Je n’ai pas compris ni la réponse ni l’argumentaire. (1)

Forum Athée / croyant
Règles du forum
L’athéisme peut être considéré comme une attitude ou une doctrine qui ne conçoit pas l’existence ou affirme l’inexistence de quelque dieu, divinité ou entité surnaturelle que ce soit. C'est une position philosophique qui peut être formulée ainsi : il n'existe rien dans l'Univers qui ressemble de près ou de loin à ce que les croyants appellent un « dieu », ou « Dieu ».
Répondre
IIuowolus

* [ Aucun rang ] *

Messages : 10586
Enregistré le : 09 avr. 2004, 04:11
Localisation : CH

Contact :

Re: Je n’ai pas compris ni la réponse ni l’argumentaire. (1)

Ecrit le 28 août 2009, 02:58

Message par IIuowolus »

pauline.px a écrit :Je n’ai pas compris ni la réponse ni l’argumentaire. (1)

La première question est simple :

Personnellement, je vois ça comme un évidence puisque la co-naissance est un évolution du réel par rapport à l'homme.
Concernant Descarte, je vois plutôt ça comme un innée lier à l'intuition ou à l'onirique dont est issus le sentiment de déjà veçus.

patlek

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 8078
Enregistré le : 01 août 2005, 09:56

Re: Je n’ai pas compris ni la réponse ni l’argumentaire. (1)

Ecrit le 31 août 2009, 17:00

Message par patlek »

« Le réel préexiste-t-il au sujet connaissant ? »

Etant a mon niveau moi-meme le sujet connaissant; le réel (pour ma pomme), n' exitait pas avant moi, et ne me survivrat pas (Pas de chance pour vous!!)

psycha

* [ Aucun rang ] *

Messages : 903
Enregistré le : 10 août 2009, 07:39

Re: Je n’ai pas compris ni la réponse ni l’argumentaire. (1)

Ecrit le 31 août 2009, 17:15

Message par psycha »

le réel est toujours subjectif...

mais une chose... y a ce qu'on appelle la lucidité...etre lucide.

c ça qui va donner la capacité à pouvoir percevoir le réel.

pauline.px

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1850
Enregistré le : 11 juil. 2009, 15:30
Réponses : 1
Localisation : France

Re: Je n’ai pas compris ni la réponse ni l’argumentaire. (1)

Ecrit le 29 sept. 2009, 07:53

Message par pauline.px »

Bonjour,

Toujours dans l'espoir de comprendre un peu le rapport entre la logique et l'ontologie.

Pouvez-vous me prouver que Vercingétorix a existé ?
ou bien
Pouvez-vous me prouver qu'il n'a pas existé ?

geveil

* [ Aucun rang ] *

Messages : 50
Enregistré le : 23 mars 2019, 05:04

Re: Je n’ai pas compris ni la réponse ni l’argumentaire. (1)

Ecrit le 28 nov. 2020, 07:08

Message par geveil »

A mon âge, je prends mon plaisir où je peux, comme je ne peux plus ou presque le prendre avec une femme, ni en courant, en sautant ou en sport de combat, je le prends en métaphysique, alors accordez moi le plaisir de donner mon avis.

J'ai lu tous les messages qui précèdent, tout a été dit, on a envisagé le solipsisme ( Je suis le centre d'un rêve), les autres sont des images 3D, le néant, Dieu, etc. Alors j'interviens pour relancer la discussion et frotter ma pensée à votre pierre philosophale pour voir si c'est de l'or. :)

"Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien?" , that is the question, et je n'y vois pas de réponse si ce n'est une réponse en totale contradiction avec le principe logique d'exclusion des contraires: il y a et il n'y a pas à la fois, et c'est à cela qu'est due l'existence. Il y a en ce sens que partout ça dit "je" et il n'y a pas en ce sens que tous les "je" sont séparés, je ne suis pas une araignée, ni une pivoine, quoiqu'il arrive que je sois aussi rouge. :oops:

"Le sujet est-il préexistant au réel"? Le sujet n'est-il pas le réel, autrement dit, l'Être, le "il y a" n'est pas une abstraction mais ce qui ressent, ce qui éprouve, et il n'y a que cela, au point que les particules élémentaires sont à mon avis, capables de ressentir. Ma question, que j'ai souvent débattue avec Hitori quand il était encore de ce monde, est: le rien définitif est-il possible?

Peut-on prouver que Vercingétorix a existé? Pas plus qu'il n'est possible de démontrer comme un théorème de mathématiques que les camps d'extermination ont existé car les négationnistes nient l'authenticité de documents, il peuvent même soutenir que mon ami, rescapé de ces camps, s'est tatoué lui-même un numéro sur le bras et en toute logique ce n'est pas impossible. En histoire, on ne peut rien démontrer, on peut tout juste construire une théorie plus ou moins cohérente.

Je terminerai en rappelant ma signature: le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.

prisca

Croyance [Chrétien/Judaisme]
Avatar du membre

Messages : 17706
Enregistré le : 25 oct. 2016, 13:41

Re: Je n’ai pas compris ni la réponse ni l’argumentaire. (1)

Ecrit le 28 nov. 2020, 07:18

Message par prisca »

Etant donné la fugacité du temps, le réel n'existe pas dans l'absolu puisqu'il disparait avec le temps révolu.

Ce qui vient à disparaitre peut on lui donner une réalité ?

La réalité n'est ce pas la pérennité ?

Je disparais, je meurs, est ce que j'existe.

J'existe à partir du moment où "je pense" ça c'est cartésien de Descartes.

J'existe en pensant dans mon corps, mais si le corps meurt, je n'existe plus moi qui ai pensé dans ce corps, en fonction de ce corps qui se déplace dans l'espace, l'espace et l'époque où je vis a donné forme à ma pensée en relation avec mes rencontres, mes déboires, mon ethnie.... qui sont morts avec moi dans la tombe.

Du fait que je ne pense plus dans ce corps je n'existe pas ou plus ?

Si je n'existe plus, je n'existe pas dans la mémoire des hommes, dans une terre qui n'existe plus elle même, on ne se souviendra plus qui je fus, donc je suis morte et je n'existe pas, ce qui n'existe pas a t il eu besoin d'exister pour dire "pas" ?


Nous n'existons pas aux yeux de certains qui nous marchent dessus sans nous voir, donc être présent et être invisible à la fois, c'est ne pas exister, ne plus être réel(le) ce n'est pas être oublié, c'est ne jamais avoir été connu(e).

Ou c'est avoir été connu et volontairement oublié, c'est avoir été et ne plus être.
Image"Ainsi vous-mêmes regardez vous comme morts au péché et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ"

Image"Quiconque demeure en lui ne pèche point quiconque pèche ne l'a pas vu et ne l'a pas connu."

geveil

* [ Aucun rang ] *

Messages : 50
Enregistré le : 23 mars 2019, 05:04

Re: Je n’ai pas compris ni la réponse ni l’argumentaire. (1)

Ecrit le 28 nov. 2020, 09:51

Message par geveil »

A mon âge, je prends mon plaisir où je peux, comme je ne peux plus ou presque le prendre avec une femme, ni en courant, en sautant ou en sport de combat, je le prends en métaphysique, alors accordez moi le plaisir de donner mon avis.

J'ai lu tous les messages qui précèdent, tout a été dit, on a envisagé le solipsisme ( Je suis le centre d'un rêve), les autres sont des images 3D, le néant, Dieu, etc. Alors j'interviens pour relancer la discussion et frotter ma pensée à votre pierre philosophale pour voir si c'est de l'or. :)

"Pourquoi y-a-t-il quelque chose plutôt que rien?" , that is the question, et je n'y vois pas de réponse si ce n'est une réponse en totale contradiction avec le principe logique d'exclusion des contraires: il y a et il n'y a pas à la fois, et c'est à cela qu'est due l'existence. Il y a en ce sens que partout ça dit "je" et il n'y a pas en ce sens que tous les "je" sont séparés, je ne suis pas une araignée, ni une pivoine, quoiqu'il arrive que je sois aussi rouge. :oops:

"Le sujet est-il préexistant au réel"? Le sujet n'est-il pas le réel, autrement dit, l'Être, le "il y a" n'est pas une abstraction mais ce qui ressent, ce qui éprouve, et il n'y a que cela, au point que les particules élémentaires sont à mon avis, capables de ressentir? Ma question, que j'ai souvent débattue avec Hitori quand il était encore de ce monde, est: le rien définitif est-il possible?

Peut-on prouver que Vercingétorix a existé? Pas plus qu'il n'est possible de démontrer comme un théorème de mathématiques que les camps d'extermination ont existé car les négationnistes nient l'authenticité de documents, il peuvent même soutenir que mon ami, rescapé de ces camps, s'est tatoué lui-même un numéro sur le bras et en toute logique ce n'est pas impossible. En histoire, on ne peut rien démontrer, on peut tout juste construire une théorie plus ou moins cohérente.
Prisca a écrit :Etant donné la fugacité du temps, le réel n'existe pas dans l'absolu puisqu'il disparait avec le temps révolu.
En effet, nous ne vivons que dans le présent, mais dans ce présent il y a la mémoire.

Je terminerai en rappelant ma signature: le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.

vic

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre

Messages : 13720
Enregistré le : 07 juil. 2013, 16:15

Re: Je n’ai pas compris ni la réponse ni l’argumentaire. (1)

Ecrit le 30 nov. 2020, 07:55

Message par vic »

pauline.px a écrit :
26 août 2009, 06:00

J'aime bien l'idée du néant qui au gré de ses fluctuations se structure tant du point de vue des "lois" que de la "matière".
Le néant qui aurait des fluctuations ça n'est plus du néant .
a écrit :Pauline a dit : Merci Mereck pour cette réponse claire et détaillée.

Moi qui n'ai guère d'opinion arrêtée sur cette question je me sens assez proche de votre réflexion.
J'aime bien l'idée du néant qui au gré de ses fluctuations se structure tant du point de vue des "lois" que de la "matière".
Mais cela reste plutôt une question de goût que de savoir.
Peut-on fonder des certitudes ?
Le néant c'est ce qui n'existe pas . Donc le néant n'existe pas .
Vous ne pouvez pas faire "exister l'inexistence" ça n'aurait aucun sens .
Hors en prônant que le néant existe , c'est ce que vous faites .
Dire "l'inexistence existe" , c'est faire coexister deux propositions incompatibles entre elles .
Il est douteux de penser que les êtres viennent du néant , puisqu'avant ma naissance , je n'étais pas rien , mais en "potentialité d'existence" , dans les gènes de mes ancêtres , dans l'accouplement sexuel reproductif de mes parents etc ...
Une potentialité est ni être ni non être , et par conséquent à aucun moment nous ne venons du néant ( du non être ) ou même de l'être .Nous sommes à chaque instant "potentialité" .L'être ou le néant , ça n'existe pas vraiment .
C'est pour cette raison même qu'il n'y a jamais création de l'homme par un dieu créateur .
L'idée de création est juste du n'importe quoi sur un plan métaphysique ou philosophique , c'est juste purement illogique .
Il n'existe pas de réalité en soi dans un absolu , mais plutôt des potentialités , plutôt que des réalités .
Ce que nous appelons " univers " est en réalité "le champs du possible", "le champs des potentialités".
Ce que nous appelons " je " est une potentialité plutôt qu'une réalité en soi .
a écrit :Prisca a dit : J'existe à partir du moment où "je pense" ça c'est cartésien de Descartes.
Ce qui semble signifier que la pensée et le penseur sont la même chose .
Hors Descartes oublie une chose majeure , cette sensation relative de distanciation entre le penseur et ses pensées . C'est ce qu'on nomme la conscience . Dire que l'on pense ne suffit pas à prétendre qu'on existe , puisque la personne sans la conscience ne peut pas l'affirmer . Il manque donc la conscience dans sa description de la sensation d'exister .


Ma solution potentielle : "je" est une potentialité plutôt qu'une réalité , alors "je" n'est pas cette pensée ni l'absence de cette pensée. D'où ce sentiment de conscience , de distanciation relative possible du "je" potentiel sur sa pensée .
La croyance est l'exact contraire de la preuve, et qu'un dieu utilise la croyance pour espérer démontrer son existence prouverait l'absurdité d'un tel dieu .On serait très loin de l'omniscience qu'on attribue à ce dieu imaginaire .

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Athéisme et Religions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 27 invités