Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Science et religion ne sont plus considérées comme incompatibles. The Daily Telegraph, Londres, 26 mai 1999.
Répondre
Lip69

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Messages : 2190
Enregistré le : 06 févr.06, 07:12
Localisation : France

Contact :

Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 12 févr.13, 17:43

Message par Lip69 »

Image

La croyance en Dieu modifierait une partie du cerveau

Des neurologues de l'université de Toronto ont découvert que l'activité du cerveau humain était liée aux croyances religieuses des individus.

Pour démontrer cela, les scientifiques ont fait passer des tests à différentes personnes divisées en deux catégories : les croyants et les athées. Toutes ont été placées dans des scanners afin de mesurer l'activité de leur cerveau durant les tests. L'épreuve consistait en une série de questions dont il fallait anticiper la réponse. Les candidats prenaient ensuite connaissance de cette dernière.

Les chercheurs ont remarqué que chez les athées, une zone du cerveau appelée cortex cingulaire antérieur était beaucoup plus fortement stimulée que chez les croyants. Le cortex cingulaire antérieur régule des fonctions comme la pression artérielle, le rythme cardiaque et certaines fonctions cognitives comme les émotions, la prise de décision, l'empathie mais surtout elle est la zone qui nous permet d'anticiper l'avenir.

Selon les conclusions des auteurs de l'étude, parues dans la revue Psychological Science, quand un croyant s'attendant à avoir la bonne réponse se rend compte du contraire, cette aire du cerveau s'active beaucoup moins car il réagit plus faiblement à l'imprévu que le cerveau d'une personne athée. En effet, chez les croyants, tout évènement peut être reconsidéré de manière à rendre Dieu acteur de celui-ci. S'il vous arrive quelque chose de totalement inattendu et que vous croyez en Dieu, le scénario peut-être remanié car Dieu « a voulu que cela arrive ». Il n'y a alors pas de question à se poser, d'où une activation moindre de cette région du cortex.
La violence est le dernier recours de l'incompétence - Nous sommes éduqués à croire, et non à savoir. La croyance peut être manipulée. Seul le savoir est dangereux.

Pion

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 3741
Enregistré le : 06 avr.05, 22:27
Localisation : Néant Utilisateur Banni

Contact :

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 12 févr.13, 18:21

Message par Pion »

Il serait trop tard pour les croyants?
Ils seraient donc physiquement incapables de ne pas croire en D.ieu?

Et les sceptiques eux, est-ce la même chose?
Ils seraient probablement incapables d'envisager la possibilité de ma supposition sur le Néant? :shock:

Lip69

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
[Religion] Aucune [Organisation] Aucune
Messages : 2190
Enregistré le : 06 févr.06, 07:12
Localisation : France

Contact :

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 12 févr.13, 20:26

Message par Lip69 »

Il n'est jamais trop tard pour personne. L'évolution, ça a du sens...
L'évolution a permis la plasticité de notre tissu cérébral. Il est donc évolutif, même au courant d'une vie individuelle.

Le fait que la croyance religieuse ait tendance à créer une plus grande facilité à la soumission et au renoncement, cela ne présume en rien d'une théorie quelconque sur le concept du néant.

Le néant, ce n'est que la non-existence. On peut dire que c'est un concept qui a du sens mais difficilement en tirer quoique ce soit, si ce n'est que d'un point de vue philosophique...
La violence est le dernier recours de l'incompétence - Nous sommes éduqués à croire, et non à savoir. La croyance peut être manipulée. Seul le savoir est dangereux.

Ghazali

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 97
Enregistré le : 01 nov.12, 11:35

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 21 févr.13, 08:38

Message par Ghazali »

Cette étude est ridicule, et ce, pour différentes raisons :

1) Cette étude confond les causes et les effets.
2) Il existe des athées qui ne le sont pas vraiment (ils ne renient pas une Force Transcendantale, mais ils rejettent les conceptions anthropomorphiques de certaines religions).
3) Il y a des athégristes obscurantistes qui renient toute remise en question et qui refusent de faire usage de leur intelligence, restant sur leurs positions, sans jamais essayer de comprendre, et accordant au hasard, toute explication...
4) Les "croyants" interrogés étaient-ils des religieux ou des non-religieux ? Etaient-ils "modernes" (influencés, malgré eux, par les idéologies modernes et donc affectant négativement leur intelligence à cause des confusions, des erreurs, de la superficialité, de l'ignorance et des mensonges qu'engendrent les idéologies modernes, et partiellement ou totalement ?) car si c'est le cas, ils sont parfois aussi matérialistes que les non-religieux (un "athée" ou un agnostique qui se réclamerait d'une forme de spiritualité, ne peut pas être athée ou agnostique, car le spirituel est juste un autre nom donné à la Réalité Divine, avec des implications tout simplement moins anthropomorphiques sous certains aspects) et connaissaient-ils au moins les fondements élémentaires de leur religion ? De quelle religion s'agissait-il exactement, et de quelle tendance spécifique ?
5) Je connais personnellement des athées très cons, et a contrario, des "religieux" (et ésotéristes, à ne pas confondre avec "occultistes") bien plus intelligents que tous les non-religieux que j'ai pu rencontrer (y compris sur ce forum), tant sur le plan intellectuel, que de l'érudition, de l'éthique ou de la ss qagesse.
6) Interroger un nombre très restreint de personnes (comment ont-ils été sélectionnés ? Sur la base de quels critères ? Des gens qui n'ont pas fait d'études religieuses et/ou scientifiques ?, etc.) sans prendre en compte qu'il existe des milliards de "croyants", dont des millions au moins qui sont métaphysiciens, scientifiques, empathiques, philosophes, mathématiciens, juristes, érudits, etc.
7) Être musulman par exemple, exige de toujours d'acquérir les sciences utiles à travers la sincérité, l'intégrité, la réflexion, l'intelligence, la méditation, la "rigueur" de l'éthique, la patience et la persévérance dans les efforts fournis à cet effet, tandis que la majorité des athées, eux, cessent toutes réflexions quant à la cause première puisqu'ils s'arrêtent seulement aux effets (manifestations), se croyant omniscients et remettant toute explication sur "le dos du hasard" qui n'existe pas selon la physique...
8) L'Islam signifie pour le musulman, l'insoumission à tout autre que Dieu, autrement dit, toute soumission exclusive à Dieu (aussi bien pour l'homme que pour la femme, l'arabe que le non-arabe, le noir que le blanc, le riche que le pauvre, l'enfant que l'adulte, le patron que l'employé, etc.) et toute insoumission à tout ce qui est éphémère, illusoire, secondaire, limité et relatif (et donc en conséquence, l'interdiction de toute forme d'asservissement, d'esclavagisme, de racisme et d'ignorance, que celles-ci soient d'ordre égotique, politique, social, psychologique, économique, professionnel, etc.). Tout ce qui s'opposerait à la Volonté Divine (et donc à la Vérité ainsi qu'à tout ce qui en découle : Justice, Paix, Equité, Sagesse, Connaissance, Proximité Divine, Pureté, Harmonie, Justesse, etc.) ne doit pas être suivi ou provoquer leur adhésion, car ce ne sont que des illusions. Or, ce que l'on peut observer chez les gens qui s'éloignent ou qui rejettent totalement la Volonté Divine dans l'ordre de l'"a-conscience", c'est qu'ils s'illusionnent et accordent une confiance naïve et aveugle, tout autant qu'absolue, à des choses limitées, finies et illusoires, qui sont relatives et trompeuses, tandis que le musulman, lui, accepte et réalise la Volonté Divine, la Seule Réalité qui soit réellement de toute Eternité, Absolue et sans aucunes limites concevables. Donc ce sont bien les "non-religieux" (et non pas les religieux qui réalisent le modèle spirituel par excellence) qui sont souvent soumis de façon arbitraire ou inconditionnellement à l'ignorance, les défauts (vices, mensonges, violences, colères, dépressions, perversions, etc.), leurs idoles, leurs patrons, leurs banquiers, leurs conjoints, les prétentions scientistes (affirmations péremptoires et erronées comme des théories scientifiques invérifiables et changeantes constamment, tout en étant parfois réfutées), des parti politiques, la patrie (au détriment de la spiritualité et de l'humanité) qui disparaitra et impose forcément des limites et donc des conflits quand ceux-ci s'opposent à celles des autres, etc. C'est retourner consciemment, dans la Paix, à notre Origine (Cause Première de l'existence) qui constitue également notre Finalité. Dieu étant Infini, notre quête du Divin ne se lassera jamais et l'homme pourra toujours être comblé et se contenter de l'essentiel, sans tomber dans des activités aussi futiles que dangereuses et toujours insatisfaisantes. Car qu'y a-t-il au-delà de la Vérité et du Réel, sinon le mensonge et l'illusion (illusoire), donc des choses qui mèneront l'homme à sa perdition et au mal, à l'insatisfaction générale (preuve en est que les hommes profanes ne se contentent jamais de ce qu'ils ont, et qu'ils veulent toujours plus de choses inutiles, dangereuses et stupides ; d'où la décadence, le désordre et la violence du monde actuel, les crises interminables qui touchent tous les aspects de la vie humaine).

