Jésus a-t-il étudié en Inde avec des gurus ?

Répondre
Nickie

Christianisme [Pentecôtiste]

Messages : 3682
Inscription : 22 nov. 2003, 03:38
Localisation : Canada

Jésus a-t-il étudié en Inde avec des gurus ?

Ecrit le 18 mai 2004, 22:04

Message par Nickie »

Dans mes discussions et mes études et mes recherches ici dans ce forum, j'ai été confronté avec des remises en questions quelques fois bizarres sur les bords. Ils étaient tellement bizarres que même moi je m'avais posé les remises en questions aucours de mon cheminement spirituels. Des questions bizaroides comme, et par exemple, Jésus aurait-il étudié aux Indes avec des gourous de la méditation transendentale?

Je dois vous avouer que j'avais prise pour acquis que Jésus avait effectivement voyager de par le monde comme le fire certains de ces contemporains. J'avais me considérer avec toute l'honnêteté du monde comme une bonne Chrétienne possédant la foi de mon père, mais malgré toutes mes bonnes intentions, je m'étais imaginer faussement un Jésus selon ma propre conception, et non pas selon ce qui serait "biblique".

Ne voulant surtout pas confondre ou mêler les gens qui viennent lire les postes ici dans ce forum, sachez bien que c'est justement ici dans ce forum religion où ma foi, mes croyances, et mes connaissances bibliques sont le plus direment mis à l'épreuve. Je dois constamment me référer aux Saintes-Écritures et au Saint-Esprit pour étudier et rechercher. Mon intervention n'est surtout pas une d'enseignement, mais plutôt d'Évangélisation de par la reche. Parfois je poste de l'information pour stimuler un débat sur le topic en question, et d'autres fois pour exposer ma trouvaille qui est le fruit d'une recherche.

Mais cette fois-ci je dois vous avouer que ma petite trouvaille viendrait m'émerveiller. Ma trouvaille me contredit, et j'en suit fort heureuse. Car voici, elle me fait connaître mieux mon Messie et mon Sauveur. Rappellons-nous que même les apôtres, ayant Jésus comme enseignant et guide spirituel personnel se questionnaient sur la significations de Ses enseignements. Celà, selon moi, démontrait la fain et la soif pour la parole de Dieu.

Image
Une image d'un gourou



Jésus a-t-il étudié aux Indes lorsqu'Il était encore enfant. Et aurait-il appris des gurus Hindoux?


Plusieurs personnes du Nouvel Âge ont réclâmé que Jésus aurait été en Inde en tant qu'enfant pour y apprendre des gurus Hindoux. Il s'aurait prétendument rendu à Israel et y aurai performé des miracles appris de ces gurus, et y aurait enseigné les doctrine qu'Il aurait dérivé d'eux.

Une telle idée est absurde.

Pour commencer, les enseignements de Jésus concernant Dieu n'était pas panthéistiques ("tout est Dieu"), comme en fut ceux des gurus de l'Inde.

Jésus n'a jamais cité le Vedas Hindu mais toujours l'Ancien Testament Juif qui proclâmait le Dieu monothéistique du Judéisme (voir Marc 12:29).

Il n'y a virtuellement PAS de preuves que Jésus a étudié en Inde.

Bien que les Évangiles n'adresse pas de façon directe l'enfance de Jésus, il y a des preuves indirectes et convaincantes qu'Il resta en Palestine. Luke 2:52 résume la vie de Jésus à partir de l'âge de 12 ans: "Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes."

Jésus, bien sûr, était à la fois Dieu et humain. En tant que Dieu, Il était omniscient (tout-connaissant) et toute-sagesse; Il n'aurait pas pu jamais "croître en sagesse" de la perspective divine. Dans son humanité, parcontre, Il a probablement acquis de la sagesse comme le fit d'autres garçons Juifs, en étudiant les Écritures de l'Ancien Testament (Psaumes 1:2) "Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, Et qui la médite jour et nuit!") et en écoutant la sagesse des aînés.

Jésus fut connu dans Sa communauté comme étant un charpentier (Marc 6:3) "N'est-ce pas le charpentier, le fils de Marie, le frère de Jacques, (...)", et un fils de charpentier (Matthieu 13:55) "N'est-ce pas le fils du charpentier? (...)". Ce fut coutumier parmis les Juifs pour les pères d'enseigner leur fils un métier. Joseph aurait enseigné Jésus le métier de charpentier pendant que Jésus maturait dans la région de la Palestine. Que la charpenterie ait joué un rôle dans Sa vie est chose claire parce qu'il y en de ses paraboles et de ses enseignement qui furent tirés de cette expérience. Par exemple, Il parla de bâtir une maison sur le roc par opposition au sable (Matthieu 7:24-27).

Luke 4:16 est un texte cléf pour refuter l'idée que Jésus soit allé en Inde. Au commencement de Son ministère de trois-ans, Jésus "se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, Il se leva pour faire la lecture, (...)". Jésus a été élevé en Nazareth, pas l'Inde, et Sa coutume était de visiter la synagogue, pas les temples Hindu.

En cette occasion, après que Jésus eut fini de lire, Et tous lui rendaient témoignage; ils étaient étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche, et ils disaient: N'est-ce pas le fils de Joseph?" (Luc 4:22). Ceux dans la synagogue ont reconnu Jésus comme étant un résident local.

Image

Il est aussi digne de mention que Jésus lisait à partir de Écritures de l'Ancien Testament. L'Ancien Testament, pour lequel Jésus démontra souvent de la révérence (voir Matthieu 5:18), averti concernant de se tenir loin de faux dieux et de systèmes religieux (Exode 20:2-3; 34:14; Deuteronome 6:14; 13:10; 2 rois 17:35) -- ceci aurait inclus l'Hindouisme. L'Ancien Testament distingue de façon claire la création du Créateur, non-pas comme le panthéisme de l'Est (Hindou), et enseigne le besoin de la rédemption, non-pas l'éclaircissement.

L'auteur: Le Dr. Ron Rhodes du Reasoning from the Scriptures Ministries.
La mauvaise traduction et les erreurs par: cocotte

Pasteur Patrick

[ Christianisme ] Protestant

Messages : 5058
Inscription : 08 déc. 2003, 14:11
Localisation : Belgique (Union Européenne)

Ecrit le 19 mai 2004, 06:04

Message par Pasteur Patrick »

A partir du silence des textes, les idées les plus farfelues peuvent circuler.Laissons-les circuler pource qu'elles valent: pas grand-chose.
Tenpons-nous en à ce qui est avéra: Jésus est bien de la Palestine sous occupation romaine. Il est allé en Egyptedans sa toute petite enfance avec sesparents, Marie et Joseph. Ensuite, il est revenu dans son propre pays où comme tous les garçons de son âge, il a appris des rabbins tout ce qu'il sait des coutumes et fdes Ecrits de son peuple, il a fait sa bar-Mitsvah, a appris un métier (celui de son père: charpentier) car le "chômage" est "impensable" à cette époque. Un jour, il se met à parcourir "son pays" avec des"excursions" hors patrie, dans le Nord, mais jamias très loin ni longtemps.
Entre sa bzar-Mitsvah et l'âge de plus ou moins trente ans: siklence. Car il n'y a rien à en dire. Pas de trace écrite ni aucun témoignage. Et si on laissait ce silence tranquille. On peut "inventer " n'importe quoi. Mais j'aime àpenser qu'il était simplement dans sa famille,comme 99,999999 % des Juifs de l'époque. Seuls les gens riches accompagnés d'hommes en arme qu'ils devaient payer régulièrementsinon ils se faisaient dépouiller eux-mêmes, les commerçants dans le négoce, les militaires et quelques autres, etc. voyageaient et c'était toujours risqué malgré la soldatesque romaine.
Qu'est-ce qui gêne tant les gens aujourd'hui que >Jésus était un travailleur manuel, un artisan avant d'être le "thaumaturge" qui sillonnait son pays avec quelques disciples ?
La vie banale de Jésus, avant son ministère itinérant, peut surprendre, maisc'est le lot de la plupartdes gens,aujourd'hui encore...
Salut
Patrick

Nickie

Christianisme [Pentecôtiste]

Messages : 3682
Inscription : 22 nov. 2003, 03:38
Localisation : Canada

Ecrit le 19 mai 2004, 10:26

Message par Nickie »

Selon toi, mon cher frère en Christ, le Pasteur Patrick, Jésus est-il réellement un "thamaturge", ou bien un "Dieu"?

Pasteur Patrick

[ Christianisme ] Protestant

Messages : 5058
Inscription : 08 déc. 2003, 14:11
Localisation : Belgique (Union Européenne)

Ecrit le 19 mai 2004, 10:50

Message par Pasteur Patrick »

Je ne comprends pas le sens de cedilemmeque tu mesoumets et qui n'en n'estpasunen réalité. En effet, Dieu est un thamaturge, càd une "faiseur de miracle".
De plus, si tu lis l'evangile selon Marc, qui est le premier Evangile à avoir été écrit, tu peux remarquer que Marc a surtout été marqué et impressionné par la fonction thaumaturgique de Jésus.
L'evangile selon Marc commence ex abrupto et les miracles défilent les uns après les autres sans grands discours. Marc dit bien que Jésus enseignait, mais il ne rapporte pas grand chose de ces prédications pour se limiter aux miracles (Marc 2: 13).
Quand Jésus choisit ses disciples, on l'y voit comme un "maitre" qui leur donne des "pouvoirs" (Marc 3:14-15). Le chap 4 et 5 sont consacrés à des paraboles, puis directement, on recommence à parler "miracle" (déjà en 4:35 avec la tempête apaisée).
Chap 6, Marc dit que Jésus est dans sa patrie pour enseigner à Nazareth , mais que dit-il ? on sait pas ! car Marc rapporte surtout les réflexion de surprise des gens qui sont dans la synagogue dont ses disciples et sa famille).
Chap 6 encore, les disciples sont allés enseigner, mais Marc ne dit rien de leurs prédications... (v. 30), par contre on y voit Jésus accomplir un acte extraordinaire comme celui de nourrir 5000 hommes au désert.Tout de suite aprèsJésus marche sur l'eau et après avoir abordé, il guérit des malades (vv. 53 et ss.)
Chap 7 commence par un discours, mais assezbref et s'interromp par la guérison d'un sourd-muet.
Chap 8 Jésus multiplie les faits extraordinaires en nourrissant encore des hommes: 8000 cette fois !
Curieusement Jésus refuse "un signe aux Pharisiens" (8:11-13), reproche l'inintelligence des ses disciples et guérit un aveugle àBethsaïda (v.22 sq.)
Chap 9 la Transfiguration. Comment prendre ce récit ? Et si nous étions Pierre ? Qu'aurions-nous compris ? et vu ? si ce n'est des fait "extraordinaires". Jésus discute avec un prophète, Elie, mort depuis des siècles tout de même.
Quelques petits discours au chap 9 qui se poursuivent au chap. 10 maisla fin reprend un miracle, l'veugle de Bartimée.
Chap 11: bon début: l'entrée triomphale à Jérusalem (ça sent la fin déjà car Jésus vient pour y subirun supplice mortel),mais... il y a cette histoire de figuier stérile avant les vendeurs dutemples qui sont chéssés (11:12 sq repris en 20 sq).
Arrivés à ce stade de l'Evangile, c'est bien la fin de Jésus qui arrive jusqu'au chap. 15 ou 16 si vous avez une Bile avec marc 16 (car ce chapitre n'apparait pas dans toutes les éditions antiques).
Je ne sais ce qu'il faut en penser, mais pour Marc, l'évidence estbien que Jésus est pour lui un thaumaturge oeuvrant au nom du Père céleste.

En dire plus, est toujours risqué...
A bientôt;
P'

Nickie

Christianisme [Pentecôtiste]

Messages : 3682
Inscription : 22 nov. 2003, 03:38
Localisation : Canada

Ecrit le 19 mai 2004, 11:33

Message par Nickie »

La raison pour laquelle je t'ai posé cette question ainsi, et en passant, je te remercie pour cette intéressante information qui fera bonne grâce de mon étude, c'est que tu a utilisé le mot "thamaturge".

Ce mot completement nouveau pour moi qui ne suis pas aussi instruite que toi, Parsteur, a fait l'object d'une utilisation du Petit Larousse Illustré, 2000.

Thamaturge: n. (gr. thauma. -atos, prodige. et ergon. oeuvre). Personne qui fait ou "prétend" faire des miracles.

C'est juste que ce mot peut être utiliser pour se référer autant à un Dieu comme Jésus qui faisait effectivement des miracles, qu'au fraudeur spirituel qui séduit de par de faux "miracles". :wink:

Mickael Keul


Ecrit le 19 mai 2004, 11:39

Message par Mickael Keul »

la raison simple cella la - peut on expliquer un voyage de cette importance , a cette époque , alorrs que l'on redoutait encore de s'approcher du bord de la tere et d'en tomber r???

Nickie

Christianisme [Pentecôtiste]

Messages : 3682
Inscription : 22 nov. 2003, 03:38
Localisation : Canada

Ecrit le 19 mai 2004, 21:29

Message par Nickie »

Mickael Keul a écrit :la raison simple cella la - peut on expliquer un voyage de cette importance , a cette époque , alorrs que l'on redoutait encore de s'approcher du bord de la tere et d'en tomber r???


Au premier abord, j'étais pour rire à l'idée, mais après je me suis reprise.
Ça beaucoup de bon sens ce que tu propose là !!!!

La question, ici serait donc la suivante: Puisqu'en Égypte, l'on y trouvait les plus importantes caravanes (routes d'épices), Jésus aurait dû être au courant que l'on pouvait voyager tout partout?

Ensuite, pourquoi aurait-il instruit les apôtres de partire deux par deux pour prêcher la bonne nouvelle du salut?

De plus, à savoir, que son propre père adoptif et sa propre mère biologique avait eux-même le voyage en Égypte. Ils auront problablement rencontrer ou entendus parler des autres peuples, tels les Mongoles, etc.

Pasteur Patrick

[ Christianisme ] Protestant

Messages : 5058
Inscription : 08 déc. 2003, 14:11
Localisation : Belgique (Union Européenne)

Ecrit le 20 mai 2004, 04:37

Message par Pasteur Patrick »

OK Cocotte, pas de problème.

Mais je me permets d'ajouter deux choses: on dit thaumaturge. En te répondant, j'ai écrit moi-même "thamaturge" par erreur et parce que je ne me suis pas relu avant d'envoyer le texte. Excuse-moi donc.

La suivante est que le mot dérive du grec "thauma" = merveilleux ou miracle, en effet comme le rappelle Le Larousse que tu cites, mais il signifie "faiseur de miracle" et pas du tout qui "prétend" faire des miracles. La notion de "thauma" en grec indique qu'il se passe quelque chose qui frappe d'étonnement par son caractère extraordinaire et surnaturel, l'étonnement est primordial ici... Le verbe thaumazo se traduit par "s'étonner". On le trouve dans plusieurs textes NT:
Luc 7:9. Jésus fut "étonné" (la TOB traduit par "fut plein d'admiration");
Actes 7:31. Moïse est étonné par cette vision (du buisson ardent);
Matth 8:27. Les gens s'émerveillèrent (après que Jésus a calmé la mer).
Curieusement,je remarque que la TOB traduit le verbe par "étonner" quand il s'agit de Jésus qui en est le sujet, et par "émerveiller" lorsqu'il s'agit des "hommes"...
Marc 5:20. Tous étaient dans l'étonnement (après la guérison d'un démoniaque).
Et puis il y a ce versettrès étonnant de l'Apocalypse 17:6 qui est rendu par la TOB par un fade "à sa vue je restai confondu". La traduction me parait très faible car Jean vient d'avoir des visions vraiment extraordinaire. IL vient de "voir" la Grande Prostituée, sous l'image très forte "d'une femme ivre du sang des saints et du sang des témoins (martyrs) de Jésus" (première partie du verset).
Jean conclut ce verset en écrivant: "ethafmasa idon aftin thafma mega", littér. "je fus émerveillé en voyant cette grande merveille" ou "je fus étonné de ce grand étonnement". Jean utilise le verbe à l'aoriste et le substantif. On sait que chez les Juifs, la répétition a valeur de superlatif (cf. Le cantique des cantiques= le plus beau de tous les cantiques du monde). La TOB propose "à sa vue, je restai confondu". Segond est plus près du texte en proposant: "àsa vue, je fus frappé d'un grand étonnement" et a l'honnêteté de mettre une petite note: "Litt.: étonne d'un grand étonnement". Comme quoi ! Un petit mot peut nous faire découvrir bien des choses intéressantes.
Pour en revenir au dictionnaire Larousse.
On voit ici que les éditeurs du Larousse sont "athées"et sortent de la neutralité qu'ils devraient pourtant afficher. C'est une des raisons qui fait que je n'utilise jamais le Larousse qui n'est, pour moi, pas un bon dictionnaire. Je préfère, et de loin, le Robert qui est plus sérieux.
Le Larousse n'est intéressant que pour vérifier l'orthographe d'un mot et aussi pour vérifier "les nouveaux mots de la langue française" en usage. Pour ma part , je déconseille systématiquement ce "dictionnaire" auprès de mes élèves pour les raisons que j'ai alléguées ci-dessus.
Bien à toi.
Patrick

Nickie

Christianisme [Pentecôtiste]

Messages : 3682
Inscription : 22 nov. 2003, 03:38
Localisation : Canada

Ecrit le 20 mai 2004, 18:30

Message par Nickie »

8-) Je demeure une admiratrice de ton habilité de raisonnement et éloquences lorsque tu structures ton texte, mon cher frère. Celà me gène même, que tu me relise.

Moi, au contraire, et ayant toujours eu des professeurs qui encourageaient sous différentes moeurs l'usage du petit larousse puisqu'il est un excellent outils pour nous, les Québécois. Car non seulement que notre language est anglicisé, mais il est aussi du grec, du latin, du gaulois, du breton, etc., etc., etc. C'est à s'en grater la tête lorsqu'on arrive à l'école et qu'ils nous enseigne un français que l'on n'a jamais entendu parler!...

Toutefois, mon intention ne fut pas de te confronter, mais de plutôt d'apprendre l'usage de ce mot étrange.

Je suis toute à faite d'accord avec toi, sur ton interprétation des passages bibliques dont tu site. Ils dépeignent l'émerveillement vis-à-vis la gloire et la grâce de Dieu. Ce qui m'emmène à te souligner, que c'est précisément avec ces qualificatifs que l'on se sent lorsque, par un miracle, nous sommes bénénit de pas un guérison miraculeuse...

Pasteur Patrick

[ Christianisme ] Protestant

Messages : 5058
Inscription : 08 déc. 2003, 14:11
Localisation : Belgique (Union Européenne)

Ecrit le 21 mai 2004, 11:13

Message par Pasteur Patrick »

... si je te comprends bien, tu es "anglophone" ?
Si c'est le cas, alors je comprends mieux que tu émaillent tant tes textes d'expressions ou de mots queje necomprends pas du premier coup.

Ce que j'ai dit du Larousse reste vrai de manière absolue pour un locuteur "français ou francophone".
IL est évident qu'un anglophone aura toujours des difficultés à pénétrer les nuances du français, mais ceci est réciproque. Le Larousse reste au niveau "populaire" et reste un bon outil pour ceux qui ne maitrise pas le français. Mais à te lire, j'avais l'impression que tu étais "francophone" .
Salut et je te fais un grand coup de "chapeau" pour l'effort que tu fais de débattre en français ! Bravo!
Patrick

Nickie

Christianisme [Pentecôtiste]

Messages : 3682
Inscription : 22 nov. 2003, 03:38
Localisation : Canada

Ecrit le 21 mai 2004, 17:13

Message par Nickie »

:oops: Mais pas dutout, mon cher Patrick !

Toi, qui vit en Europe ! C'est fort comprenable que tu ne comprenne pas ce que je t'explique au sujet d'une des plus belles langues française du mon entier.

Je suis belle et bien francophone, mon frère. Par ici, on appelle ça mâcher ses mots. Par ici, au Québec, nous parlons bien ou nous parlons mal. C'est à dire, soit que nous parlons un bon français, ou bien nous parlons ce qui est communément appelé le "joual". Le "Quécécois", qui est notre langue natale, qui est un vrai mâchit du français parlé, est propre au Québec.

Elle descend de la France, lorsque nous encêtres en 15-- 'que y sont venus avec le régiment de Carillon. Je suis la 15ième génération de Français ici au Canada. Je suis descendante des colombs.

Nous avons préserver le vieux français du temps et nous l'avons moderniser aussi. Plus spécifiquement, nous l'avons Anglaiciser. Le Français se doit d'être parler par oreil, mais nous subissons une extrêmement forte influence "majoritairement" anglophone sur notre oreil. Donc, et voilà pourquoi j'écris ainsi. Mon français est anglaisisé. Ma phraséologie est anglaisisée.

Sans même pas toucher au fait que lors de la grande famine d'Irlande, et pendant la IIième guerre mondiale, plusieurs imigrants Irlandais sont marié avec les canadiens français, et voilà, encore de l'Anglaissisation. Mais en terme Canadien, je suis Canadienne-française.

Pasteur Patrick

[ Christianisme ] Protestant

Messages : 5058
Inscription : 08 déc. 2003, 14:11
Localisation : Belgique (Union Européenne)

Ecrit le 23 mai 2004, 11:09

Message par Pasteur Patrick »

Ce problème se retrouve aussi bien en Alsace, que dans les Flandres Belges et françaises, mais pour l'influence de lengues germaniques dans le français.
Les francophone doivent souvent se battre pour leur langue. Je n'ai rien contre les mots d'origine étrangère qui serait plutôt un enrichisssement; mais contre l'envahissement d'une langue par l'autre au point que le francophone ne sache plus parler français mais une espèce de langue abatardie. Les jeunes que je côtoie tous les jours sont tellement soumis à l'impérialisme culturel "états-unien" ou anglo-saxon en général, qu'ils ne font plus l'efort d'utiliser les mots français courants.
Il y a aussi une mode très "parisienne" qui consiste à angliciser son français. Il parait que cela fait chic. Mais à l'inverse, nos amis anglo-saxons aiment aussi émailler leur langue d'expressions françaises toutes faites au grand dam des linguistes et des puristes d'Outre-Manche. Comme quoi, chacun doit travailler dans son propre domaine !
Mais ce que je n'aime pas trop,c'est le "franglais" qui ne peut plaire ni à un francophone, ni à un anglophone... C'est une "nouvelle langue".

Le joual, me dis-tu ?

Ce n'est pas une langue, c'est, d'après le dictionnaire, le "fait de parler mal". Parler joual ou joualiser fait partie de revendications identitaires du Québec, à ce que j'en ai appris. Si ce parler devient une langue reconnue, pourquoi pas. Cela enrichira le "patrimoine linguisitque" du français et de ses dérivés comme les parlers wallons, picards, champennois, occitans et tant d'autres. Mais sur un site où l'on parle "français", il vaudrait peut-être mieux l'éviter au risque de n'être pas compris de ceux à qui l'on s'adresse.

En tout cas, tu m'as appris l'existence de ce "patois" , "langue",dialecte" ???
Ici, quand on parle des canadiens franophones, on dit simplement qu'ils parlent "québécois", sans plus. Pour nous, tous les accents québécois sont identiques et pratiquement incompréhensibles. Mais je supposeque ce ne doit pas être le cas. Forcément.

J'ai une question. L'invasion de l'anglais dans la langue,est-ce que vous vous en rendez compte ou pas ? Quand je lis certains, je me pose des questions. carlorsque je parle, je sais pertinnement bien quand jeparle français ou quand j'utilise un tereme étranger. Mais au Québec ? Est-ce que ce phénomène est tel qu'il est impossible de s'en rendre compte ?
Comment les enseignants francophones réagissent à cela chez vous ?

A te lire... avec grand plaisir !

septour

[Religion] Aucune [Organisation] Aucune

Messages : 7600
Inscription : 23 oct. 2003, 18:08
Localisation : québec

Contact :

Ecrit le 23 mai 2004, 12:57

Message par septour »

SALUT PATRICK
FRANÇAIS VIVANT AU QUÉBEC ,JE SUIS TRES BIEN PLACÉ POUR PARLER DE LA LANGUE DE MOLIERE EN AMÉRIQUE DU NORD.
"JOUAL"VIENT DE LA DEFORMATION DU MOT CHEVAL ET IL ESTL'ÉQUIVALENT DE L'ARGOT FRANÇAIS.
LE FRANÇAIS PARLÉ AU QUÉBEC EST TRES PROCHE DE CELUI PARLÉ AU 18IEME SIECLE PAR LES MARINS DE L'HEXAGONE.BIEN SUR IL A ÉVOLUÉ ET IL EST MIEUX PARLÉ DE NOS JOURS ,MAIS IL RESTE FORTEMENT TEINTÉ DES TERMES DE MARINE,PAR EXEMPLE ON EMBARQUE DANS UNE VOITURE,QUI D'AILLEURS SE NOMME CHAR.ON MET DU PRELARD SUR LES PLANCHERS,ON ABRILLE QUELQUE CHOSE ,ETC,ETC.
L'ANGLAIS EST OMNIPRESENT,SURTOUT DANS LE DOMAINE TECHNIQUE ,ENTRE AUTRE DANS L'AUTOMOBILE.L'ÉLITE QUÉBECOISE PARLE UN EXCELLENT FRANÇAIS,MAIS OU LES ANGLICISMES DANS LES TOURNURES DE PHRASES SONT SOUVENT PERCEPTIBLES.
IL NE FAUT PAS OUBLIER QUE NOUS SOMMES UN PEU PLUS DE 6000000 DANS UNE MER ANGLOPHONE DE QQ 300 000 000 DE PERSONNES. :D SEPTOUR

Nickie

Christianisme [Pentecôtiste]

Messages : 3682
Inscription : 22 nov. 2003, 03:38
Localisation : Canada

Ecrit le 23 mai 2004, 18:08

Message par Nickie »

:D Salut Pasteur Patric, et le frèrot SEPTOUR !

Bien là, Septour là bien expliqué.

Nous savons tous, ici au Québec, que lorsque nous parlons le "joual", dont en passant tu as bien définit, le "joual" c'est effectivement de parler le "joual", un "argon", du "slang". Et comme le décrit, une fois encore Septour, et comme j'essayais de te le dire, mon frère, le "français" du Québec, cette langue si belle, est en effet une langue de marin de St-Malot non pas seulement des années 1800, mais plutôt encore. La famille de mon père, était la famille Ayméric de St-Malot Beau-Port-de-france, des annéecs 15--queque précisément. Cet ancêtre, Edouard, fut soldat de Carrigan. Sur le bord de ma mère le nom de famille original était des Élie. Les deux, du côté de mon père et celui de ma mère, marrièrent des filles du Roi. Dont nous sommes fièrent ici au Québec.

L'identié familliale dont je t'ais relaté, ne m'identifie aucunement, puisque cest hommes, en décidant de s'installer ici en permanence au Québec, changèrent leurs noms de familles. Comme celè étaient traditionnellement la façon de faire chez les militaires. Deplus, notre société en une de matriarcat. Donc, lorsqu'un mariait une autochtones, ou bien une Irlandaise, ou bien encore une Allemande, (les imigrantes), c'est elles qui influençaient aussi la langue parlée au foyer.

De plus, l'Église a tout fait pour nous protèger, mais ce fut en vain. Si l'on veut pouvoir gagner sa vie au Québec, il faut savoir écrire et parler en Anglais.

Moi, je sais que si j'écrivais ici, le mot "moué", que tu ne saurais pas ce quoi je dis. Donc, à l'école l'on m'a enseigné à dire, et à écrire "moi". Mais entre nous, l'on ne s'en sert pas trop souvent. L'on aime notre langue, elle n'est aucunement une langue batarde. En fait, les linguistes l'étudissent de long en large, car elle contien: le français, le gaulois, le Beaucien, le Grec, le Latin, et de l'Anglais. L'Ergot s'y trouve malheureusement, en nous en sommes concient. Parcontre, même nos professeurs parlent comme nous. Il faut importer ceux qui parlent mieux que nous pour qu'ils viennent influencer notre oreilles nord-américaine de par leur bonne culture linguistique.

De plus, il faudrait aussi prendre en considération, qu'ici au Québec, nous n'étions pas tous instruits, à cause de l'influence de l'Église Catholique Romaine qui nous permettait même pas de lire la Sainte Bible. Certains, y avait droit à de l'éducation. Ceux qui affirmait un désire de devenir "prêtre Catholique". Ils quittaient les ordres avant les derniers voeux pour enfin se marrier.

Ceux du Québec qui étaient majoritairement éduqués et qui détenaient le pouvoir économique, fut les Anglophones, soit protestants, mais majoritairement Juifs. Ils partent en masse depuis René Lesvèque, et le parti séparatiste.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Revenir à « Débats Chrétiens »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 8 invités