l'homme et la femme en égalité dans la torah

Science et religion ne sont plus considérées comme incompatibles. The Daily Telegraph, Londres, 26 mai 1999.
Répondre
imago

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 71
Enregistré le : 08 juil.09, 12:08

l'homme et la femme en égalité dans la torah

Ecrit le 25 sept.22, 12:30

Message par imago »

Parménide fait une distinction tranchée entre l’Être et le Non-Être et fait de l’ontologie (la science de l’être) une réflexion sur l’immuable, Héraclite assume la contradiction et adopte le devenir comme principe de la nature. Entamé au Ve siècle avant notre ère... etc ATTENTION JE PASSE AU NIVEAU DE L'EPISTEMOLOGIE PUIS LA SCIENCE PUIS LA RELIGION avec la torah-bible
,

Ajouté 42 secondes après :
Je me réfère aux études qui déplacent le problème de cette antinomie (être non être) en développant une logique hors norme, vérifiée tout autant en physique que dans le domaine de la religion.
Je cite « L'opérateur négation change de sens par rapport à la logique classique. Au lieu qu'il soit fondeur de vérité (si une proposition p est vraie, la négation de cette proposition non-p est fausse et, inversement, si celle-ci est vraie, la première est fausse), la négation d'un terme donne le terme antagoniste ou contraire tel que si l'un s'actualise, l'autre se potentialise ». L'indice A signifie Actualisation et P, Potentialisation. L'actualisation de e est conjointe à la potentialisation du non-e. La potentialisation n'est pas une disparition. Elle est le fait de devenir virtuel, quand le terme antagoniste devient actuel grâce à ce troisième terme. Cette nouvelle logique existe, c'est celle de Lupasco et Nicolescu, scientifiques puisque c'est l'étude des systèmes complexes, ici dans un système total du monde, Dieu compris si vous voulez. C'est comme ceci que fonctionne l'intelligence humaine, le contournement des obstacles, en modifiant les concepts de base et creation ou élargissements de chemins. Ici les concepts de base sont modifiés.

Ajouté 1 minute 52 secondes après :
je cite Nicolescu physicien « La transdisciplinarité est une nouvelle approche scientifique, culturelle, spirituelle et sociale. Elle concerne ce qui est à la fois entre les disciplines, à travers les disciplines et au-delà de toute discipline. Sa finalité est la compréhension du monde présent, dont un des impératifs est l'unité de la connaissance »
Lupasco à son tour fonde ce qu(il nomme la trialectique. Il n'existe au départ de tout développement conceptuel que deux catégories, un potentiel (e) et un réel (et entre les deux un état T, un moment d'équilibre entre ces deux pôles. L'actualisation de e est conjointe à la potentialisation de non-e. La potentialisation n'est pas une disparition. parce qu'à partir du moment où la potentialisation est un dynamisme, elle n'est jamais totale, non plus que l'actualisation. Chaque actualisation dans l'univers est logiquement liée à une potentialisation du terme antagoniste.

Ajouté 1 minute 19 secondes après :
Je simplifie cet intermède de logique.
Au départ de toute réalité est une identité qui n'acquiert cette dénomination que par un autre état appelé néant à la limite. Un état « relation » vecteur, permet l'ensemble de se dynamiser, chacun se transformant. Une potentialité devient réel, à l'image d'une graine qui se développe en arbre et redonne graine etc. La vie fonctionne sur ce modèle. Ce qu'il y d'étonnant c'est que le processus physique qui a enclenché la vie, par exemple végétative, fonctionne sur ce modèle avec l'ordre et le désordre au départ
Un processus spirituel va se développer et celui çi est difficile à comprendre mais il est naturel. N'oublions pas que l'imaginaire est d'une puissance énorme. Il est né au départ comme simple réflexe né de notre cerveau limbique, la terre, qui cherche à se dégager de cette emprise et développe des capacités créatives hors du commun. Nous sommes des extracteurs de diamants conceptuels. Attention nous sommes dans une logique inclusive qui doit contenir la totalité des possibles capables de devenir réels. Et donc notre cerveau et nos capacités sont peut être capables d'interagir avec une entité appelée Dieu.

Ajouté 2 minutes 26 secondes après :
Dans un système incluant tous les possibles et certaines réalités, peut on être sur des concordances avec nos fonctions intellectuelles. Je pense à Einstein dans une expérience de pensée, qui un jour a voulu poursuivre un photon, quand il est arrivé à sa hauteur, l'espace a disparu et l'univers s'est figé. Inclure un Dieu dans notre réflexion, c'est se retrouver avec un nous, au regard esprit ridicule, vis à vis d'un supposé moteur de l'ensemble. Sommes nous capables de saisir une parcelle de ce tout ? Ou alors simplement se fermer les yeux et mourir avant l'heure?
Je récapitule encore. Witgenstein affirmait que l'ensoi n'existait pas, et donc la subjectivité de l’expérience ne serait qu’un effet de langage. Il avait horreur du « Je » Et donc affirmons que quelque chose n'est que par rapport à ? dans un état dynamique créatif. Alors pour vous étonner je vous demande une participation. Soit les deux séries de chiffres ou nombres 5.1.4.13 et 1.21.22.6. je vous demande comment faire pour transformer chacune de ces deux séries en deux nombres. Vous allez voir que le résultat se situe dans le cadre du spirituel. Etonnant non ?

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Sciences et Religions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités