L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Science et religion ne sont plus considérées comme incompatibles. The Daily Telegraph, Londres, 26 mai 1999.
Répondre
agecanonix

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 13727
Enregistré le : 25 déc.09, 17:55

L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 20 janv.21, 14:34

Message par agecanonix »

Si nous suivons la chronologie de la théorie évolutionniste, l'homme moderne, dit homo sapiens, existe depuis au moins 200 000 années.

Auparavant, un homme un peu moins "sapiens" l'aurait précédé. Cependant, son niveau d'intelligence n'en faisait pas un "handicapé " par rapport à l'homme moderne.

En effet, l'évolution humaine ne peut pas se passer d'une montée en capacité très lente de l'intelligence des primates qui aurait abouti à l'homo-sapiens que nous sommes.

Or, je suis persuadé que si nous mettions dans un endroit très isolé de notre planète des humains absolument ignorants de toutes les avancées technologiques que nous avons accumulées, de toutes les sciences que nous avons appliquées, avec des cerveaux absolument vierges de toute expérience à quelque niveau que ce soit, il ne faudrait pas 200000 années pour qu'ils découvrent la roue, l'écriture, la lance, la flèche et toutes ces premières découvertes .
Et la raison est tout simplement qu'un cerveau de ce niveau ne peut pas stagner aussi longtemps sans découvrir des choses.
Or, la théorie évolutionniste prétend que l'homo-sapiens mettra 200 000 années pour découvrir la roue !! Et qu'à partir de là, il lui faudra 6000 années seulement pour marcher sur Mars.

C'est nous affirmer qu'il serait normal qu'une Ferrari roule 200 000 kms à 20 km/h avant que son pilote n'ait l'idée qu'il pourrait rouler plus vite.

Le cerveau humain est une machine absolument parfaite pour inventer les choses, pour découvrir , pour améliorer la vie. L'homo-sapiens d'il y a 200 000 ans aurait obtenu sa maîtrise de mathématiques aussi facilement qu'un de nos enfants s'ils avaient été mis dans les mêmes conditions.
Et on veut nous faire croire que cette machine extraordinaire, ce prodige de complexité qui nous emmène vers les étoiles, aurait disjoncté 200 000 années avant de découvrir la roue ?

Le cerveau humain est trop sophistiqué, trop inventif, trop adapté à l'innovation, c'est une machine à inventer absolument incontrôlable qui ne peut pas avoir végété aussi longtemps.

Il y un trou dans la raquette de cette théorie.

Si tu mets des humains sur une planète et que tu les laisses un temps assez long comme plusieurs millénaires, quand tu reviens, soit ils auront disparu car ils se seront fait la guerre, soit ils auront créer une société viable et organisée avec une certaine technologie. En aucun cas, personne n'imagine qu'ils auront végété ces quelques milliers d'années en peau de bête avec des gourdins sans une once de progrès.
Car ils sont sapiens... justement...

DouxLapin

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 36
Enregistré le : 18 déc.20, 12:43

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 20 janv.21, 15:51

Message par DouxLapin »

Question très intéressante.

Ce que je sais pour sûr, c'est que la sédentarisation a représenté un grand bond avant pour la civilisation humaine.
Je laisse le soin aux spécialistes d'en dire plus.
A part ça il semble que homo sapiens ait au moins 300000 ans, voir https://www.hominides.com/html/ancetres/ancetres.php.

agecanonix

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 13727
Enregistré le : 25 déc.09, 17:55

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 21 janv.21, 07:03

Message par agecanonix »

Tu as raison, c'est plutôt 300 000 années.

Ne partons pas en posant le problème à l'envers. Sédentarisé ou pas, depuis 300 000 ans le cerveau humain, selon la théorie, est sensiblement le même..

Donc des individus sédentarisés ou non disposaient de la même merveille de complexité qu'est le cerveau..

Il est donc absolument anormal que ces homo-sapiens aient attendu aussi longtemps pour se sédentariser alors que c'est la solution la plus intelligente pour survivre et que leurs cerveaux étaient évidemment capables de produire ce raisonnement de base.

Je le répète, posons cette expérience évidemment impossible éthiquement.

Choisissons au hasard un certain nombre de bébés, plongeons les dans les conditions supposées existantes il y a 300 000 années, créons le cadre avec des "acteurs" jouant le rôle de leurs parents . Faisons en sorte qu'ils ne puissent absolument jamais observer le moindre outil, la moindre technologie de quelque façon que ce soit. Veillons à ce que leurs parents fictifs ne parlent jamais autrement que basiquement, comme supposé à cette époque là, et qu'aucun savoir ne soit transmis à ces bébés qui vont devenir des adultes absolument vierges de toute civilisation.
Je suis persuadé que ce groupe, dont les parents auront été retirés à un certain moment, symbolisant leur mort, ne mettra pas 300 000 années pour s'organiser et inventer des choses.

Car le cerveau est une machine à inventer, et une machine à inventer, ça invente et aucun programme ne lui impose de faire "pause" pendant des centaines de milliers d'années.

C'est comme mettre un couple de termites dans une charpente de bois tendre. Personne ne comprendrait qu'on les retrouve bien vivantes des dizaines d'années plus tard sans qu'elles aient grignoter le moindre cm3 de bois..
Car une termite, ça mange du bois.. c'est inexorable.. impossible à éviter.

La question est donc ! le cerveau que l'homo-sapiens possède depuis 300 000 années, peut il être stérile et inefficace plus de 270 000 années pour ne découvrir la roue qu'au bout de cette période, ou l'écriture, ou la lance, ou la flèche, ou tout ce qui a fait la civilisation.
J'en doute fortement.

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre
[Modérateur]
[Modérateur]
Messages : 16124
Enregistré le : 23 oct.12, 07:56

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 21 janv.21, 08:20

Message par Mormon »

(essai)

La théorie de l'évolution est incompatible avec le christianisme, lequel renvoit...



1) Au postulat d'une création parfaite et immortelle impliquant que son caractère mortel n'est pas fortuit.

2) A une vie antérieure justifiant le choix personnel de l'homme d'être ici-bas sous cette forme anthropologique aboutie dans un but probatoire, avec, en corollaire, un Jugement et l'espérance d'un mieux éternel.

3) Au libre arbitre moral qui implique la notion du bien et du mal (libre arbitre), avec, en corollaire, l'absence d'une révélation génétique instinctuelle.

4) A la connaissance de l'Evangile pour obtenir une révélation compensatrice et obtenir une espérance vitale post-mortem cohérente.


(la suite) : https://www.dieu.pub/viewtopic.php?f=75&t=53132
Modifié en dernier par Mormon le 23 janv.21, 06:02, modifié 1 fois.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Saint Glinglin

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 22428
Enregistré le : 12 févr.13, 05:07
Réponses : 1

Contact :

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 21 janv.21, 08:25

Message par Saint Glinglin »

agecanonix a écrit : 21 janv.21, 07:03 Il est donc absolument anormal que ces homo-sapiens aient attendu aussi longtemps pour se sédentariser alors que c'est la solution la plus intelligente pour survivre et que leurs cerveaux étaient évidemment capables de produire ce raisonnement de base.
Absolument pas.

La sédentarisation implique l'agriculture et on n'a aucune raison d'inventer cette agriculture aussi longtemps que la chasse et la cueillette suffisent aux besoins.

Estrabolio

[ Incroyant ]
Avatar du membre
[ Incroyant ]
Messages : 11775
Enregistré le : 02 mai14, 03:20
Réponses : 1

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 21 janv.21, 11:11

Message par Estrabolio »

agecanonix a écrit : 21 janv.21, 07:03Il est donc absolument anormal que ces homo-sapiens aient attendu aussi longtemps pour se sédentariser alors que c'est la solution la plus intelligente pour survivre et que leurs cerveaux étaient évidemment capables de produire ce raisonnement de base.
Quelle prétention !
Au nom de quoi prétends tu que la sédentarité est supérieure au mode de vie chasseur-cueilleur ?
Au contraire, le nomadisme est de loin le mode de vie qui permet le mieux à l'homme de survivre lorsqu'il y a des changements climatiques importants ce qui a été le cas par le passé.
L'homme de Néandertal a réussi ainsi à survivre à des conditions parfois très difficiles pendant des centaines de milliers d'années !
A certaines époques, la faible population et les conditions climatiques faisaient que le choix du nomadisme était au contraire le plus intelligent.

Donc, dire que ne pas choisir la sédentarité est un manque d'intelligence est un jugement partial de sédentaire vivant une époque tempérée.

agecanonix

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 13727
Enregistré le : 25 déc.09, 17:55

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 21 janv.21, 12:00

Message par agecanonix »

Je ne dis pas que la sédentarisation est meilleure que l'option chasse cueillette , mais je constate simplement les faits. La question n'est pas qualitative, mais liée à l'efficacité.

La sédentarité est évidemment un mode de vie beaucoup plus efficace que la vie de chasseur-cueilleur pour x raisons.

La première, c'est que la sédentarisation est pratiquement la règle générale aujourd'hui. C'est la preuve qu'il s'agit de l'option la plus viable..

La sédentarisation a débuté 5000 années avant JC et c'est bien à partir de ce moment là que l'homme a vraiment commencé son cycle de découvertes.

Ton histoire de changement climatique est infondée car de tels changements prennent un temps fou et n'empêchent pas la sédentarisation.

Si tu prends les populations qui vont être impactées par le changement climatique qui nous attend, elles sont sédentaires aujourd'hui et se déplaceront ailleurs pour redevenir sédentaires. Seuls des changements climatiques fréquents et à l'échelle d'une vie favoriseraient une option chasse-cueillette.
Ce serait le cas s'il fallait déménager en permanence à cause de modifications permanentes du climat. Or, celles du passé ont mis énormément de temps et n'ont pas imposé de devoir changer en permanence d'habitat, ce qui aurait rendu inutile la sédentarisation.

Vivre sans toit, sans endroit sécurisé pour se protéger n'est certainement pas le meilleure option pour se protéger.
Donc oui, la sédentarisation est un progrès pour l'homme.
Elle a permis l'élevage, l'agriculture, la protection contre les intempéries ou les prédateurs.

Et la question redevient donc : pour quelle raison cette option infiniment plus viable et plus efficace a t'elle attendu 295000 années pour être retenue, alors que le cerveau humain, en tout point aussi efficace que le notre, ne pouvait pas ne pas constater cette évidence ?

L'homo sapiens aurait disposé d'un cerveau ultra performant sans jamais s'en servir pendant 295000 années au point de vivre la vie de chasseur-cueilleur que l'on retrouve encore chez les primates comme le gorille.

Saint Glinglin

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 22428
Enregistré le : 12 févr.13, 05:07
Réponses : 1

Contact :

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 21 janv.21, 12:31

Message par Saint Glinglin »

L'élevage a favorisé la transmission de maladies animales à l'homme. Ce n'est pas tout à fait un progrès de ce point de vue.

Estrabolio

[ Incroyant ]
Avatar du membre
[ Incroyant ]
Messages : 11775
Enregistré le : 02 mai14, 03:20
Réponses : 1

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 21 janv.21, 17:05

Message par Estrabolio »

agecanonix a écrit : 21 janv.21, 12:00Et la question redevient donc : pour quelle raison cette option infiniment plus viable et plus efficace a t'elle attendu 295000 années pour être retenue, alors que le cerveau humain, en tout point aussi efficace que le notre, ne pouvait pas ne pas constater cette évidence ?
L'homo sapiens aurait disposé d'un cerveau ultra performant sans jamais s'en servir pendant 295000 années au point de vivre la vie de chasseur-cueilleur que l'on retrouve encore chez les primates comme le gorille.
Donc nous avons ici un magnifique exemple de l'intégrisme religieux et certainement que pour Agécanonix, les aborigènes, la plupart des populations africaines ainsi qu'une grande partie de celles d'Amérique étaient constitués de sous hommes qui n'avaient pas compris que la sédentarité était bénéfique !
De même, les populations du continent américain ainsi que celles d'Australie, de polynésie et tant d'autres ne connaissant pas la roue, là encore, il s'agissait de dégénérés ayant une capacité cérébrale moindre.
Heureusement que les chrétiens et musulmans ont colonisé ces populations dégénérées et les ont éclairés de leur intelligence supérieure....
La sédentarité a t'elle été toujours positive ? En Amérique centrale et du Sud, certaines civilisations sédentaires se sont totalement effondrées comme les cités états Mayas ou les Nazcas.
Comme l'a soulevé Saint Glinglin, l'humanité a connu des épidémies atroces, les tremblements de terre sont devenus plus meurtriers, la pollution, la déforestation, l'appauvrissement des sols sont devenus monnaie courante....
Encore une fois, l'homme de Néandertal a survécu des centaines de milliers d'années alors que les croyants eux mêmes reconnaissent que leur fameux descendants d'Adam et Eve seraient déjà arrivés à ce résultat catastrophique que nous connaissons en seulement 6000 ans !
Franchement, réussir à saborder ses moyens d'existence en seulement 6 millénaires alors que la plupart des espèces vivantes existent depuis des millions d'années, c'est vraiment le signe d'une intelligence supérieure...... :hum:

agecanonix

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 13727
Enregistré le : 25 déc.09, 17:55

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 22 janv.21, 06:42

Message par agecanonix »

Il est très loin l'Estrabolio que nous avons connu il y a quelques années.

Le voici dans la polémique permanente. Je sens un colère malsaine.

Je vais donc éviter d'alimenter cette haine qui ne veut pas dire son nom.

La question que je pose est tout simplement scientifique et doit rester dans ce cadre.

Les populations africaines que nous connaissons sont sédentarisées et l'étaient depuis longtemps avant que les européens ne les rencontrent.
La sédentarisation a consisté pour eux en une communauté vivant dans la même structure que l'on peut nommer "village" avec des codes de vie communs permettant une vie de groupe.
C'est de la sédentarisation accompagnée d'élevage et d'agriculture.

De même, au fin fond de l'Amazonie, les tribus qui vivent sous le même toit, souvent des ouvrages de bois abritant tous les habitant du village, sont sédentarisés au sens où ils ont choisi un point de chute souvent définitif.
Qu'ils chassent ou cueillent n'annule pas le fait qu'ils ont choisi un territoire, qu'ils s'y tiennent et y construisent des structures solides assimilables à nos maisons.
Là aussi, certains élevages ont été constatés.

Ce que je nomme chasse cueillette, sans la moindre notion péjorative, c'est la vie des primates telles qu'elle est reconnue aujourd'hui où le clan, le groupe, la tribu ne tente pas une implantation locale par la construction d'abris ou de huttes avec l'intention de s'établir. Il s'agit d'une vie d'errance assujettie à la seule contrainte de la recherche de nourriture sans la moindre intention de se sédentariser.

L'histoire et la simple logique nous apprennent que la survie est infiniment mieux préservée quand un groupe se constitue en construisant des espaces où la sécurité de tous et des plus faibles sera assurées.

Tout le monde s'accorde à penser qu'une hutte, une tente, ou même une grotte permettent infiniment plus facilement de résister aux froids intenses, ou aux prédateurs qu'un simple camp façon "cowboy" autour d'un feu de camps..

Et la question reste la même. Avec un cerveau aussi développé que le notre, comment se fait-il que pendant 290000 années, des homos-sapiens qui auraient réussi comme nos enfants les examens les plus compliqués, n'ont pas imaginé qu'il valait infiniment mieux se sédentariser plutôt que d'errer ça et là sans protection efficace contre le froid et les prédateurs..

Un cerveau comme le leur ne peut pas rester stérile aussi longtemps à ce point.
Or, leur cerveau avait, selon la théorie, les mêmes capacités que le notre..

Notre cerveau n'est pas bridé par notre volonté, nous ne pouvons pas l'empêcher de réfléchir, d'observer, de calculer.
Quand vous passez une nuit par -20° à la belle étoile et que vous "caillez" au point que vous pensez ne pas vous en remettre , il ne se passera pas 290000 années pour que vous mobilisiez votre cerveau, sans même le vouloir consciemment, pour ne plus revivre une telle situation.

L'homme est nu, aucune fourrure. Chacun imagine qu'il s'est confectionné des vêtements à partir de peau de bêtes, sans jamais en avoir découvert une seule , au passage. Or, cette avancée est littéralement et absolument obligatoire. Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu'il serait mort de froid..

S'il a su, et forcément rapidement, comprendre qu'une peau de bête le sauverait du froid intense de l'époque, il ne pouvait pas non plus ignorer qu'un abri, une palissade, un mur d'enceinte le sauverait d'autres dangers.

Il faut la même intelligence pour comprendre qu'il faut des vêtements pour survivre et une enceinte de protection pour ne pas se faire manger. Or, les vêtements arrivent au début et la protection à la fin. C'est illogique..

Alors ne cherchez pas une critique de certains humains actuels sur la base de la sédentarisation puisque celle dont je parle n'existe pas de nos jours..

Si vous rencontriez une famille qui pratique la vraie option "chasse cueillette", avec les enfants soumis à ces contraintes, été comme hiver, dans les risques liés aux prédateurs et au froid, alors même qu'ils pourraient facilement comprendre qu'un abri à minima confortable les mettrait à l'abri des principaux dangers qu'ils ne pourront pas éviter, trouveriez vous cette option logique ou disons plutôt "raisonnable" de la part des parents ?
Les aborigènes, les tribus d'Amérique ou d'Afrique sont infiniment plus raisonnables et intelligentes que ceux qui n'imagine pas se fabriquer un abri.
Qu'un gorille, mâle dominant, reproduise les reflexes liés à l'instinct en vivant de chasse et de cueillette est une chose , mais croyez moi, mettez lui un cerveau de sapiens et il ne mettra pas 290 000 années à se confectionner ce qu'il faut pour se protéger et vivre plus en sécurité..

Et c'est là qu'est l'os... L'homo-sapiens a vécu comme un gorille des centaines de milliers d'années avec un cerveau qui pouvait découvrir la relativité d'Einstein... :hum:
Estrabolio a écrit :Donc, dire que ne pas choisir la sédentarité est un manque d'intelligence est un jugement partial de sédentaire vivant une époque tempérée.
Qui te permet de passer d'un constat à un jugement ? Qui te permet de me juger ici ?

Tous les scientifiques, anthropologues et chercheurs sont d'accord pour qualifier de "progrès" la sédentarisation des humains. Sont ils eux aussi insultants pour les chasseurs cueilleurs ? Donc moi non plus ..
Merci de raison garder et d'éviter d'exporter tes sentiments négatifs à mon égard dans un sujet qui n'a que faire de tes états d'âmes concernant certains croyants..
Modifié en dernier par agecanonix le 22 janv.21, 08:41, modifié 2 fois.

Saint Glinglin

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 22428
Enregistré le : 12 févr.13, 05:07
Réponses : 1

Contact :

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 22 janv.21, 06:57

Message par Saint Glinglin »

La protection contre le froid est nécessaire au delà d'une certaine latitude.

De la Méditerranée à l'Inde, un pagne suffit la plus grande partie de l'année.

Et c'est là qu'ont éclos de grande civilisations.

Estrabolio

[ Incroyant ]
Avatar du membre
[ Incroyant ]
Messages : 11775
Enregistré le : 02 mai14, 03:20
Réponses : 1

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 22 janv.21, 07:40

Message par Estrabolio »

a écrit :Qu'un gorille, mâle dominant, reproduise les reflexes liés à l'instinct en vivant de chasse et de cueillette est une chose , mais croyez moi, mettez lui un cerveau de sapiens et il ne mettra pas 290 000 années à se confectionner ce qu'il faut pour se protéger et vivre plus en sécurité..
Tout d'abord, petite précision, les gorilles confectionnent un abri, un nid au sol, les autres primates fabriquent un abri dans les arbres.

D'autre part, contrairement à ce que semblent croire certains ici, il y a toujours eu des campements !
Le plus ancien retrouvé a été daté de 1 800 000 ans avant notre ère. Les chasseurs cueilleurs ont toujours fait des camps pour s'abriter la nuit et pour protéger les plus vulnérables avant même de l'apparition de l'homo sapiens et ça a continué avec lui.
D'ailleurs les campements étaient utilisés parfois pendant une assez longue durée jusqu'à un an. Tant qu'il y avait des ressources, ils devaient rester sur place et, suivant les disponibilités, les conditions climatiques, ils se déplaçaient.

Pour info, les premières traces de domestication du feu date de 398 000 ans avant notre ère bien avant les premières traces d'utilisation de vêtements en 81 000 avant notre ère. Comme l'a fort justement fait remarquer Saint Glinglin, il y a une question de besoin et pendant assez longtemps, c'est l'abri collectif qui a été privilégié à la protection individuelle qu'est le vêtement.

agecanonix

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 13727
Enregistré le : 25 déc.09, 17:55

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 22 janv.21, 08:11

Message par agecanonix »

Estrabolio a écrit :Tout d'abord, petite précision, les gorilles confectionnent un abri, un nid au sol, les autres primates fabriquent un abri dans les arbres.
C'est sur que ça fait une différence !!! :hum:

Un abri dans les arbres ??? une cabane ?? :hum:

Je parle de sédentarisation.. pas de campement..

Je vais éviter de te répondre car tu dévies le sujet intentionnellement..

La question est, grosso modo celle-ci : un cerveau d'homo sapiens peut-il végéter 300 000 années sans rien inventer de vraiment probant..

La réponse est non ... et pourtant la sédentarisation, l'écriture, la roue, le fer sont apparus à peine quelques milliers d'années avant Jésus.. environ 5000 ans pour être large.. d'un seul coup avec les pyramides et des réalisations extraordinaires. Mais rien avant 5000 ans.. Pas de sédentarisation.

Un cerveau ne se bride pas, il est en constante curiosité, recherche et volonté d'amélioration. Il ne peut pas stagner 300 000 années avec les mêmes acquis.

C'est comme mettre une tondeuse automatique en parfait état de marche dans une pelouse immense et constater en revenant 300 000 ans plus tard, qu'elle vient à peine de commencer à tondre ses premiers m² tout en étant dans le même état de fonctionnement qu'au tout début.....
Rien n'arrête une tondeuse en état de fonctionnement et mise en route.. rien n'arrête un cerveau de sapiens d'inventer pour améliorer les choses... c'est impossible...
Or, les homos sapiens ne se réveillent qu'il y a 5000 années seulement.. Avant, ils vivent 300000 années à végéter..
Estrabolio a écrit :Pour info, les premières traces de domestication du feu date de 398 000 ans avant notre ère bien avant les premières traces d'utilisation de vêtements en 81 000 avant notre ère. Comme l'a fort justement fait remarquer Saint Glinglin, il y a une question de besoin et pendant assez longtemps, c'est l'abri collectif qui a été privilégié à la protection individuelle qu'est le vêtement.
Donc, pendant des centaines de générations, les humains équipés du même cerveau que nous se sont pelés au froid avant d'imaginer se mettre quelque chose sur le dos dans des hivers où ils chassaient le mammouth, animal bien connu pour ne pas avoir vécu en équateur ??

Quand à l'abri collectif, c'est de la sédentarisation..

prisca

Croyance [Chrétien/Judaisme]
Avatar du membre
Croyance [Chrétien/Judaisme]
Messages : 26287
Enregistré le : 25 oct.16, 13:41

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 22 janv.21, 14:00

Message par prisca »

agecanonix a écrit : 22 janv.21, 08:11 ...... Mais rien avant 5000 ans.. Pas de sédentarisation.

.....
Néolithique.

Le Néolithique (autrement appelé « âge de la pierre polie »), qui succède au Mésolithique, est une période marquée par de profondes mutations techniques et sociales, liées à l’adoption par les groupes humains d’un modèle de subsistance fondé sur l’agriculture et l’élevage, et impliquant le plus souvent une sédentarisation. Les principales innovations techniques sont la généralisation de l'outillage en pierre polie, la poterie, le tissage, ainsi que le développement de l'architecture.

Selon les aires géographiques considérées, ces importantes mutations sont relativement rapides et certains auteurs ont pu parler de « révolution néolithique ». La néolithisation est toutefois un phénomène progressif, survenu à des dates différentes selon les régions. Le Néolithique débute au Proche-Orient vers 8 500 ans av. J.-C.

Village tel qu'il était au Néolithique.

Image
Image
"Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui"
"Quiconque demeure en lui ne pèche point quiconque pèche ne l'a pas vu et ne l'a pas connu"

agecanonix

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 13727
Enregistré le : 25 déc.09, 17:55

Re: L'intelligence humaine, une épine pour l'évolution.

Ecrit le 22 janv.21, 14:38

Message par agecanonix »

Reste quand même 300 000 années , moins 8500 années, pendant lesquelles l'homme n'a rien inventé.

Je rappelle qu'en 10 000 ans, il s'est rendu capable d'aller sur Mars ... et que la roue n'est inventée que par les Egyptiens.. L'écriture par les Sumériens, etc.... bien après le néolithique !!!

Qu'a t'il fait de son cerveau exceptionnel pendant les 290000 années qui ont précédé ces époques là ?

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Sciences et Religions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités