Jean 1:1 -- Lumière sur le logos.

L'église unitarienne des origines rejetait non seulement la Trinité, mais aussi la pré-existence du Christ, la prédestination et le péché originel.


Hans

[ Christianisme ]
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 476
Enregistré le: 18 Avr 2015, 12:49
Localisation: Desert

Message Sujet: Jean 1:1 -- Lumière sur le logos.

Message Titre du message: Jean 1:1 -- Lumière sur le logos.

Message Ecrit le 01 Oct 2017, 06:26

Bonjour.

Combien de fois nous a-t-on enseigné que la parole ("dabar" en Hébreu et "logos" en Grec) était un dieu ou Dieu dans le verset 1 du premier chapitre de Jean ? Aujourd'hui, plus de 95 % des églises du monde et leurs enseignants soutiennent ces dogmes en dénaturant complètement le fils de Dieu. Vous pouvez pourtant constater que de la Genèse jusqu'aux évangiles, "la parole" ne se réfère jamais jamais à un être vivant dans le ciel, tous les hébreux attendaient un messie uniquement humain, de la tribu de David.

Pourquoi d'un seul coup, l'Israélien Jean nous enseignerait-il qu'au commencement de la création était jésus à côté du Tout-puissant ? Souhaite-t-il nous révéler que le fils de Dieu s'est fait chair ou que la parole de Dieu s'est fait chair ? Jean a une bonne raison d'écrire précisément que la parole / logos / dabar était au début, plutôt qu'un fils qui n'aurait rien de la chair, d'adam. Le fils de Dieu Jésus conçu par l'esprit saint, dans nos évangiles actuels, n'apparaît qu'au verset 14 lorsque la parole de Dieu a été chair.

Lisez aussi le parallèle en 1 Jean 1:2, ce n'est toujours pas Jésus qui est auprès du créateur, mais la lumière et la vie. Jean 17:5 parlera de la gloire que l'homme Jésus avait dès le début aux yeux du Père et des fidèles, avant tous les péchés du peuple et la mise à mort du messie. La vie, la sagesse, la tora, la parole, le chemin devaient descendre (Esaie 2:3) et Jésus (adam ou homme céleste) était comme en gestation au sein de Dieu, l'épouse (Israël et l'église) n'attendait que le plus beau fils de l'homme, la gloire du fils unique de Dieu qui unie définitivement l'Eternel (selon l'esprit) à l'homme (selon la chair).

Mais rien n'arrête l'enseignement de la trinité, binité et le modalisme, le mot "parole / logos / dabar" doit impérativement être remplacé par le nom "Jésus" au verset 1 de Jean et au début de la Genèse. Voici comment ils interprètent le verset 1 :
"Au commencement était Jésus, Jésus était auprès de Dieu et Jésus était Dieu / un dieu".
Si le fils porte le nom "parole de Dieu" en Apocalypse 19:13, c'est que parce qu'il était comme son Père, envahie par la parole de vie et l'esprit saint, mais au premier siècle de notre ère.

Si l’hippopotame est la première des voies de Dieu (Job 40:19) et que la sagesse est aussi la première des voies (proverbe 8:22), faut-il en conclure que l’hippopotame et la sagesse sont le personnage Jésus, sans prendre en compte le contexte et le style littéraire de la Bible hébraïque ? Si Dieu est la vie, l'amour (1 Jean 4:16), le rocher et que Jésus le fils est aussi la vie, le rocher, le chemin, est-ce que, par définition, le rocher, l'amour, la vie, le chemin sont Dieu ou un Jésus pré-existant ?

La parole est auprès de Dieu, elle touche la création, l'anime, afin de la guider vers son Père créateur. C'est ainsi que les prophètes portaient l'esprit de christ (oint) et la parole de l'Eternel. Avant de donner une lecture correct du verset 1 de Jean, lisons ensemble la définition du mot "parole" par le dictionnaire Larousse, bien plus proche de la réalité et celle des Hébreux : http://www.larousse.fr/dictionnaires/fr ... role/58286
Voici maintenant ma lecture :
"Au commencement était la parole, la parole était avec* Dieu et divine* était la parole"

*Le mot "avec" est une préposition de direction : en direction de / tourné vers Dieu.
En effet, la parole de l'Eternel a pour but de tourner la création vers Dieu, c'est ainsi que les prophètes parlaient vers Dieu. C'est l'esprit saint qui fait jaillir cette parole et font d'eux les porteurs de l'esprit de Christ (oint) (1 pierre 1:11), mais avec mesure (Jean 3:34-35) en attendant Jésus. David, Daniel, Abraham voyaient le seigneur de loin (trône, jugement par le livre...), mais un jésus ne se baladait pas sous une forme non humaine dans le ciel ou dans les rues (prov 8).

* Le mot "divine" : Dieu, à Dieu, de Dieu, divine ne doit pas être rendu par un dieu, grammaticalement possible, mais complètement faux théologiquement parlant. La parole était avec Dieu, c'est l'expression divine propre à l'Eternel qui était au commencement.

Reformulons le verset :
"Au commencement était la parole, la parole était en direction de Dieu et la parole était divine (à Dieu, de Dieu comme Dieu)"

L'Eternel "envoie" son fils unique dans le monde grâce à l'esprit saint qui vient concevoir un enfant, l'esprit d'Elie accompagnait l'homme Jésus :
Malachie 3:1 Voici, j'envoie mon messager, et il préparera le chemin devant moi; et le Seigneur que vous cherchez viendra soudain à son temple, et le messager de l'alliance en qui vous prenez plaisir, -voici, il vient, dit l'Éternel des armées.

Dieu a tant aimé le monde qu 'il a envoyé son fils dans la chair, dans le monde. Autrement dit, le fils de Dieu devait être fait / abaissé en dessous des anges, de notre semence, comme nous , et devenir supérieur (avec nous en lui) puisque nous sommes les créatures favorites de l'Eternel...

Que l'Eternel nous guide.
Esaie 41:18 Je ferai couler des rivières sur les hauteurs, et des fontaines au milieu des vallées; je changerai le désert en un étang d'eau, et la terre aride en des sources jaillissantes.


Retourner vers Unitarien

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité