La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Les Témoins de Jéhovah sont connus principalement pour leur prédication de porte-à-porte et l'importance qu'ils donnent à la Bible


Témoins de Jéhovah
Les Témoins de Jéhovah croient que Dieu a restauré le véritable christianisme par leur intermédiaire. Le présent forum est axé exclusivement sur l'éducation. Sinon SVP : Pour toutes comparaisons qui ne sauraient vous satisfaire, en présence de l'enseignement officiel, utilisez le forum débat chrétien (forum de dialogue œcuménique)
agecanonix

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8035
Enregistré le: 25 Déc 2009, 17:55

Message Sujet: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Titre du message: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Ecrit le 20 Fév 2018, 11:03

Pour répondre à cette question, Paul a développé une réponse très argumentée en I Cor 15:35 à 57.

Je vous préviens, il va vous falloir bien méditer et réfléchir sur ce texte lourd de conséquences.
Attention ! ce texte ne concerne que les chrétiens oints appelés à vivre au ciel avec Jésus.
La résurrection de l'immense majorité des humains ayant une expérience terrestre n'est pas l'objet de cette explication de Paul.

Au verset 35, Paul pose les bases de sa démonstration. il dit : Comment les morts doivent-ils être relevés ? Oui avec quelle sorte de corps viennent-ils ?

Pour bien comprendre la réponse de Paul, il faut déjà bien comprendre la question.

La question n'est pas : "quelle sorte de corps recevront les chrétiens oints au ciel ?" , ce qui permettrait l'hypothèse d'un changement de corps après leurs résurrections.
C'est l'idée défendue par certains ici qui optent pour une résurrection dans un corps humain et d'un changement ensuite pour monter au ciel ou au cours du trajet vers le ciel.
Non, Paul pose la question de savoir quelle sorte de corps les chrétiens oints vont recevoir au moment de leur résurrection.

Nous allons donc avoir la réponse précise et définitive à notre question.

Pour éviter d'être baladé par des hypothèses farfelues, j'insiste sur le fait que Paul va nous décrire le moment de la résurrection, dans un chapitre (15) dédié exclusivement à la résurrection.

En effet, certains ici font astucieusement glisser la démonstration de Paul sur un autre sujet, à savoir quel sera le type de corps des chrétiens oints quand ils seront au ciel alors que le verset 35 a bien défini l'objet de la démonstration de Paul : " comment les morts doivent-ils être relevés ? "

Or le verset 13 nous explique : "Si vraiment il n'y a pas de résurrection, Christ non plus n'a pas été relevé ".
De même les versets 4 indiquent: " Christ(...)a été enterré, oui qu'il a été relevé le 3ème jour."

Il ressort de ces deux textes que le terme "relevé" dans l'esprit de Paul signifie "être ressuscité ".

Ce point étant acquis, nous savons maintenant que la réponse de Paul va nous apprendre la nature du corps que Dieu donnera aux chrétiens oints à l'instant précis de leur résurrection.

nous pouvons donc commencer l'examen de sa réponse.

Des versets 35 à 41, Paul va expliquer à ses lecteurs que le corps humain que possédait les chrétiens oints avant leur mort a disparu . Il dit : "ce que tu sèmes n'est pas rendu à la vie si d'abord il ne meurt" puis il ajoute "et quand à ce que tu sèmes (ce qui meurt selon le verset précédent) tu sèmes non pas le corps qui va naître mais un grain nu"

Paul nous explique donc ici que le corps humain qui va disparaître en mourant ne sera pas le corps qui naîtra de la résurrection.

Paul donne ensuite l'explication de cette affirmation au verset 38 : " mais Dieu lui donne un corps comme il l'a voulu et à chacune des semences son propre corps ".

Cela signifie donc que le corps des ressuscités ne peut pas être le corps qu'ils possédaient avant leur mort.
Une première leçon que nous impose ce texte, c'est que le corps matérialisé de Jésus qui apparaît à Thomas et dans lequel il y avait les traces de ses blessures aux mains et aux pieds ne pouvait pas être le vrai corps de Jésus lequel était mort.

Ensuite Paul, aux versets 39 à 41 Paul s'évertue à démontrer qu'il y a beaucoup de corps différents, entre les animaux, entre les corps célestes, entre les étoiles, etc...

Réfléchissons: si Paul avait pour intention de démontrer que les ressuscités retrouveraient un corps humain à leur résurrection, pour quelle raison prendrait-il un soin immense à démontrer qu'il existe beaucoup de corps différents dans la création de Dieu ?
Vous ne pensez pas qu'à la question, quelle sorte de corps à la résurrection ? , Paul aurait pu répondre tout simplement : " la même sorte ! " au lieu de partir dans une explication de 20 versets décrivant plein d'autres sortes de corps ?

Si donc Paul prend le temps de lister toute une série de corps différents c'est qu'il en a besoin pour la suite de sa démonstration.

Et justement, il commence le verset 42 par l'expression "de même aussi à la résurrection", ce qui indique que cette notion de différence de nature des corps lui est utile pour la suite de son explication.
Notez au passage que Paul définit une fois encore la nature de sa réponse. C'est bien au moment de la résurrection qu'il place ses arguments. C'est capital !

Des versets 42 à 44, Paul se situe donc à l'instant de la résurrection.
Il reprend le verbe "semer" dont il a défini plus haut qu'il signifiait la mort du corps humain, puis il utilise le verbe "relever" pour marquer le moment de la résurrection.
Les qualificatifs désignant l'avant et l'après résurrection sont révélateurs . D'un côté "corruption, déshonneur et faiblesse" et de l'autre "incorruptibilité, gloire et puissance".

Mais le point d'orgue de cette démonstration vient à partir du verset 44. "il est semé corps physique, il est relevé corps spirituel".

Cet élément est capital car Paul a bien rangé le corps physique du côté de la corruption, du déshonneur et de la faiblesse.
C'est bien le corps physique qui est décrit et précisément parce qu'il est physique.

Vous vous souvenez que Paul a expliqué que le premier corps mourait et que Dieu donnait ensuite un autre corps, celui qu'il voulait, aux ressuscités, Paul ayant démontré qu'il existait bien d'autres corps.
Or, nous avons dans ce texte sa réponse à la question posée : quel corps à la résurrection ? Et la réponse est donc . Un corps spirituel parce qu'un corps physique ne fait ps l'affaire car "corruptible, sans gloire et faible".

Un corps spirituel n'est donc pas un corps physique. C'est absolument évident à la lecture de ce texte puisque Paul, depuis le verset 42 n'a de cesse de démontrer qu'un corps physique ne peut pas être à la hauteur des besoins des ressuscités.

Si maintenant un corps physique amélioré pourrait faire l'affaire, Paul n'aurait pas dressé un tableau aussi sombre du corps physique car c'est bien parce qu'il est physique que Paul le décrit comme corruptible, sans gloire et faible.
De toute évidence le corps spirituel est absolument différent et plus glorieux qu'un corps physique.