En effet, ce n'est pas une coïncidence fortuite, si les "religieux" qui pratiquent intégralement leur tradition spirituelle sans négliger aucun aspect (spirituel, intellectuel, religieux, social, politique, économique, cultuel, éthique, ...) ni aucune qualité encouragée par leur tradition spirituelle (sincérité, intelligence, piété, constance, endurance, modestie, justice, justesse, équité, paix, etc.) sont en meilleure santé spirituelle, mentale, psychologique et physique selon de nombreuses observations et études scientifiques. Il suffit de se pencher sur le cas des Saints, qui réalisent au plus haut degré le modèle prophétique par excellence : intelligence, érudition, dons spirituels défiant les lois de la physique (prouvant ainsi, entre autre, leur sainteté, même si ce n'est pas là une condition principale ou indispensable), sagesse, éthique, de piété et d'altruisme.

Jean Doute

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 149
Enregistré le : 07 janv.13, 21:19
Localisation : Québec, Canada

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 24 févr.13, 16:36

Message par Jean Doute »

Ghazali a écrit :Cette étude est ridicule, et ce, pour différentes raisons :
1) Cette étude confond les causes et les effets.
Développe sur le sujet stp, tu ne pas pas dire cela sans en apportant les fondements de ta pensée.
2) Il existe des athées qui ne le sont pas vraiment (ils ne renient pas une Force Transcendantale, mais ils rejettent les conceptions anthropomorphiques de certaines religions).
On les appelle Agnostique, ce qui n'a rien à voir avec un athée, confondre les deux c'est ne pas avoir compris la différence.
3) Il y a des athégristes obscurantistes qui renient toute remise en question et qui refusent de faire usage de leur intelligence, restant sur leurs positions, sans jamais essayer de comprendre, et accordant au hasard, toute explication...
Tu veux dire il y a des intégristes religieux, orthodoxes, fondamentalistes qui refuse tout vision scientifique de la vie et du monde. Comme tu le fais en ce moment en volontairement ( j'espère ) faire croire que tu ne comprend pas les subtilités entre athées et agnostique et leurs visions respectives de l'univers vs les religieux.
4) Les "croyants" interrogés étaient-ils des religieux ou des non-religieux ? Etaient-ils "modernes" (influencés, malgré eux, par les idéologies modernes et donc affectant négativement leur intelligence à cause des confusions, des erreurs, de la superficialité, de l'ignorance et des mensonges qu'engendrent les idéologies modernes, et partiellement ou totalement ?) car si c'est le cas, ils sont parfois aussi matérialistes que les non-religieux (un "athée" ou un agnostique qui se réclamerait d'une forme de spiritualité, ne peut pas être athée ou agnostique, car le spirituel est juste un autre nom donné à la Réalité Divine, avec des implications tout simplement moins anthropomorphiques sous certains aspects) et connaissaient-ils au moins les fondements élémentaires de leur religion ? De quelle religion s'agissait-il exactement, et de quelle tendance spécifique ?
Non mais tu t'es lu avant de poster tout cela? L'on n'es croyant ou l'on ne l'es pas, ce que tu décrit c'est le phénomène de Schisme, que toutes les religions ont subit. Comme les dogmes religieux sont basés sur n'importe quoi il est normal qu'un jour ton voisin te dise qu'il a mieux compris que toi et crée le Protestantisme, le Sikh, Sunite, Chiites, ou juifs hassidiques. Ce que je lis c'est le discours du parfait petit obscurantisme, que même un enfant notera le manque d'objectivité et de nuance.
5) Je connais personnellement des athées très cons, et a contrario, des "religieux" (et ésotéristes, à ne pas confondre avec "occultistes") bien plus intelligents que tous les non-religieux que j'ai pu rencontrer (y compris sur ce forum), tant sur le plan intellectuel, que de l'érudition, de l'éthique ou de la ss qagesse.
Grace à toi je connais maintenant un croyant très ..., borné, incapable de structurer sa pensée et biaisé de la tête au pied. Je connais moi aussi des croyants digne de confiance, intelligent et respectueux des différences, ils seraient encore plus acharnée qu'un athée a te faire pondéré tes propos voir te faire taire parce que comme les hommes en payettes lors des défilé gais font honte aux gais que je connais ( parce qu'il ne les représente pas et envoie une vision négatives de ''folles'' ) tu leurs feraient honte.
6) Interroger un nombre très restreint de personnes (comment ont-ils été sélectionnés ? Sur la base de quels critères ? Des gens qui n'ont pas fait d'études religieuses et/ou scientifiques ?, etc.) sans prendre en compte qu'il existe des milliards de "croyants", dont des millions au moins qui sont métaphysiciens, scientifiques, empathiques, philosophes, mathématiciens, juristes, érudits, etc.
Sa c'est ta partie, c'est à toi d'invalider les statistiques présenté par ton propre travail de recherches, tes critères seront revues leurs de la publications de tes contre-arguments et nous verrons si tu est capable de la même rigueurs que les scientifiques de l'étude que tu souhaites infirmer. C'est lourd non? C'est ça la méthode scientifique.
7) Être musulman par exemple, exige de toujours d'acquérir les sciences utiles à travers la sincérité, l'intégrité, la réflexion, l'intelligence, la méditation, la "rigueur" de l'éthique, la patience et la persévérance dans les efforts fournis à cet effet, tandis que la majorité des athées, eux, cessent toutes réflexions quant à la cause première puisqu'ils s'arrêtent seulement aux effets (manifestations), se croyant omniscients et remettant toute explication sur "le dos du hasard" qui n'existe pas selon la physique...
Alors tu as échoués sur toute la ligne. Je n'es pas vu l'ombre d'une réflexion sincère ( je doute même que réflexion il y a vraiment eu ), intègre, intelligente et il est clair que tu as pondu se texte d'un trait au lieu de le structurer donc la patience et persévérance on repassera. Cracher en l'air n'es pas signe d'intelligence, le seul résultat que tu obtient c'est de l'attention et temporaire parce que la plupart d'entre nous croyants ou athées ne sont pas ici pour se cracher au visage. Ne t'inquiète pas ce n'est pas la première fois que ton type débarque ici. Habituellement après quelques semaines ou mois ils partent en coup de vents parce qu'ils n'ont plus rien à dire puisqu'ils n'apprennent rien de leurs échanges. Ta vision de l'athée est dénuée de tout jugement, un athée à tout le loisir de réfléchir sans subjectivité et c'est pour cela que la plupart des athées le deviennent. C'est carrément l'orthodoxe, fondamentaliste/créationniste qui s'abstient de pensée comme tu nous le décrit.


8) L'Islam signifie pour le musulman,...[/quote]

Le reste de ton texte serais invalidé pas n'importe quel musulman d'une école de pensée différente de la tienne, alors inutile que je m'y attarde il n'y a même pas consensus dans ton dogme.

Ghazali

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 97
Enregistré le : 01 nov.12, 11:35

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 24 févr.13, 17:06

Message par Ghazali »

Je n'ai pas confondu athée et agnostique, car j'avais déjà montré la différence dans mes commentaires précédents (il y a quelques temps de cela), j'énonçais juste que certains "athées" ignoraient qu'ils ne l'étaient pas. De plus, toi-même tu montres ton ignorance ici : ceux qui reconnaissent une Force Transcendantale tout en rejetant les religions, s'appellent les "déistes". Les agnostiques se situent entre les athées et les déistes, la question reste ouverte sans qu'ils se prononcent là-dessus.
Pour le reste, à part parler dans le vide, je ne vois aucun argument sérieux...
Désolé pour le ton que j'utilise, je ne suis pas méchant, même si certains peuvent le percevoir ainsi, il n'en est rien en réalité.

Jean Doute

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 149
Enregistré le : 07 janv.13, 21:19
Localisation : Québec, Canada

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 25 févr.13, 19:41

Message par Jean Doute »

Ghazali a écrit :Je n'ai pas confondu athée et agnostique, car j'avais déjà montré la différence dans mes commentaires précédents (il y a quelques temps de cela), j'énonçais juste que certains "athées" ignoraient qu'ils ne l'étaient pas. De plus, toi-même tu montres ton ignorance ici : ceux qui reconnaissent une Force Transcendantale tout en rejetant les religions, s'appellent les "déistes". Les agnostiques se situent entre les athées et les déistes, la question reste ouverte sans qu'ils se prononcent là-dessus.
Pour le reste, à part parler dans le vide, je ne vois aucun argument sérieux...
Désolé pour le ton que j'utilise, je ne suis pas méchant, même si certains peuvent le percevoir ainsi, il n'en est rien en réalité.
Le ton que tu utilise démontre ton manque d'intérêt pour le concret. Je ne peux en vouloir à quelqu'un de ne pas être capable de se mettre au niveau du débat. Mille excuses, je n'avais pas remarquer que tu est ici que pour vomir ton discours orthodoxes aux utilisateurs de se forum. Prend le temps de lire si tu veux répondre, au moins tu aurais de quoi répondre. À part une erreur sémantique tu n'a rien à dire sur ce que je dis.

Sur un autre sujet j'ai utilisé la même forme pour démonter une étude de Lommel que tu a poster que tu as utiliser ici pour démonter l'étude de se sujet. Évidemment pour toi c'est du génie évident, puisque c'est ta plume. Si la forme est bonne pour toi elle est bonne pour moi. Franchement avoir raison n'est pas dans mon intérêt puisque je n'apprend rien si j'ai raison, cependant tu sembles être obsédé à détruire toute pensée bifurquant de la tienne.

Si mon texte plus haut ne t'évoque rien à part une réponse évasive je te propose de méditer sur un proverbe dont j'ai oublier la source :

L'intelligence est invisible aux yeux de ceux qui n'en possède point.

Sérieusement ça te fera du bien, pour avoir pris ton texte et l'avoir exposer à la classe de philosophie de ma femme je te dit simplement qu,en débat publique tu ne rejoins personne sur une classe de 30. Continue de me répondre n'importe quoi, le travail de recherche et de synthèse m'apporte beaucoup de chose que tes réponses ne diminue en rien, si tu ne retire rien de nos échanges tu en est le seul perdant.

Ghazali

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 97
Enregistré le : 01 nov.12, 11:35

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 26 févr.13, 06:53

Message par Ghazali »

Tu es hors-sujet, ta digression sur ma personne (qui constitue 90% de ton premier commentaire sur ce fil) n'est pas l'objet de ce fil et tu aurais pu le faire en mp.
Sache que ce texte a été aussi soumis à plusieurs personnes parmi mon entourage (pas tous musulmans), dont certains sont scientifiques, philosophes, penseurs, universitaires, etc. et se retrouvent parfaitement là-dedans.
Encore une fois, tu prends la mouche, et tu tiens une attitude hautaine à mon égard uniquement parce que j'avance des faits qui contredisent ton dogme, sans que tu puisses les réfuter dans les règles de l'art...
Je ne suis pas ici pour plaire à tout le monde, j'expose simplement ma vision des choses en essayant d'apporter des contributions positives et utiles, de préférence basées sur des faits, des expériences, mes témoignages, mes lectures, etc.
Pour l'article de Pim Van Lommel, tu n'as rien réfuté du tout (d'un point de vue scientifique et logique, cela va de soi).
J'y reviendrais sur le topic en question pour éclaircir certains points.

A bientôt peut-être.

Jean Doute

[ Aucun rang ]
[ Aucun rang ]
Messages : 149
Enregistré le : 07 janv.13, 21:19
Localisation : Québec, Canada

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 28 févr.13, 20:49

Message par Jean Doute »

Et encore une fois tu pointe en l'air sans rien fixer. D'ailleurs pour ce qui est de digression, le nombre élever de remarque hautaine venant de tes propos et de ta propension à tous rejeter sans rien affirmer ne peut qu'amener le ton a devenir nocif. Je suis effectivement humain et lorsque je vois qu'on me fait clairement perdre mon temps alors que je viens dans le débat sans rancune ni obsession d'avoir absolu raison je fini par perdre patience. Ne te patente pas en victime ici ton modus operandi ne peut rien provoquer d'autre qu'ignorance ou mépris. D'ailleurs tu pourrais être honnête et dire simplement que le proverbe ta insulté, après tout si le chapeau te fait met le , au lieu de me dire que je n'est que du poison dans mes textes.

Je n'est pas à mon sentir coupable que tu arrive ici mal outillé pour des débats, je te propose tes pistes à explorer tu me répond avec du langage de rue et le nez en l'air. Allez, développe si tu à vu autant de fausseté dans mes textes.

samuell

[ Aucun rang ]
Avatar du membre
[ Aucun rang ]
Messages : 1912
Enregistré le : 07 oct.12, 06:05

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 02 mars13, 14:33

Message par samuell »

un bel exemple ceux qui se disent "esclave fidèle ..." :(

Moushe

Nouveau
Nouveau
Nouveau
Nouveau
Messages : 10
Enregistré le : 28 déc.13, 07:16

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 02 janv.14, 04:03

Message par Moushe »

Si l'on suit cette logique de constat, on pourrait tout aussi bien tirer les mêmes conclusions, en proposant ce teste à des néo-nazis ou des communistes staliniens… Non ?

Il me semble que pas mal de professions induiraient une sorte de formatage, éludant par là, l'imprévu...

Siegahertz

[ Incroyant ] [ Athée ]
Avatar du membre
[ Incroyant ] [ Athée ]
Messages : 427
Enregistré le : 01 nov.13, 12:00
Localisation : Roubaix

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 02 janv.14, 06:22

Message par Siegahertz »

Sans aucun doute.

Se que nos amis croyants ont souvent du mal à comprendre c'est que d'un point de vue athée (et j’entends ça au sens large), une religion n'est pas différente d'un partis politique.
Si on peut trouver de l'argent pour tuer des gens, on peut en trouver pour les aider. Si, si.

Espilon

[ Christianisme ] Mormon
Avatar du membre
[ Christianisme ] Mormon
Messages : 3374
Enregistré le : 04 août13, 18:16

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 02 janv.14, 19:07

Message par Espilon »

Je viens de voir que c'était un sujet déterré... ben tant pis, mais cette horreur ne pouvait rester sans réponse.

Bonjour.
Dès que j'ai vu cet article je me suis douté que sa puait en plein vent. J'ai donc cherché sur internet et fais la recherche sur le bon vieux Google : "croire en un Dieu rend esclave". En plus de l'article copié coller par toi, chers Lip69, sur ce forum, le même article apparait sur deux autre blogs... sans que je sois capable de retrouver... la source. Et pour cause, la source est un article anglophone.

Tout bon scientifique sur ce forum esquisseront le même sourire que moi, en se rendant compte à quel point le titre, ouvertement provocateur colle bien peu avec le contenu de l'article. Le terme esclave n'y est inscrit nul part. De plus l'article lui même est un WTF intégral. Oui, je n'ai pas peur d'écrire cet acronyme xD, qui en Utah signifie : What The Freak.
3. What the Freak
A common spell-out for the acronym "WTF." Mainly used by middle-schoolers and Mormons.


Cela étant dis, cela signifie en Français que le titre de cet article est une charlatanerie, qui n'est certainement pas originaire de l'article original... que j'ai trouvé en faisant la même recherche en Anglais.

Le véritable titre de l'article est : "Brain Differences Found Between Believers In God And Non-Believers." Autrement dis : Différence découvertes entre le cerveau d'athées et de non croyants.

La traduction réel de l'article jette la disgrâce sur les auteurs de cette supercherie ! Je n'accuse pas Lip69... mais ceci est un élément supplémentaire qui démontre à quel point l'hystérie antireligieuse pousse à la manipulation et à se montrer aussi stupide que les inquisiteurs qui fabriquaient des preuves, d'autant plus que cela amène à retoucher un véritable article scientifique et le réduire à des pauvre commérages paysans.

Alors je vais m'empresser de traduire l'article tel qu'il est REELEMENT ECRIT ! En prenant soin d'ajouter entre parenthèse quelque commentaire de mon crus.

http://www.sciencedaily.com/releases/20 ... 160400.htm
Introduction - 5 Mars 2009, Croire en Dieu peut aider à bloquer l'anxiété et minimiser le stress, selon la nouvelle université de Toronto, recherche qui démontre des différence distincts entre les croyants et les non-croyants.
Dans deux études dirigés par l'assistant Psychology Professeur Michael Inzlicht, on mis en place une Stroop task (https://www.google.fr/#q=Stroop+task&safe=off) - très connu teste de contrôle cognitif - étant attaché à des électrodes qui mesurent leur activité cérébrales.

Comparé aux non croyants, les participants religieux ont montré une activité du cortex [cingulate] antérieur, une partie du cerveau qui participe à modifier le comportement en signalant une situation nécessitant l'attention et le control, résultat qui suit habituellement l'anxiété, produit notamment lors de d'évènements tel que quant des erreurs sont commises. Plus leur zèle est grand et plus ils plus ils croient en Dieu, moins cette partie du cerveau répond à leur erreur et moins ils commentent d'erreurs (pas mal pour des esclaves non ?!).

Vous pouvez vous représenter cette partie du cerveau comme une alarme qui sonnerait lorsque un individu vient tout juste de faire une erreur ou lorsqu'il expérimente des incertitudes" dis Inzlicht, qui a enseigné et conduit des recherches à l'université de Toronto Scarborough. "Nous avons trouvé que les personnes religieuses ou qui croyaient simplement en l'existence de Dieu montraient significativement moins d'activité cérébrale en relation avec leur propre erreurs. Ils sont moins anxieux et se sentent moins stressé après avoir commis une erreur.

Ces corrélations sont restées cohérentes, même après le contrôle de la personnalité et la capacité cognitive (des participants ? Ou devrais-je dire, des participants ET des esclaves ?), dis Inzlicht, qui a également découvert que les participants religieux faisaient moins d'erreurs sur le Stroop task que les non croyants.

Leur découverte démontre que les croyances religieuses ont des effets calmants sur leur dévots, qui les rends moins susceptible de se sentir anxieux de commettre des erreurs ou de faire face à l'inconnue. Mais Inslight avertie que l'anxiété est une épée à double tranchant, qui est parfois nécessaire.

Evidement, l'anxiété peut être négative car si vous en avez trop, vous êtes paralysé par la peur", dit-il, "Cependant, c'est également important à d'importantes fonctions, car cela nous alerte quand nous faisons des erreurs. Si vous n'expérimentez pas d'anxiété, qu'est-ce qui vous empêchera de ne pas commettre la même erreur et qu'est-ce qui vous poussera à vous améliorer ?

Ce billet, apparaissant en ligne en science psychologique, fut co-écrit par Dr.Ian McGragor à l'université de York, et par Jacob Hirsh et Kyle Nash, candidats au doctorat de l'université de Toronto et de York, respectivement.
Voilà. On est bien loin des mensonges tel que Lip nous les transcrit (je ne juge pas tes intentions, mais le contenu mensonger que tu as propagé volontairement ou pas).
Je vais les mettre en évidence de suite.
Des neurologues de l'université de Toronto ont découvert que l'activité du cerveau humain était liée aux croyances religieuses des individus.
OK
Pour démontrer cela, les scientifiques ont fait passer des tests à différentes personnes divisées en deux catégories : les croyants et les athées. Toutes ont été placées dans des scanners afin de mesurer l'activité de leur cerveau durant les tests. L'épreuve consistait en une série de questions dont il fallait anticiper la réponse. Les candidats prenaient ensuite connaissance de cette dernière.
Ce n'est pas ce qui est écrit. Ils ne sont pas entré dans un scanneur mais des électrodes leur fut collé... mais c'est la même chose ^^.
Les chercheurs ont remarqué que chez les athées, une zone du cerveau appelée cortex cingulaire antérieur était beaucoup plus fortement stimulée que chez les croyants. Le cortex cingulaire antérieur régule des fonctions comme la pression artérielle, le rythme cardiaque et certaines fonctions cognitives comme les émotions, la prise de décision, l'empathie mais surtout elle est la zone qui nous permet d'anticiper l'avenir.
Disgrâce !!! Disgrâce à un article sérieux, écrit par de véritables étudiants d'université ! Cela n'est pas ce que décrit l'article. C'est un ajout éhonté au compte rendu de la recherche. Cette partie fut certainement ajouté en copiant coller l'introduction de Wikipedia, qui a était corrigé par la suite.
"Il semble jouer un rôle dans une grande variété de fonctions autonomes comme la régulation de la pression artérielle et du rythme cardiaque, de fonctions cognitives, telles que l'anticipation de récompense, la prise de décision, l'empathie et l'émotion." - Wikiki.
En effet, chez les croyants, tout évènement peut être reconsidéré de manière à rendre Dieu acteur de celui-ci. S'il vous arrive quelque chose de totalement inattendu et que vous croyez en Dieu, le scénario peut-être remanié car Dieu « a voulu que cela arrive ». Il n'y a alors pas de question à se poser, d'où une activation moindre de cette région du cortex.
Proute ! L'article n'en fait même pas mention !!! C'est de la supercherie ! C'est pas l'objet de la recherche et cette recherche ne permet pas de faire cette conclusion, ce n'est qu'une hypothèse ajouté par l'auteur de cette minable manipulation.

Tout ça pour dire que ce titre et la retranscription francophone est une manipulation antireligieuse ! (Surtout le titre hein). Honte à celui qui a pondu cella, autant de recherche, d'expériences, d'argent et de temps consacré pour que la communauté scientifique puisse comprendre un peu plus comment fonctionne la psychologie... autant de découvertes (qui n'ont pas de prix!!!) tombé entre les mains de simplets qui s'en serve pour traiter les croyants d'esclaves, c'est ce moquer de ceux qui ont fait cette expertise.

Cette recherche prouve que la croyance réduit l'anxiété lors de prise de choix, mais également réduit la possibilité de changements. Au contraire les Athées semblent culpabiliser d'avantage et être tourmenter à chaque erreur, mais en contre partie ils évoluent plus vite. C'est l'évolutivité contre la sérénité. C'est tout un débat de décider lequel est le meilleur, mais ce n'est certainement PAS UNE RECHERCHE ANTIRELIGIEUSE.
Celui-là observa en silence la marque indélébile de ces deux vies ancestrales qui tracèrent de leur souffle l'histoire et la vie d'Alliance, une histoire qui contemple chaque pierre posé pour la paix et la prospérité.

spin

[ Croyances ] Panthéisme
[ Croyances ] Panthéisme
Messages : 6817
Enregistré le : 07 nov.07, 11:01
Localisation : France, sud-est

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 07 janv.14, 05:08

Message par spin »

Je découvre ce fil puisqu'il vient d'être relancé. Est-ce que le mot "esclave" figure vraiment dans l'étude, ou est-ce une extrapolation de la personne qui a initié le fil ?

à+
De quel droit refuserions-nous de faire usage du plus grand don de Dieu ? N'est-ce pas un formidable blasphème que de croire contre la raison ? (Vivekananda)
http://daruc.pagesperso-orange.fr/
http://bouquinsblog.blog4ever.com

Espilon

[ Christianisme ] Mormon
Avatar du membre
[ Christianisme ] Mormon
Messages : 3374
Enregistré le : 04 août13, 18:16

Re: Une étude canadienne : croire en un Dieu rend esclave

Ecrit le 07 janv.14, 17:52

Message par Espilon »

spin a écrit :Je découvre ce fil puisqu'il vient d'être relancé. Est-ce que le mot "esclave" figure vraiment dans l'étude, ou est-ce une extrapolation de la personne qui a initié le fil ?

à+
Non, cet article provient d'un article anglais qui fait l'interview du directeurs de la recherche (voir ma traduction complète et non manipulé). La version Française n'est que la traduction d'une partie de l'article avec un ajout de Wikipedia, une interprétation douteuse et un titre fallacieuse. L'étude en elle même a découvert que les croyants globalement ressentaient moins de stress et par conséquent exécutaient moins d'erreurs (le stress est un facteur d'erreur) que les athées. Le directeur signal tout de même que le stress est important dans certaine situation. C'est un sujet passionnant à débattre, mais jusque là cette histoire d’esclavage n'est que l'extrapolation de celui qui a récupéré et manipulé l'article.

C'est écœurant de voir l'absence totale d’honnêteté et de scrupules de la part de certaine personnes. C'est un article écris par des candidats au doctorat. Imagine que tu fasse un article sérieux sur une étude passionnante, et que tu te rende un jour compte que ton innocent article est manipulé dans une autre langue avec des modifications et un titre visant à attaquer une communauté religieuse. Attaquer une religion est un sport comme un autre, mais le faire en dénaturant le travail d'un autre est pur déshonneur.

Mais attention, je ne dis pas que c'est l'auteur du sujet qui a dénaturé l'article original. Il a était copié collé d'un autre cite exactement à l'identique.

Malheureusement la source de l'université de Toronto a disparut du net :/.
Celui-là observa en silence la marque indélébile de ces deux vies ancestrales qui tracèrent de leur souffle l'histoire et la vie d'Alliance, une histoire qui contemple chaque pierre posé pour la paix et la prospérité.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Sciences et Religions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités