En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Différents enseignements chrétiens
Règles du forum
Le christianisme est une religion monothéiste et abrahamique, issue d'apôtres célébrant la vie et les enseignements de Jésus. Les chrétiens croient que Jésus de Nazareth est le Messie que prophétisait l'Ancien Testament, et, hormis quelques minorités, Fils de Dieu, ou Dieu incarner, néanmoins Prophete.
Répondre
dan26

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 6048
Enregistré le : 12 déc. 2012, 19:16

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 05:04

Message par dan26 »

a écrit :medico a dit
Bien sûr que je suis sérieux quand je parle sur la bible et je sais très bien qui est l'auteur du livre des actes, ce qui ne change en rien à mes arguments.
Marc et Luc étaient des contemporains de Jésus.
tu oublies le principal les actes datent du mileux du second siècle .Donc ecrit par un auteur qui de fait n'a rien vue
a écrit :La mère de Marc recevait les premiers disciples dans sa maison et son fils à du voir et écouter Jésus .
En plus il fréquentait l'apôtre Pierre.
je confirme d'après un ecrit composé 100 ans après les événements relatés !!!!
Donc je confirme strictement aucune preuve contemporaine désolé

Amicalement

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 64804
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 05:23

Message par medico »

Encore une affirmation sans preuve,décidément c'est une maladie chez toi de telle affirmation.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 20280
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 05:43

Message par Saint Glinglin »

medico a écrit :
18 juin 2019, 12:23
Relis mon message plus haut car j'en fait mention.
Je ne vois pas de verset où il est dit que Luc ou Marc a écrit l'évangile qui lui est attribué....

Ajouté 1 minute 28 secondes après :
medico a écrit :
19 juin 2019, 05:23
Encore une affirmation sans preuve,décidément c'est une maladie chez toi de telle affirmation.
Ceux qui s'y connaissent savent qu'Irénée est le premier à mentionner les canoniques.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 64804
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 06:35

Message par medico »

L'évangile de Marc et de Luc n'ont pas été composés à la date que donne date que donne dan26.
Mais bien avant .
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

dan26

[ Incroyant ] [ Athée ]

Messages : 6048
Enregistré le : 12 déc. 2012, 19:16

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 07:35

Message par dan26 »

medico a écrit :
19 juin 2019, 05:23
Encore une affirmation sans preuve,décidément c'est une maladie chez toi de telle affirmation.
alors merci d'aller voir Google "acte des apotres " de consulter la datation et de retenir cette explication historique "
Sa composition complexe, arrangeant l'histoire en fonction de partis pris théologiques et écartant la relation d'épisodes essentiels, a conduit de nombreux chercheurs à lui nier toute valeur historique.


donc tu as une preuve , on peut toujours pinailler sur la date 60, 80, 110; 140, dans tous les cas ce texte n'est pas contemporain , donc ecrit par des auteurs qui n'ont rien vu......encore .
amicalement

Ajouté 2 minutes 34 secondes après :
medico a écrit :
19 juin 2019, 06:35
L'évangile de Marc et de Luc n'ont pas été composés à la date que donne date que donne dan26.
Mais bien avant .
je confirme on peut toujours pinailler sur la date, un point est certain ils ne sont pas contemporains à cette gentille histoire .
amicalement

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 64804
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 07:53

Message par medico »

Si tu as que Google comme référence alors ta connaissance de la bible est bien limitée.
Au plus tard au milieu du IIe siècle, les quatre Évangiles canoniques — Matthieu, Marc, Luc et Jean — étaient universellement reçus par les chrétiens. C’est entre 160 et 175 que Tatien a composé son Diatessaron [terme grec signifiant “ au moyen de quatre ”], un ouvrage qui a connu une large diffusion. Tatien s’est servi uniquement des quatre Évangiles canoniques et n’a cité aucun des “ évangiles ” apocryphes. (Voir l’encadré “ L’un des premiers défenseurs des Évangiles ”.) On notera également avec intérêt cette réflexion d’Irénée de Lyon, dans un de ses écrits datant de la fin du IIe siècle. Il partait en effet du principe qu’il y avait quatre Évangiles, tout comme il y avait “ quatre régions du monde ” et “ quatre vents principaux ”. Même si ses comparaisons ne sont pas des plus convaincantes, il ressort de son argumentation qu’à l’époque il n’existait que quatre Évangiles considérés comme canoniques.
Dès les débuts du christianisme, des détracteurs ont prétendu que les Évangiles se contredisaient et que leurs récits n’étaient pas crédibles. L’auteur syrien Tatien (environ 110-180) a voulu prendre la défense des Évangiles. Il était persuadé que toutes les contradictions apparentes seraient résolues si les épisodes relatés dans les quatre Évangiles étaient soigneusement reclassés dans l’ordre chronologique et fusionnés en un seul récit.
Tatien a donc entrepris de composer un tel document, qui constitue une “ harmonie des Évangiles ”. On ignore si l’original était en grec ou en syriaque. C’est vers 170 que Tatien a achevé son ouvrage qu’il a intitulé le Diatessaron ([évangile composé] “ au moyen de quatre ”). Même si elle n’est pas inspirée de Dieu, cette œuvre est du plus grand intérêt. Pourquoi ?
Au XIXe siècle, des historiens ont soutenu qu’aucun des Évangiles n’a été écrit avant 150. Cela revenait à mettre en doute la valeur historique de ces récits bibliques. Mais, depuis, on a retrouvé d’anciens manuscrits du Diatessaron qui prouvent formellement que les quatre Évangiles, et uniquement les quatre, formaient un recueil déjà très connu et reconnu au milieu du IIe siècle.
À la suite de la découverte du Diatessaron et de commentaires de cet ouvrage en arabe, en arménien, en grec et en latin, le bibliste Frederic Kenyon a conclu :
a écrit :“ Ces découvertes écartent tous les doutes qui pouvaient subsister à propos du Diatessaron et prouvent que vers 170 ap. J.-C. on attribuait aux quatre Évangiles canoniques une prééminence indiscutée sur tout autre récit de la vie de notre Sauveur. ”
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 20280
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 07:53

Message par Saint Glinglin »

medico a écrit :
19 juin 2019, 06:35
L'évangile de Marc et de Luc n'ont pas été composés à la date que donne dan26.
Mais bien avant .
Ils sont inconnus de Justin vers 150.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 64804
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 07:57

Message par medico »

l’Évangile de Marc fut rendu public d’abord à Rome. C’est ce qu’attestent certains auteurs des premiers siècles comme Clément, Eusèbe et Jérôme. Marc était à Rome pendant le premier emprisonnement de Paul dans cette ville (Col 4:10 ; Phm 1, 23, 24).
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 20280
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 08:06

Message par Saint Glinglin »

Col 4.10 Aristarque, mon compagnon de captivité, vous salue, ainsi que Marc, le cousin de Barnabas, au sujet duquel vous avez reçu des ordres (s'il va chez vous, accueillez-le);

Phm 1.24 te salue, ainsi que Marc, Aristarque, Démas, Luc, mes compagnons d'oeuvre.

Donc ce Marc là est un compagnon de Paul et non de Pierre.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 64804
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 08:08

Message par medico »

Le Markos du Nouveau Testament grec est le latin Marcus, prénom romain qui en cette qualité précédait le nom et le surnom et s’écrivait en abrégé par l’initiale M. (par exemple : M. [= Marcus] Tullius Cicero). À partir de l’ère chrétienne, il devint extrêmement fréquent, sans distinction de classes, chez tous les peuples de langue grecque à travers l’empire, généralement porté seul suivant l’usage hellénique : les inscriptions et documents du temps mentionnent de nombreux Markos ou fils de Markos. Ce fut d’ailleurs le cas de la plupart des prénoms latins, parmi lesquels le Nouveau Testament emploie comme noms grecs ceux de Gaïus et de Lucius (voir ces mots). Quant à Marc, on l’y compte 8 fois : 4 fois dans les Actes (Actes 12.12 ; Actes 12.25 ; Actes 15.37 ; Actes 15.39), 3 fois dans les épîtres de Paul (Colossiens 4.10 ; Philémon 1.24 ; 2 Timothée 4.11), une fois dans la 1ère épître de Pierre (1 Pierre 5.13). Dans les trois premiers de ces passages c’est un surnom, celui d’un Juif : « Jean surnommé Marc », désigné deux fois entre temps par son seul nom israélite de Jean (Actes 13.5-13), et qu’on distinguait donc de ses nombreux compatriotes du même nom en ajoutant son surnom d’origine latine. C’est à peu près ainsi que Joseph Barsabas est surnommé Justus (signifiant : juste ; Actes 1.23), qu’un Siméon est appelé Niger (signifiant : noir ; Actes 13.1), et que ce Saul est aussi appelé Paul » (Actes 13.9). Cette dernière analogie, celle du grand apôtre dont le nom hébreu est définitivement remplacé par son surnom grec dès le début de sa carrière missionnaire, vient ici à l’appui de l’interprétation la plus naturelle et la plus généralement adoptée, d’après laquelle les dix mentions bibliques de Jean-Marc ou Jean, et de Marc, se rapportent toutes au même personnage.

2.
Il apparaît d’abord en relation avec l’apôtre Pierre. La première fois il est simplement désigné comme fils d’une Juive de Jérusalem appelée Marie, chez qui, lors de la persécution de l’Église par Hérode Agrippa Ier (an 44), des chrétiens se réunissent pour prier ; et dès que Pierre se voit délivré de la prison, en pleine nuit, c’est vers cette demeure qu’il se dirige avant de disparaître, pour y charger les fidèles assemblés de raconter à Jacques et aux autres frères sa miraculeuse libération (Actes 12.12 et suivants). Plusieurs détails du récit : une grande porte de vestibule (grec, pulôn), une pièce de réception suffisamment spacieuse, une servante (sans doute une esclave), dénotent une certaine situation de fortune, et l’épisode dans son ensemble prouve que Marie tout au moins comptait, alors parmi les membres influents de la communauté primitive. D’où il ne s’ensuit pas nécessairement, comme on l’a supposé, qu’il faille placer aussi dans sa maison le repas de la sainte Cène et l’effusion du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte, ni faire de Marc l’un des 70 disciples (Luc 10). S’il est vrai, comme l’écrira Papias au IIe siècle, que Marc auteur de l’Évangile « n’avait ni entendu ni suivi le Seigneur » (ce que semble confirmer la phrase incomplète, sans doute relative à Marc, par laquelle commence le fragment de Muratori), ces hypothèses sont assez improbables. On a parfois voulu reconnaître Marc lui-même dans les deux personnages anonymes que l’Évangile de Marc place à proximité soit de la chambre haute soit du jardin de Gethsémané : le porteur de la cruche (Marc 14.13 et suivants) et le jeune homme qui s’enfuit la nuit sans vêtement (Marc 14.51 et suivant) ; identifications soutenables, mais purement conjecturales. Voir Marie, paragraphe 3.

3.
Un ou deux ans sans doute après la délivrance de Pierre, en 45 ou 46 (voir Chronologie du Nouveau Testament, II, paragraphe 1 et 3), Barnabas et Saul étant venus d’Antioche à Jérusalem pour y apporter les dons des frères aux victimes de la famine (Actes 11.28 ; Actes 11.30), leur attention s’y porte sur Jean surnommé Marc, vraisemblablement à cause des services qu’il leur rend dans cette distribution des secours, et lorsqu’ils repartent pour Antioche ils l’emmènent avec eux (Actes 12.25), tout comme auparavant Barnabas avait emmené de Tarse à Antioche Saul lui-même (Actes 11.25 et suivant). Le développement rapide de l’Église chrétienne en cette capitale de la Syrie réclamait en effet de nouveaux et actifs collaborateurs ; on voit (Actes 13.1 ; Actes 13.3) s’y multiplier « prophètes » et « docteurs » (prédicateurs et instructeurs), puis s’imposer d’En-haut le programme de la mission chrétienne pour laquelle deux d’entre eux sont désignés : précisément encore Barnabas et Saul, qui partent bientôt pour Chypre, « ayant Jean avec eux pour les aider » (Actes 13.3), littéralement : comme serviteur ; le terme ici employé, hupêrétês, est dans le grec classique le titre du subordonné d’un chef, non pas subalterne, mais secrétaire, aide de camp, ordonnance, etc. Les fonctions assignées à ce jeune homme sont donc bien celles d’un auxiliaire et non pas d’un égal à côté des apôtres, et pas davantage celles d’un simple domestique ; il devait avoir à s’occuper des arrangements matériels du voyage, des formalités, des rendez-vous, peut-être même des baptêmes, s’il ressort de 1 Corinthiens 1.14-16 que saint Paul n’en administrait guère lui-même ; ainsi les deux missionnaires pouvaient se consacrer plus complètement à leur tâche absorbante, surtout spirituelle.
Bible annotée.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 20280
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 08:14

Message par Saint Glinglin »

Une récitation n'est pas une réfutation.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 64804
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 08:17

Message par medico »

Elle la le mérite d'apporter des preuves.
Par exemple, Papias dit au sujet du livre de Marc:
a écrit :“Marc, qui était l’interprète de Pierre, a écrit avec exactitude (...) tout ce dont il se souvenait.”
Pour confirmer encore l’authenticité de cet Évangile, Papias ajoute: “
a écrit :De la sorte, Marc n’a pas commis d’erreur en écrivant comme il se souvenait. Il n’a eu en effet qu’un seul dessein, celui de ne rien laisser de côté de ce qu’il avait entendu et de ne tromper en rien dans ce qu’il rapportait.”
Papias serait mort en martyr à Pergame en 161 ou en 165 de notre ère , ce qui prouve que l'évangile de Marc circulait bien avant le deuxième siècle contrairement a ce qu'affirme dan 26, sans aucune preuve à l'appuie.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 20280
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 08:33

Message par Saint Glinglin »

Tu tronques le texte de ce qui te gênes. Mais, manque de bol, je le connais :

Et voici ce que disait l'Ancien : « Marc, qui était l'interprète de Pierre, a écrit avec exactitude, mais pourtant sans ordre, tout ce dont il se souvenait de ce qui avait été dit ou fait par le Seigneur. Car il n'avait pas entendu ni accompagné le Seigneur; mais plus tard, comme je l'ai dit, il a accompagné Pierre. Celui-ci donnait ses enseignements selon les besoins, mais sans faire une synthèse des paroles du Seigneur. De la sorte, Marc n'a pas commis d'erreur en écrivant comme il se souvenait. Il n'a eu en effet qu'un seul dessein, celui de ne rien laisser de côté de ce qu'il avait entendu et de ne tromper en rien dans ce qu'il rapportait. »

Notre Evangile de Marc n'est pas sans ordre : c'est un livret de théâtre.

La description de Papias correspond à un évangile du style de Thomas.

medico

Christianisme [Témoins_de_Jéhovah]
Avatar du membre

Messages : 64804
Enregistré le : 27 juin 2005, 13:23
Localisation : FRANCE

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 09:08

Message par medico »

J'ai été à ton école :D
Mais que tu le veux ou pas l'évangile de Marc circulait avant la fin du premier siècle.
C'est un fait.
(Isaïe 30:15) Votre force résidera en ceci : dans le fait de rester calmes et [aussi] dans la confiance . AM - JW - Les Témoins de Jéhovah

Saint Glinglin

* [ Aucun rang ] *
Avatar du membre

Messages : 20280
Enregistré le : 12 févr. 2013, 05:07

Contact :

Re: En quoi Jésus est il le Fils unique de Dieu ?

Ecrit le 19 juin 2019, 09:17

Message par Saint Glinglin »

Ce n'est pas un fait mais un article de foi du catéchisme de Babylone la Grande.

Répondre
  • Sujets similaires
    Réponses
    Vues
    Dernier message

Retourner vers « Religion du Christianisme »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 22 invités