Les 12 Protocoles contre l'extrémisme religieux

Une caractéristique de la théologie Mormon est la croyance en une apostasie totale ou perte de la doctrine originelle et de l'autorité divine.
Répondre
Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Les 12 Protocoles contre l'extrémisme religieux

Ecrit le 29 nov. 2013, 17:27

Message par Mormon »

Introduction à la procédure de déradicalisation


Pour une France
aux origines judéo-chrétiennes et à son Eglise/République qui devrait avoir davantage la charge d'instruire les valeurs et les principes du christianisme à travers la scolarité, plutôt que s'accrocher à l'utopie aseptisée du vivre ensemble sur fond d'incroyance suprémaciste (religion d'état laïciste), cela dans le but de convaincre le peuple de respecter le fondement même de ce qui fait la vraie civilisation et le meilleur dénominateur spirituel commun de l'humanité.

https://www.dieu.pub/viewtopic.php?f=75 ... 4#p1191834

Par ces 12 protocoles, je propose à la jeunesse une base spirituelle de l'enseignement de nos valeurs occidentales chrétiennes pendant le temps scolaire à raison d'une étude mensuelle obligatoire. La démarche se concentrant uniquement sur un enseignement soft et précis de la doctrine chrétienne concernant la nécessité d'un Sauveur en corrélation avec les notions de bien et de mal et d'un Jugement d'après nos œuvres personnelles pour chacun de nous après cette vie, dans la perspective d'une résurrection physique consolatrice pour tous. L'enseignement reposant avant tout sur une définition accessible et "rationnelle" de la nature de Dieu en tant que Père des esprits de chaque individu de l'espèce humaine, créée physiquement à son image, et de notre destinée éternelle.

Un support numérique devrait être à la portée des parents selon les âges ou problématiques des jeunes concernés. Ces cours intervenant pour renforcer la démarche du "vivre ensemble" sur la base d'une proposition spirituelle cohérente à vocation de rapprocher les communautés pour faire disparaître les confrontations... De même que le corps doit être nourri, de même l'esprit devrait l'être tout autant... Cet pourquoi ses cours devraient imposer une présence obligatoire dans le cadre d'une reprise en main de la discipline collective à l'aide d'une force de maintien de la paix à inventer avec des règles plus strictes pour sauver ce qui peut encore l'être.

Ce dispositif devrait permettre à la laïcité de ne plus être synonyme de rejet du fait religieux en s'y substituant par l'extrémisme d'une idéologie sectaire étatique, athée, intolérante, sur la défensive, sans consistance, sans proposition, opposée aux religions dans le but de maintenir la paix sociale par un semblant de neutralité, alors qu'elle n'est qu'un avatar du christianisme : un protestantisme athée anti religion.

Les nations occidentales ont besoin de revisiter le christianisme et de se le réapproprier sereinement pour sortir de leur désarroi face aux croyances de substitution agressives et toxiques, et éviter leur désagrégation.

Seule une réponse religieuse adéquate peut être à même de lutter contre les supercheries religieuses les plus morbides. Tout le reste consiste à du traitement sociologique sans issu et coûteux. Aucun état ne peut se substituer à une religion pour promouvoir un "évangile" de lois morales et civiques en opposition à la croyance. Le laïcisme ne peut pas faire le poids contre une idéologie invasive et remplir le vide de la déstructuration des esprits. Une démocratie, sans qu'une religion s'impose par sa pertinence n'a aucun avenir sur le plan démographique. Le laïcisme est un contre Evangile ou l'expression d'un protestantisme extrémiste sans Dieu.

La société ne devrait pas être affamée spirituellement au nom d'un consensus droit de l'hommisme peureux et lâche. Rappelons que les valeurs vitales des Droits Humains ne peuvent pas s'exprimer pleinement, à terme, en dehors du fait religieux sans disparaître et faire disparaître l'humanité par leur absence de transcendance.

Mettre le Christ dans l'âme d'une nation est la mesure principale de légitime défense que toute nation devrait adopter dans le cadre du respect des libertés fondamentales des citoyens. Les personnes, les couples, les familles, le sentiment national, le respect des mœurs, la sécurité, la générosité, l'acceptation des rôles sociaux innés, la valeur travail et l'intelligence du peuple s'en trouveraient profondément renforcés. Des Bibles devraient être à la disposition gratuitement dans chaque mairie avec une brochure "Aide à l'étude".

Pour incarner correctement sa fonction avec autorité et suscité l'amour de son peuple, un Chef d'Etat devrait posséder en lui-même des vraies réponses quand au sens de la vie mortelle, et avoir le courage de les transmettre aux gens dans le privé comme dans le public avec sagesse.

Les états, au nom de la laïcité, ne devraient pas censurer l'expression religieuse publique, au contraire, ils devraient la laisser s'exprimer dans un cadre constitutionnel garantissant la liberté de conscience et religieuse dans le respect de l'ordre sociale. La constitution devrait s'appuyer sur une chartre d'adhésion individuelle, dont l'acceptation devrait figurée sur chaque carte d'identité comme étant prioritaire sur les lois religieuses. Toute personne la refusant devrait faire l'objet de mesures de persuasion voire d'éloignement. Toute personne la combattant par la sédition devrait prendre le risque de perdre la vie ou de déposer les armes et se soumettre.

Sans nourriture spirituelle la société sombre inexorablement dans la jalousie, la cupidité, la dureté des sentiments, l'impatience, la confusion des genres, la violence physique, la consommation de drogue, l'égoïsme, le rejet de la natalité, le mépris des autorités, la paresse, le délitement familial, la détérioration des couples. Enfin, l'unité du pays devrait s'appuyer aussi sur un référendum périodique qui déterminerait le corpus du contenu religieux et des contenus scolaires à adopter pour l'unité de la nation ainsi que les valeurs éducatives à transmettre impérativement par l'éducation nationale.

Model de dirigeant :


"Voici, il arriva que le fils de Néphihah fut nommé pour occuper le siège du jugement à la place de son père ; oui, il fut nommé grand juge et gouverneur du peuple, avec le serment et l’ordonnance sacrée de juger en justice, et de garder la paix et la liberté du peuple, et de lui assurer ses garanties sacrées d’adorer le Seigneur, son Dieu, oui, de soutenir et de défendre la cause de Dieu toute sa vie, et de faire comparaître les méchants devant la justice, selon leur crime." (Alma 50:39).


Lorsque nos amis musulmans se réfèrent à l'Ancien Testament, pour relativiser le jihad voilà ce qu'il faut leur expliquer calmement et gentiment :

Les israélites avaient des prophètes qui étaient nécessairement chrétiens du fait de la loi des sacrifices qui préfiguraient le sacrifice futur du Christ annoncée dès le début par les prophètes bibliques.

Car un vrai prophète ne peut pas être autre que chrétien à cause de la nécessaire expiation des péchés : expiation qu'aucun homme ne peut réaliser pour lui-même du fait de son imperfection. Par contre, Jésus, par sa perfection à la fois spirituelle et physique (son pouvoir sur la mort), put l'accomplir pleinement pour chacun de nous, et nous permettre, par là, du fait de ses souffrances, de nous repentir et d'être justifier.

C'est ainsi que la miséricorde prend la place de ce châtiment que nous aurions dû recevoir au nom de la justice, mais qui aurait été au-dessus de nos forces et abouti à aucune amélioration spirituelle de notre part. Sans la foi en ce principe, aucun homme ou prophète ne peut être en communication avec Dieu.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Joseph Smith a dit :

Ecrit le 29 déc. 2013, 08:20

Message par Mormon »

1er Protocole contre le radicalisme religieux


La nécessité d'un Sauveur


Principe :

Si tu voles mon scooter et que tu le démolis, et que tu n'as pas l'argent pour m'en procurer un autre, la justice devra passer sur toi tant que tu n'auras pas payé. Cela, c'est le châtiment... du fait de l'exigence de la justice, il n'y a pas de pardon possible.

Pour obtenir le pardon avant la punition, il aurait fallu que quelqu'un paye avant pour le mal que tu as fait, et aussi que son sacrifice te fasse changer de coeur et te rende meilleur à jamais. A partir de là, c'est comme si c'était toi qui aurait procédé à ta propre expiation... et tu es justifié.

Seul le témoignage que Jésus-Christ a souffert intimement et infiniment pour nos péchés personnels, et qu'il a aussi vaincu la mort physique pour tous en donnant sa vie et en la reprenant par son pouvoir sur la mort en tant que Fils de Dieu selon la chair, peut donner la force à beaucoup de se repentir avec un minimum de souffrances.

"Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris." (Esaïe 53:5).

Du fait de son imperfection, l'homme est dans l'impossibilité de se racheter par lui-même autant spirituellement que physiquement. L'expiation de Jésus-Christ lui a permis, dès le début des temps, d'obtenir la rémission de ses péchés et la promesse de sa résurrection... ou d'échapper à la mort spirituelle et à la mort physique en se tournant dans sa direction - à venir pour les anciens, ou passée pour nous.

Ainsi, par Jésus-Christ, Dieu est à la fois juste et miséricordieux, en d'autre terme parfait.






Profil d'un vrai prophète


1/ Un vrai prophète doit soutenir impérativement le principe que nous pouvons recevoir, par la prière, un témoignage personnel du caractère divin de son appel.

2/ Un vrai prophète ne doit pas user de tromperie, il doit défendre le concept de la révélation continue (pas de dernier prophète ou canon des Ecritures scellé, car contraire au bon sens et au droit à la guidance permanente), il doit avoir des témoins de son appel céleste.

3/ Un vrai prophète doit enseigner le respect du libre arbitre de chacun en présentant un au-delà conforme à une juste rétribution selon nos œuvres bonnes ou mauvaises (pas d'enfer-feu, pas de mœurs débridés au paradis).

4/ Il doit enseigner qu'aucune repentance significative n'est possible sans le secours d'un Médiateur parfait entre Dieu et l'homme ; et, qu'à toutes les époques des messagers ont été envoyés pour appeler à la repentance et que chacun obtienne la rémission de ses péchés.

5/ Il doit défendre l'idée que nous avons toujours choisi les étapes de notre éternité, et donc aussi d'avoir pu choisir de venir sur terre pour être mis à l'épreuve dans la chair dans ces conditions.

6/ Un vrai prophète ne doit pas enseigner un Dieu mystérieux, indescriptible, immatériel, partout et à nulle part. A la fois solitaire, inhumain et monstrueux. D'une perfection imméritée. Qui nous aurait prédéterminés au salut ou à l'enfer. Qui nous aurait créés arbitrairement du néant et mis sur terre avec un corps pour souffrir, mourir, et nous punir, voire nous anéantir, ou nous bénir éternellement selon son bon vouloir.

7/ Il doit enseigner le principe que les personnes mortes n'ayant pas eu l'occasion d'entendre la Vérité, mais qui l'auraient plus ou moins acceptée s'ils l'avaient entendue de leur vivant, ou qui seraient mortes sans atteindre l'âge de responsabilité, seront enseignées entre leur mort et leur résurrection pour avoir droit au degré de salut mérité à la résurrection selon le niveau d'honnêteté personnelle trouvé en eux au moment de leur mort.

8/ Le principe que nous pourrons nous retrouver maris et femmes accompagnés de nos êtres chers à la résurrection.

9/ La véritable religion ne doit enrôler personne dès la naissance par le seul fait de l'appartenance des parents.

10/ Elle ne doit pas avoir de dispositif pour aller automatiquement au paradis et échapper aux conséquences de nos mauvaises actions (tels que "purgatoire", "la foi seule qui sauve", la "réincarnation", le "meurtre des infidèles", la mort physique qui effacerait nos péchés, etc.).

11/ Un vrai prophète ne doit pas se servir du modèle théocratique patriarcale ancien, qui fut le laboratoire régionale du modèle céleste, pour justifier une religion d'état, une ethnie particulière et une dictature religieuse. Un vrai prophète doit défendre la liberté de conscience et de culte pour que les individus et les familles puissent se préparer librement pour atteindre un au-delà d'une espérance infinie.

12/ Un vrai prophète doit-être chrétien : La nécessité d'un Sauveur : https://www.dieu.pub/viewtopic.php?f=75&t=65773


L'enfer-feu littéral n'existe pas dans le christianisme. A propos de l'enfer, lorsque nous rencontrons dans la Bible des expressions telles que feu, flammes, étang de soufre, géhenne, elles sont autant de figures pour attirer l'attention sur les affres liés à la culpabilité après la mort d'un injuste, et l'étendue des privations dont il fera l'objet à la résurrection en cas de non respect des commandements de Dieu pendant cette vie une fois qu'il aura "payé". Il ne s'agit que de souffrances spirituelles - état de l'âme appelé aussi "mort spirituelle ou "seconde mort" réservée aux plus méchants jusqu'au Jugement, et après le Jugement pour certains d'entre eux.

De même que l'expression "baptême de feu" ne signifie pas être plongé dans un feu pour être baptisé! Cela fait allusion à l'influence du Saint-Esprit pouvant avoir une telle influence sur nous qu'il peut consumer dans notre coeur tout désir de faire le mal.

" Le jugement dernier ne sera pas une simple évaluation de la somme des actions bonnes et mauvaises, de ce que nous aurons fait. Ce sera la constatation de l'effet final de nos actions et pensées, de ce que nous serons devenus."

Le Livre de Mormon, la marque de la dernière religion révélée

Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Joseph Smith a dit :

Ecrit le 30 déc. 2013, 15:57

Message par Mormon »

2ème Protocole contre le radicalisme religieux


Je suis enfant de Dieu, pour adoucir les cœurs endurcis par certaines doctrines



Paroles

Je suis enfant de Dieu et il m’a mis ici;
Il m’a donné un bon foyer, des parents si gentils.
Conduis-moi et marche avec moi sur le bon chemin;
Apprends-moi comment agir pour Le connaître enfin.

Je suis enfant de Dieu et je dois tout savoir;
Je dois comprendre sa parole avant qu’il soit trop tard.
Conduis-moi et marche avec moi sur le bon chemin;
Apprends-moi comment agir pour Le connaître enfin.

Je suis enfant de Dieu et je suis bien béni
Car si je fais sa volonté je vivrai avec lui.
Conduis-moi et marche avec moi sur le bon chemin;
Apprends-moi comment agir pour Le connaître enfin.

Je suis enfant de Dieu, Je crois ce qu’il a dit:
Persévérant jusqu’à la fin, Je serai près de lui.
Conduis-moi et marche avec moi sur le bon chemin;
Apprends-moi comment agir pour Le connaître enfin.



La prière d'un enfant



Paroles

Père céleste, es-tu vraiment là?
Et entends-tu prier les enfants chaque fois?
Certains m’ont dit: «Il est loin d’ici»,
mais je te sens tout près de moi quand je prie,

Père céleste, oui, je me souviens
que Jésus dit à ses disciples en chemin:
«Laissez les enfants venir à moi»
Père, en priant ce soir je viens à toi.

Prie, il est là. Parle, il t’écoute.
Toi, son enfant, tu sens son amour.
Car il t’entend.
Il dit que les enfants sont les plus grands
au royaume des cieux.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Joseph Smith a dit :

Ecrit le 31 déc. 2013, 15:10

Message par Mormon »

3ème Protocole contre le radicalisme religieux


Paroles du prophète actuel pour toute la terre

L'amour, parfum de la divinité




La nécessité d'un Sauveur


Principe :

Si tu voles ma moto et que tu l'a démolie, et que tu n'as pas l'argent pour me rembourser, et que tu te fiches de ma figure par dessus tout, évidemment tu resteras en prison le temps qu'il faudra, et même toute l'éternité si tu n'arrives pas à rembourser et si tu continues à te ficher de moi.

Cela, c'est pour la justice...

Pour la miséricorde, il faudra que quelqu'un me paye le prix de la moto à ta place et que tu regrettes vraiment ton geste, et demande pardon afin d'être pardonné par le Juge et libéré de la prison.

"Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris." (Esaïe 53:5).

Nous ne pouvons pas expier par nous-mêmes pour nos propres fautes du fait de notre imperfection et de nos limites pour supporter l'épreuve. Seul Jésus en tant que Prophète parfait avec son pouvoir sur la mort en tant que Fils de Dieu, possédait le pouvoir d'expier les péchés de chacun - nous justifiant par son sacrifice si nous nous repentons et gardons ses commandements jusqu'à la fin.

Jésus a permis la vie spirituelle (repentance => réception du pardon divin => compagnie du Saint-Esprit pour être guidé personnellement => plénitude de joie après la mort).

Jésus a, de même, permis la résurrection (retour à la vie physique définitive des justes et les injustes).


Le problème d'un dieu non chrétien c'est qu'il ne peut pas te pardonner si tu ne peux pas rembourser la moto que tu as volontairement cassée : la justice doit passer, ce qui empêche de facto le pardon... qui t'éviterait de payer. Et, tant que tu seras dans cette prison spirituelle, dans le châtiment et donc dans l'impossibilité de rembourser parce que tu es imparfait et séparé de Dieu, tu n'auras pas le pouvoir de te repentir ou envie de changer de coeur. Il faut donc qu'un Ami paye à ta place la moto pour que tu puisses être racheté. Ton ami te visitera pour t'annoncer la bonne nouvelle de son geste (l'Evangile), ce qui t'amènera à la repentance, à une nouvelle naissance, puis au pardon divin, et tu seras sauvé.

Seul le témoignage que Jésus-Christ a souffert intimement et infiniment pour tes péchés personnels, te permettra, avec un minimum de souffrance nécessaire pour te repentir, de changer de cœur pour obtenir la paix intérieure ici-bas ; et une espérance de joie éternelle pour le monde à venir dans la résurrection avec tes être chers, auprès de Dieu, en héritant de sa plénitude à jamais.


Survol du ministère de Jésus-Christ

Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Joseph Smith a dit :

Ecrit le 01 janv. 2014, 09:48

Message par Mormon »

Définition de la divinité chrétienne : trois personnes séparées, différentes, distinctes et complémentaires, parfaitement unies dans l'amour et l'action.


1/ Dieu (Elohim), le père des esprits (Héb.12:9) - Il nous a d'abord lui-même engendrés spirituellement, et ensuite physiquement à son image, selon sa ressemblance, à travers nos parents terrestres.

Il est, lui seul, littéralement le Père de tous les esprits humains selon le consentement préalable de chacun pour devenir ses enfants - Jésus premier né des esprits. C'est pour cette raison, et parce qu'il est à l'origine de toutes choses tant spirituellement que physiquement, qu'il est seul a porter le titre de Dieu. Il est notre Père divin vers lequel montent toutes nos prières, que nous devons aimer de tout notre cœur, de toute notre âme, de toute notre pensée et de toutes nos forces. Il est le Créateur.

" Néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes. " (1Cor.8:6).


2/ Jésus-Christ (Jéhovah), premier né de tous les enfants d'esprits de Dieu. Créateur de toutes choses physiques. Fils unique de Dieu selon la chair et fils de Marie. Par conséquent le Christ était à la fois mortel et potentiellement immortel <==> caractéristique unique qui lui permit de donner sa vie et la reprendre. Marquant par sa glorieuse résurrection le succès de l'expiation des péchés effectués dans le jardin de Gethsémané peu avant, et offrant ainsi la possibilité à chacun de ressusciter et d'obtenir la force pour se repentir et persévérer jusqu'à la fin.

Jésus-Christ, après avoir créé toutes choses physiques sous la direction du Père (Elohim), était le Dieu de l'Ancien Testament sous le nom de "Jéhovah". En effet, depuis la chute et la séparation qui s'en suivie entre Dieu et l'homme par l'introduction de la mort et du péché, en tant qu'esprit, il fit le lien au point d'apparaître, dans l'Ancien Testament, comme le seul Dieu du fait de la complète investiture d'autorité divine qui lui fut conférée par Elohim pour le représenter, lequel mit son nom sur lui pour la circonstance. Il était Jéhovah mais parlait pour Elohim comme s'il était lui-même Elohim au point d'être confondu avec lui. Il était le JE SUIS de l'Ancien Testament, personnage central de l'histoire humaine. C'est en son nom que l'homme s'est toujours adressé au Père du fait de sa médiation. Il est le Rédempteur.

"Moi, c’est moi Jéhovah, et en dehors de moi il n’y a pas de sauveur."
(Esaïe 43:11).


3/ Le Saint-Esprit est un personnage d'esprit masculin - ayant un corps de matière d'esprit à l'image d'un corps d'homme physique - pour avoir un rayonnement spirituel sur chacun de nous lorsque cela est justifié. Il est à l'homme, en terme de "révélateur" dans l'exercice de son libre arbitre s'il fait alliance avec Dieu, ce que l'instinct, ou révélation génétique, est à l'animal. Il possède la même divinité et perfection que le Père et le Fils. Nous ne savons rien d'autre à son sujet. Il a charge principale de nous guider vers la vérité et témoigner spécialement de Dieu et du Sauveur Jésus-Christ - et de leur amour - desquels nous sommes séparés depuis la chute. Il est un révélateur. Il est le Consolateur.

La divinité chrétienne se compose de trois personnes différentes et distinctes. Sans l'une d'elles, rien n'aurait pu être créé. C'est pourquoi le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont en fait trois Dieux, mais font un seul "Dieu" du fait de leur complémentarité à créer et à sauver unis dans l'amour et l'action. Mais, seul le Père possède le titre de "Dieu", parce que lui seul est le père des esprits et lui seul à l'origine de toutes choses (Jésus premier-né des esprits).

La nature de Dieu révélée :

Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Joseph Smith a dit :

Ecrit le 02 janv. 2014, 05:56

Message par Mormon »

5ème Protocole contre le radicalisme religieux


Concernant la Bible et ses passages violents pouvant servir de prétextes à l'extrémisme


Avec la loi de Moïse, la peine de mort était prononcée concernant des gens arrivés au terme de leur progression relative, pour montrer que certains péchés pouvaient nous séparer des cieux (mort spirituelle). Dans certaines circonstances, la mort physique pouvait représenter une aide à la repentance dans l'au-delà et sortir au plus vite, et au mieux, de cette situation terrible.

Les gens qui furent si sévèrement châtiés l'ont été aussi pour protéger le reste du peuple de leur influence néfaste. Ils ont été neutralisés à un niveau de leur progression personnelle et éternelle qu'ils ne pouvaient ni dépasser et ni diminuer en restant plus longtemps sur terre... Quelques soient les circonstances, le moment où l'on est repris par la mort est toujours le meilleur moment au niveau de notre progression éternelle.

Tout système religieux théocratique excluant la révélation directe pour juger de ce qui est le meilleur dans l'aide à la repentance, hors du cadre du sacrifice expiatoire de Jésus-Christ afin d'accéder à la miséricorde de Dieu, n'est pas crédible.

La loi de Moïse, dont se réfèrent les musulmans avec la charia, était en fait un évangile préparatoire dont la symbolique était centrée sur le futur sacrifice expiatoire de Jésus-Christ. Le peuple d'Israël représentait l'Eglise ou l'humanité dans son ensemble. C'est par lui que Dieu s'est fixé de réaliser ses desseins en faveur de tous les autres peuples, tribus, langues de toutes époques. Dieu a donné des lois à la maison d’Israël par l’intermédiaire de Moïse pour remplacer la loi supérieure à laquelle elle n’avait pas obéi (Ex 34; TJS, Ex 34:1–2; De 10:2). La loi de Moïse consistait en de nombreux principes, règles, cérémonies, rituels et symboles pour rappeler au peuple ses devoirs et ses responsabilités. Elle comprenait une loi de commandements charnels comme aide à discerner le bien et le mal, et les conséquences éternelles qui s'en suivaient ; entre autre la lois des sacrifices des premiers nés du troupeau comme symbole du futur grand sacrifice du premier-né des enfants d'esprit de Dieu en la personne de Jésus-Christ.