La réponse de Paul pourrait s'arrêter là car il a répondu à la question. " quelle sorte de corps ? " ....... un corps spirituel !!

Seulement, c'est quoi un corps spirituel ? On sait qu'il n'est pas physique, Paul a passé assez de temps pour décrire l'impossibilité d'un corps physique.

C'est ici que certains tentent de faire croire que Paul a changé de sujet pour décrire maintenant autre chose, savoir la nature du corps des ressuscités après qu'ils auront abandonné leur corps humain issu de la résurrection pour aller au ciel auprès de Jésus.

Cependant, le verset 45 détruit cette hypothèse car il commence par l'expression " C'est même écrit ainsi..."

Quand on utilise une telle expression, c'est que l'idée qui va suivre est utilisé pour démontrer celle qui précédait. Or, celle qui précédait indique que les morts sont ressuscités "corps spirituels".
Ainsi, l'explication qui nous mène des versets 45 à 49 est utilisée par Paul pour décrire le corps spirituel reçu par les ressuscités au moment où ils reviennent à la vie.
Que dit donc Paul ?
Qu'Adam est à classer parmis les corps physiques et que Jésus (le second Adam) est à classer parmi les corps spirituels. Paul est même plus clair, il dit que Jésus est devenu un esprit donnant la vie.

Ainsi Paul nous explique qu'un corps spirituel appartient à un esprit.

Les versets suivant (46 à 48) établissent la différence entre un corps physique (et donc un corps humain), et un corps spirituel (le corps d'un esprit).
Vous notez au verset 48 que Paul n'a absolument aucun doute sur la différence entre le corps physique et le corps spirituel. Il s'agit bien pour lui de 2 corps absolument différents.

Les versets 47 sont absolument fondamentaux dans notre démonstration.

Remarquez bien les mots employés par Paul.
Au verset 47 le corps physique est rattaché au lieu où il peut vivre : "le premier homme est de la terre et fait de poussière"
Au verset 48 le corps spirituel est appelé " céleste"..

Nous pouvons donc indiquer, comme Paul l'affirme ici, que le corps spirituel est un corps céleste.

En effet, depuis le verset 46 Paul oppose le corps humain (celui d'Adam), au corps spirituel (celui de Jésus) et il finit par dire que le corps physique est terrestre alors que le corps spirituel est céleste.

Si donc on vous donne un corps céleste au moment de votre résurrection, où pensez vous que vous serez ressuscité ?
Cela démontre donc que la résurrection des chrétiens oints se fait directement au ciel.

Le verset 49 détruit l'hypothèse d'un changement de corps des ressuscités lors de leur transfert au ciel.
En effet, après avoir indiqué qu'un corps spirituel est un corps céleste et que c'est ce corps que recevaient les ressuscités en question, Paul définit que cela signifie qu'ils porteront, avec ce corps, l'image du céleste qu'il a défini, au verset 45 comme étant un esprit.

En d'autres termes, Paul a démontré que les ressuscités, dès leur résurrection, recevront un corps spirituel qu'il appelle "céleste" et que c'est avec ce corps céleste qu'ils porteront l'image de Jésus défini comme étant un esprit au verset 45.
Rappelons au passage que Jésus a bien spécifié qu'un esprit n'avait ni chair, ni os..

Et enfin, dernière affirmation de Paul au verset 50 qui conclue admirablement cette démonstration : " la chair et le sang (et donc un corps physique) ne peuvent hériter du royaume de Dieu".

Mettons nous maintenant en situation.
Imaginons que je veuille expliquer à des chrétiens qu'ils vont avoir un corps physique à leur résurrection.
Comment je m'y prends ?
Pensez vous que je serais cohérent en leur disant qu'un corps physique est sans gloire, corruptible et faible ?
Or c'est précisément ce que Paul écrit en I Cor 15 comme expliqué plus haut.

Paul n'utilise QUE le mot "physique" pour définir ce type de corps. C'est donc le caractère physique de ce corps qui est retenu par Paul pour affirmer qu'il ne peut pas rivaliser avec le corps spirituel que Paul appelle "céleste" et dont il indique que c'est le corps d'un esprit, précisément celui de Jésus.

Pourriez vous comprendre, à la lecture de cette démonstration que Jésus a reçu un corps physique ou que les chrétiens recevront ce type de corps au moment de leur résurrection alors que Paul en a démontré les limites avec des mots forts : corruption, faiblesse, déshonneur ?

C'est comme si Paul venait expliquer : vous savez votre corps physique ne pourra pas faire l'affaire, mais, hélas, on n'a pas mieux !

C'est précisément le contraire qu'explique Paul. Il dit en substance : Votre corps terrestre ne fait pas l'affaire, mais il y a un corps spirituel, que je qualifie de "céleste" et c'est précisément le corps qu'à reçu Jésus après sa résurrection. C'est le corps d'un esprit. Ainsi, votre chair et vos os ne peuvent hériter du royaume et pour cause, ils sont corruptibles et trop faibles. A votre résurrection, le corps que vous recevrez sera donc la corps spirituel, céleste.

Dernière remarque. Pour quelle raison pouvons nous être certains qu'un corps physique n'est pas compatible avec la vie céleste ?
C'est dans la façon dont Paul pose le problème.
Il ne dit jamais qu'un autre corps physique pourrait faire l'affaire.
En effet, comment présente t'il le corps qui meurt ?.
Ou quelle unique caractéristique ce corps incompatible a t'il aux yeux de Paul, par quelle expression le caractérise t'il sans avoir besoin d'autres mots ?
C'est bien le mot "physique" qui est utilisé.

Remarquez la structure de la phrase. Il y a un corps physique mais il y a aussi un corps spirituel, Adam possédait un corps physique alors que Jésus est devenu un esprit.
Imaginez vous logique, après avoir indiqué que le corps physique était corruptible, faible et sans gloire, que Paul vienne nous expliquer ensuite que c'est pourtant un corps physique, celui là même qu'avait Jésus, qui a été ressuscité ?
Si dans une phrase on disait : le moteur diesel est polluant mais il y a aussi un moteur électrique. De plus le moteur diesel a tous les défauts. Et donc pour régler le problème, nous avons opté pour un moteur diesel quand même !

Si vous comprenez l'absurdité de cette phrase, nous aurons compris Paul.
Modifié en dernier par agecanonix le 25 Fév 2018, 04:24, modifié 6 fois.
Pour connaître mon espérance de témoin de Jéhovah, cliquer sur le lien ci-dessous.

post1085315.html#p1085315

papy

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7498
Enregistré le: 22 Mai 2013, 02:59

Message Sujet: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Titre du message: Re: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Ecrit le 21 Fév 2018, 09:17

Agé a écrit : "Attention ! ce texte ne concerne que les chrétiens oints appelés à vivre au ciel avec Jésus."

Ou sont les versets pour défendre cette idée ?
Vérifiez toutes choses ; tenez ferme ce qui est excellent.(1 Thes 5 : 21)

Gérard C. Endrifel

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5854
Enregistré le: 27 Jan 2015, 11:04

Message Sujet: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Titre du message: Re: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Ecrit le 21 Fév 2018, 14:27

Bonjour, bonsoir,

L'Article B-10-A de la Charte indique que dans les forums " Enseignement" " toute réponse qui évoque un contenu officiel, devra être vérifiable et conforme aux enseignements fondamentaux de la communauté. "

Je précise cependant qu'une réponse simple et concise à la question posée dans le message ci-dessus sera amplement suffisante et qu'une fois cette dernière donnée, toute opinion contradictoire visant à la remettre en question sera invariablement sanctionnée conformément à l'article de la Charte relative au fonctionnement des forums " Enseignement ". Il s'agit ici d'apporter simplement une précision, pas d'alimenter un hors-sujet polémique.

En vous remerciant,
La modération.
La première chose que fera un esclave après avoir quitté son maître, c'est s'en trouver un autre encore pire que le précédent. Et il n'y a pas pire maître que soi-même. - "Principe d’élévation - Réalité ou Illusionnisme pervers ?" G. C. Endrifel

agecanonix

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8035
Enregistré le: 25 Déc 2009, 17:55

Message Sujet: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Titre du message: Re: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Ecrit le 21 Fév 2018, 15:17

Vos interventions me permettent de poster un nouveau message et de remontrer ainsi le sujet dans la liste.

Pour quelle raison ai-je indiqué que l'explication de Paul ne concernait que les chrétiens oints ?

C'est relativement simple à comprendre.

Paul écrit à des chrétiens, I Cor 15 :1 et 2 vient le confirmer puisqu'il indique que ses lecteurs sont des frères devenus croyants.

Il indique également, au verset 2 que ces chrétiens étaient en train d'être sauvés.

S'il fallait les classer, nous dirions qu'il s'agit de "justes".

Or, Jean 5:28 et 29 nous apprend qu'il y aura une résurrection des justes et des injustes, précisant que les injustes qui ont fait des choses viles subiront une résurrection de jugement.

Si donc I Cor 15 concernait tous les ressuscités, il faudrait admettre que ceux qui ont commis des choses viles vont aller au ciel avec les chrétiens fidèles pour être toujours avec Jésus comme le confirme I Thes 4 qui présente la résurrection en question comme une forme de récompense.

Donc visiblement il y aura une autre résurrection, il est évident que celle de I Cor 15 et de I Thess 4 est réservée aux chrétiens en union avec Christ ce que I Thess 4:16 confirme.

Poursuivons notre analyse.

Nous avons vu un peu plus haut que Jésus est un esprit et que Paul a clairement indiqué que le corps physique est incompatible avec la vie céleste.
Pour Paul les chrétiens seront eux aussi des esprits puisqu'il explique très directement qu'ils auront un corps semblable à celui du Christ.

Quel corps Jésus a t'il donc au ciel ? Pourrait-il être physique avec une taille normale pour un homme entre 1m80 et 2 m par exemple.

Colossiens 1:15 nous apporte un renseignement précieux sur Jésus . " Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute création "

Ce texte est écrit longtemps après la résurrection de Jésus ce qui fait que nous savons qu'il définit la nature définitive de Jésus.

Il n'échappera à personne que Jésus est défini comme étant l'image de Dieu, son fils même, ce qui nous apprend que Dieu serait également un esprit.

Cela tombe bien puisque Jésus l'a expressément affirmé en Jean 4:24. "Dieu est un Esprit, et ceux qui l’adorent doivent [l’]adorer avec [l’]esprit et [la] vérité "

Paul le confirme également en 2 Corinthiens 3:17. " Or Jéhovah est l’Esprit ; et là où est l’esprit de Jéhovah, là est la liberté "

Concernant la nature de Dieu Paul indique également en I Tim 1:17. " Or au Roi d’éternité, incorruptible, invisible, [le] seul Dieu, soient honneur et gloire à tout jamais. Amen.

De même, en Hébreux 3:27 Paul, parlant de Moise écrit: " Par la foi, il a quitté l’Égypte, sans craindre la fureur du roi, car il est resté ferme comme s’il voyait Celui qui est invisible "

Le caractère invisible de Dieu et sa qualité d'esprit ne sont donc pas contestables ici. Or Jésus est son image.

Voyez ce que Salomon a déclaré concernant Dieu en II Chroniques: " Car les cieux et le ciel des cieux ne peuvent le contenir, et qui suis-​je, moi, pour lui bâtir une maison, si ce n’est pour faire de la fumée sacrificielle devant lui ? "

Par ailleurs, les protestants appliquent I Tim 3:17 à Jésus puisqu'ils le considèrent comme étant Dieu. Nous voyons ici une contradiction flagrante dans leur croyance puisque ce texte définit que Jésus, s'il était Dieu, est invisible.

Maintenant, comment peut-on affirmer que Jésus posséderait un corps physique, et donc absolument visible quel que soit l'endroit où il se trouverait.

Le plus incroyable dans cette histoire serait de croire que Dieu et son fils qui ont créé un univers d'une taille quasiment infini serait de la taille des humains avec des corps physiques et donc matériels ce qui ferait de Dieu et de son fils des êtres pas plus grands que vous et moi.


Que Jésus se soit matérialisé au premier siècle après sa résurrection n'est contesté par personne ici. Seulement il l'a fait quelques fois seulement pour démontrer la réalité de sa résurrection.
Essayer d'imaginer une autre solution pour le faire ? idem pour prouver qu'il remontait au ciel.
Par contre ses apparitions ont été peu nombreuses, Paul les énumère en I Cor 15. Il y en aurait 6 au minimum, mais guère plus.
Si Jésus était physiquement visible, pour quelle raison se serait-il ainsi caché de ses disciples pendant des semaines ? Essayer d'en trouver une crédible !

J'ai lu cette remarque dans un fil parallèle.
L'erreur d'agécanonix est seulement de faire croire que Paul oppose corps physique/matériel/palpable à corps spirituel/invisible/impalpable.

En fait, nous l'avons vu, selon les propres termes de Paul, l'opposition se fait entre le corps physique et le corps spirituel.
Les deux premières parties de l'équation de Thomas sont réunis Corps physique contre corps spirituel.

Nous venons de voir ci-dessus que Jésus, qui est l'image de Dieu défini comme invisible en Colossiens 1:15 est donc lui aussi invisible, sinon les mots ne veulent plus rien dire !
L'équation se définit donc maintenant ainsi : Corps physique-matériel contre Corps spirituel- invisible.

quand à la notion de palpable, elle est liée à la matérialité des corps en question ce qui nous démontre qu'un corps spirituel, immatériel et invisible est forcement impalpable.

J'ajoute ce texte d'Hébreux 1:3.
Dieu, qui autrefois a parlé à bien des reprises et de bien des manières à nos ancêtres par le moyen des prophètes, 2 nous a parlé à la fin de ces jours par le moyen d’un Fils qu’il a établi héritier de toutes choses, et par l’intermédiaire duquel il a fait les systèmes de choses. 3 Il est le reflet de [sa] gloire et la représentation exacte de son être même

Paul nous parle ici de Jésus qu'il définit comme le reflet de la gloire de Dieu et la représentation exacte de son être même".
Si donc Jésus possède un tel corps au ciel, une représentation exacte de l'être de Dieu, et si Jésus possède un corps physique de 1m80 à 2m environ, alors Dieu est de la même nature..

Soyons raisonnable. Regardons un peu la taille de l'Univers et redescendons sur terre svp..

Analyser un argument demande à la fois une certaine objectivité et une capacité d'analyse globale des possibilités qu'offrent les textes bibliques avancés.
Par exemple, affirmer que parce que Jésus est apparu en chair et en os à ses apôtres cela démontrerait qu'il a reçu définitivement ce corps pour le reste de sa vie éternelle, c'est aller un peu vite en besogne.

Il faut nous comporter comme un juge lorsqu'il analyse le témoignage d'une personne concernant une affaire compliquée.
Le travail du Juge est d'essayer d'analyser et de trouver si le témoignage en question peut ou ne peut pas trouver une autre explication que celle qui est avancée par la partie qui propose ce témoignage.
Dès lors où le juge trouve une autre interprétation possible et raisonnable alors le témoignage est déclaré non probant.

Par exemple, on nous avance comme argument que le corps de Jésus a disparu et donc que forcément cela prouverait qu'il l'a récupéré à sa résurrection.

Il y a tellement d'autres explications différentes possibles que vous devriez facilement en trouver une qui ne suppose pas l'hypothèse avancée.
    1)-Par exemple, le fait que pour éviter que des humains mettent en doute la résurrection de Jésus en tant qu'esprit, il serait préférable que son corps ait disparu. Les opposants au Christianisme aurait beau jeu d'affirmer que le personnage vu par les chrétiens était un imposteur.
    2)-Ou alors le fait que Dieu ne veuille pas que l'on fasse des restes de son fils l'objet d'un culte idolâtrique.
Je suis certain qu'en cherchant un peu, vous pourriez trouver d'autres raisons aussi logiques.

Tout cela démontre que cet argument n'est pas probant et n'impose pas l'hypothèse avancée le concernant.
En mathématiques on dirait qu'il s'agit d'une condition nécessaire mais non suffisante. En effet, si Jésus avait récupéré son corps, celui-ci aurait disparu ( c'est la condition nécessaire). Par contre ce n'est pas parce que le corps a disparu que Jésus l'a forcément récupéré ( elle est donc insuffisante ).

On nous dit également qu'on aurait fini par trouver le corps de Jésus s'il ne l'avait pas récupéré. A cela on peut objecter qu'on aurait fini par trouver Jésus avec son corps vivant s'il était resté dans cet état pendant les semaines où il n'était pas encore monté vers son père.
Un corps mort est beaucoup plus difficile à découvrir qu'un humain vivant connu de tous.
On nous objectera que Jésus avait le pouvoir de se cacher et nous répondrons que Dieu avait aussi le pouvoir de cacher ou de faire disparaître le cadavre de son fils.
Vous voyez, à ce genre d'argument, on peut toujours objecter un argument de même nature.

La plupart des arguments avancés pour prouver une résurrection corporelle de Jésus sont de ce genre.
Un mormon, un jour, m'a expliqué que Dieu était physique comme un homme parce la bible parlait de la main de Dieu ou de son bras. J'en déduis que la Justice est une dame puisque nous disons couramment que le bras de la justice ne tremble pas. Cette dame, en plus, n'est pas atteinte de "parkinson". (face)

C'est pour cette raison qu'il faut quitter ce genre de discussion stérile et porter notre attention sur les textes plus fondamentaux comme par exemple toutes les explications que Paul a produites concernant la résurrection.

C'est ce que les TJ s'efforce de faire et c'est la raison pour laquelle je vous propose une explication verset par verset de la première aux Corinthiens chapitre 15.
Paul y est très clair. Si vous ne l'avez pas lu, elle se trouve dans le premier message de ce fil.
Modifié en dernier par agecanonix le 27 Fév 2018, 14:57, modifié 1 fois.
Pour connaître mon espérance de témoin de Jéhovah, cliquer sur le lien ci-dessous.

post1085315.html#p1085315

Gérard C. Endrifel

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5854
Enregistré le: 27 Jan 2015, 11:04

Message Sujet: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Titre du message: Re: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Ecrit le 21 Fév 2018, 15:48

Qui sera ressuscité pour vivre au ciel avec Christ, et dans quel but?

Luc 12:32: “Ne crains pas, petit troupeau, car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume.” (Ce “petit troupeau” se compose d’un nombre limité de personnes; il n’englobe pas tous les humains qui ont exercé la foi. Ses membres vont au ciel dans un but bien précis.)

Rév. 20:4, 6: “J’ai vu des trônes, et il y avait ceux qui se sont assis dessus, et le pouvoir de juger leur a été donné. (...) Heureux et saint quiconque a part à la première résurrection; sur ceux-là la seconde mort n’a pas de pouvoir, mais ils seront prêtres de Dieu et du Christ, et ils régneront avec lui pendant les mille ans.”

Voir également pages 61 à 68 du " Comment Raisonner à partir des Écritures ", à l’article “Ciel”.

    Ceux qui sont relevés pour la vie céleste reçoivent-​ils un corps physique glorieux?

    Phil. 3:20, 21: “Le Seigneur Jésus Christ (...) transformera notre corps humilié pour qu’il soit rendu conforme à son corps glorieux, selon l’opération de ce pouvoir qu’il a.” (Cela signifie-​t-​il que le corps de chair des chrétiens concernés sera finalement revêtu de gloire dans le ciel? Ou bien doit-​on comprendre qu’à la place de leur humble corps humain, ils recevront un corps spirituel glorieux lorsqu’ils seront relevés pour la vie céleste? Laissons les textes bibliques suivants répondre à ces questions.)

    I Cor. 15:40, 42-44, 47-50: “Il y a des corps célestes et des corps terrestres; mais différente est la gloire des corps célestes, et différente celle des corps terrestres. Ainsi en est-​il pour la résurrection des morts. (...) Il est semé corps physique, il est relevé corps spirituel. (...) Le premier homme [Adam] est de la terre et il est fait de poussière; le second homme [Jésus Christ], lui, est du ciel. Tel est celui qui est fait de poussière, tels aussi sont ceux qui sont faits de poussière; et tel est le céleste, tels aussi sont ceux qui sont célestes. Et tout comme nous avons porté l’image de celui qui est fait de poussière, nous porterons aussi l’image du céleste. Or je dis ceci, frères: que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu.” (Ce texte ne soutient nulle part qu’il peut y avoir réunion de ces deux sortes de corps ni qu’on reçoit un corps de chair dans les cieux.)

http://wol.jw.org/fr/wol/d/r30/lp-f/1101989262

Un élément de réponse pertinent se trouve dans le texte lui-même, à savoir 1 Corinthiens 15:49 : " Et de même que nous avons porté l’image de celui qui est fait de poussière, nous porterons aussi l’image du céleste. ". Qui sont ceux qui " porteron[t] aussi l'image du céleste " ? En Révélation 20:4, 6, il s'agit de ceux qui " seront prêtres de Dieu et du Christ, et [qui] régneront avec lui pendant les mille ans. "
La première chose que fera un esclave après avoir quitté son maître, c'est s'en trouver un autre encore pire que le précédent. Et il n'y a pas pire maître que soi-même. - "Principe d’élévation - Réalité ou Illusionnisme pervers ?" G. C. Endrifel

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12286
Enregistré le: 23 Oct 2012, 07:56

Message Sujet: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Titre du message: Re: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Ecrit le 21 Fév 2018, 15:53

[EDIT]
Modifié en dernier par Gérard C. Endrifel le 21 Fév 2018, 16:04, modifié 1 fois.
Raison: Art. B-10-A de la Charte
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

agecanonix

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8035
Enregistré le: 25 Déc 2009, 17:55

Message Sujet: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Titre du message: Re: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Ecrit le 22 Fév 2018, 12:41

Après une longue discussion avec un représentant de la religion protestante, voici le point sur lequel est bâti l'explication de cette confession sur la nature du corps physique des humains ressuscités quand ils seront au ciel.

Non je maintiens que l'âme n'est pas le corps physique mais la personne intérieure. Si nephesh désigne quelque chose de physique ça peut très bien être une figure de style comme je l'ai démontré dans mon précédent message (métonymie, comme pour le "nom" en hébreu).


Cela suppose déjà un prérequis , l'emploie d'une métonymie, qu'il nous faut donc accepter sans que la moindre preuve soit apportée.

Je constate que cette explication sur la métonymie n'a été apportée par Thomas qu'après que la preuve ait été faite que l'âme serait le corps. Nous avons donc ici une sorte de plan B pour pallier à un problème survenu par surprise. Pas certain donc que nous aillons l'explication officielle protestante.


Le problème est le suivant :

Paul, en I Cor 15 oppose deux corps, le corps "âme" et le corps "spirituel". Puis il va prendre deux exemples pour illustrer la nature de ces deux corps;

Pour définir le corps "âme" Paul cite Genèse 2:7. qui stipule : " Et l'homme devint une âme vivante ".

Pour définir le corps spirituel Paul écrit que Jésus, le second Adam est devenu un esprit.

Les protestants pensent que ces deux corps sont physiques alors que les TJ optent pour un corps physique qui devient ensuite un esprit puisque tel est le mot utilisé par Paul.

Nous pourrions donc stopper ici cette explication puisque le mot "esprit" renvoie à un être immatériel.
En effet Dieu est désigné comme étant un Esprit par Jésus en Jean 4:24 et Colossiens 1:15 indique que Jésus est son image, ajoutant le mot invisible pour caractériser Dieu.
Comme Paul confirme que le corps des chrétiens oints sera identique à celui de Jésus, nous en concluons qu'il sera invisible et donc immatériel aussi.
Si telle est votre opinion, alors vous pouvez vous passer de la suite de ce texte.

Les TJ s'appuient sur l'affirmation de Jésus qui a clairement affirmé qu'un esprit n'avait ni chair ni os, excluant la matérialité pour ce corps.

Pour dénouer cette énigme, le plus simple est de trouver quel sens donnait Paul au mot âme dans le texte de Genèse 2:7.

Ce n'est pas par hasard que Paul cite ce texte de Moise car pour les deux exemples qu'il cite, il choisit la "genèse" de leur vie ou nouvelle vie.

En effet les deux exemples emploient le verbe "devenir" lorsqu'on lit qu'Adam est devenu une âme vivante et que Jésus est devenu un esprit.

Chacun comprendra que pour Jésus Paul expliquait sa nouvelle naissance puisqu'il était mort auparavant.

Analysons donc la phrase issue de la Genèse. " Et l'homme devint une âme vivante ".

Le contexte nous apprend que c'est parce que Dieu lui aurait soufflé dans ses narines le souffle de vie qu'Adam serait devenu une âme vivante.

La clé se trouve dans l'expression "âme vivante".

Le mot âme a pour définition, entre autres, "vie" dans la bible et principalement dans le NT. Se pourrait-il qu'il faille la retenir ici ? Difficilement car dans ce cas nous aurions : " et l'homme devint une vie vivante ".

Un tel pléonasme serait inutile et même inutilement lourd.
Par ailleurs Thomas vient affirmer que le sens du mot "vie" quand il traduit le mot "âme" serait ambigu et désignerait quelques choses de non tangible.
Chacun sait ici ce qu'est la vie. Chacun connait aussi son contraire, la mort.
Exemple: Luc 9:24.
Car celui qui veut sauver son âme la perdra ; mais celui qui perd son âme à cause de moi, celui-là la sauvera
Il n'y a donc rien de mystérieux dans la définition biblique du mot âme qui désigne, en Genèse, le corps, et en Luc 9, la vie que perdraient les disciples en voulant absolument la sauver.
Si donc la vie peut se perdre et laisser place à la mort, elle ne peut pas constituer le moi-intérieur cher à Thomas.

C'est le mot "vivante" qui va nous aider. En effet, pour comprendre le sens de l'expression "âme vivante" il suffit de vérifier son contraire, s'il existe dans la bible.
Trouve t'on l'expression "âme morte" ou une équivalence dans les livres écrits par Moise.

Thomas était tellement certain de son explication qu'il s'est imprudemment mis en danger en affirmant que cette possibilité était nulle. C'est assez révélateur de sa part et cela indique effectivement que l'existence d'une référence à des âmes mortes porterait un coup à sa théorie.

Nombres 6:6 : "Tous les jours où il se tient séparé pour Jéhovah, il ne pourra venir vers aucune âme morte "

Lévitique 21:11. " Il ne viendra vers aucune âme morte*+. Il ne pourra se souiller ni pour son père ni pour sa mère."

Nombres 19:13: " Toute personne qui touche à un cadavre, à l’âme de n’importe quel homme qui vient à mourir, et qui ne se purifiera pas, a souillé le tabernacle de Jéhovah ; cette âme-​là devra être retranchée d’Israël "

Ce texte est fondamental : en disant "l'âme" de n'importe quel homme qui vient de mourir, et en ayant indiqué qu'il s'agit d'un cadavre, nous avons la définition biblique du mot âme utilisé par Moise, le rédacteur de la Genèse.

La traduction interlinéaire Segond indique ceci :
Celui qui touchera 05060 8802 un mort 04191 8801, le corps 05315 d'un homme 0120 qui sera mort 04191 8799, et qui ne se purifiera 02398 8691 pas, souille 02930 8765 le tabernacle 04908 de l'Eternel 03068; celui 05315-là sera retranché 03772 8738 d'Israël 03478. Comme l'eau 04325 de purification 05079 n'a pas été répandue 02236 8795 sur lui, il est impur 02931, et son impureté 02932 est encore sur lui.

Les N° qui apparaissent dans ce texte indique la référence Strong des mots hébreux.
Vous notez que le mot corps traduit le N°05315 qui correspond au mot hébreu נֶפֶשׁ , nephesch."âme"

Résumons donc : une âme vivante est le contraire d'une âme morte. C'est d'une logique évidente.
Si donc nous savons ce qu'est une âme morte, alors nous saurons ce qu'est une âme vivante.
Or, le texte cité ci-dessus indique que le mot âme signifie " cadavre" et donc " corps mort".
Dans votre propre bible vous lirez probablement "cadavre" et vous n'auriez pas pu imaginer que le texte original appelait "âme morte" ce cadavre.

Existe t'il des "vies mortes" ou du "sang mort" dans la bible ? Evidemment non ce qui exclut que les sens "vie" ou "sang" soient possibles pour définir une "âme morte"

On distingue également souvent le sens d'un mot par l'utilisation qui en est faite dans le contexte d'une citation, or, dans les textes qui entourent la citation de Genèse 2:7, le mot âme est utilisé pour désigner des animaux.
Genèse 1: 20: " que les eaux pullulent d'un pullulement d'âmes vivantes " les poissons donc.
Genèse 1:24: " Que la terre produisent des âmes vivantes ..." Des animaux terrestres donc.

Or, Genèse 2:7, le texte faisant référence à l'âme vivante Adam est écrit 14 versets après Genèse 1:24.

Nous retiendrons donc que homme et animaux sont des âmes dans ces chapitres de la Genèse ce qui exclut que l'âme Adam ait été autre chose, dans ses caractéristiques, que ce qu'étaient les âmes animales. Exit la conscience, la pensée raisonnée ou le moi-intérieur.

Si donc nous reprenons la définition d'une âme morte, le contraire d'une âme vivante, un corps donc, et que nous l'appliquons à Genèse 2:7, nous comprenons que Dieu souffla le souffle de vie dans l'homme sans vie qu'il venait de former de la poussière et cette homme devint un corps vivant.
Ca tombe bien puisque l'objet de la question posée à Paul concernait la nature du corps des ressuscités. La référence à Genèse 2:7 s'inscrit donc dans une logique thématique.

Je tiens à faire remarquer la méthode un peu malhonnête employée par Thomas lorsqu'il indique que le mot âme serait à comprendre sous la forme d'une métonymie.
Qui décide une métonymie ici si ce n'est Thomas qui vient d'apprendre qu'une âme, en Genèse, désigne un corps et que cette preuve ne peut absolument pas être niée.

Avec une telle figure de style qui consiste à dire qu'un mot peut vouloir dire autre chose que son sens commun, on ouvre la porte à toutes les interprétations et surtout on ne peut plus affirmer qu'on a fait une démonstration infaillible.

Ainsi en Jean 1:1, quand il est écrit que Jésus était dieu ou Dieu, eh bien nous aurions une métonymie et Dieu ne voudrait pas dire Dieu .
Ou alors en I Thes 4 le mot "ensemble" est une métonymie. :hum:

En fait, c'est l'arme absolue de ceux qui ont échoué à démontrer une théorie.

Quelle conclusion apporter ?
Que Paul, en I cor 15 35 à 50 a opposé un corps physique fait de poussière au corps spirituel de l'esprit Jésus.
Absolument rien ne permet d'affirmer que le corps de l'esprit Jésus serait matériel à part un tour de passe-passe permettant de donner le sens que l'on veut à un mot qui dérange.. Personne n'avait jamais osé me la faire celle-là.

Pour une explication complète de I Cor 15 : 35-50 remonter au premier message de ce fil.
Pour connaître mon espérance de témoin de Jéhovah, cliquer sur le lien ci-dessous.

post1085315.html#p1085315

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 62367
Enregistré le: 27 Juin 2005, 13:23
Localisation: FRANCE

Message Sujet: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Titre du message: Re: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Ecrit le 02 Mar 2018, 12:30

Tu veux bien continuer ton développement sur cette question STP.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah
search.php

agecanonix

* [ Aucun rang ] *
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8035
Enregistré le: 25 Déc 2009, 17:55

Message Sujet: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Titre du message: Re: La résurrection, mais dans quel type de corps ?

Message Ecrit le 02 Mar 2018, 14:11

I Cor 15 est, comme nous l'avons vu, le texte référence concernant la résurrection.
Voyons comment Paul a construit l'architecture de sa réponse.

Paul a articulé son explication de la façon suivante à partir du verset 35.

La question : Oui, avec quelle sorte de corps viennent-​ils+ ?

L'affirmation que le corps humain va disparaître : tu sèmes non pas le corps qui va naître.

L'affirmation que les animaux et les humains ont des corps différents : Toute chair n’est pas la même chair ; mais autre est celle des humains, autre la chair du bétail, autre la chair des oiseaux, autre celle des poissons+

L'affirmation qu'il y a des corps terrestres et des corps célestes. Et il y a des corps célestes*+ et des corps terrestres*+ ; mais autre est la gloire+ des corps célestes, autre celle des corps terrestres
Paul ne parle pas ici des astres et autres étoiles puisqu'il le fait au verset suivant. Les corps dont il parle sont donc des corps de créatures vivantes.

La référence aux corps célestes renvoie directement au verset 48: " Tel celui qui est fait de poussière, tels aussi ceux qui sont faits de poussière ; tel le céleste, tels aussi ceux qui sont célestes "


Et enfin l''affirmation que même les astres sont différents : "Autre est la gloire du soleil+, autre la gloire de la lune+, et autre la gloire des étoiles+ ; oui, une étoile diffère en gloire d’une étoile."

Ensuite, Paul va dresser deux colonnes. D'un côté le corps humain et de l'autre le corps spirituel.
Imaginez vous ce tableau ou faites le en même temps que moi sur une feuille de papier.
Je vous mets en rouge la colonne du corps humain et en vert la colonne du corps spirituel.

Verset 42: De même aussi la résurrection des morts+. Il est semé dans la corruption, il est relevé dans l’incorruptibilité+
verset 43: Il est semé dans le déshonneur, il est relevé dans la gloire+. Il est semé dans la faiblesse+, il est relevé dans la puissance
verset 44: Il est semé corps physique*+, il est relevé corps spirituel+. S’il y a un corps physique, il y a aussi un [corps] spirituel.
verset 45: C’est même écrit ainsi : “ Le premier homme Adam devint une âme vivante*+. ” Le dernier Adam est devenu un esprit+ donnant la vie+.
verset 46 :Toutefois, le premier est non pas ce qui est spirituel, mais ce qui est physique, ensuite ce qui est spirituel+
verset 47: Le premier homme est de la terre et fait de poussière+ ; le deuxième homme est du ciel
verset 48: Tel celui qui est fait de poussière+, tels aussi ceux qui sont faits de poussière ; tel le céleste+, tels aussi ceux qui sont célestes
verset 49: Et de même que nous avons porté l’image+ de celui qui est fait de poussière, nous porterons* aussi l’image+ du céleste.

C'est relativement simple.
Maintenant, mettons ensemble tous les renseignements qui concernent le corps humain qui est mort.
Il est semé dans la corruption, Il est semé dans le déshonneur, Il est semé dans la faiblesse, Il est semé corps physique, S’il y a un corps physique, Le premier homme Adam devint une âme vivante, le premier est non pas ce qui est spirituel, mais ce qui est physique, Le premier homme est de la terre et fait de poussière, Tel celui qui est fait de poussière+, tels aussi ceux qui sont faits de poussière , Et de même que nous avons porté l’image+ de celui qui est fait de poussière.

Pour le corps spirituel cela donne:
il est relevé dans l’incorruptibilité, il est relevé dans la gloire, il est relevé dans la puissance, il est relevé corps spirituel, il y a aussi un [corps] spirituel, Le dernier Adam est devenu un esprit donnant la vie, ensuite ce qui est spirituel, le deuxième homme est du ciel, tel le céleste+, tels aussi ceux qui sont célestes, nous porterons* aussi l’image+ du céleste.

De quel côté est le mot "esprit" ? Vous l'avez compris, il concerne le corps spirituel.

Thomas veut le rendre neutre et donc indépendant de la liste verte. Le texte le permet-il ? Evidemment non, c'est visuel, il a été mis du côté des caractéristiques du corps spirituel.

Et l'argument de Thomas serait de dire que parce qu'il est décrit comme "donnant la vie", cela le rendrait transparent.
Je ne vois pas où se trouve l'argument ici. Paul cite bien Jésus et Jésus donne bien la vie, ça n'est pas un raison pour dire qu'il n'est pas un esprit !

Paul a établi un parallélisme avec la référence avec Adam qui est défini comme une âme VIVANTE , Jésus est simplement décrit comme UN ESPRIT QUI DONNANT LA VIE. Ame vivante contre Esprit donnant la vie.

Mais pour autant absolument rien ne permet d'affirmer que Paul ne le place pas du côté des caractéristique du corps spirituel.
D'ailleurs notez bien que TOUS les versets comprennent une partie physique qui s'oppose à une partie spirituelle.
S'il fallait rendre inopérante l'affirmation que Jésus est devenu un esprit, où serait la partie spirituelle du verset 45 ?

J'ajoute un détail. Paul, au verset 48 indique : "tels aussi ceux qui sont célestes".
Le texte est au présent et indique qu'il existe déjà des corps spirituels au ciel, mais aussi et surtout, il utilise le pluriel pour désigner ces êtres là.
Or, au premier siècle, seul Jésus était monté au ciel et aucun autre chrétien ne l'y avait encore rejoint.
Le pluriel implique donc d'autres créatures et je ne vois que les anges pour combler ce vide.
Or les anges n'ont pas de corps humains à ce qu'il me semble à moins que les protestants aient une autre approche ?

Ajout.
Paul explique la résurrection par comparaison avec la naissance d'une plante.
Il indique que c'est la graine qui constitue ce qui va mourir, pas la plante qui a produit la graine.
Ensuite il indique que cette graine va mourir et qu'elle ne sera pas le corps qui va naître puisque la graine n'est pas la plante à venir.
C'est là qu'il faut bien comprendre la comparaison de Paul.

Il y a une graine, toute petite qui va mourir et produire une plante avec des racines, une tige et un épis. Cette plante n'est plus une graine.

Cette comparaison est imparfaite mais elle n'avait pas besoin de l'être. En effet, beaucoup de plantes ne meurent pas en produisant une graine. Elles le font chaque année.
Il faut donc oublier la plante en question et considérer que Paul choisit la graine pour symboliser le corps qui va mourir.

Et c'est là le but de sa comparaison. La graine meurt et donne naissance à une plante qui n'est plus une graine, qui ne lui ressemble absolument pas ni de près ni de loin.

Ce que veut dire Paul, c'est que ce qui nait, ce qui est relevé, n'est plus le corps qui est mort mais autre chose de différent, de plus grand.

Médite sur l'exemple de la graine et vérifie ces points là:
1) le corps qui va mourir, c'est la graine. verset 37.
2) Ce qui va être relevé, ce n'est pas une graine mais une plante de forme différente de la graine. verset 38.

Ainsi, c'est bien un autre corps qui va être relevé.

Ajout.

Si l'on comprend que Paul n'a choisi de ne parler que du corps seulement, on comprend qu'il a mis de côté le fameux moi-intérieur qui n'est pas matériel certes, mais qui ne peut pas vivre hors d'un corps qu'il soit physique ou spirituel.

Ecclésiaste a bien écrit qu'au jour de la mort périssent les pensées, les sentiments, les haines, les projets, tout ce qui animent la réflexion d'un individu.

Seulement la question posée était : dans quel corps ? Seul cet élément fait l'objet de l'explication de Paul.
En voulant à toute force y intégrer le "moi-intérieur", vous êtes hors-sujet, vous trahissez l'intention de Paul qui jusqu'au bout, ne va s'intéresser qu'au corps seulement.

C'est pour cette raison que dans votre hypothèse Paul semble se contredire. Il dit que la graine meurt et qu'elle n'est pas le corps qui va venir alors qu'il parle de revenir à la vie ce qui impose que ce qui est mort revive.
Comment ce qui va revivre pourrait-il ne pas être ce qui est mort. Vous êtes dans une impasse car votre hypothèse ne répond pas à la contradiction qu'elle crée.

Seulement, si ce qui doit revivre n'est pas le corps mais l'être pensant, alors Paul peut parfaitement écrire que le corps meurt et que l'être pensant, qui va mourir aussi, reprendra vie dans un autre corps, complètement différent.

Par "être pensant", je parle de nos pensées, sentiments, que notre cerveau contient et qui meurent lorsque ce cerveau meurt aussi. C'est notre moi-intérieur, mortel comme le corps car dans l'incapacité de vivre sans un corps.

Votre erreur vient que vous rassemblez sous l'expression "corps physique", le corps + l'être pensant alors que Paul les dissocie, non pas qu'il pense que l'être pensant puisse vivre sans un corps, mais qu'il reviendra à la vie dans un nouveau corps.

Vous avez l'équation suivante dans votre hypothèse: le corps et l'être pensant se séparent à la mort et l'être pensant, qui continue à vivre, va réintégrer le même corps amélioré à la résurrection. Dans ce cas la résurrection concerne le corps seulement.

Alors que Paul explique que corps humain et l'être pensant meurent au même moment, que le corps humain disparaît, et que la résurrection sera celle de l'être pensant qui obtiendra le corps d'un esprit.

Un peu plus avant dans ce chapitre 15 de I Corinthiens, Paul a expliqué que si la résurrection n'avait pas lieu, alors les morts auraient péri.
Paul ne jouait pas à nous expliquer un pléonasme, car les morts meurent évidemment, mais il indiquait que cette mort, dans ce cas d'une impossibilité de ressusciter, serait définitive.
Il a même écrit que l'absence de résurrection ferait que les chrétiens n'auraient espéré que dans cette vie seulement, cette vie d'humain seulement.
C'est clairement l'affirmation que rien de pensant, et donc d'espérant, ne survit à la mort du corps humain. Exit une âme survivant à la mort du corps car dans ce cas elle espérerait quand même, que la résurrection soit possible ou non, et surtout Paul n'utiliserait pas le mot "périr" pour décrire son état définitif.

Ce qui ressuscite n'est donc pas le corps mais l'être pensant. Paul peut donc écrire que le corps qui meure, la graine, n'est pas le corps qui naîtra, l'esprit, à la résurrection de l'être pensant puisque c'est seulement l'être pensant qui revient à la vie.
Ta fameuse phrase, MLP, n'est donc pas une contradiction pour nous, au contraire car elle ne peut s'expliquer que de la façon dont je viens de le faire.

Cependant, cet être pensant n'est pas une âme, pas plus qu'un esprit dans le corps humain, il meurt en même temps.

Dernière précision. La question posée à Paul est : quelle sorte de corps vont-ils avoir ? ou Avec quel corps reviennent-ils ?
Il y a bien ici une distinction entre celui qui revient et le corps qu'il aura. On demande donc à Paul. Les chrétiens vont revenir à la vie, mais avec quel corps ?
Ce qui revient à la vie n'est donc pas le corps, mais le chrétien.
Le corps n'est donc ici que le support de l'être pensant, support indispensable.

Nouvelle ajout.

J'essai une autre façon de vous expliquer les choses afin d'être bien compris.

Nous avons tous l'impression de vivre dans un corps, et non pas d'être un corps. Ce moi-intérieur concerne notre conscience d'être un individu à part entière, d'éprouver des sentiments et de nous projeter dans l'avenir.
Nous parlons de nos bras, de nos yeux ou de notre cerveau , expression qui indique qu'il s'agit là de caractéristiques d'un corps que nous définissons comme nous appartenant, et non pas comme étant nous, ce moi-intérieur.

Les hommes ont élaboré un dogme, non biblique, qui voudrait que ce moi-intérieur soit éternel et survive à la mort du corps.
Or, la bible est très précise sur ce point, elle affirme que les pensées, les projets, les sentiments d'un individu disparaissent à sa mort.

Ainsi, ce moi intérieur ne survit pas.

Vient ensuite la promesse de la résurrection. La question est en fait : que souhaitons nous voir ressusciter, notre corps, avec les mêmes atomes, ou notre moi-intérieur ?
Je n'ai que faire de mon corps si ce n'est plus mon "moi-intérieur" qui y retrouve une place.

Paul, en I Cor 15, a indiqué quelles seraient les conséquences d'une absence de résurrection. Il a dit que dans ce cas les morts seraient définitivement morts, qu'il serait inutile de tenter de s'assurer un avenir futur puisque nous finirions par mourir sans autre espoir, et que les chrétiens n'auraient que cette vie, celle de maintenant, pour espérer.
Bref, Paul n'imagine absolument pas que notre moi-intérieur puisse survivre à la mort du corps physique.
Pour lui, c'est la résurrection du moi-intérieur ou rien et si c'est rien, alors toute activité "pensante" ou cognitive aura disparu.

On ne dit pas, comme l'a fait Paul, que tout est fichu s'il n'y a pas de résurrection, si à côté de cela, un moi-intérieur immortel survivait.

Dans ce cas tout ne serait pas fichu puisque tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir.

Le moi-intérieur meurt donc en même temps que le corps.

C'est avec cette définition en tête qu'il explique la résurrection.

La résurrection concerne donc notre moi-intérieur, ramené à la vie par Dieu pour intégrer un corps spirituel.
Pour les chrétiens oints ce corps fera d'eux des esprits.

C'est pour cette raison que Paul indique que le corps physique humain meurt, c'est la graine, que cette graine n'est pas le corps qui va naître, le corps spirituel, et qu'à la résurrection du moi-intérieur (et non pas de la graine) un corps différent, spirituel, sera donné au moi-intérieur.

Plus simplement. La bible définit que l'homme est un corps qui permet la conscience, les sentiments, la mémoire, la projection dans l'avenir. La base physique est appelée "âme", mot utilisé aussi pour définir les animaux. Cette âme est mortelle puisqu'elle peut être décrite comme vivante ou morte selon les situations. Une âme morte, par exemple, s'emploie pour désigner un cadavre, humain ou animal.
Le souffle de vie et commun à l'homme et aux animaux et l'Ecclésiaste affirme d'une part qu'à la mort les pensée périssent mais aussi qu'hommes et animaux ont un esprit identique.
Voici les hypothèses avancées sur ce forum.
1) le corps meurt mais le moi-intérieur, l'esprit ou l'âme, continue à vivre en attendant que Dieu relève le même corps avec des améliorations le rendant immortel.
Dans ce cas là Paul n'écrirait pas que ce qui meurt (le corps) ne sera pas ce qui naîtra (l'autre corps) puisque ceux qui défendent cette hypothèse affirment avec force qu'il s'agit vraiment du même corps.
Dans cette hypothèse, ce qui ressuscite serait le corps et le corps seulement puisqu'il serait inutile de ressusciter un esprit ou une âme qui ne serait pas morte.
2) le corps meurt avec le moi-intérieur. Cela vient confirmer l'affirmation de l'Ecclésiaste qui indique que les pensées, les émotions, les sentiments, et donc le moi-intérieur disparaissent avec le corps à sa mort.
Dans cette hypothèse, ce qui ressuscite n'est pas le corps mais le moi-intérieur. De cette façon, nous ne contredisons pas Paul qui affirme que le corps qui meurt n'est pas le corps qui naît.

Comprenons bien la question soulevée par Paul au verset 35. " Avec quel corps reviennent-ils ? "

Le "ils" de la question (reviennent-ils ?) désigne les ressuscités et le corps est désigné comme un moyen, un support .
En d'autres mots Paul nous dit que les morts vont revenir (et non pas les corps) et que la question consiste à savoir comment.
La problématique ici n'est pas la résurrection, puisque Paul a précédemment démontré qu'elle aura lieu, mais la forme de vie que retrouveront les ressuscités.
Quand donc Paul parle de résurrection dans sa démonstration, ce mot concerne le moi-intérieur qui revient à la vie et la question soulevée ne concerne que le corps ou la forme ( au sens de Phil 2) qui supportera cette vie.

Le mot résurrection signifie relever ou revenir à la vie. Ramener à la vie notre moi-intérieur est certainement plus pertinent que ramener à la vie un corps humain dont les atomes sont dispersés aux 4 coins du monde et qui, pour certains, sont communs à d'autres formes de vie, même humaine, du fait du cycle de la vie.

a suivre ...
Pour connaître mon espérance de témoin de Jéhovah, cliquer sur le lien ci-dessous.

post1085315.html#p1085315


Retourner vers Témoins de Jéhovah

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron