Le Saint Prépuce est l'authentique prépuce de Jésus PBSL

Forum Athée / croyant
Règles du forum
L’athéisme peut être considéré comme une attitude ou une doctrine qui ne conçoit pas l’existence ou affirme l’inexistence de quelque dieu, divinité ou entité surnaturelle que ce soit. C'est une position philosophique qui peut être formulée ainsi : il n'existe rien dans l'Univers qui ressemble de près ou de loin à ce que les croyants appellent un « dieu », ou « Dieu ».
Répondre
Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 20268
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Le Saint Prépuce est l'authentique prépuce de Jésus PBSL

Ecrit le 23 déc. 2020, 18:16

Message par Saint Glinglin »

Le Christ vénéré jusqu’au bout

Sise au fond de la petite église, l’urne d’argent ciselé soutenue par deux angelots baroques et joufflus avec une ampoule de verre contenant un bout de chair racornie fut pendant près de quatre siècles la fierté de Calcata, village fortifié à une cinquantaine de kilomètres au nord de Rome. Cette relique n’était pas comme les autres ; et le passé s’impose car elle s’est mystérieusement volatilisée en 1983.

Nul n’a jamais identifié les coupables du vol sacrilège. D’aucuns soupçonnent qu’il ait pu être commandité par le Vatican, que cet objet de dévotion embarrassait. Chaque année pour le 1er janvier, fête de la circoncision du Christ, l’urne était solennellement portée en procession dans les ruelles. Tous guettaient le moment où elle frétillerait, signe de bon augure pour la population. La santa carne vera ( la «sainte chair vraie»), comme l’appelaient les habitants, qui étaient et restent bien convaincus que le prépuce du Christ, car c’est de lui qu’il s’agit, faisait des miracles.

D’où la méfiance d’une hiérarchie catholique inquiète de l’idolâtrie autour de ce bout de chair rappelant que Jésus était né juif. En août 1900 déjà, un décret du Saint Office menaçait d’excommunication qui «parlerait ou écrirait» à propos de cette relique à l’authenticité douteuse. Le sanctum praeputium, soit le Saint Prépuce, fut miraculeusement découvert en 1557 par une jeune fille de Calcata dans une caisse abandonnée au village par un mercenaire qui avait participé, une trentaine d’années plus tôt, au grand pillage de Rome - et notamment à celui de la basilique du Latran.

Au milieu du butin traînait un bout de chair de saint Valentin, un fragment de la mâchoire de sainte Marthe, et un petit paquet, étiqueté «Jésus», qui, à peine ouvert, émit une suave et merveilleuse odeur. Conservé par Marie après la circoncision, le prépuce aurait été ensuite confié à Marie Madeleine puis, sept siècles plus tard, un ange le porta à Charlemagne qui en fit présent, lors de son couronnement en 800, au pape Léon III.

Les sceptiques étaient pourtant de plus en plus nombreux. Pour leur répondre, un docte érudit local, Pietro del Frate, consacra en 1797 - avec imprimatur de l’évêché - un ouvrage de référence à «la relique très précieuse du très saint prépuce de notre seigneur Jésus-Christ». Il y expliquait, force arguments théologiques à l’appui, que si le Christ était bien ressuscité dans son intégralité corporelle, comme le veut le dogme, cela ne concernait pas des parties secondaires - des «chairs accessoires» - comme les cheveux, les ongles mais aussi le prépuce, l’ombilic coupé à sa naissance ou les dents de lait, devenus eux aussi des reliques au Moyen Age. On comptait alors jusqu’à quatorze «saints prépuces» dans diverses villes en Espagne, en Allemagne et en France, notamment à l’abbaye de Coulombs où il est censé redonner la fertilité aux femmes stériles.

Aujourd’hui, trente-deux ans après le vol, les derniers natifs de Calcata, devenu un bourg branché de néoruraux, pleurent toujours leur santa carne vera disparue.

https://www.liberation.fr/cahier-ete-20 ... ut_1356386

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Athéisme et Religions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 34 invités