Des événements du Golgotha

l'histoire de Jésus Christ et ses enseignements.
Règles du forum
Jésus suscite engouement et ferveur, s'attirant la méfiance des autorités politiques et religieuses, avant d'être arrêté, condamné et crucifié vers l'an 30 à Jérusalem pendant la fête juive de la Pâque, sous l'administration du préfet Ponce Pilate.
Répondre
Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 16025
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Des événements du Golgotha

Ecrit le 27 nov. 2018, 11:14

Message par Saint Glinglin

  • Des événements du Golgotha
Comme il y en a ici qui en sont à disputer à propos de l'aspect de la lune en plein jour selon l'idée que les Evangiles seraient des reportages, il serait bon de revenir au texte.

Notons d'abord que l'évangéliste Jean a horreur des effets spéciaux et qu'il n'y a chez lui aucune colère du ciel ni la moindre agitation dans les cimetières.

Que dit Marc ?

15.25 C'était la troisième heure, quand ils le crucifièrent.
15.26 L'inscription indiquant le sujet de sa condamnation portait ces mots: Le roi des Juifs.
15.27 Ils crucifièrent avec lui deux brigands, l'un à sa droite, et l'autre à sa gauche.
15.28 Ainsi fut accompli ce que dit l'Écriture: Il a été mis au nombre des malfaiteurs.
15.29 Les passants l'injuriaient, et secouaient la tête, en disant: Hé! toi qui détruis le temple, et qui le rebâtis en trois jours,
15.30 sauve-toi toi-même, en descendant de la croix!
15.31 Les principaux sacrificateurs aussi, avec les scribes, se moquaient entre eux, et disaient: Il a sauvé les autres, et il ne peut se sauver lui-même!
15.32 Que le Christ, le roi d'Israël, descende maintenant de la croix, afin que nous voyions et que nous croyions! Ceux qui étaient crucifiés avec lui l'insultaient aussi.
15.33 La sixième heure étant venue, il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure.
15.34 Et à la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Éloï, Éloï, lama sabachthani? ce qui signifie: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?
15.35 Quelques-uns de ceux qui étaient là, l'ayant entendu, dirent: Voici, il appelle Élie.
15.36 Et l'un d'eux courut remplir une éponge de vinaigre, et, l'ayant fixée à un roseau, il lui donna à boire, en disant: Laissez, voyons si Élie viendra le descendre.
15.37 Mais Jésus, ayant poussé un grand cri, expira.
15.38 Le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas.
15.39 Le centenier, qui était en face de Jésus, voyant qu'il avait expiré de la sorte, dit: Assurément, cet homme était Fils de Dieu.

Notons qu'aucun personnage ne s'émeut de ces ténèbres qui préoccupent tant nos croyants historicistes.

Il s'agit donc d'un ajout très tardif.

Pas plus d'émotion chez Matthieu :

27.44 Les brigands, crucifiés avec lui, l'insultaient de la même manière.
27.45 Depuis la sixième heure jusqu'à la neuvième, il y eut des ténèbres sur toute la terre.
27.46 Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte: Éli, Éli, lama sabachthani? c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?
27.47 Quelques-uns de ceux qui étaient là, l'ayant entendu, dirent: Il appelle Élie.
27.48 Et aussitôt l'un d'eux courut prendre une éponge, qu'il remplit de vinaigre, et, l'ayant fixée à un roseau, il lui donna à boire.
27.49 Mais les autres disaient: Laisse, voyons si Élie viendra le sauver.
27.50 Jésus poussa de nouveau un grand cri, et rendit l'esprit.
27.51 Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent,
27.52 les sépulcres s'ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent.
27.53 Étant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes.
27.54 Le centenier et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d'arriver, furent saisis d'une grande frayeur, et dirent: Assurément, cet homme était Fils de Dieu.

Voyons chez Luc :

23.36 Les soldats aussi se moquaient de lui; s'approchant et lui présentant du vinaigre,
23.37 ils disaient: Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même!
23.38 Il y avait au-dessus de lui cette inscription: Celui-ci est le roi des Juifs.
23.39 L'un des malfaiteurs crucifiés l'injuriait, disant: N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même, et sauve-nous!
23.40 Mais l'autre le reprenait, et disait: Ne crains-tu pas Dieu, toi qui subis la même condamnation?
23.41 Pour nous, c'est justice, car nous recevons ce qu'ont mérité nos crimes; mais celui-ci n'a rien fait de mal.
23.42 Et il dit à Jésus: Souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton règne.
23.43 Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis.
23.44 Il était déjà environ la sixième heure, et il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure.
23.45 Le soleil s'obscurcit, et le voile du temple se déchira par le milieu.
23.46 Jésus s'écria d'une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.
23.47 Le centenier, voyant ce qui était arrivé, glorifia Dieu, et dit: Certainement, cet homme était juste.
23.48 Et tous ceux qui assistaient en foule à ce spectacle, après avoir vu ce qui était arrivé, s'en retournèrent, se frappant la poitrine.

