent en permanence. Le malheur existe pour nous faire réagir... C’est-à-dire qu’il y a un but positif dans toutes choses à condition que l’on sache sous quel angle le regarder !chaque évènement, chaque personne nous apporte un message d'évolution, tendons l’oreille (l’esprit)! On ne voit que ce que l’on veut bien voir et pas forcement avec les yeux (la matière)…


Retourner vers Autres religions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité