Sat Chit Ananda

Forum sur les religions du: Taoisme / shintoïsme / Foi bahá’íe


Ase

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 837
Enregistré le: 03 Jan 2015, 12:38

Message Sujet: Sat Chit Ananda

Message Titre du message: Sat Chit Ananda

Message Ecrit le 09 Oct 2016, 16:26

Sat : Si, avec la discrimination, vous pouvez éliminer tout ce qui est secondaire, relatif, éphémère, adventice, vous aboutissez toujours à une unique réalité, qui, elle ne change pas, qui est exactement la même partout, dont on ne peut strictement rien dire d’autre que « Est », sat en sanskrit.

Chit : Si vous cherchez de plus en plus profondément à l’intérieur de vous, vous découvrirez le Sujet ultime qui ne peut devenir objet de conscience pour rien, l’ultime conscience qui peut percevoir des phénomènes mais qui, elle, ne peut être perçue par rien. On ne peut pas aller plus profond. Ce Sujet est conscient et, si ce Sujet n’est pas conscient de quelque chose, n’est pas conscient d’un objet, il est conscient de lui-même, conscient tout court. C’est une conscience non dualiste, qui dépasse la distinction du sujet et de l’objet et qui dépasse les trois termes : le connaissant, le connu et l’acte de connaissance qui les réunit. Si j’ai connaissance du micro, il y a le micro qui est le connu, il y a moi qui est le connaisseur et il y a une certaine relation entre nous qui est la connaissance. Il y a donc trois termes. Mais, s’il n’y a que le connaisseur ou que le Sujet, ces trois termes sont dépassés à l’intérieur de nous, c’est-à dire que demeure seulement la conscience, l’ultime Sujet, dont on ne peut rien dire, sauf « Est ».

Ananda : C’est cette joie qui est votre véritable nature, mais que vous cherchez dans les voyages, l’aventure, l’amour, la réussite, ou dans le fait de vouloir échapper à son contraire, à la maladie, l’oppression,l’échec, la tristesse, la peur. Cette joie que tout le monde cherche, elle se révèle là, absolue. Une joie non née, non faite, non devenue, non composée, non relative, qui ne dépend de rien.
Cette joie non dépendante est le troisième aspect de « Cela », tat en sanscrit, dont on ne peut plus rien dire sauf asti, « est ».

A noter la conclusion de chaque paragraphe, identique pour les trois.

Montage d'extraits de l'ouvrage Le Vedanta et l'inconscient, d'Arnaud Desjardins (Chapitre 2)

Ase

Navam

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2814
Enregistré le: 22 Déc 2014, 10:09

Message Sujet: Sat Chit Ananda

Message Titre du message: Re: Sat Chit Ananda

Message Ecrit le 11 Oct 2016, 03:09

Coucou Ase,

Sat Cit et Ananda ou les trois qualités de Puruṣa oui ! Puruṣa qui pourrait être expliqué pour les autres religions comme l'âme, le principe divin qui se trouve en chacun de nous. Il n'est pas soumis aux changements. Il y a confusion en l'être humain quand ce dernier est confondu avec le mental, l'égo, les émotions, etc.

Au plaisir Ase !
« L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » (Gandhi)
« En vérité il y a autant de religions que d'individus sur cette terre.» (Gandhi)

Ase

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 837
Enregistré le: 03 Jan 2015, 12:38

Message Sujet: Sat Chit Ananda

Message Titre du message: Re: Sat Chit Ananda

Message Ecrit le 15 Nov 2016, 03:06

Hello Navam,

De ce que j'en comprends, la formule "Sat Chit Ananda" est au Vedanta ce qu'est la formule "Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie" (Jean 14, 6) dans l'enseignement du maître Jésus.

Et la bonne nouvelle c'est qu'elle ne concerne pas que les chrétiens, mais tout homme dont le cœur se tourne vers Dieu (qualité du Purusa).
- ce chemin (équivalent du Sat) est la trace qu'emprunte le disciple pour progresser, il s'agit d'un sentier spirituel dans lequel l'élève s'engage dans la vie.
- cette vérité (équivalent du Chit) est le but de ce sentier, et en ce sens j'aime à dire que la vérité est ce qui Est et qui libère, autant du point de vue immédiat ou relatif que du point de vue ultime et absolu.
- la pleine découverte et connaissance donne accès au Royaume, à la Vie (équivalent d'Ananda).

Chercher Dieu en toutes choses et Le connaître c'est se connaître soi-même, et il incombe à chacun engagé dans son chemin de vie personnel de Le trouver.

Pour certains êtres élevés spirituellement, il s'agit-là du tout premier devoir de la condition humaine : si "les êtres doivent habiter la caverne qui est en eux", c'est afin "que l’Être suprême qui y réside puisse se révéler" nous disait la sainte indienne Mâ Ananda Môyi. Le chemin est clair : Le connaître afin de Le révéler (et de Se révéler).
La vérité sur ce chemin : une voie de connaissance et de révélation.

Bien à toi,
Ase

Navam

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2814
Enregistré le: 22 Déc 2014, 10:09

Message Sujet: Sat Chit Ananda

Message Titre du message: Re: Sat Chit Ananda

Message Ecrit le 15 Nov 2016, 08:25

Coucou Ase,

Je suis d'accord avec toi sur ce que tu dis là. Je rebondis juste sur cette phrase qui m'interpelle par contre.

Ase a écrit:Chercher Dieu en toutes choses et Le connaître c'est se connaître soi-même, et il incombe à chacun engagé dans son chemin de vie personnel de Le trouver.

Ce pense que cela ne va pas dans ce sens. Car chercher Dieu en toutes choses c'est déjà partir d'une hypothèse qui serait de dire que Dieu existe. Ce n'est pas ça chercher La Vérité, chercher ce qui EST. Cela va plutôt dans l'autre sens. Il faut d'abord chercher à se connaître soi-même, sans aprioris, etc. Chercher ce qui EST en nous et dans ce monde avec le moins de filtres possibles. Et c'est précisément en cherchant ce qui EST et en cherchant qui je suis que je pourrais alors connaître Dieu. Car à partir du moment ou je cherche Dieu je ne suis déjà plus dans cette recherche de Vérité. Je suis dans la complaisance d'un conditionnement.

Mais c'est peut-être ce que tu voulais dire au final et que j'ai mal interprété ?

Au plaisir Ase et bonne journée !
« L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit. » (Gandhi)
« En vérité il y a autant de religions que d'individus sur cette terre.» (Gandhi)

Ase

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 837
Enregistré le: 03 Jan 2015, 12:38

Message Sujet: Sat Chit Ananda

Message Titre du message: Re: Sat Chit Ananda

Message Ecrit le 15 Nov 2016, 19:45

Salut Navam,

Je voudrais à mon tour te communiquer quelques pensées.

Pour moi chercher Dieu en toutes choses c'est en premier lieu Voir et Reconnaître ce qui Est en chaque chose, et en nous également, afin de Voir et Reconnaître Celui qui Est et trouver en Lui la Paix de l'Esprit. Concernant Dieu, et l'hypothèse Dieu, on peut dire tout ce qu'on veut sur Dieu puisque c'est un concept qui a autant de définitions et de représentations différentes qu'il y a d'hommes sur Terre. Dit autrement, si Dieu est une donnée subjective, l'hypothèse de l'existence de Dieu est une question qui nous dépasse tous, tout autant que nous sommes.
Le problème de l'existence de Dieu, et qui consiste à en rester à un niveau conceptuel, et qui peut se ramener à une donnée neurobiologique, fait de Dieu une croyance en un objet fait Sujet qu'on déifie. Un piège de l'ego. Mais on peut sortir du schéma classique de croyance de l'ego qui nomme son Dieu en le conceptualisant et qui sous des termes narratifs cache une construction intellectuelle dont on se sert pour expliciter quelque chose qui généralement nous dépasse, nous transcende et nous fortifie.

