Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Sujet d'actualité Au Québec l'accommodement raisonnable, un sujet d'actualité.
Répondre
Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 20280
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 19 déc. 2020, 12:28

Message par Saint Glinglin »

En fait, cette religion ne m'intéresse pas.

Je crée des sujets sur les Evangiles. Mais vu le nombre de fous qu'il y a ici, ils n'ont guère de succès.

'mazalée'

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1463
Enregistré le : 06 mars 2019, 15:15

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 19 déc. 2020, 13:41

Message par 'mazalée' »

Faudrait savoir, un coup c'est "on nous empêche de dire la Vérité, c'est un scandale , les droits de l'homme, la liberté d'expression, ect !!! :scenic: " d'un autre (quand la parole est libre) c'est : "bof, pas intéressé, autre chose à faire".

Bizarre... :hum:

marco ducercle

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4551
Enregistré le : 15 nov. 2014, 14:57
Réponses : 1

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 19 déc. 2020, 14:08

Message par marco ducercle »

Saint Glinglin a écrit :
19 déc. 2020, 11:49
Il a été condamné à des amendes pour délit d'opinion.
Condamnation de principe en 1991, 1998 et 2006, puisque les tribunaux ont du mal à se résoudre « à porter un jugement sur la valeur des travaux historiques».
Très grosse pub pour lui car « puisque ses diffamateurs n’avaient pas rapporté la preuve, donc c'est que lui disait la vérité ».

N oublions pas de parler des procès que lui; Robert Faurisson; intenta à Robert Badinter ou au journal le Monde pour diffamation.
Saint Glinglin a écrit :
19 déc. 2020, 09:30
Il est illégal de contester les conclusions de ce procès. Voici la preuve qu'exhibent les exterminationistes.
Il est marqué nulle part dans les conclusions du procès de Nuremberg, qu'il est interdit de contester l'existence des chambres à gaz, puisqu'elles n'y sont pas mentionnées.
https://www.un.org/fr/genocidepreventio ... 4_5-FR.pdf

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 20280
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 19 déc. 2020, 15:09

Message par Saint Glinglin »

Alors à quel titre JMLP a-t-il été condamné ?

https://www.lemonde.fr/police-justice/a ... 53578.html

marco ducercle

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4551
Enregistré le : 15 nov. 2014, 14:57
Réponses : 1

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 19 déc. 2020, 16:04

Message par marco ducercle »

Il n'a pas nié leurs existence.
Tu pourrai très bien dire:
<< Oui, il y a eu extermination, mais certainement pas par des CAG puisque la preuve du gazage à grande échelle n'a jamais été scientifiquement démontré>>

On sait très bien que Faurisson a tout misé la dessus. Pas de CAG, donc pas de Shoah. Morts oui, mais dû a des épidémies provoqués par les bombardements alliés car l'Allemagne ne pouvait plus ravitailler les camps.

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 20280
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 19 déc. 2020, 16:14

Message par Saint Glinglin »

marco ducercle a écrit :
19 déc. 2020, 16:04
Il n'a pas nié leurs existence.
Alors pourquoi a-t-il été condamné ?

marco ducercle

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4551
Enregistré le : 15 nov. 2014, 14:57
Réponses : 1

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 19 déc. 2020, 17:14

Message par marco ducercle »


Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 20280
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 19 déc. 2020, 17:24

Message par Saint Glinglin »

Et donc les juges sont d'accord avec Faurisson. C'est à noter.

Inti

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 9524
Enregistré le : 20 juil. 2013, 14:00

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 19 déc. 2020, 18:41

Message par Inti »

mazalée a écrit :Tu rigoles ? :shock: Et accepter que les juifs aient vraiment été massacrés et que le National Socialisme ait vraiment été coupable d'un crime inqualifiable ?

Impossible
Seulement.pour les excessifs et excités. Ceux qui font un culte intouchable de la Shoah et ceux qui en font une "rumeur". :hi:
Je suis un âne mais j'ai une âme!

marco ducercle

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4551
Enregistré le : 15 nov. 2014, 14:57
Réponses : 1

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 19 déc. 2020, 19:18

Message par marco ducercle »

Saint Glinglin a écrit :
19 déc. 2020, 17:24
Et donc les juges sont d'accord avec Faurisson. C'est à noter.
Raccourci saintglinglintiste.
C'est sa bonne foi qui a été jugé et non pas la qualité de ses recherches puisque le tribunal a reconnu qu'il a manqué aux obligations de neutralité intellectuelle qui s’imposent au chercheur et justifient sa responsabilité scientifique.

Par contre en Angleterre, c'est la mauvaise foi de Irving qui fut jugé. Finalement, quant on est négationniste, mieux vaux être jugé en France qu'en Angleterre.

'mazalée'

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1463
Enregistré le : 06 mars 2019, 15:15

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 20 déc. 2020, 03:18

Message par 'mazalée' »

Saint Glinglin a écrit :
19 déc. 2020, 16:14
Alors pourquoi a-t-il été condamné ?
Pour la même raison qu'il a été viré de la présidence du Front National.

marco ducercle

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4551
Enregistré le : 15 nov. 2014, 14:57
Réponses : 1

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 20 déc. 2020, 18:02

Message par marco ducercle »

Mauvaise interprétation de loi Gayssot

Il faudrait prévenir certains intervenants de ce site, que la loi Gayssot ne concerne pas l'élection américaine. On a droit de nier l'élection de Biden. De par ce fait, on est autorisé à fournir les preuves.
https://www.dieu.pub/viewtopic.php?p=1369255#p1369255

'mazalée'

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1463
Enregistré le : 06 mars 2019, 15:15

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 27 déc. 2020, 08:00

Message par 'mazalée' »

R. Faurisson et le journal d’Anne Frank.

Faurisson dans chacune de ses interviews ne manquait pas d’affirmer, haut et fort, que la question juive ne l’intéressait pas particulièrement. On ne peut s’empêcher de constater tout de même qu’à chaque fois qu’il se passionne pour un sujet ça concerne des juifs. Les chambres à gaz, Torquemada (qui aurait été un juif converti au catholicisme) et maintenant le Journal d’Anne Frank.

Comme à son habitude il nous dit que c’est un faux, un mensonge, un coup monté. Ce serait Otto Frank, le père d’Anne, qui aurait tout organisé pour faire pleurer le peuple sur le sort des juifs et pour gagner du fric sur le dos de la shoah.

Donc d’après Faurisson, dans la célèbre annexe 8 personnes se seraient côtoyées un certain temps, combien de temps ? il ne le dit pas, mais certainement aucun journal n’a été écrit, ça il en est sûr et certain. Pourquoi ? Parce que tout ce que le journal raconte (ainsi que les conditions d'écriture) est faux, fabriqué, invraisemblable. A propos du journal d'Anne Frank, Faurisson doute de tout.

De quoi doute-t-il ? Par ex quand Anne Frank parle des différents bruits produits en ce lieu où les clandestins devaient être discrets. Donc Faurisson est allé chercher tous les bruits de l’annexe et les montent en épingle et comme à son habitude Faurisson falsifie le texte :

- Faurisson dit : « Les clandestins, nous dit-on, ne doivent pas faire le moindre bruit. C’est au point que, s’ils toussent, ils prennent vite de la codéine. »

Il n’est pas dit ça. Il est dit par Anne le 11 juillet 42 soit quelques jours après leur aménagement dans l’annexe qu’ils sont terrorisés à l’idée qu’on les entende, « nous avons très peur d’être vus ou entendus par les voisins […]. L’immeuble de droite est occupé par une filiale de la maison Keg de Zaandam, celui de gauche par un atelier de menuiserie, donc les employés ne sont plus là après les heures de travail, mais les bruits pourraient quand même traverser. Aussi avons-nous interdit à Margot de tousser la nuit, bien qu’elle ait attrapé un mauvais rhume et nous lui faisons avaler de la codéine en grandes quantités. »

Au tout début de l’installation les clandestins sont donc conscients qu’ils doivent ne pas être bruyants et sans doute à l’excès à ce moment-là. Il est plus que vraisemblable qu’à la longue ils ont pris la mesure de ce qu’ils pouvaient faire et ne pas faire. Mais ça Faurisson ça le dépasse. :non:

- Faurisson dit : « il est […] invraisemblable et même inconcevable que Mme Van Daan ait pour habitude de passer l’aspirateur chaque jour à 12 h 30 (5 août 43). Les aspirateurs de l’époque étaient, de plus, particulièrement bruyants. Je demande : «Comment cela est-il concevable ?» Ma question n’est pas de pure forme. Elle n’est pas oratoire. Elle n’a pas pour but de manifester un étonnement. Ma question est une question. Il faut y répondre. »

La réponse à la question est dans le texte d’Anne Frank lui-même au 5 août 43 justement : « Aujourd’hui nous passons à la pause des bureaux. Il est midi trente : toute la bande respire. Au moins VanMaaren, l’homme au passé obscur, et de Kok sont rentrés chez eux. En haut, on entend les coups étouffés de l’aspirateur qui passe sur le beau et d’ailleurs unique « tapis » de Madame.

Donc non seulement ce n’est pas tous les jours, en tout cas au 5 août 43 il n’est pas dit « tous les jours » mais en plus ça se passe à 12h 30 l’heure où ils peuvent faire du bruit. Quant au fait que les aspirateurs de cette époque étaient bruyants qu’est-ce que ça peut faire de le passer dans une maison vide ? Et comment Faurisson sait-il que les complices des clandestins n’ont pas dit que l’aspirateur ne posait pas de problème s’il était passé à 12h 30 ? Comment il le sait ? C’est la question que je pose !...

- Faurisson dit : « Il faut expliquer de bruyants travaux de menuiserie : suppression de marches de bois, transformation d’une porte en armoire tournante (21 août 42) »

Il n’est dit nulle part dans la lettre du 21 août que les travaux étaient bruyants, ni où a été fabriquée l’armoire. La porte tournante a été fabriquée par M. Krugel qui est libre lui (non juif) et travaille dans l’entreprise de M. Frank. Pour quelle raison n’a-t-il pas à faire de bruit lui qui ne se cache pas ?

- Faurisson dit « Peter fend du bois au grenier devant la fenêtre ouverte (23 février 44). »

Que lit-on le 23 février 44 ? Que Peter coupe du bois dans les combles, est regardé par Anne qui elle regarde par la fenêtre ouverte. Il ne coupe donc pas de bois devant la fenêtre ouverte car il n’est dit nulle part où il est situé dans les combles ni s’il fait beaucoup de bruit, ni comment il coupe le bois, ni si ça résonne dans tout le quartier.

Ect, ect… Voilà où Faurisson va chercher ses sentiments de doute. Il est pour lui inconcevable que des gens aient pu vivre ainsi dans la promiscuité sans révéler leur présence à qui que ce soit ? Le problème c’est que c’est pile poil ce qui est arrivé, d’où leur arrestation et leur mort en déportation.

Faurisson en perd-il ses doutes pour autant ? Pas du tout. Lui, ce qu’il ne veut pas c’est que le Journal d’Anne Frank ait été écrit par Anne Frank, le reste ne l’intéresse pas.

Et n’y a pas que les bruits qui lui paraissent impossibles, il y a aussi la nourriture, le chauffage, la chasse d’eau, le marchand de légume, la façon de se débarrasser des déchets ect… Comme pour les chambres à gaz d'Auschwitz Faurisson instille le doute : comment faisaient les gens pour ne pas avoir d’étourdissement à cause de l’acide prussique en débarrassant les corps, comment faisaient les Frank pour vivre dans un endroit aussi réduit ?... Une vraie chochotte ce Faurisson et comment ont fait les Allemands et les Russes pour s’entre tuer par -20 à Stalingrad, z’avez pas les doigts gelés !!! :non:

Bref passons sur les deux écritures d’Anne Frank dans son journal et les notes écrites au stylo bille qui ont été debunker depuis longtemps, voyons l’argument de la « chambre à gaz ».

Faurisson dit : « Il ne faudrait pas attribuer à l’imagination de l’auteur ou à la richesse de sa personnalité des choses qui sont, en réalité, inconcevables ». Il souligne à l’appui de son avis que « Le 9 octobre 1942, Anne parle déjà de ‘chambre à gaz’ (texte hollandais : “vergassing”)! »

D’après notre professeur il est impossible qu’Anne Frank ait utilisé un mot qui n’a été rendu publique qu’après la guerre. Elle n’a donc pas pu écrire ce texte.

Qu’en est-il réellement ? Tout simplement que vergassing en néerlandais ne veut pas dire « chambre à gaz » mais « tuer au moyen du gaz ».
« Anne Frank n’a donc jamais écrit les mots « chambre à gaz », il s’agit là d’une faute de traduction de la version française dont Robert Faurisson se sert de façon délibérée pour forger une falsification historique. ». On voit la toute la rigueur du professeur dans ses études historiques...

Chambre à gaz se dit en néerlandais « gaskamer ».

De deux 2 choses l’une :
- Soit Faurisson prend les gens pour des cons, prêts à gober toutes ses falsifications les yeux fermés (il y en a par milliers), et donc il se délecte de trouver des gens (=des cons) pour le suivre.
- Soit il est lui-même idiot, n’a pas vérifié ses allégations, et fonce tête baissée trop content d’avoir une audience pour l’écouter et croire à ses inepties (ça le flatte).

Et Faurisson de rajouter : « D'un point de vue historique, je ne serais pas surpris qu'une étude des journaux néerlandais, de la radio anglaise et de la radio néerlandaise de juin 1942 à août 1944 prouve une fraude de la part du véritable auteur du journal. »

Et bien des vérifications ont été faites et à partir de juin 1942, la BBC évoque des massacres au moyen du gaz. Le 9 juillet 1942, par exemple, le bulletin de six heures du soir donne l’information suivante : « On massacre régulièrement des juifs à la mitrailleuse, à la grenade et même au gaz ». Anne Frank, qui écoutait régulièrement la BBC et les émissions en néerlandais diffusées depuis Londres, était donc informée des « gazages » en cours à l’Est de l’Allemagne. Le mot « vergassing » terrorisait la population juive de Hollande qui fut décimée à près de 90 %. Mais Anne Frank ignora, jusqu’à sa déportation le moyen utilisé par ces gazages : la « chambre à gaz ».

Donc dans les faits Faurisson a encore tort. Et moi je dis que cela révèle que Faurisson a tort sur tout le reste. Une mauvaise foi pareille est révélatrice.

Devant toutes les contestations de l’authenticité du Journal d’Anne Frank, car Faurisson n’est pas le seul, le Laboratoire Judiciaire de l’État néerlandais a de son côté procédé à une analyse rigoureuse de chaque page du Journal. La conclusion est la suivante : «Le rapport (…) a démontré de manière convaincante que les deux versions du journal d'Anne Frank ont été écrites par elle dans les années 1942 à 1944. Les allégations selon lesquelles le journal était l'œuvre de quelqu'un d'autre (... ) sont donc définitivement réfutées. »

De quoi se plaint Faurisson finalement ? Du succès de l’affaire ! Du fait que les populations puissent être émues au sort d’une adolescente juive durant la guerre, morte en déportation. Par ricochet, ce qui insupporte Faurisson, c'est de trouver que les gens « tombent » dans le panneau de la souffrance des juifs et surtout que ce soit une porte d’entrée à l’histoire de la shoah. Oui, ça l’embête qu’il y ait une exploitation émotionnelle de l’aventure. En général, la souffrance juive ne peut en aucune façon être exploitée pour la simple et bonne raison qu’elle n’existe pas parce qu’elle ne saurait exister. C’est déjà assez insupportable que les juifs existent si en plus ils nous demandent de s’intéresser à eux, le comble !

Manque de bol c’est l’inverse qui s’est produit car comme par hasard le journal en lui-même n’est pas une daube littéraire. Il ne reste plus de fait qu’à sortir l’argument ultime : c’est un « mensonge », un faux, un complot juif !

Pour Faurisson donc Otto Frank a son retour des camps, aurait non seulement digéré facilement la mort de sa femme et ses deux filles, il aurait (pour le fric) rédigé lui-même, en 2 ans chrono, le journal de sa main, en se mettant dans la peau d’une adolescente. Il aurait évoqué à main levée des sujets et événements quotidiens variés ayant parfois rapport avec des événements internationaux, en prenant soin de faire correspondre par ex les récits traitant des bombardements avec les dates des raids réels sur Amsterdam. Il aurait aussi complexifié (sans doute pour faire vrai) l’affaire en faisant réécrire à sa fille son journal en vue de le publier suite à une annonce à la BBC en mars 1944 du gouvernement néerlandais qui a déclarait vouloir publier tous les témoignages de guerre une fois celle-ci finie, mais il a aussi convaincu Miep Gies et son mari (et tous les autres témoins – y compris celui qui a arrêté tout le groupe), d’entrer dans la combine et de dire jusqu’à leur mort que tout s’est passé comme dit et/ou que le journal était bien celui d’Anne Frank (découvert par Miep) et que tout ce qu’elle a raconté est vrai alors que c’est faux à 100 %. Finalement Otto Frank serait un monstre machiavélique sans cœur.

On dirait que Faurisson juge les autres d’après lui-même.

marco ducercle

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 4551
Enregistré le : 15 nov. 2014, 14:57
Réponses : 1

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 27 déc. 2020, 13:48

Message par marco ducercle »

Voici comment Faurisson nous racontait l'histoire de cette célèbre photo=>LIEN

Image

"Ghetto Boy"
L’enfant du ghetto de Varsovie : symbole du « génocide »


D'abord, nous apprenons une bonne nouvelle: cet enfant était encore en vie à la fin des années 70
S’il faut en croire le Jewish Chronicle, cet enfant a survécu à la guerre
autre bonne nouvelle, il est très riche( ben voyons)
et, devenu aujourd’hui un homme très riche,
Ensuite, nous avons droit au détails de cette fameuse arrestation
Un jour de 1941, à Varsovie, il avait été arrêté avec tout un groupe de juifs portant des ballots ; l’armée allemande avait procédé ce jour-là à des fouilles et à des contrôles en prévision de l’arrivée dans la capitale polonaise d’une importante personnalité allemande.
pour finir, petite cerise sur le gâteau
L’enfant avait été amené au poste de police. Sa mère qui, elle, n’avait pas été arrêtée, s’inquiétant de l’absence de son enfant, était allée en informer le poste de police et c’est ainsi que son fils lui avait été rendu.

Notre amis qui d'habitude n'était pas avare de détails, est assez vague. un jour de 1941 des fouilles et des contrôles auraient eu lieu en prévision de l’arrivée d’une importante personnalité. Hitler, Himmler, Goering?
Pourquoi ont t'ils étaient arrêtés? Cette arrestation a t'elle eu lieu dans le ghetto ou hors de celui ci?

Voyons un peu, la crédibilité du travail d'historien de Faurisson.

Premièrement cette photo n'est pas une quelconque photo anonyme pris à la volé. Elle fait parti du rapport Stroop « Es gibt keinen jüdischen Wohnbezirk in Warschau mehr ! » (« Il n’y a plus de zone de résidence juive à Varsovie ! »Rapport et photos qui l'accompagne datant de 1943. La légende originale du cliché est: « Forcés hors de leurs trous. »
Elle fut prise à la demande de Krüger, chef suprême de la S.S. et de la police dans l’Est, ce cliché doit, tout comme le rapport Stroop et les autres photographies de l’album qui y est joint, illustrer la répression de l’insurrection du ghetto. Elle figure originellement à la quatorzième place d’un album de cinquante-trois clichés annexé au rapport.

Deuxièmement, le SS à droite avec la mitraillette est identifié. Il s'agit de Josef Blösche.
Problème, il n'est arrivé a Warsovie quant 1942, prouvant définitivement, que cette photo ne peut pas dater de 1941.

Image

'mazalée'

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1463
Enregistré le : 06 mars 2019, 15:15

Re: Histoire - Les falsifications de R. Faurisson

Ecrit le 27 déc. 2020, 17:09

Message par 'mazalée' »

marco ducercle a écrit :
27 déc. 2020, 13:48
Voici comment Faurisson nous racontait l'histoire de cette célèbre photo=>LIEN
Merci, là encore ce que les négationnistes veulent briser c'est la symbolique de la chose, l'image de l'enfant (comme pour Anne Frank) étant trop compassionnelle, la seule solution c'est qu'elle soit fausse.

Et en la matière ce qu'on sent chez Faurisson c'est surtout de la perversité et de l'aberration.

Par ex dans le lien vers son blog on lit :"« L’inexistence des "chambres à gaz" est une bonne nouvelle pour la pauvre humanité. Une bonne nouvelle qu’on aurait tort de tenir plus longtemps cachée. »

C’est avec soulagement et non avec indignation qu’on devrait recevoir la nouvelle que des millions d’êtres humains qu’on croyait avoir été assassinés dans des conditions atroces ont survécu à la guerre."

Bien sûr... Le problème c'est que s'ils ont survécus ils sont passés où :interroge: . Des millions d'individus ça passe pas inaperçus normalement...

On lit en revanche : "Il faut un cataclysme comme celui de Dresde, bombardée par les Anglo-américains, pour que le nombre exact des victimes en un lieu donné devienne très difficile à établir."

Et il est un fait que chez les négationnistes, le bombardement de Dresde est l'évènement qui leur fait le plus mal. Leur coeur saignent à torrent à son évocation. Ils ne tarissent pas de "pleurniche" sur le sujet. La même qu'ils reproche aux autres. Sur ça on peut pleurer chaudement, sur le reste... bof.

- Le bombardement, sur ordre express d'Hitler, pour raser la ville de Stalingrad non évacuée ? Aucune importance.

- La destruction du ghetto de Varsovie où vivaient 400 000 juifs disparus on ne sait où sans laisser de trace ? On s'en fout.

Mais Dresde !?! Un cataclysme ! Un crime contre l'humanité sidérant à l'exclusion de tous les autres qui n'en sont pas !

:non:

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « GÉNÉRAL Libre »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : 'mazalée' et 43 invités