Le peuple élu à l'appel prophétique était sous un régime théocratique à mi-chemin entre le système patriarcale originel de dimension régionale (lequel était à la similitude du modèle des cieux), et une organisation religieuse, à vocation planétaire séparée du politique, que les apôtres administrèrent plus tard, depuis lequel les différentes religions chrétiennes se sont référées.

Ils faut savoir que chacun de nous, avant de naître, en présence de Dieu, accepta l'idée de venir sur terre et d'être éprouvé dans la condition mortelle. Chacun de nous reçut la promesse avant de venir physiquement ici-bas et, avec notre accord, d'être poussé jusque dans nos derniers retranchements pour obtenir le droit d'hériter du meilleur possible dans la résurrection. C'est pourquoi, chacun de nous peut être concerné par la maladie, les désastres naturels, le handicap, la guerre, la famine et autres épreuves. Mais, en consolation, chacun de nous est repris par la mort, quelque soit les circonstances, au meilleur niveau spirituel pouvant être atteint personnellement dans cette vie selon notre propre libre arbitre. De nos jours, comme à toutes les époques, Dieu gère en décrétant la vie ou la mort, à notre insu, au moment qu'il aura choisi en toute justice.

Il en a été ainsi pour les peuples qui furent battus jusqu'à être parfois anéantis par Israël au temps de la conquête de Canaan. Ces peuples avaient bénéficié de toutes les lumières et connaissances des oracles de Dieu de la période patriarcale. Par leur apostasie et leur idolâtrie, ils s'étaient totalement détournés de Dieu et constituaient une menace spirituelle existentielle pour leur propre descendance et celle d'autres peuples.

Lorsque Dieu juge qu'il n'y a plus rien à attendre individuellement et collectivement d'un groupe de gens, et que l'heure de mourir a été fixée pour le bien de ces personnes ayant atteint leur niveau d'excellence relatif et éternel, et aussi pour le bien de leurs enfants en danger de contamination, ses jugements s'abattent par l'épée, la maladie, les forces de la nature, et autres fléaux ; afin que ses desseins se réalisent plus certainement à court, moyen et long terme selon une autorité prophétique indiscutable.

Notre Père céleste n'a pas un travail facile à accomplir, alors épargnons lui notre condamnation puérile, et évitons de déclarer bêtement "S'il y avait un Dieu, il n'y aurait pas tout ce mal !". le mal doit pouvoir s'accomplir car il est inhérent à notre libre arbitre, et nécessaire pour que le jugement puisse passer.

Le peuple d'Israël, en tant que groupe symbolisant le peuple de Dieu qui couvrira toute la terre un jour, préfigurant le salut définitif des chrétiens ressuscités, était gérer par une gouvernance théocratique avec des lois en conformité avec ce statu particulier. Ce système fut imposé provisoirement à Israël comme seule possibilité pour demeurer en présence de Dieu après sa rébellion quand Moïse reçut la révélation sur le Sinaï. Il était aussi destiné à préparer le peuple à la première venue du Seigneur qui était sensée le racheter. La loi de Moïse n'était donc prévue que pour un temps précis... tout comme, bien souvent, nos épreuves personnelles lorsque nous en avons besoin pour nous repentir et progresser vers la perfection.

Le peuple d'Israël a été l'instrument pour débarrasser la région des nations alentours totalement corrompues ayant été naguère évangélisées, en menant des guerres avec le pouvoir miraculeux de Dieu selon l'état plus ou moins avancé de perversité de ces peuples devenus idolâtres. Ils le faisaient selon les instructions divines. Selon les alliances anciennes. Selon le rôle sur terre attribué dans la préexistence à chacune des personnes concernées. Selon ses desseins pour amener le plus grand nombre de ses enfants au salut à ce moment et dans la suite des temps. Et, chaque fois que cet ordre fut donné par un véritable prophète, chaque fois la victoire fut miraculeuse. Chaque fois qu'Israël mena la guerre pour satisfaire sa convoitise et ses superstitions idolâtres, sans Dieu, chaque fois il connu une amère défaite. Rien à voir avec la guerre "sainte" prônée par certains groupe religieux menée actuellement contre le reste du monde.

"A la quatrième génération, ils reviendront ici ; car l'iniquité des Amoréens n'est pas encore à son comble." (Genèse 15:16).

Les Israélites avaient été emmenés hors de portée du pouvoir du plus grand empire du monde de l'époque. Ils avaient été personnellement témoins des fléaux qui s'étaient abattus sur les Egyptiens mais avaient laissé Israël indemne. Ils avaient de leurs propres mains aspergé du sang sur les portes de leurs maisons et puis ils avaient entendu les cris des Egyptiens lorsque les premiers-nés tombèrent. Ils avaient marché entre les deux murailles d'eau qui se divisèrent sur le commandement de Moïse, et ils avaient regardé tandis que ces murailles s'écrasaient sur les armées du pharaon. Ils mangeaient du pain qui apparaissait miraculeusement chaque matin, buvaient l'eau jaillissant d'un rocher, sentirent le Sinaï trembler et le virent flamboyer. Quel peuple dans toute l'histoire a eu un plus grand témoignage de ce que Dieu était avec lui et pouvait utiliser sa puissance insurpassable en sa faveur ? Il avait tant et on lui promettait tant encore. Puis vint le choix. En un seul choix insensé, aveugle, dépourvu de foi, cette génération d'Israël perdit tout malgré l'encadrement drastique de leur Dieu.

La loi du talion est inhérente à la justice de tous les pays l'appliquant pénalement selon leurs cultures. Concernant l'"oeil pour oeil et le "dent pour dent", cela voulait simplement dire que la justice devait passé pour tous les délits de droits communs et pour les péchés graves mettant en danger la relation du peuple avec son Dieu. Il était tenu compte des circonstances. Ce n'était pas à prendre à la lettre. La Loi de Moïse faisait toujours un parallèle, par ses rites et ordonnances, entre la vie physique sur terre et la vie spirituelle sur la nouvelle terre des cieux à la résurrection. Elle était pointé vers le Christ, sa rédemption et sa résurrection.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Joseph Smith a dit :

Ecrit le 03 janv. 2014, 07:45

Message par Mormon »

6ème Protocole contre le radicalisme religieux


Reste avec nous Seigneur - tragédie/terrorisme



Paroles

1: Reste avec nous, Seigneur : le jour décline,
La nuit s'approche et nous menace tous ;
Nous implorons ta présence divine :
Reste avec nous, Seigneur, reste avec nous !


2: En toi nos coeurs ont salué leur Maître ;
En toi l'Église a trouvé son Époux ;
Sous ton regard l'âme se sent renaître :
Reste avec nous, Seigneur, reste avec nous !


3: Les vains bonheurs de ce monde infidèle
N'enfantent rien que regrets et dégoûts ;
Nous avons soif d'une joie éternelle :
Reste avec nous, Seigneur, reste avec nous !


4: Dans nos combats, au sein de la détresse,
Si l'ennemi nous accable de coups
Que ta puissance arme notre faiblesse :
Reste avec nous, Seigneur, reste avec nous !


5: Sous ton regard, la joie est sainte et bonne ;
Près de ton coeur, les pleurs mêmes sont doux.
Quoi que ta main nous enlève ou nous donne,
Reste avec nous, Seigneur, reste avec nous !


6: D'en haut, Seigneur, ta voix nous encourage,
Nous redisant : «Je demeure avec vous».
Jour après jour, jusqu'au bout du voyage,
Dans ton amour, tu restes près de nous.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Le prophète Joseph Smith a dit :

Ecrit le 06 janv. 2014, 12:46

Message par Mormon »

7ème Protocole contre le radicalisme religieux


La nécessité d'un Sauveur

Principe :

Si tu voles ma moto et que tu la démolis, et que tu n'as pas l'argent pour la rembourser, et que tu te fiches de ma figure par dessus tout, évidemment tu resteras en prison le temps qu'il faudra, et même toute l'éternité si tu n'arrives pas à rembourser et si tu continues à te ficher de moi.