En Orient, on à l'habitude d'appeler éveil cette transformation radicale d'un cœur qui se métamorphose. Ce changement de perception du réel, de ce qui Est, surgit lorsque l'on cesse de se reconnaître comme une étant une conscience individuelle, un ego. Cet éveil marque la fin de sa propre individualité, une individualité qui se sent séparée du Tout Autre, mais qui reconnaît en toutes choses le Tout Autre.

Une fois manifesté, je voudrais préciser que, l'éveil est définitif, il ne peut plus s'agir d'une étape puisqu'il n'y a plus "personne" pour franchir des étapes ou pour reconnaître des étapes. En ce sens, il se confond avec la libération spirituelle, celle du jivanmukta ("le libéré vivant" dans la tradition du Védanta et de l'Advaita). Les traditions de sagesse nous ont enseigné que notre seul et unique obstacle à la libération est cet ego. Et en effet, l'ego définit un sentiment de soi-même, une part de nous-même, comme séparée d'autrui et qui saisit n'importe quelle occasion pour se positionner de façon à pouvoir se voir séparé de l'autre. Tu comprendras donc que dès qu'il y a déification (même de Dieu) il y a derrière le mécanisme de l'ego. Et avec celui-ci, on déifie le naturel, et notre relation à la Vie, et notre relation au Tout, et par attachement à cet ego, on déifie nos centres d'intérêts, on déifie même notre Soi, on déifie notre Moi, on déifie nos expériences, nos émotions, nos opinions et on s'approprie des idées, on déifie tout ce qui nous touche de près ou de loin.

Et là il y a un véritable travail de désidentification et de non-appropriation à effectuer.
L'homme dans son mécanisme mental donne beaucoup d'importance à l'appropriation des idées qui ne lui appartiennent pas. Il se crée toute une construction intellectuelle et relationnelle aux concepts auxquels il tient, c'est psychologiquement humain. Il en va ainsi de l'hypothèse de l'existence de Dieu aux noms variées ("créateur", "grand architecte", "grand horloger", "grand manitou", "très-haut", etc.). Il devrait davantage se demander comment il pourrait avoir de vraies idées personnelles sur une chose qu'il n'a pas encore expérimentée, et même sur des choses qu'il expérimente on ne peut pas trop dire qu'il en a une idée qui lui soit personnelle.
Cependant, une fois ce chemin accompli, cette vérité découverte, c'est-à-dire ayant l'expérience de l'esprit d'éveillé, cette expérience de vie éternelle, il n'est plus question d'une expérience strictement personnelle, mais singulière directement en relation avec l'universel.

Un deuxième point que je voudrais discuter avec toi, c'est que chercher Dieu en toutes choses c'est aussi Aimer Dieu en toutes choses, et en tout autre. Chaque personne sur notre chemin est une occasion qui nous permet de mieux apprendre à aimer autrui et à mieux reconnaître que nous avons besoin les uns des autres. Nous n'arriveront jamais à nous connaître nous-mêmes tout seul. Nous avons besoin, car nous vivons dans une relation d'interdépendance, des uns et des autres.

Enfin, chercher qui je suis, demande de se renoncer, entièrement. De s'abandonner intégralement.
Ton véritable visage n'est autre que le visage de Dieu.

Bien à toi,
Ase

Asander

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 57
Enregistré le: 12 Juin 2017, 11:10

Message Sujet: Sat Chit Ananda

Message Titre du message: Re: Sat Chit Ananda

Message Ecrit le 18 Juin 2017, 15:03

L'Hindouisme (et sa philosophie, qui est à mes yeux la plus complète et la plus profonde de toutes) possède des principes qui me subjuguent. :)
L'idée de Sat Chit Ananda est un exemple de cette beauté : insaisissable par les sens et constante, étant le fond de la forme et une unité transcendante... :hi:
"N'étant qu'un Rêveur
Après tout et après tous
D'une ligne à opposé
Je fais un cercle et ne fais que passer"


Si tu veux en savoir plus sur le Taoïsme et ma pensée --} : http://taoisme.forumactif.com/


Retourner vers Autres religions

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Open chat