Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Considéré comme une perversion sexuelle.
Règles du forum
La pédophilie est une attirance ou préférence sexuelle d'un adulte envers les enfants prépubères ou en début de puberté.
Répondre
Amelia

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1637
Enregistré le : 23 sept. 2012, 07:20

Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 14 sept. 2013, 07:04

Message par Amelia

Et Dieu nous a demandé de respecter la loi des hommes
Car à coup sûr Jéhovah consolera Sion. Oui, il consolera tous ses lieux dévastés, il rendra son désert pareil à l’Éden et sa plaine désertique pareille au jardin de Jéhovah. On y trouvera l’allégresse et la joie, l’action de grâces et la voix de la mélodie

papy

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 7753
Enregistré le : 22 mai 2013, 02:59

Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 14 sept. 2013, 07:22

Message par papy

Amelia a écrit :Et Dieu nous a demandé de respecter la loi des hommes

Faux
il manque la suite ... si elle n'est pas en contradiction avec celle de Dieu.
Si pour la loi de Dieu , la pédophilie est condamnable mais pas pour la loi des hommes alors le pédophile peut-il exercer en toute liberté dans la congrégation ?
Ex: Il y a 30 ans un chrétien pouvait-il divorcer sans raison valable selon la Bible ? non !, pourtant la loi des hommes l'acceptaient à cette époque fallait pas l'interdire alors !
Vérifiez toutes choses ; tenez ferme ce qui est excellent.(1 Thes 5 : 21)

VENT

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 4209
Enregistré le : 21 avr. 2013, 16:29

Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 14 sept. 2013, 07:31

Message par VENT

Bah oui, les lois de Dieu passent avant celles des hommes, et on va retomber dans le travers de la loi des deux témoins qui fait l'objet de la condamnation de la WT pour non dénonciation, principe que même la police applique pour confronter un pédophile.
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi est tout homme qui est né de l’esprit. ” Jean 3:8

papy

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 7753
Enregistré le : 22 mai 2013, 02:59

Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 14 sept. 2013, 07:44

Message par papy

Si la loi des hommes va plus loin que celle de Dieu mais n'est pas en contradiction avec elle , doit on obéir ?
Par ex : La loi de Dieu n'interdit pas la consommation modérée d'alcool , si la loi d'un pays l'interdit formellement , faut il la respecter ?
Vérifiez toutes choses ; tenez ferme ce qui est excellent.(1 Thes 5 : 21)

Amelia

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1637
Enregistré le : 23 sept. 2012, 07:20

Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 14 sept. 2013, 07:46

Message par Amelia

papy a écrit :
Amelia a écrit :Et Dieu nous a demandé de respecter la loi des hommes

Faux
il manque la suite ... si elle n'est pas en contradiction avec celle de Dieu.
Si pour la loi de Dieu , la pédophilie est condamnable mais pas pour la loi des hommes alors le pédophile peut-il exercer en toute liberté dans la congrégation ?
Ex: Il y a 30 ans un chrétien pouvait-il divorcer sans raison valable selon la Bible ? non !, pourtant la loi des hommes l'acceptaient à cette époque fallait pas l'interdire alors !


Mais sérieusement la loi n'oblige personne à divorcer et ne pas le faire ne fait pas de nous un "hors la loi" .
Le reste j'ai deux enfants et je sais ce qu'il en est et comment réagir face à de tel situation car malheureusement il y en a partout et on ne pense pas assez aux victimes ( on le voit avec ce sujet où l'on pense surtout à taper sur les autres) Ah oui ! j'ai d'ailleurs été enfant moi même avec des parents témoins de Jéhovah et je sais comment ça ce passe.
J'ai donc assez débattu sur le sujet et je voulais juste préciser que nous respectons la loi des hommes Voilà c'est tout pour le moment :D

Et non si on sait , la réponse est non pas du tout .
Car à coup sûr Jéhovah consolera Sion. Oui, il consolera tous ses lieux dévastés, il rendra son désert pareil à l’Éden et sa plaine désertique pareille au jardin de Jéhovah. On y trouvera l’allégresse et la joie, l’action de grâces et la voix de la mélodie

Amelia

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1637
Enregistré le : 23 sept. 2012, 07:20

Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 14 sept. 2013, 07:50

Message par Amelia

papy a écrit :Si la loi des hommes va plus loin que celle de Dieu mais n'est pas en contradiction avec elle , doit on obéir ?
Par ex : La loi de Dieu n'interdit pas la consommation modérée d'alcool , si la loi d'un pays l'interdit formellement , faut il la respecter ?


Oui si la loi des hommes interdit la consommation même modérée d'alcool , alors oui on doit la respecté sinon on serait hors la loi .
Car à coup sûr Jéhovah consolera Sion. Oui, il consolera tous ses lieux dévastés, il rendra son désert pareil à l’Éden et sa plaine désertique pareille au jardin de Jéhovah. On y trouvera l’allégresse et la joie, l’action de grâces et la voix de la mélodie

né de nouveau


Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 14 sept. 2013, 08:18

Message par né de nouveau

Bonjour,
Précision : les anciens des Témoins de Jéhovah ont un rôle spirituel et uniquement spirituel. Ils sont là pour veiller à la bonne santé morale et spirituelle de la congrégation et en aucun cas pour se substituer aux forces de polices ou à la justice. Cela semble échapper à beaucoup ici. Sortis donc du cadre religieux, les anciens sont des citoyens comme les autres.
C'est exactement ce que disent les publications que ce soit le livre des anciens ou d'autres publications.
Il a été cité plus haut le livre des anciens : * * si un Témoin baptisé en poursuit un autre en justice, ce dernier n’agira pas à l’encontre de 1 Cor.6 :1-8 dans le cas où il engage une procédure de défense (que l’affaire ait été préalablement portée à l’attention des anciens ou non).139
C'est clair, net, précis, on peut porter plainte avant d'aller voir les anciens. La plainte est là pour que justice et réparation soient rendues sur le plan pénal et financier et les anciens sont avertis (avant ou après) pour que des mesures soient prises dans la congrégation.
Citation :
*** w97 1/12 p. 29-31 Est-il toujours mal de se plaindre ? ***
Est-il toujours mal de se plaindre ?
Y a-t-il désagréments plus pénibles que ceux dont nous ne pouvons nous plaindre ? — Marquis de Custine (1790-1857).
DEPUIS deux ans elle subissait le harcèlement sexuel d’un collègue. Quand elle a protesté, elle s’est fait injurier et on lui a tourné le dos. Sous l’effet du stress refoulé, elle commençait à avoir des ennuis de santé, mais que pouvait-elle faire ? Autre cas : Il était l’un des meilleurs élèves de sa classe. Malgré cela, il a été renvoyé de l’école parce que sa conscience lui interdisait de participer aux séances d’arts martiaux prévues par l’établissement. Cette femme et ce jeune homme avaient tous deux le sentiment d’être traités injustement, mais devaient-ils se plaindre ? S’ils le faisaient, pouvaient-ils espérer que les choses s’amélioreraient ou devaient-ils craindre qu’elles n’empirent ?
Les sujets de plainte de ce genre sont courants de nos jours. Comment pourrait-il en être autrement dans un monde qui est loin d’être idéal, entourés que nous sommes de gens imparfaits ? Il y a bien des façons de se plaindre, qu’il s’agisse de faire savoir la contrariété, le chagrin, la peine ou le ressentiment que procure une certaine situation ou de carrément porter plainte contre quelqu’un. La plupart des gens préfèrent ne pas se plaindre et éviter les affrontements ; mais doit-on toujours se taire ? Qu’en dit la Bible ?
Les effets nuisibles sur soi-même et sur les autres
Personne ne contestera le caractère nuisible d’un état d’esprit porté à la plainte ; il est d’ailleurs condamné dans la Bible. Outre qu’il se fait du tort tant physiquement que spirituellement, l’individu qui se plaint à tout propos use ceux qui sont l’objet de ses reproches. De la femme geignarde, un proverbe de la Bible dit : “ Un toit non étanche qui vous oblige à quitter les lieux un jour de pluie persistante et une femme querelleuse sont comparables. ” (Proverbes 27:15). Il est particulièrement grave de se plaindre directement de Jéhovah ou de l’une de ses dispositions. Quand les Israélites se sont plaints de la manne fournie miraculeusement pendant leurs 40 années de pérégrinations dans le désert, la qualifiant de “ pain méprisable ”, Jéhovah a envoyé des serpents venimeux pour les punir de leur irrespect, et beaucoup ont péri. — Nombres 21:5, 6.
Plus tard, Jésus a conseillé à ses disciples de ne pas se plaindre des fautes comparables à une “ paille ” qu’ils remarquaient chez les autres, mais plutôt d’être bien conscients des manquements plus importants, comparables à une “ poutre ”, qu’ils avaient eux-mêmes (Matthieu 7:1-5). Dans le même ordre d’idées, Paul a blâmé celui qui juge autrui, donc qui s’en plaint, parlant de lui comme de quelqu’un d’‘ inexcusable, puisque lui qui juge pratique les mêmes choses ’. Voilà autant de mises en garde qui devraient nous inciter à ne pas tomber dans la critique gratuite ni développer un esprit porté à se plaindre. — Romains 2:1.
Est-il systématiquement condamnable de se plaindre ?
N’en concluons pas, cependant, que toute forme de plainte est condamnable. La Bible montre que, dans ce monde imparfait, il y a beaucoup d’injustices auxquelles il serait normal de remédier. Jésus a pris l’exemple d’un juge injuste qui, à contrecœur, rend justice à une veuve opprimée pour qu’elle “ ne vienne jusqu’au bout [le] bourrer de coups ”. (Luc 18:1-8.) À certains égards, nous pouvons avoir, nous aussi, à insister jusqu’à ce qu’un tort soit réparé.
En nous encourageant à prier pour que le Royaume de Dieu vienne, Jésus ne nous invite-t-il pas à prendre conscience des lacunes du monde et à ‘ crier ’ vers Dieu pour qu’il remette les choses en ordre (Matthieu 6:10) ? Autrefois, quand “ le cri de plainte ” à propos de la méchanceté de Sodome et de Gomorrhe est parvenu à ses oreilles, Jéhovah a envoyé des messagers “ pour voir s’ils [agissaient] tout à fait selon la clameur à ce sujet ” et pour remédier à la situation (Genèse 18:20, 21). Au grand soulagement de ceux qui s’étaient plaints auprès de lui, Jéhovah a redressé la situation en détruisant les deux villes et leurs habitants immoraux.
La congrégation chrétienne
Doit-il en être autrement entre frères au sein de la congrégation chrétienne ? Bien qu’imparfaits, les chrétiens s’efforcent sincèrement de servir Dieu dans la paix et l’unité. Cela n’empêche pas qu’il faille parfois corriger des situations qui suscitent des plaintes. Au Ier siècle, peu après la Pentecôte, un problème s’est posé dans la congrégation des oints. Beaucoup de nouveaux convertis étaient restés à Jérusalem pour bénéficier d’un enseignement et d’encouragements supplémentaires. Bien que l’on se soit partagé la nourriture disponible, “ il y eut chez les Juifs parlant grec des murmures contre les Juifs parlant hébreu, parce que leurs veuves étaient négligées dans la distribution quotidienne ”. Plutôt que d’accuser ceux qui se plaignaient ainsi de semer le trouble, les apôtres ont pris des mesures pour remettre les choses en ordre. Ainsi, les surveillants de la congrégation écoutent humblement les plaintes justifiées et y donnent suite, quand on les leur présente respectueusement et dans un bon esprit. — Actes 6:1-6 ; 1 Pierre 5:3.
À qui de droit
Des exemples cités, il ressort que les plaintes doivent être présentées dans un bon esprit et adressées à qui de droit. Ainsi, à quoi servirait-il d’aller se plaindre à la police que nous payons trop d’impôts ou à un juge que nous avons des ennuis de santé ? De même, si nous avons à déplorer une certaine situation à l’intérieur ou à l’extérieur de la congrégation, il serait inapproprié de s’en plaindre auprès de quelqu’un n’ayant ni l’autorité ni la capacité pour intervenir.
De nos jours, la plupart des pays disposent de tribunaux et d’autres autorités compétentes vers lesquels se tourner dans l’espoir d’obtenir un certain soulagement.
L’élève dont nous avons parlé au début de cet article a porté plainte, et les juges lui ont donné raison. L’école l’a donc réintégré en lui présentant ses excuses. Quand à la femme victime de harcèlement sexuel, elle a trouvé un soutien auprès d’un syndicat féminin. Elle a reçu les excuses du conseil d’établissement, et ses employeurs ont pris des mesures pour lutter contre le harcèlement.
N’espérons pas, cependant, que toutes les plaintes connaissent cette issue. Réaliste, le sage roi Salomon a fait observer que “ ce qui devient tortueux ne peut se redresser ”. (Ecclésiaste 1:15.) Nous ferions donc bien d’être conscients que, dans certains cas, mieux vaut attendre que Dieu redresse les choses en son temps."
C'est clair, net et précis, si on est victime d'un problème d'ordre spirituel on s'adresse aux anciens, si on est victime d'une maladie on s'adresse à un médecin et si on est victime d'une agression on s'adresse à un juge.
Bonne journée,
Pierre

VENT

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 4209
Enregistré le : 21 avr. 2013, 16:29

Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 14 sept. 2013, 09:13

Message par VENT

papy a écrit :Ex: Il y a 30 ans un chrétien pouvait-il divorcer sans raison valable selon la Bible ? non !, pourtant la loi des hommes l'acceptaient à cette époque fallait pas l'interdire alors !

L'obéissance aux lois des hommes doit être observé si elles ne sont pas en contradiction avec les lois de DIeu. Dans le cas du divorce la loi des hommes est en total contradiction avec la loi de Dieu, donc c'est la loi de Dieu que l'on doit observer.

papy a écrit :Si la loi des hommes va plus loin que celle de Dieu mais n'est pas en contradiction avec elle , doit on obéir ?
Par ex : La loi de Dieu n'interdit pas la consommation modérée d'alcool , si la loi d'un pays l'interdit formellement , faut il la respecter ?

La consommation d'alcool n'est pas un commandement de Dieu, si la loi d'un pays l'interdit il ne se met pas en jugement devant Dieu.
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi est tout homme qui est né de l’esprit. ” Jean 3:8

papy

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 7753
Enregistré le : 22 mai 2013, 02:59

Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 14 sept. 2013, 11:52

Message par papy

Né de nouveau a écrit :"si un Témoin baptisé en poursuit un autre en justice, ce dernier n’agira pas à l’encontre de 1 Cor.6 :1-8
6 Ose-t-il, celui qui parmi vous a une affaire avec un autre, aller en justice devant des injustes, et non devant les saints ? 2 Ou bien ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si le monde est jugé par vous, êtes-vous indignes de juger des affaires de très peu d’importance ? 3 Ne savez-vous pas que nous jugerons des anges ? Pourquoi pas, alors, des affaires de cette vie ? 4 Si donc vous avez à faire juger des affaires de cette vie, est-ce que ce sont les hommes qui sont méprisés dans la congrégation que vous établissez comme juges ? 5 Je parle pour vous faire honte. Est-il vrai qu’il n’y a parmi vous pas un seul homme sage qui soit capable de juger entre ses frères, 6 mais qu’on va en justice frère avec frère, et cela devant des non-croyants ?
7 Ainsi donc, c’est une défaite complète pour vous que d’avoir des procès entre vous. Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt faire du tort ? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt spolier ? 8 Au contraire, c’est vous qui faites du tort et qui spoliez, et il s’agit de vos frères

Il est donc interdit à un TdJ d'aller en justice contre un frère oui ou non?
Vérifiez toutes choses ; tenez ferme ce qui est excellent.(1 Thes 5 : 21)

né de nouveau


Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 14 sept. 2013, 14:36

Message par né de nouveau

Bonsoir Papy,
Le manuel des anciens est clair, oui, une victime a le droit de porter plainte contre un de ses frères ou de ses soeurs et ceci qu'elle est averti ou non les anciens !
Paul ne parle en aucun cas de quelqu'un qui tue, viole ou commet un autre crime vis à vis d'un de ces frères. Paul parle bien d'avoir une affaire, et parle d'affaires de très peu d'importance. Il ne parle donc pas d'actes graves mais de problèmes mineurs. Au passage, le terme grec pragma traduit par affaire a aussi le sens de transaction financière.
Bonne soirée,
Pierre

papy

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 7753
Enregistré le : 22 mai 2013, 02:59

Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 14 sept. 2013, 16:30

Message par papy

Doit on classer la pédophilie dans la catégorie " d'affaires de très peu d'importance." ?
Vérifiez toutes choses ; tenez ferme ce qui est excellent.(1 Thes 5 : 21)

né de nouveau


Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 15 sept. 2013, 02:05

Message par né de nouveau

Bonjour Papy,
Affaires de très peu d'importance, ce sont des problèmes d'ordre financier, des désaccords etc. Au passage, si on fait une recherche sur ce texte biblique dans les publications, il est toujours lié à des problèmes d'argent !
A partir du moment où quelqu'un est victime, il peut demander à la justice de faire le nécessaire pour le protéger.
Encore une fois, on mélange deux choses différentes : les anciens n'ont aucun pouvoir légal, ils ne peuvent pas empêcher une personne d'agir de telle ou telle manière, ils ne peuvent que conseiller et exclure au besoin la personne de la congrégation.
Il faut donc aller voir les anciens pour régler les choses sur le plan spirituel et la justice pour régler les choses sur le plan pénal, c'est pas plus compliqué que ça.
Au passage, lorsque deux chrétiens divorcent, ne vont-ils pas voir un juge pour que le divorce soit effectif ? Le problème sur le plan spirituel est réglé en interne par les anciens, pour le reste, c'est la justice qui tranche.
Bon dimanche,
Pierre

samuell

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 1912
Enregistré le : 07 oct. 2012, 06:05

Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 15 sept. 2013, 02:23

Message par samuell

Sur le plan spirituel les anciens ?
:lol: :lol:

né de nouveau


Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 15 sept. 2013, 05:37

Message par né de nouveau

Tu sais Samuell, pour les catholiques, le pape à une autorité spirituelle, pas pour moi, pour les Témoins de Jéhovah, le collège central a une autorité spirituelle, pas pour toi et il n'y a rien de choquant dans un cas comme dans l'autre. Chacun est libre de reconnaître ou pas une autorité à quelqu'un.
Dans la religion catholique, on parle de pouvoir temporel et de pouvoir spirituel, les Témoins de Jéhovah ne se reconnaissent aucune autorité temporelle et l'autorité spirituelle uniquement sur leurs frères.
Au plaisir,
Pierre

VENT

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 4209
Enregistré le : 21 avr. 2013, 16:29

Re: Abus sexuels : la règle du silence des Témoins de Jéhova

Ecrit le 15 sept. 2013, 19:17

Message par VENT

papy a écrit :Né de nouveau a écrit :"si un Témoin baptisé en poursuit un autre en justice, ce dernier n’agira pas à l’encontre de 1 Cor.6 :1-8
6 Ose-t-il, celui qui parmi vous a une affaire avec un autre, aller en justice devant des injustes, et non devant les saints ? 2 Ou bien ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si le monde est jugé par vous, êtes-vous indignes de juger des affaires de très peu d’importance ? 3 Ne savez-vous pas que nous jugerons des anges ? Pourquoi pas, alors, des affaires de cette vie ? 4 Si donc vous avez à faire juger des affaires de cette vie, est-ce que ce sont les hommes qui sont méprisés dans la congrégation que vous établissez comme juges ? 5 Je parle pour vous faire honte. Est-il vrai qu’il n’y a parmi vous pas un seul homme sage qui soit capable de juger entre ses frères, 6 mais qu’on va en justice frère avec frère, et cela devant des non-croyants ?
7 Ainsi donc, c’est une défaite complète pour vous que d’avoir des procès entre vous. Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt faire du tort ? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt spolier ? 8 Au contraire, c’est vous qui faites du tort et qui spoliez, et il s’agit de vos frères

Il est donc interdit à un TdJ d'aller en justice contre un frère oui ou non?


La question n'est pas que ce soit interdit ou non d'aller en justice contre son frère.

Paul s'adresse à des chrétiens oint de l'esprit saint qui savent qu'ils jugeront des fils de Dieu déchu de leur position céleste et expulsés des cieux. Paul fait ce rappel à ces chrétiens pour mettre en évidence leur appel céleste infiniment supérieur par rapport à ces choses de peu de valeur que sont les différents entre oints qui ne devraient pas être un sujet de préoccupation au point que chacun aille jusqu'à conduire son frère en justice devant des non croyant, en effet, c'est vraiment un sujet dont ils ont dû ressentir la honte dont Paul fait allusion.
Ces chrétiens oints avaient la possibilité de juger les affaires entre eux par le seul fait de leur onction, ils ne ne leur étaient donc pas nécessaire de demander que la justice imparfaite des hommes tranche des questions élémentaire terrestre, çu été une humiliation pour eux en tant que oint de l'esprit saint, car il était en effet préférable qu'ils se laissent faire du tord et spolier pour leur frères plutôt que les envoyer en justice devant des non croyants.

Voilà ce que signifie ne pas agir à l’encontre de 1 Cor.6 :1-8, c'est à dire ne pas refuser de voir nos frères dans la foi et ne pas faire passer les principes des non croyants avant eux.

Aujourd'hui la majorité des chrétiens ne sont pas oints, ce principe de Paul s'applique t'il aussi à eux ? Tout à fait, les principes biblique ne sont pas réservés uniquement aux oints mais pour que tout hommes qui croient en Jésus ne soit pas détruit mais ait la vie éternelle - Jean 3:16

Il n'est donc pas interdit de porter une affaire en justice contre son frère, mais celà démontre un manque de foi en Jéhovah de rendre justice à celui qui a été lésé.

Cela dit dans l'affaire Candace conti, si la dénonciation de Kendrick est légitime et est un droit pour la victime de recevoir la justice des hommes, il n'en ai pas de même pour la plainte qu'elle a déposé contre la WT qui est du domaine de la diffamation, et là nous n'entrons plus dans le questionnement d'un quelconque manque de foi mais dans une opposition à Jéhovah Dieu.
Le vent souffle où il veut, et tu en entends le bruit, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi est tout homme qui est né de l’esprit. ” Jean 3:8

Répondre

Retourner vers « Pédophilie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message