Luc étoffe le rôle des brigands avec un joli morceau. Mais la repentance du bon larron fait que Jésus n'est plus au nombre des malfaiteurs au pluriel et un interpolateur s'en est allé faire de l'Agneau sans tache un malfaiteur :

22.36 Et il leur dit: Maintenant, au contraire, que celui qui a une bourse la prenne et que celui qui a un sac le prenne également, que celui qui n'a point d'épée vende son vêtement et achète une épée.
22.37 Car, je vous le dis, il faut que cette parole qui est écrite s'accomplisse en moi: Il a été mis au nombre des malfaiteurs. Et ce qui me concerne est sur le point d'arriver.

Mais revenons aux ténèbres.

Dans Luc, il y a une forte anomalie : le voile du temple se déchire AVANT que Jésus expire.

Donc le Luc original se présentait ainsi :

23.43 Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis.
23.46 Jésus s'écria d'une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.
23.47 Le centenier, voyant ce qui était arrivé, glorifia Dieu, et dit: Certainement, cet homme était juste.
23.48 Et tous ceux qui assistaient en foule à ce spectacle, après avoir vu ce qui était arrivé, s'en retournèrent, se frappant la poitrine.

Comme il n'y a plus d'événements surnaturels, le centenier se réfère au dialogue avec les larrons et à la dernière parole de Jésus pour le juger.

Il faut admettre qu'elle fait plus zen que la version de Marc et de Matthieu.

Et donc cette VO de Luc avait sa logique.

Mais L'Eglise oecuménique n'ayant pas réussi à convaincre les Eglises locales de renoncer à leurs évangiles particuliers, on canonisa les quatre évangiles les plus influents.

Et pour réduire leurs divergences, on importa des morceaux d'un évangile à l'autre.

Et c'est ainsi que dans Luc des événements surnaturels apparurent au mauvais endroit, c'est à dire avant le cri de Jésus :

23.43 Jésus lui répondit: Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis.
23.44 Il était déjà environ la sixième heure, et il y eut des ténèbres sur toute la terre, jusqu'à la neuvième heure.
23.45 Le soleil s'obscurcit, et le voile du temple se déchira par le milieu.
23.46 Jésus s'écria d'une voix forte: Père, je remets mon esprit entre tes mains. Et, en disant ces paroles, il expira.
23.47 Le centenier, voyant ce qui était arrivé, glorifia Dieu, et dit: Certainement, cet homme était juste.

Notons un doublon : les ténèbres apparaissent au verset 44 et le soleil s'obscurcit au verset 45.

Donc l'harmonisateur a ajouté le voile du temple et, comme cela n'était pas assez notoire, il a ajouté l'obscurcissement du soleil en se basant sur ceci :

Am 8.9 En ce jour-là, dit le Seigneur, l'Éternel, Je ferai coucher le soleil à midi, Et j'obscurcirai la terre en plein jour;

Et si un autre l'a étiré jusqu'à trois heures, c'était pour accompagner ces femmes qu'on ne trouve que dans Luc :

Lc 23.27 Il était suivi d'une grande multitude des gens du peuple, et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui.

Et la durée de trois heures vient d'ici :

Ne 9.3 Lorsqu'ils furent placés, on lut dans le livre de la loi de l'Éternel, leur Dieu, pendant un quart de la journée; et pendant un autre quart ils confessèrent leurs péchés et se prosternèrent devant l'Éternel, leur Dieu.

Et maintenant, venons-en à la question que Luc a tranché en changeant carrément l'opinion du centenier : à quoi ce centenier reconnaît-il que Jésus est fils de Dieu ?

Mc 15.37 Mais Jésus, ayant poussé un grand cri, expira.
15.38 Le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas.
15.39 Le centenier, qui était en face de Jésus, voyant qu'il avait expiré de la sorte, dit: Assurément, cet homme était Fils de Dieu.

Pousser un cri, cela n'a rien de surnaturel.

Mais le voile du temple qui se déchire, ça c'est du sérieux.
L'ennui, c'est que le centenier ne peut pas voir depuis le Golgotha un voile sis à l'intérieur du temple.

Et donc Matthieu qui a bien conscience du problème ajoute un séisme :

27.51 Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent,
27.52 les sépulcres s'ouvrirent, et plusieurs corps des saints qui étaient morts ressuscitèrent.
27.53 Étant sortis des sépulcres, après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et apparurent à un grand nombre de personnes.
27.54 Le centenier et ceux qui étaient avec lui pour garder Jésus, ayant vu le tremblement de terre et ce qui venait d'arriver, furent saisis d'une grande frayeur, et dirent: Assurément, cet homme était Fils de Dieu.

Ce séisme est parfaitement orthodoxe, si l'on peut dire, car, comme les ténèbres, il vient d'Amos :

8.7 L'Éternel l'a juré par la gloire de Jacob: Je n'oublierai jamais aucune de leurs oeuvres.
8.8 Le pays, à cause d'elles, ne sera-t-il pas ébranlé, Et tous ses habitants ne seront-ils pas dans le deuil ? Le pays montera tout entier comme le fleuve, Il se soulèvera et s'affaissera comme le fleuve d'Égypte.

Mais un moine mal inspiré a ajouté l'ouverture des tombeaux et la résurrection de quelques morts pour le spectacle.

Sauf que ceci est absolument incompatible avec la théologie chrétienne qui veut que Jésus soit le premier des ressuscités.

Et donc un autre copiste a essayé de réparer la casse en ajoutant "après la résurrection de Jésus", ce qui n'a aucun sens puisque Matthieu en est à la scène du vendredi soir.

Et maintenant voyons d'où provient l'erreur de Marc ayant abouti à cette avalanche de corrections hasardeuses.

Ouvrons Amos qui est si sollicité dans cette scène :

9.1 Je vis le Seigneur qui se tenait sur l'autel. Et il dit: Frappe les chapiteaux et que les seuils s'ébranlent, Et brise-les sur leurs têtes à tous! Je ferai périr le reste par l'épée. Aucun d'eux ne pourra se sauver en fuyant, Aucun d'eux n'échappera.

Le chapiteau se dit KPTR.

Dans la Septante, on trouve une erreur à cet endroit :

J'ai vu le Seigneur debout sur l'autel, et Il a dit : Frappe sur le propitiatoire, et le temple sera ébranlé.

Le propitiatoire se dit KPRT.

Le voile du temple se dit PRKT, par exemple ici :

Lv 4.6 Il trempera son doigt dans le sang, et il en fera sept fois l'aspersion devant l'Éternel, en face du voile du sanctuaire.

De plus, notons que cet étrange voile ne se déchire pas mais se fend :

Mc 15.38 Καὶ τὸ καταπέτασμα τοῦ ναοῦ ἐσχίσθη εἰς δύο

Pour "déchirer", la Septante utilise le verbe διαρρήσσω :

Gn 37.29 Ruben revint à la citerne; et voici, Joseph n'était plus dans la citerne. Il déchira ses vêtements (καὶ διέρρηξεν τὰ ἱμάτια αὐτοῦ).

Et Marc aussi, du reste :

Mc 14.63 Ὁ δὲ ἀρχιερεὺς διαρρήξας τοὺς χιτῶνας αὐτοῦ
Alors le souverain sacrificateur ayant déchiré ses vêtements

Pour "se fendre", la Septante utilise le verbe σχίζω :

Za 14.4 Et ce jour-là Ses pieds poseront sur la montagne des Oliviers, vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l'Orient. Et la montagne des Oliviers se fendra (καὶ σχισθήσεται τὸ ὄρος τῶν ἐλαιῶν).

Mais avec une curieuse unanimité, tous les traducteurs, Chouraqui et TJ compris, écrivent "le voile se déchira en deux"....

Et donc, un lointain proto-Marc portait :

15.37 Mais Jésus, ayant poussé un grand cri, expira.
15.38 Le chapiteau du temple se fendit en deux, depuis le haut jusqu'en bas.
15.39 Le centenier, qui était en face de Jésus, dit: Assurément, cet homme était Fils de Dieu.

Car, dans ce cas, le temple s'écroulant, le centenier entend un grand bruit venant du mont Moriah, voit s'élever un nuage de poussière, puis entend des cris.

Avec cela, il n'était nul besoin de phénomènes supplémentaires.

Et voici comment une faute de copie conduit des croyants à s'entrégorger sur ce forum à propos de la nature des éclipses à la pleine lune...

dragon blanc

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 162
Enregistré le : 08 nov. 2018, 15:30

Re: Des événements du Golgotha

Ecrit le 28 nov. 2018, 20:03

Message par dragon blanc

Bonjour à vous Saint Glinglin.

Ça c'est le genre de lecture que j'aime.

La logique au service de soi !

Pour la part ! Bravo !


Bien à vous, Christian.

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 16025
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Re: Des événements du Golgotha

Ecrit le 28 nov. 2018, 20:58

Message par Saint Glinglin

Merci beaucoup.

J'ai commis quelques autres articles du genre si cela vous intéresse :

http://www.forum-religion.org/christian ... 54081.html

http://www.forum-religion.org/oecumenis ... 33493.html

Répondre

Retourner vers « Jésus de Nazareth »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité

  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message