Cela, c'est pour la justice...

Pour la miséricorde, il faudrait que quelqu'un paie la moto à ta place et que tu regrettes vraiment ton geste. Ce qui fera que l'on te pardonnera et que l'on te libérera.

"Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c'est par ses meurtrissures que nous sommes guéris." (Esaïe 53:5).

Nous ne pouvons pas expier par nous-mêmes pour nos propres fautes du fait de notre imperfection spirituelle et de nos limites face à la mort physique pour supporter l'épreuve. Seul Jésus en tant que Prophète parfait, et par son pouvoir sur la mort en tant que Fils de Dieu, possédait les forces d'expier les péchés de chacun pour établir, ainsi, un lien entre Dieu et nous - entre sa perfection et notre imperfection - en nous justifiant par son sacrifice si nous nous repentons et gardons ses commandements jusqu'à la fin.

Jésus a permis la vie spirituelle: repentance => pardon => présence du Saint-Esprit... pour les justes par son expiation.

Jésus a permis la vie physique éternelle: résurrection pour les justes et les injustes par sa seule résurrection physique et définitive.

En versant son sang, il nous libéra de ces "deux morts", ou de notre état de pécheur sujet à la mort physique, et, de ce fait, l'Esprit nous sanctifie spirituellement et physiquement pour co-hériter à jamais de la plénitude de Dieu avec nos êtres chers.

Image
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Le prophète Joseph Smith a dit :

Ecrit le 08 janv. 2014, 05:45

Message par Mormon »

8ème Protocole contre le radicalisme religieux

Aurons-nous une femme au paradis ? Notre personnalité et notre genre, seront-ils respectés ?

Grande question ! mais répondre par la négative parce que la parole de Dieu n'en dit pas beaucoup sur un sujet si crucial, serait présomptueux... Alors que :

" Toutefois, dans le Seigneur, la femme n'est point sans l'homme, ni l'homme sans la femme." (1Cor.11:11).

Jésus répondit à propos d'une question posée par les membres de la secte des Saducéens, probablement suite à un exposé de sa part dont nous ne possédons pas le récit :

"Car, à la résurrection, les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel." (Mat.22:30).

Jésus ne fit qu'enseigner qu'aucun des frères qui épousèrent successivement la même femme ne sera lié à elle dans l'éternité par la loi de Moïse, laquelle ne possédait pas le pouvoir de sceller les couples pour l'éternité. Que ces choses devaient se faire sur terre avec la Nouvelle Alliance, sans quoi "ils seront comme les anges [ou serviteurs et non héritiers] de Dieu dans le ciel".

Ailleurs, Jésus déclara encore:

"Jésus leur répondit: Les enfants de ce siècle prennent des femmes et des maris ; mais ceux qui seront trouvés dignes d'avoir part au siècle à venir et à la résurrection des morts ne prendront ni femmes ni maris. Car ils ne pourront plus mourir, parce qu'ils seront semblables aux anges, et qu'ils seront fils de Dieu, étant fils de la résurrection." (Luc 20:34-36).

Jésus à voulu simplement dire que parmi "les enfants de ce siècle", en opposition aux "enfants de lumière" (voir Luc 16:8), les meilleurs d'entre ce monde pécheur, à la première résurrection (fils de la résurrection) seraient au mieux des anges au service de Dieu, mais ne seraient pas maris et femmes par absence de véritable conversion.

Ce que confirme une révélation donnée pour notre époque:

"Car ces anges n’ont pas respecté ma loi ; c’est pourquoi, ils ne peuvent s’accroître, mais restent à toute éternité séparés et seuls, sans exaltation, dans leur état sauvé. Et dorénavant, ils ne sont pas dieux, mais anges de Dieu, pour toujours et à jamais." (D.&.A.132:17).

Prenons l'Ancien Testament:

Dieu créa l'homme physiquement à son image, c'est-à-dire à l'image de parents célestes:

"Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme" (Ge.1:27).

Devenant une seule chair dans la mortalité, il ne peut donc ressusciter que couple:

"C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair." (Ge.2:24).

Dieu lui-même, après que l'homme et la femme aient eu accès à la connaissance du bien et du mal, déclara la nature divine du premier couple:

" L'Eternel Dieu dit: Voici, l'homme est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal" (Gen.3:22).

La femme a été la dernière des créations de Dieu. Par elle, Dieu plaça le sceau de la perfection sur toute l'œuvre de ses mains. C'est-à-dire que la perfection de l'homme, son salut en présence de Dieu ne peut pas se faire sans la femme. C'est seulement après cette ultime création et perfection que Dieu put déclarer :

" Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour" (Ge.1:31).

En effet, nous ressusciterons tous avec notre genre masculin ou féminin, pour lequel genre nous nous sommes définis tout au long des éternités. C'est-à-dire que nous pouvons être unis à tout jamais maris et femmes tout comme le premier couple l'a été au début dans le jardin d'Eden.

Citons l'apôtre Paul pour reprendre le Nouveau Testament:

"Maris, montrez à votre tour de la sagesse dans vos rapports avec vos femmes, comme avec un sexe plus faible; honorez-les, comme devant aussi hériter avec vous de la grâce de la vie. Qu'il en soit ainsi, afin que rien ne vienne faire obstacle à vos prières " (I Pierre 3:7)

Ce verset signifie que nos femmes respectives hériteront avec nous à la résurrection. Or, d'après le contexte, cela ne peut pas être autrement qu'en tant qu'épouses, parce que l'on imagine mal les femmes hériter avec leur mari sans être encore leurs épouses. Car, il n'est pas dit comme vous qu'elles hériteront, mais il est dit avec vous.

C'est donc à des gens mariés, unis à l'origine par Dieu à jamais que le Seigneur déclara:

"Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait" (Matt.5:48).

Pour souligner l'importance du mariage, juste avant le début de son ministère, Jésus choisit d'accomplir son premier miracle en changeant l'eau en vin à l'occasion d'une noce à laquelle sa mère semblait être la coordinatrice. Cette dernière fut prévenue qu'il n'y avait plus de vin. Elle semblait connaître les pouvoirs miraculeux de son Fils, probablement à travers un épisode privé précédent non relaté par l'Ecriture. Elle s'adressa à son Fils comme si la responsabilité du bon déroulement du repas reposait entièrement et normalement sur lui.

Il est significatif que l'époux, dont le nom fut soigneusement occulté du récit, ne répondit rien à l'ordonnateur du repas lorsque celui-ci l'interrogea sur la présence de ce vin sorti de nulle part et de si bonne qualité.

La présence de Jésus ("alors que son heure n'était pas encore venue", voir Jean 2:4), et de sa mère dans ce rôle central, de sa famille et de ses disciples, semble très énigmatique pour un miracle somme toute relativement "anodin" (voir Jean 2:1-23). Cependant, ce miracle servit à mettre en avant un mariage qui ne fut sans doute pas comme les autres, avec des protagonistes exceptionnels non mentionnés, comme introduction à sa mission terrestre.

Que rechercha le Seigneur en inspirant l'apôtre Jean de commencer son témoignage par cette épisode? Quel message voulut-il transmettre? Pourquoi le plus spirituel des quatre Evangiles mentionne cet évènement en premier, lequel paraît plus relever de l'anecdote que d'une démonstration des pouvoirs à venir du Maître? Pourquoi le second et l'avant dernier chapitre de l'apôtre "bien-aimé" nous évoquent-il deux épisodes intimes: les noces de Cana d'une part, et, d'autre part, Marie Madeleine comme première personne à voir Jésus ressuscité, de laquelle le Maître chassa sept démons (voir Luc 8:2) avant qu'il ne montât en mode privé vers son Père céleste?

"Jésus lui dit: Marie! Elle se retourna, et lui dit en hébreu: Rabbouni! c'est-à-dire, Maître! Jésus lui dit: Ne me touche pas ; car je ne suis pas encore monté vers mon Père." (Jean 20:16-17).

Il est à relever combien Marie Madeleine était si familière avec le Sauveur parmi toutes celles que Jésus chassa aussi des démons et qui l'assistaient de leurs biens, et combien l'apôtre Jean était si proche de chacun d'eux pour obtenir et l'exclusivité de cette épisode poignante. C'est un attachement si profond à l'égard du Christ qui la poussa à se rendre la première au sépulcre. Elle erra, seule, désemparée autour du tombeau après avoir constaté l'absence du corps avant que le Seigneur ne lui apparaisse comme cité ci-dessus.

"Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur ; et elle vit que la pierre était ôtée de l'ouverture."
(Jean 20:1).

Puis, après avoir si merveilleusement été réconfortée, elle partit annoncer la Bonne Nouvelle aux disciples:

"Elle courut vers Simon Pierre et vers l'autre disciple que Jésus aimait, et leur dit: Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l'ont mis." (Jean 20:2).

Jésus évoqua, avec autorité, le premier commandement donné à l'homme de former une famille en soulignant son caractère impératif pour tout mortel, sans exception:

"C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair? Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint." (Mat.19:5-6).

C'est avec la même autorité, incontestée par son auditoire, qu'il évoqua le divorce et la pureté sexuelle, voir Marc 10:4 ; Mat.5:28.

C'est aussi avec cette même autorité que l'apôtre Paul parla de ce thème en comparant l'amour éternel entre mari et femme avec l'amour éternel de Dieu pour son peuple... L'apôtre avait probablement été marié s'autoriser cette déclaration:

"Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Église, et s'est livré lui-même pour elle" (Eph.5:25).

Ceci nous permet de le supposer:

"N'avons-nous pas le droit de mener avec nous une soeur qui soit notre femme, comme font les autres apôtres, et les frères du Seigneur, et Céphas? " (1 Cor.9:5).

Bien que Paul conseilla certains de ne pas se marier s'ils n'arrivaient pas à se maîtriser à cause de leur vécu avant conversion (voir 1 Cor.71), ou s'ils ne trouvaient pas le conjoint adéquat dans cette vie, ou si un appel missionnaire pouvait le rendre provisoirement irréalisable (voir Mat.19:12), l'apôtre, par le pouvoir du Saint-Esprit, dénonça prophétiquement ceux qui interdisaient le mariage, montrant par là son rôle essentiel pour le salut de l'âme:

"Mais l'Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s'attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons... prescrivant de ne pas se marier" (1Tim. 4:1,3).

A l'époque Paul était peut-être veuf:

"A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu'il leur est bon de rester comme moi.…"
(1Cor.7:8).

Paul ne pouvait pas décourager les gens de se marier, ne serait-ce que pour le salut des femmes :

"Elle sera néanmoins sauvée en devenant mère, si elle persévère avec modestie dans la foi, dans la charité, et dans la sainteté." (1Tim.2:15).

D'aucuns objecteront en citant :

" Car il y a des eunuques qui le sont dès le ventre de leur mère; il y en a qui le sont devenus par les hommes; et il y en a qui se sont rendus tels eux-mêmes, à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne." (Mat.19:12).

Demeurer "eunuque" pour le royaume des cieux consiste à préférer le célibat et sa chasteté plutôt que de se croire obligé de se marier avec n'importe qui et risquer de faire des compromis avec la pureté sexuelle exigée dans le royaume de Dieu. C'est aussi, de manière figurée, faire preuve de respect pour le conjoint en usant de contrôle de soi, animé par la charité, en invitant en tout temps et en tous lieux la présence du Saint-Esprit.

C'est dans le but de devenir semblable à Dieu que l'homme et la femme furent amenés à exercer leur libre arbitre. Ce qui constitua l'élément le plus important de leur filiation à des parents célestes:

"L'Éternel Dieu dit: Voici, l'homme (et la femme) est devenu comme l'un de nous, pour la connaissance du bien et du mal..." (Ge.3:22).

La résurrection de Jésus fut littérale, il ne resta rien de son corps dans le tombeau. Jésus a été ressuscité avec tous ses attributs. Il est ressuscité avec le genre masculin et apparut à ses serviteurs sous forme masculine :

"Saisis de frayeur et d'épouvante, ils croyaient voir un esprit Mais il leur dit: Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi pareilles pensées s'élèvent-elles dans vos coeurs? Voyez mes mains et mes pieds, c'est bien moi; touchez-moi et voyez: un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'ai. Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds." (Luc 24:37-39).

Jésus avait une si haute considération pour les femmes, pour le mariage et la famille, qu'un grand nombre de femmes l'assistait de leurs biens. Et, que la première personne à qui il apparut avec son corps ressuscité fut l'une d'entre elles. Cela ne se fit pas par hasard, Marie Madeleine, elle seule, de part sa relation spéciale et prééminente avec Jésus, reçut des cieux ce droit :

"Jésus, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala," (Marc 16:9).

Ceux qui auront vaincu le monde (les "enfants de lumière", et non les "enfants de ce siècle" ou de ce monde pécheur) ressusciteront de la même manière que le Christ est ressuscité, avec leur genre "masculin ou féminin", dans le respect complet de leur identité, personnalité et liens familiaux développés dans la mortalité.

C'est dans le royaume des cieux que notre postérité se multipliera comme le sable au bord de la mer comme cela le fut promis à Abraham. Seuls ceux qui auront vaincu le monde et ayant été rendus parfaits en Christ seront éligibles pour vivre éternellement mari et femme du fait de l'amour pur du Christ qui sera trouvé en eux (charité). Cette condition est essentielle. Elle ne s'achète pas par la violence ou la terreur, mais se gagne par l'amour de Dieu, l'obéissance et le pardon de nos péchés personnels. En effet, les corps ressuscités seront des corps vivifiés par l'esprit (corps spirituels de chair et d'os, voir 1Cor.15:44), et non par le sang. Aussi, seul le pouvoir du Saint-Esprit sera à même de présider sur certaines fonctions afin que l'homme et la femme atteignent une plénitude de bonheur par une descendance infinie d'esprits en tant que cohéritiers de la divinité. La sainteté et le Grand amour des couples éternels des personnes divinisées, et le fonctionnement spécifique des corps ressuscités, ne permettront aucune déviance sexuelle.

"Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui" (Rom. 8:17)

"...et connaître l'amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu" (Ephésiens 3:19)

En conclusion :

Les relations entre mari et femme ne prendront pas fin après la résurrection des morts. Le Seigneur nous fait comprendre que nous aurons une continuation des postérités pour toujours et à jamais, et que l'organisation du couple/famille est l'élément central du divin. Ces bénédictions de vie éternelle sont réservées aux personnes qui sont disposées à respecter l'alliance éternelle du mariage de laquelle dépendent toutes les autres alliances de l'Evangile.

Maris et femmes se rendront compte un jour combien ils sont si semblables à Dieu :

"Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsque cela sera manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est" (1Jean 3:2).

Les cieux ne sont qu'une Famille divine, éternelle et infinie:

"… duquel tire son nom toutes familles dans les cieux et sur la terre " (Eph.3:15).

Les gens aiment leur corps et leur genre et tiennent à les recouvrer après la mort en compagnie de leurs êtres chers dans une société libérée du mal. Par là, ils se projettent vers un épanouissement infini et éternel en tant que cohéritiers avec Jésus-Christ... Brigham youg déclara à ce sujet :

Le mariage éternel est de toutes éternités... Nous pouvons dire un certain nombre de choses à ce sujet ; il pose les fondements des mondes, des anges et des Dieux, pour que les êtres intelligents soient couronnés de gloire, d'immortalité et de vies éternelles. En fait, c'est le fil qui va du commencement à la fin du saint Evangile de salut, de l'Evangile du Fils de Dieu, il est d'éternité en éternité (Brigham Youg).

Un mariage pas comme les autres

Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Le prophète Joseph Smith a dit :

Ecrit le 09 janv. 2014, 08:02

Message par Mormon »

9ème Protocole contre le radicalisme religieux


La polygamie et le christianisme


Le principe de prendre plusieurs femmes existe depuis toujours lorsque c'est commandé par Dieu. A notre époque, il s'est inscrit dans le cadre du rétablissement de toutes choses (voir Actes 3:21) pendant une période des débuts de l'Eglise de Jésus-Christ des saints des Derniers Jours. C'est une doctrine liée au principe du mariage éternel qui ne concerne que le plus haut degré de gloire du royaume céleste. Ce principe fait partie intégrante de l'Evangile.

Comme l'a prononcé Paul " Dans le Seigneur, la femme n'est point sans l'homme, ni l'homme sans la femme." (1Cor.11:11). La polygamie approuvée implique alors nécessairement qu'il se trouvera davantage de femmes que d'hommes qui seront sauvés dans l'au-delà par leur obéissance dans cette vie.

Toutes les femmes qui ressusciteront avec un corps céleste parfait connaîtrons la "vie éternelle" (le mode de vie céleste) avec leur conjoint éternel grâce à un accroissement infini de leur postérité en tant qu'enfants d'esprit. Aucune femme digne ne se verra privée de cette bénédiction.

La polygamie, dans la Bible, n'a jamais été justifiée par un différentiel démographique entre hommes et femmes. Au contraire, elle semble avoir été l'objet d'un commandement divin adressé aux justes à certaines époques pour d'autres raisons. Cela a valu pour les patriarches selon l'alliance originelle. Les patriarches étaient déjà des chrétiens du fait qu'ils pratiquaient la loi des sacrifices en préfiguration au sacrifice futur du Fils de Dieu dont l'apogée fut le sacrifice d'Abraham.

Suite à l'épisode de la loi de Moïse (Evangile de reconstruction), l'ancienne alliance originelle patriarcale est devenue la "Nouvelle Alliance" avec le ministère de Jésus-Christ... Du temps du roi David, à l'époque du prophète Nathan :

"je t'ai mis en possession de la maison de ton maître, j'ai placé dans ton sein les femmes de ton maître, et je t'ai donné la maison d'Israël et de Juda. Et si cela eût été peu, j'y aurais encore ajouté" (2 Sam.12:8).

La polygamie fut rétablie pendant une courte période en cette dispensation de l'Evangile à notre époque dans le cadre de la Dispensation de la plénitude des temps afin de rétablir toutes choses :

"Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu'il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus Christ, que le ciel doit recevoir jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes." (Actes 3:19-21).

La polygamie, lorsque Dieu le commande, s'inscrit dans un ordre éternel de perfection dans ce qu'elle exige de pureté, d'amour et de justice. De ce point de vue, elle n'est qu'une extension du pouvoir sanctifiant du modèle monogame originel. Elle est transcendée par l'amour pur du Christ par le pouvoir du Saint-Esprit qui exalte toute situation, sentiment, fonction sur terre et dans les cieux. Elle implique qu'il y aura davantage de femmes que d'hommes qui seront sauvés à la résurrection dans le Royaume céleste. Que nul ne sera sauvé pour hériter de la plénitude de Dieu sans être "deux pour être "un" et devenir parfait par le mariage, c'est-à dire qu'il faut être à l'image de Dieu, selon sa ressemblance, hommes et femmes (voir Genèse 1:27).

Toutefois, dans le Seigneur, la femme n'est point sans l'homme, ni l'homme sans la femme." (1Cor.11:11).

Les exemples polygames bibliques divinement approuvés consistaient avant tout à obéir à un commandement de portée éternelle en conformité avec l'ordre des cieux. Et également, pour obtenir une postérité juste susceptible de renforcer ponctuellement l'œuvre de Dieu sur terre, ou faire réaliser ses desseins par l'envoi ciblé de certains esprits de choix aux bons moments et aux bons endroits. Voici ce que déclare le Livre de Mormon à ce sujet par la voix du prophète Jacob:

" C’est pourquoi, mes frères, entendez-moi, et écoutez la parole du Seigneur : car aucun homme parmi vous n’aura plus d’une épouse; et de concubines il n’en aura aucune"... "Car si je veux, dit le Seigneur des armées, me susciter une postérité, je le commanderai à mon peuple; autrement ils observeront ces choses."
(Jacob 2: 27, 30).

Seuls ceux qui auront vaincu le monde et qui se seront entièrement purifiés, seront éligibles pour vivre éternellement mari et femme du fait de l'amour pur du Christ qui sera trouvé en eux (charité). En effet, les corps ressuscités seront restaurés avec toutes leurs parties et fonctions. Ils seront des corps vivifiés par l'esprit (corps spirituels de chair et d'os), et non plus par le sang. Aussi, seul le pouvoir du Saint-Esprit sera à même de présider sur certaines fonctions afin que l'homme et la femme atteignent une plénitude de bonheur par une descendance infinie en tant que cohéritiers de Dieu avec Christ ; selon le mode de vie céleste que Dieu présenta, à un niveau embryonnaire, à Adam et Eve dans le jardin d'Eden afin qu'ils atteignent le sien par la création de mondes sans nombre... C'est ce que le Seigneur promis à Abraham par cette déclaration :

"Et après l'avoir conduit dehors, il dit: Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Et il lui dit: Telle sera ta postérité." (Gen.15:7)

Du temps des apôtres il y avait des gens baptisés qui avaient aussi plus d'une femme, mais Paul conseilla à Timothée de choisir les évêques mariés avec une seule femme (voir 1Tim.3:2), parce que probablement, à l'époque, la polygamie, par la promiscuité de débauche du paganisme, amenait davantage d'inconvénients que d'avantages. Elle fut, pour ces raisons, implicitement déconseillée et interdite malgré son lien avec l'Evangile dès le commencement.

A notre époque, la polygamie biblique heurtent les sensibilité d'un grand nombre, cependant le fait est que cette disposition s'inscrivait dans le cadre de l'Evangile éternel. Jésus lui-même l'évoqua indirectement par la parabole des Dix Vierges en s'en servant pour nous préparer à son retour. Mais, que ce soit par la question des saducéens ou par la parabole des 10 vierges, ou encore par le psaume 45, pour ne citer que ces exemples, elle implique que la survie du couple après la mort, et la nécessité que pour être parfait l'homme n'est point sans la femme, la rendait incontournable.

La polygamie, version Saints des Derniers Jours, fut suspendue en 1890 suite à une révélation de Dieu après que son peuple eut assez été éprouvé par les persécutions.

Origine des nombreuses confessions chrétiennes actuelles : https://www.dieu.pub/viewtopic.php?f=75&t=57646
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Le prophète Joseph Smith a dit :

Ecrit le 11 janv. 2014, 04:54

Message par Mormon »

10ème Protocole contre le radicalisme religieux


A propos du concept de la Trinité totalement en désaccord avec la Bible et avec la nature de l'Evangile

Pour les chrétiens en général, le seul Dieu vrai et véritable c'est YHWH ou Jéhovah. Et, c'est cela depuis que l'homme est séparé de Dieu depuis sa chute en Eden. Depuis cet évènement, à cause de l'imperfection de la mort, l'homme ne se trouve plus directement en présence de Dieu/Elohim (le père littéral des esprits humains) qui l'a créé physiquement à son image, selon sa ressemblance homme et femme. Ce qui fait que le Dieu de l'Ancien Testament, Jéhovah n'est pas le Dieu suprême à l'origine de toutes choses (voir Héb.12:9). Il est le Christ en tant qu'esprit premier-né de Dieu non encore incarné agissant dans l'Ancien Testament sous le nom de Jéhovah et futur Rédempteur pour le compte d'Elohim, mais avec toute l'autorité de ce dernier au point de pouvoir le confondre totalement avec lui tant son investiture d'autorité divine est absolue.

Elohim est à l'origine de la création spirituelle de toutes choses - Jéhovah est le créateur de toutes choses physiques sous l'autorité d'Elohim.

Elohim est Dieu - Jéhovah est Dieu - mais ne sont pas les mêmes personnes - Elohim seul porte le titre de Dieu, bien que les trois membres de la divinité chrétienne sont si complémentaires qu'ils forment un seul Dieu.

Il n'y a donc pas de 1+1+1=1. La trinité est une sottise ou une astuce pour éviter de se retrouver avec trois Dieux et d'être taxé de polythéime. Elohim ne s'est pas incarné en Jésus. Il n'y a jamais eu de plan B pour que cohabite la perfection de Dieu avec l'imperfection de l'homme suite à la chute. Suite à la chute, Dieu est resté au Ciel pendant le ministère du Christ en tant qu'esprit divin sous le nom de Jéhovah, et aussi pendant tout le temps de son ministère terrestre.

Le christianisme déclinant postapostolique perdit très vite de vue que seul le Père était le père des esprits, donc qu'il était l'unique Dieu à en porter le titre.

"... néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes."
(1 Cor.8:6).

Il perdit de vue qu'il y eut une création spirituelle qui précéda la création physique :

"Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création " (Col.1:15).

"Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères." (Rom.8:29).

Ce ne sont pas les mêmes personnes. Dans l'Ancien Testament, en vertu de sa capacité divine à représenter Dieu, Jéhovah/Jésus parlait pour Elohim comme s'il était lui-même Elohim ; et tout en parlant parfois également pour lui-même en tant que Sauveur et Rédempteur ; d'où la méprise de nombreux exégètes qui en conclurent trop rapidement que l'un est l'autre ont toujours fait une seule et unique personne afin d'en rester à un seul Dieu.

"N'est-ce pas moi, l'Eternel? Il n'y a point d'autre Dieu que moi, Je suis le seul Dieu juste et qui sauve. Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvés, Vous tous qui êtes aux extrémités de la terre! Car je suis Dieu, et il n'y en a point d'autre.…" (Esaïe 45:21-22)

Ce verset indique que YHWH est le seul vrai Dieu en tant que Sauveur, car il n'y a que lui qui peut communiquer directement avec l'homme depuis la chute qui amena mort et imperfection, en tant que médiateur. Lorsque Dieu apparaît dans l'Ancien Testament, c'est l'esprit de la personne de Jésus non encore incarné qui se montre, ce n'est pas Elohim le Dieu suprême pour lequel il parle au point que beaucoup le confondent avec lui du fait de son investiture absolue d'autorité divine.

Question : « Que signifient les « JE SUIS » de Jésus ? »

Réponse : À la question des Pharisiens : « Qui prétends-tu être ? » Jésus a répondu : « Votre ancêtre Abraham a été rempli de joie à la pensée de voir mon jour ; il l’a vu et il s’est réjoui. » Les Juifs lui dirent : « Tu n’as pas encore 50 ans et tu as vu Abraham ! » Jésus leur dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham soit né, je suis. » Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui ; mais Jésus se cacha et sortit du Temple (Jean 8.56-59). La violence de la réaction des Juifs à son affirmation : « JE SUIS » montre qu’ils ont parfaitement compris ce qu’il voulait dire : il s’identifiait au « JE SUIS » de Dieu en Exode 3.14... Et, c'est pourquoi YHWH n'apparaît pas dans le Nouveau Testament. Jésus ne pouvait pas l'employer puisque ce nom n'était pas le nom de son Dieu, mais son propre nom de préexistence. Jésus faisait bien le distinguo entre Dieu et lui.

L'interprétation personnelle tendancieuse peut fait dire n'importe quoi à la Bible. Mais l'Evangile, par son principe de rédemption, implique impérativement une séparation nette des personnes du Créateur, du Rédempteur et du Consolateur/témoin.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Le prophète Joseph Smith a dit :

Ecrit le 12 janv. 2014, 09:06

Message par Mormon »

11ème Protocole contre le radicalisme religieux


La prodigieuse saga du rétablissement de l'Eglise de Jésus-Christ

Dieu révèle ses secrets (partie 1) :



Dieu révèle ses secrets (partie 2) :



Dieu révèle ses secrets (partie 3) :

Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Le prophète Joseph Smith a dit :

Ecrit le 15 janv. 2014, 14:40

Message par Mormon »

12ème Protocole contre le radicalisme religieux


Martyre et œuvres du grand prophète de l'époque moderne



Au Grand Prophète (hymne)



Paroles

1. Gloire à celui qui a vu Dieu le Père
Et que Jésus a choisi pour voyant.
En cette dispensation dernière,
Il est béni du fidèle croyant.

Au grand prophète, la belle victoire!
Nul être ne pourra troubler son repos.
C’est dans les cieux qu’il recueille la gloire,
Lui, qui mérite le nom de héros.


2. Oui, que l’on tienne en honneur sa mémoire
Et que son nom soit toujours révéré.
Son sang versé vient augmenter sa gloire,
Souillant le sol qui s’en est abreuvé.

Au grand prophète, la belle victoire!
Nul être ne pourra troubler son repos.
C’est dans les cieux qu’il recueille la gloire,
Lui, qui mérite le nom de héros.


3. Grande est sa gloire et sans fin sa prêtrise;
Il tient les clefs pour toute éternité.
Dans le royaume sa place est conquise,
Comme prophète il sera couronné.

Au grand prophète, la belle victoire!
Nul être ne pourra troubler son repos.
C’est dans les cieux qu’il recueille la gloire,
Lui, qui mérite le nom de héros.


4. Que de faveurs viennent du sacrifice;
Le sang du juste sera réclamé.
Bientôt viendra le combat de justice.
Joseph sera par chacun acclamé.

Au grand prophète, la belle victoire!
Nul être ne pourra troubler son repos.
C’est dans les cieux qu’il recueille la gloire,
Lui, qui mérite le nom de héros.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Le prophète Joseph Smith a dit :

Ecrit le 28 janv. 2014, 04:33

Message par Mormon »

dan 26 a écrit : Peux tu me dire où étaient les mormons avant Smith ? tu n'as pas répondu !!!
Avant Joseph Smith, les mormons représentaient, d'une certaine manière, les gens de bonne volonté existant de partout dans le monde faisant au mieux avec la lumière dont ils disposaient parmi toutes les religions et croyances, et de même encore de nos jours.

A part ça, il faut remonter au temps de Jésus et de l'Eglise qu'il organisa pour trouver des "mormons" ou des saints dans le sens véritable du terme.

Le vrai nom de l'Eglise dite mormone, c'est l' "Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours".

Bien à vous.
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Mormon

[Modérateur]
[Modérateur]
Avatar du membre

Messages : 15988
Enregistré le : 23 oct. 2012, 07:56

Re: Le prophète Joseph Smith a dit :

Ecrit le 29 janv. 2014, 10:51

Message par Mormon »

Les ténèbres spirituelles

Réfléchissez un instant, frères, à l’accomplissement des paroles du prophète; car nous voyons que les ténèbres couvrent la terre et l’obscurité l’esprit de ses habitants, que les crimes de toutes sortes sont en augmentation parmi les hommes, que l’on pratique des vices d’une énorme gravité, que la génération montante grandit dans la plénitude de l’orgueil et de l’arrogance, que les vieux perdent tout sentiment de conviction et bannissent apparemment toute idée d’un jour du châtiment, que l’intempérance, l’immoralité, l’extravagance, l’orgueil, la cécité de cœur, l’idolâtrie, la perte de l’affection naturelle, l’amour de ce monde et l’indifférence à l’égard des choses de l’éternité augmentent parmi ceux qui professent croire en la religion du ciel, et que l’infidélité se répand en conséquence, que les hommes se laissent aller à commettre des actes de l’espèce la plus répugnante et les actes les plus noirs, men­tant, blasphémant, diffamant, escroquant, détruisant la réputation de leurs voisins, volant, dérobant, assassinant, étant partisans de l’erreur et opposés à la vérité, aban­donnant l’alliance du ciel et reniant la foi de Jésus. Et au milieu de tout cela, le jour du Seigneur s’approche rapidement, ce jour où il ne sera permis à personne, sauf à ceux qui portent le vêtement de noces, de manger et de boire en la présence de l’Époux, le Prince de la paix!
Le Livre de Mormon online :
UN AUTRE TEMOIGNAGE DE JESUS-CHRIST
http://www.lds.org/scriptures/bofm?lang=fra
EGLISE de JESUS-CHRIST des SAINTS des DERNIERS JOURS

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Mormon »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité